Pourquoi et comment l'humain est-il devenu exclusivement sapiens ?

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pourquoi et comment l'humain est-il devenu exclusivement sapiens ?

Message par Golem le Lun 22 Oct 2012 - 20:25

L'information circule principalement à la surface du cerveau humain qui fait 2m² grace à de nombreux plis.

Je peux vous produire des bifaces sans me blesser mais je réalise le plus souvent des microlithes: pointes de flêches et lames de couteau.
Je saurais le faire avec du marériel paleolithique mais je trouve pratique d'utiliser un outillage moderne (métalique).
J'ai déja fait du brai de bouleau et éfilé des tendons mais pour usage perso, je fixe mes pierres avec de l'époxy et du fil de lin.
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi et comment l'humain est-il devenu exclusivement sapiens ?

Message par Baptiste le Mar 23 Oct 2012 - 1:54

Ceci dit si l'homme de néanderthal aurait enterré un de ses morts ,peut être croyait-il en l'eau-de-là Wink
Ce qui sous entend , une espérance de vie, du moins une capacié à faire un transfert , comme si l homme de néanderthal était un être doué d'émotionnel qui sort du cadre de la necessité de survie , un peu comme un être qui a le temps de philosopher avec le ventre plein ou trop plein.

Quel animal enterre ses morts ??? alors que la mort rentre dans le cadre de la necessité de la chaine alimentaire,on enterre ses morts avec cérémonie lorsque l'on se sent détaché ou isolé ,chaine de transmission lié à l'espèce, pour un patrimoine génétique ou de la dignité shizo
Sans cela l'homme serait cannibal sans humanité
Concernant le reportage que j'ai posté plus haut, il parle de la relation cérébrale du geste avec le langage.
La semiotique des signes semble commencer selon mon observation; avec le foetus qui suce sont pouce, en position de mort .
Mais il est également assez paradoxal que les sépultures que l'on retrouvent sont dans cette position de foetus.


???
J'espère que le texte est lisible



Baptiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 185
Localisation : montpellier
Identité métaphysique : aucune
Humeur : aucun
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi et comment l'humain est-il devenu exclusivement sapiens ?

Message par Nuage le Mar 23 Oct 2012 - 8:31

Il est très lisible, Baptiste.

Est-ce vraiment le fait d'enterrer ses morts qui est le signe d'une croyance en l'au-delà ? Ou tout du moins d'une capacité d'abstraction. (je n'ai pas eu le temps de visionner le documentaire).

Le cimetière des mammouths, c'est bien une donnée réelle, ce n'est pas un mythe ? (c'est bien ça ?)
Est-ce uniquement de l'instinct, le fait d'aller mourir dans un lieu où tous les autres mammouths se dirigent pour aller mourir ?
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi et comment l'humain est-il devenu exclusivement sapiens ?

Message par Golem le Mar 23 Oct 2012 - 19:57

Le documentaire d'ARTE est bien fait.
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi et comment l'humain est-il devenu exclusivement sapiens ?

Message par Golem le Jeu 25 Oct 2012 - 0:46

Si l'humain est devenu exclusivement sapiens, en tant qu'espece, c'est premierement parceque ce type d'humain est apparus et ensuite parce que les autres types d'humains ont disparus.

La definition des especes classique, pour le regne du vivant, c'est un peu comme la definition de l'humanisme chez les philosophes: peut etre qu'il reste des choses a comprendre quand la réalité tangible dépasse la logique métaphysique qui nous est utile pour nous faire une représentation mentale de la réalité tangible.
Ourouboros.

Un exemple: le sanglier a 36 chromosomes, le porc en a 38, les deux sont interféconds.
Il y a deux espèces clairement definies, le résultat du croisement donne des hybrides, mais ceux la sont parfaitement féconds entre eux ou avec un représentant de l'une ou l'autre espece d'origine.
Un cas existe dans la nature avec les babouins et les driopitheques, génétiquement séparés depuis quatre millions d'années et toujours interfertils.
Les deux especes sont sur des territoires séparés et des hybrides et leurs descandants existent entre les deux, maintenus en petit nombre par l'étroitesse de leur territoire.

Pour trouver l'os qui tiens le gras au lieu de bouffer des cailloux qui ressemblent a des morceaux de gras, pour connaitre le bonheur d'atteindre ses buts et satisfaire ses ambitions sans illusion, nous devons savoir en vérité qui nous sommes pour savoir ce que nous voulons vraiment afin de pouvoir véritablement nous satisfaire.
Car nous pouvons tout faire, ou presque, même si la science ne fait pas de miracle si l'on pense que c'est normal de résister aux virus avec des vaccins et qu'il n'existe pas de malédiction divine, pas de dieu au dessus des sciences et pourquoi pas que les pensées magiques ne seraient qu'illusion.
Pas de panique, peut importe le melting pot des vox populi, ce qui compte c'est que nous pouvons tout faire.

Encore faut il atteindre, pour pouvoir ce faire, à la connaissance de soi.
Nous devons savoir d'oú nous venons et oú nous sommes pour savoir oú nous allons, si nous parvenons à faire de tout cela un choix, dans le même mouvement nous comprenons qui nous sommes, nous pouvons alors l'apprendre pour enfin en détenir le savoir.
Nos outils de perception sensoriels étant principalement tournés vers la surface des choses et des êtres, nous ne percevons pas tres clairement nos besoins fondemmentaux.
Certains signes sont évidents comme la faim qui signale le besoin de s'alimenter.

Mais savons nous seulement quoi manger ?
Les humains, ces êtres supérieurs a tous les autres animaux d'espece non humaine au niveau du développement social et individuel, peut tout de même présenter quelques lacunes, par exemple, comparé à l'intelligence animale moyenne, le comportement alimentaire de certains humains est qualifié par moi de passablement crétin (désordre des facultés de perception alimentaire (et autres) d'origine congénitale).

Je passe rapidement sur les obéses qui stoquent des reserves de bouffe dans leur cul parce qu'ils veulent ressembler a des placards ou les cholesterophages qui veulent péter du coeur a cinquante ans, tout cela est la conséquence du stress vécu par les humains qui ne connaissent pas la paix intérieure, bénéfice de la quête victorieuse du bonheur. Ils se sentent frustrés alors ils se vengent sur la bouffe, la gastronomie n'est plus un art de vivre pour les insatisfaits chroniques, c'est un exutoire.







On suppose que nous sommes apparus au hasard de l'évolution.
Un hasard relatif, il était statistiquement plus probable que les humains soient issus des australopitheques plutot que des ours.

Phénotype ou génotype, il ne peut y avoir qu'un seul type humain, c'est seulement une partie de l'espéce, pas toute l'étendue de sa variabilité.


Le fait que les sapiens se soient imposés au sein d'une humanité buissonante est la conséquence de son taux de fécondité, probablement du a son organisation sociale.
Une femme sapiens n'ayant pas a transporter sa progéniture toute la journée sur son dos, elle peut avoir plusieurs enfants en bas age simultanément.
Cela plus une industrie oportuniste et ingénieuse, capable de nourir et sécuriser la vie quotidienne d'une population sans limite de taille et vous avez les clefs du succes.





Les autres qui vivaient en petit nombre sur une terre sans partage ont disparus quand il leur a fallu partager leur espace avec le pullulement des populations sapiens.

Pour ce qui est de la mise en place de l'égémonie sapiens, étant donné leur nombre sans commune mesure avec aujourd'hui, leur impact sur la faune et la flore ne peut pas avoir été sensible à l'époque ou les neandertaliens ont disparus.

Ce que nous avons trouvé sur le terrain et les analyses faites sur les ossements pas encore completement fossilisés concordent à nous faire penser qu'apres un premier contact au proche orien il y a environ quatre-vingt-milles ans, les neandertaliens ont toujours reculé devant la progression septentrionale des sapiens, en évitant le contact, et jusqu'a disparaitre, ce qui est l'opinion de Maryléne Pathous-matis, qui devrait faire un peu de quigong pour apprendre a respirer en même temps qu'elle parle afin d'avoir une élocution plus fluide et un charisme amélioré, ce qui ne lui enléve pas ses qualités de grande intelligence et de puis de connaissances dans tous les domaines de la paleoantropologie.

Globalement, l'analyse est simple, la suprématie du sapiens lui vient de sa supériorité numérique.

Cela dit, le neandertalien avait plusieurs problémes, en plus de la pression des sapiens.
En premier, il avait une courte durée de vie. Bien qu'on ait trouvé des spécimens de plus de quarente ans, on estime de vingt a vingt cinq ans sa durée de vie moyenne.
Il avait un gros cerveau et les mêmes génes du langage que le sapiens mais il n'avait pas les genes de croissances cérébrale qui permettent au sapiens de naitre avec un cerveau faisant vingt-cinq pour cent de sa taille a l'age adulte alors que les paninés (chimp and bonobos, primates les plus proches de nous) naissent avec un cerveau faisant quarante pour cent de sa taille a l'age adulte.
La durée de vie des hommes de neandertal, malgres un mode de vie dangereux leur occasionant une traumatologie importante, était supérieur à celle des femmes, on en a déduis que les accouchements étaient difficiles.
Un faible taux de natalité avec une courte durée de vie a induis une pression sélective faisant apparaitre un nouveau caractère: une augmentation de la vitesse de croissance, car les neandertaliens sont adultes a quinze ans (alors que le sapiens termine sa croissance osseuse entre dix-huit et vingt ans, tout comme ses prédécesseurs, les érectus et leurs nombreuses déclinaisons).

Ses capacités intellectuelles ne sont pas mises en cause mais ses choix alimentaires sont domageables a sa santé.
Toutes les dents neandertaliennes montrent des traces de carence alimentaire, notament pendant la période de croissance.
De tels symptomes existent quand l'alimentation est principalement cuite et carnée.

Neandertal connait les fruits, les céréales, certains légumes, des plantes médicinales, mais les jeunes sont tout de même systématiquement en carence de vitamines, ce qui n'aide pas le systême immunitaire.
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi et comment l'humain est-il devenu exclusivement sapiens ?

Message par Golem le Lun 19 Nov 2012 - 5:55

Je reviens exhumer les restes de nos aïeuls car depuis quelques semaines des lumières se sont faites en moi.
Merci pour l'étincelle de génie qui alluma ma conscience au travers des connaissances sérieuses que je possède dans les domaines considéré et concordants. Le considéré étant le milieu dans lequel on a une inconnue à identifier et les concordants (c'est moi qui dis concordant, pour figurer la synchronicité et non la causalité, on dit en général domaines connexes) sont utiles pour l'analyse systémique, qui permet de relever des schémas de comportements (des mêmes) permettant d'identifier le destin de l'inconnue du domaine considéré et ainsi en déduire sa personnalité.

Je dis cela au cas ou quelqu'un s'en soucierait, ce qui est peu probable, donc je ne développe pas, et pour me servir d'introduction, ce qui est fait, donc voici la réponse à la question du sujet.

Comment et pourquoi l'humain est devenu exclusivement sapiens ?

Cette question est une énigme.

Nous savons déjà qu'après être apparu, le génotype sapiens s'est imposé et les autres types humains ont disparus.
La suprématie du sapiens lui est venue par la fait qu'il a une densité de population supérieur au autres : dans le même biotope, là où une tribu de 30 néandertaliens pourrait vivre, sur la même surface, une ville de 1 million de sapiens est capable de s’implanter. Quinze mille neandertaliens dans toute l'europe il y a cent mille ans et cinq cent millions d'européens aujourd'hui, c'est la même proportion.

30 parmi 1 millions, voilà déjà pourquoi les néandertaliens ont disparus : noyés dans la masse.

Mais d'où vient la capacité du sapiens à couvrir la terre?
J'ai cru d'abord que c'était son organisation sociale qui lui avait donné l'avantage, mais non, en fait c'est l'avantage qui lui à donné son organisation sociale.

Ce que le sapiens a de plus que le néandertalien c'est un avantage évolutif, et c'est cela qui lui a donné une culture différente et non le contraire.
Cet avantage évolutif consiste en une incroyable fertilité.
La donnée clef est le fait que le cerveau du sapiens à la naissance fait 25% du volume du cerveau du sapiens adulte, soit 360 cm3.

Au début de son existence il y a deux million d'année, les humains adultes avait un cerveau de 850 cm3, s'ils avaient comme les paninés un code génétique qui leur confère un cerveau d'une taille à la naissance de 40% de la valeur à l'age adultes, alors ils naissaient avec un cerveau de 340 cm3, ce qui est sensiblement le volume d'un cerveau sapiens à la naissance, à faire passer par un pelvis d'une taille équivalente au modèle sapiens.

L'accouchement de l'érectus il y a deux millions d'année et du sapiens aujourd'hui sont d'une difficulté équivalente.

Tant que l'érectus conserve la même courbe de croissance cérébrale après la naissance, l'évolution au cours du temps qui fait que son cerveau grossis rend les accouchements de plus en plus complexes, et abaisse en proportion la fertilité de l'espèce.

La réponse de l'évolution fut l'apparition du sapiens.
L'avantage évolutif du sapiens est un plus petit cerveau à la naissance, ce qui facilite l'accouchement et augmente la fertilité de l'espèce, ce qui a influencé sa culture.


avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi et comment l'humain est-il devenu exclusivement sapiens ?

Message par _Antinea le Lun 19 Nov 2012 - 20:29

je serais surpris que cela corresponde à la vérité.
mais c'est intéressant.
tiré par les cheveux, mais intéressant.
avatar
_Antinea
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 711
Localisation : Grenoble
Identité métaphysique : Antinea
Humeur : joviale
Date d'inscription : 30/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi et comment l'humain est-il devenu exclusivement sapiens ?

Message par Golem le Lun 19 Nov 2012 - 23:10

Il faudrait trouver un bébé mort depuis cent mille ans pour savoir la taille du cerveau d'un erectus à la naissance quand celui ci à un cerveau de neandertal à l'âge adulte.

Peut être aussi que la réponse est à notre porté puisque nous connaissons le gène spécifique du sapiens qui fait que son cerveau est de taille réduite à la naissance. Quid de l'analyse du génome de notre jumeau ?
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi et comment l'humain est-il devenu exclusivement sapiens ?

Message par Bulle le Mar 20 Nov 2012 - 9:57

Golem a écrit:Comment et pourquoi l'humain est devenu exclusivement sapiens ?
Cette question est une énigme.
Je n'arrive pas à comprendre ta question. L'humain n'est pas devenu exclusivement sapiens, puisque seuls les sapiens ont survécu et ont abouti à l'humain. Ce que tu expliques d'ailleurs ensuite.
Cet avantage évolutif consiste en une incroyable fertilité.
La donnée clef est le fait que le cerveau du sapiens à la naissance fait 25% du volume du cerveau du sapiens adulte, soit 360 cm3.
Quel est la relation entre le cerveau et la fertilité ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39564
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi et comment l'humain est-il devenu exclusivement sapiens ?

Message par Golem le Mar 20 Nov 2012 - 15:43

L'évolution buissonnante de l'arbre généalogique humain s'est mué en un seul tronc sapiens, exclusivement.

A la naissance, la tête du bébé doit pouvoir sortir par le trou de la maman.
Disons qu'une noix de coco ça passe sans dégat si tu fais confiance à ton corps et que tu suis le mouvement, et si tu mets un peu d'huile tu évites des douleurs à l'enfant.

Pour faire simple, si la taille de la tête du bébé à la naissance exède seulement d'un peu cette dimention de référence, ça déchire car le passage dans les tissus est trops étroit. La fréquence et la gravité des complications de l'accouchement augmentent, les chances de survie de la mère et de l'enfant diminuent.

Si l'espèce à une grosse tête à la naissance, toutes les mères et tous les enfants ont des chances de survies diminuées, ce qui affecte la fertilité de l'espéce.

Les néandertaliens avaient le même géne que les sapiens leur permétant une taille de cerveau réduite à la naissance.
Si les génes du néandertal avaient été moins opérationels à ce niveau, la taille de la tête de leurs enfants à la naissance n'aurait pas été un peu, mais beaucoup plus grosse qu'une noix de coco. Dans ce cas cela ne déchire pas en passant, çar ça coince au passage du pelvis et l'accouchement est impossible. Cela n'existe pas.

On peut donc en déduire que les néandertaliens étaient des sapiens archaïques et non des érectus modernes. (Le sapiens est une espèce de mammifère bipède à grosse tête. L'érectus est une espèce de mammifère bipède à tête normale.)

Cependant, la taille du cerveau du néandertal adulte est supérieure à la taille du cerveau du sapiens adulte.
Bien que nous n'ayons par encore eu la joie de trouver un bébé mort en europe depuis plus de cinquante milles ans, nos connaissances de la philogénie animale nous permet d'affirmer que la taille du cerveau du néandertal à la naissance est supérieure à celle des sapiens à la naissance.
Cela effecte la fertilité de ces groupes de population.

Nous savons par le registre fossile que les femmes de neandertal avaient une durée de vie moindre que leurs hommes, c'est habituellement le contraire chez les humains et cela s'explique par des accouchements difficiles.



Une femelle sapiens est capable de livrer une vingtaine d'enfants en restant opérationnelle dix ans de plus pour assister ses filles ainées en couches.
Parole de prophète: aucune néandertal n'a jamais accompli un tel prodige.
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum