vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par Tenzin Dorje le Ven 8 Juin 2012 - 15:01

JO a écrit:J'ai dit "si"... je n'en sais rien. Mais si j'ai l'idée que la mort n'est qu'une séquence dans une suite signifiante et évolutive, ça change tout, non ?
Pas nécessairement, si on prend le plus modérément possible tout ce qui se présente à nous (que ce soit nos propres pensées, celles des autres, nos propres songes ou cauchemars, nos propres théories ou celles des autres, nos savoirs et nos doutes).
avatar
Tenzin Dorje
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 360
Age : 35
Localisation : LTWA, Dharamshala, H.P., India
Identité métaphysique : Mahayana (Tibetan) Buddhism
Humeur : At sea level
Date d'inscription : 08/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par cana le Ven 8 Juin 2012 - 15:22

Tenzin Dorje a écrit:
L'existence précède l'essence,

ça peut vouloir dire : on ne se révèle courageux que lorsqu'on agit courageusement. Le courage n'est pas un donné. On peut l'acquérir, on peut le perdre, il dépend des circonstances. Il en irait de même pour les autres "vertus".
On est simplement ce que l'on croit. Les vertus s'acquiert et jamais ne s'achétent. Aussi certains vices peuvent se transformer en vertus. (et inversement bien sur rire )

Je ne comprends pas "L'existence précède l'essence" Suspect

De mon pdv, L'existence serait une illusion... L'essence étant "ce qui a été, demeure et sera". La vie (sous toutes ses formes) est conséquence de l'essence immuable éternelle, cause de toute la manifestation. (Aether, ou ainsoph ou brahma ou le vide scientifique, tout cela est analogue)

L'existence étant l'EGO qui réclame la séparation (?) et de surccroit le droit d'exister. L'existence est une notion qui nécessite un début et une fin. (égoisme) alors que tout est depuis toujours.
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par Tenzin Dorje le Ven 8 Juin 2012 - 15:31

Pourquoi pas, oui. ça peut se concevoir sourire

Personnellement, je répondais à un message de JO concernant l'existentialisme. Dans le contexte, l'existentialisme critiquait l'Idéalisme (avec un grand i), et en particulier Hegel.

Je suis resté dans ce contexte, parce que je ne suis pas sûr que JO apprécie la moutarde Wasabi sourire
avatar
Tenzin Dorje
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 360
Age : 35
Localisation : LTWA, Dharamshala, H.P., India
Identité métaphysique : Mahayana (Tibetan) Buddhism
Humeur : At sea level
Date d'inscription : 08/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par Nailsmith le Ven 8 Juin 2012 - 16:02

JO a écrit:J'ai dit "si"... je n'en sais rien. Mais si j'ai l'idée que la mort n'est qu'une séquence dans une suite signifiante et évolutive, ça change tout, non ?
Tout à fait! Est-ce que l'on peut dire que la morale de ceux qui croient en une séquence signifiante et évolutive serait commune à ceux qui croient le contraire mais que le dessein de cette morale respective serait différente. Le comportement à travers les vicissitudes de la vie ou bien la façon dont on conçoit la vie serait différente.
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1197
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par gaston21 le Ven 8 Juin 2012 - 21:47

JO, j'apprécie beaucoup ce que tu écris, car on sent derrière une longue vie d'expérience et de réflexions, de questionnements . Je partage assez ton point de vue et les doutes que tu exprimes . Pour ma part, j'en reviens toujours à la question fondamentale: qu'y-a-t-il de différent absolu entre un animal supérieur et l'homme ? Les religions disent : l'âme, mais jusqu'à peu leur refusaient la conscience . C'en est terminé par la force de l'évidence . Sur ce sujet d'ailleurs, elles sont d'une discrétion exemplaire...Alors, pourquoi la vie de l'homme aurait un sens, et pas celle du toutou, de la baleine, du merle, du morpion...et de mon brin de persil ? Autant j'accepterais l'idée d'une grands conscience cosmique, autant je pense qu'une vie individuelle n'a aucun sens précis; un genre de mouvement brownien, sans plus.
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par Tibouc le Sam 9 Juin 2012 - 0:03

Autant j'accepterais l'idée d'une grands conscience cosmique, autant je pense qu'une vie individuelle n'a aucun sens précis; un genre de mouvement brownien, sans plus.
Pourtant le tout n'est rien sans les parties. vieux
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par JO le Sam 9 Juin 2012 - 7:00

Et le tout est plus que la somme des parties, ce n'est pas de la religion mais de la science . Et l'humain est un peu autre chose que l'animal, n'en déplaise à Gaston .
Justement, parceque "quelque chose" de plus que l'évidence matérielle est déjà dans le persil, par rapport au rocher,je pense que toute vie a du sens . Il y a, près de chez moi, une réserve naturelle où cueillir est interdit . Je trouve ça respectueux . Mais la vie humaine est aussi sacrée que celle du persil ... a minima . Le roseau pensant ... pense . ça n'aurait aucun sens ?
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22726
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par cana le Sam 9 Juin 2012 - 11:50

JO a écrit:Et le tout est plus que la somme des parties, ce n'est pas de la religion mais de la science .
Alors pourquoi 1 + 1 font 2 et pas trois ? (scientifiquement parlant bien sûr)

Excellent week end à tous
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par cana le Sam 9 Juin 2012 - 11:51

Tibouc a écrit:
Pourtant le tout n'est rien sans les parties. vieux
L'inverse est t'il valable?
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par Tibouc le Sam 9 Juin 2012 - 14:37

Bien sûr que 1+1=3 ! Si chacun fait les choses dans son coin, on réalisera toujours moins que si on met nos force en commun.
C'est la sagesse belge qui dit que "l'union fait la force" (dommage que certains flamands ne s'en souviennent plus). C'est sur ce même principe qu'est bâti l'Union Européenne. Et aussi l'économie sociale et solidaire, qui se développe de plus en plus, qui a comme principe de base que la mise en commun des savoirs et des savoir-faire est plus efficace économiquement que la concurrence.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par Tibouc le Sam 9 Juin 2012 - 14:38

cana a écrit:
Tibouc a écrit:
Pourtant le tout n'est rien sans les parties. vieux
L'inverse est t'il valable?
Je dirais non. Car les parties peuvent toujours se ré-assembler pour former un autre tout. Si je meurs, les atomes qui me composent continuent leur vie.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par Ling le Sam 9 Juin 2012 - 14:44

Mais s'agira-t'il des mêmes parties?

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par JO le Sam 9 Juin 2012 - 15:22

Je pense que , dans un ensemble fonctionnel, le tout a des propriétés unifiées , que n'ont pas les parties séparées . Un intestin, plus un estomac, plus une bouche, plus tout le reste, ne fait pas un humain, mais un humain a besoin de toutes ses parties, fonctionnant dans une seule direction : le maintien de la vie .C'est le tiers inclus qui caractérise un degré inclusif supérieur d'organisation de la matière .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22726
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par gaston21 le Sam 9 Juin 2012 - 19:58

JO a écrit:Et le tout est plus que la somme des parties, ce n'est pas de la religion mais de la science . Et l'humain est un peu autre chose que l'animal, n'en déplaise à Gaston .
Justement, parceque "quelque chose" de plus que l'évidence matérielle est déjà dans le persil, par rapport au rocher,je pense que toute vie a du sens . Il y a, près de chez moi, une réserve naturelle où cueillir est interdit . Je trouve ça respectueux . Mais la vie humaine est aussi sacrée que celle du persil ... a minima . Le roseau pensant ... pense . ça n'aurait aucun sens ?
JO, je suis un animal, et même un drôle d'animal...J'attends qu'on me dise la différence fondamentale entre moi et la bête ! Jusqu'à présent, c'est le silence radio ! Un peu de matière grise en plus ? Certainement, mais à part ça ?
Dans l'Univers, je suis infiniment moins qu'une cellule par rapport à ma vieille carcasse . Quand une de mes cellules se fait harakiri, et c'est un suicide de masse et permanent, Gaston reste impavide et stoïque, tout comme le Don Juan de Baudelaire...
Tout droit dans son armure, un grand homme de pierre
Se tenait à la barre et coupait le flot noir ;
Mais le calme héros, courbé sur sa rapière,
Regardait le sillage et ne daignait rien voir.
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par JO le Dim 10 Juin 2012 - 7:44

Quand prêteras-tu le PC à ton chien, pour qu'il nous explique ce qu'il en pense, Gaston ?
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22726
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par cana le Dim 10 Juin 2012 - 11:01

JO a écrit:Quand prêteras-tu le PC à ton chien, pour qu'il nous explique ce qu'il en pense, Gaston ?

C'est déja fait bravo
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par Vianney le Dim 17 Juin 2012 - 16:15

gaston21 a écrit:On se retrouvera tous, un jour, ensemble , dans le grand Tout ! Comme le petit pois écrasé dans le potage! Mais on n'échappera pas à la moulinette ! Et croire qu'il restera quelque chose de distinct de ce qui est notre individualité est pure illusion.
C'est certain qu'on n'échappera pas à la moulinette, mais à quoi servirait de passer sa vie à apprendre, et à faire un travail sur soi pour devenir de meilleures personnes si notre individualité part en poussière ?
Cette question soulève l'espoir commun qu'il y a quelque chose d'autre de l'autre côté de la moulinette.
Que l'on ne fait pas tout ça pour rien !!!!!
Que quelque chose de nous subsistera et continuera d'évoluer d'une quelconque façon. Mais on n'en sait rien.
En résumé que notre vie n'est pas insignifiante.

En supposant que rien de nous ne subsiste, il ne nous reste qu'à méditer sur la suggestion de "Seppia"
pourquoi ne pas oeuvrer à rendre le monde meilleur? Au lieu de le regarder dépérir vainement.
Autant faire quelque chose de sa vie, que de l'arrêter brusquement.


Je pense que la vie n'a aucun sens absolu, et que c'est à chacun d'y trouver le sien selon nos valeurs et nos croyances. On arrive face à cette constatation lorsque parfois et bien souvent, selon les épreuves, la vie nous paraît absurde et que l'idée nous vient de disparaître... Il semblerait que personne hélas ne peut nous dire ou nous enseigner avec certitude quel sens donner à notre vie.
Les religions sont là pour combler cette lacune, mais laquelle est la bonne ? et si on choisit d'être athée, il n'y a que nous qui puissions répondre à cette question.

Je pense qu'apporter la vie donne un sens profond à la pluspart de nous, mais cela ne semble pas suffisant pour justifier notre existence.

Perso, hélas je n'ai pas eu d'enfants et je n'en aurai pas.

Trouver un sens à sa vie est sans doute une quête de tous les jours ?
Toujours en changement et en remises en question, cela explique notre présence sur ce forum méta.


Vianney
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 77
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Danseur éternel
Humeur : En cadence
Date d'inscription : 21/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par JO le Dim 17 Juin 2012 - 16:34

Le forum pour aider à SE remettre en question ( pas les autres!!), oui, c'est utile . Mais pour donner un sens à sa vie, non ...Je ne sais pas si ma vie a un sens : j'ai élevé quatre enfants, servi de "mère" à plus d'un éclopé de la vie . Je ne m'ennuie pas et , ma foi, on verra bien ... ou pas ?
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22726
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par cana le Lun 18 Juin 2012 - 14:30

Mais pourquoi bordel l'Homme se pose tant de questions !!!???
Est ce que le gorille en rut philosophe?
Est ce qu'une plante flippe d'être cueuillie?

Ce libre arbitre ou l'intelligence humaine ou le discernement est vraiment de trop dans la nature humaine. C'est vrai, si on chantaient tous a poils, en jouant de la musique au clair de lune, sans se poser de questions (ou au mieux quel cul choisir^^)....le monde serait on ne peut meilleur:)
peut être pas me direz vous?
ué un peu simpliste comme raisonnement mais ca rejoint le " vivre tout ce qui est à vivre "
L'instinct suffit.
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par JO le Lun 18 Juin 2012 - 15:29

Tu as admirablement choisi ton avatar, on dirait sourire
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22726
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par gaston21 le Lun 18 Juin 2012 - 16:32

JO, Cana a la forme ! Et tant mieux ! J'ai vraiment envie de lui rappeler le proverbe :
"Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait..."
Pour ma part, si je pouvais remonter l'horloge du temps, ça voudrait barder...Je brûlerais ma vie à cent à l'heure, que dis-je, sans limitation...
Ma pauvre JO, il ne nous reste plus...que la sagesse...
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par JO le Lun 18 Juin 2012 - 17:24

Parle pour toi lol! Brûler la vie , mais pourquoi ? La vivre pleinement suffit .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22726
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par maya le Lun 18 Juin 2012 - 18:40

JO a écrit:Parle pour toi lol! Brûler la vie , mais pourquoi ? La vivre pleinement suffit .

bravo
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par JO le Dim 23 Déc 2012 - 17:17

Je relance, sur suggestion venue d'ailleurs, ce fil en remettant la première intervention, qui l'introduisait :
Vivre pleinement la vie jusqu'à son terme naturel - ou accidentel- c'est une ambition humaniste, me semble-t-il .
On ne demande pas à naitre et nul ne sait pourquoi il est là, et pourquoi ça lui pose une question .
Il faudrait tuer l'homme à la naissance, si on pense que la vie n'a pas de sens . Et les ados se suicident plus que les adultes, faute d'en trouver un . Pas les enfants malades , curieusement, qui supportent sans broncher , parfois, l'injustice du sort et la douleur . Ce sont les parents qui n'en peuvent plus et ceux qui ont accompagné un être aimé jusqu'à la mort, savent que cette dernière déchire mais soulage, parfois : enfin, lui, il est délivré!
Le mot est lâché : délivrance . La souffrance est haïssable . Et pourtant nous l'endurons, comme les animaux, d'ailleurs , chez qui le suicide n'est pas question à débattre . Jusqu'où ? Je ne sais pas . Je suis très douillette et souffrir m'enlève toute joie de vivre , comme pour chacun .
La souffrance passagère, on la surmonte , elle se traverse . La souffrance terminale ? Mais elle commence à la naissance : c'est terrible de naitre, les poumons font mal , la lumière blesse . Faut-il tuer à la naissance ? Heureusement, la vie devient vite naturelle et même indispensable, au point que les droits de l'homme en font une valeur sacrée .

Les droits de l'homme . La formule laisse rêveur . Il y a des animaux qui naissent et vivent en individualisme total, aussitôt nés . Pas l'homme . Il a besoin d'autrui . Même pour mourir . Mais il prétend que lui seul doit en décider . Jusqu'où le peut-il ? jusqu'où le doit-il ?
Ce fil ne se veut pas polémique mais dépassionné . Le fil politique est ailleurs . Celui-ci se voudrait philosophique : "philosopher, c'est apprendre à mourir", a dit l'ancêtre sage ..

avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22726
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre tout ce qui est à vivre ? That's the question

Message par JO le Dim 23 Déc 2012 - 17:36

Quatrième de couverture du livre:
Confrontations avec la mort
La philosophie contemporaire et la question de la mort
Par Bernard N. Schumacher
L'ouvrage se propose d'analyser ce qu'est la mort de manière systématique à travers les écrits des philosophes contemporains et, plus particulièrement, en faisant dialoguer divers courants, tels la phénoménologie, l'existentialisme et la philosophie analytique. Trois questions fondamentales sont au cœur de la problématique : la nature de la mort, la connaissance de la/ma mort et la question de savoir si celle-ci n'est rien par rapport à nous ou, au contraire, si elle doit être perçue comme un mal.

Le problème du mal de la mort est au cœur du débat thanatologique contemporain, même si celui-ci n'en prend pas suffisamment conscience. La plupart des philosophes moralistes de notre temps vont à l'encontre de l'antique sagesse épicurienne qui défendait l'idée que la mort de quelqu'un ne peut pas être considérée comme un mal pour lui. En effet, si l'on désire rendre compte de manière satisfaisante que tuer X est lui faire une injustice, il est nécessaire d'expliquer pourquoi la mort d'une personne est un mal pour elle. C'est ainsi que le présent ouvrage débouche sur une nouvelle réflexion éthique et refonde les études thanatologiques.

Quelqu'un l'aurait-il lu ?
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22726
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum