L'univers selon IG

Aller en bas

L'univers selon IG

Message par _InfinimentGrand le Dim 8 Juil 2012 - 20:19

L’univers n’a pas de dimensions,
Puisqu’il est univers,
Il évolue sur lui-même,
Entre son centre intérieur,
Et son infini extérieur.

La vie est infinie au retravers d'elle-même,
Et si l'infini a un centre,
Ce centre est infini sur lui-même,
La vie est un point centre sans fin,
Le centre est donc partout.

Son centre est le temps présent,
Puisqu’il est le tout en un point,
Son infini est le passé et le futur circulant,
Puisqu’il est le rien en tout point,

Voilà comment tourne la vie,
Voilà comment le passé s’en va,
Et comment il revient en futur,
Par le déroulement du présent.

Le tout redevient le rien,
Et le rien devient tout,
L’infiniment grand redevient infiniment petit,
Quand l’infiniment petit tend à devenir infiniment grand.

Je vous renvoie à ce clip musical,
Ou sinon enroulez une chaussette trouée du bout,
Vous allez tout de suite comprendre,
Que l'univers n'est ni une ligne, ni un cercle,
Mais un volume sphérique sans bords,
Dans un mouvement infini.


D’après vous,
Comment est-il possible de se réincarner,
Si l’infini n’est pas cyclique ?
Vous sentez-vous vraiment pris par une fin ?

Et si l’infini était absolu,
Il en resterait toujours qu’une sphère absolue,
Que l’on tient dans la main.
Il y aurait donc une fin.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Voilá, la métaphysique ne fait pas tout, mais elle pense.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers selon IG

Message par noureddine2 le Mar 10 Juil 2012 - 20:42

InfinimentGrand a écrit:[font=Comic Sans Ms]L’univers n’a pas de dimensions,
Puisqu’il est univers,
Il évolue sur lui-même,
Entre son centre intérieur,
Et son infini extérieur.
salut , je suis d'accord avec toi , et pour compliquer je remplace univers par multivers .
le multivers est le TOUT , il est infini est n'a pas d'extérieur , avec deux limites : l'infiniment petit et l'infiniment grand et ces deux limites sont reliées entre elles ,
donc le multivers est comme un serpent qui mord sa queue
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 462
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers selon IG

Message par JO le Mer 11 Juil 2012 - 6:55

l'Ouroboros n'est pas une invention d'hier matin et la science confirme la vision ancestrale mythique .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers selon IG

Message par noureddine2 le Mer 11 Juil 2012 - 19:57

JO a écrit:l'Ouroboros n'est pas une invention d'hier matin et la science confirme la vision ancestrale mythique .
merci , [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
j'ai déja vu le dessin de ce serpent dans la civilisation indienne et Egyptienne , mais ce nom ouroboros me donne un repère de recherche . merci .
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 462
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers selon IG

Message par _InfinimentGrand le Ven 20 Juil 2012 - 23:01

Non désolé Jo, la forme de l’Ouroboros, ce serpent qui se mord la queue, n’est pas la forme de l’univers qui se retourne sur lui-même comme illustrée géométriquement dans la vidéo, ou plutôt comme j’en tire la théorie de cette forme.

L’univers n’est pas un cercle, il est le tout, donc tous les cercles, dans un mouvement perpétuel à lui-même. Or l’Ouroboros n’est qu’un cercle qui aura toujours une limite, et sans mouvement.

Essaye toujours avec une chaussette de l’emboucher d’un bout à l’autre, certes oui tu la rentres par son ouverture, mais il y a forcément une limite au jeu. À part si tu as une chaussette magique qui se détend ou un serpent magique qui s’allonge. Mais pourquoi rallonger notre serpent indéfiniment ? Ah !!!! Pour qu’il puisse se manger la queue indéfiniment ! Illustrant biensûr l’écoulement du temps dans l’espace. D’accord ! Mais il en reste toujours la gueule et la queue quelque part, qu’on le veuille ou non, c’est-à-dire un début et une fin de l’infini. Illogique.

Mais c’est marrant, car avec cet exemple de L’Ouroboros on accorde parfaitement la notion du temps, qui n’est pas moins le passé(avalé par le serpent), le présent(la gueule du serpent), et le futur(le serpent qui se rallonge).
Cela dit, croit-on vraiment à la distension de l’univers ? Je crois que personne ici n’est apte à croire autre chose que la réalité scientifique et figée! Sinon on ferait un peu de métaphysique, n’est-ce pas ? En contradiction, certains disent et maintiennent que nous sommes fait d’un corps matériel bien réel, et d’un esprit immatériel dans une autre dimension réelle, soit, irréelle.
Distension : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mais si IG expose sa théorie d’un univers se retournant sur sa forme, on ne sait plus où mettre les choses, c’est pitoyable ! Et pourtant c’est pareil !

Je reprends encore une fois l’exemple de ma chaussette, mais cette fois-ci trouée du bout des orteils. Ce qui en fait une chaussette sans fond ouverte des deux extrémités. Bien. Cette dernière peut alors s’enrouler indéfiniment entre vos mains en effectuant une rotation vers l’intérieur ou vers l’extérieur, c’est un jeu d’enfant.

Observation :
J’observe donc que le tout « entier » de ma chaussette passe au moins une fois et plus indéfiniment par son centre. Je répète : Le tout entier passe par son centre.

C’est exactement la même chose pour l’univers !
Ce même mouvement de retournement vers le centre est infini. Il permet donc de caractériser l’univers entier comme infiniment cyclique. Cyclique par son temps et son espace. Le temps : du passé ( rotation sortante du présent) du présent (le centre, point de toutes convergences des temps) du futur ( rotation entrante vers le présent). L’espace : La matière du corps (la réalité figée ) l’immatière de l’esprit ( l’irréalité distensionnée) Et seulement ainsi tout le mouvement cyclique de l’univers est possible, comme il est possible de retourner une chaussette parce-qu’elle est élastique pardi !

Je prends l’exemple de la chaussette, comme je pourrais prendre l’exemple d’un pull également, parce-que je conçois non mal quoique possible, mais douloureusement, de retourner un serpent comme une chaussette de sa gueule jusqu’à son orifice opposé, vous savez lequel. Et je songe encore moins à cette prouesse macabre avec un corps humain. Je conçois que ce ne soit pas un bon exercice d’étirement matinal, lol.
Et pourtant la chose est faite par la nature. Nous sommes tous fait de la même manière, tous, animaux, végétaux, humains, nous sommes tous munis d’une bouche et d’un anus (excusez le terme anatomique). Branches et racines pour les végétaux.

Comme une chaussette trouée, ou comme une perle de collier, l’air rentre et sort par deux orifices différents, d’où l’on pourrait y passer un fil, comme une perle justement. Nous sommes à l’image de dieu oui ou non ? Oui mais alors pourquoi l’univers se retourne sur lui-même et pas nous, espèce de drogué ? Bonne question Jp. D’une, parce-que les relativités entre la matière et l’immatériel sont inverses, comme tous les binômes, comme l’infiniment grand et l’infiniment petit. Chaque binôme conçoit deux éléments similaires mais en tout et pour tout inverses dans une dimension qui leur sont contraire. C’est le principe du yin et du yang, le noir et le blanc etc…… De deux, parce-que nous sommes majoritairement vivant dans cette dimension qui est la matière figée de la réalité. Donc nous avons un corps potentiellement « inretournable sur lui-même » ni par la volonté, ni par la force. J’ai essayé, mais c’est un peu dur dès le début. (sourire)

Qui sait ce que nous ferons, ou serons capable de faire, de voir ou d’aller quand nous serons esprit vivant par l’au-delà, dans la dimension immatérielle et distensionnée de l’irréalité ? Je suis du moins persuadé que le grand cycle de l’univers nous ramènera vers une autre vie matérielle, tel le passé se recycle en futur, pour repasser dans le présent. Ce qui est sûr c’est que la Gouve est décrite dans la bible comme le versant des nouvelles âmes. Donc c’est un peu l’étape de recyclage des anciens esprits terminant leur cycle. Biensûr qu’ensuite, la nouvelle âme appelle à devenir une toute autre personne.

Gouve : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Sauf que la Gouve est une légende terrestre et son spatiale.

Conclusion : Le temps et l’espace, sont le corps et l’esprit de l’univers, les dimensions réelles et irréelles se complétant l’une et l’autre, et permettant de retourner l’univers sur lui-même par son centre, comme un élastique,. Là est la clé de l’énigme ! L’univers n’est pas infini par une longueur absolue, mais par un mouvement infini d’un tout absolu.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers selon IG

Message par Nuage le Sam 21 Juil 2012 - 0:56

Bonsoir InfinimentGrand,

Tu avais fait un bon [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dont je n'arrivais pas à tout saisir, ni tout souscrire dans mon ressentis cérébral et/ou autre, mais dont j'avais admiré et apprécié la mise en pages très ludique.

Avec ce dernier post en complément, j'arrive à mieux comprendre ce que tu veux/voulais dire sur ce sujet de l'Univers qui te tien à coeur.

.... Même si je ne le perçois pas tout à fait de la même manière. sourire
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers selon IG

Message par _InfinimentGrand le Sam 21 Juil 2012 - 2:32

Merci infiniment Nuage, vraiment.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers selon IG

Message par _InfinimentGrand le Sam 21 Juil 2012 - 2:53

Observation :
J’observe donc que le tout « entier » de ma chaussette passe au moins une fois et plus indéfiniment par son centre. Je répète : Le tout entier passe par son centre.

Je dirais méme mieux, le tout entier passe par son centre le rien, l'infiniment grand redevient infiniment petit...
Et c'est en ce point, lá oú tout converge, que tout se réalise réellement, le corps de l'univers. Le reste n'est que cycle hors du temps présent: Une mémoire cosmique, l'esprit de l'univers.
Et par relativité inverse, nous sommes justement l'inverse de l'univers, c'est á dire, une mémoire cosmique en un point, dans le cerveau, quelque part dans le tout de notre corps. Et c'est par ce lien universel que nous pouvons percevoir, voyager, et comprendre l'infini. Comprendre, c'est comme réver. Réver est l'apprentissage de comprendre. C'est dans la méme dimension. Irréel/réel, noir/blanc, esprit/corps, etc... Merci.

Spoiler:
Il ne me suffit pas de fumer pour faire de la métaphysique, Jp. Je retiens ce que tu m'as dit:
"La fumette qui rend con" Il suffit de penser á ce que nous ne sommes pas, c'est á dire, ne pas penser qu'á soi, mais á tout.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers selon IG

Message par _InfinimentGrand le Sam 21 Juil 2012 - 3:33

L'ordre du grand cycle, est en équilibre avec son inverse, le désordre du cahos.
Si nous suivons le mouvement du grand cycle, il est facile de comprendre que chaque chose détient son temps réel présent et iréel passé-futur.
Que voyons-nous ou que comprenons-nous entre l'ordre et le désordre de la vie? ...un peu des deux puisqu'il s'agit d'un équilibre tout puissant. Navré d'avoir illustré dans un premier temps un seul point de vue, le point de vue ordonné de ma théorie.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers selon IG

Message par gaston21 le Sam 21 Juil 2012 - 11:32

Nuage a écrit:Bonsoir InfinimentGrand,

Tu avais fait un bon [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dont je n'arrivais pas à tout saisir, ni tout souscrire dans mon ressentis cérébral et/ou autre, mais dont j'avais admiré et apprécié la mise en pages très ludique.

Avec ce dernier post en complément, j'arrive à mieux comprendre ce que tu veux/voulais dire sur ce sujet de l'Univers qui te tien à coeur.

.... Même si je ne le perçois pas tout à fait de la même manière. sourire

Nuage, cette histoire de chaussette n'est pas très claire pour moi, mais au fond, ne crois-tu pas que le plus important pour toi, c'est de savoir les repriser ?
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers selon IG

Message par Nuage le Sam 21 Juil 2012 - 13:10

Arf ! Le plus important pour moi, est de fonctionner avec le yin-yang, l'infiniment petit et l'infiniment grand sourire
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers selon IG

Message par noureddine2 le Sam 21 Juil 2012 - 19:53

InfinimentGrand a écrit:
Je dirais méme mieux, le tout entier passe par son centre le rien, l'infiniment grand redevient infiniment petit...
Et c'est en ce point, lá oú tout converge, que tout se réalise réellement, le corps de l'univers. Le reste n'est que cycle hors du temps présent: Une mémoire cosmique, l'esprit de l'univers.
on dit qu'avant le big bang l'espace-temps n'existait pas , donc le passé et le future c'est pareil , l'infiniment petit et l'infiniment grand c'est pareil , et tous les opposés et inverses sont pareils , après le big bang l'univers est toujours un mélange de deux inverses ,
par exemple quand on regarde l'infiniment petit , on regarde une zone ou il n'y a pas d'espace-temps , et cette zone c'est le point du big-bang ou tous les inverses fusionnent ,
on dirait que le big bang existe toujours dans l'infiniment petit et l'infiniment grand , et l'univers n'est qu'une émergence de ce big bang qui exister toujours .
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 462
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers selon IG

Message par _InfinimentGrand le Sam 21 Juil 2012 - 22:43

Bien. Je rappelle que j’ai commencé par expliquer de mon mieux l’univers comme je le vois par un premier point de vue ordonné. Le plus compliqué et le plus déroutant biensur, puisque dans la vie rien ne s’expose par des ordres croissants ou angulaires, vous imaginez le monde que cela serait ? (sourire) OK.
Que voyons-nous maintenant du point de vue du désordre des choses ?
Désordonné… pas tant que ça, la vie ne ressemble pas à du Picasso, nous sommes et nous vivons toujours dans l’équilibre des binômes, entre toutes les possibilités d’un extrême à un autre, la diversité de la vie. Quand il fait ni nuit, ni jour, il fait gris.

ORDRE des choses.
Le grand cycle de l’univers se retourne comme une chaussette, Gaston est en retard…
Des plus petites choses, aux mondes les plus grands, des densités les plus dures, aux densités les plus infimes, entre le tout et rien, l’univers entier se retourne en son centre. Toute chose possède son cycle de temps, entre la vie et la mort, le passé, le présent, le futur… Toute chose possède sa place dans cet immense rouage… Tout se transforme, rien n’exclut.

DÉSORDRE des choses.
Je souhaite montrer que nous pouvons déplacer notre point de vue, voyager dans l’espace, suivre les choses de près comme de loin. Je ne sais pas vous, mais dans la nature j’observe que tout s’emboite… Tout comme je mets une paire de chaussures dans une boite, puis cette boite, dans un tiroir, se trouvant lui-même dans une armoire, cette armoire se trouvant dans une pièce, cette pièce qui se trouve dans une maison… bref. La nature emboite sans cesse des emboitements.
Est-ce qu’il est difficile de comprendre qu’en me déplaçant dans la nature, je puisse trouver des choses emboitant de multiples éléments ? C’est le principe de la recherche : Découvrir et identifier ce qu’il y a ici et là, à côté de, à l’intérieur de, ce qu’il y a de plus petit ou de plus grand que déjà observé, par le naturel de l’ambition…
Maintenant si je me déplace vers l’infiniment petit, j’observe d’un point de vue plus général, qu’une chose renferme plusieurs autres choses. À partir du moment où nous rentrons en découverte dans cette première chose, nous pouvons dès lors observer d’autres éléments qui constituent cette chose. Par conséquent nous ne nous trouvons plus dans une chose, mais dans un monde : Un monde qui renferme une multitude de choses.
Si je me déplace à l’inverse, vers l’infiniment grand, dans l’espace, j’observe de manière similaire mais dans le sens contraire, que je quitte un premier monde. (admettons la terre) J’observe de là-haut qu’il y a d’autres mondes similaires qui sont les autres planètes biensûr. À partir du moment où je vais avancer d’avantage, jusqu’à sortir de cette enceinte, je vais quitter le système solaire : Je suis donc en train de quitter un monde plus grand qui renferme des mondes. Hors de mon point de vue précédent infiniment petit, un monde ne renferme plus des mondes, mais des choses.
Ainsi continue l’interminable chaine qui s’en suit : Des milliards de systèmes solaires appartiennent à leur tour à une galaxie, plusieurs galaxies appartiennent à ce qu’on appelle un amas de galaxies, plusieurs amas de galaxies appartiennent à un monde encore plus grand, et je ne sais combien d’intermédiaires formes finalement le monde de l’univers ; Pouvons-nous supposer qu’il existe des univers voisins appartenant à un cosmos ? De même que si plusieurs cosmos voisins appartiennent à un néant ? Et que sous le sens le néant soit le vide le plus grand, la mémoire de l’univers, l’esprit, est-ce qu’un tel vide et son noyau cosmique ne sont pas finalement à la base du quark d’un atome ? Tin-tin-tin… Esprit + Energie = Matière
Telle est la question. La boucle en est bouclée.
Je ne peux sans doute pas me retourner comme une chaussette, ou comme l’univers, mais je viens d’effectuer par mon raisonnement, le tour de moi-même, d’un point à un autre opposé, de la dimension extérieure jusqu’à la dimension intérieure de moi-même, en partant vers l’infiniment grand et de retour jusqu’à l’infiniment petit.

Sur ce, ce dont je suis persuadé, c’est qu’un monde renferme des choses, ou que des choses appartiennent à un monde, dans les deux sens observables (micro et macro), et que ce schéma se répète à l’infini. Donc le tout et le rien se rejoignent. L’univers, et tout ce qui le compose, comme je le vois, nous montre qu’il ne fait qu’un sur lui-même.

En comprenant l’emboitement des mondes et des choses, vous comprendrez certainement mieux et en complément le mouvement rotatif du grand cycle.
















_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'univers selon IG

Message par _InfinimentGrand le Sam 21 Juil 2012 - 22:52





Pour vous montrer que les dimensions sont inverses et yin-yang qui plus est, mais aussi qu’elles se complètent, et qu’elles se croisent dans un ordre, j’ai l’exemple le plus classique que je connaisse : La pomme.
Une graine en son centre (ça doit vous parler le centre) n’est autre qu’un futur arbre. Elle détient donc la dimension spirituelle d’un arbre. Un arbre se trouve donc à l’intérieur d’une pomme, à l’intérieur de la graine. Le futur arbre qui détient également les dimensions spirituelles des futures autres pommes accrochées à ses futures branches, qui contiennent déjà les futures graines, des futurs arbres à venir, etc, etc… Tout ça est déjà placé dans le cycle des temps, dans la mémoire cosmique de l’univers.

De plus, si vous regardez le sens de la rotation du grand cycle, vous constaterez peut-être que nous sommes tous fait de la même manière. Notre sang tourne dans un sens faisant battre notre cœur, le centre de notre corps, durant notre croissance.
Suite à la floraison suit également la croissance de la pomme. Les substances nutritives entrent par un orifice, que l’on appelle un œil, à l’aide du pédoncule, la queue de la pomme. Mais bien avant la pomme se trouvait la fleur. Une pomme n’est pas moins qu’une fleur qui grossit finalement et qui perd ses pétales disposées sur l’autre œil inférieur. Comme tous les fruits d’ailleurs. C’est un ancien jardinier qui vous le dit !
La pomme, la chaussette, la perle, l’homme, le serpent, l’histoire des deux orifices, ça doit vous revenir normalement ! Tous les êtres vivants sont semblablement identiques à la forme de l’univers quant à la forme de son cycle, nous sommes à l’image de Dieu, le dieu UN en nous et partout ailleurs.

Le clou du spectacle, c’est l’arbre : L’arbre de la vie représente également la forme du grand cycle, ça tombe sous le sens je dirais même. Si (comme le serpent) vous rejoignez irréellement la pointe de ses branches jusqu’à la pointe de ses racines, vous obtenez un arbre qui se nourrit lui-même, mais surtout la forme identique du grand cycle !





Les branches, le tronc, et les racines sont comme, le futur, le présent, et le passé. Les bourgeons fleurissent et laissent apparaitre ensuite les pommes, qui, lorsqu’elles pourrissent, tombent au sol et nourrissent les racines…

C’est l’énigme de la vie, quand un mystère se cache juste sous nos yeux et dans l’évidence la plus totale, et j’en ai trouvé la clé, père Fourasse ! J’en suis sûr et je laisse maintenant la science le prouver, mais d’ici là je serais surement mort, alors que la science me prenne si j’ai tort ! Jp ne pourra pas me voir jugé, crucifié ou pendu haut et court, dommage pour lui ! Et si j’ai raison avant ma mort, je vous pardonnerai tous vos propos infâmes !

Dieu que je crois en toi ! ah ah ah !

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum