Le mystère irréductible de la conscience

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par JO le Jeu 14 Juin 2012 - 10:35

On ne peut qu'imaginer . Parfois , quand je vois un arbre , planté en pente, pousser droit vers la lumière, je pense que dans les tropismes végétaux , il y a comme un savoir, une conscience du vivant, dès le végétal .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par casimir le Jeu 14 Juin 2012 - 13:50

Salut Personne

Et cette division entre matière et esprit est aussi le fait du mental.
Le bougre d'ego, il est toujours au centre des divisions.
Et que je te sépare l'interieure et l'exterieure, le haut et le bas, le sujet et l'objet.
Cela dit, discerner est lumière, mais exclure est erreur (et terreur).
Et voilà que le mental s'impose par ce qu'il n'est pas, car de fait il n'est ni l'un, ni l'autre.
Et de creuser encore et encore le gouffre de l'isolement et de l'anéantissement.
Cet espace de pensées est devenu le lieu des divisions, alors que rendu à sa juste place il est celui des relations.
La séparation a des raisons techniques, mais puisqu'elle est sa propre limite, elle ignore ce qu'est l'unité. Alors elle est loin de comprendre que l'un dans l'autre, il se pourrait que tout soit dans tout.
C'est bien entendu inconcevable, inconceptualisable, mais c'est une experience que tous ont déjà vécu quand le mental ne s'interpose pas comme autorité dominante.
Les raisons de l'ego sont la survie, mais une survie devenue prédatrice au point de tuer la vie.



lejournaldepersonne sourire
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par personne le Jeu 14 Juin 2012 - 21:01

casimir a écrit:Salut Personne

Et cette division entre matière et esprit est aussi le fait du mental.
Le bougre d'ego, il est toujours au centre des divisions.
Et que je te sépare l'interieure et l'exterieure, le haut et le bas, le sujet et l'objet.
Cela dit, discerner est lumière, mais exclure est erreur (et terreur).
Et voilà que le mental s'impose par ce qu'il n'est pas, car de fait il n'est ni l'un, ni l'autre.
Et de creuser encore et encore le gouffre de l'isolement et de l'anéantissement.
Cet espace de pensées est devenu le lieu des divisions, alors que rendu à sa juste place il est celui des relations.
La séparation a des raisons techniques, mais puisqu'elle est sa propre limite, elle ignore ce qu'est l'unité. Alors elle est loin de comprendre que l'un dans l'autre, il se pourrait que tout soit dans tout.
C'est bien entendu inconcevable, inconceptualisable, mais c'est une experience que tous ont déjà vécu quand le mental ne s'interpose pas comme autorité dominante.
Les raisons de l'ego sont la survie, mais une survie devenue prédatrice au point de tuer la vie.
Bonsoir Casimir,
5 sur 5 au diapason
En effet le mental crée la division et est un conflit en elle-même où l'ego se situe.
Oui, .... le mental s'impose par ce qu'il n'est pas... et il ne peut connaître l'unité sans séparation ; il ne peut avoir la lucidité incommensurable que peut avoir l'esprit sans mental(la pensée). L'ego interdit la lucidité de l'esprit sans la pensée. sourire
avatar
personne
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 372
Localisation : Lyon
Identité métaphysique : Ai connu l'Eveil
Humeur : de lion, mon maître est en moi
Date d'inscription : 24/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par Nuage le Jeu 14 Juin 2012 - 22:06

Spoiler:
casimir a écrit:Salut Personne

Et cette division entre matière et esprit est aussi le fait du mental.
Le bougre d'ego, il est toujours au centre des divisions.
Et que je te sépare l'interieure et l'exterieure, le haut et le bas, le sujet et l'objet.
Cela dit, discerner est lumière, mais exclure est erreur (et terreur).
Et voilà que le mental s'impose par ce qu'il n'est pas, car de fait il n'est ni l'un, ni l'autre.
Et de creuser encore et encore le gouffre de l'isolement et de l'anéantissement.
Cet espace de pensées est devenu le lieu des divisions, alors que rendu à sa juste place il est celui des relations.
La séparation a des raisons techniques, mais puisqu'elle est sa propre limite, elle ignore ce qu'est l'unité. Alors elle est loin de comprendre que l'un dans l'autre, il se pourrait que tout soit dans tout.
C'est bien entendu inconcevable, inconceptualisable, mais c'est une experience que tous ont déjà vécu quand le mental ne s'interpose pas comme autorité dominante.
Les raisons de l'ego sont la survie, mais une survie devenue prédatrice au point de tuer la vie.



lejournaldepersonne sourire
Ha ben voilà ça je comprends sourire



personne a écrit:Oui, .... le mental s'impose par ce qu'il n'est pas... et il ne peut connaître l'unité sans séparation
Hein ? koik ! tapelatête koik koik koik !
Ceci dit je croyais que c'était une question de dosage, d'alchimie. yeux ecarquilles

La pensée, c'est pas le truc qui permet de faire la chimie ?
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par gaston21 le Jeu 14 Juin 2012 - 23:12

Mon épagneul est pour moi un sujet permanent d'expériences et de questionnement . Quand je suis à l'ordinateur, il est quasi toujours à côté de moi, couché sur sa couette. Voilà une quizaine de jours, pour voir s'il allait m'imiter, je me suis mis à lui faire des clins d'oeil .Au départ, il m' a regardé, un peu ahuri; et puis, en l'espace de trois à quatre jours, il s'est mis à cligner lui aussi de l'oeil quand je le faisais . Et maintenant, il lui arrive de cligner de l'oeil en premier !
Autre exemple. Le midi et le soir, je lui prépare sa pâtée pour qu'il mange en même temps que nous et à côté de nous, mais je l'attache à la porte-fenêtre de la cuisine pour qu'il ne nous harcèle pas trop ! Aucun problème pendant très longtemps . Mais il a trouvé la combine ! A l'heure des repas, il me regarde assis lui préparer sa "tambouille", mais ne s'approche pas . J'ai beau l'appeler et la lui montrer, il ne bouge pas . Il attend que je suis assis pour s'en approcher et manger en vitesse quelques morceaux de viande. Si je me lève pour l'attacher, il détale pour que je ne l'attrape pas ! Et il attendra que le danger soit écarté pour revenir à sa gamelle . Il y a bien une conscience développée dans la tête de mon épagneul, non ?
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère irréductible de la conscience

Message par Bean le Ven 15 Juin 2012 - 0:13

Qui sait si un jour, ce n'est pas l'épagneul qui préparera la pâté de Gaston?