La liberté et son lien avec la société et la politique

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par _Matoll le Sam 19 Mai 2012 - 13:46

Stirica a écrit:Ma question portait précisément sur ce point: manipulation du peuple. Quand à dire qu'il s'agit de fausses accusations, il vous faudrait le montrer et non l'affirmer.

Ceci ne veut rien dire : une question finit avec un point d'interrogation. Troubaadour a formulé une question précise, est-ce que ce serait trop te demander d'être plus explicite ?

Quant aux fausses accusations, je ne rentre pas dans ton "jeu" d'autant que c'est assez fréquent ce genre de procédé dans tes propos.

Nullement, vous indiquez qu'il n'y a pas eu de dialogue aux USA et aux Canada sur ce point, ce qui n'est pas exact, je vous indique simplement que la France n'a pas fait mieux. Il s'agit d'un simple constat d'absence de débat public... Mais comme la décision prise en France va dans votre sens, cela ne dérange pas plus que cela. L'absence de débat est un problème.

L'absence de débat a généré des catastrophes aux États-Unis car au lieu de se lancer comme des sauvages à exploiter cette ressource énergétique, s'il y avait un plus d'échanges, les choses se seraient bien mieux passées.

Je pense que si une décision de type libérale est prise sans débat, ça m'étonnerait que cela te pose un souci.

La décision en France est plus sage car assez de recopier les âneries des États-Unis. Il est fort possible que les groupes de pression en aient rajouté une couche, mais les dégâts, eux, semblent bien là. Que les industriels revoient leur copie.

Je vous demanderai d'étayer cette assertion qui me paraît démentie par les faits, par des données concrètes et documentées (épargnez-moi gazland).

Si tu lisais en détail, pour commencer les liens que tu mets, ce serait déjà une bonne chose. Quant à gazland, ce n'est pas un tissu d'âneries, juste que cela n'abonde pas dans ton sens de toujours libéraliser tout et n'importe quoi.

Lorsqu'on te met dans bien des domaines des liens évidents et que tu les réfutes, tu comprendras que je ne peux pas faire grand chose contre la mauvaise foi.

Matoll a écrit:Sans parler des contraintes environnementales qui sont bien laxistes par rapport à des pays comme la France.

Stirica a écrit:Je vois que vous ne connaissez pas le droit californien entre autres.


Pas vraiment, il faut dire que je n'y vis pas... et c'est tant mieux !

Depuis quand la Californie représente les États-Unis ? C'est avec ce genre de réponse qu'il m'est difficile d'avoir un dialogue constructif avec des gens comme toi, car on peut dialoguer avec des personnes qui peuvent être en désaccord, mais pas avec ceux qui restent de la mauvaise foi.

Un peu de sérieux, tu as lu la réponse que tu mets ? Ça n'a aucun sens !

L'empreinte écologique est un mythe au service d'une idéologie qui souhaite prendre le pouvoir:

http://www.unil.ch/webdav/site/presse/shared/communiques/2007-2008/empreinte.pdf
http://ecorev.org/spip.php?article792
http://www.zetetique.fr/divers/POZ66.pdf

Là encore, il reste beaucoup de travail à réaliser pour obtenir une vision réaliste de la situation, de plus je pense avoir le droit de porter un regard critique sur ce sujet. Si ce n'est pas le cas indiquez le moi!

lol! Et la tienne ? Tu ne crois pas que tu fais tout également pour que ton idéologie prenne le pouvoir ? Si c'étaient eux qui avaient raison ?

Tu diras ce que tu voudras, mais dans les sociétés occidentales, on vit de plus en plus n'importe comment, en mettant le matérialisme sur le premier niveau de la scène, avec tous des dégâts en termes de relations humains qu'il y a derrière. Sur l'empreinte écologique, j'ai déjà donné mon avis, car même si tu doutes, tu peux faire ce calcul par toi-même. Tu peux trouver toutes les sources qui permettent d'estimer les surfaces cultivables, les nombres d'habitants, les modes de vie et faire un comparatif par pays.

Si tu penses une seule seconde que tous les pays du monde peuvent vivre avec les mêmes besoins que des pays riches comme Angleterre, France, États-Unis, Allemagne ou Japon et que la planète peut fournir assez, là désolé, mais il y a impossibilité du moindre débat constructif. Je te rappelle que la planète n'est ni une poubelle et le monde n'est pas une marchandise.

C'est comme le Nouvel Ordre Mondial : c'est du conspirationnisme. Mais bien sûr... Comment t'aviseras-tu à être un minimum objective et de bonne foi ?

Il faudra que tu te fasses à l'idée que de nombreuses personnes vomissent le libéralisme et beaucoup peuvent l'argumenter et d'avoir un grand mépris des États-Unis, qui n'est pas un modèle du tout. La France n'est pas non plus un modèle, mais au moins beaucoup en sont conscients.

En outre, vous ne pouvez savoir ce que je pense en matière d'écologie ne m'étant pas exprimée directement sur ce sujet. Je me suis bornée à réagir sur des propos que j'estime erronés.

En mettant juste des liens ? Au moins, même quand je mets des liens, je fais l'effort en prenant aussi ce risque de donner mon point de vue personnel et une analyse personnelle de la situation. C'est sûr, quand on met des liens comme slate ou d'un journaleux d'atlantico qui n'y connait probablement rien dans ces types d'énergies, excepté un point de vue partisan, désolé mais il va falloir faire mieux.

Et tu espères après cela un dialogue constructif ?

Froidement non, avec vous en tout cas.

C'est déjà bien que tu en sois consciente.

Je peux reconnaître ne pas être très agréable en effet, j'en suis également conscient. Je peux me tromper, personne n'est infaillible. Qu'on se pose des questions, je pense que c'est sain. Mais il faudrait éviter de se moquer du monde, en particulier de faire ce petit jeu de manipulation qui rend évidemment la discussion tendue.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par _dede 95 le Sam 19 Mai 2012 - 14:09

A propos de cette liberté d'entreprendre (le libéralisme) et son corollaire inévitable (le profit), un lien sur l'écologie à lire jusqu'au bout (sans sortir vos mouchoirs svp sourire )
http://foret.recitus.qc.ca/agir/global.htm

En particulier "Détruire pour exploiter"!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par Ling le Sam 19 Mai 2012 - 14:18

Vous tendez délibérément la discussion depuis le début par l'utilisation d'adjectifs péjoratifs à mon égard. Considérez la réponse que vous me faites et la réponse que vous faites à Troubaadour. Vous y verrez les contradictions.

L'EPA a émis des directives sur l'exploitation des gaz de schiste et mieux vaut respecter les décisions de l'EPA.

C'est comme le Nouvel Ordre Mondial : c'est du conspirationnisme. Mais bien sûr... Comment t'aviseras-tu à être un minimum objective et de bonne foi ?

NWO

Ces sites ne sont pas conspirationnistes, vous avez raison.

Ceci est un site sérieux, non conspisrationiste croule de rire

Ou

Celui-ci? croule de rire

Sur l'environnement aux USA:

Suivant le concept anglo-saxon de « protection intégrale » [1] , la législation environnementale américaine est stricte et préconise des mesures relativement rigides et coûteuses par rapport à celles rencontrées en Europe, où la législation est davantage axée sur le principe de compensation, plus souple lorsqu’il s’agit de corriger après-coup les effets d’une mesure mal adaptée.

http://cms.unige.ch/isdd/spip.php?article40

Je pense que si une décision de type libérale est prise sans débat, ça m'étonnerait que cela te pose un souci.

Justement, cela me pose un souci car nous sortons de l'éthique libérale.

Si tu lisais en détail, pour commencer les liens que tu mets, ce serait déjà une bonne chose.

Je lis mes liens. J'attends de votre part que vous m'indiquiez quelle "catastrophe" fait que tout devrait être arrêter.

Tu ne crois pas que tu fais tout également pour que ton idéologie prenne le pouvoir ? Si c'étaient eux qui avaient raison ?

Ici je discute (enfin j'essaye).

Lorsqu'on te met dans bien des domaines des liens évidents et que tu les réfutes, tu comprendras que je ne peux pas faire grand chose contre la mauvaise foi

La réciproque est vraie aussi. sourire

La France n'est pas non plus un modèle, mais au moins beaucoup en sont conscients.

Le monde entier moins 60 000 000 de français. secret


Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par _Matoll le Sam 19 Mai 2012 - 16:02

Stirica a écrit:Vous tendez délibérément la discussion depuis le début par l'utilisation d'adjctifs péjoratifs à mon égard. Considérez la réponse que vous me faites et la réponse que vous faites à Troubaadour. Vous y verrez les contradictions.

Pas de ta personne : je ne te connais pas. Je me contente de réagir à tes propos, nuance. C'est peut-être un peu imagé, mais ça a l'avantage d'être clair.

La contradiction vient du fait que lui a posé une question claire, et que toi tu mélanges ambigüité, polémique et parfois mauvaise foi. Car tu as mis de nombreux liens sur le gaz de schiste sans prendre garde de réagir à mes propos, qui viennent de ma culture personnelle pour l'essentiel et non de liens.

Les liens sont utiles et tu fais bien d'en mettre, mais j'aimerais quand même que tu donnes ta position personnelle.

C'est comme le Nouvel Ordre Mondial : c'est du conspirationnisme. Mais bien sûr... Comment t'aviseras-tu à être un minimum objective et de bonne foi ?

Merci pour les liens, mais je les connaissais déjà. Seulement, c'est une façon de te dédouaner car se moquer, c'est plus simple afin d'éviter de reconnaitre l'existence réelle de ce projet. Cela permettra de continuer sans doute à faire propager le choléra économique appelé libéralisme, une des pires idéologies dantesques depuis l'histoire de l'humanité. Je te conseille de lire et d'écouter Jean Ziegler sur ce sujet.

J'ai déjà eu affaire à des personnes comme toi qui parlaient de conspirationnisme dès qu'on parlait du Nouvel Ordre Mondial. C'est trop facile d'accuser les autres de conspirationnistes pendant que ces bandits de la pire espèce veulent continuer à propager leurs idées nauséabondes dans un but ultime d'un ordre mondial. Eh bien dans le doute, je préfère être avec d'autres pour combattre cette saleté.

Même Sarkozy a appelé du Nouvel Ordre Mondial, la vidéo avait été mise.

Qu'il y ait un Ordre mondial de paix entre tous les pays, je suis d'accord, mais un ordre mondial où souvent figure le mot libéralisme, et même États-Unis, même dans leurs rêves, ils vont voir qu'on ne va pas se laisser faire !

Comme dit l'expression, le silence des pantoufles est plus dangereux que le bruit des bottes.

Pour ma part, je suis CONVAINCU qu'il se prépare quelque chose de la sorte, que ce soit sur le net, la façon dont le monde est en train de changer car il y a des gens assez cinglés pour vouloir mettre en place une telle structure.

Je pense que si une décision de type libérale est prise sans débat, ça m'étonnerait que cela te pose un souci.

Stirica a écrit:Justement, cela me pose un souci car nous sortons de l'éthique libérale.

l'AGCS, le marché transatlantique ou le Traité de Lisbonne sont des mesures adoptées sans vote. De nombreuses personnes ne savent pas ce qu'il se cache derrière cela, eh bien on peut l'expliquer.

Je lis mes liens. J'attends de votre part que vous m'indiquiez quelle "catastrophe" fait que tout devrait être arrêter.

Eh bien je t'invite à les lire jusqu'au bout.

Lorsqu'on te met dans bien des domaines des liens évidents et que tu les réfutes, tu comprendras que je ne peux pas faire grand chose contre la mauvaise foi

Stirica a écrit:La réciproque est vraie aussi. sourire

Permets-moi d'en douter.

La France n'est pas non plus un modèle, mais au moins beaucoup en sont conscients.

Stirica a écrit:Le monde entier moins 60 000 000 de français. secret

On s'amuse...

De nombreux français sont conscients que des choses ne vont pas dans notre pays et beaucoup sont conscients aussi que les États-Unis ne sont aucunement un modèle.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par _dede 95 le Sam 19 Mai 2012 - 16:47

Mais enfin le "Nouvel ordre mondial" existe depuis la chute du mur de Berlin!
Un peu d'historique:
Avant la "chute de l'URSS" les Etats Unis et l'URSS se partageaient le monde, ils en étaient les gendarmes, directement ou indirectement, c'était le résultat des accords de Yalta, à ces accords l'Europe n'était pas présente, autrement que par Churchill, lui-même lié historiquement avec Roosevelt!
Quand Jean Monnet à émis l'hypothèse d'une union en Europe, il a lancé un pavé dans la mare du capitalisme mondial en décrétant que les intérets des financiers européens allaient concurrencer ceux de Wall Street, et de la City (la CECA), De Gaulle et son anti-atlantisme n'était que l'expression politique de cette volonté!
A cette époque les Parti communistes des pays européens étaient puissants et soutenaient l'URSS!
Progressivement cette complicité de fait entre les deux grands, (malgré la "guerre froide" qui n'était qu'un moyen pour relancer l'économie d'armement), de nombreuses populations l'ont dénoncé à l"Est" comme à l'"Ouest"!
L'URSS "effondrée" les Etats Unis devenaient seuls à être les gendarmes du monde, les tenants du capitalisme européens se trouvaient en concurrence direct avec leurs "homologues" des Etats Unis!
Qui allait l'emporter ?
Comme toujours en Economie libérale celui qui emporte les marchés!
Et les "Etats Unis" controlant ces marchés n'ont laissés à leurs concurrents que des miettes puis les ont absorbés! Aujourd'hui qui peut dire que les banques européennes, que le FMI, que l'ONU, que l'économie mondiale ne sont pas sous le controle de Wall Street et de la City ?
C'est cela le Nouvel Ordre Mondial, qui est tout simplement la concentration des ficelles de l'économie entre les mains d'UNE puissance!

La preuve? Une catastrophe financière d'une seule banque américaine et tout l'édifice s'écroule, de New York à Pékin! On l'appelle "la Crise"!


Dernière édition par dede 95 le Sam 19 Mai 2012 - 16:55, édité 1 fois
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par Ling le Sam 19 Mai 2012 - 16:49

Les liens sont utiles et tu fais bien d'en mettre, mais j'aimerais quand même que tu donnes ta position personnelle.

Ma position est claire, je suis pour l'exploitation des gaz de schiste. Ils sont pour le moment la moins mauvaise solution au problème énergétique qui se pose et au problème de réchauffement climatique. Cela veut-il dire qu'il faut laisser faire n'importe quoi et n'importe comment? Non et ce n'est pas le cas. Aux USA, l'EPA veille, le système judiciaire veille. Je vous renvoie à ce lien: http://epa.gov/hydraulicfracturing/ .

Cela veut-il dire qu'il faut abandonner toute recherche sur les énergies alternatives, une nouvelle fois non. Il me semble que le solaire a un grand avenir devant lui, essentiellement le photovoltaique qui peut être déployé sur les toits. Il y encore beaucoup de travail à réaliser dans ce domaine.

Seulement, c'est une façon de te dédouaner car se moquer, c'est plus simple afin d'éviter de reconnaitre l'existence réelle de ce projet. Cela permettra de continuer sans doute à faire propager le choléra économique appelé libéralisme, une des pires idéologies dantesques depuis l'histoire de l'humanité. Je te conseille de lire et d'écouter Jean Ziegler sur ce sujet.

Non, ce n'est pas une manière de me dédouaner. C'est une réalité. Les personnes évoquant le N.O.M. ou NWO sont principalement les conspirationnistes. Les milieux marxistes, anarchistes que je connais n'emploient pas du tout cette expression. Votre vision du libéralisme, je ne la partage pas du tout. En outre, il me semble avoir indiqué que je me référais à Locke, Stuart Mills, Montesquieu, Adam Smith, Max Weber et non du néo-libéralisme. Les positions de Ziegler sur les bio-carburants est réaliste, il s'agit d'un crime contre l'humanite. Pour ses autres positions, je serai plus réservée.

Même Sarkozy a appelé du Nouvel Ordre Mondial, la vidéo avait été mise.

Vidéo que j'avais regardée. Mais mis à part Sarkozy et Bush père (de mémoire), je ne connais personne employant cette expression. Aux USA, elle est très connotée.

Pour ma part, je suis CONVAINCU qu'il se prépare quelque chose de la sorte, que ce soit sur le net, la façon dont le monde est en train de changer car il y a des gens assez cinglés pour vouloir mettre en place une telle structure.

Je suis convaincue que le monde change, que le monde change plus rapidement qu'il n'a jamais changé. Ce changement, je ne saurai dire où il nous mène mais il réveille des peurs, des conservatismes que je peux comprendre. Ce changement sera ce que les peuples en feront. Je suis très attachée à la démocratie.

l'AGCS, le marché transatlantique ou le Traité de Lisbonne sont des mesures adoptées sans vote. De nombreuses personnes ne savent pas ce qu'il se cache derrière cela, eh bien on peut l'expliquer.

Il s'agit là d'un déficit de démocratie. La démocratie exige la transparence, pas l'opacité.

De nombreux français sont conscients que des choses ne vont pas dans notre pays et beaucoup sont conscients aussi que les États-Unis ne sont aucunement un modèle.

Une petie pointe d'humour Wink Aux USA, beaucoup restent profondément isolationnistes.
Qu'est-ce qu'un modèle? Vers quoi doit-on tendre serait sans doute des questions beaucoup plus intéressantes.






Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par _Matoll le Dim 20 Mai 2012 - 19:19

Même si je ne partage pas ton opinion, je préfère ce niveau de discussion qui va un peu plus au fond des choses. sourire bravo De ce fait, j'ai plutôt essayé de comprendre ta façon de voir les choses avant de porter une critique systématique.

Stirica a écrit:Ma position est claire, je suis pour l'exploitation des gaz de schiste. Ils sont pour le moment la moins mauvaise solution au problème énergétique qui se pose et au problème de réchauffement climatique. Cela veut-il dire qu'il faut laisser faire n'importe quoi et n'importe comment? Non et ce n'est pas le cas. Aux USA, l'EPA veille, le système judiciaire veille. Je vous renvoie à ce lien: http://epa.gov/hydraulicfracturing/ .

Cela veut-il dire qu'il faut abandonner toute recherche sur les énergies alternatives, une nouvelle fois non. Il me semble que le solaire a un grand avenir devant lui, essentiellement le photovoltaique qui peut être déployé sur les toits. Il y encore beaucoup de travail à réaliser dans ce domaine.

Veillent-ils autant que tu le prétends ? Ça doit être très variable.

Gaz de schiste - Révélations inquiétantes

Réglementation - Gaz de schiste

Tu as donc une source émanant d'un site scientifique et celui d'un avocat spécialisé en droit de l'environnement.

Je pourrais en mettre d'autres qui diraient globalement les mêmes choses, en effet les conséquences environnementales et sanitaires sont réelles. L'ignorer serait de l'inconscience. Et lorsque je parle de conséquences environnementales, elles ne limitent pas à celles des produits chimiques issus de la fracturation hydraulique, mais aussi des impacts dans l'atmosphère.

Il est plus qu'évident, et je l'ai déjà écrit que cela peut constituer une ressource énergétique importante et qu'elle serait un plus pour l'économie. Je défendrai toujours ce principe que l'économie doit être au service de l'écologie et de l'humain et c'est une des raisons pour lesquelles le libéralisme et le capitalisme actuels ne sont pas compatibles avec ce principe qui permettra à tous de vivre de façon pérenne et saine.

Tu évoques ces énergies et tu oublies aussi un axe (comme quoi les libéraux ont encore beaucoup de choses à apprendre rire ), c'est la réduction des énergies à la source et de nos modes de vie consuméristes. Tu pourras reprocher aux personnes qui défendent cela de peut-être avoir le pouvoir, eh bien je pense qu'ils ont davantage raison et je préfère encore un mode de vie beaucoup plus sobre et simple, même s'il peut avoir des contraintes humaines (tant pis, faudra faire avec), que celui de rechercher des ressources énergétiques à n'en plus finir pour venir satisfaire jusqu'au gros cochon de superconsommateur pour ses besoins en grande partie délirants et inutiles.

Tu auras beau mettre toujours du combustible dans la machine, et il y aura un moment où elle va complètement s'emballer.

Je lis un magazine paru en France qui s'appelle "la décroissance" ; même si je trouve qu'ils y vont un peu forts parfois, il y a quand même de nombreuses pistes qui portent à réfléchir.

Quant aux énergies, ma position est claire aussi, à savoir la polyvalence selon l'adaptabilité des territoires, car on peut pas produire toutes ces énergies sur un même territoire. Les éoliennes ont leur place en Normandie parce qu'il y a du vent et non en Alsace où les régimes des vents sont très faibles. Seulement, on doit privilégier les énergies propres et penser à minimiser les impacts. Et j'insiste aussi pour qu'on puisse utiliser le thorium dans le domaine nucléaire et abandonner progressivement l'uranium.

Lorsqu'une association environnementale prétend par exemple que les éoliennes sont moches dans le paysage, on peut éventuellement les placer dans les lieux qui impactent le moins au niveau visuel, mais après il faut stopper les âneries aussi de leur côté lorsque certaines sont anti tout.

Non, ce n'est pas une manière de me dédouaner. C'est une réalité. Les personnes évoquant le N.O.M. ou NWO sont principalement les conspirationnistes. Les milieux marxistes, anarchistes que je connais n'emploient pas du tout cette expression. Votre vision du libéralisme, je ne la partage pas du tout. En outre, il me semble avoir indiqué que je me référais à Locke, Stuart Mills, Montesquieu, Adam Smith, Max Weber et non du néo-libéralisme. Les positions de Ziegler sur les bio-carburants est réaliste, il s'agit d'un crime contre l'humanite. Pour ses autres positions, je serai plus réservée.

Pour le N.O.M., tu ne dois pas avoir les fréquentations qui en parlent. En voici deux par exemple :

NOM - une position anarchiste

N.O.M. - socialistes marxistes

N'oublie pas aussi que les marxistes sont aussi mondialistes, et qu'un Nouvel Ordre Mondial à leur sauce peut être quelque chose qu'ils peuvent défendre. D'ailleurs, l'Internationale socialiste peut aussi avoir une telle démarche. Il suffisait de constater par exemple ce qu'ont fait les soviétiques et les pays limitrophes de cette même idéologie durant cette période : construction d'HLM hideux ici et là, sans maisons individuelles ou presque, magasins d'Etat (quand il y avait quelque chose) et j'en passe ; et bien je n'aurais pas voulu que cela existe sur toute la planète. Même si j'ai un peu plus de "tendresse" pour l'Est que pour l'Ouest, je préfère la voie des spécificités, diversités et de pays souverains.

Voici l'exemple de Bucuresti, où Ceausescu, par sa politique délirante de systématisation à la fin des années 1970, a rasé des églises, des maisons et des monuments pour ces HLM, énorme palais qui donne à cette ville un aspect chaotique alors que jadis on l'appelait "le petit Paris" pour son style haussmannien.

Je ne suis ni marxiste, ni libéral mais je connais dans les milieux marxistes, trotskystes, et des idéologies qui s'en approchent de nombreuses personnes en parler. Peut-être que localement on n'en parle pas toujours, mais même dans mon environnement amical, ces mots reviennent assez souvent, souvent pour dénoncer l'emprise de pays comme les États-Unis, ou des groupes des puissants, qui mettraient fichage et libéralisme et une sorte de gouvernement mondial.

N'oublie pas que même dans des milieux que tu qualifies de conspirationnistes, ils peuvent aussi dire des choses sensées. Pour que Sarkozy aille même en parler ouvertement, cette notion n'est aucunement une invention. Et je ne suis issu d'aucune secte ou idéologie qui en serait similaire, n'appréciant pas qu'on me dicte ce que je dois penser, surtout dans des milieux assez clos en plus.

De plus, il y a un site web de grande renommée, spécialisé dans l'information, dès qu'on pose un sujet sur le Nouvel Ordre Mondial, on est systématiquement censuré. A penser qu'il y a un robot programmé pour certains mots...

Concernant "ton" libéralisme, bien évidemment je ne le partage pas. Car si je trouverais stupide de remettre l’État centralisateur de tout, il doit malgré tout avoir d'autres actions que celui régaliennes et il ne doit surtout pas laisser les marchés faire n'importe quoi. Il doit avoir un rôle d'arbitre (avec ses cartons jaune et rouge) mais aussi de gérer certains domaines, surtout lorsqu'il peut les faire à un coût intéressant et avec une qualité digne d'un service public. Le privé n'a pas ce type de fonctionnement, et de plus le mot compétition est celui qui sonne pareil que de la tuerie. Apportons un peu plus de coopération pour une meilleure entente, même si on peut aller de l'avant, et non de vouloir écraser l'autre. Surtout comme marqué dans un autre sujet, en France, il y a une tendance par la profession de rémunérer les personnes au moindre coût et de les mettre sur des postes plus importants que leurs niveaux de qualification sans mettre le salaire avec. Faire fructifier sa carrière est devenu quelque chose qui est parfois de la rareté.


Je suis convaincue que le monde change, que le monde change plus rapidement qu'il n'a jamais changé. Ce changement, je ne saurai dire où il nous mène mais il réveille des peurs, des conservatismes que je peux comprendre. Ce changement sera ce que les peuples en feront. Je suis très attachée à la démocratie.

Tu peux y être attachée, eh bien dans les pays occidentaux on s'en éloigne de plus en plus.

Même si je ne suis pas un pessimiste de nature, je constate que sans aller à l'autre bout du monde, que beaucoup de choses ne tournent plus rond. La peur a toujours été le même me concernant, c'est de savoir le pouvoir (non limité) de la connerie humaine.

Que le monde bouge et change n'est pas pour moi un souci, d'autant que je n'ai pas trop cette culture de la routine, même si elle peut sécuriser. Si celui change pour apporter un mieux, je ne peux qu'y être favorable. Les avancées de la médecine, la possibilité d'avoir accès à une multitude d'informations (parfois on en est même un peu envahi) avec le net, que certains matériels apportent un plus prouvent que notre monde n'est pas figé. A côté de cela, l'humain est toujours aussi arriéré avec ces guerres dans le monde sans parler des pays comme le mien qui font monter la croissance en vendant des armes, c'est la seule espèce vivante capable de détruire son propre habitat, de discriminer autrui en fonction de son confort et statut social et d'occuper les masses de gens avec des idioties dantesques de télé-réalités ou autres débilités du même acabit ou encore de générer la malbouffe dans les pays riches et la famine au sud. L'humain est capable du meilleur, mais c'est parfois dans le pire qu'il est le meilleur. furieux

Matoll a écrit:l'AGCS, le marché transatlantique ou le Traité de Lisbonne sont des mesures adoptées sans vote. De nombreuses personnes ne savent pas ce qu'il se cache derrière cela, eh bien on peut l'expliquer.

Stirica a écrit:Il s'agit là d'un déficit de démocratie. La démocratie exige la transparence, pas l'opacité.

Elle ne l'est pas du tout. En parlant même à des personnes du Parti Communiste Français, ils ne savaient même pas ce que c'est. Par ce manque de transparence, on en vient parfois que des opposants en parlent de façon détournée et parfois fausse.

Une petie pointe d'humour Wink Aux USA, beaucoup restent profondément isolationnistes.
Qu'est-ce qu'un modèle? Vers quoi doit-on tendre serait sans doute des questions beaucoup plus intéressantes.

Il existe par exemple une communauté, appelée Amish, très présente en Amérique du Nord, qui ne semble pas prendre le pli du libéralisme actuel et de la société de surconsommation. Je ne connais pas trop leur façon d'être, mais leur mode de vie respecte plutôt bien l'environnement et redonne un peu plus de simplicité à la vie.

Il est évident que si on me parle des stars du show-biz (comme le Festival de Cannes, où je ne vois pas trop l'intérêt de tout ce monde à paillettes,... mais bon en plus je ne suis pas cinéphile), de la télé-réalité, de la malbouffe, de l'univers des marques (je parle le côté de ce défaut humain de frimer avec), bref tout ce milieu du chacun pour soi (et en France, ça existe aussi), la montée des religions, et des fléaux attachés (trafics de drogues, de femmes,...), ça ne va pas le faire du tout. Et malheureusement, beaucoup de cela vient des États-Unis. Maintenant, c'est l'obsession sécuritaire en tout jusqu'à pour nous mêmes, être plus tendu et sur la défensive car le grand responsable de cela est cette trop grande importance accordé au fric. Les États-Unis ont contaminé de nombreux pays avec ce modèle du fric, des paillettes et de la société de surconsommation. Ne me demande pas après d'applaudir cela, car ce n'est pas du tout ma culture, mais alors pas du tout.

Regardes-tu les gens dans la rue et comment ils fonctionnent (et parfois ils me contaminent aussi) ? Les humains fonctionnent de plus en plus comme des robots, avec des oeillères et sont pris de panique dès qu'ils se trouvent dans une situation qu'ils ne connaissent pas. Ils sont complètement conditionnés par un système de vie qui se marche sur la tête où beaucoup (pas tous !) gobent des choses sans réfléchir, sans prendre de recul et sans faire l'effort de comprendre.

Je pense qu'il y a une vraie erreur au système que nous allons droit dans un mur. Il est vraiment urgent de se réveiller.

Vers quoi aller ? On devrait tous se poser la question justement après toutes les erreurs de système par l'histoire et du monde actuel. Je reste convaincu qu'il devrait d'abord y avoir une charte ou pacte international, signé par tous les pays pour faire cesser les guerres. N'importe quel humain sur cette planète doit vivre en paix. Une société de coopération, d'échanges équitables et de vie plus simple me semblent une voie à suivre, avec la diversité humaine et de nombreuses cultures.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum