Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Aller en bas

Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par _Coeur de Loi le Ven 31 Aoû 2012 - 13:00

Bonjour à tous

C'est officiel, le président de la France nous dit enfin la vérité, nous allons avoir une crise d'une gravité exceptionnelle, la crise de 2008 ne passe pas et s'aggrave de plus en plus, la crise c'est quoi en faite ?

L'effondrement du système financier, et nous tous avec.

---

"Le président François Hollande a déclaré vendredi que son "devoir" était de "dire la vérité aux Français" et que la crise actuelle était "d'une gravité exceptionnelle" et "longue" n'épargnant aucun pays."


Hollande : "mon devoir, dire la vérité aux... par BFMTV

---

Je crois qu'on nous prépare à faire face à la réalité prochaine, la fête est fini, il faut passer à l'addition.
avatar
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par troubaadour le Sam 1 Sep 2012 - 14:21

Si Hollande se met à nous faire du sarko dans le texte où va t on ?

avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par _Coeur de Loi le Sam 1 Sep 2012 - 14:48

Il dit qu'il a "un devoir de dire la vérité aux Français"

Ça te dérange ?
avatar
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par _Matoll le Sam 1 Sep 2012 - 15:41

L'extrait semble être du déjà vu et du déjà entendu en effet, seulement il nous prend pour des demeurés, car la majorité des citoyens de ce pays est conscient que cette crise est toujours présente, puisque beaucoup la subissent.

Seulement, c'est une crise assez paradoxale, car les prix sont élevés dans bien des domaines alors que le nombre de précaires ne cesse d'augmenter.

Voici un complément de son discours :



Il propose comme actions :

* Création d'une banque publique d'investissement (BPI)

Il y a déjà une polémique, car le choix du conseil pour monter cette future banque ne semble pas neutre du tout, la banque Lazard ayant été retenue ne serait pas si neutre que cela... De plus, une banque chargée de mettre en place une autre banque, plus que bof.

Polémique conseil pour BPI

Le reproche que je faisais à l'UMP sera identique pour le PS : il faut une INDEPENDANCE entre la politique, les médias et les milieux des banques.

Quelle est la mission d'une BPI ? BPI missions

* Négociation pour prévenir les plans sociaux

Cela signifie qu'il va y en avoir d'autres, et quelle négociation sera faite en la matière ? Malheureusement, ce ne sont plus les politiques qui commandent, mais les lobbys. A F. Hollande de montrer le contraire.

* Premières conventions pour les emplois d'avenir

Les emplois d'avenir, qui seront des contrats de un à cinq ans, concernent les jeunes en difficulté entre 16 ans et 25 ans,sans qualifications, notamment dans les zones urbaines sensibles, c'est à dire globalement les cités HLM. Ils visent le secteur public, associatif et légèrement le secteur privé.

L'idée reste bien légère et à mon sens, peu efficace. Cela signifie qu'on stigmatise ces jeunes, incapables d'évoluer dans le secteur privé et on les "isole" dans ces domaines parce qu'on pense qu'ils ne pourront pas évoluer dans d'autres domaines d'emploi. De plus, ces contrats sont de courte durée, inférieure à celle des emplois jeunes.

Une analyse intéressante même si on attend de voir ce que cela va permettre :
Emplois d'avenir et inquiétudes

De plus, le chômage ne touche pas que cette catégorie de personnes et l'action du gouvernement déçoit réellement si ces mesures ne sont limitées qu'à ces trois "idées".

Je pense qu'on doit agir d'une toute autre façon : on a crée des zones d'éducation prioritaire (ZEP), pourquoi ne pas créer des zones d'emploi prioritaires ? On pourrait créer des zones franches (mesures fiscales attractives)pour les entreprises, associations, secteur public pour les inciter à s'implanter dans ces grandes zones urbaines, et mettre en place des rendez-vous d'information et de concertation pour permettre les rencontres entre ces personnes des cités HLM et les partenaires d'emplois, avec l'implication du secteur éducatif pour permettre de donner un socle de connaissances et de formations qualifiantes.

Il y a dans ces grands ensembles urbains plus de 25 000 personnes où ne sont présents que de l'habitat souvent en état déplorable, de très rares associations, quelques rares infrastructures sportives, et quelques commerces de proximité. Il s'y développe des sortes de ghettos qui deviennent à terme des zones de non droit. Quel espoir pour ces quartiers ? La drogue, la violence, et la sectarisation de la religion prenant le pas sur l'implantation de la République, sans parler des nombreuses personnes qui n'ont aucune chance de s'intégrer, car certaines ne parlent même pas français ? Résultat, il y a plus de 40 % de chômage et une précarisation alarmante.

La meilleure solution pour permettre à ces grands ensembles urbains de se développer de façon plus harmonieuse est l'accès à l'emploi, mais de façon bien plus intense que les maigres propositions des socialistes.

Enfin, qu'en est-il des emplois "verts" ? Il y a un créneau à prendre dans ce domaine qui doit réellement se généraliser, non seulement parce que ces nouveaux emplois répondront à l'urgence environnementale, mais aussi permettront au pays de reprendre de la vivacité.

Une énorme ânerie concerne la filière du bois : la France de nombreuses forêts, mais elle est obligée d'exporter son bois dans des pays étrangers pour faire couper son bois parce qu'elle manque de scieries. N'y aurait-il pas un potentiel à mettre en application au lieu de toujours pousser les jeunes à avoir des bac + x années dans des filières qui ne donneront souvent comme débouchés qu'une place à Pôle Emploi ?

Et lorsqu'on souhaite acquérir un mobilier en bois, on constate souvent que ce bois n'est même pas d'origine française.

Si nous voulons sortir de la crise, certes, je préfère les positions économiques de Jacques Généreux et de Paul Jorion que celles de F. Hollande, qui en plus intellectualise trop les choses.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par troubaadour le Sam 1 Sep 2012 - 18:49

Coeur de Loi a écrit:Il dit qu'il a "un devoir de dire la vérité aux Français"

Ça te dérange ?
Non ça change.....
fini les propos démago de bistrot ? Ce serait une bonne nouvelle !
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par _InfinimentGrand le Dim 9 Sep 2012 - 6:47

Alors lui pour dire la vérité, il rassure, ahahahah excusez, je suis arrivé en retard!!!!

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par komyo le Dim 9 Sep 2012 - 9:33

Matoll a écrit:
Si nous voulons sortir de la crise, certes, je préfère les positions économiques de Jacques Généreux et de Paul Jorion que celles de F. Hollande, qui en plus intellectualise trop les choses.


La crise du crédit, terme plus adapté a mon sens que celle de la dette, est dans les starting block depuis 2008. A force de remplir une baignoire percée, le système a fini par atteindre les limites de ses possibilités.
On nous a tellement endormi le public via des médias complaisants, que le réveil va être très difficile !
Hollande ne me semble pas plus à la hauteur que sarko, comme tous les politiciens de peu d'envergure, il accompagne le mouvement avec un temps de retard, quand il faudrait intervenir fermement avec d'autres politiques de la zone €, sur les causes et non les effets.
Je crois pas, qu'un scénario comme celui du LEAP http://www.leap2020.eu/Euroland-2012-2016-3eme-partie_a11789.html soit encore possible ! A part peut être, le retour des populismes quand le seuil de misère supportable sera dépassé !

Rappel de l'adresse du blog de jorion
http://www.pauljorion.com/blog/



avatar
komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1584
Localisation : france
Identité métaphysique : cercle
Humeur : stable
Date d'inscription : 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par gaston21 le Dim 9 Sep 2012 - 10:27

On est "ficelé" par l'Europe , et derrière elle par la Finance internationale qui mène maintenant le monde . Hollande "rame", mais le courant nous emporte !
Voir le docu sur Goldmann Sachs:

http://videos.arte.tv/fr/videos/goldman-sachs-la-banque-qui-dirige-le-monde--6894428.html
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par _dede 95 le Dim 9 Sep 2012 - 10:48

Merci Gaston pour cette vidéo.
Il faut espérer qu'elle fera réfléchir les petits patrons du forum qui s'imaginent, à l'instar de Parisot, que c'est en piquant nos cotisations sociales (appelées faussement charges) que l'économie sera sauvée!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par _Matoll le Lun 10 Sep 2012 - 2:57

gaston21 a écrit:On est "ficelé" par l'Europe , et derrière elle par la Finance internationale qui mène maintenant le monde . Hollande "rame", mais le courant nous emporte !
Voir le docu sur Goldmann Sachs:

http://videos.arte.tv/fr/videos/goldman-sachs-la-banque-qui-dirige-le-monde--6894428.html

Je pense que nous parlons du même documentaire car j'ai mis justement un sujet sur le pouvoir inacceptable de cette banque. Mais ce n'est pas la seule, car tu as aussi des banques honteuses comme Barclays.

Mais tu as tout à fait raison : on est pris en otage par cette cochonnerie d'Union Européenne, qui n'a aucune volonté de rapprocher les peuples mais celle de mettre en place le diktat des marchés et celui du fric.

J'ignore si F. Hollande est complice d'un tel système ou s'il aimerait réellement qu'il implose. Ce qui est certain, c'est qu'il nuit à de nombreux pays, et de nombreux économistes ne cessent d'en parler. J'espère réellement qu'il y aura le "grand soir", non pas uniquement en France, mais un "grand soir" international.

Je n'accorde aucun crédit aux mensonges des politiques et des médias, car si on investit un peu de son temps pour comprendre le monde de la finance et des systèmes économiques, on ne peut être amené qu'à s'insurger. Encore faudrait-il que l'on soit assez nombreux pour le faire et de le faire de façon intelligente.

Ce dont je suis presque certain, c'est qu'il y aura un événement majeur et je ne sais de quelle ampleur qui existera dans quelques années, peut-être le signe de la fin de l'ère du capitalisme actuel. Avec de tels pays endettés, un pays comme la Chine qui commence à avoir des soucis et des taux de chômage alarmants, tandis qu'une oligarchie se frotte les mains, ça ne sent pas bon du tout.

Le discours de F. Hollande ne rassure pas beaucoup. Il lui a fallu plus de 100 jours pour nous annoncer un agenda de 2 ans. Excepté les masses fiscales, où sont ses mesures concrètes pour relancer l'économie et faire baisser le taux de chômage ? Nul envie de parler des contrats avenir, ce n'est qu'une mesurette alors que la situation est loin d'être réglée.

Il a probablement un défi à relever qui est important. J'espère qu'il sait ce qu'il fait.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par troubaadour le Jeu 13 Sep 2012 - 0:20

dede 95 a écrit:Merci Gaston pour cette vidéo.
Il faut espérer qu'elle fera réfléchir les petits patrons du forum qui s'imaginent, à l'instar de Parisot, que c'est en piquant nos cotisations sociales (appelées faussement charges) que l'économie sera sauvée!

Vu que ce n'est pas une charge il faut alors augmenter les cotisations..Vitteeeeeeeee ! les doubler les tripler ! Ca urge ! Pourquoi ce gêner si que ce n'est pas une charge.... ouf nous voila sauvé....
Ou alors on te raconte des conneries, et on te prend accessoirement pour un con, quand on te dit que ce n'est pas une charge pour les entreprises (Mélanchon et Tibaut). A toi de voir....

Mais t'inquiète dédé on va faire payer les ménages imposables, les entreprises et l’État va moins investir.
tu vas voir cela va aller beaucoup mieux ! (tu peux le croire....)
Car du coup les entreprises vont embaucher et investir, les ménages consommer plus et des grands travaux vont etre menés.

C'est bien le but d'une telle mesure. Que cela aille mieux ! non ?

Sinon t’inquiète, si cela ne marche pas, on dira que c'est de la faute de l’Europe et des grands méchants banquiers. Ils te diront en les montrant du doigt "c'est à cause d'eux si tout va mal".... (toute ressemblance avec des événements passés est fortuit)

avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par _Matoll le Jeu 13 Sep 2012 - 2:05

troubaadour a écrit:Sinon t’inquiète, si cela ne marche pas, on dira que c'est de la faute de l’Europe et des grands méchants banquiers. Ils te diront en les montrant du doigt "c'est à cause d'eux si tout va mal".... (toute ressemblance avec des événements passés est fortuit)

C'est pourtant la réalité. Je ne dis pas que c'est la seule cause, mais c'est la cause principale. Et je pourrais très longuement argumenter dans ce domaine, les références sont nombreuses.

Il y a cependant une certaine niaiserie de la part de F. Hollande :

* il parle de lutter contre les banquiers qui s'évadent de France vers les paradis fiscaux. Or, il oublie qu'il y a des banquiers qui s'en vont au Royaume-Uni (qui n'est pas un paradis fiscal) puis s'en vont vers les paradis fiscaux. Ce qui serait à faire est la suppression complète de tous les paradis fiscaux avec une action commune.

* il veut taxer les "cochons" du CAC 40 : or, a t-il précisé que la plupart d'entre eux répartissent leur portefeuille de façon internationale, et qu'en France, ils ne gagnent presque pas ou peu d'argent ?

Il se moque du monde !

Qu'on augmente la contribution des plus riches, cela ne me dérange pas. Mais qu'il le fasse de façon efficace.

Seulement, s'il espère que la France va s'en sortir en se contentant d'augmenter les impôts, eh bien il se trompe. Il y a besoin d'un véritable projet économique, notamment dans des secteurs où déjà la France peut se démarquer des autres pays, de remettre les frontières et d'importantes barrières douanières afin de permettre une reconstruction d'un tissu industriel et agricole avec une différence : la production française de qualité durable !

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par _dede 95 le Jeu 13 Sep 2012 - 8:35

troubaadour a écrit:
dede 95 a écrit:Merci Gaston pour cette vidéo.
Il faut espérer qu'elle fera réfléchir les petits patrons du forum qui s'imaginent, à l'instar de Parisot, que c'est en piquant nos cotisations sociales (appelées faussement charges) que l'économie sera sauvée!

Vu que ce n'est pas une charge il faut alors augmenter les cotisations..Vitteeeeeeeee ! les doubler les tripler ! Ca urge ! Pourquoi ce gêner si que ce n'est pas une charge.... ouf nous voila sauvé....
Ou alors on te raconte des conneries, et on te prend accessoirement pour un con, quand on te dit que ce n'est pas une charge pour les entreprises (Mélanchon et Tibaut). A toi de voir....

Mais t'inquiète dédé on va faire payer les ménages imposables, les entreprises et l’État va moins investir.
tu vas voir cela va aller beaucoup mieux ! (tu peux le croire....)
Car du coup les entreprises vont embaucher et investir, les ménages consommer plus et des grands travaux vont etre menés.

C'est bien le but d'une telle mesure. Que cela aille mieux ! non ?

Sinon t’inquiète, si cela ne marche pas, on dira que c'est de la faute de l’Europe et des grands méchants banquiers. Ils te diront en les montrant du doigt "c'est à cause d'eux si tout va mal".... (toute ressemblance avec des événements passés est fortuit)

En effet ce que tu appelle "charges" c'est le salaire différé!
L'entreprise n'est que le banquier de cette partie du salaire qu'elle reverse à l'URSSAF et autre organismes!
Du reste cette "charge" n'est pas prise sur les bénéfices de la société puisque c'est en dernier ressort le client qui la paye!
Inutile de venir me sortir la rangaine de la concurrence, je ne mange pas de ce pain là, tu le sais sourire
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par cana le Jeu 13 Sep 2012 - 10:50

troubaadour a écrit:
Coeur de Loi a écrit:Il dit qu'il a "un devoir de dire la vérité aux Français"

Ça te dérange ?
Non ça change.....
fini les propos démago de bistrot ? Ce serait une bonne nouvelle !

"mon devoir, dire la vérité aux Français..."
mdr rire pette de rire croule de rire croule de rire
Ca se saurait non ?

il faut plutot lire "Préparez vous à raquer sévére" "du jamais vu"

Idem pour les journalistes qui ont enterré leur devoir bien profond.
Ce qu'on apprends en premier c'est désinformer (c'est bien plus rentable) albino
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par _Matoll le Jeu 13 Sep 2012 - 11:04

La société étant constituée d'entités interdépendantes pour sa cohésion, ce ne sont pas des charges mais des contributions sociales. Il me semble logique qu'on puisse demander une contribution de tout ce qui génère de la richesse produite, des revenus (travail et capital) et pour certains produits, notamment ceux d'importation.

Moins il sera demandé de contributions, et plus les inégalités sociales seront importantes.

Cependant, ce qui est crucial, ces sommes doivent servir de façon stratégique pour qu'il y ait un retour sur investissement (aider pour s'insérer dans le milieu professionnel oui, assistanat non).

Il y a quand même un souci dans la façon de demander des contributions. Par exemple, on devrait aider aux PME-PMI de se développer et non que l'URSSAFF de faire l'inverse, surtout lorsqu'elles viennent récemment de se créer.

dede 95 a écrit:Du reste cette "charge" n'est pas prise sur les bénéfices de la société puisque c'est en dernier ressort le client qui la paye!
Inutile de venir me sortir la rangaine de la concurrence, je ne mange pas de ce pain là, tu le sais sourire

En effet, c'est compris dans le prix de vente.

Quant à la concurrence, elle est loin d'avoir que du bon, car de nombreuses sociétés font des économies sur des domaines dont elles ont la responsabilité, sans parler de certains produits qui sont de la cochonnerie. Ne prendre que le moins cher ne veut rien dire du tout de pertinent.

Il faut raisonner en coût global et en prix global. Un tee-shirt fabriqué en Chine, vendu 6 € mais qui restera de "qualité" quelques mois et un tee-shirt fabriqué en France à 20 €, qui restera de qualité 1 à 2 ans, c'est tout de même différent. Encore une fois, il est important de tenir compte de la qualité durable.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par _dede 95 le Jeu 13 Sep 2012 - 12:45

Il faut raisonner en coût global et en prix global. Un tee-shirt fabriqué en Chine, vendu 6 € mais qui restera de "qualité" quelques mois et un tee-shirt fabriqué en France à 20 €, qui restera de qualité 1 à 2 ans, c'est tout de même différent. Encore une fois, il est important de tenir compte de la qualité durable..
Voila un sujet que je connais parfaitement.
Un TS entièrement fabriqué en chine je le paye 0,90€ Ht, un TS monté en France mais dont le tissus vient....de chine, je le paye 1,10€Ht.
20 centimes de différence!!
Qualité? Non les deux sont à double piqures et même quelquefois 3 pour ceux qui viennent de chine!
Différence des salaires concernant le montage ?, certes mais venant de Chine il y a le transport, et puis soyons sérieux, en ce qui concerne les TS, tout est automatisé, souvent avec les mêmes machines!
Alors cette différence de prix? Bah comme tu dis 6€ marqué Made in China et 20€ marqué Made in EU! La qualité est la même (je parles de textile, entendons nous bien).
Alors en matière de qualité durable....faudrait surtout parler des marges énormes faites par les revendeurs qui trompent les acheteurs!
PS: Je ne suis pas revendeur de TS, je les transforme en objets publicitaires! sourire
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par troubaadour le Jeu 13 Sep 2012 - 14:46

dede 95 a écrit:En effet ce que tu appelle "charges" c'est le salaire différé!
Le salaire est une charge.
Du fait de notre systeme de retraite par répartition aucune charge sociale n'est du salaire différé. Le fait d'avoir cotiser à un régime de retraite ne te garanti pas d'avoir une retraite. La notion de salaire différé est valable uniquement pour les retraites par capitalisation qui en France ne représentent pas une charge pour l'entreprise car c'est un choix du salarié d'y adhérer ou non comme une charge sur ses propres revenus.

L'entreprise n'est que le banquier de cette partie du salaire qu'elle reverse à l'URSSAF et autre organismes!
Pas un baquier mais un collecteur/avanceur de fond.
Bien souvent l'entreprise paye charges et salaires avant d'avoir vendu sa marchandise. Donc l'entreprise finance l'URSSAF en lui faisant une avance de fond gratuite. si pour le salarié il est normal qu'il soit rémunéré avant la vente et l'encaissement du bien/service il n'en est pas de meme pour l'URSSAF.

reste cette "charge" n'est pas prise sur les bénéfices de la société puisque c'est en dernier ressort le client qui la paye!
non car si demain tu doubles les charges tu ne pourras répercuter cette augmentation sur ton prix de vente. Le prix de vente est indépendant du coût de revient. Pour qu’un produit ou un service soit vendu, il faut que le prix soit accepté par le client. C'est pourquoi certains produits se vendent avec des marges fantastiques (Microsoft Office par exemple ou l'I-pad) et d'autres avec de marges très faible (l'industrie automobile ou informatique par exemple).

Inutile de venir me sortir la rangaine de la concurrence, je ne mange pas de ce pain là, tu le sais sourire
Ton régime alimentaire m'indiffère. Que tu en manges ou non ne change rien à son existence.
câlinchat
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par troubaadour le Jeu 13 Sep 2012 - 15:16

Matoll a écrit:
troubaadour a écrit:Sinon t’inquiète, si cela ne marche pas, on dira que c'est de la faute de l’Europe et des grands méchants banquiers. Ils te diront en les montrant du doigt "c'est à cause d'eux si tout va mal".... (toute ressemblance avec des événements passés est fortuit)

C'est pourtant la réalité. Je ne dis pas que c'est la seule cause, mais c'est la cause principale.
Non ce n'est pas la cause mais la conséquence.
C'est parce qu'on prend les mauvaises décisions que les financiers nous dominent. Et non l'inverse. Les financiers ne nous imposent aucune méthode. Ils s'en moquent de la méthode. Ils demandent juste à ce que l'on soit moins en déséquilibre financier. Beaucoup de pays ont réalisé 2/3 d'économie pour 1/3 d’impôts nouveaux. Hollande c'est le contraire. Voir pire car ces économies sont effacées par ses nouvelles dépenses.

2013 va être l'année de la France en récession. Pire que 2008. sauf nouvelles mesures efficaces.

* il parle de lutter contre les banquiers qui s'évadent de France vers les paradis fiscaux. Or, il oublie qu'il y a des banquiers qui s'en vont au Royaume-Uni (qui n'est pas un paradis fiscal) puis s'en vont vers les paradis fiscaux. Ce qui serait à faire est la suppression complète de tous les paradis fiscaux avec une action commune.
Ou que la France devienne un paradis fiscal... hypothèse jamais envisagée. Pourtant la France a tous les atouts pour cela.

Qu'on augmente la contribution des plus riches, cela ne me dérange pas. Mais qu'il le fasse de façon efficace.
C'est économiquement un oxymore.
Ce qui est efficace ce n'est pas de taxer les riches mais de les faire investir dans du productif. concept étrangement absent totalement des débats.
Oui Il faut faire payer les riches mais pas en impôt mais en usine ! ! Car l'impot ne produit pas de richesse ou alors marginalement alors que l'usine en produira et permettra à l'ensemble du pays de s'enrichir.
Donne un poisson au pauvre et tu le nourriras pour un jour (fruit de l’impôt) apprend lui à pécher et tu le nourriras toute sa vie (fruit de l'outil de production).

il faut effectivement que l'Etat perçoive plus de fond. Non pas en augmentant les impôts mais en augmentant l'activité économique.

Seulement, s'il espère que la France va s'en sortir en se contentant d'augmenter les impôts, eh bien il se trompe. Il y a besoin d'un véritable projet économique, notamment dans des secteurs où déjà la France peut se démarquer des autres pays, de remettre les frontières et d'importantes barrières douanières afin de permettre une reconstruction d'un tissu industriel et agricole avec une différence : la production française de qualité durable !
Oui on attend avec impatience et espérance des réformes structurelles qui tardent à venir vu l'urgence.
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par Tibouc le Jeu 13 Sep 2012 - 22:12

troubaadour a écrit:Ou que la France devienne un paradis fiscal... hypothèse jamais envisagée. Pourtant la France a tous les atouts pour cela.
Elle n' a pas en tout cas les valeurs pour.
La progressivité de l'impôt fait partie des valeurs républicaines, elle est comprise dans ce qu'on appelle "l'égalité républicaine".
Tu devrais réviser l'histoire de France et les valeurs de la République (ou changer de pays).

C'est économiquement un oxymore.
Ce qui est efficace ce n'est pas de taxer les riches mais de les faire investir dans du productif. concept étrangement absent totalement des débats.
Oui Il faut faire payer les riches mais pas en impôt mais en usine ! ! Car l'impot ne produit pas de richesse ou alors marginalement alors que l'usine en produira et permettra à l'ensemble du pays de s'enrichir.
Si la richesse produite n'est pas redistribuée, on ne peut alors pas parler d'enrichissement "du pays".
Conclusion, il faut taxer ceux qui s'enrichissent.


Dernière édition par Tibouc le Jeu 13 Sep 2012 - 23:02, édité 1 fois
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par Geveil le Jeu 13 Sep 2012 - 22:32

troubaadour a écrit:
Oui Il faut faire payer les riches mais pas en impôt mais en usine ! ! Car l'impot ne produit pas de richesse ou alors marginalement alors que l'usine en produira et permettra à l'ensemble du pays de s'enrichir.
S'enrichir de quoi ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par _Matoll le Jeu 13 Sep 2012 - 23:34

troubaadour a écrit:Non ce n'est pas la cause mais la conséquence.
C'est parce qu'on prend les mauvaises décisions que les financiers nous dominent. Et non l'inverse. Les financiers ne nous imposent aucune méthode. Ils s'en moquent de la méthode. Ils demandent juste à ce que l'on soit moins en déséquilibre financier. Beaucoup de pays ont réalisé 2/3 d'économie pour 1/3 d’impôts nouveaux. Hollande c'est le contraire. Voir pire car ces économies sont effacées par ses nouvelles dépenses.

Je confirme mes dires : c'est la cause.

10 points du travail ont été transférés vers le capital. Les actionnaires font porter le risque non plus sur l'argent qu'ils mettent dans l'entreprise, mais sur les salariés. Lorsque la montgolfière ne monte pas assez vite, on lâche du lest.

Certaines entreprises ont été menacées d'OPA et que font ces acheteurs ? Pour faire diminuer la concurrence, ils ferment certains secteurs, avec de nombreuses personnes ensuite au chômage.

Qui a été responsable de la crise des suprimes ? Les financiers qui ont fait n'importe quoi et les politiques qui ont laissé faire. J'ai toujours été favorable que le politique soit le chef d'un pays et non les lobbys et qu'il y ait une indépendance complète entre la politique et tous les groupes d'intérêts.

S'il y a des déficits, c'est qu'il manque du fric. Cela ne vient pas pour la grande majorité des salariés, ni des services publics, alors où est passé l'argent ?

Qui a voulu de cette idiotie de l'Union Européenne dans sa forme actuelle qui est un souci et non une solution ? Qui a pris la décision inconsciente de supprimer les frontières ? Qui a mis en place cette mondialisation gerbante, en mettant en concurrence des pays qui ne sont pas logés à la même enseigne ? Et on s'étonne que l'Europe se casse la figure ? Mais les financiers demandent une baisse drastique des impôts, plus de concurrence, une suppression des frontières pour étendre cette saloperie d'économie de marché libérale ? Mais qu'on mette toute cette fiente dans la poubelle !

La responsabilité principale vient des financiers, et c'est plus que démontrable ! Evidemment qu'il y a d'autres causes, je ne prétends pas le contraire ! Faire du social pour entretenir des gens qui ne veulent pas faire le moindre effort, c'est du gaspillage de l'argent public ! Mais les politiques n'ont pas les c*** pour taper du poing sur la table, et encore moins F. Hollande.

Ce ne sont pas des économies qui doivent être réalisées, mais d'investir avec retour sur investissement, pour le bien-être du pays mais aussi pour qu'il puisse se redresser.

2013 va être l'année de la France en récession. Pire que 2008. sauf nouvelles mesures efficaces.

Même si F. Hollande n'avait pas été élu et cela aurait été un autre, cela n'aurait rien changé. Les effets des réformes se constatent avec un décalage dans le temps.

Ou que la France devienne un paradis fiscal... hypothèse jamais envisagée. Pourtant la France a tous les atouts pour cela.

Il est plus logique que tous les paradis fiscaux soient supprimés. La contribution de tous (du moins ceux qui le peuvent) permet à une société de se construire, et non cette idiotie du chacun pour soi.


Ce qui est efficace ce n'est pas de taxer les riches mais de les faire investir dans du productif. concept étrangement absent totalement des débats.

L'idée n'est pas idiote, ça demande justement d'être étudiée.

Oui Il faut faire payer les riches mais pas en impôt mais en usine ! ! Car l'impot ne produit pas de richesse ou alors marginalement alors que l'usine en produira et permettra à l'ensemble du pays de s'enrichir.

L'impôt apporte en richesse d'aider ceux qui sont en difficulté, car tout citoyen peut se retrouver dans une situation difficile (même d'anciens riches). J'ai bien parlé aider, et non assister. L'assistanat n'a pas lieu d'exister, non seulement cela coûte beaucoup d'argent à l'Etat et aux collectivités territoriales, mais en plus c'est une insulte à la personne qu'on préfère entretenir à ne rien faire alors qu'on pourrait l'aider à se sortir de cette situation pour retrouver un avenir professionnel et ainsi construire une véritable vie sociale.

Il n'y a pas que les usines dans une société, et tout ce qui se produit en usine n'est pas toujours de bons produits. Par exemple, les plats préparés vendus dans les grandes surfaces, une véritable dégueulasserie ou encore des gadgets inutiles et fragiles.

Il faudra bien que tu acceptes cette réalité : la croissance économique ne peut pas être infinie. Il y a trop de besoins, dont certains inutiles, et on doit rabaisser d'un cran car la planète ne peut plus fournir à tous.

C'est ce système économique qu'on doit changer de fond en comble. Et il serait sage et être lucide que le capitalisme actuel se termine pour passer à un autre mode de société.

Donne un poisson au pauvre et tu le nourriras pour un jour (fruit de l’impôt) apprend lui à pécher et tu le nourriras toute sa vie (fruit de l'outil de production).

Sur le principe, je suis d'accord. Mais il faudra d'abord lui donner des poissons si son premier souci est de manger. L'important est qu'il reprenne de la force et ensuite, on pourra lui apprendre à pêcher.

Dans la réalité, c'est autre chose. Lorsqu'on constate le système scolaire actuel, très mal fichu où on préfère habituer aux élèves à apprendre plein de choses par coeur (pour l'oublier ensuite), alors qu'on y gagnerait davantage à lui inculquer à pouvoir montrer de quoi il est capable dans des situations autres que du bachotage.

La France a trop cette culture des diplômes, or le diplôme ne reflète en rien de quoi une personne est capable de faire.

il faut effectivement que l'Etat perçoive plus de fond. Non pas en augmentant les impôts mais en augmentant l'activité économique.


Les riches se sont considérablement enrichis depuis quelques décennies. On ne peut pas les laisser encore s'enrichir davantage alors que le nombre de personnes précaires va en augmentant. Je trouve cela sain qu'on contribue en fonction de ses moyens, car pour les riches, il leur reste plein d'argent pour vivre bien, alors leurs pleurnicheries, c'est une insulte au pays.

Il faut les deux : augmenter l'impôt et l'activité économique, mais pas n'importe comment.

Oui on attend avec impatience et espérance des réformes structurelles qui tardent à venir vu l'urgence.

N'étant pas proche de l'idéologie de F. Hollande, ses réformes ne sont pas celles qui me conviennent non pas pour mon bénéfice, mais celui du pays et de ses citoyens.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hollande : "Nous sommes devant une crise d'une gravité exceptionnelle"

Message par _Matoll le Jeu 13 Sep 2012 - 23:37

Tibouc a écrit:Elle n' a pas en tout cas les valeurs pour.
La progressivité de l'impôt fait partie des valeurs républicaines, elle est comprise dans ce qu'on appelle "l'égalité républicaine".
Tu devrais réviser l'histoire de France et les valeurs de la République (ou changer de pays).

C'est sa nouvelle trouvaille. Heureusement qu'ils sont peu nombreux à tenir des propos comme lui, sinon la France serait dans une situation calamiteuse, pire que celle actuelle.


Si la richesse produite n'est pas redistribuée, on ne peut alors pas parler d'enrichissement "du pays".
Conclusion, il faut taxer ceux qui s'enrichissent.

Très logique et du bon sens.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum