La science et l'horizon : Cours après moi que je t'attrape.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: La science et l'horizon : Cours après moi que je t'attrape.

Message par cana le Lun 18 Juin 2012 - 18:21

casimir a écrit:C'est un peu remettre les choses à demain.

Pendant qu'on cherche à savoir, on voit pas ce qui arrive.

Oui mais voir ce qui se passe, en étant dans le vent ou à l'Ouest Wink
Est ce vraiment nécessaire ?
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science et l'horizon : Cours après moi que je t'attrape.

Message par cana le Lun 18 Juin 2012 - 18:25

Si la science avance et l'horizon se dérobe au fuir et a mesure alors celui qui cherche la connaissance aura le même probléme, tout domaine confondus ?
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science et l'horizon : Cours après moi que je t'attrape.

Message par casimir le Lun 18 Juin 2012 - 18:29

Je suis pas sûr de comprendre ta question Cana, tu peux éclaircir ?
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science et l'horizon : Cours après moi que je t'attrape.

Message par _dede 95 le Lun 18 Juin 2012 - 21:20

4mol a écrit:
Bean a écrit:
Infiniment moins que de considérer tout savoir. sourire

Sur ce thread, il est strictement interdit de donner à manger aux trolls!

se tape tête
Gaffe quand même, Dédé surveille derrière tes barreaux, et ça pardonne pas lol!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science et l'horizon : Cours après moi que je t'attrape.

Message par Bean le Lun 18 Juin 2012 - 21:24

cana a écrit:Si la science avance et l'horizon se dérobe au fuir et a mesure alors celui qui cherche la connaissance aura le même probléme, tout domaine confondus ?
Pour parodier une chanson de Gainsbourg, c'est "fuir la connaissance de peur qu'elle ne se sauve". sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6623
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science et l'horizon : Cours après moi que je t'attrape.

Message par gaston21 le Lun 18 Juin 2012 - 22:09

4mol a écrit:La science sera toujours limitée par ses possibilités d'observation et les outils qu'elle utilisent. Elle n'a aucune possibilité d'accèder à la nature du réel.

La science peut s' approcher du réel comme le regard s'approche de l'horizon, mais elle n'atteindra jamais la nature du réel . Comme le regard qui en avançant vers la ligne d'horizon, n'a pas d'autre action, que de faire reculer , un peu plus, cette ligne.

Quand nous constatons cela nous rendons service à la science en la remettant à sa juste place. Quand la science reconnait cela elle nous rend service en nous remettant à notre juste place.

La dynamique scientifique qui ce veut de tout expliquer est un leurre conceptuel.
Un scientifique digne de ce nom devrait refuser systématiquement, dès qu' on lui propose, ce faux objectif scientifique.

L'utilité des sciences est d'augmenter progressivement notre champs d'observation du réel. Ce qui a pour conséquence de modifier nos interprétations de ce réel. Ce qui induit des changements pour le champs des activité humaines dans ce même réel .

Il est important de ce rendre compte que ce sont là les seules activités ou la science a sa réelle utilité. La science n'a pas d'autre raison d'être. Là s'arrête ses possibilités d'investigation .
Quand la science se donne comme objectif de vouloir connaitre les origines/finalités de l'univers, de la vie, de la matière, de l'esprit, etc…, elle se fourvoie.

Ces savoirs lui sont définitivement inaccessibles . Comme précédemment elle se retrouve dans la même position que l'observateur face à l'horizon.

Non pas que la science soit incompétente .C'est seulement que la confrontation de la méthode scientifique à la nature du réel, rend les objectifs scientifiques de "vouloir tout connaitre" inaccessibles.

Il fut un temps ou ces limites infranchissables par la science étaient appelées mystères.
Non pas par manque de connaissances mais par une profonde compréhension de la nature du réel.
4mol, c'est vraiment décourageant ce que tu écris . En suivant ce raisonnement, on ne fait rien; reste bien sûr la béatitude...
On sait fort bien qu'on n'arrivera jamais au bout du bout, mais , au contraire, l'immensité des mystères à découvrir doit être un puissant encouragement à poursuivre . Et la simple recherche nous conduit justement à donner de la Réalité des perspectives métaphysiques époustouflantes et à modifier en profondeur nos conceptions anciennes, à reléguer aux archives de l'Histoire . Le E=MC2 a bouleversé nos anciennes certitudes ; la MQ nous emmènera beaucoup plus loin .Et je ne parle pas des applications pratiques dans tous les domaines, de la médecine à l'astrophysique et à l'informatique . Ce n'est pas en se regardant le nombril qu'on fera avancer le schmilblic...
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science et l'horizon : Cours après moi que je t'attrape.

Message par _4mol le Lun 18 Juin 2012 - 22:29

gaston21 a écrit:
4mol, c'est vraiment décourageant ce que tu écris . En suivant ce raisonnement, on ne fait rien; reste bien sûr la béatitude......
Tu n'a pas bien compris ce qui est écris. Il n'est en aucun cas demandé de resté béatement à ne rien faire.
Ici il s'agit de se rendre compte des limitations du champ d'investigation de la science.
Ce qui n'a rien à voir avec un refus catégorique de cette dernière.
Ton découragement vient d'ailleur.....
gaston21 a écrit: Et la simple recherche nous conduit justement à donner de la Réalité des perspectives métaphysiques époustouflantes et à modifier en profondeur nos conceptions anciennes, à reléguer aux archives de l'Histoire . Le E=MC2 a bouleversé nos anciennes certitudes ; la MQ nous emmènera beaucoup plus loin .Et je ne parle pas des applications pratiques dans tous les domaines, de la médecine à l'astrophysique et à l'informatique . Ce n'est pas en se regardant le nombril qu'on fera avancer le schmilblic...
Tu n'as pas bien compris ce qui est écris. Il n'est en aucun cas demandé de bouleverser les anciennes conceptions.
Ici il s'agit de se rendre compte que nos certitudes concernant les mystères sont toujours bien présentes.
Ce qui n'a rien à voir avec avec.... le schmilblic.
Ton nombrillisme vient d'ailleur...

_4mol
Exclu du forum

Masculin Nombre de messages : 894
Localisation : Menthe
Identité métaphysique : 4mol
Humeur : Jusque là ça va !
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum