Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Page 18 sur 21 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20, 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Tibouc le Sam 3 Nov 2012 - 0:46

Jipé a écrit:
Tibouc a écrit:
Bulle a écrit:C'est marrant on dirait vraiment que vous avez quelque chose à y perdre ...
Bien sûr qu'on a quelque chose à y perdre !
On a à y perdre de vivre dans une société scientiste, donc ennuyeuse à mourir.
La société actuelle est déjà fort peu désirable, alors si on rajoute encore une couche de rationalisme là-dessus on se dirige tout droit vers une société où toute la part de rêve, de magie, de mystère, qui constitue le sel de la vie aura disparue.
Y'aura plus qu'à se bourrer d'antidépresseurs, ou à se suicider au choix...
La zététique n'empêche pas de rêver, la magie lorsqu'on sait que c'est de la magie, cela peut-être merveilleux, divertissant, mais on sait que c'est de la magie et il ne faut pas nous faire croire que c'est autre chose...
Délit de rationalisme !!! diable au fouet

Par "magie" je ne parlais pas de prestidigitation, je parlais de la vraie magie, c'est à dire toutes les choses mystérieuses, paranormales, inexplicables, toutes les expériences bizarres, mystiques, que beaucoup font. Bref, tout ce que les sceptiques veulent désenchantés, alors qu'il est urgent de ré-enchanter le monde.

Quant au mystère, il y en aura toujours, rassure-toi, la zététique n'a pas vocation à "éliminer" le mystère, quand bien même elle essaierait, il y en aura encore et encore...
Donc, tes craintes ne sont pas fondées!
La simple fait qu'elle essaie la rend exécrable.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Ghazali le Sam 3 Nov 2012 - 2:48

Généralement, ceux qui se déclarent sceptiques, sont des personnes qui remettent systématiquement en cause tout ce qui leur déplait, en amalgamant volontairement les cas authentiques et le charlatanisme.
De ce fait, ils refusent pour vrai tout ce qui contredit leur postulat de départ (le postulat interdisant a priori, sans aucune preuve ni critère logique, un tas de réalités jugés impossibles de manière totalement arbitraire). Dès qu'un cas authentique leur parvient, ils se mettent à rire ou à le rejeter à défaut de l'examiner sérieusement et objectivement.

Par contre, quand il s'agit de leur adhésion à certaines superstitions subtiles ou à certaines croyances populaires (scientisme, démocratisme, capitalisme, consumérisme, progressisme indéfini, paradis terrestre en accomplissant toutes les pratiques rétrogrades et égocentriques possibles, etc.), ils ne veulent rien entendre, et leur esprit critique tout comme leur honnêteté leur font défaut, comme c'est pratique...Ils ne le sont donc que dans un seul sens, pour nombre d'entre eux (encore une fois, pas de généralisation).
Donc pour moi il y a du pour et du contre.

http://pseudo-scepticisme.com/Critique-de-la-these-de-Richard.html

http://www.metapsychique.org/

http://www.metapsychique.org/IMG/pdf/Epistemologie_du_paranormal_et_education_critique.pdf

Ghazali
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 106
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Eveillé
Humeur : neutre
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par JO le Sam 3 Nov 2012 - 7:40

Il est courant qu'un Nobel scientifique juge un travail qui n'a rien à voir avec sa spécialité . Le public suit , de confiance, alors qu'un fort en science peut être inculte en littérature ,en art ou en parapsychologie . L'excellence dans un domaine ne donne pas autorité dans un autre . Charpack était très fort, aussi, pour juger de tout a priori .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22376
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Bulle le Sam 3 Nov 2012 - 8:37

Ghazali a écrit:Généralement, ceux qui se déclarent sceptiques, sont des personnes qui remettent systématiquement en cause tout ce qui leur déplait, en amalgamant volontairement les cas authentiques et le charlatanisme.
De ce fait, ils refusent pour vrai tout ce qui contredit leur postulat de départ (le postulat interdisant a priori, sans aucune preuve ni critère logique, un tas de réalités jugés impossibles de manière totalement arbitraire). Dès qu'un cas authentique leur parvient, ils se mettent à rire ou à le rejeter à défaut de l'examiner sérieusement et objectivement.
On parle de la zététique pas du scepticisme "en général".

_________________
Hello Invité !  Le du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39931
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Jipé le Sam 3 Nov 2012 - 8:47

Tibouc:
Par "magie" je ne parlais pas de prestidigitation, je parlais de la vraie magie, c'est à dire toutes les choses mystérieuses, paranormales, inexplicables, toutes les expériences bizarres, mystiques, que beaucoup font. Bref, tout ce que les sceptiques veulent désenchantés, alors qu'il est urgent de ré-enchanter le monde.
En quoi ces phénomènes sont-ils magnifiques et "enchanteraient" le monde ?
jipé a écrit:
Quant au mystère, il y en aura toujours, rassure-toi, la zététique n'a pas vocation à "éliminer" le mystère, quand bien même elle essaierait, il y en aura encore et encore...
Donc, tes craintes ne sont pas fondées!
Tibouc a écrit:
La simple fait qu'elle essaie la rend exécrable.
Non, j'ai dit "elle essaierait", et pas elle essaie...Ton jugement n'est qu'un sentiment personnel fait d'a priori et de préjugé, ta généralisation ne correspond pas à la réalité...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25610
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Katan le Sam 3 Nov 2012 - 12:44

Ghazali a écrit:Généralement, ceux qui se déclarent sceptiques, sont des personnes qui remettent systématiquement en cause tout ce qui leur déplait, en amalgamant volontairement les cas authentiques et le charlatanisme.
De ce fait, ils refusent pour vrai tout ce qui contredit leur postulat de départ (le postulat interdisant a priori, sans aucune preuve ni critère logique, un tas de réalités jugés impossibles de manière totalement arbitraire). Dès qu'un cas authentique leur parvient, ils se mettent à rire ou à le rejeter à défaut de l'examiner sérieusement et objectivement.

Par contre, quand il s'agit de leur adhésion à certaines superstitions subtiles ou à certaines croyances populaires (scientisme, démocratisme, capitalisme, consumérisme, progressisme indéfini, paradis terrestre en accomplissant toutes les pratiques rétrogrades et égocentriques possibles, etc.), ils ne veulent rien entendre, et leur esprit critique tout comme leur honnêteté leur font défaut, comme c'est pratique...Ils ne le sont donc que dans un seul sens, pour nombre d'entre eux (encore une fois, pas de généralisation).
Donc pour moi il y a du pour et du contre.
bravo , rien à redire. C’est un grand classique, quelle que soit l’idéologie d’ailleurs. L’esprit critique est très affûté pour dénigrer ce qui ne correspond pas à l’idéologie, puis il disparaît complètement lorsqu’il s’agit de ce qui va dans le sens de l’idéologie, laissant la place à une curieuse adoration sans condition. C’est de l’esprit critique à géométrie variable.

Après, la question que je me pose parfois, c’est de savoir où s’arrête l’aveuglement et où commence la mauvaise foi. Difficile à dire.
Les rationalistes ici présents ont bien dû être parfois déstabilisés par certains arguments j’imagine, même s’ils n’en laissent rien paraître. Et pourtant, ils demeurent arc-boutés à leur idéologie comme des berniques à leur rocher. Je crois que c’est ça qui me fascine le plus : la force, l’extrême puissance des idéologies. Einstein devait penser à ça lorsqu’il a déclaré qu’un préjugé était plus difficile à briser qu’un atome…

Jipé a écrit:Ce ne sont pas les disciplines à éliminer (sauf danger reconnu) mais les charlatans de ces disciplines...
Je serais curieux que tu me donnes un exemple d’un guide spirituel, d'un voyant, d'un télépathe ou d’un thérapeute utilisant une technique alternative à la médecine classique que tu ne considères pas comme un charlatan. Parce que jusqu’à présent, selon toi, la biorésonance est du charlatanisme, Krishnamurti est un charlatan, Eckhart Tolle est un charlatan, Yolande Duran Serrano est un charlatan, Anton Parks est un charlatan, le Reiki est du charlatanisme, etc. etc.

Stirica a écrit:Une personne dont le seul but dans la vie est de sauver d'autres vies.
Les sauver de quoi mon Dieu ? De la mort ? Il m’avait pourtant semblé que la mort était inéluctable… Et puis la mort n’est qu’un passage, la vie est indestructible ! L’inverse de la mort n’est pas la vie, c’est la naissance. La vie est au-delà du temps. Beyond the time. Beyond the space. Pourquoi vouloir sauver ce qui est indestructible ?
avatar
Katan
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 417
Localisation : Ici et maintenant
Identité métaphysique : Vide
Humeur : Variable
Date d'inscription : 28/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par ronron le Sam 3 Nov 2012 - 15:30

Katan a écrit:C’est un grand classique, quelle que soit l’idéologie d’ailleurs. L’esprit critique est très affûté pour dénigrer ce qui ne correspond pas à l’idéologie, puis il disparaît complètement lorsqu’il s’agit de ce qui va dans le sens de l’idéologie, laissant la place à une curieuse adoration sans condition. C’est de l’esprit critique à géométrie variable.

Après, la question que je me pose parfois, c’est de savoir où s’arrête l’aveuglement et où commence la mauvaise foi. Difficile à dire.

Les rationalistes ici présents ont bien dû être parfois déstabilisés par certains arguments j’imagine, même s’ils n’en laissent rien paraître. Et pourtant, ils demeurent arc-boutés à leur idéologie comme des berniques à leur rocher. Je crois que c’est ça qui me fascine le plus : la force, l’extrême puissance des idéologies. Einstein devait penser à ça lorsqu’il a déclaré qu’un préjugé était plus difficile à briser qu’un atome…
On peut dire la même chose de l'esprit religieux...
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Jipé le Sam 3 Nov 2012 - 15:35

ronron a écrit:
Katan a écrit:C’est un grand classique, quelle que soit l’idéologie d’ailleurs. L’esprit critique est très affûté pour dénigrer ce qui ne correspond pas à l’idéologie, puis il disparaît complètement lorsqu’il s’agit de ce qui va dans le sens de l’idéologie, laissant la place à une curieuse adoration sans condition. C’est de l’esprit critique à géométrie variable.

Après, la question que je me pose parfois, c’est de savoir où s’arrête l’aveuglement et où commence la mauvaise foi. Difficile à dire.

Les rationalistes ici présents ont bien dû être parfois déstabilisés par certains arguments j’imagine, même s’ils n’en laissent rien paraître. Et pourtant, ils demeurent arc-boutés à leur idéologie comme des berniques à leur rocher. Je crois que c’est ça qui me fascine le plus : la force, l’extrême puissance des idéologies. Einstein devait penser à ça lorsqu’il a déclaré qu’un préjugé était plus difficile à briser qu’un atome…
On peut dire la même chose de l'esprit religieux...
Oui...et on peut dire la même chose alors, des illumino/court-circuités... sourire

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25610
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Tibouc le Sam 3 Nov 2012 - 15:48

Jipé a écrit:Tibouc:
Par "magie" je ne parlais pas de prestidigitation, je parlais de la vraie magie, c'est à dire toutes les choses mystérieuses, paranormales, inexplicables, toutes les expériences bizarres, mystiques, que beaucoup font. Bref, tout ce que les sceptiques veulent désenchantés, alors qu'il est urgent de ré-enchanter le monde.
En quoi ces phénomènes sont-ils magnifiques et "enchanteraient" le monde ?
jipé a écrit:
Quant au mystère, il y en aura toujours, rassure-toi, la zététique n'a pas vocation à "éliminer" le mystère, quand bien même elle essaierait, il y en aura encore et encore...
Donc, tes craintes ne sont pas fondées!
Tibouc a écrit:
La simple fait qu'elle essaie la rend exécrable.
Non, j'ai dit "elle essaierait", et pas elle essaie...Ton jugement n'est qu'un sentiment personnel fait d'a priori et de préjugé, ta généralisation ne correspond pas à la réalité...
Sur wikipédia :
Moyen de lutte :
démystifier :
donner une interprétation scientifique du phénomène
expliquer quels subterfuges ou quels raisonnements erronés pourraient être utilisés pour nous amener à croire à la véracité du phénomène ou de la pseudo-science

Lien

Donc il est bien dit
1) que la zététique lutte contre les phénomènes paranormaux (et non qu'elles les étudie)
2) qu'elle essaye de démystifier (ce que j'ai appelé désenchanter le monde).

Ca répond à ta question "qu'avez-vous contre la zététique ?" ou t'as décidément décider de faire exprès de ne pas comprendre ?
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Jipé le Sam 3 Nov 2012 - 16:02

Pourquoi veux-tu que démystifier soit synonyme de désenchanter ? C'est tromper son monde que tu nous fais là... No

Tu as oublié de mettre dans le texte:

- promouvoir le développement de la culture scientifique, notamment à l'école :
- apprendre les principes d'une observation scientifique (c'est-à-dire une expérimentation et une recherche impartiale des données)
- apprendre à bien interpréter les résultats, et à en tirer les bonnes conclusions.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25610
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Katan le Sam 3 Nov 2012 - 20:49

ronron a écrit:On peut dire la même chose de l'esprit religieux...
Ah oui, complètement. C’est pour ça que j’ai parlé d’idéologie en général. Qu’elle soit religieuse, matérialiste, politique ou ce qu’on veut, une idéologie reste une idéologie, qui peut parfois aller jusqu’au fanatisme.

Jipé a écrit:Oui...et on peut dire la même chose alors, des illumino/court-circuités...
Ah non, pas du tout. L’illumination est une réalisation, un état de conscience. Ca n’a rien à voir avec une idéologie.

Jipé a écrit:apprendre à bien interpréter les résultats, et à en tirer les bonnes conclusions.
C’est-à-dire les conclusions matérialistes… rire
avatar
Katan
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 417
Localisation : Ici et maintenant
Identité métaphysique : Vide
Humeur : Variable
Date d'inscription : 28/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par zizanie le Sam 3 Nov 2012 - 21:53

Katan a écrit:
Jipé a écrit:Oui...et on peut dire la même chose alors, des illumino/court-circuités...
Ah non, pas du tout. L’illumination est une réalisation, un état de conscience. Ca n’a rien à voir avec une idéologie.
Une forme d'autisme?
Si la conscience ne se réfère plus au tangible mais uniquement au fantasme, l'être se dilue et meurt.
L'idéal se réfère à un réel espéré mais à un réel tout de même tangible.
Le fantasme est illusoire et hors de toute réalité, c'est un abandon, une fuite, une négation de toute réalité. Il n'aspire qu'a satisfaire l'ego même au risque de le détruire.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par zizanie le Sam 3 Nov 2012 - 22:02

Jipé a écrit:
ronron a écrit:
Katan a écrit:C’est un grand classique, quelle que soit l’idéologie d’ailleurs. L’esprit critique est très affûté pour dénigrer ce qui ne correspond pas à l’idéologie, puis il disparaît complètement lorsqu’il s’agit de ce qui va dans le sens de l’idéologie, laissant la place à une curieuse adoration sans condition. C’est de l’esprit critique à géométrie variable.

Après, la question que je me pose parfois, c’est de savoir où s’arrête l’aveuglement et où commence la mauvaise foi. Difficile à dire.

Les rationalistes ici présents ont bien dû être parfois déstabilisés par certains arguments j’imagine, même s’ils n’en laissent rien paraître. Et pourtant, ils demeurent arc-boutés à leur idéologie comme des berniques à leur rocher. Je crois que c’est ça qui me fascine le plus : la force, l’extrême puissance des idéologies. Einstein devait penser à ça lorsqu’il a déclaré qu’un préjugé était plus difficile à briser qu’un atome…
On peut dire la même chose de l'esprit religieux...
Oui...et on peut dire la même chose alors, des illumino/court-circuités... sourire
Et Tan nous fait ici un bel argumentaire montrant sa totale ignorance de ce qu'est l'esprit scientifique.
Car l'esprit critique scientifique s'applique en priorité à l'idéologie établie avant de s'appliquer aux idéologies alternatives.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Ghazali le Sam 3 Nov 2012 - 23:30

copier/coller d'un autre forum:
Au cours de nombreux voyages, je me suis aperçu qu'il existait de nombreux phénomènes supra-physiques qui ne cadraient plus du tout avec les paradigmes matérialistes et scientistes.

Des personnes capables, sans trucage, de se percer le corps (visage, ventre, bras, etc.) avec des lames sans éprouver de douleurs ou de saignements ou même de cicatrices. Des femmes stériles qui finirent par tomber enceinte en consultant un maître spirituel ou un guérisseur, des guérisons "miraculeuses" (des gens qui étaient paralysés ou aveugles depuis un certain temps), les effets à distance de la sorcellerie, etc.

De nombreux documentaires existent également comme celui de France 5, "Chamans, les maitres du désordre" (réalisé par Jean-Michel Corillion et dont la dernière diffusion sur France 5 date du vendredi 19 octobre 2012 : http://documentaires.france5.fr/documentaires/chamans-les-maitres-du-desordre ) qui se déroule au Maroc (en suivant différents sorciers, guérisseurs et chamans, comme Abdel tif, Abdellah le chaman "musulman", etc.), avec les guérisons spirituelles, les possessions sataniques, les effets physiques des mauvais djinns, la sorcellerie, etc. Il y a aussi les travaux et reportages de Arnaud Desjardins, de Claude Tresmontant ou encore de Khaled Bentounés et de Pierre-Yves Albrecht (ethnologue, écrivain, thérapeute et philosophe, qui a voyagé et enquête pendant plus de deux décennies sur le sujet) dans leur ouvrage : "Voyage au coeur des Zaouïas : Rencontre avec les soufis guérisseurs".

Depuis des millénaires, le chamanisme figure parmi les médecines les plus ancestrales mais aussi parmi les premiers moyens que l’homme a su développer pour contacter le Sacré. Pour ce voyage initiatique "en pays chamans", le film part au Maroc, à la rencontre d’Abdellah. Contraint d’accueillir le don qui lui a été fait, Abdellah se plaît à défier les reptiles les plus dangereux au monde ! Mais vaincre les serpents n’est pas son seul pouvoir. Abdellah le chaman vient au secours des hommes et accomplit, lors de cérémonies spectaculaires appelées "\"absents\"", les rites nécessaires à l’apaisement des Djinns, ces esprits maléfiques qui investissent le corps des hommes et exercent sur eux leur pouvoir pernicieux ! Alors il est légitime de s’interroger : pourquoi, au XXIe siècle, certains malades envisagent-ils la guérison en se tournant vers le chamanisme et la transe ?

L'existence des djinns, de la spiritualité, des dons spirituels, de la sorcellerie, de la Barakah et donc de "phénomènes" non-matériels/immatériels, de nature psychique ou spirituelle, existent bien. Des maladies sont guéries par voie spirituelle alors même que toutes les méthodes médicales modernes ont échoué.

Permettre par la Barakâh à des femmes ou des hommes qui étaient stériles (selon les conclusions médicales) d'être enfin fertiles. Dompter des serpents et cobra venimeux du simple regard (ou même les mettre en bouche) et faire en sorte qu'ils deviennent inoffensifs, être immunisé face à leurs attaques et à leurs venins, avaler des morceaux de verres ou les macher sans se couper ni éprouver aucune douleur, marcher sur le feu ou se faire toucher par des objets enflammés sans ressentir de douleur, des lames ou des aiguilles physiques qui pénètrent et traversent le corps humain de l'initié ou du sorcier sans lui causer de douleurs ni de blessures, pouvoir avaler de l'eau bouillante en la rafraichissant instantanément, et guérir certaines maladies psychiques par la transmission de la barakah à travers des éléments physiques (salives, toucher des mains, objets, etc.).

Les effets du dhikr (sincères et répétés intensément avec une ferme concentration) produisent d'importantes vertus spirituelles mais aussi thérapeutiques et physiques (chez certains êtres, cela leur permet même de se passer de nourriture matérielle durant un certain temps long, allant de plusieurs jours à plusieurs décennies, ce qui s'appelle l'inédie, tandis que d'autres peuvent se passer de repas pour ne se contenter que de quelques fruits par semaine sans éprouver aucune sensation de mal-être ou de faim). Aucun dysfonctionnement cérébral ni aucune anomalie neuronale n'est constatée chez la personne, et les maladies (insomnies, cécités, pertes de perceptions sensorielles, du langage parlé, possession, utiliser une langue morte du jour au lendemain, un être maléfique qui communique et donne des informations exactes sur le passé et le présent que le possédé ne pouvait pas savoir et parfois même sur des événements se déroulant à des kilomètres au même moment sans l'aide ou l'intermédiaire des outils de communication moderne tels que la radio, la télévision ou internet ; paralysie totale ou partielle du jour au lendemain ; force surhumaine spontanée ou voix non-humaine) ne proviennent pas de traumatismes. Aucun remède moderne ne fonctionne, et pourtant, parfois, par l'intervention d'un Prophète ou d'un Saint dans les songes ou à l'état de veille, par la Grâce d'Allah, des informations sur les traitements et méthodes précises à utiliser pour guérir fonctionnent très bien, ou bien par intervention spirituelle directe (issue de la Barakah d'Allah).



Aucune théorie matérialiste ni aucun postulat rationaliste ne parviennent à expliquer tout cela, qui sortent de ces paradigmes illusoires, contradictoires, limités, erronés et obsolètes.
Merci de respecter la charte

Ghazali
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 106
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Eveillé
Humeur : neutre
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Jipé le Dim 4 Nov 2012 - 8:56

Ghazali a écrit:Aucune théorie matérialiste ni aucun postulat rationaliste ne parviennent à expliquer tout cela, qui sortent de ces paradigmes illusoires, contradictoires, limités, erronés et obsolètes.
Ben non, la majorité de ces phénomènes s'expliquent très bien, seul un petit nombre d'entre eux restent pour le moment inexpliqués, mais grâce à la recherche scientifique, ils seront un jour aussi élucidés...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25610
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Bulle le Dim 4 Nov 2012 - 9:33

On dirait qu'on va bientôt avoir droit aux vérités scientifiques du Coran agrémentées d'un zeste de D'Espagnat, Denton, Beauregard, Charbonnier and co ! mdr

_________________
Hello Invité !  Le du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39931
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Katan le Dim 4 Nov 2012 - 13:27

Jipé a écrit:promouvoir le développement de la culture scientifique, notamment à l'école
C’est très général comme idée, mais qu’est-ce que ça veut dire en fait ? La science est déjà au menu dans les programmes scolaires que je sache.

La culture scientifique n’a pas vocation à répondre à toutes les questions qui se posent dans une vie. L’amour, la beauté, la passion etc. sont autant de domaines où la science n’est pas adéquate. La pensée rationnelle a pour pendant la pensée irrationnelle, intuitive, créative. Le cerveau gauche n’est que la moitié du cerveau humain, pourquoi négliger l'autre moitié ?

C’est un des principaux reproches qui sont fait à la zététique : le fait de vouloir ramener tous les problèmes, toutes les questions, à la pensée rationnelle. Le fait d’ériger la rationalité en juge suprême et unique du vrai et du faux.
C’est oublier complètement les qualités du cœur, les émotions et les sentiments profonds qui existent en nous. Qu’est-ce qui peut être meilleur juge que mon sentiment profond s’agissant de quelque chose qui me concerne ?

Les zététiciens devraient méditer cette phrase d’Einstein : « Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don. »
A ne privilégier que la raison, l’être humain se coupe de ses émotions, de ses sentiments, de son intuition, qui sont quasiment considérés comme des obstacles primitifs. Tout est sous contrôle, la spontanéité disparaît… et ce qui fait son humanité aussi. Ce n’est plus un être humain, c’est un robot.

zizanie a écrit:
Katan a écrit:Ah non, pas du tout. L’illumination est une réalisation, un état de conscience. Ca n’a rien à voir avec une idéologie.
Une forme d'autisme?
Si la conscience ne se réfère plus au tangible mais uniquement au fantasme, l'être se dilue et meurt.
D’où vient cette notion de « la conscience qui se réfère » ? Qu’est-ce que tu veux dire ?

zizanie a écrit:L'idéal se réfère à un réel espéré mais à un réel tout de même tangible.
Le fantasme est illusoire et hors de toute réalité, c'est un abandon, une fuite, une négation de toute réalité. Il n'aspire qu'a satisfaire l'ego même au risque de le détruire.
Quel fantasme ?

zizanie a écrit:Et Tan
Qui ça ?

zizanie a écrit:nous fait ici un bel argumentaire montrant sa totale ignorance de ce qu'est l'esprit scientifique.
Car l'esprit critique scientifique s'applique en priorité à l'idéologie établie avant de s'appliquer aux idéologies alternatives.
Je ne savais pas que « l’esprit scientifique » s’appliquait aux idéologies. Je pensais que l’esprit scientifique ne se préoccupait justement pas des idéologies, mais seulement de la nature. Je pensais que la science était neutre, qu'elle ne défendait aucun présupposé philosophique, aucune idéologie.

Toutes les idéologies sont des impasses selon moi. Elles peuvent être relativement fondées à l’occasion, mais leur problème principal réside dans leur absolutisme, leur fermeture sur elles-mêmes, leur prétention à détenir une vérité. Rien n’a fait plus de mal à l’humanité que ses idéologies. Idéologie religieuse, idéologie nazi, idéologie communiste, idéologie capitaliste pour n’en citer que quelques unes.

Et ce qui est en question ici, c’est l’idéologie rationaliste défendue par la zététique. Une idéologie qui place la raison au-dessus de toutes les qualités humaines. Une idéologie qui, comme toutes les autres, compte un certain nombre de croyances, d’opinions, aboutissant à une vision du monde érigée en dogme.
avatar
Katan
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 417
Localisation : Ici et maintenant
Identité métaphysique : Vide
Humeur : Variable
Date d'inscription : 28/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Jipé le Dim 4 Nov 2012 - 13:44

Tan:
C’est oublier complètement les qualités du cœur, les émotions et les sentiments profonds qui existent en nous. Qu’est-ce qui peut être meilleur juge que mon sentiment profond s’agissant de quelque chose qui me concerne ?
Pourquoi un zététicien, un sceptique ou un matérialiste ne pourrait-il pas avoir de sentiments, des émotions, du coeur ?
Chaque être humain à ces qualités là, d'ailleurs, comment s'empêcher d'avoir des émotions ou des sentiments ? Mais nous pouvons ensuite les raisonner si nécessaire, les contrôler s'ils sont trop forts et handicapants, et revenir à une logique, une cohérence, un raisonnement adapté aux situations...
Ce n'est pas une idéologie négative comme tu voudrais le faire croire, c'est un principe de vie qui se veut faire la part des choses, en particulier de remettre à sa place, le rêve, l'illusion, le fantasme, mais aussi la réalité, le concret, la logique de ce qui est...
Les deux aspects sont indispensables, le principal est de ne pas les mélanger!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25610
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Katan le Dim 4 Nov 2012 - 14:56

Jipé a écrit:Pourquoi un zététicien, un sceptique ou un matérialiste ne pourrait-il pas avoir de sentiments, des émotions, du coeur ?
Je n’ai pas dit qu’ils n’en ont pas, j’ai dit qu’ils les négligent parce qu’ils préfèrent se fier uniquement à la raison. Du coup ils sont beaucoup moins à l’écoute de leurs sentiments et émotions. Au lieu de les écouter pour ce qu’ils sont, de les laisser être, ils tentent de les contrôler par la raison. C’est ce que tu dis toi-même plus loin :
Jipé a écrit:Chaque être humain à ces qualités là, d'ailleurs, comment s'empêcher d'avoir des émotions ou des sentiments ? Mais nous pouvons ensuite les raisonner si nécessaire, les contrôler s'ils sont trop forts et handicapants, et revenir à une logique, une cohérence, un raisonnement adapté aux situations...
C’est exactement ce que je dénonce : vous voulez « raisonner les sentiments », les « contrôler par la raison ». Ils sont d’ailleurs perçus comme étant potentiellement « handicapants ». Tout est placé sous le joug de la raison. Souvent, les sentiments et la raison sont contradictoires, mais chez vous, c’est toujours le raisonnement qui l’emporte. Vous n’écoutez pas vos sentiments et vos émotions. Vous écoutez la raison.

Pourtant, les sentiments et les émotions ont toujours une raison d’être. Ils nous disent des choses, mais ils ne parlent pas le même langage que la raison. Ils ne sont pas analytiques, ils ne parlent pas avec des mots ; ils parlent avec des images, des symboles.

En cas de dilemme, notre sentiment profond nous indique toujours la meilleure solution. Elle est souvent intuitive, et la raison ne peut pas l’expliquer. Et pourtant, même si on ne sait pas pourquoi, on sait que c’est la meilleure solution.
Cette certitude a une puissance profonde, elle a le goût de l’évidence. Elle prend sa source au-delà du mental, au-delà de la raison, dans la pleine conscience. C’est de là que viennent la beauté, la création artistique, l’amour, les idées géniales etc. C’est en cela qu’Einstein qualifie l’intuition de « don sacré. »

Cette petite voix, la voix de la conscience, dit toujours la vérité. Elle ne s’exprime pas par la raison. Elle s’exprime par l’intuition, par le sentiment, par l’émotion, par la sensibilité.

Jipé a écrit:Ce n'est pas une idéologie négative comme tu voudrais le faire croire,
Toutes les idéologies sont néfastes. Pas seulement celle-là, mais celle-là aussi.

Jipé a écrit:c'est un principe de vie qui se veut faire la part des choses, en particulier de remettre à sa place, le rêve, l'illusion, le fantasme, mais aussi la réalité, le concret, la logique de ce qui est...
Oui, c’est un principe de vie qui pose comme préalable la supériorité et le monopole de la raison. Tout ce qui est du domaine de l’intuitif et de l’irrationnel est classé au rang d’illusion, de fantasme. C’est un principe de vie rigide, qui ne jure que par le concret, la logique. Toute poésie a disparu. C’est un aveuglement, parce que tout ce qui sort du cadre de la raison, du rationnellement explicable, est considéré comme une illusion, un rêve.

Jipé a écrit:Les deux aspects sont indispensables, le principal est de ne pas les mélanger!
Oui, les deux aspects sont indispensables, mais les rationalistes n’en voient qu’un des deux. Pour eux l’autre aspect est de l'ordre du fantasme, certes parfois sympathique, mais ils ne lui accordent aucun crédit.
avatar
Katan
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 417
Localisation : Ici et maintenant
Identité métaphysique : Vide
Humeur : Variable
Date d'inscription : 28/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Jipé le Dim 4 Nov 2012 - 15:48

Ben, je crois que tu n'as toujours pas compris, qu'il y a plusieurs étapes, toi tu restes bloqué sur la première, il semblerait que c'est en fonction de sa construction mentale, phénomène connu selon des recherches en neurosciences...
Après l'émotion et/ou le sentiment, qui sont du domaine du percept, il y a la réflexion et le raisonnement, et dernière étape le décisionnel.

Toute activité mentale et les activités cérébrales qui la sous-tendent reposent sur des mécanismes de traitement de l'information, c'est à dire un ensemble d'opérations sur les signaux nerveux...
Ce mécanisme est très bien étudié et son cheminement est: percept-concept-décision, il ne peut pas se bloquer sur simplement le sentiment/émotion/intuition. Il ne serait, dans ce cas, pas achevé, il manque une partie du traitement de l'information celui de la synthèse menant à la conclusion...

Il ne faut pas oublier que les prises de décision font appel à des processus émotionnels, bien sûr, mais motivationnels aussi, et dont le but consiste non seulement à évaluer la pertinence des informations se trouvant dans l'environnement, mais encore d'orienter le comportement en direction des buts à atteindre.
Or, lorsqu'on reste au niveau du rêve, de l'illusion et du fantasme, ne se présente pas la nécessité d'atteindre un but, car le but serait justement cause de désillusion, de retour à la rationalité...Concept qui ne convient pas dans le système de fonctionnement de ceux qui partagent ton point de vue...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25610
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par ronron le Dim 4 Nov 2012 - 16:28

zizanie a écrit:Car l'esprit critique scientifique s'applique en priorité à l'idéologie établie avant de s'appliquer aux idéologies alternatives.
L'idéologie ambiante peut aussi être scientifique. D'ailleurs ne l'est-elle pas à un certain degré?

On n'a qu'à prendre comme exemple la définition même de la théorie scientifique qui ne se veut pas justement un point final mais un pas en suspens dans l'appréhension de la réalité. Et attention, je ne dis certainement pas que la science doit être rejetée. Je dis plutôt que l'esprit critique doit être neutre, indépendant et garder une certaine distance même par rapport à la science. La science demeure un outil privilégié de vérification mais, en même temps, pourquoi serait-ce si difficile d'avouer que pour tel ou tel phénomène, le dossier n'est pas clos?

Combien faut-il d'esprit critique à un esprit scientifique pour ne pas tomber dans le piège de l'argument d'autorité scientifique?

À mon sens, je trouve que nous sommes biaisés au point de départ à divers degrés par notre vision personnelle et que l'esprit critique n'est pas chose évidente... La preuve ici même...

Qui osera avouer qu'il y a toujours un bémol?
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Katan le Dim 4 Nov 2012 - 17:57

Jipé a écrit:Ben, je crois que tu n'as toujours pas compris, qu'il y a plusieurs étapes, toi tu restes bloqué sur la première, il semblerait que c'est en fonction de sa construction mentale, phénomène connu selon des recherches en neurosciences...
Après l'émotion et/ou le sentiment, qui sont du domaine du percept, il y a la réflexion et le raisonnement, et dernière étape le décisionnel.

Toute activité mentale et les activités cérébrales qui la sous-tendent reposent sur des mécanismes de traitement de l'information, c'est à dire un ensemble d'opérations sur les signaux nerveux...
Ce mécanisme est très bien étudié et son cheminement est: percept-concept-décision, il ne peut pas se bloquer sur simplement le sentiment/émotion/intuition. Il ne serait, dans ce cas, pas achevé, il manque une partie du traitement de l'information celui de la synthèse menant à la conclusion...

Il ne faut pas oublier que les prises de décision font appel à des processus émotionnels, bien sûr, mais motivationnels aussi, et dont le but consiste non seulement à évaluer la pertinence des informations se trouvant dans l'environnement, mais encore d'orienter le comportement en direction des buts à atteindre.
Or, lorsqu'on reste au niveau du rêve, de l'illusion et du fantasme, ne se présente pas la nécessité d'atteindre un but, car le but serait justement cause de désillusion, de retour à la rationalité...Concept qui ne convient pas dans le système de fonctionnement de ceux qui partagent ton point de vue...
Si je comprends bien ce que tu essayes de dire, tu racontes que les mystiques, les spiritualistes etc. ne se servent pas de la raison. Chez eux, le cortex a été amputé par le besoin de fantasmer et la peur de la désillusion, et ils en seraient donc restés au niveau du cerveau reptilien et du cerveau mammalien.

C’est rigolo comme façon de voir les choses, mais c’est aussi complètement délirant… Tu confonds le traitement de l’information avec les différentes modalités que le cerveau peut utiliser pour traiter cette information, comme s'il n'y en avait qu'une (la façon rationnelle). Les capacités analytiques du cerveau ne sont en aucun cas postérieures aux capacités intuitives dans le traitement de l’information. Ce sont juste deux méthodes de fonctionnement différentes, qui ont vocation à s’équilibrer.

D’un côté (le gauche), on trouve le fonctionnement analytique, logique, rationnel. De l’autre côté (le droit), on trouve le fonctionnement analogique, intuitif, empirique. Le cerveau gauche fonctionne à partir du détail ; le cerveau droit fonctionne sur le global.

Quand on n’utilise que le cerveau gauche, le cerveau droit perd petit à petit ses capacités, comme un muscle inutilisé qui s’atrophie. Les capacités du cerveau gauche sont fort utiles, mais celles de l’autre hémisphère le sont aussi. C’est ça le problème : les rationalistes nient (ou au minimum relativisent fortement) l’utilité des capacités intuitives, en les subordonnant systématiquement à la raison. Mais la raison n'est pas toujours adéquate. On n’enfonce pas un clou avec un tournevis. Il faut un marteau pour ça.

La raison est un outil adapté à beaucoup de choses, mais elle s’avère totalement inadaptée pour nombre d’autres. Quand par exemple j'entends des philosophes comme Michel Onfray qui convoquent la raison comme moyen d'accéder à un certain bien-être, je saute au plafond.
Il y a un profond déséquilibre chez ceux qui ramènent toujours tout à la raison, qui aboutit invariablement à un manque d’imagination, à une incapacité à comprendre et à admettre ce que la raison ne peut concevoir. La raison ne peut voir ce qui sort de son système théorique. L’évidence intuitive ne parvient pas à s’imposer.
avatar
Katan
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 417
Localisation : Ici et maintenant
Identité métaphysique : Vide
Humeur : Variable
Date d'inscription : 28/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Jipé le Dim 4 Nov 2012 - 18:01

La notion cerveau droit et cerveau gauche est une légende urbaine largement dépassée depuis quelques années...Mets-toi à jour, Tan lol!

Voir ici

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25610
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Katan le Dim 4 Nov 2012 - 18:13

Je sais bien que c’est simpliste de ramener la raison à l’hémisphère gauche et l’intuition à l’hémisphère droit, mais c’est un langage que tout le monde comprend. Il n’y a pas que des grands neuroscientifiques comme toi sur ce forum , et le fond du problème n’est pas la localisation spatiale (si elle existe, ce qui reste à voir) des différentes capacités de l’esprit humain, mais bien les capacités en question. Si tu préfères parler de fonctionnement rationnel au lieu de cerveau gauche et de fonctionnement intuitif au lieu de cerveau droit, pas de problème, mais j’ai l’impression que le but de la manœuvre est surtout de dévier la conversation… mais de la part de quelqu’un qui confond le traitement de l’information avec les modalités du traitement de l’information, la critique me fait sourir…
avatar
Katan
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 417
Localisation : Ici et maintenant
Identité métaphysique : Vide
Humeur : Variable
Date d'inscription : 28/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'avez-vous contre la zététique et le scepticisme ?

Message par Tibouc le Dim 4 Nov 2012 - 18:16

Jipé a écrit:Ce n'est pas une idéologie négative comme tu voudrais le faire croire, c'est un principe de vie qui se veut faire la part des choses, en particulier de remettre à sa place, le rêve, l'illusion, le fantasme, mais aussi la réalité, le concret, la logique de ce qui est...
Les deux aspects sont indispensables, le principal est de ne pas les mélanger!
ah d'accord ! Donc si je résume les sceptiques font une séparation stricte entre deux aspects de leur personnalité : le rêveur et le rationnel.

C'est donc une forme de schizophrénie...

rire
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 18 sur 21 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20, 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum