Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par Merlinette le Lun 24 Sep 2012 - 15:06

Magnus a écrit:Un autre lien pour appuyer le post de Merlinette.

Merci Magnus câlinchat Il a l'air bien complet.
avatar
Merlinette
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 81
Localisation : Pleine terre
Identité métaphysique : Double
Humeur : Arc en ciel
Date d'inscription : 24/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par Jipé le Lun 24 Sep 2012 - 15:18

Je ne dis pas que le mercure dans ces amalgames n'a pas de conséquences potentielles sur l'organisme, et je serais absolument d'accord de le remplacer au plus tôt.
C'est simplement la relation entre ce mercure et les cas de borderline qui me gêne un peu...Y a-t-il des études scientifiques sérieuses sur cette relation ? Perso, je ne sais pas...
Autre chose, il y a des sujets victimes de "borderline", maniaco/dépression, etc...qui n'ont pas d'amalgame au mercure, j'en connais perso, alors le mercure ne peut pas être mis en avant.
Y aurait-il les mêmes effets sans les mêmes causes dubitatif , possible oui ! Tout ceci reste quand même assez flou, le principe de précaution devrait être, dans ce cas, appliqué.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par gaston21 le Lun 24 Sep 2012 - 16:26

Tu sais, Merlinette, je ne doute pas de ce que tu dis, mais pour ma part, mes dents sont toujours bien aseptisées, avant, pendant et après les repas!
L'eau pure laisse les microbes en place, d'où les caries, et dissout les métaux ...
Pour t'en convaincre, une video de mon diététicien ! Sourire !
http://www.dailymotion.com/video/x2t9u3_bourvil-l-eau-ferrugineuse-sketche_news
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par Nuage le Lun 24 Sep 2012 - 17:28

Et moi qui croyais que tu allais mettre une vidéo d'un dentier dans un verre, avec les petites bulles qui remontaient .... lol!
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par gaston21 le Lun 24 Sep 2012 - 17:42

Mais, Nuage, il me reste encore quelques vieilles dents, dont deux dents de sagesse ! C'est pour te dire...
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par stana le Lun 24 Sep 2012 - 19:15

Coeur de Loi a écrit:Ça me rappelle un copain, je lui disais : "Tout les gothiques sont déprimés"

Les idées et les ambiances gothiques servent à gerer ses émotions de mal être, c'est comme pour utiliser positivement sa mélancolie.

Marilyn Manson - This is Halloween



---

C'est Halloween, la fête des monstres. Je comprends ça car moi aussi j'ai été longtemps déprimé, c'est une maladie grâve, on appelle ça aussi un trouble de l'humeur.
Merci pour tous vos réponses,je les ai toutes lues^^je me permets juste de remonter et de répondre en citant coeur-de-loi,parce-que je me retrouve particulièrement dans ses propos...et merci pour la vidéo de Marylin Manson,qui est vraiment mon modèle et mon idole^^
Il est exact qu'une personne borderline,lorsqu'elle est disons déprimée,peut utiliser cette tendance pour nourir ses dons artistiques lorsqu'il en a,par exemple.La mélancolie peut aussi devenir une forme de sombre jouissance.Ca ne veut pas dire qu'on veuille y demeurer,mais tant qu'à faire,en attendant,autant en tirer quelques bénéfices.Je le sais parce-que,dans ces moments-là,je suis exactement comme ça.
Je pense être borderline parce-que j'éprouve des émotions très variables et extrêmes,que j'ai le plus grand mal à gèrer.Lorsque j'aime quelqu'un,que ce soit d'amour ou d'amitié,c'est passionnel,je donnerais ma vie pour la personne.Et lorsque je la hais,c'est tout aussi intense.Quand j'en ai parlé avec mon meilleur ami,il m'a dis:"le tiède,ça peut être bien aussi...mais c'est toujours le même problème avec les borderline".Il l'est lui-même,bien qu'ayant tout pour être heureux:il a une femme,des amis,une bonne situation...mais sa vie est une souffrance au quotidien,parce-qu'il est hypersensible,hyperémotif-comme je le suis moi-même,bien que ma vie ne soit pas un tel enfer lol!Il arrive pourtant que ce soit difficile,mais j'ai l'habitude.Il n'est pas rare que je passe du"tout"au"rien"dans tous les domaines.Je ressens l'amour,l'affection,la peine avec une grande intensité,et vu de l'exterieur,ça peu faire peur.
J'ai effectivement une peur-panique de l'abandon et il en a toujours été ainsi.La tendance suicidaire...je la connais egalement,et aussi l'automutilation,ainsi que les comportements addictifs et "à risque"dans plusieurs domaines
Cependant,je ne désire pas vraiment changer,car lorsque je suis"en haut de la vague",je me sens merveilleusement vivante,et en effet,tout ceci"nourrit mon art",même si parfois je me fais peur à moi-même.
Dans les moments de bonheur,je demeure"gothique"dans mes penchants,goûts et mode de vie et en suis très contente.C'est en moi depuis toujours.J'aimerais bien savoir si je suis née comme ça ou si c'est la vie qui m'a rendue comme ça...je n'ai pas la réponse.
Beaucoup d'artistes-auquels je n'ai nullement la prétention de me comparer lol,cela je le certifie,bien qu'ils soient mes maîtres à penser-sont en"état limite" je pense.
Les souffrances qui peuvent en découdre...je ne sais pas.Cet ami-qui a mon age,a dis:"il paraît que ces troubles s'attenuent à partir de 40 ans.Tu vois,nous n'avons plus longtemps à souffrir".
Pourtant,je suis vraiment curieuse d'avoir un avi professionnel-j'ai une psychologue en qui j'ai toute confiance et à qui je pourrai en parler.
Je m'en suis ouverte ici par curiosité,et parce-qu'après une recherche internet,j'ai été plutôt troublée...
Ca ne m'empêche pas d'être une femme ouverte,chalheureuse(sans vouloir me vanter),et je ne ferais pas de mal à une mouche-sauf si on me poussais vraiment à bout lol!
Ces sensations fortes méritaient d'être vécues^^

stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7151
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par Tenzin Dorje le Lun 24 Sep 2012 - 19:34

Juste pour dire que, d'abord, j'ai lu, ensuite, je compatis.

Aussi pour dire qu'il est possible de sortir de l'enfer. Non, ne t'inquiète pas, je ne vais pas te servir le vieux refrain "quand on veut, on peut", car on me l'a servi quand j'étais mal, et je ne connais, à ce refrain, aucune vertu.

Le vieux refrain "un jour, quand tu regarderas en arrière, tu souriras de tes souffrances actuelles" n'a pas non plus de vertu. Je reconnais que le refrain "regarde-moi, j'étais là où tu es - à peu près - et j'en suis sorti" ne fait pas grand effet non plus, mais c'est tout ce que je peux t'offrir. Mon soutien et mon admiration avec. Parce que tu tiens bon, parce que tu partages, parce que tu es capable d'entrer en contact avec des gens sans pour autant que tes propos ne soient du poison pour eux, et pare qu'en pluss, tu arrives à travailler ta souffrance et à produire. Ce sont des bonnes nouvelles, de mon point de vue. J'espère qu'un jour, tu te verras - et tu verras ces nouvelles - avec les mêmes yeux que j'ai.

Pour revenir sur ce que je disais : oui, j'étais à peu près là où tu es. J'ai arrêté de compter les TS après 10, tant c'était pitoyable. Je me sentais incapable d'actualiser quoi que ce soit, comme si je n'étais pas moi-même sensé m'inscrire dans l'actualité. Actualiser le suicide n'échappait ("malheureusement", aurais-je dit à l'époque !) pas à la règle. Je me sentais incapable de "donner corps" à quoi que ce soit, j'étais fantôme moi-même. Il y avait une forme de "manque à être" (je sais, ça commence à faire beaucoup de gross mots ^^). Mon frère ensuite s'est donné la mort. J'ai erré encore 4 ans après ça - au sens propre comme au figuré, puisque j'ai fini junkie dans la jungle bolivienne - et j'ai finalement trouvé une sortie. Après 14 ans d'enfer.

Mais, tu le sais sans doute aussi bien que moi, et je conçois que ce ne soit pas une bonne nouvelle : il n'y a pas de formule magique. Parfois, cela dit, on croit qu'à cause de ça, seule l'éternité guérrit des blessures du temps (cf Kierkegaard) mais il arrive que le temps guérrisse, lui aussi, les blessures du temps.

Je fus même gothique.
avatar
Tenzin Dorje
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 360
Age : 34
Localisation : LTWA, Dharamshala, H.P., India
Identité métaphysique : Mahayana (Tibetan) Buddhism
Humeur : At sea level
Date d'inscription : 08/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par stana le Lun 24 Sep 2012 - 19:49

Merci beaucoup Tenzin Dorje.Sincèrement.

stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7151
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par Jipé le Lun 1 Oct 2012 - 10:15

Stana:
Je pense être borderline parce-que j'éprouve des émotions très variables et extrêmes,que j'ai le plus grand mal à gèrer.Lorsque j'aime quelqu'un,que ce soit d'amour ou d'amitié,c'est passionnel,je donnerais ma vie pour la personne.

Pour s'y repérer un peu...

"symptômes caractéristiques sur lesquels se base le diagnostic médical de la maladie (au nombre de 5 ou plus chez chaque personne) :
des sentiments chroniques de vide
une difficulté à gérer la colère
une capacité réduite à prévoir les conséquences de ses actes
une perturbation de l’identité (remise en question de projets ou de sentiments certains, questionnement sur soi, difficultés à analyser son ressenti)
une tendance à idéaliser puis à dévaloriser l’autre
une instabilité dans les relations interpersonnelles (changements fréquents d’amis, de partenaire, de milieux professionnels, tendance à la manipulation, etc.)
des efforts effrénés pour éviter les abandons (crainte excessive des ruptures, de l’éloignement)
des symptômes dissociatifs et une idéation persécutoire (impression de sortir de son corps, d’être victime d’un complot)
des comportements impulsifs, dangereux, d’auto-mutilation (crises de boulimie, tendance au jeu, consommation abusive d’alcool ou de drogues)
des idées et des gestes suicidaires

L’état de personnalité limite est donc difficile à cerner, d’autant qu’il est souvent accompagné d'un autre trouble de la personnalité, à l'image de la dépendance affective.

A l'image de ses symptômes, les causes du trouble borderline sont multiples. Si des causes biologiques, chimiques (dérèglement de la production de sérotonine) et des prédispositions génétiques sont manifestes, la maladie se déclare d'avantage chez des personnes ayant subies des abus, des carences affectives ou des séparations difficiles dans leur enfance."

Source

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par mikael le Jeu 4 Oct 2012 - 19:51

Il ne faut pas être trop sévère envers soi-même, ni considérer qu'une description émanant de milieux psychiatriques nous condamne à être pour toujours le "demi anormal", le "demi fou", le/la "pas équilibré(e)"... Une classification est une tentative pour des psychiatres à y voir clair, mais une tentative seulement, pour trois raisons : 1) ils s'alignent comme d'autres avant eux sur les tendances du temps, étant donné la grande difficulté de toutes ces nosographies (classement des maladies) ; 2) ils ignorent hélas totalement ce qui peut venir de l'hérédité, du génétique (ses propres mutations) ou de l'acquis (le biographique) ; 3) les thérapies proposées sont elles-mêmes en pleine mutation : chimiques, psychanalytiques, comportementalistes...

Quand la vie veut bien prendre un tournant favorable, les symptômes s'estompent ; or, à ce jour, il n'y a que des symptômes : on réagit comme ceci ou cela, on est déprimé ou pas... Il n'y a pas de fatalité gravée dans le marbre selon laquelle on doit rester la personne cataloguée X ou Y ad vitam aeternam... Il faut donc envisager plusieurs thérapies possibles, et faire aussi un peu confiance à la vie : il n'y a pas de fatalité pour 90% d'entre nous...

P.S.: je sais hélas de quoi je parle.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par stana le Dim 7 Oct 2012 - 22:51

Les avantages-paraît-il-à être borderline(j'ai fais une recherche):

Altruisme(tendance naturelle à aimer et à aider son prochain)
Autodérision(capacité à se moquer de soi-même)
Bon fond
Créativité
Curiosité(désir de comprendre,de connaître,de s'instruire)
Empathie(capacité à se mettre à la place d'une personne et ressentir ce qu'elle ressent,vit,etc...ex:si je vois qu'une personne souffre,je vais me mettre à ressentir sa souffrance)
Enthousiasme(forte émotion se traduisant par de grandes démonstrations de joie)
Exigence de soit
Force de caractère(par ex:supporter des choses que beaucoup ne supporteraient pas bien longtemps)
Générosité(disposition à donner sans compter)
Naïveté("l'innoçence de l'enfant")
Ouverture d'esprit(facilité à comprendre et à admettre des idées et opinions qui sont nouvelles ou inhabituelles)
Probité(droiture,intègrité,honnêteté)
Remise en question(capacité à envisager que ses hypothèses ou croyances sont potentiellement fausses)
Sensibilité

Si je suis effectivement borderline,je pense que le principal avantage ne fait qu'un avec le principal désavantage:les sentiments et émotions extrêmes.La joie intense compense largement les douleurs.Je veux dire:la vie n'épargne aucune souffrance,mais elle n'épargne non plus aucun bonheur.





stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7151
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par Jipé le Lun 8 Oct 2012 - 10:49

Stana,

j'aimerais bien que tu donnes tes sources, car dans tes descriptifs "positifs" il y a discordances avec certains symptômes... dubitatif

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par cana le Lun 8 Oct 2012 - 13:02

Borderline ou autres, ce qui arrive à chacun, n'en diminue pas la valeur de ce qu'il est..
soutenir
Par expérience, je peux témoigner qu'une personne peut être diagnostiquée le Lundi bordeline par un psychologue, le Mardi schizophrène par un psychiatre et le Mercredi simplement dépressif par un autre psy
Ce qui prouve par A+ B que la psychologie pratiquée par les "médecins" qui ne se connaissent même pas eux même, ne mene nulle part ! Et tu aurais pu ajouter à la liste médecin généraliste, spécialiste professeur à l'université de ... et etc.... que ca n'aurait rien changé !

Une chose est sûre : celui qui souffre sait ce qu’est la souffrance.
( C’est celui qui l’ignore que j’appelle « pauvre-fou ». )
Magistral


Dernière édition par cana le Lun 8 Oct 2012 - 13:06, édité 1 fois
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Age : 48
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par cana le Lun 8 Oct 2012 - 13:05

Jipé a écrit:Stana,

j'aimerais bien que tu donnes tes sources, car dans tes descriptifs "positifs" il y a discordances avec certains symptômes... dubitatif

avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Age : 48
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par Jipé le Lun 8 Oct 2012 - 13:48

Cana,
je ne vois pas le rapport entre ma question et ta photo interroge

quant à :
Ce qui prouve par A+ B que la psychologie pratiquée par les "médecins" qui ne se connaissent même pas eux même, ne mene nulle part ! Et tu aurais pu ajouter à la liste médecin généraliste, spécialiste professeur à l'université de ... et etc.... que ca n'aurait rien changé !
c'est une généralisation tellement stupide que je ne vais même pas répondre, je laisse les lecteurs jugent de ton assertion... étonné un

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par Bulle le Lun 8 Oct 2012 - 14:09

cana a écrit:Ce qui prouve par A+ B que la psychologie pratiquée par les "médecins" qui ne se connaissent même pas eux même, ne mene nulle part ! Et tu aurais pu ajouter à la liste médecin généraliste, spécialiste professeur à l'université de ... et etc.... que ca n'aurait rien changé !
Sauf que tu mélanges diagnostic et aide.
Quelle importance dans un premier temps que monsieur A soit atteint de ceci ou de cela : le plus urgent est qu'il puisse obtenir un soutien psychologique pour dépasser une phase dépressive ?
C'est ensuite que le diagnostic aura besoin d'être précisé afin que les médicaments soient adaptés selon qu'il s'agisse d'une psychose ou bien d'une névrose ...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40267
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par cana le Lun 8 Oct 2012 - 15:30

@ JP

C’est vrai que c’est une généralité JP mais la médecine actuelle à oublié pas mal de chose, pour ainsi dire la base : Mental et nourriture.
Tu va croire ce que tu veux du haut de ton savoir et de tes certitudes. Mais ce que je dis ici c’est du pratiqué, du vécu, du ressenti … Des larmes !!! Par ma personne et actuellement par une de mes proches !! Elle est baladée de services en services à commencer par le généraliste, le point d’ancrage de la médecine actuelle. Celui-ci « connaît un confrère épatant » qu’il vous conseille avec les long mois d’attente…. Tous disent que ca va être long à guérir mais personne n’a la solution ni la cause du mal-ETRE et pour cause…. Comment guérir ce qu’on ignore ??? alors on prescrit à tour de bras :( mais on guérit rarement, a qui profite le crime.?
Je réagis car je vois ici et maintenant une personne que je connais plus que bien qui est dans le désarroi. Elle met toutes sa FOI en une médecine (des conséquences) qui ne peut rien pour. désolé d'avoir généralisé ce n'était pas mon intentention sourire

@ Bulle
le plus urgent est qu'il puisse obtenir un soutien psychologique pour dépasser une phase dépressive ?
c'est peut être vrai, peut être pas. moi je suis tombé une bonne fois aprés avoir fait semblant de marcher avec la béquille du soutien (psy, comprimés etc...)
Pour se relever il faut tomber tout comme pour rebondir ... il faut toucher le fond sourire
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Age : 48
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par gaston21 le Lun 8 Oct 2012 - 18:15

cana, tu as raison, sauf que parfois, il n'y a pas de fond ! En ce domaine, et bien que la médecine ait fait des progrès, elle est souvent impuissante à guérir définitivement certains cas. Si la cause est accidentelle, il y a un espoir certain d'amélioration . Mais si la cause est très profonde et ancrée dans l'inconscient, si la blessure est intervenue par exemple pendant l'enfance et soigneusement ensevelie, elle ne se guérira pratiquement jamais , quels que soient les efforts des médecins ou des psys . Ils soulageront, sans plus.
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par stana le Lun 8 Oct 2012 - 18:56

Jipé a écrit:Stana,

j'aimerais bien que tu donnes tes sources, car dans tes descriptifs "positifs" il y a discordances avec certains symptômes... dubitatif
En fait,je n'ai fais que noter puis recopier ici ce que j'ai découvert sur un autre forum:la personne copiait elle-même LOL!Donc je saurais trop dire.On peut trouver sur internet.
Disons que ça m'a un peu rassurée.Oui je me retrouve dans beaucoup de symptômes"positifs",pas tous bien sûr^^
Conçernant l'ampathie par exemple,c'est à double tranchant:j'éprouve véritablement,dans mon âme et dans ma chair,les joies et les peines des êtres que j'aime d'amour ou d'amitié.Lorsque c'est négatif,c'est très difficile.Quand,par exemple,un amour ou ami me décrit ses souffrances physiques présentes ou passées,il m'arrive de crier:"Arrête!Tu me fais mal!!!"Et c'est vrai.Et réciproquement si la personne est comme moi.Par rapport à cet ami très cher diagnostiqué borderline,si je lui confie,par exemple,mes souffrance vis-à-vis d'un amant,il peut lui arriver de me répondre:"Ca me fait du mal."

Nous goûtons aussi-encore une fois-des joies peut-être inconnues à beaucoup d'autres.En ce sens,il n'y a rien à regretter.Et oui,peut-être bien que cela nourrit le côté artistique d'une personne.


stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7151
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par Nuage le Lun 8 Oct 2012 - 19:39

stana a écrit:
Empathie (capacité à se mettre à la place d'une personne et ressentir ce qu'elle ressent,vit,etc...ex:si je vois qu'une personne souffre,je vais me mettre à ressentir sa souffrance)
Stana, ce n'est pas cela l'empathie. L'empathie, c'est la capacité à ressentir les émotions des autres, les décrypter ET à savoir comment réagir et réagir en adéquation avec ces émotions - situations, en effectif.

Moi aussi je trouve qu'il y a dans tes descriptifs "positifs" des discordances avec certains symptômes Borderline.

Mais si cela te convient à toi, ou te rassure par certains côtés d'y trouver ta place, je peux le comprendre, mais comme le thread traite du sujet borderline, c'est quand même important aussi de le préciser.

Il y a plein de chose que tu décris Stana, qui n'ont pas nécessairement un rapport ou un monopole, avec le borderline.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par stana le Lun 8 Oct 2012 - 19:53

Oui sans doute;si j'ai débordé c'était totalement involontaire^^
Conçernant l'ampathie,je ne suis pas seulement"à la place"de l'autre,je m'efforce de comprendre,d'analyser ensuite la situation,le conseiller si necessaire,de mon mieux.Et je suis heureuse lorsque la personne le fait pour moi.
En effet,tout n'est pas le monopole d'un être borderline,et heureusement.
Je m'en ètais déja fait la reflexion.

stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7151
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par Jipé le Lun 8 Oct 2012 - 19:54

Stana,

une très grande majorité de personnes sans problème majeur, et à fortiori problème borderline, se retrouveront dans la description positive que tu as faite...Je pense donc, que ce que tu as recopié de ce forum n'est pas du tout à prendre comme des signes symptomatiques d'état borderline...
Attention aux sources non fiables pouvant causer des préjudices à ceux qui le lisent et qui le perçoivent comme des vérités...

édit: j'ai écris sans avoir vu ta réponse à Nuage.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par Ladysan le Lun 8 Oct 2012 - 22:57

Bonsoir Stana,

Il y a 2 ou trois ans, j'ai été confrontée à un cas de bi-polarité, et je peux t'assurer que la famille et l'entourage de ceux qui sont atteints de cette maladie, (car c'est bien une maladie), n'en sortent pas indemmes.

C'est la triste histoire de la fille d'une de mes meilleures amies. Elle est aujourdhui complètement guérie et très heureuse car elle a accepté sa maladie, a suivit et doit suivre pendant toute sa vie un traitement médicamenteux.

Je vais essayer de résumer un maximum, tout en évitant de relater certains détails de l'expérience vécue par cette dame.

A l'époque des faits, cette jeune dame avait 45/46 ans. Mariée et heureuse en ménage depuis 25 ans. Un enfant. En plus d'être cultivée et intelligente, elle était aussi très jolie et elle le savait. Elle était juste un peu lunatique, ce qui agaçait un peu sa maman, et son entourage, mais sans plus. Et puis, tout doucement, son comportement a commencé à changer. Elle a commencé à faire des reproches infondés à sa famille, son mari, ses amis...Se sentait mal aimée, demandait toujours de l'aide car elle disait manquer d'energie. Sa famille et ses amis lui ont alors conseillés de consulter un psy.

Et c'est alors que son cas s'est agravé, car à aucun moment elle n'avait détecté chez elle sa bi-polarité

Elle a commencé à dire qu'elle connaissait maintenant la cause de ses comportements que nous trouvions plus ou moins bizarres. La psychologue lui a parlé du syndrôme de Jeanne-d'arc, je te laisse deviner la suite, elle lui a dit qu'elle avait deux personnalité, et que sa personnalité actuelle, était dirigée par une partie de l'esprit d'une soeur jumelle (et dont même sa maman ignorait l'existence) cette soeur jumelle vivait à travers elle. Et encore d'autres histoires à dormir debout.

Cette jeune femme qui écrivait correctement (elle était secrétaire) ne savait presque plus écrire, ses mails étaient une suite d'incohérences et d'affabulations. C'est alors que sa famille a demandé son internement dans un service de psychiatrie afin de la protéger d'elle-même. Elle a reçus les meilleurs soins pendant quelques mois, a suivi un traitement médical et est redevenue elle-même. elle a eut du mal a accepter sa maladie. Elle a fait une dépression quand nous lui avons raccontés certains comportements dont elle ne se souvenait que vaguement.

Elle a fini par quitter son mari pour aller vivre dans une des plus belles ville de France.

Aujourd'hui, elle est heureuse et complètement guérie juste parce qu'elle a finit par admettre sa bi-polarité et accepté de se soigner.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par Ladysan le Mar 9 Oct 2012 - 1:19

Jipé a écrit:Anthyme,

il ne me semble pas que Stana soit une "borderline", elle dit qu'elle le présuppose sans être diagnostiquée...
Par expérience, je peux témoigner qu'une personne peut être diagnostiquée le Lundi bordeline par un psychologue, le Mardi schizophrène par un psychiatre et le Mercredi simplement dépressif par un autre psy... Neutral

Je ne crois pas non plus que Stana soit une bordeline, elle lit simplement trop de trucs sur la psychologie.

A la longue, si l'on n'y prends pas garde on tendrait à s'attibuer toutes les maladies du monde lol!

Il n'est pas évident de détecter cette pathologie, en consultant une liste de symptômes ou par quelques consultations chez un psy, car cela dépends aussi de la personnalité et de l'environnement du malade. Pour cela, il est nécessaire que le patient soit suivi et "observé" dans un servive de psychiatrie.

Dans les cas les plus graves comme dans les crises aigues de bi-polarité, (c'est à dire de menaces répétés, de tentatives de suicide ou comportement anormal, suivi de graves conséquences), le malade qui n'est pas conscient de sa maladie et qui refuse d'entrer en service de psychiatrie ne pourra pas y être forcé par la famille ou le mari, sans avoir préalablement demandé l'autorisation du procureur et apporté des preuves à l'appui. Sauf peut-être si le psy consulté le demande, mais il est rare qu'un psy envoie ses patients dans un service de psychiatrie, Le psychologue n'est là que pour nous guider, nous conseiller, et faire en sorte qu'on revienne le voir
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Borderline ou "état limite", besoin de témoignages

Message par Ladysan le Mar 9 Oct 2012 - 1:47

Nuage a écrit : Il me semble qu'une des particularité de Borderline, c'est de vivre et raisonner à travers l'autre, et ce de manière trop forte et continuellement.
Egalemment d'avoir une vision déformées des évènements où agissent l'émotionnel, de tout ramener à soi, et toujours la faute de l'autre.

Très exactement Nuage, je suis tout à fait de ton avis.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum