LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par _Matoll le Sam 12 Mai 2012 - 15:46

CONCERNANT LA DETTE PUBLIQUE

Quel est l'argent disponible pour l’État, c'est à dire comment alimente t-il ses propres caisses ? Soit par le biais des impôts (directs et indirects), soit en empruntant. Les États utilisent d'ailleurs ces deux modes de financement de façon complémentaire. Ce qui importe est de savoir ce que l’État dépense : c'est d'ailleurs ce qui se décide vers juin, à savoir le vote du budget de l’État pour l'année N+1.

La répartition de l'un et de l'autre (impôts et emprunts) n'est qu'un choix... politique. Un pays peut très bien choisir d'augmenter les taxes et/ou les impôts, et de diminuer sa part en emprunts, ou alors l'inverse. Il peut également décider d'augmenter ou de diminuer les deux.

Un État, contrairement à une entreprise ou un particulier, peut difficilement faire faillite car il peut seul décider à l'avance du montant de ses recettes. Si l'année d'après, les comptes ne sont pas à l'équilibre, l’État peut continuer de survivre car il peut alors augmenter les impôts et/ou les taxes, ou augmenter la part de ses emprunts (ou les diminuer si les recettes deviennent plus importantes que les dépenses, à moins d'investir dans d'autres domaines).

La seule possibilité pour un État de faire faillite est d'avoir un ensemble de personnes physiques et morales, trop en difficulté financière, qui ne permet plus de lui demander autant d'argent à payer, ou alors que l’État n'est plus en capacité de rembourser ses emprunts (capital et intérêts de la dette). Il y a aussi l'autre cas où l’État n'a pas su contrôler les entrées d'argent, lorsque certains ont magouillé pour éviter de payer des impôts ou des taxes, et c'est en partie ce qu'il s'est passé en Grèce, car l'autre raison émane de risques en placements financiers qui ne se sont pas révélés bons.

En ce qui concerne l'emprunt de l’État français, le système actuel est une réelle arnaque de la dette publique, très rentable pour ceux qui proposent et contractualisent les prêts. Il est irresponsable que la France puisse emprunter auprès des banques privées, qui se financent sur les emprunts qu'elle fait auprès des banques centrales à des taux d'intérêt bien plus faibles que les intérêts des emprunts que les banques privées prêtent pour les États. Le différentiel de taux (banque centrale : environ 1 % ; banque privée : environ 3 % mais cela peut aller à bien plus) génère en intérêts cumulés de la dette sur près de 40 ans, plus de 1 400 milliards d'euros !C'est presque l'équivalent du montant de la dette publique en France !!!

Pourquoi ce système est de plus rentable pour ces banques privées ? Est-ce que les gens savent que les banques prêtent de l'argent qu'elles n'ont pas dans les caisses ? Les contrats d'emprunt ne sont juste qu'un système d'écriture comptable ! On ne fait alors jouer que l'existence d'une monnaie dite scripturale, c'est à dire celle des écritures comptables (virements, prélèvements, emprunts, paiements par carte, chèque,...) et non celle de la monnaie fiduciaire (billets, pièces).

Faites le calcul sur un mois de vos recettes et vos dépenses
: quelle part d'argent utilisez-vous en billets et pièces ? Pensez-vous que si tout le monde voulait retirer en même temps son argent à la banque pour l'avoir en billets et pièces, que les banques auraient tout cet argent dans les caisses ? La banque prête de l'argent qu'elle n'a pas.

Si nous regardons le mécanisme de la monnaie, car c'est de là que souvent les gens n'ont pas conscience : le mécanisme du crédit crée de la monnaie ! Vous décidez d'emprunter 200 000 € pour un achat immobilier, à un taux de 4 %. L'avantage du crédit n'est pas à remettre en cause, car vous aurez un bien que vous n'avez pas encore acheté, puisque cet achat sera lié au remboursement mensuel de votre emprunt. Vous aurez ce bien immobilier une fois que le crédit sera entièrement remboursé. Mais pour la banque, ce type de contrat lui est très bénéfique ! Si le remboursement total de votre crédit est de 230 000 € (capital + intérêt = annuités), la banque aura gagné 30 000 €. La création de monnaie à partir d'un simple jeu d'écriture comptable du crédit sera donc de 30 000 €.

Si nous revenons à l’État et les banques privées, eh bien la création de monnaie est donc de plus de 1 400 milliards d'€uros et c'est une des raisons pour lesquelles que les banques privées s'en frottent les mains ! Car si le système était d'emprunter auprès des banques centrales, ces banques privées n'auraient pas ces gains énormes, et se contenteraient des affaires financières dont les emprunts avec les particuliers ou des entreprises, ce qui déjà représente des sommes colossales. Mais pour l’État et pour nous-même, nous n'aurions pas à payer ces intérêts de la dette, du moins pas avec de tels montants !

Ce sont donc une partie de nos impôts et de nos taxes qui servent à engraisser les banques privées et donc les financiers. grrrr

Mais cela ne s'arrête pas là malheureusement : vous avez tous entendu parler des agences de notation. Est-ce que vous pensez qu'elles existent uniquement pour responsabiliser les États dans leurs dépenses ? C'est ce que certains partis politiques essaient de vous faire croire. Or, c'est entièrement faux ! Le monde de la finance a trouvé un moyen de chantage pour pouvoir petit à petit faire tomber des acquis sociaux ou de privatiser certains services publics. Ils font pression sur les politiques en place en leur disant la chose suivante :

"Soit vous rallongez l'âge de départ de la retraite, et nous maintenons votre AAA, soit vous refusez et on vous baissera (toutes agences de notation confondus) votre note". Et si la note se dégrade, pour les banques financières, la note étant liée au risque d'un client pour rembourser ses emprunts, comme la finance se base sur le risque, eh bien plus c'est risqué plus le taux d'emprunt sera élevé, et la dette publique sera encore plus importante". Et si elle est plus importante, l'Union Européenne va s'en mêler et pointer du doigt cet État pour exiger de lui de faire des économies pour que sa dette ne puisse pas atteindre la limite fixée par le Traité de Maastricht. Et que va faire le pays ? Une belle politique d'austérité, qui de toute façon, a peu de chances de permettre au pays de se relancer et engendrera de fortes inégalités sociales dans l’État concerné.

Les deux candidats qui cautionnent ce système d'emprunts auprès des banques privées ont été : François Hollande et Nicolas Sarkozy. Proposer une alternative politique pour deux candidats qui ne remettront pas en cause ce système, ou de ne pas vouloir quitter la zone euro, c'est personnellement un choix abject. Evil or Very Mad Certes, c'est la démocratie qui s'exprime mais est-ce que le peuple a compris ce système immonde ? J'en doute.

Trois candidats ont dénoncé ce système : Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Luc Mélenchon (qui n'est pas pour la sortie de la France de la zone euro) et Marine Le Pen. Un autre candidat qui n'a pas eu ses signature dénonce ce système depuis assez longtemps, c'est François Asselineau. Des spécialistes en économie ont également expliqué ce système, et pour pouvoir en sortir, il faut inéluctablement sortir de l'Union Européenne. C'est une des raisons pour lesquelles que la France sorte de l'Union Européenne dans sa forme actuelle est un choix nécessaire, sauf si la majorité des États en venait à combattre ce système, et on en est fort loin.

Qu'est-ce que les financiers vont y gagner ? Comme les français devront travailler plus longtemps, certains, usés par leur activité professionnelle voudront partir plus tôt, et alors ils subiront une décote. Comme nombreux voudront avoir une retraite correcte, ils seront alors tentés de placer une partie de leur argent dans des sociétés financières (assurances, banques,...) et utiliser une part de retraite par capitalisation : une bonne manne d'argent pour les financiers !

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par Fred973 le Sam 12 Mai 2012 - 15:48

dede 95 a écrit:Réponse à fred à propos des emplois fictifs dans le privé:
Donc, non ça n'existe pas ! En tous cas, dans toutes les entreprises dans lesquelles j'ai travaillé, même les plus "faignant" font le minimum syndical Et il va de soit qu'il n'existe pas de poste de "complaisance", c'est trop chers
Minimum syndical en matière salarial je connais, en matière de travail, ça doit être nouveau sourire
Pas de poste de "complaisance" ? Tu connais toutes les personnes qui travaillent dans ta boite avec leur travail EFFECTIF ?
Tu semble me dire: Dédé toi tu ne connais que ton époque! Mais dit moi hier après-midi, c'est d'un autre age ?
Tu te met le doigt dans l'oeil Fred!
J'ai été contacté par un de mes anciens clients d'il y a 12 ans, sa femme "travaille" comme secrétaire attachée à la communication sourire , bah c'est pas elle que j'ai rencontré car comme m'a dit son mari, cela fait bien...."pour mes clients", quand je lui ai parlé de son fils "commercial", sa réponse: "Toujours le même, si je comptais sur lui j'aurais déjà fait faillite" sourire
Grosse société ? Non une vingtaine, et eux travaillent!
Voila un exemple de mon coté!
Mais comme je suis certain que dans le Public comme dans la Privé il y a des emplois fictifs je te pose la question Fred:
Préfère tu les voir émarger comme actif, ou émarger comme chomeur?

Je préfère les voir émarger comme actif dans un travail où ils sont compétent. Dans les cas que tu sites, c'est souvent un problème de poste non adapté. Il faut faire faire à ces personnes un bilan des compétences. Par exemple, le fils de ton ancien client qui est "commercial", c'était surement plus valorisant pour ton ancien client et son fils de le mettre "commercial" plutôt qu'ouvrier, mais c'est peut-être dans le second poste qu'il est le plus compétent ?....

Fred973
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1055
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles...
Identité métaphysique : Athée
Humeur : Attentif - Calme
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par Fred973 le Sam 12 Mai 2012 - 15:55

ruban de moebius a écrit:Quand ont fait supporter un surplus de charge de travail sur un nombre de salariés définis en ayant recours a des HS cela ce fait au détriment des embauches surtout si cela coûte moins .
Vous n'ignorez pas que actuellement le travail précaire est en plein boum ,beaucoup d'ETS y ont recours sur des contrats longs 18 mois max ensuite elles se séparent de ces personnels et recommencent le manège .etc..etc..

C'est vrai pour une toute petite partie des entreprises concernées, la plupart n'ont pas embauchées avant la création des exonérations d'heures sup, et n'embaucheront pas après n'ont plus.
Les employés continueront de faire des heures sup, mais gagneront un peu moins. Ou comme moi, seront obligés de calculer le seuil d'heures sup à ne pas dépasser, pour ne pas changer de tranche d’impôts qui au final peut être très pénalisante...

Fred973
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1055
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles...
Identité métaphysique : Athée
Humeur : Attentif - Calme
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par _Matoll le Sam 12 Mai 2012 - 16:02

CONCERNANT LES FONCTIONNAIRES

Pour l'image qu'on fait d'eux de "fainéant", il y a en effet une part d'entre eux qui l'est, mais elle est minime. Dans le secteur privé, il existe également des personnes qui ont un poil dans la main, et surtout dans les grandes sociétés, car dans les PME-PMI, c'est à mon sens très rare. C'est donc bien plus lié à la personne elle-même que dans le secteur professionnel où elle évolue. Cependant, je ne porte aucunement en estime les personnes qualifiées de fainéantes, mais c'est valable aussi pour ceux qui se vantent de bosser des heures et des heures.

Essayez de vous vanter de cela dans un pays comme l'Allemagne, vous savez ce qu'on va vous répondre ? "Si tu bosses plus que les autres, c'est que tu es soit mal organisé soit inefficace.". L'erreur souvent faite est de considérer qu'un pays qui a un grand volume horaire par semaine est un pays qui bosse et qui est performant et celui qui bosse moins de ne pas être performant. Raisonner comme cela signifie qu'on n'y connait rien dans l'entité "travail" et"performance" et surtout du genre humain.

Un humain qui bosse trop se fatigue, perd en concentration jusqu'à représenter un danger sur la route, car la fatigue se paie à un moment donné. Il va s'énerver, commettre des erreurs, aller lentement ou s'il reste très performant, il le paiera tôt ou tard pour sa santé, car malheureusement les constats d'infarctus ou autres accidents de santé ne sont pas rares. De plus, faire vite c'est souvent faire mal. Je pense que c'est la qualité qui doit primer sur la quantité. Une personne qui est très bien organisée, qui a été bien formée, qui a la compétence dans son domaine, ayant une bonne hygiène de vie, peut être autant efficace sinon plus en bossant même 32 heures par semaine que 40 heures par semaine. De plus, la vie ce n'est pas que le boulot, car bien des couples aussi rompent par ces rythmes effrénés de boulot. Avec de l'efficacité, on peut être très productif. Et on peut avoir le goût de l'effort quand même.

De plus, avec le taux de chômage qu'on a en France, ce n'est pas en rallongeant le temps de travail hebdomadaire et en nombre d'année qu'on va créer de l'emploi. Enfin, les salariés, il faut les payer aussi et non de faire les radins. Plus l'emploi sera créé, moins les entreprises devront être sollicitées pour payer des cotisations importantes, car financer le chômage a un coût très important pour ces sociétés.

Quant aux fonctionnaires, la politique du nombre est une véritable bêtise, autant pour Sarkozy avec l'application de la RGPP (non remplacement d'un fonctionnaire sur deux, lorsqu'un fonctionnaire part à la retraite), que pour Hollande qui veut créer 60 000 postes dans l’Éducation Nationale sur 5 ans, alors que le problème de l'école ne vient pas du nombre de postes, mais de quelque chose de bien plus important. Ces deux candidats ne connaissent que si peu de choses au concret de cette société, alors bien beau de faire des carrières style énarque pour être autant à la masse lorsqu'il s'agit de résoudre les vrais problèmes concrets de la vie publique partout en local.

Il est plus constructif de se poser la question sur la répartition des fonctionnaires, par secteurs, par Ministère, par géographie, par compétence, par structure qu'un chiffrage global qui n'a aucun sens.

Il y a des recrutements dans la fonction publique territoriale qui sont plus que contestables lorsqu'un domaine d'activité est occupé par trois fonctionnaires en même temps et cela ne les occupe pas à plein temps, sans parler des magouilles dans les recrutements.

Et à l’État, il y a des services qui ne fonctionnent plus parce qu'il manque du personnel, et que la charge de travail est tel que les retards sont plus qu'importants ou que certains fonctionnaires bossent parfois plus de 60 heures par semaine, sans pouvoir en plus donner satisfaction car ils ne peuvent pas être partout.

Et ça, c'est parfois fait exprès pour discréditer les services publics ou pour contraindre de concéder certains secteurs au privé et ainsi trouver ce moyen de fermer des services. De plus, le privé ne fera pas toujours bien, et pour gagner des marchés, il recrutera du personnel (intérimaires, vacataires,...) qu'il paiera au lance-pierre ou alors le coût d'un travail bien fait sera plus important que si ce secteur était géré par l’État.

Pire, dans la police, des règles fixées par une Ministre de l'Intérieur, où il avait été instauré de payer au mérite : les supérieurs hiérarchiques fixent des quotas d'arrestation ou de mise en garde à vue aux policiers, qui devront, pour être bien notés et bien rémunérés être contraints d'arrêter des personnes pour des broutilles juste pour une politique du chiffre. Il faut constater comment certains flics se comportent, en se prenant pour des cow-boys en se croyant au dessus des lois et comment d'autres, ne supportant plus les conditions de leur métier, ont sombré dans l'alcoolisme, la dépression voire le suicide.

Si j'ai autant de mépris concernant Sarkozy et ses petits lieutenants, c'est en partie à cause de cette stupidité où il a insulté la France jusque dans ses institutions. Ce choix concernant la police est indéfendable.

Ces pratiques sont complètement inacceptables ! furieux

Tous les secteurs gérés par des collectivités publiques demandent un sérieux concernant l'efficacité. S'il y a des personnes dites fainéantes, qu'on s'interroge sur leurs motivation voire qu'on les licencie purement et simplement avec plus de rapidité. Si des services sont en sous-effectifs où l'on a dépassé la taille critique de fonctionnement, qu'on recrute. S'il y a trop de fonctionnaires pour une charge de travail trop faible, qu'il soit proposé des mutations professionnelles, même sur un même site géographique. Ce qui doit être maintenu, ce sont les champs d'action et de compétences pour les collectivités publiques, le privé ayant déjà fort à faire dans les domaines qui lui reviennent actuellement.


_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par Gerard le Sam 12 Mai 2012 - 16:15

Matoll a écrit: Pour ces élections, le dispositif doit être changé :

1. Soit on revient à un septennat, afin d'avoir une politique plus durable et d'avoir un recul nécessaire sur le bilan et les effets des réformes mises en place ; actuellement, un gouvernement est actif sur quatre ans ;

2. Soit on supprime les élections présidentielles et on fait deux tours aux législatives, et ce sont les députés qui choisiront le futur chef de l’État: on se calque alors sur le fonctionnement des élections municipal, avec un suffrage à deux tours mais indirect ;

3. Soit on supprime les élections législatives, et on fait les élections présidentielles classiques, mais les députés seront répartis au prorata des résultats du premier tour des présidentielles, avec un reliquat pour le second au vainqueur des élections pour qu'il puisse avoir une majorité ; c'est, je pense le mode de scrutin le plus respectueux du choix des citoyens aux votes.
dubitatif Il y a aussi une autre hypothèse : la cohabitation systématique (institutionelle).

Certains avaient soulevé la question lors de la deuxième cohabitation :
rire finallement, est-ce que les français n'aimeraient pas avoir systématiquement deux camps opposés au sommet de l'Etat ?

Suspect Président UMP, Gouvernement UMP, Majorité Assemblée UMP... on change UMP par PS et on obtient les mêmes défauts : ce sont les patrons, y a personne au coeur de la machine pour les surveiller. En revanche, quand y a un Président du camp opposé à son gouvernement, tout le monde est obligé de faire attention. Certains électeurs semblent trouver ça plus rassurant. Et le président se retrouve véritablement en situation "d'arbitre" au lieu d'être le meneur partisan de son propre camp.

On voit bien d'ailleurs que la co-habitation dérange surtout les politiques. La dissolution malheureuse (et sans justification apparente) de Chirac en 1997, n'avait pas pour autre but je pense, que de SYNCHRONISER les élections présidentielles et législatives. De même, passer d'un mandat présidentiel de 7 ans à 5 ans peut sembler étrange de la part d'un Chirac assoiffé de pouvoir. Mais là encore, c'était pour SYNCHRONISER le mandat présidentiel et parlementaire.

C'est à cause de ça que Sarkozy est devenu insupportable (entre autre) : il avait toute les cartes en main pour garder le pouvoir total pendant 5 ans et même presque 10. Bien sûr on a obtenu la fameuse "stabilité ministérielle", mais pour quel résultat ? Un échec. La "stabilité ministérielle" ne tient pas forcément ses promesses.

dubitatif Donc je pense, (et je ne crois pas être le seul) qu'il faut s'éloigner des "plans de stabilité". Il faut des mandats décalés, des durées différentes, de la proportionnelle, de la cohabitation, des gouvernements d'union nationale, etc... afin que les politiques arrêtent d'être autistes et écoutent les gens. Je sais, c'est pas facile. La démocratie c'est moins facile que la dictature, mais au bout du compte, elle apporte plus d'avantages.

silent Mais je ne voudrais pas voir revenir Sarkozy en premier ministre de co-habitation, c'est physique, je ne le supporte plus.

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
avatar
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 8085
Age : 56
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr/phpBB3/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par _Matoll le Sam 12 Mai 2012 - 16:23

Fred973 a écrit:C'est vrai pour une toute petite partie des entreprises concernées, la plupart n'ont pas embauchées avant la création des exonérations d'heures sup, et n'embaucheront pas après n'ont plus.
Les employés continueront de faire des heures sup, mais gagneront un peu moins. Ou comme moi, seront obligés de calculer le seuil d'heures sup à ne pas dépasser, pour ne pas changer de tranche d’impôts qui au final peut être très pénalisante...

Il y a un point que tu soulignes qui semble très intéressant, car tu as raison : si tu changes de tranche d'impôt, ça fait très mal au portefeuille.

Une personne qui a la possibilité de faire des heures supplémentaires sacrifie une partie de son temps de vie dans une entreprise (ou dans une administration, il paraitrait que ces heures supplémentaires existent aussi). Si cette personne les déclare sur sa feuille d'impôt et que cela lui revient presque plus cher que si la personne n'avait pas fait d'heures supplémentaires, eh bien ce dispositif est stupide. Toutes les entreprises, notamment les plus petites ne peuvent pas se permettre d'embaucher, car toute embauche a un impact financier sur une entreprise, car cet emploi devra véritablement apporter un retour rapide sur investissement.

Cependant, la fiscalisation des heures supplémentaires est nécessaire. Toutefois, cela me semblerait une bonne idée que ces heures supplémentaires figurent sur une ligne "à part" dans la déclaration de revenus MAIS qu'elles garantissent de rester dans la même tranche d'imposition.

Pour être plus clair, on calcule tous les montants gagnés et on l'indique sur la déclaration de revenus, hors heures supplémentaires. Cela permet de connaître sa tranche d'imposition. On rajoute les heures supplémentaires aux montants gagnés, qui sont toutes fiscalisées, et le mode de calcul restera dans cette tranche d'imposition quel que soit leur nombre, en mettant une somme maximum à ne pas dépasser qui soit assez large pour garder une certaine souplesse.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par _Matoll le Sam 12 Mai 2012 - 16:33

Gerard a écrit:finallement, est-ce que les français n'aimeraient pas avoir systématiquement deux camps opposés au sommet de l'Etat ?

Qui te dit qu'ils sont réellement opposés ?

Concernant la dette publique, la mondialisation néolibérale (je rappelle que Pascal Lamy, directeur de l'OMC est socialiste), l'Union Européenne, l'OTAN, penses-tu qu'ils sont réellement opposés ?

Car s'ils ne sont opposés que sur le mariage des homosexuels, sur l'euthanasie, sur le nucléaire (et encore ils n'ont pas une divergence complète, personne ne proposant le thorium par exemple), ça ne fait pas grand chose de pertinent.

Cela reviendrait à une sorte du bipartisme politique, et alors ce choix ne servirait pas à grand chose.

Que ce soit l'UMP ou le PS, les escrocs y en a dans les deux camps, l'hypocrisie aussi et l'incompétence également.

Mais je ne voudrais pas voir revenir Sarkozy en premier ministre de co-habitation, c'est physique, je ne le supporte plus.

Toi, tu ne le supportes plus, pour ma part, je ne l'ai pas supporté une seule fois. Que ce soit sa politique ou son comportement, il m'a toujours débecté. sourire

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par Gerard le Sam 12 Mai 2012 - 16:44

Matoll a écrit:
Gerard a écrit:finallement, est-ce que les français n'aimeraient pas avoir systématiquement deux camps opposés au sommet de l'Etat ?

Qui te dit qu'ils sont réellement opposés ?
Wink En tout cas, ils ne sont pas dans le même camp. La carrière de Jospin ne dépend pas du bon vouloir de Chirac. En revanche la carrière de Fillon dépend du bon vouloir de Sarkozy, donc il doit s'écraser plus facilement...

Neutral De plus, je parle aussi de "proportionnelle" : il faudrait évidemment avoir d'autres camps politiques (cette fois, réellement "opposés") pour participer à l'Assemblée Nationale, voir au gouvernement.

Matoll a écrit:
Gerard a écrit:Mais je ne voudrais pas voir revenir Sarkozy en premier ministre de co-habitation, c'est physique, je ne le supporte plus.
Toi, tu ne le supportes plus, pour ma part, je ne l'ai pas supporté une seule fois. Que ce soit sa politique ou son comportement, il m'a toujours débecté.
rire Ha non avec moi, Sarkozy réussit à faire une progression à l'infini dans l'antipathie. Même s'il restait 100 ans au pouvoir, il ne cesserait d'augmenter mon aversion envers lui.

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
avatar
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 8085
Age : 56
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr/phpBB3/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par desquestions le Sam 12 Mai 2012 - 17:00

Gerard a écrit:
Matoll a écrit:
Gerard a écrit:finallement, est-ce que les français n'aimeraient pas avoir systématiquement deux camps opposés au sommet de l'Etat ?

Qui te dit qu'ils sont réellement opposés ?
Wink En tout cas, ils ne sont pas dans le même camp.


Bien-sûr que si : on les retrouve uniformément dans le "camp" des eurolâtres washingtonophiles.
Et accessoirement, ils dînent à la même table lors des soirées mondaines organisées par un club privé parisien appelé Le Siècle.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Si%C3%A8cle
avatar
desquestions
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Flandres
Identité métaphysique : Dans l'attente du pire
Humeur : Variable
Date d'inscription : 01/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par Pakete le Sam 12 Mai 2012 - 17:23

desquestions a écrit:
Bien-sûr que si : on les retrouve uniformément dans le "camp" des eurolâtres washingtonophiles.
Et accessoirement, ils dînent à la même table lors des soirées mondaines organisées par un club privé parisien appelé Le Siècle.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Si%C3%A8cle
Oui, d'ailleurs on sait que Sarko et Hollande achètent leur pain à la boulangerie. Une belle preuve de collusion, pas vrai ?
avatar
Pakete
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 912
Localisation : Nulle Part
Identité métaphysique : Sans
Humeur : Ni plus ni moins.
Date d'inscription : 30/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par _Matoll le Sam 12 Mai 2012 - 17:23

Gerard a écrit:En tout cas, ils ne sont pas dans le même camp. La carrière de Jospin ne dépend pas du bon vouloir de Chirac. En revanche la carrière de Fillon dépend du bon vouloir de Sarkozy, donc il doit s'écraser plus facilement...

A la base, personne n'est dans le même camp, même LO ou le NPA, qui pourtant sont deux partis très anticapitalistes.

Je ne suis donc pas d'accord : le PS et l'UMP ne peuvent pas être d'accord sur tout, sauf que ce sont deux candidats du système : européiste, pro-américain, libéraux, pour le Nouvel Ordre Mondial et pour l'OTAN par exemple. Les deux camps ont majoritairement soutenu le TCE en 2005. Sarkozy est pour un pacte de stabilité défini avec Merkel. Hollande veut juste renégocier non pas par conviction que ce pacte de stabilité soit pour lui mauvais, mais se donner une divergence d'existence. Or, Hollande ne remettra pas en cause la règle stupide de discipline budgétaire.

Même dans le camp du PS, tu n'as pas le même courant d'idées : entre Hamon et Valls, l'un est presque du Front de Gauche, l'autre est presque sarkozyste. Même entre eux, il y a une petite coalition, mais sur le fond des choses, ils sont d'accord.

Rappelle-toi que le gouvernement Jospin a été celui qui a le plus privatisé et a même fait rédiger le texte sur les retraites lors du sommet de Barcelone avec Chirac. Les deux de bord politique différents s'entendaient très bien dans de très nombreux domaines.

Concernant Fillon, c'était juste la possibilité de Sarkozy d'asseoir son pouvoir et donc de prendre tous les coups. Seulement, Fillon était quand même chef du gouvernement, et leurs idées étaient à 95 % les mêmes.

Il y a moins de divergences entre le PS et l'UMP que le FN et l'UMP.

Si tu veux des camps opposés, tu peux prendre par exemple le MODEM et le FN ou encore le Front de Gauche et l'UMP.

Même Dupont-Aignan a des positions plus divergentes avec l'UMP, qui était dans son ancien camp.

Neutral De plus, je parle aussi de "proportionnelle" : il faudrait évidemment avoir d'autres camps politiques (cette fois, réellement "opposés") pour participer à l'Assemblée Nationale, voir au gouvernement.

Cela peut être réalisable avec le troisième choix que j'ai évoqué.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par desquestions le Sam 12 Mai 2012 - 17:32

Pakete a écrit:
desquestions a écrit:
Bien-sûr que si : on les retrouve uniformément dans le "camp" des eurolâtres washingtonophiles.
Et accessoirement, ils dînent à la même table lors des soirées mondaines organisées par un club privé parisien appelé Le Siècle.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Si%C3%A8cle
Oui, d'ailleurs on sait que Sarko et Hollande achètent leur pain à la boulangerie. Une belle preuve de collusion, pas vrai ?

T'as autre chose comme métaphore à la con pour nier leur appartenance commune à un club privé ?
Mate un peu les reste du casting qui les accompagne plutôt que de tout réduire à l'absurde pour te donner de l'épaisseur.

avatar
desquestions
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Flandres
Identité métaphysique : Dans l'attente du pire
Humeur : Variable
Date d'inscription : 01/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par Gerard le Dim 13 Mai 2012 - 13:21

desquestions a écrit:
Gerard a écrit: Wink En tout cas, ils ne sont pas dans le même camp.
Bien-sûr que si : on les retrouve uniformément dans le "camp" des eurolâtres washingtonophiles.
Et accessoirement, ils dînent à la même table lors des soirées mondaines organisées par un club privé parisien appelé Le Siècle.
Neutral Alors pourquoi ça les dérange tellement de faire la co-habitation ?

Dissoudre l'Assemblée nationale, réduire son propre mandat de 7 ans à 5 ans... ce sont des gros sacrifices pour des gens qui sois-disant s'entendraient trés bien avec leurs adversaires...

Wink Moi je veux ce que les politiques ne veulent pas. Et la co-habitation, crois-moi, ils n'en veulent pas.

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
avatar
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 8085
Age : 56
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr/phpBB3/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par _dede 95 le Dim 13 Mai 2012 - 13:31

Bof cohabitation ou pas, votre conversation doit faire marrer les Grecs, Espagnols, Italiens et maintenant Anglais, suivez l'actualité!
Le printemps risque d'être chaud.....pour TOUS!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par desquestions le Dim 13 Mai 2012 - 14:04

dede 95 a écrit:Bof cohabitation ou pas, votre conversation doit faire marrer les Grecs, Espagnols, Italiens et maintenant Anglais, suivez l'actualité!
Le printemps risque d'être chaud.....pour TOUS!

Tu as bien raison sur ce point, dede 95.
Ça risque de "piquer les fesses" de toute façon...
avatar
desquestions
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Flandres
Identité métaphysique : Dans l'attente du pire
Humeur : Variable
Date d'inscription : 01/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par Fred973 le Dim 13 Mai 2012 - 16:09

Matoll a écrit:Cependant, je ne porte aucunement en estime les personnes qualifiées de fainéantes, mais c'est valable aussi pour ceux qui se vantent de bosser des heures et des heures.

Essayez de vous vanter de cela dans un pays comme l'Allemagne, vous savez ce qu'on va vous répondre ? "Si tu bosses plus que les autres, c'est que tu es soit mal organisé soit inefficace.". L'erreur souvent faite est de considérer qu'un pays qui a un grand volume horaire par semaine est un pays qui bosse et qui est performant et celui qui bosse moins de ne pas être performant. Raisonner comme cela signifie qu'on n'y connait rien dans l'entité "travail" et"performance" et surtout du genre humain.

Un humain qui bosse trop se fatigue, perd en concentration jusqu'à représenter un danger sur la route, car la fatigue se paie à un moment donné. Il va s'énerver, commettre des erreurs, aller lentement ou s'il reste très performant, il le paiera tôt ou tard pour sa santé, car malheureusement les constats d'infarctus ou autres accidents de santé ne sont pas rares. De plus, faire vite c'est souvent faire mal. Je pense que c'est la qualité qui doit primer sur la quantité. Une personne qui est très bien organisée, qui a été bien formée, qui a la compétence dans son domaine, ayant une bonne hygiène de vie, peut être autant efficace sinon plus en bossant même 32 heures par semaine que 40 heures par semaine. De plus, la vie ce n'est pas que le boulot, car bien des couples aussi rompent par ces rythmes effrénés de boulot. Avec de l'efficacité, on peut être très productif. Et on peut avoir le goût de l'effort quand même.

Je suis d'accord avec toi... mais ça ne marche pas comme çà non plus !
Cela fait 4 ans et demi que je suis arrivé au poste que j'occupe actuellement, et j'ai compris après seulement 6 mois qu'il y avait du travail pour 2 !! Mais lorsque j'ai évoqué cette possibilité, on m'a dit que l'entreprise n'avait pas prévu d'augmenter le nombre d'employés.
Le problème, c'est que dans une entreprise privé, on te fixe tous les ans des objectifs pour l'année suivante, et il faut pouvoir se justifier si les objectifs ne sont pas atteints ! Dire que si l'on fait des heures supplémentaires, c'est que l'on est pas assez efficace ou performant, c'est de pas connaitre le monde de l'entreprise privé Matoll ! Ne sais-tu pas que les objectifs à atteindre sont toujours au dessus du possible, et qu'il est prévu que tu ne les atteignes pas !
Depuis 4 ans et demi l'entreprise est restée à ISO personnel, les prix de vente des produits baissent, car les clients veulent toujours moins chers, il faut donc produire plus vite pour gagner autant (si on réduit les temps de cycle on gagne de l'argent sur la fabrication du produit). Puisque le prix de vente des produits diminuent, on ne peut pas embaucher, la tendance serait même à l'inverse si on ne tient pas les objectifs... alors pour tenir les objectifs, maintenir l'emploies, il faut que chacun produise plus et par conséquent fasse des heures sup... Nous sommes libre de les faire ou non, mais ton augmentation ou ta promotion de fin d'année dépend essentiellement de ton comportement vis à vis de l'entreprise.....

A méditer Matoll....

Fred973
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1055
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles...
Identité métaphysique : Athée
Humeur : Attentif - Calme
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par desquestions le Dim 13 Mai 2012 - 16:11

Fred973 a écrit:
Matoll a écrit:Cependant, je ne porte aucunement en estime les personnes qualifiées de fainéantes, mais c'est valable aussi pour ceux qui se vantent de bosser des heures et des heures.

Essayez de vous vanter de cela dans un pays comme l'Allemagne, vous savez ce qu'on va vous répondre ? "Si tu bosses plus que les autres, c'est que tu es soit mal organisé soit inefficace.". L'erreur souvent faite est de considérer qu'un pays qui a un grand volume horaire par semaine est un pays qui bosse et qui est performant et celui qui bosse moins de ne pas être performant. Raisonner comme cela signifie qu'on n'y connait rien dans l'entité "travail" et"performance" et surtout du genre humain.

Un humain qui bosse trop se fatigue, perd en concentration jusqu'à représenter un danger sur la route, car la fatigue se paie à un moment donné. Il va s'énerver, commettre des erreurs, aller lentement ou s'il reste très performant, il le paiera tôt ou tard pour sa santé, car malheureusement les constats d'infarctus ou autres accidents de santé ne sont pas rares. De plus, faire vite c'est souvent faire mal. Je pense que c'est la qualité qui doit primer sur la quantité. Une personne qui est très bien organisée, qui a été bien formée, qui a la compétence dans son domaine, ayant une bonne hygiène de vie, peut être autant efficace sinon plus en bossant même 32 heures par semaine que 40 heures par semaine. De plus, la vie ce n'est pas que le boulot, car bien des couples aussi rompent par ces rythmes effrénés de boulot. Avec de l'efficacité, on peut être très productif. Et on peut avoir le goût de l'effort quand même.

Je suis d'accord avec toi... mais ça ne marche pas comme çà non plus !
Cela fait 4 ans et demi que je suis arrivé au poste que j'occupe actuellement, et j'ai compris après seulement 6 mois qu'il y avait du travail pour 2 !! Mais lorsque j'ai évoqué cette possibilité, on m'a dit que l'entreprise n'avait pas prévu d'augmenter le nombre d'employés.
Le problème, c'est que dans une entreprise privé, on te fixe tous les ans des objectifs pour l'année suivante, et il faut pouvoir se justifier si les objectifs ne sont pas atteints ! Dire que si l'on fait des heures supplémentaires, c'est que l'on est pas assez efficace ou performant, c'est de pas connaitre le monde de l'entreprise privé Matoll ! Ne sais-tu pas que les objectifs à atteindre sont toujours au dessus du possible, et qu'il est prévu que tu ne les atteignes pas !
Depuis 4 ans et demi l'entreprise est restée à ISO personnel, les prix de vente des produits baissent, car les clients veulent toujours moins chers, il faut donc produire plus vite pour gagner autant (si on réduit les temps de cycle on gagne de l'argent sur la fabrication du produit). Puisque le prix de vente des produits diminuent, on ne peut pas embaucher, la tendance serait même à l'inverse si on ne tient pas les objectifs... alors pour tenir les objectifs, maintenir l'emploies, il faut que chacun produise plus et par conséquent fasse des heures sup... Nous sommes libre de les faire ou non, mais ton augmentation ou ta promotion de fin d'année dépend essentiellement de ton comportement vis à vis de l'entreprise.....

A méditer Matoll....

Faut savoir que la Fonction Publique imite ça de plus en plus depuis environ 5 ans.
Avec la valse des CDD typique qui va avec.
avatar
desquestions
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Flandres
Identité métaphysique : Dans l'attente du pire
Humeur : Variable
Date d'inscription : 01/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par Fred973 le Dim 13 Mai 2012 - 17:20

desquestions a écrit:Faut savoir que la Fonction Publique imite ça de plus en plus depuis environ 5 ans.
Avec la valse des CDD typique qui va avec.

Oui, mais un point essentiel fait toujours la différence entre privé et public : la sécurité de l'emploie !
J'ai des amis instituteurs et professeurs qui m'ont expliqué comment fonctionne l'évolution de carrière.... : il suffit de faire acte de présence ! Même celui qui se contente du minimum sans résultats évoluera ! Moins vite que celui qui s'implique, mais évoluera quand même !
Le souvenir que j'ai du collège + lycée : 20% de prof avec une conscience pro et une implication auprès des élèves... C'est 20% étaient excellent ! Dommage qu'il y en ait si peu dans un métier dont on dit que c'est une vocation !

Fred973
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1055
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles...
Identité métaphysique : Athée
Humeur : Attentif - Calme
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par desquestions le Dim 13 Mai 2012 - 17:43

Fred973 a écrit:
desquestions a écrit:Faut savoir que la Fonction Publique imite ça de plus en plus depuis environ 5 ans.
Avec la valse des CDD typique qui va avec.

Oui, mais un point essentiel fait toujours la différence entre privé et public : la sécurité de l'emploie !
J'ai des amis instituteurs et professeurs qui m'ont expliqué comment fonctionne l'évolution de carrière.... : il suffit de faire acte de présence ! Même celui qui se contente du minimum sans résultats évoluera ! Moins vite que celui qui s'implique, mais évoluera quand même !

Là tu parles des gens qui obtiennent le concours (ou de certains pistonnés) et qui sont titularisés.
Moi je te parle de la masse innombrable de gens toujours plus dense que l'Etat embauche en CDD.
Des gens efficaces mais qu'on vire juste avant d'être obligé de leur payer le chômage.
On appelle ces individus des "vacataires" dans le milieu.
Aucun rapport avec ce que tu décris.
Ces gens bossent pour l'Etat mais avec un statut de chair à canon du privé.
9 fois sur 10, leurs contrats ne sont pas reconduits (ni en prolongation de CDD, ni en CDI) alors qu'ils produisent un travail de qualité sans bénéficier un seul instant de tous les avantages de leurs collègues titulaires.

avatar
desquestions
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Flandres
Identité métaphysique : Dans l'attente du pire
Humeur : Variable
Date d'inscription : 01/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par _dede 95 le Dim 13 Mai 2012 - 20:27

Il faut savoir aussi que cette fameuse sécurité de l'emploi n'existe qu'avec le statut de fonctionnaire!
Hors la moitié des travailleurs dépendant de l'état n'ont pas ce statut!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par Distri le Dim 13 Mai 2012 - 21:13

dede 95 a écrit:Il faut savoir aussi que cette fameuse sécurité de l'emploi n'existe qu'avec le statut de fonctionnaire!
Hors la moitié des travailleurs dépendant de l'état n'ont pas ce statut!

C'est d'autant plus sidérant alors que ce même état met en place des pénalités /ou cotisations supplémentaires indexées sur les salaires versés aux personnes en CDD pour les entreprises du privé .
Les collectivités locales ont toute liberté pour proposer ces contrats au pretexte que l'état s'est désengagé .
Sur le 93 la région verse des subventions à certaines associations sans aucun contrôle mais en échange obtient quelque peu une paix des ménages avec les coins "dits sensibles" en contrepartie elle supprime la subvention sur le transport reservée aux étudiants (sauf les boursiers)qui ne sont pas tous boursiers mais n'ont pas pour autant des moyens extraordinaires .nous n'avons aucun contrôle sur l'utilisation de cet argent , cette opacité encore une de plus est dérangeante .

Distri
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 35
Localisation : vénus
Identité métaphysique : Loi de Murphy
Humeur : Eternelle Optimiste
Date d'inscription : 11/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par Ling le Dim 13 Mai 2012 - 21:16

C'est d'autant plus sidérant alors que ce même état met en place des pénalités /ou cotisations supplémentaires indexées sur les salaires versés aux personnes en CDD pour les entreprises du privé .

Normal puisque par définition, l'Etat est arbitraire et qu'il ne s'applique pas les règles qu'il veut donner aux autres. L'Etat se pense au-dessus de la Loi

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par Tibouc le Dim 13 Mai 2012 - 21:36

Stirica a écrit:
C'est d'autant plus sidérant alors que ce même état met en place des pénalités /ou cotisations supplémentaires indexées sur les salaires versés aux personnes en CDD pour les entreprises du privé .

Normal puisque par définition, l'Etat est arbitraire et qu'il ne s'applique pas les règles qu'il veut donner aux autres. L'Etat se pense au-dessus de la Loi
Ben non. Pas dans une démocratie, en théorie.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par Fred973 le Dim 13 Mai 2012 - 22:21

Ce qui serait "juste", c'est que l'on soit tous sur un pied d'égalité privé/public... mais ça c'est pas demain la veille !

Les écarts en avantages sociaux entre les 2 secteurs sont souvent la cause de l'animosité entre les 2.... et cette animosité s’accroit lorsque (et c'est souvent) on a affaire à quelqu'un d'incompétent pour traiter un problème administratif....

Une autre parenthèse tout de même : ce n'est pas toujours (et heureusement) les fonctionnaires qui sont incompétents mais les structures administratives dans lesquelles ils travaillent, les procédures en place. Ce qui me laisse penser, que ce sont surtout les cadres et dirigeants administratifs qui sont très incompétents pour déployer ou faire appliquer de telle procédure.....

Fred973
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1055
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles...
Identité métaphysique : Athée
Humeur : Attentif - Calme
Date d'inscription : 22/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEGISLATIVES 2012 : le retour de Sarkozy ?

Message par _dede 95 le Lun 14 Mai 2012 - 10:29

Pour une fois je plussois à Fred sourire
Avec toute fois cette question: Arrivé à un pied d'égalité entre le privé et le public, on égalise par le haut ou par le bas?
En un mot cette fameuse garantie d'emploi, (qui soit dit en passant n'a pas été un cadeau, mais conquis de haute lutte),on l'applique aussi au privé?
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum