La liberté et son lien avec la société et la politique

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par Ling le Lun 7 Mai 2012 - 16:13

Alors que toujours courir pour être dans l'éternel insatisfait, ce n'est pas ma culture ; la suffisance a bien plus de confort car on apprécie ce qu'on a déjà et c'est déjà très bien. Ça n'empêche cependant pas de se lancer des défis, qu'on peut apprendre de ses propres échecs, car dans ce cas, il y a une notion de plaisir.

Quelle éternelle insatisfaction? sourire

L'objectif de la vie n'est pas d'être le meilleur en écrasant les autres, mais d'être heureux, et on peut l'être avec peu de choses donc.

Qui vous dit le contraire?

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par _Matoll le Lun 7 Mai 2012 - 16:15

Stirica a écrit:Avez-vous jamais pratiqué un sport en compétition? sourire Il ne s'agit pas de se comparer aux autres...D'autres le font pour vous. La vie est une éternelle progression.

Ma façon de voir des choses est ma position personnelle ; mais je prends plaisir à constater qu'heureusement, dans la vie réelle, d'autres s'emploient à être dans cette notion de suffisance. En prenant du recul, on analyse les choses avec un tout autre regard. N'oublions pas que nous n'avons qu'une vie, et passer son temps à chercher à être le meilleur, ça n'a pas grand intérêt.

J'ai pratiqué et je pratique beaucoup d'activités sportives, tant qu'ils restent hors domaine de compétition. Si on commence à faire des tournois, ce sera sans moi. Un sport est là pour se défouler, de supprimer des toxines, et on peut le faire avec un maximum d'efforts sans chercher à se comparer aux autres.

J'ai cependant connu ce genre de compétition où il m'est déjà arrivé de gagner sur d'autres comme de perdre. A quoi veux-tu que cela me serve ? Je ne serais pas plus ou moins combattif si je sais que j'affronte quelqu'un pour de la gagne ou pas. Ça ne me motive pas. Ce n'est pas pour cela que je ne vais pas remarquer que telle personne est douée dans ce sport, et peut m'apprendre des choses. Et inversement si une personne est plus faible.

Il y a quelques mois, j'avais à faire une randonnée de près de 60 km avec un départ la nuit. Je l'avais tenté plusieurs fois et j'avais échoué. Cet événement n'a pas de classement des participants selon l'ordre d'arrivée. Cette année, je m'étais davantage entraîné, pris des conseils de ceux qui en ont l'habitude et j'y suis allé dans un esprit combattif et d'arriver à la faire en entier. J'en ai bavé mais je suis allé jusqu'au bout. Qu'est-ce qu'en tire comme leçons ? Ce n'est pas de raconter aux autres ma force dans ce domaine et de montrer ma fierté d'être meilleur marcheur qu'eux, mais d'avoir testé ma forme physique, en plus de rencontrer des personnes avec qui on peut discuter et savoir quelles sont mes ressources morales lorsque je suis dans la difficulté, et bien sûr de se faire plaisir. Et on peut appliquer cela même dans son boulot et dans bien d'autres domaines.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par Ling le Lun 7 Mai 2012 - 16:20

Il y a quelques mois, j'avais à faire une randonnée de près de 60 km avec un départ la nuit. Je l'avais tenté plusieurs fois et j'avais échoué. Cet événement n'a pas de classement des participants selon l'ordre d'arrivée. Cette année, je m'étais davantage entraîné, pris des conseils de ceux qui en ont l'habitude et j'y suis allé dans un esprit combattif et d'arriver à la faire en entier. J'en ai bavé mais je suis allé jusqu'au bout.

Le même esprit nous anime. sourire

J'ai cependant connu ce genre de compétition où il m'est déjà arrivé de gagner sur d'autres comme de perdre. A quoi veux-tu que cela me serve ? Je ne serais pas plus ou moins combattif si je sais que j'affronte quelqu'un pour de la gagne ou pas. Ça ne me motive pas. Ce n'est pas pour cela que je ne vais pas remarquer que telle personne est douée dans ce sport, et peut m'apprendre des choses. Et inversement si une personne est plus faible.

Gagner, perdre...le jeu de la vie, non?

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par _Matoll le Lun 7 Mai 2012 - 16:39

Stirica a écrit:
Alors que toujours courir pour être dans l'éternel insatisfait, ce n'est pas ma culture ; la suffisance a bien plus de confort car on apprécie ce qu'on a déjà et c'est déjà très bien. Ça n'empêche cependant pas de se lancer des défis, qu'on peut apprendre de ses propres échecs, car dans ce cas, il y a une notion de plaisir.

Quelle éternelle insatisfaction? sourire

A savoir toujours courir pour satisfaire de nouveaux besoins, parce que l'autre a cela, et que la personne ne l'a pas par exemple. Ou encore que cet objet ne nous convienne plus, il faut le changer pour que cela soit plus moderne, plus stylé. Les gens continuent de se plaindre alors qu'ils ont une belle maison, une belle voiture, un ordinateur et je ne sais quoi d'autre, et cela ne leur suffit toujours pas. Et les exemples sont aussi nombreux que variés. Et souvent, c'est ce besoin de reconnaissance d'autrui par rapport à des objets, et ce jugement par rapport au statut social. Sauf que ce cercle vicieux, chacun s'est fixé les mêmes règles et la même stupidité, alors qu'on pourrait vivre autrement que porter un regard envieux ou dégoûté de ce qu'a ou pas autrui.

Je ne définis pas du tout un tel niveau de besoin. Pourquoi avoir une télévision 3D lorsqu'on constate les niaiseries qui sont diffusées ? Est-ce qu'une simple télévision de base ne suffirait-il pas, voire ne pas en avoir du tout ? Pourquoi changer de téléphone portable parce que les autres sont passés au i-phone alors que j'en fiche complètement ?

Je ne comprends pas pourquoi une telle recherche d'avidité au matérialisme. Ce n'est pas parce qu'on a un salaire décent qu'on va aller dans le sens inverse jusqu'à se priver de tout. Seulement, si encore les gens étaient heureux, mais non, ça ne leur suffit pas.

Même si on peut se contenter de ce qu'on a, ce n'est pas pour cela qu'on n'a pas des rêves qu'on voudrait réaliser. Seulement, même après un achat conséquent, par exemple un bel appareil photo avec plein de fonctions, je constatais que cela ne changeait pas grand chose au fait d'être heureux ou pas. Ça fait plaisir, mais rien de plus.

Depuis quelque temps, dans nos sociétés occidentales, on accorde plus de choses à l'avoir qu'à l'être, et qu'est-ce qui déconne le plus ? C'est souvent dans ces sociétés que la fragilité morale est la plus grande, même pour les personnes qui ont plus que le confort nécessaire. On a perdu sans doute l'essentiel et on s'est couvert de choses superficielles. Cela devrait amener de nombreuses personnes à y réfléchir vraiment. Neutral

Nous avons, moi y compris encore que je m'en rends compte (parmi d'autres) que la société nous dicte tellement de choses qu'on a la tête dans le guidon. Et ce n'est pas une bonne démarche à mon avis. Prendre de la hauteur de vue permet réellement de redéfinir les choses et de mieux positionner sa propre vie.

On peut très bien apprécier un objet même de haute technologie, mais tant qu'on n'a pas une fixette sur l'avoir, qu'on n'a pas cette dépendance absolue du matérialisme, on garde les pieds sur Terre.

Comme cela était marqué plus haut, réussir sa vie et en être heureux est quand même l'essentiel. On peut très bien réussir sa vie en étant simple berger et en apprécier les choses simples, et d'avoir un homme d'affaires qui court tout le temps et qu'il soit rarement en train de prendre plaisir de vivre tout simplement, car stressé, énervé, sommeil agité, relations parfois tendues,... Mais attention, cela ne veut pas dire qu'on doit tous devenir berger. sourire

Stirica a écrit:
L'objectif de la vie n'est pas d'être le meilleur en écrasant les autres, mais d'être heureux, et on peut l'être avec peu de choses donc.

Qui vous dit le contraire?

Si on est heureux en prenant plaisir à être le meilleur en écrasant les autres, cela ne s'appelle pas être heureux, mais être sadique. Sauf que la roue tourne...


Dernière édition par Matoll le Lun 7 Mai 2012 - 16:50, édité 2 fois

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par Ling le Lun 7 Mai 2012 - 16:40

Dernier point Matoll, le champ lexical que vous employez hiérarchise, et vous semblez, d'après ce champ lexical, placé votre opinion très haut.
Le goût d'être le meilleur?


Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par _Matoll le Lun 7 Mai 2012 - 16:44

Stirica a écrit:Dernier point Matoll, le champ lexical que vous employez hiérarchise, et vous semblez, d'après ce champ lexical, placé votre opinion très haut.
Le goût d'être le meilleur?

Pourrais-tu être plus explicite ?

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par _dede 95 le Lun 7 Mai 2012 - 16:46

Gagner, perdre...le jeu de la vie, non?
La vie est un jeu ?
Les difficultés pour vivre sont un Jeu?
La maladie la souffrance sont des jeux?

Non la vie c'est la vie et il n'y a pas compétition? furieux
Penser qu'on a raison en donnant son avis n'est pas prétendre être le meilleur, mais faire de l'opinion de chacun une compétition c'est nier la réalité des choses!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par Ling le Lun 7 Mai 2012 - 16:53

La vie est un jeu ?
Les difficultés pour vivre sont un Jeu?
La maladie la souffrance sont des jeux?

A chacun sa philosophie dédé, non?

Penser qu'on a raison en donnant son avis n'est pas prétendre être le meilleur

Je parlais de champ lexical


Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par _Matoll le Lun 7 Mai 2012 - 17:10

Stirica a écrit:
Il y a quelques mois, j'avais à faire une randonnée de près de 60 km avec un départ la nuit. Je l'avais tenté plusieurs fois et j'avais échoué. Cet événement n'a pas de classement des participants selon l'ordre d'arrivée. Cette année, je m'étais davantage entraîné, pris des conseils de ceux qui en ont l'habitude et j'y suis allé dans un esprit combattif et d'arriver à la faire en entier. J'en ai bavé mais je suis allé jusqu'au bout.

Le même esprit nous anime. sourire

interroge

Stirica a écrit:
J'ai cependant connu ce genre de compétition où il m'est déjà arrivé de gagner sur d'autres comme de perdre. A quoi veux-tu que cela me serve ? Je ne serais pas plus ou moins combattif si je sais que j'affronte quelqu'un pour de la gagne ou pas. Ça ne me motive pas. Ce n'est pas pour cela que je ne vais pas remarquer que telle personne est douée dans ce sport, et peut m'apprendre des choses. Et inversement si une personne est plus faible.

Gagner, perdre...le jeu de la vie, non?

Sauf que la vie n'est pas un jeu, et je ne la conçois pas de cette façon.

Mettre la retraite par capitalisation en misant dessus au risque de tout perdre, c'est de la bêtise et non un jeu.

Si on échoue à une randonnée parce que je n'ai pas pu aller jusqu'au bout, ou d'échouer à un examen comme le baccalauréat, on est certes triste et il y a un temps pour cela. Mais ensuite, on essaie de décortiquer tout cela et comprendre où on a échoué et pourquoi.

Autant l'esprit de compétition avec d'autres personnes ne m'attire pas du tout, autant renoncer quelque chose après un échec n'est pas du tout dans ma culture. Si je souhaite réellement réussir, c'est à moi d'adopter une stratégie et une ambition en fonction de mes moyens et mes capacités, d'accepter des conseils ou une aide d'autres personnes qui le souhaitent, de prendre une décision et d'y aller dans l'action. C'est ce que j'appelle stimuler l'adrénaline et pourtant, relever un tel défi n'écrasera qu'une seule chose, à savoir mon propre échec.

Si je réussis ensuite ma randonnée, peut-être que d'autres ont échoué là où j'ai réussi mais je n'ai rien mis en œuvre pour les faire échouer.

Si je réussis mon baccalauréat, ce n'est pas pour faire taire les autres qui étaient convaincus que je ne l'aurai pas, c'est pour avoir relevé ce défi de mieux raisonner pour résoudre des problèmes, de mieux gérer son stress et que ma méthode pour réussir s'est révélée fructueuse. Et je n'ai écrasé personne et je n'y mis en échec personne.

C'est aussi donner du sens à sa vie et savoir en soi-même ce qu'on est capable de faire. Et lorsqu'on y réussit, eh bien on peut en être heureux sans attendre des autres qu'ils nous applaudissent. Les compliments sont agréables, mais ce n'est pas ça qui a stimulé la réussite de quelque chose.

Si on parvient à faire le métier qui nous plait, sans chercher l'objectif de gagner toujours et encore plus d'argent, parce qu'on a adopté cette stratégie de réussir ce qu'on entreprend de faire ou de se remettre en question lorsqu'il y a eu un échec, sans vouloir savoir ce que pensent les autres de soi, sans vouloir écraser les autres car la vie n'est ni un jeu et ni une guerre, eh bien déjà on a compris un certain nombre de choses. sourire

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par _Matoll le Lun 7 Mai 2012 - 17:16

Stirica a écrit:
Penser qu'on a raison en donnant son avis n'est pas prétendre être le meilleur

Je parlais de champ lexical

Qu'est-ce que tu veux dire par "champ lexical" ? Le but est de se comprendre lorsqu'on écrit ?

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par Ling le Lun 7 Mai 2012 - 17:20

Déformation professionnelle. Embarassed

Cela fait référence au vocabulaire que vous employez dans vos textes.Vous êtes pratiquement en permanence dans le "jugement de valeur". sourire


Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par Nuage le Lun 7 Mai 2012 - 17:40

"Le jugement de valeur" ? !!!

Ha bon, moi j'aurais dit que Matoll était plus dans le jugement "de la valeur".

Et avant de lire la suite de votre réponse Stirica, à la phrase "déformation professionnelle Embarassed ", je me suis demandée quelle était donc cette profession, qui à la vue de la façon de chacun de vos posts de résonance à un post, raisonnait comme un "jugement quoi qu'il en soit, l'air de rien", pour ne pas dire fouteur de merde en voulant camoufler son jeux.

Vous avez-vu comme j'exprime bien mon opinion ....
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par Ling le Lun 7 Mai 2012 - 17:43

Tellement bien que je n'ai rien compris pour être franche

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par _dede 95 le Lun 7 Mai 2012 - 17:45

En un mot Stirica, actionnaire et champ lexicale (professionnellement parlant) c'est quoi? Ecrivain, prof, fonctionnaire d'état?
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par Ling le Lun 7 Mai 2012 - 17:46

Négociation sourire


Dernière édition par Stirica le Lun 7 Mai 2012 - 17:48, édité 1 fois

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par _dede 95 le Lun 7 Mai 2012 - 17:47

C'est pas une profession, c'est un devoir temporaire! sourire
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par Ling le Lun 7 Mai 2012 - 17:49

Mon travail consiste à organiser et négocier, espèce de garnement indiscret sourire

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par _dede 95 le Lun 7 Mai 2012 - 17:50

secret sourire La concurrence sait que tu est sur un site francophone? mdr
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par Ling le Lun 7 Mai 2012 - 17:57

Quelle concurrence? Avec un bébé, je ne travaille pas. En fait je ne travaille plus depuis septembre. Quand je déciderais de reprendre... je négociérai. sourire

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par _Matoll le Lun 7 Mai 2012 - 18:24

Stirica a écrit:Déformation professionnelle. Embarassed

Cela fait référence au vocabulaire que vous employez dans vos textes.Vous êtes pratiquement en permanence dans le "jugement de valeur". sourire

Désolé, mais je ne comprends toujours pas ce que tu veux dire. interroge Si tu prenais un exemple concret, on y verrait plus clair. sourire

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par Ling le Lun 7 Mai 2012 - 18:56

Vous utilisez très souvent l'adjectif abject par exemple. sourire Mais cela n'enlève rien au plaisir que j'ai à discuter avec vous et dédé.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par _Matoll le Lun 7 Mai 2012 - 19:16

Stirica a écrit:Vous utilisez très souvent l'adjectif abject par exemple. sourire Mais cela n'enlève rien au plaisir que j'ai à discuter avec vous et dédé.

Ce n'est que cela ? interroge

Si encore je me contentais de qualifier certaines choses sans les argumenter, ce serait donner un avis sans l'expliquer. Lorsqu'il y a l'explication qui suit ensuite, ça devrait couler de source. Sans argument, cela serait juste de l'émotion, un sentiment et rien de plus. C'est comme ceux qui trouvent que ce comique est excellent, d'autres ubuesque, il y a une raison et pas qu'un jugement sur telle ou telle chose.

On ne peut pas tout apprécier, et s'il est des choses ou entités qui nous répugnent, et si je mets ces qualificatifs, c'est pour y apporter de la clarté ; et c'est en effet une position sur "la valeur".

Est-ce se sentir meilleur ? Par rapport à qui et à quoi ? Si je combats le libéralisme dans sa forme actuelle, c'est l'idéologie et ceux qui la combattent comme je le fais n'auront aucun état d'âme. Libéralisme et abject, c'est même un pléonasme. Car j'ai conscience de tout ce que cette idéologie a pu générer de néfaste pour de nombreuses personnes et qu'elle n'est en aucune façon une idéologie à appliquer partout. Je la qualifie d'abject et je la justifie ensuite. Si je considère comme abjecte l'euro, c'est parce que je suis convaincu que garder cette monnaie nous mènera au chaos, et ce n'est pas parce que les pièces sont belles ou moches, mais avec des arguments économiques. Voilà donc deux exemples, mais je n'emploie aussi des qualificatifs positifs dans d'autres domaines.

Chacun a sa façon d'exprimer les choses et de les argumenter, et l'intention est d'être clair. Elle n'est ni meilleure ni médiocre, c'en est une parmi d'autres. Si elle permet de plus de continuer une discussion, c'est plutôt positif ?

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par Ling le Lun 7 Mai 2012 - 19:22

Well, alors relisez cette phrase:

Si je réussis mon baccalauréat, ce n'est pas pour faire taire les autres qui étaient convaincus que je ne l'aurai pas, c'est pour avoir relevé ce défi de mieux raisonner pour résoudre des problèmes, de mieux gérer son stress et que ma méthode pour réussir s'est révélée fructueuse. Et je n'ai écrasé personne et je n'y mis en échec personne.

Même passé par le crible de l'anglais et de l'hébreu, cette phrase met mal à l'aise. Elle donne le sentiment que celui qui l'écrit pense qu'en dehors de cette manière d'être...pas de salut. sourire

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par zizanie le Lun 7 Mai 2012 - 19:23

L'essentiel est de savoir si votre mode de vie vous apporte du plaisir et du bonheur?
Celui pour qui chaque fin de mois est une galère (et il y en a beaucoup) aura beaucoup de difficulté à s'épanouir mais celui qui a suffisamment, à quoi lui servira-t-il d'avoir toujours plus, sera-t-il plus heureux pour autant?
J'ai connu des personnes qui ont travaillé très dur toute leur vie pour avoir la plus belle maison, la plus belle voiture et les meilleures écoles privées pour leurs enfants. Ils ont tous fini leurs vies précocement avec avc, cancer, diabète ou arrêt cardiaque. Ils n'ont pas pris le temps de se ménager, ils étaient en permanence en compétition, en surcharge, dans les excès. Ils ont vécus une fuite en avant sans vraiment connaître un réel bonheur.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté et son lien avec la société et la politique

Message par _Matoll le Lun 7 Mai 2012 - 20:35

Stirica a écrit:Well, alors relisez cette phrase:

Si je réussis mon baccalauréat, ce n'est pas pour faire taire les autres qui étaient convaincus que je ne l'aurai pas, c'est pour avoir relevé ce défi de mieux raisonner pour résoudre des problèmes, de mieux gérer son stress et que ma méthode pour réussir s'est révélée fructueuse. Et je n'ai écrasé personne et je n'y mis en échec personne.

Même passé par le crible de l'anglais et de l'hébreu, cette phrase met mal à l'aise. Elle donne le sentiment que celui qui l'écrit pense qu'en dehors de cette manière d'être...pas de salut. sourire

Je ne vois pas en quoi cela pose souci, et il faudra me l'expliquer, car elle ne parle d'aucune généralisation.

Si tu utilises une méthode pour avoir un examen et que cela ne porte pas ses fruits, et si tu souhaites que l'année d'après tu puisses l'avoir, il est nécessaire de revoir sa méthode et se poser des questions pour analyser un échec.
J'ai ainsi choisi une méthode qui me convenait, et peut-être que pour d'autres, cela n'aurait pas fonctionné, et cette méthode m'avait permis de l'avoir.

Est-ce que la méthode est meilleure que celle d'une autre personne ? On ne le sait pas, le principal est que la méthode retenue soit efficace.

Car comme toute personne qui passe un examen, pour l'avoir, elle met quand même en place une stratégie. Certains choisissent la stratégie de ne bosser que certains chapitres, d'autres de miser sur les matières aux plus gros coefficients, et toute stratégie est bonne pour la personne concernée lorsqu'elle lui permet de réussir l'examen.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum