La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Page 9 sur 44 Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 26 ... 44  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par Tibouc le Jeu 12 Juil 2012 - 15:52

JO a écrit:oui, mais en quoi le sida serait issu d'une pénalisation des clients ?
Parce que la pénalisation des clients engendre la clandestinité de la prostitution. Et la clandestinité ne donne pas de bonnes condition aux prostitués pour négocier des relations protégées avec leurs clients.

Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4585
Age: 25
Localisation: Pas de ce Monde
Identité métaphysique: Mystique Humaniste
Humeur: Chevalier Solitaire
Date d'inscription: 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par Rio sur Seine le Jeu 12 Juil 2012 - 16:12

La bonne initiative en matière de lutte contre la prostitution ce serait de s'attaquer
aux réseaux criminels venus de l'Est.

Mais pour cela il faudrait faire quelques entorses aux sacro-saints évangiles des
accord des Shengen, ce qui serait un sacrilège des plus honteux dont on ne
saurait ce rendre politiquement incorrectement coupable, sous peine de rejoindre
après sa mort les flammes de l'Enfer.

Comme d'habitude, dès que l'on incapables de faire du Socialisme, afin de faire
semblant de faire quelque chose alors que le ne fait rien du tout, on se réfugie
démagogiquement dans le sociétal.

Il est donc ainsi beaucoup plus simple de s'attaquer un petit clients, ce en termes
de résultats contre la prostitutions sera non seulement absolument nulle, comme
cela va produire nombre d'effets pervers qui vont renforcer d'avantage le pouvoir
des mafias et accroitre d'autant leurs bénéfices.

Cela est parfaitement bien identifié en criminologie, mais les politiciens pensent
toujours pouvoir faire mieux que les plus imminents spécialistes sur Terre, car
ils sont persuadés d'être plus intelligents.

Rio sur Seine
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages: 1744
Age: 47
Localisation: Sud Ouest
Identité métaphysique: Bouddhiste
Humeur: ça dépend
Date d'inscription: 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par troubaadour le Jeu 12 Juil 2012 - 16:20

Tibouc, la "non-candestinité" que tu revendiques n'est qu'hypocrite car que elle n'est qu'apparance. Je ne vais pas une millième fois t'expliquer que c'est dans les pays où la prostitution est la plus légalisée qu'il y a le plus de trafic de femme et de mafia du sexe.

Tu refuses d'admettre l'évidence. Tu crois que là où la prostitution est légale il n'y a pas de traite des femmes alors que c'est là ou il y en a le plus.
Si en légalisant la prostitution il n'y avait plus de trafic cela se saurait.
Je crois que le débat doit s’arrêter là car tu ne conçois pas d'autres alternatives que ta vérité, et donc tu prends tout ceux qui ne pensent pas comme toi pour des reac des puritains et des liberticides. Alors que c'est tout le contraire.

Enfin pénaliser les hommes ou les femmes ce n'est pas pareil. Ne pas pénaliser les femmes permet à celles ci d’être légales, de s'organiser, d'avoir accès aux soins, à la protection policière si nécessaire car elles ne sont pas en infraction. Et cela peut leur permettre aussi de se retourner plus facilement contre leur client en cas de nécessité.

Enfin malgré tes effets d'annonce aucune étude montre que la pénalisation des clients accroît l'épidémie de Sida.

troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4171
Age: 49
Localisation: ici bas
Identité métaphysique: Athée Libéral-humaniste
Humeur: contrariant
Date d'inscription: 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par Tibouc le Jeu 12 Juil 2012 - 17:53

Tibouc, la "non-candestinité" que tu revendiques n'est qu'hypocrite car que elle n'est qu'apparance.
Je crois au contraire que c'est "l'abolition" de la prostitution qui est totalement hypocrite car elle n'est qu'apparence. La pénalisation ne supprime en rien la prostitution, elle la rend simplement moins visible.

Tu refuses d'admettre l'évidence. Tu crois que là où la prostitution est légale il n'y a pas de traite des femmes alors que c'est là ou il y en a le plus.
Si en légalisant la prostitution il n'y avait plus de trafic cela se saurait.
Mais ça se sait ! Tous les sociologues indépendants, ainsi que les premiers concernés, c'est-à-dire les travailleurs(euses) du sexe eux-même, disent que la légalisation est le meilleur moyen de lutter contre l'exploitation sexuelle.

Enfin pénaliser les hommes ou les femmes ce n'est pas pareil.
"Les hommes ou les femmes" ? Neutral
"Les clients ou les prostitués" tu veux dire ?
Rappel : tous les prostitués ne sont pas des femmes, et tous les clients ne sont pas des hommes.
Et si ça revient au même, car dans les 2 cas les professionnels du sexe sont obligés de travailler clandestinement, avec tous les risques que ça comporte (trafic, violence, et risques sanitaires).

Enfin malgré tes effets d'annonce aucune étude montre que la pénalisation des clients accroît l'épidémie de Sida.
C'est pourtant ce que dit le PNUD, un organisme des nations unies.

Je crois que le débat doit s’arrêter là car tu ne conçois pas d'autres alternatives que ta vérité, et donc tu prends tout ceux qui ne pensent pas comme toi pour des reac des puritains et des liberticides. Alors que c'est tout le contraire
Je ne conçois pas d'autres alternatives que la Liberté, je l'avoue !
Si tu veux que le débat s'arrête, il te suffit d'arrêter de répondre. Wink
La pénalisation des clients est réactionnaire car elle est un grave régressement par rapport à la révolution sexuelle qui a lieu depuis 68.
Elle est puritaine dans le sens où elle insinue qu'il y aurait une sexualité normale (=gratuite) et une sexualité anormale (= tarifée) qu'il conviendrait d'interdire ! C'est la définition même du puritanisme. Disons-le haut et fort : Non, il n'y a pas de sexualité normale ou anormale !
Enfin, elle est liberticide car elle prétend interdire une relation qui peut très bien se faire entre adultes consentants.

En tout cas, si la loi passe je ne re-voterais pas Hollande en 2017 !

Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4585
Age: 25
Localisation: Pas de ce Monde
Identité métaphysique: Mystique Humaniste
Humeur: Chevalier Solitaire
Date d'inscription: 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par troubaadour le Ven 13 Juil 2012 - 12:51

Tibouc a écrit:
Je crois au contraire que c'est "l'abolition" de la prostitution qui est totalement hypocrite car elle n'est qu'apparence. La pénalisation ne supprime en rien la prostitution, elle la rend simplement moins visible.
Elle l'a diminue.... parce que la prostitution "cachée" tu l'as aussi quand elle est légale.. c'est ce point là que tu n'arrives à concevoir... en Belgique tu as les bordels, les vitrines, les annonces via internet, les hotels etc... légaliser n'empeche pas la clandestinité des filles.... crire le contraire est faire preucve d'une tres grande naiveté...

Mais ça se sait ! Tous les sociologues indépendants, ainsi que les premiers concernés, c'est-à-dire les travailleurs(euses) du sexe eux-même, disent que la légalisation est le meilleur moyen de lutter contre l'exploitation sexuelle.
Justement non...

Enfin pénaliser les hommes ou les femmes ce n'est pas pareil.

Et si ça revient au même, car dans les 2 cas les professionnels du sexe sont obligés de travailler clandestinement, avec tous les risques que ça comporte (trafic, violence, et risques sanitaires).
Justement non.. .. si c'est le client uniquement qui est pénalisé la prostituée n'a pas a travailler dans la clandestinité, n'a pas à se cacher de son métier, peut faire appel à la police, aux services sociaux.... car sa profession n'est pas interdite....

Enfin malgré tes effets d'annonce aucune étude montre que la pénalisation des clients accroît l'épidémie de Sida.
C'est pourtant ce que dit le PNUD, un organisme des nations unies.
C'est que tu ne l'as pas lu alors....encore un copier/coller non lu. Un indice page 43 ils parlent de la suède.... tu vois je t'aide même....


La pénalisation des clients est réactionnaire car elle est un grave régressement par rapport à la révolution sexuelle qui a lieu depuis 68.
ha bon ?. quel rapport... nul ne remet en cause la liberté sexuel entre adultes consentants.... ce qui est reac c'est de réver à la réouverture des bordel comme au XIX° siecle il me semble.... la pénalisation du client n'a jamais été appliqué il me semble donc cela ne peut pas etre un concept reactionnaire mais au moins réoformiste et voir progressiste....

Elle est puritaine dans le sens où elle insinue qu'il y aurait une sexualité normale (=gratuite) et une sexualité anormale (= tarifée) qu'il conviendrait d'interdire ! C'est la définition même du puritanisme. Disons-le haut et fort : Non, il n'y a pas de sexualité normale ou anormale !
la sexualité anormale est la sexualité sous contriantes.... tu crois que toutes les filles de l'Est qui peuplent les bordels allemands ou belges sont consentantes... ?
mais jamais une d'entre elle ne parlera car elles ne peuvent pas l'ouvrir sous peine de violentes représailles alors tu te nourris que de celles, libre, qui peuvent parler.
Combien faut il sacrifier de femmes pour la liberté de quelques une ?
tu devrais commencer par te poser cette question....
La prostitution est une pratique anormale quand les filles sont forcées. Et les filles le sont dans l'immense majorité des cas ! Alors oser parler de normalité quand on a affaire à une forme de viol généralisé me révolte devant autant de méconnaissances.
Et je te rappelle que si il n'y a pas de mineures qui se prostitue c'est parce que la loi est tres dure vis à vis des clients. sinon si il y avait la moindre tolérance vis à vis de la minorité des filles les bordels seraient plein de filles de16 ans que tu considereraient comme libre et consentantes... ... alors qu'elles seraient contraintes et forcées pour la plus part.

Enfin, elle est liberticide car elle prétend interdire une relation qui peut très bien se faire entre adultes consentants.
et qui peut très bien se faire entre adulte non consentant. c'et pour cela qu'elle n'est pas liberticide mais protectrice.

Tu sais il y a très peu d'arrestation de clients en Suède, simplement pénaliser dissuade de pratique trop irresponsable.

En tout cas, si la loi passe je ne re-voterais pas Hollande en 2017 !
Pas sur que ton choix soit plus judicieux pour autant....

troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4171
Age: 49
Localisation: ici bas
Identité métaphysique: Athée Libéral-humaniste
Humeur: contrariant
Date d'inscription: 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par Tibouc le Ven 13 Juil 2012 - 13:59

troubaadour a écrit:
Mais ça se sait ! Tous les sociologues indépendants, ainsi que les premiers concernés, c'est-à-dire les travailleurs(euses) du sexe eux-même, disent que la légalisation est le meilleur moyen de lutter contre l'exploitation sexuelle.
Justement non...
Justement si. Voir tous les liens que j'ai mis depuis le début de ce débat.

Justement non.. .. si c'est le client uniquement qui est pénalisé la prostituée n'a pas a travailler dans la clandestinité, n'a pas à se cacher de son métier, peut faire appel à la police, aux services sociaux.... car sa profession n'est pas interdite....
Si elle est obligé de se cacher. Sinon elle n'a plus de clients !!!

C'est que tu ne l'as pas lu alors....encore un copier/coller non lu. Un indice page 43 ils parlent de la suède.... tu vois je t'aide même....
Page 49 : "RECOMMANDATIONS pour assurer une réponse efficace et durable au VIH qui soit cohérente avec les obligations en matière des droits de l’homme"
Recommandation 3.2.1: "Abroger les lois qui interdisent aux adultes consentants d’être client ou acteur du commerce du sexe, ainsi que
celles qui interdisent ce dernier, telles que les lois contre les revenus « immoraux », « les revenus provenant » de
la prostitution et des activités des maisons de prostitution. De mesures complémentaires juridiques doivent
être prises pour assurer des conditions de travail saines aux travailleurs du sexe."

Et page 43 justement sur la Suède : "Depuis son application en 1999, la loi n’a pas amélioré les conditions de vie des travailleurs du sexe, mais au contraire les a empirées"

ha bon ?. quel rapport... nul ne remet en cause la liberté sexuel entre adultes consentants.... ce qui est reac c'est de réver à la réouverture des bordel comme au XIX° siecle il me semble.... la pénalisation du client n'a jamais été appliqué il me semble donc cela ne peut pas etre un concept reactionnaire mais au moins réoformiste et voir progressiste....
C'est réactionnaire car ça remet en cause le droit de faire ce qu'on veut de son corps, qui comprend le droit de payer et/ou d'être payé pour du sexe.
Et cela peut se faire entre adultes consentants, je le répète. Donc SI on veut interdire une relation entre adultes consentants.
Dans le cas ou ce n'est pas consentis, c'est le proxénète exploiteur qu'il faut punir, et uniquement lui.

la sexualité anormale est la sexualité sous contriantes.... tu crois que toutes les filles de l'Est qui peuplent les bordels allemands ou belges sont consentantes... ?
Arrêtes de poser tout le temps les mêmes questions ! J'ai déjà dit qu'il faut punir l'exploitation sexuelle. Mais il ne faut pas punir la prostitution ni le fait d'être client.

Combien faut il sacrifier de femmes pour la liberté de quelques une ?
tu devrais commencer par te poser cette question....
A mon sens, la question est exactement inverse. Faut-il sacrifier la liberté sous prétexte de protéger (supposément) quelques-unes ?

La prostitution est une pratique anormale quand les filles sont forcées. Et les filles le sont dans l'immense majorité des cas ! Alors oser parler de normalité quand on a affaire à une forme de viol généralisé me révolte devant autant de méconnaissances.
Et je te rappelle que si il n'y a pas de mineures qui se prostitue c'est parce que la loi est tres dure vis à vis des clients. sinon si il y avait la moindre tolérance vis à vis de la minorité des filles les bordels seraient plein de filles de16 ans que tu considereraient comme libre et consentantes... ... alors qu'elles seraient contraintes et forcées pour la plus part.
D'accord pour combattre l'exploitation sexuelle, et pour interdire la prostitution des mineurs.
Le problème c'est qu'on prétend abolir "la prostitution", sans nuance. Et qu'on veut pénaliser "les clients" comme si tous étaient violents.

et qui peut très bien se faire entre adulte non consentant. c'et pour cela qu'elle n'est pas liberticide mais protectrice.
Le problème c'est qu'on met tous les clients dans le même sac.

Pas sur que ton choix soit plus judicieux pour autant....
Je ne vote pas pour des gens qui diminuent ma liberté. Je ne suis pas masochiste, c'est tout.

Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4585
Age: 25
Localisation: Pas de ce Monde
Identité métaphysique: Mystique Humaniste
Humeur: Chevalier Solitaire
Date d'inscription: 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par gaston21 le Ven 13 Juil 2012 - 21:32

Les filles sont forcées à se prostituer...Certaines, oui, et il faut combattre les macs et les filières. Mais les autres ? Je ne me souviens pas que les filles de Louhans se précipitaient pour étriper les poulets de Bresse à la chaîne ou que les nanas de ma Franche-Comté natale étaient ravies de puer l'oignon, le soir, à Auxonne, à la sortie des potages Royco !
Une petite sauterie, ça gagne sans trop de coups de rein; en règle générale, on n'a pas de contremaître pour faire suer le burnous; on ne pointe pas, puisque c'est le client qui pointe ! La morale ? Bah, tout dépend où on se la met...

gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 6874
Localisation: Bourgogne
Identité métaphysique: agnostique
Humeur: ricanante
Date d'inscription: 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par stana le Lun 16 Juil 2012 - 20:42

Personnellement,ce n'est nullement contre la prostitution que j'en ai,mais vers tout ce qui est proxènetisme-à moins peut-être que les deux protagonistes soient d'accord,et qu'il n'y ai aucune violence.
Bref.Des femmes décidant d'elles-mêmes de se prostituer,sans aucune pression exterieure,je ne trouve pas que cela manque de liberté et dignité.Une femme qui en fait un travail intermittent ou un véritable métier,en toute liberté et connaissance de cause,au-delà de toute contrainte,oui je trouve cela respectable.
Il devrait,à mon avi(ce n'est qu'une opinion)exister des endroits où ces personnes pourraient exercer ce métier en toute sécurité.Elles seraient légalement protègées-sans que les"macs"interviennent(ceux-ci seraient proscrits)-et tout dèbordement sanctionné,toujours légalement.Ces femmes seraient fonctionnaires:elles auraient des horraires,des droits et des devoirs comme dans tout métier.Il pourrait y avoir des specialités en tout genre,afin d'assurer le contentement des divers clients:hommes,femmes,raffinements divers,pourvu que tout le monde soit consantant.Il me semble que dans ces conditions,cela pourrait se faire.
Mais surtout que ce soit bien règlementé,encadré.
En revanche le fait de forcer une femme à se prostitué,et plus encore la traîter comme si elle n'était pas une vraie personne,ça non.C'est cela qu'il faudrait sanctionner.

stana
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages: 1530
Age: 39
Localisation: Epinal,Vosges
Identité métaphysique: sataniste pratiquante
Humeur: variable, mais plutôt ouverte
Date d'inscription: 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par troubaadour le Mar 17 Juil 2012 - 11:25

C'est l'objet du débat Stana qu'est ce qui est le plus efficace pour lutter le proxénétisme : légaliser ou combattre la prostitution ?

En légalisant on attise les réseaux car il y a plein de clients potentiels et donc plein de fric à se faire.
En interdisant on attise les réseaux qui seront alors clandestin et les filles abandonnés à leur mac.

Hélas il n'y a pas de solution miracle. La prostitution est étroitement lié au proxénétisme. Jamais l'un n'a été sans l'autre. Des filles sont crées fabriquées cassées pour être offertes au client en "toute liberté" parce qu'elle le "veulent bien". On détruit des personnalité, on détruit des corps pour satisfaire le client.

C'est la prostitution en elle même qui créé le proxénétisme. Si il n'y avait plus de prostitution il n'y aurait plus de proxénétisme.

Dans certains pays la vente d'organe et de sang est autorisée dans d'autres pays c'est interdit. Pourtant théoriquement chacun pourrait être libre de faire ce qu'il veut de son corps. Heureusement l'éthique peut aller au delà de la liberté. Je pense que c'est un état d'esprit.

troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4171
Age: 49
Localisation: ici bas
Identité métaphysique: Athée Libéral-humaniste
Humeur: contrariant
Date d'inscription: 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par Tibouc le Mar 17 Juil 2012 - 12:09

troubaadour a écrit:Si il n'y avait plus de prostitution il n'y aurait plus de proxénétisme.
Oui, mais la réciproque n'est pas vraie. C'est ce que je m'évertue à dire.
C'est pourquoi il ne faut pas confondre prostitution et exploitation sexuelle (je préfère ce terme à celui de proxénétisme).
Ce que je reproche au projet de loi dont il est question, c'est qu'il considère la prostitution comme un bloc uni.

Dans certains pays la vente d'organe et de sang est autorisée dans d'autres pays c'est interdit. Pourtant théoriquement chacun pourrait être libre de faire ce qu'il veut de son corps. Heureusement l'éthique peut aller au delà de la liberté. Je pense que c'est un état d'esprit.
La vente d'organe à un caractère définitif que n'a pas la prostitution (je rappelle pour stana qui n'a peut-être pas suivi toute notre conversation qu'il est inexacte de dire qu'une prostituée vend son corps, en réalité elle le loue).
Pour le sang, je ne serait pas spécialement contre le fait de rémunérer le don du sang, surtout qu'on manque de donneurs.

Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4585
Age: 25
Localisation: Pas de ce Monde
Identité métaphysique: Mystique Humaniste
Humeur: Chevalier Solitaire
Date d'inscription: 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par JO le Mar 17 Juil 2012 - 15:21

Justement, abolir le proxénétisme , par une répression féroce, libèrerait la prostituée, libre de louer ses services à son seul profit .

JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 21115
Localisation: france du sud
Identité métaphysique: ailleurs
Humeur: paisiblement réactive
Date d'inscription: 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par troubaadour le Mar 17 Juil 2012 - 15:34

oui Jo cela pourrait peut etre etre un peu plus dure.... mais pas beaucoup

le gentil proxénète : 7 ans de prison 150000 euros d'amende:
Le proxénétisme est le fait, par quiconque, de quelque manière que ce soit :
1º D'aider, d'assister ou de protéger la prostitution d'autrui ;
2º De tirer profit de la prostitution d'autrui, d'en partager les produits ou de recevoir des subsides d'une personne se livrant habituellement à la prostitution ;
3º D'embaucher, d'entraîner ou de détourner une personne en vue de la prostitution ou d'exercer sur elle une pression pour qu'elle se prostitue ou continue à le faire.
Le proxénétisme est puni de sept ans d'emprisonnement et de 150000 euros d'amende.
le un peu moins gentil : 10 ans de prison 1 500 000 euros d'amende:
Le proxénétisme est puni de dix ans d'emprisonnement et de 1500000 euros d'amende lorsqu'il est commis :
1º A l'égard d'un mineur ;
2º A l'égard d'une personne dont la particulière vulnérabilité, due à son âge, à une maladie, à une infirmité, à une déficience physique ou psychique ou à un état de grossesse, est apparente ou connue de son auteur ;
3º A l'égard de plusieurs personnes ;
4º A l'égard d'une personne qui a été incitée à se livrer à la prostitution soit hors du territoire de la République, soit à son arrivée sur le territoire de la République ;
5º Par un ascendant légitime, naturel ou adoptif de la personne qui se prostitue ou par une personne qui a autorité sur elle ou abuse de l'autorité que lui confèrent ses fonctions ;
6º Par une personne appelée à participer, de par ses fonctions, à la lutte contre la prostitution, à la protection de la santé ou au maintien de l'ordre public ;
7º Par une personne porteuse d'une arme ;
8º Avec l'emploi de la contrainte, de violences ou de manoeuvres dolosives ;
9º Par plusieurs personnes agissant en qualité d'auteur ou de complice, sans qu'elles constituent une bande organisée ;
10º Grâce à l'utilisation, pour la diffusion de messages à destination d'un public non déterminé, d'un réseau de télécommunications.
Les deux premiers alinéas de l'article 132-23 relatif à la période de sûreté sont applicables aux infractions prévues par le présent article.
le encore moins gentil : 15 ans de prison 3 000 000 euros d'amende:
Le proxénétisme est puni de quinze ans de réclusion criminelle et de 3000000 euros d'amende lorsqu'il est commis à l'égard d'un mineur de quinze ans
le proxénétisme en bande organisée : 20 ans de prison - 3000000 € d'amendes:
Le proxénétisme prévu à l'article 225-7 est puni de vingt ans de réclusion criminelle et de 3000000 euros d'amende lorsqu'il est commis en bande organisée.
Les deux premiers alinéas de l'article 132-23 relatif à la période de sûreté sont applicables à l'infraction prévue par le présent article.
le barbare : Perpet + 4 500 000 € d'amende:
Le proxénétisme commis en recourant à des tortures ou des actes de barbarie est puni de la réclusion criminelle à perpétuité et de 4500000 euros d'amende.
Les deux premiers alinéas de l'article 132-23 relatif à la période de sûreté sont applicables à l'infraction prévue au présent article.

Maintenant reste à savoir ce qu'applique les juges....

source

troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4171
Age: 49
Localisation: ici bas
Identité métaphysique: Athée Libéral-humaniste
Humeur: contrariant
Date d'inscription: 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par gaston21 le Mar 17 Juil 2012 - 16:37

Dans le canard local, le Bien Public d'hier, une interview de Lola, qui remonte les coeurs ( et le reste...) des dijonnais esseulés . Six ans d'études supérieures, avec quelques passes pour améliorer l'ordinaire . Et puis l'engrenage . De l'argent trop facile à gagner, et puis la liberté de s'organiser comme elle l'entend . La première fois 150 euros ; elle avait 23 ans.
" On le fait une fois, deux fois, trois fois...Et un jour on se rend compte qu'on est pris au piège...De l'argent rapidement gagné...On se crée toujours de nouveaux besoins. Et moi je préfère vivre plutôt que survivre.....Mon estime de moi est proportionnelle au nombre d'hommes qui me sollicitent . Je suis sensible à leurs compliments. Certains sont pleins de petites attentions...Sur le plan relationnel, humain, c'est parfois même intéressant...Je n'ai jamais de plaisir, jamais d'attirance...Alors, je mets du gel (!!!)."
Autant il faut combattre le proxénétisme, autant il faut laisser aux femmes le droit de disposer de leur corps comme elles l'entendent. Corneille l'avait déjà compris ! " Il faut laisser l'effet se faire...".
Et puis, pour parler sérieusement, combien de maris envoient leur femme au turbin, au bureau ou à l'usine ? Les hommes, tous des macs?
Troubaadour, et le mari qui garde jalousement son épouse pour son usage exclusif , contrairement à la maxime de l'Evangile:
" Aimez-vous les uns les autres..." ?

gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 6874
Localisation: Bourgogne
Identité métaphysique: agnostique
Humeur: ricanante
Date d'inscription: 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par troubaadour le Mar 17 Juil 2012 - 16:51

gaston21 a écrit:
Troubaadour, et le mari qui garde jalousement son épouse pour son usage exclusif , contrairement à la maxime de l'Evangile:
" Aimez-vous les uns les autres..." ?
tss tss t'as encore mal réglé ta boule de crystal Gaston-Irma....

Mais t’inquiète celles qui sont contraintes n'ont pas la possibilité de parler ... tu vas pouvoir continuer à te complaire dans l'illusoire de la beauté de la prostitution...

troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4171
Age: 49
Localisation: ici bas
Identité métaphysique: Athée Libéral-humaniste
Humeur: contrariant
Date d'inscription: 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par troubaadour le Mar 17 Juil 2012 - 17:05

Et Fantine tu connais Gaston ?
Qu’est-ce que c’est que cette histoire de Fantine ?
C’est la société achetant une esclave.
A qui ? A la misère.
A la faim, au froid, à l’isolement, à l’abandon, au denûment. Marché douloureux.
La misère offre, la société accepte."

Victor Hugo, Les Misérables (1862)

troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4171
Age: 49
Localisation: ici bas
Identité métaphysique: Athée Libéral-humaniste
Humeur: contrariant
Date d'inscription: 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par Tibouc le Mar 17 Juil 2012 - 17:08

Du coup, pourquoi on aboli pas la misère au lieu d'abolir la prostitution ?... wistle

Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4585
Age: 25
Localisation: Pas de ce Monde
Identité métaphysique: Mystique Humaniste
Humeur: Chevalier Solitaire
Date d'inscription: 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par troubaadour le Mar 17 Juil 2012 - 17:14

Parce que sans misère plus de prostitués.. plus d'esclave sexuelle....

[youtube][/youtube]

troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4171
Age: 49
Localisation: ici bas
Identité métaphysique: Athée Libéral-humaniste
Humeur: contrariant
Date d'inscription: 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par troubaadour le Mar 17 Juil 2012 - 17:22

Etrange la Suède n'est pas un des pays de destination....

Spoiler:
En Europe, la traite des êtres humains est principalement destinée à la prostitution. « C’est en tout cas sa face la plus visible et la mieux connue. Mais ce n’est pas le seul visage du trafic d’êtres humains » 1.

La mendicité forcée, le mariage forcé, le travail forcé, la servitude domestique, l'adoption illégale, le trafic d’organes ou encore la traite des footballeurs font aussi partie des activités déployées par les réseaux de traite qui font preuve d’une véritable capacité d’adaptation à leur environnement.

Les femmes et les enfants sont de toute évidence, les premières victimes de ces trafics, mais, les hommes n’en sont pas non plus absents. Par ailleurs, l’OSCE estime qu’un nombre croissant de mineurs, en particulier des jeunes filles, sont victimes de la traite.

Les principaux flux de la traite des êtres humains au niveau mondial sont les suivants2 :
- pays d’origine : Albanie, Bulgarie, République tchèque, Lituanie, Lettonie, Pologne, Hongrie, Nigeria, Moldavie, Roumanie, Fédération de Russie, Ukraine, Colombie, République dominicaine,
- pays de transit : Albanie, Bulgarie, Hongrie, Italie, Pologne, Thaïlande,
- pays de destination : Belgique, Allemagne, Grèce, Israël, Italie, Japon, Pays-Bas, Thaïlande, Turquie, Etats-Unis,

Au niveau européen, la répartition s’opère comme suit :
- pays d’origine : Albanie, Biélorussie, Bulgarie, Chine, Lituanie, Nigeria, Moldavie, Roumanie, Fédération de Russie, Thaïlande, Ukraine.
- pays de destination : Belgique, Allemagne, Grèce, Italie, Pays-Bas

Le développement du phénomène de la traite des êtres humains s’explique par la situation économique, politique, sociale et culturelle des pays d’origine des victimes. Le chômage, la pauvreté, les inégalités Nord/Sud, le manque de perspective d’avenir, l’instabilité politique, les inégalités entre les hommes et les femmes, le faible niveau d’éducation, les problèmes familiaux, les possibilités réduites de migration sont autant de facteurs favorisant l’exploitation de la personne humaine.
I. Définitions de notions

La traite des êtres humains est définie comme « le recrutement, le transport, l’hébergement ou l’accueil de personnes, par la menace ou le recours à la force ou à d’autres formes de contrainte, par enlèvement, fraude, tromperie, abus d’autorité ou d’une situation de vulnérabilité ou par l’offre ou l’acceptation de paiements ou d’avantages pour obtenir le consentement d’une personne ayant autorité sur une autre aux fins d’exploitation. L’exploitation comprend au minimum, l’exploitation de la prostitution d’autrui ou d’autres formes d’exploitation sexuelle, le travail ou les services forcés, l’esclavage ou les pratiques analogues à l’esclavage, la servitude ou le prélèvement d’organes» (article 3 du Protocole des Nations Unies visant à prévenir, réprimer et punir la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, 2000). La définition est très large : toutes les formes d’exploitation de la personne humaine et l’ensemble des acteurs du trafic sont visés. Par ailleurs, le fait qu’une victime ait donné son consentement ne fait pas obstacle à la qualification de l’infraction de traite des êtres humains.
La traite est une forme d’esclavage. En théorie abolie dans la plupart des pays depuis cent cinquante ans, l’esclavage persiste sous des formes différentes. « L’esclavage est l’état ou la condition d’un individu sur lequel s’exercent les attributs du droit de propriété »3. L’esclavage actuel, communément qualifié de « moderne » ou de « contemporain », se manifeste sous les formes les plus diverses sans qu’aucune ne soit réellement nouvelle.
Le groupe de travail de l’ONU sur les formes contemporaines de l’esclavage a donné un contenu précis à la notion d’esclavage moderne en distinguant l’exploitation économique, l’exploitation sexuelle et les autres formes d’exploitation :
1) l’exploitation économique correspond à celle des travailleurs domestiques et migrants, au travail servile stricto sensu, au travail des enfants, au travail forcé, au trafic des êtres humains. Cette dernière notion recouvre aussi bien le trafic de clandestins que la traite des êtres humains en vue de leur exploitation ;
2) l’exploitation sexuelle correspond, quant à elle, à l’exploitation de la prostitution d’autrui, à l’exploitation sexuelle des enfants et à la pornographie enfantine ;
3) les autres formes d’exploitation sont le trafic d’organes et de tissus humains de même que les pratiques illégales de certaines sectes telles que les atteintes à la liberté d’aller et venir ou encore le travail sans rémunération.
Alors que l’esclavage dit traditionnel implique une réification de la personne humaine, devenue ainsi la propriété d’un tiers, l’esclavage moderne comprend rarement cette notion. Selon la Commission sur l’égalité des chances pour les hommes et les femmes de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, « ce qui est commun à l’esclavage traditionnel et à l’esclavage moderne, c’est que les esclaves sont forcés à travailler (sous la menace mentale ou physique) sans être rémunérés ou presque, font l’objet d’une contrainte physique ou subissent des restrictions de leur liberté de mouvement et sont soumis à un traitement dégradant et inhumain »4 . La traite des êtres humains répond à ces caractéristiques : elle suppose l’exploitation de la personne humaine dans des conditions proches de l’esclavage. Les atteintes aux droits fondamentaux de la personne, la violence, qu’elle soit physique ou psychologique, les menaces sont omniprésentes dans ce système d’exploitation.

1. La traite des êtres humains à des fins de prostitution
La criminalité organisée s’est emparée du marché criminel de la traite des êtres humains. Et la plupart des victimes de la traite des êtres humains en Europe sont des femmes ou des filles trafiquées à des fins d’exploitation sexuelle (80%). Il est vrai que la prostitution sert de point d’ancrage aux groupes criminels organisés dans de nombreux pays européens. Richard Poulin, sociologue canadien, souligne une industrialisation de la prostitution et de la traite des êtres humains, qui participent à la très forte croissante des industries du sexe.

Quel est le modus operandi des groupes criminels ?
Réponse à une annonce de job ou recrutement par des connaissances, par des agences de placement, des agences matrimoniales etc.
Papiers et transport fournis par les groupes criminels organisés
Papiers confisqués à l’arrivée et prostitution pour remboursement
Violence psychologique, physique, sexuelle
Revente ou échange de filles entre groupes criminels

L’exploitation sexuelle en Europe est un phénomène de masse auquel aucun pays européen n’a échappé et qui se développe dans un contexte de mondialisation. Le développement du tourisme, l’ouverture des frontières au sein de l’espace Schengen, l’usage de plus en plus développé d’Internet favorisent l’expansion de la traite des êtres humains à des fins de prostitution, de pornographie enfantine et de tourisme sexuel impliquant des enfants ou des adultes. Cette criminalité transcende les frontières sans la moindre difficulté. L’explosion du commerce du sexe s’explique aussi par l’implication croissante de la criminalité organisée. Le durcissement des politiques d’immigration au sein des pays de l’Union européenne favorise la création de filières de traite des êtres humains ou d’immigration illégale.
Au cours de ces quinze dernières années, la prostitution étrangère a explosé dans les pays d’Europe occidentale en raison de l’explosion de la traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle. Selon Xavier Raufer, « il y a en Europe occidentale de 1 à 2 millions de prostituées. Pour la majorité d’entre elles, migrantes clandestines, il s’agit d’une prostitution forcée …»5. Les victimes d’Europe de l’Est et des Balkans sont majoritaires, exception faite par exemple du "marché" italien de la prostitution, où l’on trouve une majorité de Nigérianes, et du "marché" espagnol, dominé par les Latinos-américaines. Selon les statistiques de l’Organisation Internationale pour les Migrations , les principaux pays d’origine sont la Moldavie, la Roumanie, l’Ukraine, la Biélorussie et la République dominicaine6. Ces femmes se prostituent dans la rue, les maisons closes, les eros centers, les vitrines, les boxes de travail, les carrées etc.
Selon le rapport 2005 du Conseil de l’Europe sur la situation du crime organisé , le nombre de victimes aux Pays-Bas est passé de 257 en 2003 à 405 en 2004. La majorité des filles sont originaires de Roumanie, Fédération de Russie, Bulgarie et Nigéria. En Suède, la traite des êtres humains semble être un phénomène en expansion dans les petites villes et non plus dans les grandes agglomérations. Les mariages fictifs de criminels étrangers avec des femmes suédoises servent souvent à mettre en place une filière de traite à des fins d’exploitation sexuelle. En Allemagne, le nombre de victimes est passé de 811 en 2002 à 1235 en 2003 dont 80% sont originaires d’Europe de l’Est et d’Europe centrale, de même que 31% des trafiquants. Dans les pays d’Europe du Sud-Est, la traite semble décliner ou tout au moins devenir moins visible. En Albanie en 2004, il y a eu 257 procédures criminelles à l’encontre des trafiquants. Ces bons résultats s’expliquent par une plus grande confiance et une meilleure coopération des victimes. De manière générale, le nombre d’enquêtes, procédures et condamnations est en hausse. En Belgique, 170 trafiquants ont été condamnés en 2003 contre 130 en 2002.
En France, les statistiques de l’Office Central pour la Répression de la Traite des Etres Humains (OCRTEH) font état, pour l’année 2006, du démantèlement de 30 réseaux internationaux et d’un seul réseau national.
Sur les 30 réseaux : 14 étaient originaires d’Europe de l’Est et des Balkans. La Bulgarie (6), la Roumanie (3) apparaissent comme les leaders originaires de cette région. 11 réseaux provenaient d’Afrique, le Nigeria (8) étant le pays le plus problématique pour ce continent. 3 étaient originaires d’Amérique du Sud. 1 provenait de Thaïlande. 1 était issu du Maghreb.
745 personnes (dont 12 mineurs) ont été mises en cause pour proxénétisme dans les procédures établies par les services de police en 2006. Pour l’Europe de l’Est et les Balkans, ce sont les Bulgares, les Roumains, et les Albanais qui génèrent les plus grands pourcentages. Pour l’Afrique, ce sont les Nigérians, les Ghanéens, les Sierra-Leonais et les Camerounais, la nouveauté étant le Ghana. Il est intéressant de constater la part importante qu’occupent les femmes dans les mis en cause originaires d’Afrique, compte tenu de la typologie de ces réseaux à caractère matriarcal (56,25% de femmes mises en cause pour proxénétisme originaires d’Afrique contre 43,75% d’hommes).
1218 victimes ont été recensées dans les procédures établies par les services de police parmi lesquelles 27 mineurs. 93,19 % étaient de sexe féminin. 72,44 % étaient étrangères originaires majoritairement d’Europe de l’Est, des Balkans et d’Afrique.
L’Europe n’est pas non plus épargnée par le phénomène de la prostitution enfantine. Celui-ci touche plus particulièrement les mineurs âgés entre 13 et 18 ans, la majorité des enfants victimes de la traite ayant entre 15 et 17 ans. En Moldavie, les enfants les plus à risque sont ceux qui ont vécu une rupture familiale. On estime à 200 000 le nombre de jeunes qui ne sont pas pris en charge de manière adéquate. Le problème des enfants des rues est aussi un grave problème notamment en Roumanie, en Russie mais aussi en Ukraine. Les enfants placés dans des institutions de l’Etat représentent également une population vulnérable. En Ukraine, 74% des mineurs qui se prostituent sont issus de famille monoparentale et 20% ont été accueillis par des institutions de l’Etat7.
Selon le rapport 2005 du Conseil de l’Europe sur la situation du crime organisé, dans les pays d’Europe du Sud-Est, 50% des victimes sont des mineures. La Grèce reste la première destination des enfants trafiqués originaires de l’Albanie voisine. La République tchèque, l’Allemagne et l’Autriche forment une aire de destination pour les enfants trafiqués engagés dans la prostitution provenant des pays d’Europe de l’Est. La Lettonie, la Fédération de Russie, la Lituanie sont devenus d’importants pays d’origine pour le trafic d’enfants alors que l’Allemagne, la Suède et les Emirats Arabes Unis sont des pays de destination. En Allemagne, en 2003, 4,8% des victimes avaient entre 13 et 17 ans. Au Royaume-Uni, les abus sexuels sur mineurs sont devenus une des principales menaces du crime organisé.
Matiada Ngalikpima pour la Fondation Scelles ©
___________
1 Conseil de l’Europe
2 Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC), « Trafficking in persons : global patterns », avril 2006
3 Article 1de la Convention internationale relative à l’esclavage adoptée en 1926 par la Société des Nations.
4 Giuseppe Gaburro (Rapporteur), Esclavage domestique : servitude, personnes au pair et épouses achetées par correspondance, Rapport de la Commission sur l’égalité des chances pour les femmes et les hommes de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, Doc. 10 144, 19 avril 2004.
5 Xavier Raufer, Une dangereuse proximité : le crime organisé, l’économie, la sphère financière, 2004. Article disponible sur
http://www.xavier-raufer.com
6 Ans Zwerver (Rapporteur), Migrations liées à la traite des femmes et à la prostitution, Doc. 9795, Rapport de la Commission sur l’égalité pour les femmes et les hommes, Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, 25 avril 2003, http://assembly.coe.int/Documents/WorkingDocs/doc03/FDOC9795.htm
7 Annemieke Wolthius, ECPAT Europe law enforcement group, Trafficking in children for sexual purposes from eastern
Europe to western Europe, 2001. Disponible sur le site Internet d’ECPAT, http://www.ecpat.net

troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4171
Age: 49
Localisation: ici bas
Identité métaphysique: Athée Libéral-humaniste
Humeur: contrariant
Date d'inscription: 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par Tibouc le Mar 17 Juil 2012 - 17:31

Parce que sans misère plus de prostitués.. plus d'esclave sexuelle....
C'est bien ce que je dis ! On ferait mieux de s'attaquer à la racine du problème, càd la misère, plutôt que de vouloir "abolir la prostitution".

Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4585
Age: 25
Localisation: Pas de ce Monde
Identité métaphysique: Mystique Humaniste
Humeur: Chevalier Solitaire
Date d'inscription: 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution

Message par Tibouc le Mar 17 Juil 2012 - 17:41

En tout cas, il est important de souligner que tous les adhérant du parti au pouvoir ne soutiennent pas la pénalisation des clients. Il y a des socialistes qui sont contre cette loi. La preuve.

Tous les partisans de la Liberté doivent croiser les doigts pour qu'ils gagnent.

Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages: 4585
Age: 25
Localisation: Pas de ce Monde
Identité métaphysique: Mystique Humaniste
Humeur: Chevalier Solitaire
Date d'inscription: 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 44 Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 26 ... 44  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum