Les cinq plus grands regrets des mourants...

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Jipé le Sam 29 Sep 2012 - 9:30

Point de départ de la réflexion, ce texte :
"Apprendre de la sagesse des autres est souvent un cadeau de la vie. Ce cadeau nous est offert ici par Bronnie Ware dans son livre The top five regrets of the dying (les cinq plus grands regrets des mourants). Bronnie Ware est une infirmière australienne qui s'est occupée pendant des années de personnes en fin de vie et qui a recueilli leurs derniers mots, voeux et souhaits

Voici donc les cinq plus grands regrets :

1 - J’aurais aimé avoir le courage de vivre ma vie comme je le voulais, et non pas comme les autres l'entendaient

"C’était le regret qu’ils avaient le plus en commun. Quand les gens prennent conscience que leur vie est presque terminée et regardent derrière eux, il leur est plus facile de voir combien de rêves n’ont pas été réalisés. La plupart des gens n’ont pas réalisé la moitié de leurs rêves et vont mourir en sachant que c’est une conséquence directe des choix qu’ils ont faits, ou pas. La santé apporte une liberté dont très peu de gens se rendent compte, jusqu’à ce qu’ils ne l’aient plus".

2 - J’aurais aimé ne pas travailler aussi dur

"Ce souhait est venu de tous les hommes que j’ai soignés. Ils n’ont pas assez vu leurs enfants grandir et n’ont pas passé suffisamment de temps avec leur femme. Les femmes ont également exprimé ce regret, mais comme la plupart étaient issues d’une génération plus âgée, nombreuses d’entre elles n’ont pas été "soutien de famille". Tous les hommes regrettent d’avoir passé autant de temps dans leur vie à travailler".

3 - J’aurais aimé avoir le courage d’exprimer mes sentiments

"Beaucoup de gens refoulent leurs sentiments afin de maintenir l’entente et la paix avec les autres. En conséquence, ils se sont installés dans une existence médiocre et n’ont jamais pu devenir ce qu’ils auraient aimé être. Beaucoup de maladies sont développées ou entretenues par l’amertume qui habite les patients".

4 - J’aurais aimé rester en contact avec mes amis

"Souvent, ils se rendent compte trop tard qu’ils auraient pu profiter du soutien de leurs vieux amis dans les dernières semaines avant leur mort, mais il n’est jamais facile de les retrouver. Les gens sont tellement absorbés par leur propre vie qu’ils mettent de côté au fil des années des amitiés précieuses. Beaucoup regrettent de ne pas avoir fait assez d’effort et passé assez de temps pour les préserver. Les patients pensent souvent à leurs amis lorsqu’ils sont en train de mourir".

5 - J’aurais aimé chercher à être plus heureux

"C’est un regret surprenant qu’ils avaient presque tous en commun. Beaucoup d’entre eux ne s’étaient pas rendus compte que le bonheur peut-être un choix. Ils sont restés coincés dans de vieux schémas et habitudes. Le soi-disant "confort" dans lequel ils étaient installés les a empêchés d’envisager les choses autrement, tétanisés dans leurs vies par la peur du changement".

Source

Qu'en est-il pour vous, est-ce que ce questionnement vous vient parfois à l'esprit ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25842
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par gaston21 le Sam 29 Sep 2012 - 10:30

Jipé, comme je me sens proche de la porte de sortie, je veux bien m'étendre sur le divan du psy!
Pour le 1) : Bien sûr, on aurait voulu être ceci ou cela, mais c'est la vie qui décide . Enfant très sage, bien que..,ma mère me voyait curé ou similaire; c'était la guerre, et les sentiments religieux florissants ! J'ai mal tourné ! L'armée qu'on ne choisit pas, puis, effectivement, un choix de métier que les jeunes n'ont plus, cinq portes ouvertes devant moi et un choix qui m'a convenu . Pour la suite, ce sont les évènements qui commandent, les accidents de la vie . Les choix sont bien minces . Ah, si j'avais eu de l'argent, regretteront certains...Personnellement, étant assez spartiate de nature, l'argent m'a toujours pratiquement laissé indifférent, et je préfère toujours une vie simple aux ors et aux rollex !
Pour le 2) : C'est vrai, j'ai beaucoup trop consacré de temps au travail; je ne comptais pas mes heures, ni le soir ni les week-ends .J'aurais dû me consacrer plus à mon épouse et à mon gosse . Mais le travail me dévorait et il fallait que j'assume ma tâche. Depuis, je me rattrape, mais ce qui est fait est fait...
Pour le 3) : Tout dépend du caractère . Je suis un émotif refoulé qui a toujours eu des difficultés à exprimer ses sentiments, que ce soit dans le domaine intime ou professionnel . Du regret, oui; de l'amertume, non .Comme je ne crois pas au libre-arbitre, normal.
Pour le 4 ) :Des amis ? Oui, bien sûr que j'en ai, et même des amies ! Mais l'éloignement desserre progressivement les liens . J'ai déménagé 12 fois dans ma vie ! Alors ! Les amis changent, mais j'ai eu d'excellents rapports partout . On peut difficilement généraliser.
Pour le 5) : Curieux ! On cherche tous à être plus heureux et à éviter les échecs et les déconvenues, mais il faut faire avec...La vie est parfois bien difficile ! Pour paraphraser Malherbe :
" La vie ( aussi ) a des rigueurs à nulle autre pareilles ;
On a beau la prier,
La cruelle qu’elle est se bouche les oreilles,
Et nous laisse crier."
Non, le bonheur n'est pas un choix ! C'est "au p'tit bonheur la chance"!
En toute franchise, si je regarde en arrière, J'ai eu dans ma vie plus d'épines que de roses, et, ma foi, je vois plus la mort comme un repos que comme une menace. Au pire, le repos, au mieux, les houris !
Combien je vous dois, docteur ? Sourire !
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Bulle le Sam 29 Sep 2012 - 10:41

Pour ma part arriver à ses derniers instants et avoir les regrets 1 et 5 est ... infernal.
Prendre conscience de cela quand on est en situation de ne plus rien pouvoir faire, c'est vraiment partir avec le sentiment d'être passé à côté de sa vie*.
On peut bien sûr ne pas être arrivé à faire, mais au moins on aura essayé et là c'est totalement différent. Un échec assorti d'un "j'ai fait tout ce que j'ai pu avec ce que je suis, avec mes moyens " c'est admettre son humanité ; donc la sagesse.
*et c'est là où l'espoir d'un arrière monde peut-être confortable !

_________________
Hello Invité ! Le du 01 janvier 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40537
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Magnus le Sam 29 Sep 2012 - 10:56

Bulle a écrit:*et c'est là où l'espoir d'un arrière monde peut-être confortable !
...Car là, disait un jour un Jésuite au cours d'une retraite spirituelle,
"vous pourrez réussir ce que vous avez raté ici, et achever ce qu'ici vous n'avez pas eu le temps de finir."

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23899
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Africain2 le Sam 29 Sep 2012 - 13:31

Bonjour à tous,
Personnellement ces questionnements ne me vient pas vraiment à l'esprit parce que pour moi la mort n'est pas une fin en soi...une cessation definitif de la personne.

Par contre j'aimerais quand même réagir sur certains points sous un"angle restreint".
1-La plupart d'entre nous n'ont pas vraiment le courage ou le choix de vivre notre vie comme nous l'entendons pour la simple raison que:l'Homme faible qui vient au monde soit disant"libre",de part sa faiblesse il sera prit en charge par des êtres plus fort que lui(ses parents et la société).
Ces derniers vont l'influencer bon gré malgré en canalisant sa"liberté"dans tel ou tel direction et selon ce qui leurs semblent bon,ou ceux qu'ils ont comprit de la vie,en pensant qu'être comme ça égale à reussir sa vie.
Donc ils vont lui transmettre des principes qu'une personne avait conçu et qu'eux-même ils ont hérité par l'éducation.
EDUQUER QUELQU'UN,bien que cela soit une tache noble...je pourrais aussi objecté sans pouvoir me tromper en disant que:l'éducation consiste à cour-circuité une grande partie de cette élan que nous donne notre liberté innée.
Dans l'éducation nous avons des barrières ou des lois que l'on ne doit pas franchir.Or obeir à des lois(qu'il soit républicain,laïc,réligieux,etc...)est une forme de soumission qui empêche notre liberté de s'exprimé librement.

-Je ne suis pas vraiment d'accord avec Bronnie Ware lorsqu'elle commente le premier régret en écrivant: "...la plupart des gens n'ont pas réaliser la moitie de leurs rêves et vont mourir en sachant que c'est une conséquence direct des choix qu'ils ont faits,ou pas".
Pour moi cela ne colle pas.Au contraire nous faisons des choix dans nos vies,ou nous réfusons de faire d'autres choix parce que nous pensons que cela va nous permettre de vivre tel que nous le voulons vraiment,et non tel que les autres l'entendent*.
Même lorsque nous nous rendons compte plus tard que nous avons fait un mauvais choix.Au départ notre intention n'était pas de crée une souffrance ou un régret futur pour nous-même,mais la recherche d'un bien être...
Une personne qui réfuse d'aller à l'ecole par exemple,c'est parce qu'il pense au fond de lui que faire l'école buissonière lui apportera plus de bien-être et du plaisir,qu'être scotché dans une banc d'école pour apprendre la physique quantique par exemple avec tous les casses têtes que cette science véhicule...
Donc faire un mauvais choix dans la vie n'est qu'une accident de notre propre jugement d'après moi.
Voila pourquoi je pense que ceux qui sont pret à passé de l'autre côté ne doivent pas vraiment avoir des régrets s'ils ont raté quelque chose sur le plan matériel.
Avoir une telle régret prouve que l'on à pas compris c'est qu'était LA VIE.


(*Sauf ceux qui font des choix pour satisfaire d'autres personnes.)
avatar
Africain2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 952
Localisation : Ici et Ailleurs
Identité métaphysique : Chaman/Gnostique/Totémiste
Humeur : Observateur-Observer
Date d'inscription : 03/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Jipé le Sam 29 Sep 2012 - 14:55

Africain,
dans la phrase de Bronnie Ware : "...la plupart des gens n'ont pas réaliser la moitie de leurs rêves et vont mourir en sachant que c'est une conséquence directe des choix qu'ils ont faits,ou pas"., il y a deux notions, 1 ) les choix que l'on faits, 2 ) ou pas...
Dans ta phrase dessous, tu parles là de deux choix, tu ne réponds pas au "non-choix"...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25842
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Bulle le Sam 29 Sep 2012 - 15:24

Magnus a écrit:...Car là, disait un jour un Jésuite au cours d'une retraite spirituelle,
"vous pourrez réussir ce que vous avez raté ici, et achever ce qu'ici vous n'avez pas eu le temps de finir."
Oui c'est vraiment une consolation.
En en même temps une excellente motivation, une invite à mettre la recherche de son propre bonheur en pointillé par rapport au bonheur que l'on doit apporter aux autres ?
Le fameux "esprit de sacrifice" si souvent inculqué dès la petite enfance et que les dictons traduisent par "un bienfait n'est jamais perdu" ou encore "dieu vous le rendra"...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 janvier 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40537
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Africain2 le Sam 29 Sep 2012 - 15:28

Jipé a écrit:

2 - J’aurais aimé ne pas travailler aussi dur

"Ce souhait est venu de tous les hommes que j’ai soignés. Ils n’ont pas assez vu leurs enfants grandir et n’ont pas passé suffisamment de temps avec leur femme. Les femmes ont également exprimé ce regret, mais comme la plupart étaient issues d’une génération plus âgée, nombreuses d’entre elles n’ont pas été "soutien de famille". Tous les hommes regrettent d’avoir passé autant de temps dans leur vie à travailler".
LA VIE EST TRAVAIL,MAIS UN TRAVAIL EQUILIBRE.
Tandis que le travaille moderne dont la majorité exercent actuellement n'a plus rien avoir avec le"dur labeur"du passé qui malgré la douleur donnait un sentiment de bien être à celui qui l'exercait.
Jadis les gens travaillaient dans la joie en entonnant même des chansons,et surtout lorsque ce travaille etait accomplit en groupe.
"Ho hisse ! Ho hisse ! Ho hisse !"...et ça rigolé dans tous les sens"
Aujourd'hui d'après mes observations je vois des gens qui travaillent,mais qui haissent leur travaille,qui haissent leur patron,qui haissent leur entreprises et finissent par haïre toute la société.
Lorsque nous observons le fragment de l'humanité que nous pouvons voir avec nos yeux.Nous pouvons voir des gens qui travaillent mais qui sont malheureux,et d'autres qui sont malheureux puisqu'ils ne travaillent pas(ou puisqu'ils ont perdu le travail qu'ils detestaient).
Ainsi nous pouvons voir que nous sommes entouré de plusieurs personnes atteint de"neurasthénie"et qui se mettent en furieux tout simplement parce que son propre téléphone à vibré.
Imaginé maintenant avec cette etat d'esprit,tu prend conscience avant de trepassé,que ton travaille que tu haissait tant t'éloigné de ta famille et de tes proches ?
Donc je peux comprendre qu'il y ait un régret très fort pour avoir passé son temps pour gagner son pain dans un etat de colère.
Oui,le régret dont nous parle cette infirmiere d'après le constant qu'elle à fait se comprend et paraît même légitime du faite que la société nous à tellement lobotomisé sur le plan du travail que nous ne vivons plus,même si nous pensons ou croyons vivre.Voila pourquoi lorsque l'heure de la vérité approche et que l'illusion de la vie que nous avons mené disparaît:NOUS NE POUVONS QU'AVOIR DES REGRETS EN PRENNANT CONSCIENCE QUE NOUS AVONS ETE JUSTE UNE MACHINE AU SERVICE DE CERTAINS PREDATEURS.

J'aurais aimé ne pas travailler aussi dur de ceux qui regrettent cache en faite une terrible réalité de notre société actuel où nous sommes programmé pour être compétitive.
Travailler PLUS pour gagner PLUS.ET APRES ?
En vérité s'il n'y avait pas le"PLUS"du travail,tous ces gens allaient mourir en paix et sans aucun régret pour le travail accomplit.


Dernière édition par Africain2 le Sam 29 Sep 2012 - 16:40, édité 1 fois
avatar
Africain2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 952
Localisation : Ici et Ailleurs
Identité métaphysique : Chaman/Gnostique/Totémiste
Humeur : Observateur-Observer
Date d'inscription : 03/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Bulle le Sam 29 Sep 2012 - 15:43

Africain2 a écrit:-Je ne suis pas vraiment d'accord avec Bronnie Ware lorsqu'elle commente le premier régret en écrivant: "...la plupart des gens n'ont pas réaliser la moitie de leurs rêves et vont mourir en sachant que c'est une conséquence direct des choix qu'ils ont faits,ou pas".
Pour moi cela ne colle pas.Au contraire nous faisons des choix dans nos vies,ou nous réfusons de faire d'autres choix parce que nous pensons que cela va nous permettre de vivre tel que nous le voulons vraiment,et non tel que les autres l'entendent*.
Mais il y a aussi les choix que nous faisons par devoir.
Un exemple : le rêve d'une mère de pouvoir élever ses enfants sans être obligée de travailler, mais elle a pensé qu'il valait mieux qu'elle travaille pour leur payer des études. Total les enfants sont plus ou moins livrés à eux-même, se fichent des études comme de leur première chemise et non cadrés deviennent de vrais petits délinquants...
L'inverse est valable aussi d'ailleurs, elle rêve de faire carrière et ne souhaite pas vivre au foyer etc etc...
A l'heure du bilan, sur son lit de mort comme on dit, dans des cas pareils ça doit faire mal d'avoir choisi de réaliser son rêve...
Parce qu'on sait que l'on n'a pas fait le bon choix quand on voit les conséquences, pas avant...
Tu crois vraiment que c'est facile de ne pas se sentir "coupable" d'avoir eu l'"intention de vivre son rêve" ?

Mais cela dit je comprends bien ce que tu veux dire : "il ne faudrait pas se sentir coupable..."
Mais dans ces moments ultimes j'ai toujours vu des culpabilités remonter. Et même parfois pour expliquer la douleur "si je souffre c'est que j'ai mal agi et que je dois payer" diable pleure

_________________
Hello Invité ! Le du 01 janvier 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40537
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par AC* le Sam 29 Sep 2012 - 15:46

Jipé a écrit:
Voici donc les cinq plus grands regrets :

Spoiler:
1 - J’aurais aimé avoir le courage de vivre ma vie comme je le voulais, et non pas comme les autres l'entendaient

"C’était le regret qu’ils avaient le plus en commun. Quand les gens prennent conscience que leur vie est presque terminée et regardent derrière eux, il leur est plus facile de voir combien de rêves n’ont pas été réalisés. La plupart des gens n’ont pas réalisé la moitié de leurs rêves et vont mourir en sachant que c’est une conséquence directe des choix qu’ils ont faits, ou pas. La santé apporte une liberté dont très peu de gens se rendent compte, jusqu’à ce qu’ils ne l’aient plus".

2 - J’aurais aimé ne pas travailler aussi dur

"Ce souhait est venu de tous les hommes que j’ai soignés. Ils n’ont pas assez vu leurs enfants grandir et n’ont pas passé suffisamment de temps avec leur femme. Les femmes ont également exprimé ce regret, mais comme la plupart étaient issues d’une génération plus âgée, nombreuses d’entre elles n’ont pas été "soutien de famille". Tous les hommes regrettent d’avoir passé autant de temps dans leur vie à travailler".

3 - J’aurais aimé avoir le courage d’exprimer mes sentiments

"Beaucoup de gens refoulent leurs sentiments afin de maintenir l’entente et la paix avec les autres. En conséquence, ils se sont installés dans une existence médiocre et n’ont jamais pu devenir ce qu’ils auraient aimé être. Beaucoup de maladies sont développées ou entretenues par l’amertume qui habite les patients".

4 - J’aurais aimé rester en contact avec mes amis

"Souvent, ils se rendent compte trop tard qu’ils auraient pu profiter du soutien de leurs vieux amis dans les dernières semaines avant leur mort, mais il n’est jamais facile de les retrouver. Les gens sont tellement absorbés par leur propre vie qu’ils mettent de côté au fil des années des amitiés précieuses. Beaucoup regrettent de ne pas avoir fait assez d’effort et passé assez de temps pour les préserver. Les patients pensent souvent à leurs amis lorsqu’ils sont en train de mourir".

5 - J’aurais aimé chercher à être plus heureux

"C’est un regret surprenant qu’ils avaient presque tous en commun. Beaucoup d’entre eux ne s’étaient pas rendus compte que le bonheur peut-être un choix. Ils sont restés coincés dans de vieux schémas et habitudes. Le soi-disant "confort" dans lequel ils étaient installés les a empêchés d’envisager les choses autrement, tétanisés dans leurs vies par la peur du changement".
Tu en oublies un, Cher Jipé, pourtant aussi fondamental qu'élémentaire


  • Je regette d'avoir vécu aussi malheureux - tu l'as mentionné Jipé; mais il y a aussi:
  • je regrette d'avoir vécu aussi heureux - si j'avais vécu malheureux n'aurais-je rien regretté.

avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 34
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Jipé le Sam 29 Sep 2012 - 15:48

ACourvoisier a écrit:
Jipé a écrit:
Voici donc les cinq plus grands regrets :
Tu en oublies un, Cher Jipé, pourtant aussi fondamental qu'élémentaire


  • Je regette d'avoir vécu aussi malheureux - tu l'as mentionné Jipé; mais il y a aussi:
  • je regrette d'avoir vécu aussi heureux - si j'avais vécu malheureux n'aurais-je rien regretté.

je n'ai rien oublié, j' ai mis le texte de Bronnie Ware avec son questionnement...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25842
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par AC* le Sam 29 Sep 2012 - 15:55


Je parle de cette question-là (la tienne, la nôtre):
Qu'en est-il pour vous, est-ce que ce questionnement vous vient parfois à l'esprit ?
En effet, oui, de toute ma jeunesse me suis-je posé cette question là, que je n'ai résolue en regard du fait qu'entre le bonheur à regret ou le malheur sans regret, j'y ai toujours trouvé un dilemme. N'oublions pas que c'est de la nature humaine de voir une herbe plus verte que celle qu'on n'a pas mangée.

C'est pourquoi mon plus grand souci dans la vie est de communiquer mon amour respectivement mon amitié aux personnes qui sont dans ma pensée. Mais force est de constater que même parmi ces personnes-là, sont certaines qui ont... justement d'autres "soucis".

J'en ai déduit égocentriquement que les hommes étaient stupides.
Mais je me réjouis de trouver la personne avec qui je pourrai réviser ce jugement.


Dernière édition par ACourvoisier le Sam 29 Sep 2012 - 16:08, édité 2 fois
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 34
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Africain2 le Sam 29 Sep 2012 - 16:04

Jipé a écrit:Africain,
dans la phrase de Bronnie Ware : "...la plupart des gens n'ont pas réaliser la moitie de leurs rêves et vont mourir en sachant que c'est une conséquence directe des choix qu'ils ont faits,ou pas"., il y a deux notions, 1 ) les choix que l'on faits, 2 ) ou pas...
Dans ta phrase dessous, tu parles là de deux choix, tu ne réponds pas au "non-choix"...
Parce que le problème de"non-choix"n'etait pas posé dans le commentaire de cette dame Jipé.
Par contre si je pousse mon raisonnement un peu plus loin,je dirais que le non choix c'est aussi un choix que l'on fait.
Tandis que si le"Non-Choix"dont tu as évoqué concerne par exemple une personne qui est née dans un endroit,un pays,ou il ne pourra jamais réalisé ses rêves tel qu'il le souhaite et malgré ses compétences.Ceci devient un autre problème...dans ce cas il doit COMBATTRE les contraintes de la vie pour cristaliser son choix.
Parmi les qualifications que nous donnons à la vie,il y a aussi cette phrase qui nous dit:LA VIE EST UN COMBAT.

Bon je peux comprendre dans le cadre qui nous interesse ici,et seulement dans ce cadre,qu'une personne regrette avant de mourir la vie"inutile"qu'il vient de vivre faute de ne pas avoir des choix...
J'insiste dans ce cadre,parce que c'est ce genre des situation qui mène parfois certains personnes mentalement faible et fragile d'esprit à se suicider à cause du"Non-Choix".
avatar
Africain2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 952
Localisation : Ici et Ailleurs
Identité métaphysique : Chaman/Gnostique/Totémiste
Humeur : Observateur-Observer
Date d'inscription : 03/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Tenzin Dorje le Sam 29 Sep 2012 - 16:09

Tous les jours, je médite sur la mort (la mienne et celle des autres), et ça me permet nottament de profiter des moments passés avec ma famille et mes amis, des moments de santé, etc.

Je n'ai pas de regrets.
avatar
Tenzin Dorje
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 360
Age : 34
Localisation : LTWA, Dharamshala, H.P., India
Identité métaphysique : Mahayana (Tibetan) Buddhism
Humeur : At sea level
Date d'inscription : 08/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Jipé le Sam 29 Sep 2012 - 16:14

Africain2 a écrit:
Jipé a écrit:Africain,
dans la phrase de Bronnie Ware : "...la plupart des gens n'ont pas réaliser la moitie de leurs rêves et vont mourir en sachant que c'est une conséquence directe des choix qu'ils ont faits,ou pas"., il y a deux notions, 1 ) les choix que l'on faits, 2 ) ou pas...
Dans ta phrase dessous, tu parles là de deux choix, tu ne réponds pas au "non-choix"...
Parce que le problème de"non-choix"n'etait pas posé dans le commentaire de cette dame Jipé.
Elle le sous-entendait assez clairement pour moi, en disant "des choix qu'ils ont faits, ou pas"

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25842
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Tenzin Dorje le Sam 29 Sep 2012 - 16:17

Jipé a écrit:Elle le sous-entendait assez clairement pour moi, en disant "des choix qu'ils ont faits, ou pas"
Et si le sens était : "les choix qu'ils ont faits, ou qu'ils n'ont pas osé faire" ?
avatar
Tenzin Dorje
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 360
Age : 34
Localisation : LTWA, Dharamshala, H.P., India
Identité métaphysique : Mahayana (Tibetan) Buddhism
Humeur : At sea level
Date d'inscription : 08/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Jipé le Sam 29 Sep 2012 - 16:21

Tenzin Dorje a écrit:
Jipé a écrit:Elle le sous-entendait assez clairement pour moi, en disant "des choix qu'ils ont faits, ou pas"
Et si le sens était : "les choix qu'ils ont faits, ou qu'ils n'ont pas osé faire" ?
Ce sont quand même des non-choix...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25842
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Tenzin Dorje le Sam 29 Sep 2012 - 16:26

Jipé a écrit:
Tenzin Dorje a écrit:
Jipé a écrit:Elle le sous-entendait assez clairement pour moi, en disant "des choix qu'ils ont faits, ou pas"
Et si le sens était : "les choix qu'ils ont faits, ou qu'ils n'ont pas osé faire" ?
Ce sont quand même des non-choix...
ça dépend ce qu'on entend par non-choix.

"Ne pas avoir le choix" n'est pas la même chose que "avoir le choix mais ne pas le prendre".

Ou plutôt que de choix, parlons d'opportunité. "Avoir l'opportunité mais ne pas la saisir" n'est pas comparable à "ne pas avoir l'opportunité".

Dans les deux cas, bien sûr, on peut regretter. On peut regretter que les opportunités ne se soient pas présentées, ou on peut regretter de n'avoir pas su saisir les opportunités. On peut aussi regretter de ne pas avoir essayé de créer les opportunités, d'ailleurs.
avatar
Tenzin Dorje
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 360
Age : 34
Localisation : LTWA, Dharamshala, H.P., India
Identité métaphysique : Mahayana (Tibetan) Buddhism
Humeur : At sea level
Date d'inscription : 08/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par gaston21 le Sam 29 Sep 2012 - 16:39

Africain, quand tu écris que " ...le dur labeur du passé qui malgré la douleur donnait un sentiment de bien être à celui qui l'exercait..."., je saute en l'air ! Je pense à mon père, paysan pauvre avec ses deux chevaux, ses six vaches et ses cochons ! 15 heures de travail par jour pratiquement 365 jours par an, et toujours la même chose dans l'assiette, et pas grand-chose . Du lard, oui ! Aimes-tu le lard ? Et je pense à l'ouvrier qui vivait dans des conditions épouvantables .
Non, la vie s'est considérablement améliorée; elle a complètement changé, et en bien. Que beaucoup aient des difficultés, certainement, mais nous vivons plus heureux. Avant la créattion du RMI, en Décembre 1988, par Rocard, si tu ne travaillais pas, tu n'avais rien pour vivre ! C'était simplement la misère noire ! On n'avait même pas de regrets en mourant; on disait :"Ouf!", sauf le bûcheron de La Fontaine...
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Africain2 le Sam 29 Sep 2012 - 17:03

Gaston21,il y a une différence entre vivre heureux et avoir des remords ou des regrets avant de mourir.
Nous voyons suivant le constant de cette infirmiere et d'après la"confession"de ceux qui ont(avaient)participaient dans cet étude:qu'ils etaient eux-même convainçu qu'ils avaient manquais quelque chose d'important dans la vie.Et pourtant à premier observation ils avaient l'air d'être"heureux" dans la vie de tous le jour.
D'après cette étude c'est juste une majorité des hommes et une minorité des femmes qui sont comme ça.
Ce n'est pas tout le monde.
Peut-être concernant nos ouvrier du passé qui vivait dans des conditions épouvantable,,,PEUT-ÊTRE ces derniers étaient heureux au moment de mourir.
Ceci reste juste une supposition de ma part,faute de temoignage ou d'étude comme ce qui nous concerne ici.

*Bien sûr que j'aime le lard quand c'est fumé. Wink
avatar
Africain2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 952
Localisation : Ici et Ailleurs
Identité métaphysique : Chaman/Gnostique/Totémiste
Humeur : Observateur-Observer
Date d'inscription : 03/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Africain2 le Sam 29 Sep 2012 - 17:21

Africain2 a écrit:
Parce que le problème de"non-choix"n'etait pas posé dans le commentaire de cette dame Jipé.
jipé a écrit: Elle le sous-entendait assez clairement pour moi, en disant "des choix qu'ils ont faits, ou pas
Ok ! mais pour ça j'avais repondu dans mon 1er commentaire dans ce sens:
""...Au contraire nous faisons des Choix dans nos vies,=(des choix qu'ils ont faits,..)de notre texte.

...ou nous refusons de faire d'autres choix parce que nous pensons que cela va nous permettre de vivre tel que nous le voulons vraiment=(ou pas...)de notre texte.
Le non choix dans ce sens est un réfus de notre part.C'est comme lorsqu'on dit d'une personne:Il avait le choix,mais....

La personne qui ne veut pas choisir c'est puisqu'il pense que son"non-choix"ne peut que lui apporter un bien être.


Dernière édition par Bulle le Sam 29 Sep 2012 - 17:30, édité 1 fois (Raison : correction de quote)
avatar
Africain2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 952
Localisation : Ici et Ailleurs
Identité métaphysique : Chaman/Gnostique/Totémiste
Humeur : Observateur-Observer
Date d'inscription : 03/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par AC* le Sam 29 Sep 2012 - 17:36

Tenzin Dorje a écrit:Tous les jours, je médite sur la mort (la mienne et celle des autres), et ça me permet nottament de profiter des moments passés avec ma famille et mes amis, des moments de santé, etc.

Je n'ai pas de regrets.
-Très bien, Tenzin. Voilà une leçon de Vie.

Tout en te laissant pour toi ce raisonnement juste, je vais cependant prendre à ma charge un développement:

Je pense qu'à part sa propre famille, personne quasiment ne compte.
Lequel raisonnement - bien que j'aie tendance à le penser - s'il est nécessaire, peut être dangereux, et s'il est dangereux ne serait même pas suffisant.

En effet, en me basant sur l'expérience de ma mère, quand bien même on se donne à sa famille - dans ce sens là de donner - il se peut qu'on ne pense plus à soi-même.

Respectivement, ce ne serait pas suffisant.

En effet, pour l'alchimie vivante, le Grand Oeuvre de la vie est de trouver sa (destinée) femme, (qui a priori n'est pas encore de sa famille).

Grand Oeuvre qui comme pour l'alchimie "chimique", semble ne jamais se finir non plus.

En effet, l'idéaliste cherche l'amour. Mais en général, une femme cherche un homme qui roule (sur le blé). Lequel à fortiori pense aux affaires, et donc moins à sa femme.


En fait la société est à jamais Dantesque, elle est un grand train qui se mord la queue.


Tu vois, Jipé, il y a bel et bien des phénomènes circulaires !



N.B. concernant les choix:
D'un point de vue rationnaliste, un choix d'abstention est déjà un choix. Si on n'a pas l'opportunité d'un choix, c'est déjà un choix "économique".

Alors, Jipé, avec tes "non-choix"... toujours rationaliste ? mdr
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 34
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Bulle le Sam 29 Sep 2012 - 18:25

ACourvoisier, désolée mais je ne suis pas certaine d'avoir compris Neutral
Pourquoi le grand oeuvre de la vie serait-il de former un couple ? Ca n'importe quel animal le fait même si c'est plus court et plus varié que chez l'humain ...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 janvier 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40537
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par Tenzin Dorje le Sam 29 Sep 2012 - 18:28

J'avoue n'avoir pas tout compris non plus.
avatar
Tenzin Dorje
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 360
Age : 34
Localisation : LTWA, Dharamshala, H.P., India
Identité métaphysique : Mahayana (Tibetan) Buddhism
Humeur : At sea level
Date d'inscription : 08/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq plus grands regrets des mourants...

Message par AC* le Sam 29 Sep 2012 - 18:30

Bulle... A la rescousse !

Ce n'est qu'un idéal auquel on peut adhérer, ou ne pas adhérer. Je l'appelle "Grand Oeuvre", car un vagabond qui discrètement se disais "alchimiste" et me disait de me méfier même de la philosophie, me parlais de cela alors même que j'avais intégré cette idée avant de le connaître. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses.

Par ailleurs:
Trouver l'âme soeur ne se réduit pas à l'accouplement, ce n'est même en général pas le cas, si je puis dire...

Mais on est libre d'y adhérer ou de ne pas y adhérer.



Au contraire de ceci, la remarque sous N.B. est non subjective, mais objective.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 34
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum