Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
33% 33% 
[ 1 ]
33% 33% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 3

Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par AC* le Dim 16 Sep 2012 - 23:54

Voilà, je me dis des fois qu'une lecture ouverte participe de l'hygiène mentale.
Seulement tous les "trops" étant de trop, la lecture sélective aussi, dans une certaine mesure.

Bien évidemment, en sciences fondamentales, la lecture sélective n'est en principe pas possible (risque de lacunes).

Mais je me dis que ce serait tout à fait possible en philosophie.

Pour dire franco le fonds de ma pensée, et sachant que les philosophes eux-mêmes ne voient pas de progrès en philosophie:
on pourrait élaguer toute la philosophie en ne gardant que Kant et Platon, on ne s'en tiendrait pas plus mal, et peut-être même mieux.

Qu'en pensez-vous ?
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par JO le Lun 17 Sep 2012 - 6:36

Je me grattais la tête sur la réponse à donner mais non, Kant et Platon ne suffisent pas . Et comment évoluer si on n'a pas accès aux lectures contrariantes ?
Je lisais cette remarque, chez Denis Margot, que l'homme est créature d'espoir et de morale : il espère et il juge . C'est contraire à tout a priori, dans le principe, donc à toute sélection . Pourtant, il y a les sujets qui n'intéressent pas et ceux qui répugnent : ceux-là, on ne les choisit pas, non par raison mais par affect .
Quant à la culture sélective, on est à l'aise dans la sienne mais à l'heure de la mondialisation, il est nécessaire de comprendre les autres .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22249
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par Tenzin Dorje le Lun 17 Sep 2012 - 9:04

J'estime que lorsqu'on lit, il nous faut "filtrer" pour ne pas absorber de poison. Il y a des lectures susceptibles d'être plus ou moins toxiques, même si leur toxicité n'est pas réellement intrinsèque ; Tant qu'on n'est pas capable de ne pas être affecté, il nous faut filtrer, sélectionner. J'ai laissé Kafka de côté pour cette raison, très récemment.

Mais j'estime qu'une telle forme de lecture est temporaire. C'est une forme de renoncement, et donc temporaire. Un jour, lorsqu'on sera capables de consommer du Kafka sans le prendre comme un poison, alors on pourra le ré-intégrer. Je ne crois pas qu'il faille exclure définitivement quoi que ce soit du tableau, seulement temporairement.

Après, il y a aussi la lecture dans un cadre académique : si tu bosses sur ta thèse, sur un sujet précis, tu auras tendance à ne prendre que ce qui t'arrange ou ce qui "ring a bell" dans tes lectures. Tout ceci me fait penser à la notion de braconnage culturel de Michel de Certeau. Quand bien même la distribution de Platon serait une distribution de masse, l'usage est toujours pluriel et singulier à la fois. Il y a des usages singuliers.
avatar
Tenzin Dorje
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 360
Age : 34
Localisation : LTWA, Dharamshala, H.P., India
Identité métaphysique : Mahayana (Tibetan) Buddhism
Humeur : At sea level
Date d'inscription : 08/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par AC* le Lun 17 Sep 2012 - 10:40


Tenzin Dorje a écrit:
[justify]J'estime que lorsqu'on lit, il nous faut "filtrer" pour ne pas absorber de poison. Il y a des lectures susceptibles d'être plus ou moins toxiques, même si leur toxicité n'est pas réellement intrinsèque ; Tant qu'on n'est pas capable de ne pas être affecté, il nous faut filtrer, sélectionner. J'ai laissé Kafka de côté pour cette raison, très récemment.

Mais j'estime qu'une telle forme de lecture est temporaire. C'est une forme de renoncement, et donc temporaire. Un jour, lorsqu'on sera capables de consommer du Kafka sans le prendre comme un poison, alors on pourra le ré-intégrer. Je ne crois pas qu'il faille exclure définitivement quoi que ce soit du tableau, seulement temporairement.
-Hum... Merci pour vos réponses que je trouve très intéressantes; celle de Tenzin m'a particulièrement touché.

Alors Tenzin, vous avez vraiment commencé à lire du Kafka ! Bienvenue au club. J'estime que les lectures au cours d'allemand m'on simplement rendues malade. Elles sont peut être responsables en bonne partie d'une atteinte à la santé il y a cinq ans. Pour vous expliquer, on a eu droit à la trilogie:
  1. Kafka - Die Verwandlung (la métamorphose), l'histoire d'un type assidu qui du jour au lendemain n'arrive plus à se lever et qui finit jeté à la poubelle;
  2. Süskind (je n'aurai jamais lu "le Parfum") - die Taube (le Pigeon), l'histoire d'un type qui cherche à vivre le plus paisiblement possible depuis la mise en camp de ses parents dans son jeune âge, et qui est choqué un jour de voir un pigeon;
  3. le troisième, on avait dû le changer au dernier moment à cause du programme, du coup je ne sais plus ce que c'était, je le préciserai plus tard.


Je me demandais intérieurement si l'enseignante ne voulait pas inconsciemment nous tuer.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par JO le Lun 17 Sep 2012 - 10:42

On progresse toute la vie dans la compréhension des textes . On en lit certains beaucoup trop tôt pour en tirer bénéfice .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22249
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par AC* le Lun 17 Sep 2012 - 11:41

JO a écrit:On progresse toute la vie dans la compréhension des textes .
-Ca dépend si vous parlez de progrès au sens strict, ou si c'est au sens de l'évolution. A priori, l'individu ne fait que progresser, par l'expérience.

Et l'individu progresse dans la compréhension des textes... ou dans la compréhension d'autre chose, d'ailleurs, comme la compréhension de ses propres expériences.

JO a écrit:On en lit certains beaucoup trop tôt pour en tirer bénéfice .
Oui
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par zizanie le Lun 17 Sep 2012 - 15:24

Contre mais je pratique, je m'explique,:
Je sélectionne pour moi-même en fonction de mes critères propres.
Sélectionner pour les autres, c'est une forme subtile de censure, surtout en philo, éliminer Nietzsche par exemple, c'est énorme! affraid
Plus que proposer ou imposer une lecture sélective il vaut mieux proposer une méthode "neutre" d'aide à la lecture sélective mais laisser le choix ouvert.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par AC* le Lun 17 Sep 2012 - 15:46

Bien-entendu, le sondage concerne vous-même (et pour vous-même), c'est une sorte d'enquête (pas de crainte à avoir, pas de complot, c'est anonyme).
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par gaston21 le Lun 17 Sep 2012 - 16:38

Je piaffe et je rue avec mes vieux sabots! Autant il faut veiller à ce que tout ne soit pas à portée des mineurs, autant un adulte doit avoir accès à toutes les informations quelles qu'elles soient . Veut-on revenir en arrière et rétablir l'Index ou les auto-dafés ? Après, libre à chacun de choisir librement ses lectures . Un trappiste n'aura pas sur sa table de nuit " le con d'Irène " d'Aragon, mais l'Imitation de Jésus-Christ ! Après tant d'efforts pour obtenir la liberté de la presse, faut-il revenir en arrière ? Je sens que ma tension cardiaque monte !
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par ronron le Lun 17 Sep 2012 - 18:17

ACourvoisier a écrit:
Voilà, je me dis des fois qu'une lecture ouverte participe de l'hygiène mentale.
Seulement tous les "trops" étant de trop, la lecture sélective aussi, dans une certaine mesure.

Bien évidemment, en sciences fondamentales, la lecture sélective n'est en principe pas possible (risque de lacunes).

Mais je me dis que ce serait tout à fait possible en philosophie.

Pour dire franco le fonds de ma pensée, et sachant que les philosophes eux-mêmes ne voient pas de progrès en philosophie:
on pourrait élaguer toute la philosophie en ne gardant que Kant et Platon, on ne s'en tiendrait pas plus mal, et peut-être même mieux.

Qu'en pensez-vous ?
De toute façon, tout n'est-il pas question de préférence, de goût du moment sans que l'on se restreigne à une règle absolue? D'ailleurs au nom de quoi?
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par AC* le Mar 18 Sep 2012 - 8:30

gaston21 a écrit:Veut-on revenir en arrière et rétablir l'Index ou les auto-dafés ? Après, libre à chacun de choisir librement ses lectures .
Pas de crainte, Gaston, comme vous pouvez le voir su le message au-dessus du vôtre: cela ne concerne que vous pour vous. Vous êtes donc toujours bien dans votre liberté; rien à voir avec une lecture "imposée par une dictature positive" si on mélangeait avec un autre sujet (je n'aurais peut-être pas dû faire les deux sondages en même temps). En fait je pense que beaucoup n'ont pas le temps de lire, disons, en gros, ce qui ne les intéressent pas. Et je pense qu'ils vont voter le contraire, ce qui me fait sourire d'avance.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par AC* le Mar 18 Sep 2012 - 8:34

ronron a écrit:De toute façon, tout n'est-il pas question de préférence, de goût du moment sans que l'on se restreigne à une règle absolue? D'ailleurs au nom de quoi?
Alors très bien! "Choisissez-vous vos lectures selon la préférence du moment ?" À ceci près que l'intention ne doit pas être absolument assujettie à la préférence du moment, mais pourrait être en l'occurrence, et justement: "Passez-vous outre cette préférence ?", si on prend la question opposée à celle de la sélection.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par Geveil le Mar 18 Sep 2012 - 9:26

Bonjour Courvoisier, dont j'apprécie beaucoup le style et la courtoisie.
ACourvoisier a écrit:
gaston21 a écrit:Veut-on revenir en arrière et rétablir l'Index ou les auto-dafés ? Après, libre à chacun de choisir librement ses lectures .
Pas de crainte, Gaston, comme vous pouvez le voir su le message au-dessus du vôtre: cela ne concerne que vous pour vous. Vous êtes donc toujours bien dans votre liberté; rien à voir avec une lecture "imposée par une dictature positive" si on mélangeait avec un autre sujet (je n'aurais peut-être pas dû faire les deux sondages en même temps).
Oui, enfin bon, ce n'est pas ce qui transparaît dans votre premier message:
Pour dire franco le fonds de ma pensée, et sachant que les philosophes eux-mêmes ne voient pas de progrès en philosophie:
on pourrait élaguer toute la philosophie en ne gardant que Kant et Platon, on ne s'en tiendrait pas plus mal, et peut-être même mieux.
C'est qui "on", le ministère de l'EN, l'académie, un dictateur bien intentionné ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par AC* le Mar 18 Sep 2012 - 17:48

Juste Geveil, je crois que je me suis mépris tout seul. Moi qui ait tendance à être pointilleux sur les mots, vous voyez: ce n'est jamais assez parfait!

Il faut bien faire un discernement.

Si vous reprenez la phrase d'avant ce paragraphe, et qui concerne aussi le thème de la philosophie, il est bien précisé:

je me dis que ce serait tout à fait possible en philosophie.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par ronron le Mar 18 Sep 2012 - 21:34

ACourvoisier a écrit:
ronron a écrit:De toute façon, tout n'est-il pas question de préférence, de goût du moment sans que l'on se restreigne à une règle absolue? D'ailleurs au nom de quoi?
Alors très bien! "Choisissez-vous vos lectures selon la préférence du moment ?" À ceci près que l'intention ne doit pas être absolument assujettie à la préférence du moment, mais pourrait être en l'occurrence, et justement: "Passez-vous outre cette préférence ?", si on prend la question opposée à celle de la sélection.
Ce peut être par préférence, intérêt, goût, curiosité, nécessité, etc. Les motivations sont multiples...
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par Ling le Mar 18 Sep 2012 - 21:41

Est-ce que ce ne sont pas nos lectures qui nous choisissent parfois?

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par AC* le Mar 18 Sep 2012 - 22:29

Stirica a écrit:Est-ce que ce ne sont pas nos lectures qui nous choisissent parfois?
Ca tombe bien, j'étais justement en train de dire sous le topic de la conscience que c'est le moi qui procède de la connaissance, et non pas la connaissance qui procède du moi.*

En fait en relisant, je ne suis pas sûr si c'est ce que vous avez voulu dire, mais vous m'y avez fait penser.

*Chose qui pourrait justifier Jipé, lorsqu'il dit que nous naissons (si nous naissons)sans fois en nos parent ni en Dieu. Je n'écarte pas pour autant cette possibilité.

Le moi est avant la connaissance externe, mais la connaissance (en général) constitue le moi. En fait, je n'invente rien, mais cela m'offre des axes pour montrer qu'on ne peut décrire la conscience... à moins que le monde ne soit conscience.

Ce qui est inédit pour moi, et d'arriver à intercaler toutes ces idées en un seul raisonnement.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre la lecture (voire la culture) sélective ?

Message par ronron le Mar 18 Sep 2012 - 22:51

Stirica a écrit:Est-ce que ce ne sont pas nos lectures qui nous choisissent parfois?
Je dirais peut-être, mais dans la mesure où l'événement s'accompagne d'un ressenti de révélation...

Parce que ça m'est arrivé, pas avec un livre, mais une image...
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum