Les pics

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Les pics

Message par Geveil le Lun 15 Oct 2012 - 18:26

Un texte que j'ai reçu de " Biosphère", que je destine en particulier à Troubadour:
Bi-mensuel (16 au 31 octobre 2012)
-INFO n° 296 pics de production, effondrement d’une civilisation
info à faire circuler sans modération

Nous devrions tous être inquiet de l’arrivée du pic pétrolier, ce moment où les réservoirs naturels déjà bien ponctionnés commencent à rendre l’âme. Pour le pétrole conventionnel, c’est une réalité ; depuis 2006, nous avons atteint le maximum de production possible. Commence alors la descente énergétique, une catastrophe pour une civilisation thermo-industrielle, basée sur la puissance du feu issue des énergies fossiles. Comme tout est lié, différents pics supplémentaires arrivent, pic du poisson, des métaux, etc. En résumé, peak oil, peak all, peak everything. 
L’urgence écologique n’est donc pas un vain mot. Pourtant les politiques, d’Hollande à Obama, appellent encore de leurs vœux le retour de la croissance, donc l’utilisation de ressources naturelles supplémentaires. Funeste croyance qui nous empêche de réagir par la frugalité joyeuse..
1/7) Pic pétrolier, pic de la mondialisation, pic de notre civilisation
Le pic pétrolier ne signifie pas que le monde soit à court de pétrole. Cette expression décrit le moment où la production pétrolière ne peut plus augmenter. A ce moment, il reste encore beaucoup de pétrole. Mais il est tout simplement beaucoup plus difficile à découvrir et à extraire, ce qui signifie qu’il devient très ardu, voire impossible, d’accroître la production mondiale. L’offre reste stable pendant un temps (en plateau), puis finit par entrer en phase de déclin terminal. La perspective du pic pétrolier n’est plus une théorie marginale soutenue par quelques alarmistes. C’est une réalité géologique. Compte tenu du rôle fondamental du pétrole dans nos économies, cela signifie le début d’une nouvelle ère dans l’histoire humaine.
Face à une production pétrolière stagnante, la demande continue de croître considérablement : La Chine, l’Inde, la Russie… , ce qui implique une concurrence croissante pour accéder à une offre limitée. Les principes économiques de base indiquent qu’avec une offre qui stagne et une demande qui augmente, le pétrole va devenir beaucoup plus cher - une configuration qui est déjà à l’œuvre, masquée par la crise financière. Actuellement, le monde consomme environ 89 millions de barils par jour, soit 32 milliards de barils par an. Ces chiffres stupéfiants expliquent pourquoi le pétrole est comparé à un élément vital de la civilisation industrielle. Comme pratiquement tous les produits d’aujourd’hui sont dépendants du pétrole, l’âge du pétrole cher renchérira les prix des marchés du commerce mondial. Le pic pétrolier se traduira donc probablement par un « pic de la mondialisation ». Certains spécialistes de l’énergie estiment même que le pic pétrolier pourrait signifier la « fin de la croissance économique », car les économies ont besoin d’énergie bon marché pour se développer. Ce qui pourrait bien provoquer une relocalisation des économies - non pas en raison de décisions de responsables politiques, ni d’une revendication citoyenne - mais simplement comme la conséquence de marchés réagissant à la hausse des cours du pétrole.
L’avenir ne ressemblera en rien au passé, et nous devrions nous préparer à cela - psychologiquement, socialement, économiquement et politiquement. La montée des sociétés de consommation depuis la révolution industrielle n’a été possible qu’en raison de l’abondance des combustibles fossiles bon marché. Les consommateurs du monde entier devraient commencer à se préparer à une forte révision à la baisse de ces styles de vie si intensifs en énergie et ressources qui sont largement prisés aujourd’hui. A titre d’exemple, en l’absence de pétrole, l’australien moyen devrait mobiliser environ 130 « esclaves énergétiques », travaillant huit heures par jour, pour maintenir son style de vie. Bien que l’exigence de consommer moins de choses provoquera un grand - et désagréable - choc culturel pour tous ceux qui ne l’ont pas anticipé, on pourrait bénéficier de cette transition en adoptant volontairement un mode de vie plus simple. Consommer moins, vivre plus. Cela vaut la peine d’y réfléchir.
Nous devons réinventer une « bonne vie », au-delà de la culture du consumérisme. Si nous attendons que le consumérisme soit abandonné sous la contrainte des circonstances, la transition vers l’après ne sera pas une bénédiction mais une malédiction.
Samuel Alexander, Sydney Morning Herald, 11 janvier 2012
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=3163
2/7) Pic du poisson, lié au pic pétrolier
Par analogie au peak oil, le peak fish a été atteint lors de la décennie 1990. En 1995, la capture a atteint son tonnage maximum avec 95 millions de tonnes. Depuis, la pêche mondiale plafonne autour de 90 millions de tonnes. Pour Reg Watson*, l'humanité est au maximum de l'exploitation des ressources mondiales de pêche : « Nous pourrions avoir atteint un pic pour les poissons au même moment où nous pourrions connaître la même situation avec les réserves de pétrole ... Il semble que nous consacrons de plus en plus d'énergie et de ressources pour saisir le même tonnage de poissons voire moins. » Il est vrai que le pétrole et la pêche ont partie liée. En 2006, il a fallu utiliser 22,6 millions de « chevaux » pour l'ensemble de l'industrie de la pêche mondiale. Les ressources halieutiques sont renouvelables, mais la surpêche a détérioré les chaînes trophiques grâce au pétrole à bas prix.
Cette évolution néfaste est renforcée par la bêtise des Etats : les énormes aides publiques (4,3 milliards d'euros entre 2007 et 2013, notamment des exemptions de taxes sur le carburant) consenties dans l'Union européenne favorisent la surexploitation des ressources halieutiques : « Les subventions ont alimenté la surpêche en réduisant artificiellement les coûts d'exploitation, tout en augmentant la capacité des captures des flottes »**. Les bateaux européens travaillent notamment au large des côtes ouest-africaines, moyennant une redevance payée à 90 % par l'Union européenne. Des opérateurs impliqués dans des activités de pêche illégale continuent de toucher des aides publiques malgré leurs condamnations. On subventionne le désastre environnement à la fois avec les aides à la pêche et les subventions aux énergies fossiles !
Le poisson compte aujourd'hui pour 12 % des calories consommées per capita dans le monde comparé à environ 20 % pour la viande. Le désastre alimentaire se profile avec la baisse des prises de poisson liées à la descente énergétique. La solution ? Des chalutiers plus petits, sortant moins souvent, laissant aux stocks de poissons le temps de se régénérer. Vivement le retour à la marine à voile… et au régime semi-végétarien ?
* intervention de Reg Watson en février 2011 lors de la conférence annuelle l'Association américaine pour la promotion de la science (AAAS), chapitre « Des terres et des océans » (Land and Oceans)
** LE MONDE, 13-14 mai 2012 Les aides publiques européennes encouragent la surpêche
à lire : Plus un poisson d’ici 30 ans ? (surpêche et désertification des océans) de Stephan Beaucher
3/7) Après le pic pétrolier, le pic charbonnier
A lire le quotidien LE MONDE, nous avons l’impression d’une éternelle abondance : « Vendez l’or et investissez tout dans le charbon. »… « La demande de charbon devrait tripler en Inde d’ici à 2030 ». Dans l’article* de Julien Bouissou, aucune interrogation sur la pérennité de cette ressource fossile et sur ses effets néfastes sur le réchauffement climatique. Comme toujours, les nécessaires économies d’énergie sont occultées au profit de l’euphorie des marchés (« Coal India valorisée à 28,3 milliards d’euros » !). Julien Bouissou devrait lire d’urgence Blackout, Coal, Climate and the Last Energy Crisis** de Richard Heinberg.
Après son livre de 2003 sur le pic pétrolier, Richard Heinberg se consacre au pic charbonnier : la production de charbon suit la même courbe que la production de pétrole. Elle aussi commence par augmenter, atteint un maximum, puis décline inexorablement au fur et à mesure que les gisements s’épuisent. Les chiffres officiels ignorent généralement les différentes qualités de charbon ou les présentent d’une manière exagérément simplifiée, ce qui donne une fausse impression d’abondance. Il n’empêche que le pic charbonnier chinois aura lieu entre 2015 et 2032, aux USA entre 2025 et 2040 …
Heinberg conclut que le charbon est suffisamment abondant pour avoir un impact conséquent sur le climat mais ne l’est pas assez pour remplacer durablement les autres énergies fossiles une fois qu’elles auront commencées à décliner. Après 2020 la stagnation puis le déclin de la production de charbon, combinée avec le déclin accéléré de la production de gaz et de pétrole touchera toutes les économies thermo-industrialisées. Entre 2030 et 2040, le commerce du charbon cessera presque totalement et la production de pétrole sera devenue marginale et essentiellement consommée sur place. Les coupures d’électricités deviendront la norme et l’activité industrielle disparaîtra progressivement. Les infrastructures mal entretenues s’effondreront tandis que le manque de carburant bloquera les communications. Les investissements dans les énergies renouvelables seront devenus impossibles, faute de moyens. Le niveau de vie baissera de manière dramatique. Seules les nations disposant de ressources fossiles ou d’une solide agriculture de subsistance pourront survivre. Partout ailleurs, l’ordre social disparaîtra et les gouvernements cesseront de fonctionner.
Comme disait le Sheikh Rashid ben Saïd al-Maktoum, émir de Dubaï : « Mon grand-père se déplaçait en chameau. Mon père conduisait une voiture. Je vole en jet privé. Mes fils conduiront des voitures. Mes petits-fils se déplaceront en chameau »***.
* LeMonde du 5 novembre 2010, En Inde, le plus gros producteur mondial de charbon…
** http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/richard-heinberg-pic-charbonnier-60648
*** in Pétrole, la fête est finie de Richard Heinberg (Résistances, 2008)
4/7) Pic de l’uranium, la fin du nucléaire
Les réserves prouvées sont de 2,5 millions de tonnes, la production annuelle de 54 000 tonnes, nous aurions donc pour 46 ans seulement de réserves. Comme certains prévoient un doublement des capacités électronucléaires, le délai de pénurie se raccourcit d’autant ; les ressources seront entièrement consommées d’ici à 2035. Aucune découverte récente n’a été réalisée en dehors de l’extension de gisements déjà connus ; comme les teneurs en uranium sont de plus en plus faible, il faut de l’énergie, beaucoup d’énergie pour en produire. Or le pic pétrolier est dépassé, l’énergie sera un autre facteur limitant.
Alors Robert Vance*, analyste à l’Agence pour l’énergie nucléaire, se met à rêver : « Si le prix de l’uranium montait très haut, il pourrait devenir rentable d’exploiter des sources d’uranium alternatives, comme les phosphates ou l’eau de mer. » La concentration d'uranium dans les roches de l’écorce terrestre est de l'ordre de 3 g/tonne, et de 3 mg/d'uranium par mètre cube d'eau de mer, soit mille fois moins que dans les roches. Or les techniques d'extraction de l'uranium par matrice à échange d'ions est très gourmande en énergie et les coûts liés à son extraction sont exorbitants. Le minerai considéré comme exploitable a une teneur de l'ordre de 1 à 2 kg d'uranium par tonne de minerai, soit plusieurs centaines de fois la concentration naturelle moyenne du sol.
D’autres rêvent à la génération IV du nucléaire, à l’avenir toujours aussi flou. En France on mise encore sur l’ASTRID, Advanced Sodium Technological Reactor for Industrial Demonstration. Ce n’est qu’un pari, indigne substitut improbable aux économies d’énergie. De toute façon ces futuristes réacteurs ont quand même besoin pour leur démarrage de plutonium, donc d’uranium ! Y’a pas de doute, il faut sortir du nucléaire. Il est nécessaire de s’organiser de toute urgence pour que nos besoins en énergie soient juste équivalents à l’énergie réellement renouvelable. C’est pas gagné, d’autant plus que presque personne n’a conscience de cette inéluctable perspective…
* Science & Vie n° 1136, mai 2012, Cuivre, or, uranium, phosphore… Alerte à la pénurie
5/7) Peak all, bientôt la pénurie de tout, énergie et minerais
Voici un résumé de l’introduction du dossier de Science & Vie, « Alerte à la pénurie »* :
« Depuis deux siècles, cornucopiens et malthusiens s’affrontent. D’un côté les éternels optimistes de la corne d’abondance qui pensent que sous l’effet de l’économie de marché, de la technologie et du génie humain le spectre du manque sera toujours repoussé. Mais cuivre, phosphore, uranium, or…, des éléments toujours plus nombreux connaissent des signes annonciateurs de pénurie. Nous entrons dans une nouvelle ère, celle des malthusiens. Le pétrole, qui a connu son pic de production en 2006, n’est que la première d’une longue liste de matières premières appelées à nous manquer. L’humanité ne pourra plus pomper longtemps la croûte terrestre au rythme exponentiel de sa consommation sans se heurter aux limites de la géologie.
Premier signe annonciateur, la maigre liste des gisements nouvellement découverts. Ensuite, l’épuisement des grands gisements. Troisième indice, la flambée des prix ; l’explosion de la demande concentre les inquiétudes. Enfin, le dernier symptôme se cache dans l’énergie qu’il faut désormais déployer pour récupérer une même quantité de matière. L’industrie minière dévore déjà entre 4 et 10 % de la production d’énergie primaire mondiale. La fin du pétrole bon marché mettra hors d’atteinte nombre de minerais. Voici le nombre d’années de réserves compte tenu des stocks connus et du rythme de production : Antimoine (11 ans) ; Indium (17 ans) ; Zinc (20 ans) ; Or (20 ans) ; Hélium (23 ans) ; Cuivre (38 ans) ; Uranium (46 ans) ; Rhénium (50 ans) ; Rhodium (100 ans) ; Phosphore (340 ans).
La croyance en une substitution perpétuelle est naïve, la Terre a été explorée de long en large. De plus la dissémination des métaux dans différents produits marchands rend difficile leur récupération. Enfin les énergies renouvelables, en particulier l'éolien et le solaire, sont très dépendantes de métaux rares dont l'accès pourrait devenir de plus en plus incertain, a fortiori si ces formes d'énergie doivent être massivement développées. Exemple : le dysprosium et le néodyme, deux terres rares produites presque exclusivement par la Chine, laquelle a d'ores et déjà fait savoir que ses gisements actuels étaient en déclin. Une voiture hybride contient un kilogramme de néodyme, une éolienne presque une tonne ! 
Le choc promet d’être rude : il en va ni plus ni moins du maintien de notre mode de vie. Bienvenue dans l’ère de la rareté, du manque et des carences… »
* Science & Vie n° 1136, mai 2012, Cuivre, or, uranium, phosphore… Alerte à la pénurie
6/7) Pic du phosphore, bientôt la famine
Notre corps contient du phosphore, comme les allumettes ! Car le phosphore forme la structure même de l’ADN. L’être humain en réclame à peu près deux grammes par jour et il n’y a aucun substitut possible. Le pic mondial de production du phosphore devrait avoir lieu au milieu des années 2030, ce qui veut dire baisse de production agricole alors qu’il faudrait nourrir les 9 milliards d’habitants prévus par les démographes en 2050.
Les écologistes connaissent bien les limites à l’intérieur desquels peuvent fonctionner les quatre cycles fondamentaux : carbone, azote, eau et phosphore sans lesquels il n’y a pas de vie possible. Mais « avec l’avènement de la Révolution industrielle, on s’est préoccupé d’accélérer les processus de croissance pour ajuster les productions de nourriture et de matières premières aux besoins des populations des usines. Rien d’efficace n’a été tenté pour compenser la perte de fertilité entraînée par l’augmentation considérable des productions végétales et animales (…) La réflexion sur l’humus des praticiens contemporains de l’agriculture biologique est déterminante dans la gestion des matières organiques fertilisantes. Pourtant la mentalité NPK (azote, phosphore, potassium) de l’agriculture chimique prédomine.* » Après l’utilisation du guano jusqu’à épuisement, vient l’utilisation du minerai de phosphate. La consommation planétaire annuelle de P est de 170 millions de tonnes. Elle croît de 5 % en moyenne. Les réserves facilement exploitables sont de 15 000 millions de tonnes, soit environ 90 ans au rythme actuel d’exploitation. Cette utilisation massive explique pour partie la multiplication de la population mondiale par quatre au XXe siècle. Le phosphate, n’a jamais été sauvegardé, mais au contraire gaspillé par l’agriculture productiviste. Des 15 millions de tonnes de phosphore épandues chaque année en France, seuls trois millions sont assimilé puis rejetés dans les égouts, solubilisées dans l’eau, se perdant dans les mers sans recyclage possible. Il en était autrement autrefois. Le fumier, récupérant les excréments des animaux et des hommes, était utilisé comme engrais et bouclait le cycle.
Jean-Claude Fardeau, de l’Institut national de la recherche agronomique, s’inquiète de la situation actuelle. L’urbanisation n’opère plus le recyclage, l’alimentation de plus en plus carnée nécessite encore plus de phosphate, mais aucune autorité publique ne s’intéresse au phosphore.  Andrea Ulrich, de l’école polytechnique de Zurich : « Ignorer ce problème met en péril la sécurité alimentaire mondiale.** » Pour Yves Cochet, le phosphore est un facteur limitant au sens de la loi de Liebig : le fonctionnement d’un organisme est limité par le facteur dont la quantité est la moins favorable. Si le phosphore manque, la production agricole chutera.
* 1940 Testament agricole (pour une agriculture naturelle) de Sir Albert Howard
** Science & Vie n° 1136, mai 2012, Cuivre, or, uranium, phosphore… Alerte à la pénurie
7/7 Pic de l’urbanisation, effondrement d’une civilisation
L’essor d’une civilisation s’accompagne d’une croissance des villes, son effondrement provoque une désurbanisation. Comme il y a le pic pétrolier, le pic du phosphore, le peak fish… il y aura bientôt le pic de l’urbanisation. Ainsi s’exprimait Claude Lévi-Strauss en 1955 : «  Ce qui m’effraie en Asie, c’est l’image de notre futur. Les grandes villes de l’Inde sont une lèpre, l’agglomération d’individus dont la raison d’être est de s’agglomérer par millions, quelles que puissent être les conditions de vie : ordure, désordre, ruines, boue, immondices, urine. La vie quotidienne y paraît être une répudiation permanente de la notion de relations humaines. L’écart entre l’excès de luxe et l’excès de misère fait éclater la dimension humaine ; les humbles vous font chose en se voulant chose et réciproquement. Ce grand échec de l’Inde apporte un enseignement : en devenant trop nombreuse et malgré le génie de ses penseurs, une société ne se perpétue qu’en sécrétant la servitude. Lorsque les hommes commencent à se sentir à l’étroit dans leurs espaces géographiques, une solution simple risque de les séduire, celle qui consiste à refuser la qualité humaine à une partie de l’espèce. »*
En 2012, la réalité est la même, en pire. En 30 ans la ville satellite de Delhi, Gurgaon, est passée de quelques milliers d’habitants à plus de 1,5 millions. C’est une ville qui se noie déjà dans ses excréments ; les routes sont défoncées, l’électricité arrive par intermittence et on ne compte aucun jardin public. Avec plus de 30 000 puits creusés illégalement, la nappe phréatique baisse d’environ 1 mètre chaque année… mais des résidences luxueuses donnent sur un terrain de golf ! Un tiers des 1 210 000 000 d’Indiens habite en ville et le taux de croissance urbaine est de 2,4 %, soit un doublement en trente ans. Cette urbanisation féroce est principalement due à la fécondité, l’exode rural n’en représentant plus qu’un cinquième. Urbanisation rime avec creusement des inégalités, Lévi-Strauss avait raison. Un quart des citadins indiens continue de vivre dans des bidonvilles, quand les riches, de plus en plus riches, s'installent dans des villes privées ou des quartiers fermés, entourés de mur, qui leur offrent des services, qui n'existent pas dans les villes comme l'accès à l'eau, l'électricité vingt-quatre heures sur vingt-quatre, le ramassage des ordures.
Pourtant, parce que l’urbanisation arrive au sommet de son inefficacité, nous restons optimistes. Historiquement la vie biologique comme la vie sociale suivent des cycles. Nous reviendrons bientôt au ruralisme militant de Gandhi qui privilégie les campagnes, l’agriculture vivrière et l’artisanat de proximité ; en termes contemporains, ce que nous appelons communautés de transition.
* Tristes tropiques de Lévi-Strauss - édition Plon, 1955
Je sais que les simples copiés-collés sont mal vus de l'administration, mais à ce texte je n'ai rien à ajouter, par contre, il peut lancer une discussion.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par _dede 95 le Lun 15 Oct 2012 - 19:37

Oh oui que cela mérite discussion, déjà ce texte est une propagande pour le fameux "crise cyclique de l'économie", la crise n'est en rien liée au pétrole, mais au système même, mais cela les défenseurs du libéralisme et de l'économie de marché se refusent à l'admettre....et pour cause!
Les forces productives dans les pays industrialisés ont cessé de croitre depuis 1910, et ce ne sont pas les guerres mondiales qui ont efficacement renversées la tendance (deux fois hélas)!
L'anarchie actuelle qui règne dans les sphères de la production est liée au simple fait que les détenteurs de capitaux privilégient le court terme au moyen terme, or au court terme le profit est faible dans ce secteur!
Anarchie du système? Oui! Tant qu'une planification des besoins, et ils sont nombreux, ne sera pas étudiée....et appliquée, nous sombrerons dans l'image qu'en donne cet article et qui est une réalitée sauf une fois de plus pour ceux qui voient en Inde une amélioration (suivez mon regard ça commence par un S et fini par un A sourire )
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par Ling le Lun 15 Oct 2012 - 20:02

Évolution des principaux indicateurs démographiques5
Période Taux de mortalité infantile
1950 – 1955 165,0
1955 – 1960 153,1
1960 – 1965 140,1
1965 – 1970 128,5
1970 – 1975 118,0
1975 – 1980 106,4
1980 – 1985 95,0
1985 – 1990 85,1
1990 – 1995 76,4
1995 – 2000 68,9
2000 – 2005 60,7
2005 – 2010 52,9

http://fr.wikipedia.org/wiki/Démographie_de_l'Inde

Oui les choses vont mieux lentement... sourire

Diminution des famines:

http://www.philo5.com/Les%20vrais%20penseurs/23%20-%20M%20S%20Swaminathan.htm

Le reste n'est qu'idéologie sans intérêt.


Dernière édition par Stirica le Lun 15 Oct 2012 - 20:17, édité 2 fois (Raison : Edit tableau)

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par _dede 95 le Lun 15 Oct 2012 - 20:18

En effet Stirica, mais va mettre ça sous le nez des bidonvilles de Bombay et non dans les ambassades occidentales ou les palais des Marahadjah! Facile quand on est entre deux mondes et qu'on ne sait choisir!
En effet:
La population indienne augmente d'environ 19 millions d'habitants par an (conséquence d'un taux global de fécondité de 2,7 enfants par femme - contre 1,7 pour la Chine). On peut ainsi s'attendre à ce que l'Inde devienne le pays le plus peuplé du monde aux alentours de 2025, ce qui ne va pas sans poser des problèmes de surpopulation.
Moi j'ai choisi, je suis pour le prolétariat d'Inde (c'est ma caste), en acte, pas en parole!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par _dede 95 le Lun 15 Oct 2012 - 20:41

Quand à ce grand penseur de Whaminathan, quand on lit ce qu'il OSE furieux écrire:
Le Tiers-monde ne souffre pas de la faim, mais de la pauvreté
C'est tout ce que tu as à me donner comme référence? Le Tiers monde ne souffre pas de la faim ?
Il est vrai que quand on voit sa tronche il est plutot du coté de Mittal que des "protégés" de Thérésa!
Encore un qui fait son marché à NY et non à Leader Price!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par Ling le Lun 15 Oct 2012 - 21:02

Vous ne savez rien de moi, dédé, alors abstenez-vous de vos commentaires idiots (pour info, je n'ai jamais habité NYC...trop froid). Mais j'ai habité en Inde, en RPC et en Asie Centrale. J'ai également travaillé en Afrique (UNICEF et UNHCR)...Alors vos commentaires...
Le réel problème du tiers monde est effectivement la pauvreté, la faim dans certaines zones est liée à la pauvreté, dans d'autres aux conditions climatiques (sahel, régions subsaheliennes,mais ce n'est pas la majorité des zones.)
Si vous réduisez la pauvreté...une partie de la faim disparaîtra ( ce qui se constate en Inde, au Brésil et ailleurs)

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par _dede 95 le Lun 15 Oct 2012 - 21:31

Et alors? Vous faites comment pour réduire la pauvreté?
L'aumone?
Et qui crée la pauvreté dans le tiers monde ?
Mittal and Cie!
Et pour vous ce triste sire qui déclare que le tiers monde ne crève pas de faim, vous en faite une référence?
Et ces organismes UNICEF et UNHCR sont des émanations de qui et de quel organisme ? Cherchez l'erreur!
Elles ont bon dos de venir nous taper une fois par an, pour se faire pardonner l'exploitation des enfants par les Mittal and Cie ?
Et qui organise la pauvreté, et qui la défend ?
Faut -il vous rappeler le scandale du "riz pour l'Ethiopie", collecté par nos écoles, revendu dans les supermarchés et l'argent envoyé aux marchands d'armes locaux, faut-il vous le rappeler Stirica?
En effet je ne vous connais pas, mais j'ai appris à vous connaitre! Idem pour vous, les pays du monde je les connais aussi, mais pas par l'"aumone", par la construction d'organisations ou chaque population se prendra en charge!
Rappelez vous ce que l'on disait en abattant le mur de Berlin: Ni Vodka ni Coca Cola!
Au fait, vous y étiez? Moi oui!
Pace e salute! Shalom!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par Ling le Lun 15 Oct 2012 - 21:45

Reduire la pauvreté:

Elévation du niveau d'instruction
Un travail pour chacun
Pouvoir vivre de sa terre (sans voir sa récolte perdue car trop chère face à l'agriculture subventionnée....)
Arrêt des monocultures (café, chocolat, banane) au profit de l'agriculture vivrière.
Démocratie (liberté de la presse, etc)
Des gens comme Mittal fournissent un travail... donc des revenus, etc.

Aumone, je ne connais pas, mise en place de structure de développement...je connais. (chacun ses valeurs, je travaille dans le réel...pas dans l'idéologie ou l'espoir d'un grand matin...).
Auriez-vous quelque chose contre l'ONU?
La pauvreté, allez en Chine, et dites moi qui l'organise et la crée?
Les populations les plus pauvres sont toujours les populations agricoles, celles qui recoivent le moins d'instruction, etc.
Lorsque le Mur est tombé ( j'etais à l'Université trop loin malheureusement pour y être).




Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par _dede 95 le Lun 15 Oct 2012 - 21:57

Alors faites tomber le nouveau mur de la honte dans votre pays et on verra après...
Vous connaissez pas l'aumone? Le riz pour l'Ethiopie ça ne vous dis plus rien? L'ONU prèche la paix ? Ce machin comme disait le "grand"!

Mittal fourni du travail? lol!
Vite courez chez Hollande il va vous accueillir les bras ouverts!

Pour une fois réveillez vous, et travaillez dans le réel, et pour cela y a pas besoin de sortir de l'université, suffit de "s'instruire par la rue"!


Dernière édition par dede 95 le Lun 15 Oct 2012 - 22:01, édité 1 fois
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par Ling le Lun 15 Oct 2012 - 22:00

Portez secours à des populations mourant de faim, vous appelez cela de l'aumone...

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par Geveil le Lun 15 Oct 2012 - 22:01

Je ne comprends pas ce que tu veux dire par " le reste n'est qu'idéologie". De plus, par pitié, n'en profitez pas pour régler vos comptes personnels. Les choses sont graves, alors mettez votre ego dans la poche et un mouchoir par dessus, siouplait .
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par Ling le Lun 15 Oct 2012 - 22:04

Qu'est-ce qui est important Géveil:
que des enfants aient une chance de survie, que la faim régresse dans des pays partis de rien qui se construisent lentement mais "sûrement" ou la satisfaction des idéologues (ce n'est pas un gros mot) quelque soit leur obédience?
En termes plus crus: quelles sont les priorités?

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par _dede 95 le Lun 15 Oct 2012 - 22:07

Tout à fait Geveil, et je m'en excuse. Mais quand quelqu'un donne comme référence un mr qui dit que le tiers monde ne crève pas de faim et qu'une dame prétend que ça s'améliore en Inde, ça me fais bondir!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par Ling le Lun 15 Oct 2012 - 22:15

Pauvreté et faim sont liés. Le facteur déterminant est la pauvreté, ce n'est pourtant pas compliqué à comprendre:
La phrase exacte est:

Il n'y a pratiquement plus aujourd'hui de famine massive au sens traditionnel. Les seules famines véritables affectent des régions en guerre. Le Tiers-monde ne souffre pas de la faim, mais de la pauvreté. La carte de la famine coïncide avec celle des idéologies fausses.

Sur l'Inde:

Trois cent cinquante six millions d'Indiens – soit près d'un tiers de la population – vivaient sous le seuil de pauvreté en 2010. Mais celle-ci a reculé de 7,3 % par rapport à 2005, selon les chiffres publiés lundi 19 mars par le Commissariat au Plan indien.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/03/22/pres-d-un-indien-sur-trois-vit-sous-le-seuil-de-pauvrete_1674221_3244.html

La sitation s'améliore...lentement.

Sorry Geveil... Il s'agit simplement de rétablir les "faits" sans les faire passer par le crible de l'idéologie: pragmatisme vs...idéologie.

Laila tov

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par gaston21 le Lun 15 Oct 2012 - 22:21

Oui, le monde va à sa perte . Les ressources s'épuisent; la pollution gagne inexorablement, la population s'accroît en toute inconscience. On fait des conférences coûteuses et complètement stériles, pour faire bien ! La danse sur le volcan ! Les hommes se croient sages; quelle illusion ! Les pics, je crois qu'on les a dépassés; et la descente sera autrement plus rapide que la montée . Je crois que les carottes sont cuites! Et on ne sera même pas fichu de ralentir la course à l'abîme ! Pour ma part, j'aurai sauté juste à temps, mais je vois très en noir l'avenir de ceux qui me survivront...
L' ONU et ses branches ? Quelle foutaise ! Enfin, ça occupe du monde ! Et ça remplit des poches !
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par _dede 95 le Lun 15 Oct 2012 - 22:32

Tout à fait Gaston, mais nous sommes "sages", enfin par l'age, enfin parait-il, l'illusion est le propre de la jeunesse, jusqu'a ce que l'expérience les mettent le nez dedans!
Là ce n'est pas de l'idéologie mais la réalité qu'il est quelquefois dure de reconnaitre!
Non les carottes ne sont pas cuites!
Sauf peut etre pour CDL et autres croyants!
Au fait Gaston ton sac de riz tu l'avais envoyé en... en? 85?
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par Geveil le Lun 15 Oct 2012 - 22:56

Donc, Stirica, tu veux dire que le texte que j'ai mis en discussion est un tissus de mensonges inventés par idéologie?
C'est possible, et comme je n'investis pas mon ego dans des idéologies, je suis prêt à retourner ma veste. Donc, toi, si je comprends bien, tu crois à la main invisible et au libéralisme qui dit que l'enrichissement des plus riches favorise le monde entier ?

Ah non, pardon, tu t'appuies sur les faits, rapportés par Le Monde comme quoi le nombre d'indiens vivant sous le seuil de pauvreté a diminué de 7%.
Mais est-ce que ceci est un mensonge ?
En 2012, la réalité est la même, en pire. En 30 ans la ville satellite de Delhi, Gurgaon, est passée de quelques milliers d’habitants à plus de 1,5 millions. C’est une ville qui se noie déjà dans ses excréments ; les routes sont défoncées, l’électricité arrive par intermittence et on ne compte aucun jardin public. Avec plus de 30 000 puits creusés illégalement, la nappe phréatique baisse d’environ 1 mètre chaque année…
Et la fonte de glaces due au réchauffement climatique, une invention d'idéologues . Ah non, pardon, ce n'est pas la faute aux hommes, mais la simple conséquence d'un cycle.
Pourtant, j'ai cru lire et entendre à la radio, que 90% de la communauté scientifique spécialisée affirme que la consommation humaine est pour beaucoup dans ce réchauffement. Sont-ce des idéologues, aveuglés par leur idéologie ?
La disparition accélérée d'espèces végétales et animales, le déboisement intensif, la pollution des rivières et des nappes phréatiques, mensonges ?
De plus en plus de mendiants dans les rues des grandes villes, mensonges ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par Ling le Mar 16 Oct 2012 - 0:10

Que proposez-vous? La décroissance? Jouet d'enfant gâté.


Que veut dire décroissance pour cette petite fille? Dites-le moi?

Réchauffement climatique= incontestable. Comment vous déplacez-vous Géveil? Je fais mes courses à pieds, ma voiture à 22 ans, je ne m’en suis pas servi depuis un mois.

La disparition accélérée d'espèces végétales et animales, le déboisement intensif, la pollution des rivières et des nappes phréatiques, mensonges ?

Ai-je dit cela? Nullement.

Quand réduirez-vous votre consommation de viande, grande consommatrice de ressources? sourire
Accepteriez-vous de ne plus utiliser de coton?
Êtes-vous prêt à payer le kilo de café plus cher ? (réduction des plantations = reforestation, meilleures revenus pour les agriculteurs), etc.

En 2012, la réalité est la même, en pire. En 30 ans la ville satellite de Delhi, Gurgaon, est passée de quelques milliers d’habitants à plus de 1,5 millions. C’est une ville qui se noie déjà dans ses excréments ; les routes sont défoncées, l’électricité arrive par intermittence et on ne compte aucun jardin public. Avec plus de 30 000 puits creusés illégalement, la nappe phréatique baisse d’environ 1 mètre chaque année…

Que fait-on d'eux? On les envoie mourir dans des campagnes qui ne peuvent plus tous les nourrir? On les stérilise? Que fait-on Geveil?

Peak oil? Enjeu du passé. Les enjeux stratégiques pour les décennies à venir : l’eau et les terres cultivables. La démographie va faire de l’agriculture et de l’eau des enjeux énormes, source de conflits sans fin. Les terres cultivables ne sont pas infinies.

Démographie : que fait-on ? On stérilise ? Qui décrète qui doit être stérilisé ? Qui décrète qui peut ou ne peut pas se reproduire ?
J’ai tenté de vous répondre rapidement. Je vous pose beaucoup de questions. Mais elles sont toutes réunies dans :

Stirica a écrit:Qu'est-ce qui est important Geveil:
que des enfants aient une chance de survie, que la faim régresse dans des pays partis de rien qui se construisent lentement mais "sûrement" ou la satisfaction des idéologues (ce n'est pas un gros mot) quelque soit leur obédience?
En termes plus crus: quelles sont les priorités?

Répondez à cela ? sourire Ma question vous dérangerait-elle à ce point, Geveil ?
Je suis une pragmatique. Aurai-je une réponse de votre part ? sourire

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par Geveil le Mar 16 Oct 2012 - 9:44

Stirica,

Je veux bien tenter de te répondre, mais tu intégreras-tu ce que j'écris? Tu me semble beaucoup trop dans l'émotion, ce qui en soit n'est pas une mauvaise chose, notamment d'être pris de compassion pour la petite maigrichonne de la photo.

Par exemple, le jugement " jouet d'enfant gâté" est significatif d'une méconnaissance de la décroissance. Penses-tu que les décroissants soient des imbéciles heureux, des bobos en mal de bonne conscience ? Il va sans dire que la décroissance concerne les pays riches, sais-tu par exemple que pour que tout le monde ait le niveau des américains il faudrait six planètes terres ?
La décroissance c'est:

La décroissance de l'usage de la voiture individuelle, et le développement des transports en commun,
l'arrêt du gaspillage,
l'arrêt de la fabrication de gadgets sans utilité réelle,
la fin de l'obsolescence programmée,
la diminution de la consommation de viande,
la fin des élevages en batterie,
la fin des grandes surfaces et le retour au commerce de proximité,
la fin de l'agriculture intensive et le retour à l'agriculture vivriaire,
la fin des multinationales comme Monsento dont le but est la main mise sur toute la terre,
la fin du " toujours plus et toujours plus vite". Reprendre le temps de vivre, de goûter les choses de la vie, d'aménager ses lieux de vie.
la fin de constructions gigantesques, comme je ne sais plus quelle tour de 800m,
etc, etc.
Je pense que tu pourras étendre cette liste toi même.

Comment vous déplacez-vous Géveil? Je fais mes courses à pieds, ma voiture à 22 ans, je ne m’en suis pas servi depuis un mois.
Comme toi, à pied ou en vélo. Ma voiture, dont j'ai besoin pour transporter du matériel, est une voiture d'occasion. Cherches-tu à me coïncer en mettant mon comportement en contradiction avec mes idées ? Non ? Hum!

Quand réduirez-vous votre consommation de viande, grande consommatrice de ressources?
C'est déjà fait.

Accepteriez-vous de ne plus utiliser de coton?
Pourquoi ? Le coton est un textile naturel. Je sais bien qu'il est importé, mais je ne suis pas contre l'importation de biens que nous ne produisons pas nous même. Par contre, aller chercher des vaches en Argentine !!!
Pour ce qui est du coton, ce qu'il faut, c'est exiger qu'il soit cultivé dans des conditions humaines et écologiques acceptables.


Êtes-vous prêt à payer le kilo de café plus cher ?
Bien sûr, pourquoi cette question, là encore ne cherches-tu pas à me coincer ?

Qu'est-ce qui est important Geveil:
que des enfants aient une chance de survie, que la faim régresse dans des pays partis de rien qui se construisent lentement mais "sûrement" ou la satisfaction des idéologues (ce n'est pas un gros mot) quelque soit leur obédience?
En termes plus crus: quelles sont les priorités?
Lorsqu'un chercheur en agrobiologie vient expliquer qu'il est nécessaire de donner aux paysans des pays pauvres les moyens techniques et logistiques de produire eux-mêmes plus efficacement, d'utiliser la semence qu'ils ont récoltés et non celle de Monsento qui est stérile et qu'il faut racheter chaque année, est-ce un idéologue ?

Tu répètes souvent " Je suis pragmatique", qu'est-ce qu'il y a derrière cette répétition ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par Ling le Mar 16 Oct 2012 - 10:07

Hello Geveil,

J'intègre Geveil. Je considère votre liste, je me rends compte que beaucoup de comportements individuels suffiraient à mettre en oeuvre un grand nombre des propositions faites. Vous me rétorquerez conditionnement... Wink

Pour information, le coton est très gourmand en eau (quelque soit le mode de production), tout comme les agro-carburants. Le lin est beaucoup plus intéressant:

http://www.naturavox.fr/conso/Eco-profil-d-une-chemise-en-lin

Tu me semble beaucoup trop dans l'émotion

Vous pensez? Je connais la réalité sur le terrain,simplement. La situation de la petite maigrichonne (provocation?) me paraît plus urgente que d'autres.

Lorsqu'un chercheur en agrobiologie vient expliquer qu'il est nécessaire de donner aux paysans des pays pauvres les moyens techniques et logistiques de produire eux-mêmes plus efficacement, d'utiliser la semence qu'ils ont récoltés et non celle de Monsento qui est stérile et qu'il faut racheter chaque année, est-ce un idéologue ?

Il n'a pas tort, mais il ne voit qu'un côté du problème, je considère aussi l'aspect distribution. Lorsque sur le marché local le kilo de sorgho coûte plus cher que le kilo de blé venu d'Europe ou des USA ou d'ailleurs car ce dernier est subventionné. Comment fait-il pour vivre mon agriculteur?

Le pragmatisme est de partir du réel, trouver des solutions concrètes, rapides à mettre en oeuvre, ce qu'on demande aux gens de l'UNICEF, du HCR (vous savez ceux qui ne servent rien...)pour apporter assistance à ceux qui en ont besoin lors des urgences. La deuxième phase prévoit des programmes à plus long terme, mais toujours basés sur la réalité du terrain, pas sur les "rêves" des uns et des autres.

Stiri

PS: je ne cherchais pas à vous coincer, ce n'est pas mon genre.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par Millenium le Mer 17 Oct 2012 - 14:20

Nous ne pouvons considérer que notre système gère bien les ressources et la redistribution, il est à l'origine des inégalités et de la rareté, il conditionne aussi notre immobilisme.

Nous ne pouvons plus laisser les ressources aux mains du privé, il gaspille et détruit sous prétexte d'une "logique" des chiffres dénuer de sens et d'humanisme.

Il faut se libérer de cette logique qui consiste à penser que rien n'est possible sans argent, c'est justement lui(sa structure,son dicta, le message qu'il propage)qui nous immobilise.(manque de moyens)
Il ne faut rien d'autre pour agir que du temps et des projets, le reste n'est que corruption par et pour le pouvoir.

Nous ne sommes pas en manque de moyens , mais en manque de liberté de décider et d'agir.

avatar
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par gaston21 le Mer 17 Oct 2012 - 15:33

Vieux Lion, je partage entièrement ton point de vue . Nous massacrons l'avenir de ceux qui nous suivront.
Dede, des sacs de riz que j'envoie au tiers-monde ? Oui, depuis des années et par virement mensuel automatique ! Je vis très simplement, à la Diogène, sauf que mon tonneau est plein ! Je suis atteint de pépie ! En principe, c'est réservé aux poules , mais parfois les vieux coqs...J'ai d'ailleurs prévu par testament de léguer une partie de mes restes à MSF . Pas mes cendres !
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par Geveil le Mer 17 Oct 2012 - 17:32

gaston21 a écrit:J'ai d'ailleurs prévu par testament de léguer une partie de mes restes à MSF . Pas mes cendres !
J'y ai pensé, mais crois tu que nos vieilles choses puissent les intéresser ?

Stirica: as-tu regarder l'émission avec Monique.M Robin, hier soir, sur Arte? C'est encore visible pendant six jours. Crois-tu vraiment que ceux qui interviennent ne sont que des idéologues bavards ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par Ling le Mer 17 Oct 2012 - 17:34

Stirica: as-tu regarder l'émission avec Monique.M Robin, hier soir, sur Arte? C'est encore visible pendant six jours. Crois-tu vraiment que ceux qui interviennent ne sont que des idéologues bavards ?

Est-ce visible sur le net? sourire

Je ne peux m'exprimer sans avoir vu.
J'anticipe un question: ont-ils déjà mis les mains dans le "camboui" (le terrain)?

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pics

Message par Geveil le Mer 17 Oct 2012 - 17:38

Oui, c'est sur mon ordi que j'ai regardé l'émission, tu tapes ARTE sur ton moteur de recherche et là , tu te débrouilles.

Je ne sais pas s'ils ont mis les mains dans le camboui, mais la réalisatrice du film est bien évidemment allée sur place.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum