Grandeur et misère de l'essentialisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grandeur et misère de l'essentialisme

Message par Darwiniste le Sam 7 Juil 2012 - 23:53

Selon la pensée essentialiste, il y a des groupes d'individus qui partagent une «essence» qui leur confère des caractéristiques identiques et invariables, notamment en ce qui concerne l'intellect et la morale.

D'un côté, ce mode de pensée permet de justifier notre attachement aux droits de la personne, en dépit du fait que les personnes sont naturellement inégales, et que certaines (foetus, déficients intellectuels, déments) sont même d'une certaine manière au-dessous du niveau intellectuel des singes. La dignité humaine, selon cette vision, est irréductible aux inégalités naturelles: elle est associée à l'appartenance à une même espèce (conçue de façon essentialiste). Les individus qui ont hérité de cette essence ne peuvent pas la perdre. Ceux qui ne l'ont pas ne peuvent pas l'acquérir.

D'un autre côté, cette même pensée essentialiste a le plus souvent servi à créer des catégories AU SEIN DE l'espèce humaine, catégories qui sont ensuite hiérarchisées selon l'opinion de celui qui fait la hiérarchie. On pense au racisme, au sexisme et à l'homophobie («l'essence» du noir, de la femme et du gay serait inférieure à «l'essence» du blanc, de l'homme et de l'hétérosexuel. Ceux qui ne partagent pas notre essence sont considérés comme intellectuellement et moralement inférieurs et comme ayant moins de droits que nous, en vertu d'une loi cosmique immuable.

Ce mode de pensée xénophobe a toujours existé: on en trouve l'amorce chez les chimpanzés. Les individus, hommes en particulier, ont besoin de s'opposer pour se poser. Ils ont besoin d'un bouc émissaire pour se justifier dans leur propre «excellence».

Alors que les droits de la personne sont une invention récente et fragile.


Darwiniste
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages: 47
Localisation: Québec
Identité métaphysique: Incertain
Humeur: neutre
Date d'inscription: 01/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grandeur et misère de l'essentialisme

Message par Tenzin Dorje le Dim 8 Juil 2012 - 3:26

Et pourtant,

si Michael Jackson était ontologiquement (ou essentiellement) noir,

ontiquement, il était blanc je sors

Tenzin Dorje
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages: 360
Age: 31
Localisation: LTWA, Dharamshala, H.P., India
Identité métaphysique: Mahayana (Tibetan) Buddhism
Humeur: At sea level
Date d'inscription: 08/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grandeur et misère de l'essentialisme

Message par JO le Dim 8 Juil 2012 - 7:29

la manie de la taxonomie : il faut entrer dans une catégorie . Le genre humain comprend plein de sous catégories, différentes par l'apparence, identiques du point de vue spécificités : un corps bâti de la même façon, un psychisme émotionnel et un intellect rationnel et intuitif à la fois .

JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages: 21470
Localisation: france du sud
Identité métaphysique: ailleurs
Humeur: paisiblement réactive
Date d'inscription: 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum