Industries le retour.

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Industries le retour.

Message par troubaadour le Lun 30 Avr 2012 - 14:50

Interessant reportage du blogger d'Arte sur l'industrie européeenne. Où l'on apprend que des solutions existent autre que le replis sur soi, l'abandon de la monnaie, l’érection de barrières et de murs...
Là où certains, à force de créativité et d'imagination y arrivent. D'autres par manque d'ambition industrielle échouent
Les allemands s'en sortent grâce à leur recherche, Les italiens leur créativité, les irlandais leur fiscalité. Le facteur coût du travail, certes important, n'est pas le seul élément moteur d'une réindustrialisation.
Les Français ont abandonné leur industrie.

reportage à suivre : Industrie le retour

Pour en savoir plus : Le blogger

(une fois de plus nos politiciens de gauche comme de droite ont oublié l’industrie dans leur campagne électorale. Alors qu'elle devrait être au centre des préoccupations elle est absente des débats. Le candidat arrivé dernier aux élections étaient le seul à avoir un projet industriel, loufoque certes mais au moins il y avait quelque chose.)
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par _dede 95 le Lun 30 Avr 2012 - 14:55

Les Français ont abandonné leur industrie.
La faute à qui?
Pas de la mienne en tout cas! sourire
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par Ling le Lun 30 Avr 2012 - 14:56

Les grèves dans les années 60-70?

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par _dede 95 le Lun 30 Avr 2012 - 15:08

Stirica a écrit:Les grèves dans les années 60-70?
Bof dans ces années là l'industrie était encore florissante, car elle correspondait aux besoins de la population!
Dans les années 80 aussi, donc ce n'est pas les grèves!
Vous ne pensez pas que c'est un choix...Bruxellois! sourire
La France, pays du bon pinard et de la bonne bouffe et des sites grandioses! Le Tourisme merci
L'Espagne et l'Italie la culture, il fait chaud la bas sourire
L'Allemagne....l'industrie !
J'exagère?
Magnus me souffle : Et la Belgique 1 fois?
Bah ? Pays plat! Le vélo ! mdr

avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par troubaadour le Lun 30 Avr 2012 - 15:11

dede 95 a écrit:
Vous ne pensez pas que c'est un choix...Bruxellois! sourire
bien sur que non !
D'ailleurs on s'en fout de la faute à qui. Là n'est pas le sujet !
Sous Bruxelles des pays y arrivent. D'autres, tel l'Angleterre, sans Bruxelles échouent ! Laissons les jugements "c'est la faute à qui" aux historiens !

Ce qui compte c'est comment on s'en sort ! comment on va de l'avant !
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par _dede 95 le Lun 30 Avr 2012 - 15:19

Non c'est vrai la communauté Européenne n'a rien à voir avec les choix ?
Va dire cela aux agriculteurs et revient m'en parler!
Pas à la FNSEA s'il te plait, aux agriculteurs!

Comment? On se fou de la faute à qui ! interroge
Belle exemple de "après moi le déluge"! furieux

Spoiler:
Au fait Troubaadour, t'es pas au boulot ce lundi?
Tu laisses tes employés bosser?
Tu fais le pont ?
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par Ling le Lun 30 Avr 2012 - 15:25

Ce qui compte c'est comment on s'en sort ! comment on va de l'avant !

Vous commencez par libéraliser l'initiative privée, vous défaisez les verrous administratifs, vous arrêtez de fausser la concurence (suppression des subventions), vous tentez d'attirer des entreprises chez vous, vous rendez la France un peu plus acceuillante, etc...

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par _dede 95 le Lun 30 Avr 2012 - 15:30

Troubaadour
Sous Bruxelles des pays y arrivent
Lesquels?
L'Espagne, la Grece, l'Irlande, la France,?
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par troubaadour le Lun 30 Avr 2012 - 15:31

Reste dans le sujet s'il te plait.
J'aimerai mieux avoir tes commentaires sur le sujet : Pourquoi certains pays y arrivent quand d'autres n'y arrivent pas. Sachant qu'ils sont tous européens, tous avec la même monnaie, tous avec la même règle !

Pour accuser les autres de nos malheurs on est les champions, pour trouver des solutions on est hélas beaucoup moins fort.

L’Irlande y arrive là où la France échoue. Et quand la France c'est désindustrialisée pendant 30 ans l'Irelande s'est industrialisée ! Cela ne t'interpelle pas, avec les mêmes règles les mêmes contraintes....
Tu ne te dis pas que dire "c'est la faute à untel ou untel" est une fausse réponse.
T'en a pas marre que l'on prenne tout le temps les mauvaises décisions parce que l'ont dit perpétuellement "c'est de la faute des autres". NON c'est de notre faute ! ASSUMONS !
Et changer de système et de règle ne changera rien .... Un mauvais ouvrier à toujours de mauvais outil.... Marre des fausses excuses !
Ce n'est ni la faute de l'Europe, ni la faute de l'Euro, ni la faute d'autre chose ! Mais NOTRE faute à nous Français, du consommateur au politicien ! Arrêtons de fuir et de nous mettre des oeillères. On est mauvais. Et il faut le comprendre l’accepter pour pouvoir s'améliorer !
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par _dede 95 le Lun 30 Avr 2012 - 15:34

Stirica a écrit:
Ce qui compte c'est comment on s'en sort ! comment on va de l'avant !

Vous commencez par libéraliser l'initiative privée, vous défaisez les verrous administratifs, vous arrêtez de fausser la concurence (suppression des subventions), vous tentez d'attirer des entreprises chez vous, vous rendez la France un peu plus acceuillante, etc...
Mais l'initiative privée existe: tiens Moreno, vient de déceder, et il a pas fini milliardaire!
Fausser la concurrence? Hi hi
Attirer des entreprises? Heu oui mais elles ne veulent pas, cout de la main d'oeuvre oblige, et ces c...s d'ouvriers français veulent pas etre "pauvres"!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par troubaadour le Lun 30 Avr 2012 - 15:36

Stirica a écrit:
Ce qui compte c'est comment on s'en sort ! comment on va de l'avant !

Vous commencez par libéraliser l'initiative privée, vous défaisez les verrous administratifs, vous arrêtez de fausser la concurence (suppression des subventions), vous tentez d'attirer des entreprises chez vous, vous rendez la France un peu plus acceuillante, etc...

Ou la comme tu y vas fort. Ils vont avoir une crise cardiaque.....
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par _dede 95 le Lun 30 Avr 2012 - 15:46

troubaadour a écrit:Reste dans le sujet s'il te plait.
J'aimerai mieux avoir tes commentaires sur le sujet : Pourquoi certains pays y arrivent quand d'autres n'y arrivent pas. Sachant qu'ils sont tous européens, tous avec la même monnaie, tous avec la même règle !

Pour accuser les autres de nos malheurs on est les champions, pour trouver des solutions on est hélas beaucoup moins fort.

L’Irlande y arrive là où la France échoue. Et quand la France c'est désindustrialisée pendant 30 ans l'Irelande s'est industrialisée ! Cela ne t'interpelle pas, avec les mêmes règles les mêmes contraintes....
Tu ne te dis pas que dire "c'est la faute à untel ou untel" est une fausse réponse.
T'en a pas marre que l'on prenne tout le temps les mauvaises décisions parce que l'ont dit perpétuellement "c'est de la faute des autres". NON c'est de notre faute ! ASSUMONS !
Et changer de système et de règle ne changera rien .... Un mauvais ouvrier à toujours de mauvais outil.... Marre des fausses excuses !
Ce n'est ni la faute de l'Europe, ni la faute de l'Euro, ni la faute d'autre chose ! Mais NOTRE faute à nous Français, du consommateur au politicien ! Arrêtons de fuir et de nous mettre des oeillères. On est mauvais. Et il faut le comprendre l’accepter pour pouvoir s'améliorer !
Je reste dans le sujet!
Tu dis, je te cites: "Un mauvais ouvrier à toujours de mauvais outil", pas de chance pour toi le dicton est: "A mauvais ouvrier mauvais outil", Tu saisi la différence?

L'Irlande arrive a s'industrialiser? Moi je veux bien discuter, mais sur des réalités, car enfin...dans quel état est la nation Irlandaise aujourd'hui?

"Notre faute à nous français"
NON la majorité des français à rejeter l'Europe, dois-je te le rappeller?
Alors s'il te plait respecte le suffrage universel!

"On est mauvais?"
Qui est mauvais?
On?
Ton on c'est qui?
Répond! furieux
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par _Matoll le Lun 30 Avr 2012 - 16:28

Il y a des responsabilités partagées, il n'y a pas qu'une cause bien évidemment. Affirmer que l'euro est une bonne chose, la bonne blague. lol!

Je persiste à dire et à affirmer qu'on ne compare pas les pays entre eux car ils n'ont pas du tout les mêmes repères et les mêmes spécificités. La France, c'est la France ; l'Italie, c'est l'Italie ; l'Allemagne, c'est l'Allemagne.

Libéraliser encore plus au sens que l'entend Stirica n'est pas la solution à encourager, mais alors pas du tout. C'est même complètement à remettre en question. Donc, voie à abandonner complètement.

On a vu ce que cela a donné avec l'Angleterre de M. Thatcher et aujourd'hui dans quel état est le pays. Lui, est en récession et ce n'est pas à cause de sa monnaie.

On doit encourager l'initiative privée et publique. Si les sociétés de travaux-publics (routes) sont devenues ce qu'elles sont, elles n'auraient pas pu l'être sans l’État.

Cela ne remet pas du tout en question que la France doit sortir de la zone euro si elle veut s'en sortir. C'est bien sûr une condition nécessaire mais non suffisante.

Si l'Angleterre ne réussit pas, c'est parce que ses choix politiques de miser sur la finance et d'abandonner progressivement son industrie n'ont pas été les bons choix.

La Suède n'a pas l'euro, et pourtant ce n'est pas une économie en récession, et il y a des industries en plus, y compris des technologies de pointe.

La Norvège n'a pas l'euro et n'est même pas dans l'UE (quelle chance !), elle s'en sort plutôt bien. A l'inverse, la Slovénie, pays peu peuplé et qui a l'euro, n'est pas au mieux au niveau économique.

On ne peut pas dire que l'Italie a une économie qui tourne bien, mais alors loin de là, sans parler de sa dette publique. Ça ne l'empêche pas d'avoir certains secteurs qui peuvent bien fonctionner, mais le résultat global n'est pas extraordinaire.

Quant à l'Allemagne, normal, elle prend toute la couverture vers elle, et pourtant il y a de sacrées inégalités en Allemagne.

Tout ça pour dire que comparer les pays n'a pas de sens.

Je persiste à dire que l'Union Européenne nous cause bien plus de soucis qu'elle génère de bénéfices. Et ce n'est pas parce qu'il serait positif que la France sorte de l'euro et de l'Union Européenne, qu'elle va se renfermer dans sa coquille. On ne va pas pour autant s'interdire d'échanger avec d'autres pays, seulement on doit le faire avec notre monnaie et avec des décisions politiques prises par la France.

De plus, c'est quand même dingue qu'on n'ait aucun moyen d'agir sur la monnaie et qu'on soit contraint par les textes européens d'emprunter auprès des banques privées à des taux bien supérieurs que ceux des banques centrales. Lorsque je paie des impôts, et c'est tant mieux, c'est pour participer et permettre au pays d'avoir des services publics, un système social et des protections publiques et non pour nourrir les milieux financiers en payant l'intérêt de la dette, qui est plus de 1400 milliards d'€uros en cumulé !

Est-on mauvais pour autant, du consommateur aux politiques ? En grande partie oui. Là, on doit être réaliste. Si on continue d'acheter des produits par exemple chinois, parce qu'ils sont moins chers, on scie la branche sur laquelle on est assis. Les finances limitées, c'est possible, seulement il est nécessaire de soutenir l'économie de notre pays, si nous voulons maintenir les emplois voire en créer.

Je prends un exemple des plus stupides qui soit : nous avons bien plus de forêts en Allemagne, et nous sommes obligés d'importer du bois parce qu'en France, nous manquons de scieries. Peut-on m'expliquer pourquoi rien n'est fait pour promouvoir une telle activité ?

Heureusement qu'on a le domaine du tourisme qui est une activité économique précieuse pour notre pays. Mais elle serait encore plus dynamique si la France était un peu moins sale (regardez les rues de nombreuses grandes villes et les déchets qui s'accumulent près des cours d'eau) et si nous faisions (je parle de ceux qui ne font pas cet effort) un petit effort pour mieux accueillir les personnes étrangères de passage. J'ai été dans un certain nombre de pays, excepté un ou deux qui sont un peu spéciaux, la France n'a pas la réputation de savoir bien accueillir.

Pourtant, la France a un sacré potentiel, mais j'ai l'impression que nous avons oublié cela.

Lorsqu'une personne en France a une idée, veut prend une initiative, quel est l'état d'esprit de beaucoup de français ? "Ca ne va pas marcher.", et si une société est créée, qui vient les "encourager" en premier ? l'URSAFF !
Les pouvoirs publics devraient faciliter ces créations, et de faire cette procédure pour qu'une société soit créée en 24 heures.

Ce qu'on manque en France, c'est du pragmatisme et une volonté de la part des pouvoirs publics d'aider à ces initiatives.

Je tente le plus possible d'acheter en local, mais parfois on y réfléchit à deux fois. Par exemple, on pourra dire ce qu'on veut, mais beaucoup de voitures françaises ne valent pas la plupart des voitures allemandes. Pourquoi ? Parce qu'il n'y a pas eu l'envie d'investir autant dans la recherche, l'innovation mais aussi la qualité.

Seulement, il y a une conjugaison de trois choses: que la France soit plus souveraine, et qu'elle ait un véritable dynamisme pour son économie locale, un véritable potentiel en matière de recherche et d'innovation à mettre en place.

Car euro ou monnaie nationale, il est certain d'une chose : s'il n'y a pas de regain au niveau du dynamisme économique et dans nos industries, la France ne va pas aller loin avec cela.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par _Matoll le Lun 30 Avr 2012 - 16:49

troubaadour a écrit:(une fois de plus nos politiciens de gauche comme de droite ont oublié l’industrie dans leur campagne électorale. Alors qu'elle devrait être au centre des préoccupations elle est absente des débats. Le candidat arrivé dernier aux élections étaient le seul à avoir un projet industriel, loufoque certes mais au moins il y avait quelque chose.)

interroge Est-ce que nous en sommes responsables ? Malheureusement, la plupart d'entre nous n'avons pas choisi ces candidats, car ils se sont proposés à nous !

Si aucun ne me plait, qu'est-ce que je fais ? Car nous sommes beaucoup à se poser les mêmes questions.

Seulement, nous ne sommes pas tous mauvais loin de là. Il y a des soucis en la matière, mais de nombreux français se bougent et vont de l'avant.

Car c'est bien beau de nous rappeler que nous avons le droit de vote et que des gens se sont battus pour cela. Seulement, ils se sont battus pour avoir des candidats qui répondent à leurs préoccupations et à leurs questions, et non des tocards actuels comme nous devons les supporter aujourd'hui.

J. Cheminade, qui est arrivé dernier en effet, n'avait pas que des idées farfelues et avait compris bien des choses même avoir prévu une crise comme celle de 2008. Il est vrai que je ne connais pas à fond ce personnage, mais j'apprécie peu sa façon de répondre à côté des questions qu'on lui pose.

La France est le pays des idées, sauf qu'elles partent aussi ailleurs.

Ce n'est pas une raison de coûts, mais des mœurs. Malheureusement et c'est comme cela, pour les idées novatrices, on est souvent les derniers à les prendre.

Ni dans les débats, ni dans les programmes, nous avons eu de projets sérieux en la matière. Et je ne parle pas des deux candidats qui restent.

Si les politiques semblent des incapables dans ce domaine, il va falloir alors que le peuple soit plus créatif et aille de l'avant ! Heureusement qu'en local il y a des bons appuis, mais au niveau national, c'est quand même pas génial.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par Ling le Lun 30 Avr 2012 - 16:52

La France est le pays des idées, sauf qu'elles partent aussi ailleurs.
Ce n'est pas une raison de coûts, mais des mœurs. Malheureusement et c'est comme cela, pour les idées novatrices, on est souvent les derniers à les prendre
.
Problème d'éducation. Manque de goût pour la prise de risque.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par _dede 95 le Lun 30 Avr 2012 - 17:11

Merci Matoll une fois de plus tu es la plume de ma pensée! sourire
Si les politiques semblent des incapables dans ce domaine, il va falloir alors que le peuple soit plus créatif et aille de l'avant ! Heureusement qu'en local il y a des bons appuis, mais au niveau national, c'est quand même pas génial.

Effectivement, mais encore faut-il que l'initiatiative et la créativité du "peuple" ne soit pas "volée", car enfin, elle existe!
J'ai souvent sur ces forums donné l'exemple du Stradair (son inventeur ayant été un de mes contremaitre)!
Qu'a t-il gagné ? Le droit de laisser à la finance gagner de l'argent et rien d'autre!

On vient d'apprendre la mort de Moreno, deux ans après sa découverte sa boite était en faillite!
Sa boite oui, mais pas les entreprises internationales qui font des fortunes sur sa découverte!
Alors? La faute à qui ? Une fois de plus je pose la question?

avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par Ling le Lun 30 Avr 2012 - 17:17

Très bon exemple Moreno:

Il avait déposé le premier brevet de la carte à puce en 1974 et il lui a fallu huit ans pour convaincre banquiers, RATP et autres industriels de l'utilité de son invention.

http://www.lefigaro.fr/societes/2012/04/29/20005-20120429ARTFIG00201-roland-moreno-l-inventeur-de-la-carte-a-puce-disparait.php

Rigidité de la société française?
Moreno n'était pas pauvre. Wink Une sociéte se gére. Si la société est en faillite: trop de sorties pas assez d'entrées.


Dernière édition par Stirica le Lun 30 Avr 2012 - 17:25, édité 1 fois

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par troubaadour le Lun 30 Avr 2012 - 17:25

Matoll a écrit:Il y a des responsabilités partagées, il n'y a pas qu'une cause bien évidemment. Affirmer que l'euro est une bonne chose, la bonne blague. lol!

La mauvaise blague est dans l'affirmation que l'Euro est une mauvaise chose et responsable de tous nos maux.

Je persiste à dire et à affirmer qu'on ne compare pas les pays entre eux car ils n'ont pas du tout les mêmes repères et les mêmes spécificités. La France, c'est la France ; l'Italie, c'est l'Italie ; l'Allemagne, c'est l'Allemagne.
Tu as beau persister et affirmer tu n'en restes pas moins dans l'erreur. A partir du moment où ce sont des pays à développement économique semblable, culture semblable, infrastructure semblable, fonctionnement politique semblale, il n'y a aucune raison, si ce n'est dogmatique, de ne pas les comparer.

Libéraliser encore plus au sens que l'entend Stirica n'est pas la solution à encourager, mais alors pas du tout. C'est même complètement à remettre en question. Donc, voie à abandonner complètement.
Dogme.

On a vu ce que cela a donné avec l'Angleterre de M. Thatcher et aujourd'hui dans quel état est le pays. Lui, est en récession et ce n'est pas à cause de sa monnaie.
Malgré l'absence d'euro...
L'Angleterere comme la France a choisi la voie de la désindustrialisation. L'Angleterrre au profit de la finance à la France au profit des services.

Mais ces deux pays ont oublié que sans industrie il ne peut y avoir ni finance ni service.

Cela ne remet pas du tout en question que la France doit sortir de la zone euro si elle veut s'en sortir. C'est bien sûr une condition nécessaire mais non suffisante.
C'est un miroir aux alouettes !
LA France doit prendre soin de son industrie en arretant de la sur taxer et doit développer sa recherche fondamentale comme appliquée. La France doit prendre soin de son industrie la choyer la protéger comme la prunelle de ses yeux.
Au lieu de cela la France est obnibullé par ses services publics. Ce ne sont spa les services publics qu'il faut préserver mais l'industrie... une fois que tu auras retrouvé une bonne industrie alors tu pourras avoir de bons services publics. La qualité des services publics dépend de la qualité de l’industrie.
L'industrie c'est la création de richesse parce que c'est la transformation. C'est faire d'un arbre un meuble ! La valeur ajoutée est là !

Si l'Angleterre ne réussit pas, c'est parce que ses choix politiques de miser sur la finance et d'abandonner progressivement son industrie n'ont pas été les bons choix.
100% d'accord. voir au dessus.

La Suède n'a pas l'euro, et pourtant ce n'est pas une économie en récession, et il y a des industries en plus, y compris des technologies de pointe.
Oui
Tu trouveras dans les pays qui n'ont pas l'Euro certains qui ont su développer leur industrie et d'autres qui n'ont pas réussi.
Tu trouveras dans les pays qui ont l'Euro certains qui ont su développer leur industrie et d'autres qui n'ont pas réussi.

C'est la preuve que le problème ne vient pas de l'Euro mais de la politique industrielle mené par chaque Etat !

Et en France il n'y a aucun projet digne de ce nom de la part des candidats ! Et l'industrie va donc continuer de ce dégrader non à cause de l'Euro ou de l'Europe mais à cause de l’absence de vision industrielle.

Et l'on te fera croire que c'est à cause de l'Euro et de l'Europe alors que la vraie raison est à cause de nous.


On ne peut pas dire que l'Italie a une économie qui tourne bien, mais alors loin de là, sans parler de sa dette publique. Ça ne l'empêche pas d'avoir certains secteurs qui peuvent bien fonctionner, mais le résultat global n'est pas extraordinaire.
L'Italie est plus industrialisée que la France.
Le problème de l'Italie est son système politique instable et sa gestion budgétaire calamiteuse.

Quant à l'Allemagne, normal, elle prend toute la couverture vers elle, et pourtant il y a de sacrées inégalités en Allemagne.
L'Allemagne ne prend aucune couverture. Cette expression ne veut rien dire.
L'Allemagne réussi. Parce qu'ils ont su préserver le tissu économique favoriser la recherche, su développer le dialogue social avec des syndicats intelligents et non corporatiste, et rendu honorable le succès (en France c'est hou le méchant riche qui a réussi).

Le reste de ton discours est hors sujet.

La France fait partie des pays les moins industrialisés alors qu'il y a 30 ou 40 elles faisaient partis des pays les plus industrialisés d’Europe.

Je le répète :
Avec les mêmes règles européennes, la monnaie, les mêmes contraintes concurrentielles, environnementales, la France a fait moins bien que les autres pays ! elle s'est fait doublé pour se retrouver en queue de peloton. Pourtant tout le monde a le même vélo !

Vous appliquez le proverbe "Un mauvais ouvrier a toujours de mauvais outils."
Changer d'outil (Europe Euro etc..) ne rendra pas le travail des Français meilleur. C'est une fuite en avant pour éviter de se remettre en question ! Ce genre de discours Matoll relève de l'aveuglement et du dénie de réalité

Que tu sois avec l’Euro ou le Franc, que tu empruntes à la Banque centrale ou à la BNP ne changera rien si la structure du pays est aussi mauvais et négative pour l'industrie. Si tu ne mets pas l'industrie au centre de tes préoccupations celle ci va mourir. Et à ce moment là on va tout perdre. tout ! et l'on va connaitre une très grande pauvreté. Changer de monnaie ne changera rien à l'affaire et ne fera que fragiliser nos entreprises car celles ci connaîtront alors, en plus, une crise due à une phase d'instabilité commerciale conséquentes des fluctuations anarchiques de change.
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par _Matoll le Lun 30 Avr 2012 - 17:31

Stirica a écrit:
La France est le pays des idées, sauf qu'elles partent aussi ailleurs.
Ce n'est pas une raison de coûts, mais des mœurs. Malheureusement et c'est comme cela, pour les idées novatrices, on est souvent les derniers à les prendre
.
Problème d'éducation. Manque de goût pour la prise de risque.

A condition de ne pas faire n'importe quoi non plus, les subprimes ne sont pas le goût du risque, mais celui de générer de lourdes pertes en cascade sans garde-fous. Il y a une stratégie à mettre au point, mais une stratégie qui ne doit pas conduire à entraîner tout sur son passage quand cela ne fonctionne pas.

Si certains ne veulent pas prendre de risques, c'est leur droit aussi.

Les personnes qui prennent des risques en France, il y en a. Et ils ont été sur les mêmes bancs de l'école que les autres.

Ce n'est pas qu'une histoire de prise de risque, mais que d'autres qui ont peur qu'ils réussissent ne font rien pour les encourager, individus et même pouvoirs publics.

En France, on regarde trop souvent ce qui ne va pas (le verre à moitié vide), alors que dans d'autres pays on regarde ce qui va et ce qui pourrait être amélioré (le verre à moitié plein).

Il y a un peu un problème d'éducation car on parle trop souvent en termes négatifs. Pourquoi la méthode Coué, inventée par un français fonctionne à merveille dans d'autres pays, mais en France elle a été moquée et critiquée ?

Sur notre copie corrigée à l'école, on nous dit ce qui ne va pas, mais pas ce qui a été réussi et ce qu'on doit faire pour améliorer un résultat. Et ça, malheureusement, beaucoup d'enseignants ont ces termes négatifs et cela influe complètement sur l'état d'esprit de l'élève. De même que les parents préfèrent dire : "ne marche pas dans la flaque d'eau" au lieu de dire "marche là où c'est sec", ou "je ne veux pas que tu sois en retard" au lieu de "je te demande d'être à l'heure". L'un implique un certain repli dans le négatif, l'autre l'envie d'aller de l'avant.

Même un élève qui a 07/20, on ne le plombe pas en disant que c'est médiocre et qu'il ne comprend rien. 07/20, ça fait 35 % d'acquis, quels sont-ils, et quels sont les efforts à fournir pour parvenir à la moitié en acquis ?

Si déjà on comprend quelles sont les faiblesses que certains peuvent avoir, peut-être pourra t-on aller de l'avant.

Pour l'instant, j'ai cette impression que de nombreuses personnes ont tout simplement la trouille... de réussir.

La France n'a pas gagné la Coupe du Monde 1998 et 2002 en siphonnant des bières et en disant qu'on n'y arrivera pas. Ils se sont sortis les doigts du Q et ils ont été boostés pour faire face à leurs adversaires et de les vaincre. L'exemple est encore plus vraie dans le hand-ball.

Ce sont ces leçons de réflexion qui peuvent permettre au pays de redevenir un grand pays.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par _dede 95 le Lun 30 Avr 2012 - 18:10

réponse à Toubaadour:
Tu trouveras dans les pays qui ont l'Euro certains qui ont su développer leur industrie et d'autres qui n'ont pas réussi.
Lesquels ont réussis à développer?
C'est la preuve que le problème ne vient pas de l'Euro mais de la politique industrielle mené par chaque Etat
Qui décide de cette politique? Les Etats ou Bruxelle?
Vous appliquez le proverbe "Un mauvais ouvrier a toujours de mauvais outils."
Et qui lui donne ces mauvais outils?
Vite des noms une fois de plus!
Changer d'outil (Europe Euro etc..) ne rendra pas le travail des Français meilleur.
Sauf ceux de ta boite je suppose!
Quel haine! Les français sont des veaux comme disait le général!

Si tu ne mets pas l'industrie au centre de tes préoccupations celle ci va mourir. Et à ce moment là on va tout perdre. tout ! et l'on va connaitre une très grande pauvreté.
Tu sais en matière de pauvreté, l'industrie française n'est pas la plus mal lotie!
Les petit patrons surement, et je suppose que tu es de ceux la!
T'étais des manifestants qui ont fait la marche vers Paris pour sauver la Siderurgie française?
Facile de critiquer quand on se réfugie derrière son fauteuil de PDG!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par troubaadour le Lun 30 Avr 2012 - 18:39

dede 95 a écrit:
Tu trouveras dans les pays qui ont l'Euro certains qui ont su développer leur industrie et d'autres qui n'ont pas réussi.
Lesquels ont réussis à développer?
Presque tous. Même l'Espagne, malgré la crise, a développé son industrie. Mais le plus grand succès est incontestablement l'Irlande, les pays bas et l’Allemagne. Je ne parle pas des pays fraîchement candidat.

C'est la preuve que le problème ne vient pas de l'Euro mais de la politique industrielle mené par chaque Etat
Qui décide de cette politique? Les Etats ou Bruxelle?
Les Etats.
Bruxelles demandent juste le respect de la libre concurrence.

Vous appliquez le proverbe "Un mauvais ouvrier a toujours de mauvais outils."
Et qui lui donne ces mauvais outils?
Vite des noms une fois de plus!
Ce ne sont aps des noms mais une mentalité. nou ne sommes pas à la chasse au sorcière.
La France n'a plus la mentalité industrielle. Il faut qu'elle la retrouve.

enfin merci d’éviter d'étaler tes préjugés à mon égard. Je ne suis pas le sujet de ce post. Je te remercie de vouloir t’intéresser à ma personne mais je crains que cela soit de peu d'interet.

Merci de rester dans le sujet.
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par _Matoll le Lun 30 Avr 2012 - 19:13

troubaadour a écrit:
La mauvaise blague est dans l'affirmation que l'Euro est une mauvaise chose et responsable de tous nos maux.


Sauf que ce n'est pas une blague, mais un constat. Ce ne sont pas pour des raisons d'ultranationalisme et de protectionnisme à outrance, mais de pragmatisme. Quand quelque chose ne fonctionne pas, on l'abandonne et on prend quelque chose qui semble nettement plus pertinent.

Mais comme tu n'as pas argumenté, j'en conclus donc que non seulement tu lis ce qu'il t'arrange (mon message était pourtant clair, je n'ai pas prétendu que l'euro était responsable de tous les problèmes économiques de la France) mais aussi que tu ne fais pas rien pour défendre un argumentaire solide. Merci pour ta non-réponse.

Tu as beau persister et affirmer tu n'en restes pas moins dans l'erreur. A partir du moment où ce sont des pays à développement économique semblable, culture semblable, infrastructure semblable, fonctionnement politique semblale, il n'y a aucune raison, si ce n'est dogmatique, de ne pas les comparer.

Dans l'erreur ? Ben voyons, c'est nouveau ça vient de sortir : on peut comparer des navets et des chaussettes aussi pendant qu'on y est.

* Parce que l'Allemagne a le même potentiel touristique que la France ?
* Que les mentalités de ponctualité et de rigueur, de froideur se rencontrent à l'identique dans tous les pays ?
* Que la France est un pays qui a sa population qui augmente, alors que l'Allemagne, c'est l'inverse.
* Que l'Angleterre a connu une politique hyperlibérale dans les années 80 alors que la France n'avait pas pris ce chemin similaire.
* Que la France est connue pour sa gastronomie, ce qui n'est pas le cas de l'Allemagne ou pire l'Angleterre.
* Que l'Allemagne est un pays fédéral, alors que la France a un autre découpage territorial.
* Que l'histoire de chaque pays n'a rien à voir et donc forcément le système politique et d'organisation n'est pas le même.
* Les cultures sont très différentes, et je ne parle même pas de la France où la diversité est encore plus grande.

J'ai été frontalier avec deux pays dans le sud, et je le suis actuellement dans un autre endroit et je peux t'affirmer qu'on ne peut pas comparer, car une mesure qui peut être positive pour un pays ne l'est pas pour un autre, et chaque critère peut dépendre d'un autre.

Il n'y a donc rien de similaire : chaque pays est une entité propre.

Libéraliser encore plus au sens que l'entend Stirica n'est pas la solution à encourager, mais alors pas du tout. C'est même complètement à remettre en question. Donc, voie à abandonner complètement.
troubaadour a écrit:Dogme.

Non, réalisme, et ce n'est pas fondé dans la presse généraliste, mais peut très aisément s'expliquer que le libéralisme actuel est une bêtise, et je ne parle pas lorsque certains politiques veulent encore libéraliser.

Mais ces deux pays ont oublié que sans industrie il ne peut y avoir ni finance ni service.

Ça, ce n'est pas à moi qu'il faut le dire. Car je partage également ce point de vue.

l'Islande avait même choisi d'abandonner toutes ses activités traditionnelles au profit de la finance. En 2008, ce pays était ruiné. Heureusement que certains ont pu lui prêter de l'argent.

C'est un miroir aux alouettes !
LA France doit prendre soin de son industrie en arretant de la sur taxer et doit développer sa recherche fondamentale comme appliquée. La France doit prendre soin de son industrie la choyer la protéger comme la prunelle de ses yeux.
Au lieu de cela la France est obnibullé par ses services publics. Ce ne sont spa les services publics qu'il faut préserver mais l'industrie... une fois que tu auras retrouvé une bonne industrie alors tu pourras avoir de bons services publics. La qualité des services publics dépend de la qualité de l’industrie.
L'industrie c'est la création de richesse parce que c'est la transformation. C'est faire d'un arbre un meuble ! La valeur ajoutée est là !

C'est du partisanisme et c'est sans fondement.

On doit s'occuper des deux, et non sacrifier l'un pour tout miser sur l'autre. Une industrie peut faire l'objet d'OPA et le risque de tout perdre si nous abandonnons aussi nos services publics.

Ce n'est pas le coût du travail qui pose souci, mais le manque de stratégie de l’État. Pour protéger nos industries, nous n'avons pas d'autre choix que d'innover et de faire de la recherche afin de mettre des produits sur le marché qui soient non seulement innovants, mais de qualité et durables.

Tu trouveras dans les pays qui n'ont pas l'Euro certains qui ont su développer leur industrie et d'autres qui n'ont pas réussi.
Tu trouveras dans les pays qui ont l'Euro certains qui ont su développer leur industrie et d'autres qui n'ont pas réussi.

Des exemples ? Car comme pour l'Angleterre ou l'Islande, ce sont des choix politiques qui ne sont pas révélés bons. J'enlève tous les pays de l'Est car eux, sont dans une phase de transition. Seulement, malgré que ces pays ne soient pas riches, aucun n'a coulé comme la Grèce, l'Espagne et même l'Irlande.

Il n'y a eu que la Hongrie qui est dans une situation particulière, mais de choix politiques qui n'ont pas été bons. Par exemple, pour que les entreprises ne puissent pas ou peu payer d'impôts ou trop de cotisations patronales, ils paient beaucoup leurs salariés au smic hongrois et versent le reste en primes non déclarées. Et ça, ce n'est ni liée à l'euro ou à leur monnaie nationale, mais de magouilles assez rencontrées.

Les pays qui ont l'euro et qui réussissent, il n'y en a pas tant que cela. Tous les pays n'ont pas la même force économique et on leur applique une monnaie unique, pas étonnant que ça déconne. Et ce n'est pas fini, car si nous ne sortons pas par choix, nous en sortirons de force si nous arrivons à une situation très alarmante.

Et en France il n'y a aucun projet digne de ce nom de la part des candidats ! Et l'industrie va donc continuer de ce dégrader non à cause de l'Euro ou de l'Europe mais à cause de l’absence de vision industrielle.!

C'est également une des raisons d'une économie en berne dans ce pays, mais ce n'est pas que cela. L'euro n'aide pas du tout. Il est évident que si la France n'a pas une politique industrielle de grande envergure, avec ou sans euro, ça n'ira pas loin. Si la France adoptait un vrai courant industriel, avec une sortie de l'euro où la France aura une autonomie sur sa monnaie, le pays repartira de l'avant. Car relancer l'activité industrielle avec l'euro, on peut attendre encore longtemps.

Et l'on te fera croire que c'est à cause de l'Euro et de l'Europe alors que la vraie raison est à cause de nous.

Pas d'accord du tout. C'est une des raisons mais pas la seule.

Les agriculteurs existaient avant toute cette entrée de politique européenne d'harmonisation [de massacre], et les contraintes européennes ont généré pour beaucoup de mettre la clé sous la porte. Je ne peux pas supporter que ces technocrates de Bruxelles viennent nous dire comment on doit fonctionner chez nous.

L'Italie est plus industrialisée que la France.
Le problème de l'Italie est son système politique instable et sa gestion budgétaire calamiteuse.

Oui, au nord. Il n'y a pas que l'histoire du budget, mais aussi l'euro.

L'Allemagne ne prend aucune couverture. Cette expression ne veut rien dire.
L'Allemagne réussi. Parce qu'ils ont su préserver le tissu économique favoriser la recherche, su développer le dialogue social avec des syndicats intelligents et non corporatiste, et rendu honorable le succès (en France c'est hou le méchant riche qui a réussi).

Quand la mauvaise foi est présente, difficile de voir les choses autrement.

l'Allemagne est loin d'être une bonne élève.

L'OIT y voit au contraire un frein à la croissance européenne. "Les coûts du travail en Allemagne ont chuté depuis une décennie par rapport aux concurrents, mettant leur croissance sous pression, avec des conséquences néfastes pour la viabilité de leurs finances publiques", note l'organisation qui vise à promouvoir le travail décent à travers le monde.

"Plus grave, les pays en crise n'ont pas pu utiliser la voie des exportations pour compenser la faiblesse de la demande domestique car leur industrie ne pouvait pas profiter d'une demande intérieure plus forte en Allemagne", ajoute l'OIT.

...

"Au niveau européen, cela a créé les conditions d'un marasme économique prolongé, car les autres pays membres voient de plus en plus une politique de déflation des salaires encore plus dure comme solution à leur manque de compétitivité"

interroge C'est ça ce que tu veux ? Tirer vers les gens par le bas ? C'est peut-être ce que veut Sarkozy, car il n'est plus à une ânerie près. Mais être compétitif, ce n'est pas au détriment des salariés.

Source

Il y a même de fortes chances que l'Allemagne puisse entrer en récession également. Pas maintenant, mais en 2017, ce pays ne sera pas aussi florissant. Ce pays a une population qui diminue sans cesse, de moins en moins d'actifs et une population très vieillissante si bien que leur retraite est à 67 ans, et une nouvelle crise majeure est fortement probable.

La France fait partie des pays les moins industrialisés alors qu'il y a 30 ou 40 elles faisaient partis des pays les plus industrialisés d’Europe.

On nous avait promis tant de belles choses avec l'euro et on voit le résultat.

La France peut se réindustrialiser, à condition que le pays soit plus souverain pour prendre des décisions dans ce sens. Car à chaque fois qu'on souhaite mettre quelque chose en place, il faut demander l'avis à Bruxelles. Et ça, ce n'est pas admissible. furieux

Avec les mêmes règles européennes, la monnaie, les mêmes contraintes concurrentielles, environnementales, la France a fait moins bien que les autres pays ! elle s'est fait doublé pour se retrouver en queue de peloton. Pourtant tout le monde a le même vélo !

Dont les roues ont été voilées par d'autres. Voir mon article sur l'Allemagne par exemple. D'autres références ne manquent pas. J'attends encore la mauvaise foi habituelle...

Aujourd'hui, c'est Merkel qui commande dans l'Union Européenne. Pas étonnant aussi que certains pays soient mis sur la touche.

De plus, comme on ne peut pas comparer les pays entre eux, ta phrase n'a pas de sens : les contraintes concurrentielles et environnementales ne sont justement pas les mêmes, puisque les pays ne sont pas faits de la même façon, les lois nationales non plus (par exemple l'Allemagne abandonne le nucléaire), donc nous n'avons pas le même vélo et pas dans le même état.



Que tu sois avec l’Euro ou le Franc, que tu empruntes à la Banque centrale ou à la BNP ne changera rien si la structure du pays est aussi mauvais et négative pour l'industrie. Si tu ne mets pas l'industrie au centre de tes préoccupations celle ci va mourir. Et à ce moment là on va tout perdre. tout ! et l'on va connaitre une très grande pauvreté. Changer de monnaie ne changera rien à l'affaire et ne fera que fragiliser nos entreprises car celles ci connaîtront alors, en plus, une crise due à une phase d'instabilité commerciale conséquentes des fluctuations anarchiques de change.

Si on garde l'euro, on court droit à la catastrophe pour la simple et unique raison que nos échanges, qu'ils soient industriels, commerciaux ou autres se font avec l'intermédiaire d'une monnaie. Si on ne préoccupe pas de cette question tout de suite, la France ira dans le chaos. Cette monnaie n'est pas faite pour nous, tout simplement. On pouvait penser que ça aurait pu le faire, mais ce n'est pas le cas.

Il n'y a pas que la responsabilité de "nous", il y a aussi celle de l'euro et de l'Europe de Bruxelles.

Qu'on abandonne totalement notre industrie, ce serait une énorme bêtise. On peut complètement faire une bonne politique industrielle, avec notre monnaie nationale.

De plus, la France n'a pas comme seuls secteurs l'industrie : donc rendre exclusif le pays pour l'industrie n'aurait aucun sens. Et je rappelle que de nombreux échanges commerciaux se font aussi au niveau national.

Je ne dis pas que cela n'aurait pas de conséquences de ne plus avoir l'euro comme monnaie d'usage. Il y aurait évidemment une période de transition à traverser de pas très agréable, mais c'est la solution du moindre mal car celle de continuer l'euro, même si l'industrie prend un peu plus d'ampleur, cette monnaie est parasite.

Chaque pays devrait avoir sa monnaie et sa politique économique propre. Est-ce qu'il existe de plus une monnaie unique commune à plein d'autres pays dans le reste du monde ? J'en doute.


Dernière édition par Matoll le Lun 30 Avr 2012 - 19:36, édité 4 fois

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par _Matoll le Lun 30 Avr 2012 - 19:33

troubaadour a écrit:Presque tous. Même l'Espagne, malgré la crise, a développé son industrie. Mais le plus grand succès est incontestablement l'Irlande, les pays bas et l’Allemagne. Je ne parle pas des pays fraîchement candidat.

l'Espagne partait de très bas. Si l'industrie s'est si bien développée, comment se fait-elle qu'elle ne recrute pas ? Il y a quand même près de 45 % de jeunes au chômage dans ce pays. Sans parler d'une concurrence déloyale, puisque le pays n'a pas les mêmes salaires, et mettre en concurrence des pays qui n'ont pas le même niveau économique conduit à déshabiller Pierre pour à peine habiller Jacques.

Quant à l'Irlande, voilà ce qui arrive quand la crise est liée à la dette publique. S'il y a un problème de monnaie, l'industrie florissante est vite rattrapée par la crise justement.

Crise Irlande

Bruxelles demandent juste le respect de la libre concurrence.

Ce n'est pas bien de faire dans la mauvaise foi.

80 % des décisions politiques sont prises par Bruxelles et tente de tout harmoniser jusqu'à effacer des spécificités propres aux pays pour sa fameuse "libre" concurrence. Les États ont des différences propres et on se doit de les garder !

Sa "libre" concurrence, elle peut toujours s'asseoir dessus, car on a bien compris que l'Union Européenne était une formidable arnaque à la botte des États-Unis. Le probable marché transatlantique en est un des exemples.

J'espère sincèrement que cette Europe de pacotille va se casser la figure et que la France sorte de ce mouroir programmé, où il s'agit uniquement de l'Europe du fric. Barroso est l'exemple même du type abject purement libéral et mondialiste.

A part les plus riches, je ne peux même pas comprendre comment on peut encore défendre ce truc.

Lorsqu'on dit NON au TCE en 2005, Sarkozy nous impose le même traité, appelé Traité de Lisbonne.

L'Union Européenne fait revoter les irlandais concernant le Traité de Lisbonne jusqu'à ce qu'ils disent oui, et le oui prévaut pour les 27 pays de l'UE. Les autres ont juste le droit de se taire.

La France n'a plus la mentalité industrielle. Il faut qu'elle la retrouve.

Ainsi qu'une France souveraine. On n'a pas de leçons à recevoir des technocrates de Bruxelles !

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par Ling le Lun 30 Avr 2012 - 19:39

Ce n'est pas l'Euro qui ne fonctionne pas, ce sont les gouvernements qui ne font pas leur travail. Ils préfèrent s'endetter pour satisfaire aux besoins immédiats sans penser à demain. Là est le problème.
Les choix politiques ont tué l'industrie. La Grande Bretagne a choisi la finance...elle rebondira. La France a choisi les services mais les services ne produisent pas de richesses, donc pas ou peu d'impôt et ne génèrent pas de commerce extérieure. Souhaiteriez-vous exporter des nounous?
La France est un "pays communiste" qui a réussi, ai-je entendu dire un jour. Elle montre ses limites. sourire

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Industries le retour.

Message par _dede 95 le Lun 30 Avr 2012 - 19:56

Merci Matoll!

Message à Troubaadour, ce n'est pas en Espagne que Nike à été condamné pour travail illégal dans une usine de chaussure?

Selon les derniers chiffres connus, publiés par le syndicat des techniciens du ministère du Budget (Gestha), en 2009 l'économie souterraine a représenté 23,3% du PIB espagnol, soit 244,9 milliards d'euros, et selon la Fondation des caisses d'épargne espagnoles, l'emploi au noir représenterait quelque 4 millions de travailleurs, alors que l'Espagne affichait un taux de chômage de 20,33% fin 2010, au plus haut depuis 13 ans, un record parmi les pays de l'OCDE.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/03/30/97002-20110330FILWWW00443-espagne-plan-contre-le-travail-au-noir.php

Stirica:a France est un "pays communiste" qui a réussi, ai-je entendu dire un jour. Elle montre ses limites.
Evidemment avec de pareils arguments! mdr
La camarade bettancourt t'en sera grée! lol!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum