Le syndrome de Stendhal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le syndrome de Stendhal

Message par Jipé le Jeu 30 Aoû 2012 - 15:29

Connaissez-vous ce syndrome ?

"Ce syndrome ne fut pas décrit comme un syndrome spécifique avant 1979. La psychiatre italienne Graziella Magherini, officiant à l’hôpital central de la ville, a observé et décrit plus de 100 cas similaires parmi les touristes de Florence, le berceau de la Renaissance. Sa description figure dans un livre éponyme qui classe les cas de manière statistique selon leur provenance et leur sociologie. En résumé :

- les touristes provenant d’Amérique du Nord et d’Asie n’en sont pas touchés, il ne s’agit pas de leur culture ;
- les touristes nationaux italiens en sont également immunisés ; ils baignent dans cette atmosphère depuis leur enfance ;
- parmi les autres, sont plus touchées les personnes vivant seules et ayant eu une éducation classique ou religieuse, indifféremment de leur sexe.
Le facteur déclenchant de la crise a lieu le plus souvent lors de la visite de l’un des 50 musées de la ville. Le visiteur est subitement saisi par le sens profond que l’artiste a donné à son œuvre, et perçoit toute l’émotion qui s’en dégage d’une façon exceptionnellement vive qui transcende les images et le sujet de la peinture. Les réactions des victimes subjuguées sont très variables : des tentatives de destruction du tableau ou des crises d’hystérie ont été observées. En effet, le regard d'un autre peut, à leurs yeux, mettre en danger leur propre perception de l'oeuvre. Les gardiens de musée de Florence sont formés à l’intervention auprès de visiteurs victimes du syndrome de Stendhal, bien que cela reste assez rare.

On trouve aussi la dénomination de « Syndrome de Florence »."

Wikipédia

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25748
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Ladysan le Jeu 30 Aoû 2012 - 23:45

On a aussi constaté que le visiteur ordinaire d'un musée n'arrête pas son regard sur le plus beau tableau du monde pendant plus de cinq secondes.

- parmi les autres, sont plus touchées les personnes vivant seules et ayant eu une éducation classique ou religieuse, indifféremment de leur sexe.
Parce que "ces autres" cherchent peut-être à retrouver dans un monument, une sculpture ou un tabeau, les conceptions idéologiques ou religieuses qui l'on fait naítre. Ces oeuvres d'art, sont alors considérés par eux comme des symboles. Et presque toutes les peintures religieuses sont symboliques.

Quand un peintre, Titien par exemple, peint un mariage mystique de Sainte Catherine, ou l'on voit l'enfant Jésus passer un annaux aux doigts d'une adolescente, on pense bien qu'il n'a pas représenté un fait historique, mais qu'il a voulu suggérer une idée, celle de la vocation d'une jeune fille qui prends l'habit et entre en religion. Pour une personne religieuse et praticante, donc mystique, cela peut évoquer la vie intérieure d'une âme.

La psychiatre italienne Graziella Magherini, officiant à l’hôpital central de la ville, a observé et décrit plus de 100 cas similaires parmi les touristes de Florence, le berceau de la Renaissance. Sa description figure dans un livre éponyme qui classe les cas de manière statistique selon leur provenance et leur sociologie.
Pas besoin de statistiques ni de classification pour savoir qu'une personne qui voyage peu est facilement plus désorientée et impressionnée que ceux qui voyagent régulièrement et qui ont l'habitute de voir "en vrai" des oeuvres d'art grandioses.

On a vite fait un syndrome...N'est-ce pas plutôt pour attirer et stimuler la curiosité du touriste
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Nuage le Ven 31 Aoû 2012 - 8:18

Oui j'en avais entendu parler il y a quelques années aux informations, suite à beaucoup de cas qui se présentaient.
Ensuite l'information avait été relayée par les journaux et magasines.

Ladysan a écrit:On a vite fait un syndrome...N'est-ce pas plutôt pour attirer et stimuler la curiosité du touriste
Non non, c'est très sérieux, la personne d'un seul coup devient hystérique et est incontrôlable. Elle a d'ailleurs ensuite besoin de soins en hôpital. Le reste des vacances et du séjour n'est vraiment pas ce à quoi elle s'attendait.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Ling le Ven 31 Aoû 2012 - 8:31

Ladysan a écrit:On a vite fait un syndrome...N'est-ce pas plutôt pour attirer et stimuler la curiosité du touriste

Conclusion de l'Observatoire zététique:

Je me risque à dire que le Syndrome de Stendhal n’existerait pas sans le raisonnement à rebours de Graziella Magherini, validant son hypothèse pré-conçue, voire pré-conceptuelle. Ce syndrome est d'ailleurs si romantique qu'il a inspiré quelques films, dont le fameux La sindrome di Stendhal en 1996 de Dario Argento. Celui-ci se réfère directement aux descriptions de Graziella Magherini du syndrome pour servir une intrigue policière, malheureusement plate et usée. Cependant, la scène où Asia Argento est frappée du mal et embrasse un mérou après avoir contemplé la gorgone est assez cocasse et mérite le détour!

http://www.zetetique.fr/index.php/dossiers/259-la-statue-qui-rend-fou-ou-le-syndrome-de-stendhal

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Nuage le Ven 31 Aoû 2012 - 8:45

Il aurait été intéressant d’avoir des données d’autres villes comportant des grands musées. Mais surtout, il aurait été pertinent de pouvoir comparer avec l’ensemble des cas d’hospitalisations de touristes à Florence.
Mais à l'époque où ils en parlaient aux infos, il y avait eu plusieurs cas à Paris, c'était aussi en plein été il me semble (période du tourisme).
Et justement ils (*) s'étaient mis en relation avec d'autres villes de d'autres pays.

(*)Les responsables de musées, les autorités et les médecins.

Il y avait eu aussi un documentaire/reportage qui était passé à la télévision.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Jipé le Ven 31 Aoû 2012 - 8:57

Il me semble que l'on rejoint dans ce syndrome le "choc émotionnel" que l'on appelle aussi "chaos émotionnel" et tous les symptômes qui vont avec.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25748
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Nuage le Ven 31 Aoû 2012 - 9:00

Je viens de trouver ça : Syndrome de Paris
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par maya le Ven 31 Aoû 2012 - 11:33

Cela ressemble bien aux hallucinations et vertiges des "fous de l'Inde" que décrit le psychiatre Régis Airault dans le livre du mème nom.
Les "rèves" des japonais concernant Paris qui leur est toujours décrit comme une ville "romantique" sont détruits par la réalité et les plus fragiles "décompensent"...et pètent les plombs.

Devant une oeuvre d'art notre sensibilité est quelquefois secouée. J'ai revu trois fois le David de Michel-Ange lors d'un séjour à Florence...le fait de voir la perfection me posait un problème ensuite pour continuer à faire des pastels pendant mes temps de loisir...: sentiment d'infériorité totale... sourire
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Ladysan le Ven 31 Aoû 2012 - 16:27

Stirica a écrit:
Ladysan a écrit:On a vite fait un syndrome...N'est-ce pas plutôt pour attirer et stimuler la curiosité du touriste

Conclusion de l'Observatoire zététique:

Je me risque à dire que le Syndrome de Stendhal n’existerait pas sans le raisonnement à rebours de Graziella Magherini, validant son hypothèse pré-conçue, voire pré-conceptuelle. Ce syndrome est d'ailleurs si romantique qu'il a inspiré quelques films, dont le fameux La sindrome di Stendhal en 1996 de Dario Argento. Celui-ci se réfère directement aux descriptions de Graziella Magherini du syndrome pour servir une intrigue policière, malheureusement plate et usée. Cependant, la scène où Asia Argento est frappée du mal et embrasse un mérou après avoir contemplé la gorgone est assez cocasse et mérite le détour!
http://www.zetetique.fr/index.php/dossiers/259-la-statue-qui-rend-fou-ou-le-syndrome-de-stendhal

Merci pour ce lien Stirica. Voici un autre petit extrait.

Les symptômes sont nombreux et inquiétants. Vertiges, suffocations, tachycardie, hallucination, perte du sentiment d'identité et sudu sens de l'orientation, violentes douleurs à la poitrine, évanouissements, amnésie. Quel est ce mal étranges?

Et pourquoi donc ce mal serait-il étrange ? Ces symptômes surviennent en général en temps de canicule. (C'est qu'il fait étouffant à Rome ou à Florence en été).

La chaleur peut provoquer des vertiges, une suffocation, une perte de l'orientation, (C'est normal, juste avant l'évanouissement). Tout le reste n'est qu'exagération.

Il y a plusieurs années, il m'est arrivé de fondre en larme devant la sculpture grandeur nature d'une mère étrignant son enfant mort dans ses bras lors d'une catastrophe minière. Je suis sortie de la salle pour cacher mes larmes. Une dame m'ayant suivie m'a dit que je souffrais peut-être du syndrome de Stendhal et m'a conseillé d'abréger ma visite. Avec le recul, je pense que cette dame en avait entendu vaguement parler et s'était affolée pour rien.

C'est ce qui arrive quand on cherche à intellectualiser l'émotion.

Il est donc impossible de classifier tous les cas, car chaque personne étant unique, elle réagissent chacune d'une manière différente face à ce qu'elles découvrent en matière d'oeuvre d'art en voyageant.

Car, il ne faut pas perdre de vue que : L'art a aussi sa presse, sa politique intérieure et extérieure, ses marchés, ses bourses et......Ses Psychiatres.

A bon entendeur.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Ladysan le Ven 31 Aoû 2012 - 16:54

Nuage a écrit:Oui j'en avais entendu parler il y a quelques années aux informations, suite à beaucoup de cas qui se présentaient.
Ensuite l'information avait été relayée par les journaux et magasines.
Ladysan a écrit:On a vite fait un syndrome...N'est-ce pas plutôt pour attirer et stimuler la curiosité du touriste
Non non, c'est très sérieux, la personne d'un seul coup devient hystérique et est incontrôlable. Elle a d'ailleurs ensuite besoin de soins en hôpital. Le reste des vacances et du séjour n'est vraiment pas ce à quoi elle s'attendait.

Je n'en doutes pas Nuage, mais on ne peux pas attribuer ces manifestations à l'émotion ressentie en regardant un objet d'art. Aussi grandiose fut-il.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Jipé le Ven 31 Aoû 2012 - 20:33

Ladysan a écrit:
Nuage a écrit:Oui j'en avais entendu parler il y a quelques années aux informations, suite à beaucoup de cas qui se présentaient.
Ensuite l'information avait été relayée par les journaux et magasines.
Ladysan a écrit:On a vite fait un syndrome...N'est-ce pas plutôt pour attirer et stimuler la curiosité du touriste
Non non, c'est très sérieux, la personne d'un seul coup devient hystérique et est incontrôlable. Elle a d'ailleurs ensuite besoin de soins en hôpital. Le reste des vacances et du séjour n'est vraiment pas ce à quoi elle s'attendait.

Je n'en doutes pas Nuage, mais on ne peux pas attribuer ces manifestations à l'émotion ressentie en regardant un objet d'art. Aussi grandiose fut-il.
c'est ton point de vue, mais certains cas sont très particuliers et peuvent rentrer dans les spécificités du syndrome de Stendhal me semble-t-il...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25748
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Ladysan le Ven 31 Aoû 2012 - 21:36

Jipé : c'est ton point de vue, mais certains cas sont très particuliers et peuvent rentrer dans les spécificités du syndrome de Stendhal me semble-t-il...
Oui, c'est juste un point de vue, une opinion, car a part le lien posté par Stirica, et bien que j'aies entendu parler de ce syndrome, je n'avais encore jamais rien lu sur ce sujet. L'essentiel pour moi, ce n'est pas de savoir si ces faits relatés sont vrais ou faux, je sais par avance que je trouverai sur le web tout et son contraire. Mais tu as réussi à stimuler ma curiosité et je vais chercher a en savoir plus.

On parle de comportements bizarres, mais puisque ces cas bizarres ont étés semble-t-il jusqu'à être hospitalisés, on devrait pouvoir savoir de quoi souffrent ou souffraient exactement ces personnes. Et je doute beaucoup de trouver sur le net une base de données de personnes qui ont étés examinés et le résultat de leur examen médical ou phychologiques. No
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par gaston21 le Ven 31 Aoû 2012 - 22:02

Je n'avais jamais entendu parler du syndrome de Stendhal . A partir de quel degré d'intensité d' émotion peut-on parler de syndrome ? Ce serait d'ailleurs intéressant de parler de l'émotion que nous ressentons devant certains tableaux ou, pourquoi pas, certaines oeuvres architecturales ?
Où s'arrête le normal , où commence l'anormal ? Je suis, pour ma part, surpris de l'indifférence des gens face à la beauté ou à la laideur .
Pour ma part, il m'arrive parfois d'être littéralement "scotché" devant certaines oeuvres; je n'arrive plus à m'exprimer. Et, dans la grande mosquée d'Istambul, j'en ai pratiquement perdu le souffle ! Une harmonie indéfinissable . Je déteste l'art moderne, et c'est vraiment physique, mais je ressens je ne sais quoi devant la certaines oeuvres.
Je constate par exemple qu'à Dijon je suis un des rares qui "râlent "contre l'incapacité des architectes à construire du beau ! On ne crée que du moche ! Hier, j'ai admiré pour la enième fois la basilique de Vézelay; je ne m'en lasse pas ! Et je bouffe du curé ! Explication ?
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Jipé le Ven 31 Aoû 2012 - 22:50

Ladysan a écrit:
Jipé : c'est ton point de vue, mais certains cas sont très particuliers et peuvent rentrer dans les spécificités du syndrome de Stendhal me semble-t-il...
Oui, c'est juste un point de vue, une opinion, car a part le lien posté par Stirica, et bien que j'aies entendu parler de ce syndrome, je n'avais encore jamais rien lu sur ce sujet. L'essentiel pour moi, ce n'est pas de savoir si ces faits relatés sont vrais ou faux, je sais par avance que je trouverai sur le web tout et son contraire. Mais tu as réussi à stimuler ma curiosité et je vais chercher a en savoir plus.

On parle de comportements bizarres, mais puisque ces cas bizarres ont étés semble-t-il jusqu'à être hospitalisés, on devrait pouvoir savoir de quoi souffrent ou souffraient exactement ces personnes. Et je doute beaucoup de trouver sur le net une base de données de personnes qui ont étés examinés et le résultat de leur examen médical ou phychologiques. No
En mettant ce sujet, mon intention était d'attirer justement l'attention, car je sais que ce "phénomène" est très peu connu sourire

Ci-joint un extrait de document pouvant aider à mieux comprendre le syndrome de Stendhal :


Le syndrome de Stendhal ou l’affect dans tous ses écarts

Stéphane PROIA
Psychologue Docteur en psychologie clinique
Service de Rééducation et Réadaptation Neurologique
CHU Carémeau, Nîmes.
Chargé d’enseignement à l’université de Nîmes-Vauban.

Si les œuvres d’art détiennent le pouvoir de nous subjuguer, de nous captiver voire de nous transporter vers des espaces intrapsychiques en jachère de symbolisation par leur force imaginale, la surexposition à un grand nombre de merveilles antiques et de chefs-d’œuvre de la renaissance caractéristiques de villes telles que Rome et Florence, peut déclencher chez certains amateurs d’art un effondrement des capacités de contenance du Moi associé à une perte du sentiment d’identité : le syndrome de Stendhal. Sorte d’implosion psychique accompagnée parfois d’un défilé hallucinatoire (visuel, auditif et plus rarement tactile), dans ce syndrome rare tout se passe comme si les frontières psychiques entre sujet et objet étaient abolies à la vue d’une représentation figurative particulière (le corps humain comme objet de perspective). Depuis Freud, nous savons que ce qui sépare le registre du « normal » de celui du « pathologique » relève du facteur quantitatif. D’un point de vue économique nous considérons ainsi qu’il existe un continuum qui va du choc couleur au test de Rorschach à la folie passionnelle en passant par le syndrome de Stendhal. Aux confins du goût pour l’objet d’art chargé d’histoire, c’est à un destin singulier de l’affect que nous convoque le sujet passager du vertige stendhalien. La présente communication s’attache à montrer en quoi la barrière du refoulement est inopérante pour endiguer le débordement interne lorsque la mise en résonance entre le vécu affectif d’un balafré du narcissisme et une scène à coloration originaire, fait resurgir ce que J. Mac Dougall a dénommé « un corps pour deux ».

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25748
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Ladysan le Sam 1 Sep 2012 - 11:30

Jipe : D’un point de vue économique nous considérons ainsi qu’il existe un continuum qui va du choc couleur au test de Rorschach à la folie passionnelle en passant par le syndrome de Stendhal. Aux confins du goût pour l’objet d’art chargé d’histoire, c’est à un destin singulier de l’affect que nous convoque le sujet passager du vertige stendhalien. La présente communication s’attache à montrer en quoi la barrière du refoulement est inopérante pour endiguer le débordement interne lorsque la mise en résonance entre le vécu affectif d’un balafré du narcissisme et une scène à coloration originaire, fait resurgir ce que J. Mac Dougall a dénommé « un corps pour deux

C'est effectivement plus clair, et je constate qu'il y a vraiment eu une recherche sérieuse. Cela vaut la peine de "creuser"

Et cela soulève en moi beaucoup de questions...

Peut-on comparer ce même syndrome à celui qui consiste à visiter l'Afrique et vouloir y demeurer à vie parce qu'on arrive pas à quitter ce Pays ?

Mon père qui était un grand voyageur (Je précise qu'il était très rationaliste), m'a toujours parlé de l'Afrique comme un croyant décrirait le paradis sur terre et ses habitants des anges. C'est la seule fois de sa vie qu'il a "décrit" ses émotions. Il me disait que s'il avait eu le choix, il y passerait le reste de sa vie. Par la suite plusieurs personnes m'ont tenus les mêmes propos mais en plus exagérés, du genre : "C'est terre, c' est notre berceau, elle nous retient, comme une mère retiendrait ses enfants"...

Le syndrome de l'Afrique ? Pourquoi ne pas regrouper tous ces syndromes en une définition unique qui consisterait à définir ce que J. Mac Dougall a dénommé "un corps pour deux" ?
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Magnus le Sam 1 Sep 2012 - 11:41

Modération:
Ladysan, j'ai dû corriger ton texte. Merci de ne pas laisser traîner des bouts de code, le b de bold notamment dans ce cas-ci.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Jipé le Sam 1 Sep 2012 - 11:44

Il me semble que le syndrome de Stendhal est plus fort, plus violent surtout psychiquement et par les conséquences métaboliques que l'émotion donnée par l'amour d'un pays et l'envie d'y vivre.
Même si ce dernier est très profond et donne une hypersensibilité, il est quand même plus en état d'être contrôlé.
Je comprends ton père, car moi aussi j'ai ce très fort sentiment pour la Polynésie. Je suis tombé amoureux, j'y suis allé 4 fois et y ai vécu plusieurs mois et ne pense qu'à une chose, m'y installer au moins 6 mois par an. sourire Lorsque j'en parle, j'ai souvent des larmes dans les yeux...c'est un peu bête à dire, désolé Embarassed

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25748
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Ladysan le Sam 1 Sep 2012 - 13:03

Spoiler:
Magnus a écrit:
Modération:
Ladysan, j'ai dû corriger ton texte. Merci de ne pas laisser traîner des bouts de code, le b de bold notamment dans ce cas-ci.

Désolée Magnus. confused
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Magnus le Sam 1 Sep 2012 - 13:17

Modération:
C'est en même temps un petit rappel pour tout le monde.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Ladysan le Sam 1 Sep 2012 - 14:09

Jipé a écrit:Il me semble que le syndrome de Stendhal est plus fort, plus violent surtout psychiquement et par les conséquences métaboliques que l'émotion donnée par l'amour d'un pays et l'envie d'y vivre.
Même si ce dernier est très profond et donne une hypersensibilité, il est quand même plus en état d'être contrôlé.
Je comprends ton père, car moi aussi j'ai ce très fort sentiment pour la Polynésie. Je suis tombé amoureux, j'y suis allé 4 fois et y ai vécu plusieurs mois et ne pense qu'à une chose, m'y installer au moins 6 mois par an. Lorsque j'en parle, j'ai souvent des larmes dans les yeux...c'est un peu bête à dire, désolé Embarassed

J'aime bien les gens qui savent parler avec des larmes dans les yeux en parlant de ce qu'ils aiment. Cela m'arrive souvent aussi.

Je n'ai presque pas voyagé dans ma vie, et je me demande quelle sera ma réaction en voyant en vrai "tout ce que j'aimerai voir" . J'espère que je ne souffrirai pas du Syndrome de Stendhal, car je m'extasie déjà facilement devant un simple reportage qui montre certaines merveilles du monde. J'aimerai, (entre autre) visiter Petra en Jordanie.

Je n'ai jamais compris pourquoi je suis tellement attirée par tout ce qui est pierre ou cailloux. Je possèdes des cailloux de presque tous les pays que mes proches ont visités. Ils sont là, sur l'appuis de fenêtre de ma cuisine, ou placés sous mes plantes vertes. De temps en temps, je les lave pour en faire ressortir toutes les couleurs. Les regarder, est pour moi un vrai bonheur. Ma maman me raccontait qu'à l'âge de 18 mois je ramassais déjà tous les petits cailloux que je trouvais:lol!:

Je ne sais pas si cela a un rapport avec la génétique, mais mes ancêtres ont vécu dans un village de montagne, et on peut voir encore aujourd'hui un puits en forme de coeur qu'il semblerait qu' un de mes ancêtre a sculpté dans la pierre.

Il serait interessant de chercher quelle est la part de notre mémoire atavique dans nos préférences ou dans nos comportement.

Désolée de ne pas développer plus, mais dès que je commence un message je suis dérangée par des visiteurs ou le téléphone. (Chez moi, on n'arrive pas à fermer la porte à clé). C'est la troisième fois que je reprends la rédaction de ce message
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome de Stendhal

Message par Ladysan le Sam 1 Sep 2012 - 14:10

Magnus a écrit:
Modération:
C'est en même temps un petit rappel pour tout le monde.

Beh,je l'espère bien
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum