Le mystère irréductible de la conscience

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par personne le Jeu 5 Juil 2012 - 0:29

Nuage a écrit:Ha merci Casimir .... mon dieu merci casimir ! (merci Jo au passage).
Personne, comment te dire ça sans que tu le prennes mal ?
Tu as bloqué sur cet état "d'éveil", et tu ne vois plus rien d'autre. C'est paradoxale non tu ne trouves pas ?
Alors en gros, toi tu as cet état que tu assimiles à la Réalité et Liberté.
Et nous nous en avons pleins d'autres, qui sont aussi une autre facette.
Tu comprends là ?
Tu dis : "....la liberté d'être ce que je suis ?" Tu as donc choisi d'être ce que tu crois être ?
Non. Je choisi donc d'accepter ce que je suis, là et maintenant.
"Un espace de liberté en soi" n'est pas la Liberté car la Liberté n'est pas en intérieur.
Hé ben si, parce-que l'intérieur en devient l'extérieur.
Et pour exemple, ton espace d'état "d'éveil", son point de départ en est bien toi dans ce monde, cette vie là.
Il va falloir que toi aussi tu casses, repousses tes limites, d'être certain du "sens" de cet état "d'éveil".
Parce-que si tu n'en comprends ou ressens pas les liens avec tout le reste, je suis désolée de te dire, que tu n'es pas en Eveil.
Je ne le dis pas pour te blesser, ni ne remet en cause cet état, mais ..... mais .....
Chère Nuage,
Que je le prenne mal, il n'y a aucune raison. Tant que l'on m'insulte pas, que l'on se moque pas, qu'on reste respectueux, j'accepte la critique, on est là pour avancer. Il est assez évident, contrairement à d'autres sur ce forum avec qui je suis au bon diapason, que notre façon de voir les "choses" est relativement éloigne mais essayons de se comprendre un peu mieux si tu le veux bien.
Je ne vois pas ou est le paradoxal dans le fait que je parle de "l'éveil" alors que c'est ce que cherche, plus ou moins consciemment, la plupart de personne de ce forum. C'est en tout cas ce que je pense. Il s'agit bien d'un forum métaphysique, rassures moi ? Pour la énième fois : non je n'ai pas "l'état d'éveil" ; je ne suis pas Bouddha, "l'état d'éveil" ne se vit que par instant hors du temps = c'est instantané.
Oui en effet L'état de Conscience de l'Eveil est Réalité(le Réel) et Liberté(illimitée) et pas seulement car l'état est indescriptible (désolé si ça t'énerve).
Tu dis : "Je choisi donc d'accepter ce que je suis, là et maintenant.". R: Mais qu'es - tu donc là et maintenant ?
Tu dis : "Hé ben si, parce-que l'intérieur en devient l'extérieur.". R: La Liberté infinie n'a ni intérieur ni extérieur.
Tu dis : "...ton espace d'état "d'éveil", son point de départ en est bien toi dans ce monde..." R: Le point de départ est hors espace et hors temps, le "toi"= "moi" dois disparaître pour que "l'éveil" se produise.
Tu dis : "..."d'être certain du "sens" de cet état "d'éveil".". R: L'état d'éveil n'est pas une certitude mais un "état d'Evidence Absolue".
Tu dis : "....si tu n'en comprends ou ressens pas les liens avec tout le reste...... R: Tout est lié Nuage. C'est justement la prise de Conscience en "éveil" par l'Esprit (sans pensée) qui me permet d'autant plus de ressentir le lien qui unit toutes choses (tout le reste, comme tu dis).
Mais, mais, si mon langage te paraît trop abstrus, laisse tomber ! Je ne t'en voudrait pas de ne pas y répondre, tu resteras dans mon "cœur". Je ne suis pas sur ce forum pour inculquer quoi que ce soit à qui que ce soit. Heureusement, Gereve, Thierry, Tan, Hitori, Pensemiotix, Tenzin Dorge, Tango, Maya, et autres, me comprennent et je les comprends.
Sincère respect. sourire
avatar
personne
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 372
Localisation : Lyon
Identité métaphysique : Ai connu l'Eveil
Humeur : de lion, mon maître est en moi
Date d'inscription : 24/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par personne le Jeu 5 Juil 2012 - 0:34

gaston21 a écrit:"Le monde est relation, pas contemplation"...Là, JO, je retrouve en toi la Grande Sage ! Quand je suis sur le forum, j'ai toujours l'impression que je suis au milieu d'extra-terrestres, aveuglé par la lumière éblouissante de l'Eveil...Comment faire pour être si détaché du monde ? Quand ma femme m'engu...parce que j'ai discuté trop longtemps avec une voisine,
j'ai beau esayer de laisser courir mon esprit, j'ai vite fait de redescendre !
" Au pied ! " qu'elle me dit...Et Gaston redevient rampant...Il n'est plus aviateur !

Cher Gaston21
Au moins, tu nous fait Riiirrrre !!!!!! et ça fait un bien Foooouuuu !!!!!! bravo
avatar
personne
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 372
Localisation : Lyon
Identité métaphysique : Ai connu l'Eveil
Humeur : de lion, mon maître est en moi
Date d'inscription : 24/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par personne le Jeu 5 Juil 2012 - 1:41

casimir a écrit:@Personne

Bon ben désolé, c'était déjà pas clair, mais là encore moins.
1- Comment veux-tu que je comprennes ce qui n'est pas à comprendre ? (je ne juge pas le "fond" mais la forme)

2- l'Expérience de "l'Eveil" n'a rien à voir avec une chose qui s'apprend par expérience
bip !...soit c'est une experience soit s'en est pas une ?

3- Si l'eveil est tel que tu le dis, quel besoin d'éclaircir les pensées après l'éveil ? comment peut-il y avoir un manque ?
4- Autrement dit, éclaircir les pensées n'est-ce pas aussi s'éveiller ?

Et pour répondre à tes questions, un espace de liberté en soi, c'est juste un peu de recul sur les pensées, les sensations.
Et par recul, j'entends un espace de liberté.

Etre ce que je suis, vivant, en chair et en esprit, ici et maintenant...c'est "choisir d'être ce que je crois être" ?
Je suis d'accord que ce n'est pas sans illusion, mais une autre illusion serait de croire qu'il n'y en a plus. Se croire arrivé au but pourrait bien en faire partie.
Hé oui ! Casimir , avec le respect que je te dois, se comprendre c'est pas si facile, la preuve . Il n'y aurait d'ailleurs aucune polémique sur ce forum si tout le monde se comprenait.
Pour ce qui est de "prendre Conscience" c'est à la limite de l'impossible si l'on arrête pas de pensée pour "l'éveil" de la "Conscience de l'esprit". C'est de la folie n'est-ce pas ? Si tu penses que oui, notre discussion est inutile. On ne peut pas demander à un adulte d'avoir la conscience d'un enfant ni réciproquement.
Par respect, je vais quand même te répondre en faisant en sorte d'être plus clair bien que, parfois, quand c'est trop clair ça ébloui et on ne voit plus rien.
1- Quand je te dis qu'il faut comprendre ce qui n'est pas à comprendre, je veux dire par là que la prise de Conscience de l'état "d'éveil" n'est pas à comprendre mais à vivre car elle est hors de la raison.
2- Oui l'Expérience de "l'Eveil" n'a rien à voir avec une chose qui s'apprend par expérience. Autrement dit : le Vécu de "l'éveil" ne peut pas être comparé à ce qu'on appelle les "expériences" de la vie qui se déroulent dans la durée, alors que le vécu de "l'éveil" est hors durée = hors du temps.
3- quel besoin d'éclaircir les pensées après l'éveil ? comment peut-il y avoir un manque ? R: Pendant "l'éveil" la pensée est arrêtée. Lorsque la pensée redémarre "l'éveil" n'est plus. Cela amène à éclaircir la pensée car le souvenir de "l'éveil" reste présent. La conscience de pensée est toujours en état de conflit, de recherche, de manque....
4- Non , éclaircir les pensées n'est pas aussi s'éveiller, c'est à dire que le mot "éveiller" employé pour la pensée n'a pas le même sens lorsque on l'emploi pour "l'éveil de l'Esprit" vide de pensée .

Lorsque tu dis : "......mais une autre illusion serait de croire qu'il n'y en a plus." R: La le mot "croire" est en trop. En état "d'éveil" de l'Esprit (sans la pensée), il ne peut y avoir aucune croyance car, il n'y a pas de "je" pour croire. Il ne peut pas y avoir de but, non plus pour la même raison.
Respectueusement sourire
avatar
personne
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 372
Localisation : Lyon
Identité métaphysique : Ai connu l'Eveil
Humeur : de lion, mon maître est en moi
Date d'inscription : 24/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par JO le Jeu 5 Juil 2012 - 6:47

Difficile de penser qu'on est arrivé ...mais où?
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22666
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par Jipé le Jeu 5 Juil 2012 - 8:27

Personne:
Heureusement, Gereve, Thierry, Tan, Hitori, Pensemiotix, Tenzin Dorge, Tango, Maya, et autres, me comprennent et je les comprends.
Heu!! Excuse-moi mais ce n'est pas ce qu'il me semble...Hier Maya et Géveil n'allaient pas vraiment dans ton sens si j'ai bien lu, Pansemiotix et Thierry, je ne les ai pas vu échanger avec toi...Tan et Hitori ne participent plus depuis longtemps sur ce forum, reste Tenzin et Tango avec qui il y aurait une compréhension, et encore...
Alors, il serait malhonnête de t'approprier des participants de ce forum à ta cause, rien ne te permet de le dire!

Je t'avais posé une question après avoir lu tes assertions, c'est à dire, "as-tu été déjà dans un état comateux" ?
Merci d'avoir répondu sur un autre fil Wink
Oui ! tu fais bien de faire remarquer que dans le coma (6 jours pour moi) mais aussi, en anesthésie, quand on tombe "dans les pommes"
Ceci explique peut-être cela...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26032
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par Bulle le Jeu 5 Juil 2012 - 10:14

casimir a écrit:Toutes les dualités, puisqu'un choix est affaire de contexte.
Ce qui est jugé bon dans une circonstance ne l'est pas forcément dans une autre. Et comme tout change...
Oui Casimir, mais c'est bien pour cela que je parle de "bon" et de "mauvais" car il y a quelques soient les circonstances ce qui est bon pour moi (et peut l'être pour l'autre) et ce qui est mauvais pour moi (et peut l'être pour l'autre) : tout cela, bien entendu dans des circonstances et contextes sociaux, historiques communs aux uns et aux autres.
Ce qui au bout du compte est un questionnement (c'est celui des Epicuriens et des Hédonistes) beaucoup plus positif que celui du "bien" et du "mal" religieusement posé (donc non contextualisé). Positif puisque le choix se fait dans une optique de justice acceptée plus facilement en raison de sa propre implication (c'est bon pour moi et cela ne fait pas de mal aux autres) et non pas d'obéissance.

_________________
Hello Invité !  Le du 01 mai 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 41419
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par Geveil le Jeu 5 Juil 2012 - 11:21

Bulle a écrit:
Geveil a écrit:
freefox a écrit:Si vous enlevez ces espaces de liberté, vous réduisez les créatures vivantes à des robots biologiques programmés.
Et alors ?
Et alors ? Et bien : programmés par qui/quoi ?
Par l'évolution.L'ADN est un programme ,non ? Mais on peut enlever le terme " programmés" s'il te dérange, je voulais dire " qu'importe que nous soyons des robots biologiques, ce qui compte, c'est que nous vivons."
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par Bulle le Jeu 5 Juil 2012 - 14:32

Geveil a écrit:Par l'évolution.L'ADN est un programme ,non ? Mais on peut enlever le terme " programmés" s'il te dérange, je voulais dire " qu'importe que nous soyons des robots biologiques, ce qui compte, c'est que nous vivons."
Il ne me dérange nullement puisqu'il me donne toujours l'occasion de demander une précision sourire

_________________
Hello Invité !  Le du 01 mai 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 41419
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par casimir le Jeu 5 Juil 2012 - 16:18

@Personne

J'entends bien ce que tu cherche à dire, mais comme tu l'as précisé, cet éveil est maintenant un souvenir pour toi.
Et comme tu le sais c'est du passé qui n'est pas le présent.
C'est parler de l'experience du "présent" au passé, une interprétation à posteriori, ça devient un savoir qui n'est déjà plus ce que tu appelles l'éveil.

Cela dit je n'ai rien contre le fait de partager des souvenirs,
de récapituler, de reformuler....c'est aussi une experience Wink

Sur ce j'arrête de t'embêter.
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par casimir le Jeu 5 Juil 2012 - 18:09

@Bulle

C'est la question du bien commun, du vivre ensemble.
Est ce une question de choix, de philosophie ?
Si cela doit reposer sur un accord commun, je ne crois pas que ce soit celui des idées. Ca n'a pas vraiment marché jusqu'à maintenant, non ?

avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par Bulle le Jeu 5 Juil 2012 - 18:49

casimir a écrit:@Bulle
C'est la question du bien commun, du vivre ensemble.
Est ce une question de choix, de philosophie ?
Tout à fait puisqu'il s'agit tout de même bien de trouver un sens à la vie ou un sens sa vie.
Si cela doit reposer sur un accord commun, je ne crois pas que ce soit celui des idées. Ca n'a pas vraiment marché jusqu'à maintenant, non ?
Désolée mais je ne comprends pas ta question pourrais-tu préciser : qu'est-ce qui n'a pas marché jusqu'à maintenant ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01 mai 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 41419
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par casimir le Jeu 5 Juil 2012 - 18:59

Ce qui n'a pas marché, c'est de trouver un accord commun sur les idées.

Si le sens de la vie est une question de choix, pourquoi ferions-nous tous le même choix ?
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par personne le Jeu 5 Juil 2012 - 20:57

casimir a écrit:@Personne
J'entends bien ce que tu cherche à dire, mais comme tu l'as précisé, cet éveil est maintenant un souvenir pour toi.
Et comme tu le sais c'est du passé qui n'est pas le présent.
C'est parler de l'experience du "présent" au passé, une interprétation à posteriori, ça devient un savoir qui n'est déjà plus ce que tu appelles l'éveil.

Cela dit je n'ai rien contre le fait de partager des souvenirs,
de récapituler, de reformuler....c'est aussi une experience Wink

Sur ce j'arrête de t'embêter.
Cher Casimir,
Je suis tout à fait d'accord sur ce que tu dis dans ce post et tu ne m'embête pas. On n'est bien d'accord : lorsque l'on est plus en état "d'éveil" , il reste le souvenir, bien qu'il est très fort car, crois - moi ça remue, ce n'est pas une "expérience" banale.
Je suis d'accord, hors "éveil", c'est un souvenir et un savoir mais, qui est très utile pour voir et vivre la vie avec plus de clairvoyance, etc...
Respect sincère sourire
avatar
personne
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 372
Localisation : Lyon
Identité métaphysique : Ai connu l'Eveil
Humeur : de lion, mon maître est en moi
Date d'inscription : 24/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par casimir le Jeu 5 Juil 2012 - 21:30

Je comprends, il y a un temps de "digestion".
Pour reprendre les mots de freefox, après l'inspire vient l'expire.
C'est ainsi que la vie respire.
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum