Omettre de dire la vérité sans forcément mentir, est-ce un mensonge ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Omettre de dire la vérité sans forcément mentir, est-ce un mensonge ?

Message par Vianney le Ven 20 Avr 2012 - 0:12

Bonjour,

Pourquoi certaines personnes ont-elles plus de difficultés à faire preuve de franchise, de transparence ?

Je prends l'exemple précis d'une personne qui maîtrise l'art omettre de dire la vérité sans forcément mentir.

On s'en rend compte tôt ou tard, mais c'est difficile dans ce cas de l'accuser de manquer de franchise, elle répondra qu'elle dit la vérité.

En effet, car aux questions qu'on lui pose, elle donnera une réponse qui est vraie, mais qui n'est pas la raison principale majeure qui motive son comportement et ses décisions.

Cela arrive systématiquement quand la question porte sur une faute qui pourrait lui donner mauvaise conscience.
L'obligation de se justifier, l'amène à trouver des arguments qui vont lui donner bonne conscience.
Est-ce que l'omission de dire LA vérité, peut-être considéré comme une mensonge ?
Est-ce dû au manque d'humilité ?
Pensez-vous que cette qualité soit de plus en plus rare de nos jours ?
Pensez-vous que ces personnes ne sont pas claires avec elles-mêmes, ou qu'elles manquent simplement de courage pour admettre leurs erreurs ?

Elle semblent anticiper les réactions et les conséquences de dire la "vraie raison" .

Que peut-on faire pour réussir à avoir une communication authentique dans ces cas là ?

Vianney
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 77
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Danseur éternel
Humeur : En cadence
Date d'inscription : 21/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omettre de dire la vérité sans forcément mentir, est-ce un mensonge ?

Message par Golem le Ven 20 Avr 2012 - 1:44

Quand on parle sans mentir il n'y a pas de mensonge.

Pour résoudre ce problème sémentique, on dit que ceux qui utilisent des éléments vrais pour vous faire comprendre des choses fausses sont des trompeurs.
On peut tromper les gens sans leur mentir.


Divers causes peuvent générer ce phénomène.

* Le défaut d'estime de soi en tête de liste.
Les absurdités sont produites par faiblesse plus souvent que par méchanceté.
Quand on n'a pas assimilé le principe de l'égalité entre les personnes, alors on se croit soit au dessus des autres, soit en dessous.
Quand on ne se croit pas aussi bien que les autres, la tentation est forte de se donner une fausse sur-évaluation en donnant une fausse image de soi dans le but de suprimer une fausse auto sous évaluation.
Autant dire que ne pas connaitre le principe d'équité c'est connaitre le trouble.

** Le désir de puissance pour la grande majorité des autres causes.
Vouloir contrôler la réalité peut pousser à changer la vérité pour être celui qui crée le monde. Inutile de dire que la formule ne fonctionne pas.

avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omettre de dire la vérité sans forcément mentir, est-ce un mensonge ?

Message par _Krinou le Ven 20 Avr 2012 - 2:20

C'est ce qui s'appelle mentir par omission, tout simplement.
Le Mitou fait ça constamment pour me protéger, mais depuis le temps que je suis avec lui, j'ai appris à lire entre les lignes.
Si par exemple il me dit : "ça va aller ne t'inquiète pas" mais qu'il a le visage fermé, alors je sais qu'il ne me ment pas, il espère vraiment que ça ira, mais je sais aussi qu'il n'est sûr de rien.
S'il y a un souci, il m'en parlera, mais il prendra bien soin de me cacher les faits les plus inquiétants et il minimisera les choses.
Donc, mentir par omission n'est pas forcément un acte visant à tromper. Mentir par omission est parfois nécessaire pour ne pas inquiéter d'avantage une personne déjà anxieuse. On peut aussi utiliser le mensonge par omission pour ne pas blesser autrui.
Utilisé de cette façon, cela peut être une qualité. Le mensonge par omission, c'est tout simplement, de la diplomatie.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omettre de dire la vérité sans forcément mentir, est-ce un mensonge ?

Message par Vianney le Ven 20 Avr 2012 - 2:57

Golem a écrit: Le défaut d'estime de soi en tête de liste.
Les absurdités sont produites par faiblesse plus souvent que par méchanceté.
Je pencherais pour cette explication dans le cas qui me préoccupe.
Il s'agit d'une personne de mon entourage qui ne semble pas agir par méchanceté ni par désir volontaire de nuire ou de faire du mal.
C'est une personne plutot assez intelligente, mais qui semble ne pas avoir conscience des conséquences au niveau de la confiance et de la communication.

Mais si l'omission de dire la vérité est fait dans le but d'obtenir une faveur ou conserver un avantage quelconque, il me semble que cela pourrait ressembler à de la manipulation. Volontaire, involontaire, consciente ou inconsciente...ça je ne sais pas. Chaque cas est particulier j'imagine.

Krinou a écrit:Le mensonge par omission, c'est tout simplement, de la diplomatie.
Cela ressemble aux qualités requises pour exercer dans le monde de la politique ?

Vianney
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 77
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Danseur éternel
Humeur : En cadence
Date d'inscription : 21/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omettre de dire la vérité sans forcément mentir, est-ce un mensonge ?

Message par _Krinou le Ven 20 Avr 2012 - 3:01

On peux aussi le voir comme ça, effectivement.

_Krinou
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2395
Date d'inscription : 05/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omettre de dire la vérité sans forcément mentir, est-ce un mensonge ?

Message par JO le Ven 20 Avr 2012 - 6:35

Si vous ne voulez pas qu'on vous mente, ne posez pas de question! Premier point . Si vous êtes indiscret, inquisiteur, le mensonge en retour est de la légitime défense .
Personnellement, je pense tout ce que je dis mais je suis loin de dire tout ce que je pense .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omettre de dire la vérité sans forcément mentir, est-ce un mensonge ?

Message par Trouvère le Ven 20 Avr 2012 - 9:38

Dire la vérité, la taire, ne pas dire toute la vérité.. Toute vérité n'est pas bonne à dire..
Nous sommes sans cesse confrontés à ces dilemmes..

Il faut d'abord préciser quel est l'interlocuteur.. et les circonstances..
Des exemples fourmillent dans notre vie.. Atteint subitement de la maladie de Charcot, mon voisin et ami devait mourir.. Je le savais et lui ai tu cette fin proche et tragique.. Je lui mentais "par omission" quand il me demandait ce que je savais de son état.. Par amitié, c'est sûr, je me taisais..
Quand il l'a su .. il s'est jeté sur son arme de chasse après m'avoir griffonné un mot : " Mon ami X, n'abandonne pas ma femme !" J'en pleure parfois..
Pour moi, le mensonge aurait été de lui dire que sa santé allait s'améliorer..
Il faut bien circonscrire les causes du mensonge.. Il y a de pieux mensonges..
Quand on entend qu'il faut toujours dire la vérité, c'est très réducteur.

Trouvère
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1150
Localisation : Terre
Identité métaphysique : Ni dieu ni maître
Humeur : Variable selon la bière
Date d'inscription : 07/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omettre de dire la vérité sans forcément mentir, est-ce un mensonge ?

Message par gaston21 le Ven 20 Avr 2012 - 10:05

Oui, toute vérité n'est pas bonne à dire, et il faut parfois mentir, surtout dans des cas tels que celui que cite Trouvère . Et il est parfois mieux de s'abstenir , d'omettre de dire une vérité si elle peut conduire à un dommage pour le vis-à-vis . Tout est question de bon sens . Il faut souvent s'interroger sur la capacité à recevoir l'information . Dans le cas d'une fin inexorable, tel un décès, je pense qu'il vaut mieux se taire et tricher, sauf volonté formelle et exprimée du malade . Pour le cas de la mère de mon épouse, nous lui avons caché l'échéance proche, y compris le médecin . Elle est morte avec l' espoir ferme de
se relever ...à 106 ans et dix mois...
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omettre de dire la vérité sans forcément mentir, est-ce un mensonge ?

Message par Golem le Ven 20 Avr 2012 - 15:15

Arrête ton char Ézéchiel, Moïse fait du stop.

étonné deux Inutile de se voiler la face, burqua ou pas, on va tous mourir sauf si muet

Mais comment diplomatiquement dévoiler les vérités visibles à ceux qui les croient cachées parce qu'ils ne veulent pas les voir. Si la mort existe et si l'intelligence humaine est patente, est-ce sensé de penser qu'on a de l'avenir quand on est centenaire ?

Pourquoi et pourquoi pas sont dans un bateau, pourquoi tombe à l'eau, il reste quoi ...

J'ai une parabole pour illustrer la vie: f(x)=y tel que ax²+bx+c=y
Voici le principe de la vie et de la vérité: si l' abscisse est une fonction de l'ordonnée, alors le contraire est vrai aussi.
Ce principe est valide en soi mais pas partout dans le monde car si a et b sont nuls alors la parabole devient un paradoxe comme la fonction de x n'est pas fonction de x.

Nous sommes possédés par ce que nous possédons, nous conditionnons ce qui nous conditionne.

D'abord on apprend que les racines carrées des nombres négatifs n'existent pas et ensuite on apprends que cela existe sur un plan complexe. C'est a dire que ce qui n'existe pas simplement en soi existe comme l'union de plusieurs principes à travers un unique.
La vérité sort du néant, rien ne peut la faire exister et rien ne peut exister sans elle.

Le langage est un métacode ésotérique qui en dit plus qu'il en dit.
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omettre de dire la vérité sans forcément mentir, est-ce un mensonge ?

Message par Vianney le Ven 20 Avr 2012 - 15:23

Prenons l'exemple d'une personne qui n'est pas un modèle de splendeur et qui nous demande comment on la trouve, c'est assez gênant de lui dire la vérité. Je peux comprendre cela.

Mais dans les situations de couple, ou de ceux qui développent une relation amoureuse, ne dit-on pas que la confiance est à la base de nos relations ? Et que de ce fait la franchise est de mise ?
Bien souvent nous sommes en droit de poser des questions à nos conjoint(es) car les décisions de l'un ou de l'autre nous concerne.
On s'attend toujours à recevoir la vérité. Sinon il serait inutile de poser les questions.

Prenons l'exemple de l'adultère, peu de couples ne l'ont pas vécu au moins une fois dans leur vies.
Le meilleur exemple est celui de Tiger Woods, ou le couple Sarkozy.
Lorsque l'un trompe l'autre en cachant la vérité le plus longtemps possible malgré les questions posées. On ne peut la cacher longtemps.

Mensonge ou mauvaise foi ?
Le mensonge semble avoir pour but de masquer la réalité. Mais le mensongeur choisit volontairement de la masquer en créant une image de celle-ci qui sert ses intérêts.
La mauvaise foi , un mécanisme plus subtil par lequel on cherche à se persuader soi-même que la réalité est autre que ce qu'elle est. La mauvaise foi selon moi serait un mensonge à soi-même: nous refusons d'admettre la réalité, parce qu'elle nous dérange en nous obligeant à reconnaître que nous nous sommes trompés, ou que nous avons menti, ou qu'il nous faut changer toute notre manière de voir.

Si on commence à se raconter des histoires, la relation est mal partie.

Dites-vous toujours la vérité dans vos relations de couple ?

Vianney
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 77
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Danseur éternel
Humeur : En cadence
Date d'inscription : 21/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omettre de dire la vérité sans forcément mentir, est-ce un mensonge ?

Message par Vianney le Ven 20 Avr 2012 - 15:37

On pourrait résumer ainsi ?
Dans certains cas, le mensonge est légitime, voire un devoir moral, sinon c'est volontairement priver quelqu'un de la vérité. Dans quels cas ? Dans tous ceux où nous pensons pouvoir éviter un mal plus grand que le mensonge lui-même ? Mais gardons nous tout de même d'en faire une règle au service de nos intérêts. Le mensonge purement égoïste est moralement condamnable.
Il faudrait donc s'exercer à discerner les cas où le mensonge est un moindre mal ...

Vianney
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 77
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Danseur éternel
Humeur : En cadence
Date d'inscription : 21/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum