Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Aller en bas

Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par lennonslegacy le Mar 20 Nov 2012 - 18:54

Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Avant d'aller plus loin, voici ma définition de la conscience. Celle utilisée dans le texte. La Conscience indique votre localisation, votre position temporelle et elle vous indique avec qui vous êtes accompagné. Elle donne aussi une structure au monde, elle correspond donc à cette partie de nous qui principalement nous informe sur le monde extérieur, mais surtout sur notre localisation temporelle, spatiale et aussi avec qui nous sommes accompagnés (environnement social). La modification ou la distorsion d'une de ces trois données (soient la localisation spatiale, temporelle et la connaissance de l'entourage sociale chez un individu) provoquent de graves problèmes de comportement. Imaginez que vous ne savez pas où vous êtes et quand vous êtes, vous serez complètement désorganisé.

Distorsion volontaire

Une distorsion volontaire et contrôlée d'un de ces trois paramètres (ou bien les trois) peut grandement élargir votre conscience et procurer de grands bienfaits. Par distorsion volontaire, j'entends l'usage d'une sorte de focus intérieurs, vous permettant de modifier à votre guise la largeur de votre conscience, qui habituellement fonctionne de manière automatique. Ceci est accessible en manipulant vous-même les trois paramètres principaux de celle-ci. Votre localisation spatiale, la notion d'avec qui vous êtes et la notion de quand vous êtes. Le chemin qui mène vers une modificatop volontaire positive de votre conscience passe par la résolution de problème philosophique hautement ambiguë dans leurs diverses solutions possibles.

La question ambiguë de nos origines

La question de nos origines est une question délicate. Elle peut se concevoir sous différents angles. Si j'affirme provenir de ma ville natale, par exemple Toronto, alors, j'ai un sentiment d'appartenance envers Toronto, mon cerveau en fait son territoire « mental » virtuel. Le territoire virtuel de la conscience s'explique mieux par l'exemple, en voilà un. Actuellement, vous occupez probablement une pièce, une chambre, un salon où vous vous trouvez à l'extérieur, peu importe. La conscience fait défiler en continu cette information concernant votre localisation spatiale, vous n'avez pas à y penser, votre conscience vous en informe automatiquement. Si vous vous situez dans votre chambre, vous n'avez pas à vous le remémorer pour le savoir... Les gens qui ne savent pas où ils se situent dans l'espace ont l'air confus aux yeux des autres... En termes plus simples, l'endroit où vous vous situez est une information divulguée par la conscience et celle-ci est variable, donc on peut jouer à la modifier.

Je viens de Toronto, d'accord? Mais Toronto est au Canada, alors suis-je canadien? Ou même un Occidental? Une Nord-Américaine? Un Occidental? D'où viens-je moi finalement?Voyez-vous? Ici, on a affaire à une ambiguïté. On ne peut déterminer nos origines puisque la réponse à cette question est ambiguë. Voilà la marche à suivre. Tranchons. On ne peut s'en tenir sur Terre qu'à un territoire délimité artificiellement par l'homme, par contre on peut, et il suffit d'un simple effort de pensée, d'étendre notre espace virtuel et nos origines à la Terre entière. Réglant du coup la question de nos origines et éliminant le morcellement politique. Toute vie sur Terre partage la même chiralité, les mêmes bases nucléiques, les mêmes acides aminés. Rassemblant du coup la totalité de la vie sur Terre sous les mêmes propriétés de base. Un autre argument qui penche en faveur de « penser » nos origines comme étant Terriennes et non seulement local, c'est la limite très nette établie qui différencie l'intérieur et l'extérieur de la biosphère (la Planète). Donc, la « limite »,, qu'est le Ciel, et l'ambiguïté sur nos origines ou sur notre « position » dans l'univers d'un point de vu personnel et global, se dissipe dès que l'on prend conscience que la Terre constitue notre lieu d'origine « proche ».

Je ne suis donc, ni Québécois, ni Canadien, ni Nord-Américain, moi j'habite la Terre. Point final. L'ambiguïté disparait. La conscience est flexible et l'on peut plier la nôtre. Prenez conscience de votre ville et allez en croissant, de votre province, de votre pays, de votre continent jusqu’à ressentir que vous habitez la Terre, réglez le focus. Donc, la question à savoir d'où provenons-nous et où nous situons-nous est flexible au même titre que la réponse. Elle est ambiguë, puisque diverses réponses s'arrachent une place au palmarès des potentiels candidats convenables. Je tranche en affirmant qu'à bien y penser j'habite la Terre et que les frontières géopolitiques sont des territoires virtuels sociaux qui nous mènent droit vers les disputes territoriales, mais d'où l'on peut se libérer au niveau personnel.

Autre question ambiguë appuyant nos provenances terriennes, lorsque tranchées.

À partir de quel moment la nourriture que j'ingurgite, devient une partie de mon corps? Dans la bouche? Dans l'estomac? Lors de l'assimilation dans le sang? Lorsque la molécule entre en relation chimique avec l’organisme? Lors de la production de l'aliment lui-même? Nous avons encore affaire à une question ambiguë qui semble posséder plusieurs réponses à différents niveaux : à quel moment ce que je mange fait partie de moi? Et l'oxygène que mon corps consumé de manière sublimement contrôlée, à quel moment fait-il partie de moi? Je tranche cette question en affirmant que tout l'oxygène, tout ce qui vit sur Terre et tout ce qui peut nourrir SONT déjà une partie de nous. Ceci à titre de potentiel, pour nous et les autres organismes vivants. Le tout compte aussi pour le cycle infiniment complexe d'échange énergétique se produisant dans la biosphère. La plante en Inde fait partie de moi, les poissons du Pacifique font partie de moi, le sel de la mer est dans mon sang, mon corps c'est donc la Terre. La question à savoir à quel moment la matière fait partie de mon corps ne se pose plus. La réponse est simple, elle se situe dans l'unicité de la vie sur Terre. Aucune forme de vie sur Terre n’est complètement isolée, il existe bien une limite entre votre corps et l'extérieur, seulement votre corps et l'extérieur de celui-ci ne sont que les deux visages d'un même phénomène, la vie sur Terre...Le propre de la méthode de destruction des ambiguïtés est de rendre caduc des questions en détruisant toute ambiguïté. Certaines questions, à bien y penser ne trouve réponse que dans leur disparition par un raisonnement approprié. La biosphère est un prolongement de mon corps. L'Univers, un prolongement de la biosphère...

L'ambiguïté de la question Avec qui suis-je?

Et si je me posais la question : avec qui suis-je actuellement? Mes amis? Ma famille? Seul? Avec des millions d'acariens? Il y a moi, les autres et le reste. Où commence « le reste », la partie du monde dont nous n'avons pas conscience ou ne possédons aucun intérêt? Et ces bactéries dans mon corps, sont-elles à moi? On a affaire à une ambiguïté, aucune réponse ne semble absolue. Tranchons. L'ambiguïté ici semble résider dans la largeur du cercle embrassant ce que l'on considère comme faisant partie de « Nous ». Moi seul? Ma famille? Peut-être les deux, en y incluant les animaux de mon pays... Voyez-vous? On jurerait que l'on possède un focus nous permettant d'ajuster notre environnement social. Seulement, ce focus fonctionne sur une base automatique, inutile de toujours se rappelez avec qui nous sommes. Par contre, il est flexible à qui sait s'en servir. Alors pour trancher, j'affirme tout simplement que je suis accompagné de tout ce qui vit dans la biosphère. Cette biosphère comporte des liens d'interdépendance à tous les niveaux d'organisation, de la bactérie au mélange précis de gaz contenu dans notre atmosphère. Vous ne pouvez être seul, isolé ou sans contact avec le reste de la biosphère, donc, vous êtes présentement accompagné de toute la vie présente sur Terre. Ajustez votre focus.

L'ambiguïté du Temps. Quel âge ai-je?

Depuis quand suis-je au monde? Officiellement, j'écris ces lignes en effectuant ma 33e révolution au tour du Soleil, j'ai donc 33 ans. N'est-ce pas? Non. À vrai dire mon corps, étant constitué d'atomes, il serait vraiment arrogant d'affirmer que toute cette chair et tout ce sang m'appartiennent à part entière. De plus, il y a échange constant entre le corps et son extérieur, oui c'est bien mon corps, mais les briques le constituant elles existaient bien avant moi. Donc, d'une certaine manière, j'ai l'âge de la matière dont je suis constitué, même, j'ai l'âge de la vie sur Terre. Je tranche donc l'ambiguïté et rends la question caduque : mon égo a 33 ans, mais mon corps lui a au moins 5 milliards d'années, lorsque l'agonie d'une étoile produisit les atomes « lourds » devenant les futures briques de la vie terrestre. Même, à la limite certaines parties de votre corps remontent aussi loin que les débuts de l'univers, lorsque l'hydrogène fut produit dans la nucléosynthèse primordiale.Donc, comme votre localisation spatiale, votre localisation temporelle est flexible. Lorsqu'elles sont tranchées, les ambiguïtés concernant notre âge se heurtent à l'univers et l'origine même des atomes nous constituant, ce qui fait que d'une certaine manière, votre corps à plusieurs milliards d'années, il suffit d'utiliser le caractère flexible de la conscience. Vous voilà âgé de plusieurs milliards d'années, suffit d'ajuster le focus...

L'ambiguïté de la race

Exemple simple de résolution et de dissolution d'ambiguïté, le racisme. Le terme de race est extrêmement ambigu dans son usage chez l'humain. Pourtant au niveau biologique il n'existe qu'une race humaine, le reste n'est que balivernes concernant la définition du mot « race » (ambiguïté) et les effets pervers que de telles idées étroites peuvent causer. Retirez les ambiguïtés, détruisez la question « Quel sont les différentes races d'humains et laquelle est supérieure? » Vous obtiendrez une réponse simple et précise : il n'existe qu'une seule race d'humain, elle habite un seul endroit et partage une seule histoire, fragmentée certes, mais unique puisqu’il n'y a qu'un seul théâtre. Il faut dépasser largement les préoccupations nationalistes. On trouve encore ici une solution en éliminant une question.

L'ambiguïté entre l'animé et de l'inanimé.

À partir de quel moment la matière peut-être considérée vivante, animée? Les savants en 2012 se posent encore la question. Un virus est-il vivant? Une protéine aussi, si elle se réplique, n'est-elle pas vivante? La démarcation est très floue entre ce que l'on considère vivant et ce que l'on considère « mort ». Tranchons. La matière inanimée n'existe pas, tout est animé dans l'univers, l'absence d'immobilité ou le mouvement permanent de l'univers et la matière qu’elle contient est la caractéristique principale de notre Univers. Rien n'est immobile, tout bouge, le vide lui-même est en constant bouillonnement quantique. Pour trancher la question, j'émets le postulat suivant :

« La vie n'est pas un phénomène exceptionnel, elle est partout, et dès que l'occasion se présente elle se précise puis elle se manifeste. »

Donc, à quel instant la matière effectue-t-elle une transition de l'inanimé vers l'animé? Il n'y a pas de réponse, puisque la question ne se pose pas. L'Univers en entier est bouillonnant de potentiel, l'univers entier est vivant, bien sûr si l'on admet comme vivant tout ce qui possède un mouvement. L'inanimé n'a jamais traversé la frontière de l'animé puisque cette frontière n'existe pas. La matière s'organise à l'image de l'organisation spontanée des atomes lors d'une cristallisation se produisant dans un milieu propice. Je ne parle pas de génération spontanée ici, mais d'une qualité intrinsèque à l'Univers lui-même, la vie Bref, la distinction entre l'inanimé et l'animé n'existe pas. N'existent que des circonstances propices au développement de système dynamique ou à la destruction de ceux-ci. N'existe que de la matière utilisée dans un système (une bactérie par exemple) ou de la matière ne faisant pas partie d'un système.

Alors qu'est-ce que de la matière utilisée dans un système et celle non utilisée, n'est-ce pas ambiguë?

Tranchons à l'aide d'un syllogisme simple. Toute matière prenant part à un système dynamique est vivante. L'univers est un système dynamique ( par système, j'entends être vivant). L'Univers contient tout. Alors, tout ce qu'il contient est vivant. Par conséquent, tout ce qu'il contient se trouve à être utilisé. Il n'y a plus d'ambiguïté, la question ne se pose plus.

Conclusion

Pour différent questionnement, j'ai trouvé différentes réponses en invalidant la question par cause d'ambiguïté. D'où venons-nous? Quel âge avons-nous? De quelle race fais-je partie? Qu'est-ce qui est vivant, qu'est-ce qui ne l'est pas? Avec qui suis-je présentement? J'habite une planète, j'y suis même natif, elle-même issue d'un Univers gigantesque. J'ai l'àge de mes composants, c'est-à-dire plusieurs milliards d'années. Je fais partie de l'espèce humaine, la nation globale, et il n'en existe qu'une. Et pour la vie, où se situe-t-elle alors? Nulle part, puisqu'elle est partout... Et à l'heure actuelle, je suis avec plusieurs milliards d'organismes, résultants de plusieurs milliards d'années d'adaptation. Ajustez votre focus, modifiez l'angle de vue de votre localisation spatiale et temporelle, de votre entourage social, et tout deviendra un et un deviendra tout. Je ne suis plus un individu. Je suis maintenant un humain.

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par _InfinimentGrand le Ven 23 Nov 2012 - 18:52

Ceux qui répondent aux questions ambiguës, ont forcément un besoin de recherche plus important. Réfléchir, chercher, ou comprendre plus que les autres. Je ne dis pas que les autres sont idiots. C'est comme un athlète qui fait forcément plus de sport qu'un bibliothèquaire. A moins d'avoir fait une licence athlète-bibliothèquaire. Aujourd'hui on peut tout faire! Philosophe-coiffeur, paysagiste-astronaute, styliste-carrossier, bref...
Cela dit, la réflexion est un muscle.
Question:
Doit-on filtrer toutes les questions dont les plus ambiguës, ou prendre des racourcis extrapolés?
Il est certain qu'on ne se pose pas tous les mêmes questions, thème tout confondu, de la même manière.
Donc, éviter les questions les plus ambiguës, ne veut pas dire, être plus stupide.
Manger un plat en 30 minutes, ou en deux minutes, revient à la même chose. On ne traite pas la chose de la même manière, mais on y arrive.
C'est comme aller à Rome à pied, en vélo, en bus, ou en téléportation moléculaire, on y arrivera tous.
Alors comment traite-on la question?
...par intelligence, par raisonnement, par rationnalité, par équation mathématique, avec du vin, avec un café, une tartine, une lime à ongle, que sais-je?
Et puis il y a d'autres personnes un peu plus instinctive je dirais, qui visualise la question. Oui mais visualise quoi? certain vont me dire. C'est à dire, mettre une question en image, visualiser le vivant, visualiser la question et les réponses possibles dans l'espace, en action.
Là je parle de tout ce qui peut rendre fou nos amis scientifiques. On les salue.
C'est étonnant, mais j'ai connu des personnes trop normalement constituées: C'est à dire des personnes qui rêvent la nuit, et qui le jour ont tout simplement les yeux en face des trous, je mange, je travaille, je regarde Michel Drucker. Mais il leur est impossible de rêver le jour, ou de rester 30 secondes de réflexion au milieu de la rue.
Pour moi ca me fait peur, parce-que je me demande comment vivent ces gens-là. Je concois (la cédille) que le cerveau ait différentes capacités plus ou moins ouvertes, comme les sens avec le corps.
Alors oui, pour moi, il y a des chemins que l'on empreinte et qui nous ouvrent l'esprit en évitant certaines questions ambiguës. Mais sachez que visualiser une réflexion dans un espace, nécessite tout son corps, tout son cerveau, son esprit, du temps, du silence, du calme, de la concentration. De cette manière, on évite pas absolument toutes les questions ambiguës, je dirais même au delà, quand tous nos sens sont en avant, nous comprenons l'ambiguité de ne pas pouvoir exprimer ce que l'on comprend dans notre espace, par des équations, des éprouvettes, des résultats, des chiffres, des données scientifiques.
Moi ce que je comprends, c'est que tout le monde meurt un jour, on y passe tous quelque soit la manière. Et ce problème ne regarde que soi. Donc c'est à soi de comprendre la vie comme la mort, et d'en avoir le coeur net. Les gens qui cassent les idées ou le moral, vous savez ce que j'en pense.


Dernière édition par InfinimentGrand le Ven 23 Nov 2012 - 20:09, édité 1 fois

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par _InfinimentGrand le Ven 23 Nov 2012 - 20:08

Voilà, alors avant de mouliner le sujet de toutes ses fautes et du comportement de l'auteur, je me suis permis dans un premier temps de répondre de moi-même au titre du sujet, et de placer ma propre compréhension.
A présent, je viens de terminer la lecture agréable du sujet de Lennonslegacy pour rebondir dessus, cordialement à toi.

Ce raisonnement métaphysique est magnifique, bravo, vive la métaphysique, et que les scientifiques s'inclinent. On devrait mettre ce genre de sujet en sujet phare au lieu de savoir qui peut-on euthanasier. Je n'ai rien d'autre à rajouter, seulement mon point de vue.
En effet, nous évoluons, et par conséquent nous changeons (ou pas pour certains). Dans tous les cas, et chaque jour nous nous redécouvrons. Partout où nous nous trouvons, il nous vient trois questions:
Qui suis-je?
Dans quel monde je vis?
Où vais-je?
Et c'est là où il devient ambigue de répondre: Trouver l'origine de notre race, de notre identité, ou notre destin... Que faire?
C'est vrai que l'air que je respire, et les protéines que je mange appartiennent au monde, le monde lui-même qui m'a créé. Finalement rien ne m'appartient. Je fais partie d'un tout en un, il n'y a pas de frontières entre les cellules de ma peau et les atomes de l'air. La vie entière est un même corps, et on en fait tous partie de la même manière que ses atomes(plus ou moins denses, clin d'oeil à notre ami Coeurdelois). Le monde sur lequel je vis, fait de moi un terrien sans frontière. J'ai probablement du sang Chinois, ou lémurien, ma foi je continue à vivre et à comprendre la vie.
Savoir ensuite où je me trouve, ne vaut pas mieux. Peu importe dans quel monde je vis, mon instinct me dit que je fais partie d'un tout infini que je ne connais pas. Où exactement? C'est la question ambigue. Je ne peux pas dire grand chose, et j'aimerais dire en plein centre de l'univers pour être précis. Ne pouvant définir les bords et les contours de l'infini, je sais au moins que je m'y trouve. Même si j'avance de quelques années lumières vers le nord, je serais toujours au centre de l'infini. Ce qui vaut pour tout le monde, et chacun d'entre nous. C'est surement la raison pour laquelle, nous appelons l'infini le centre de notre existence. Tous les infinis se confondent, n'en faisant qu'un; Le passé, le présent, et le futur n'existent même plus. Bref.

Conclusion: A défaut d'être perdu dans un monde que je ne connais pas, je préfère comprendre là où je suis, plutôt que d'avancer là où je ne sais pas. Et je préfère comprendre qui je suis, plutôt que d'être celui que je ne suis pas. Merci.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par lennonslegacy le Jeu 29 Nov 2012 - 0:47

Je suis confus, est-ce que cela va dans le sens de ma réflexions oui ou non? Les questions que je qualifie d’ambiguë , de par leurs ambiguïté, ont des réponse flexibles. Le focus que je mentionne fait en sorte que la conscience (selon ma définition) est aussi flexible que les questions dites "ambigüe". Donc, si quelqu'un en lisant ce texte à eu l'impression d'avoir plusieurs milliards d'années ou bien a tout simplement remis sa position spatial et temporel en perspective, mon but à été atteint. J'aime avoir l'impression de faire partie de quelque chose de très grand et si je peux partager ce plaisir avec d'autre gens, tant mieux. Pour ceux qui ne sont pas d'accord avec l'idée d'abolir les questions à réponses ambiguës, vous avez peut-être raison, l'idée est nouvelle dans mon cheminement et en plus je pensais complètement à autre chose...( Le Magicien D'Oz) l'idée m'est venu comme un cheveux sur la soupe. Et j'ai cru bon de faire "confronter" l'idée en question...sur ce forum qui je crois, sert à cela...

La question pour conclure, ce n'est pas si vous êtes d accords ou pas (quoique oui, un peu hehe), mais si la lecture du texte vous a fait...disons? Plané? Est-ce j'ai transmis mon "buzz"? Merci!

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par JO le Jeu 29 Nov 2012 - 8:04

Assez vieille pour avoir déjà parcouru ce chemin-là, mais merci de rappeler qu'on peut respirer plus large que l'ego .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22722
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par _InfinimentGrand le Ven 30 Nov 2012 - 1:21

Je suis confus, est-ce que cela va dans le sens de ma réflexions oui ou non? Les questions que je qualifie d’ambiguë , de par leurs ambiguïté, ont des réponse flexibles. Le focus que je mentionne fait en sorte que la conscience (selon ma définition) est aussi flexible que les questions dites "ambigüe". Donc, si quelqu'un en lisant ce texte à eu l'impression d'avoir plusieurs milliards d'années ou bien a tout simplement remis sa position spatial et temporel en perspective, mon but à été atteint. J'aime avoir l'impression de faire partie de quelque chose de très grand et si je peux partager ce plaisir avec d'autre gens, tant mieux. Pour ceux qui ne sont pas d'accord avec l'idée d'abolir les questions à réponses ambiguës, vous avez peut-être raison, l'idée est nouvelle dans mon cheminement et en plus je pensais complètement à autre chose...( Le Magicien D'Oz) l'idée m'est venu comme un cheveux sur la soupe. Et j'ai cru bon de faire "confronter" l'idée en question...sur ce forum qui je crois, sert à cela...

La question pour conclure, ce n'est pas si vous êtes d accords ou pas (quoique oui, un peu hehe), mais si la lecture du texte vous a fait...disons? Plané? Est-ce j'ai transmis mon "buzz"? Merci!
Tout á fait d'accord avec ce que tu dis, je te suis, tu es sur la bonne voie du sujet à mon avis, j'aime aussi les choses en grand, je crois que certains me connaissent pour mes idèes cosmiques qui font plutot strike dans les questions ambigues. Biensur que je n'ai pas uniquement 31 ans, mais bien une existence InfinimentGrande ! hehehe

JO,
on peut respirer plus large que l'ego .
Magnifique... Bisous

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par Nailsmith le Ven 30 Nov 2012 - 14:02

Le propre de l'homme n'est pas de passer par dessus l'ambiguité mais de les faire disparaître.
La date 01/05/07 est ambigüe. Est-ce 2001 ou 2007? Pour enlever l'ambiguité il faut trouver le système de date. Donc il faut chercher à connaître.
Pour affirmer que je suis une poussière d'etoile, il a fallu faire dispaitre certaines ambiguïtés par la recherche et la connaissance.
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1178
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par lennonslegacy le Jeu 13 Déc 2012 - 20:24

Juste comme ça.... Avez-vous remarqué que la définition de la conscience cité au début de mon texte s'applique à la plupart de ce que l'on pourrait nommer les "Animaux Supérieurs". Je trouve ça cool puisque cela nous enlève le monopole de la possession de la conscience dont nous nous sommes auto-proclamé...

La Conscience indique votre localisation spatial, votre position temporelle et elle vous indique avec qui vous êtes accompagné.

Beaucoup , beaucoup d'organisme vivants partagent cette "version" de la conscience...

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par Nailsmith le Jeu 13 Déc 2012 - 20:44

lennonslegacy a écrit:Juste comme ça.... Avez-vous remarqué que la définition de la conscience cité au début de mon texte s'applique à la plupart de ce que l'on pourrait nommer les "Animaux Supérieurs". Je trouve ça cool puisque cela nous enlève le monopole de la possession de la conscience dont nous nous sommes auto-proclamé...

La Conscience indique votre localisation spatial, votre position temporelle et elle vous indique avec qui vous êtes accompagné.

Beaucoup , beaucoup d'organisme vivants partagent cette "version" de la conscience...
Cette version de la conscience fait partie de la vie et de tout ce qui est vivant. Il y a une autre version de la conscience qui requiert un sentiment de responsabilité envers le vivant à tous les niveaux. Je l'ai déjà écrit dans un autre fil, il y a certains "Animaux supérieurs" qui ont conscience de leurs bêtises.
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1178
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par lennonslegacy le Jeu 13 Déc 2012 - 20:56

Quotes incorrects. Article 6.

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par gaston21 le Jeu 13 Déc 2012 - 21:42

La réponse est: nous sommes des animaux, mais nous refusons de l'admettre ! Je pense que l'avance que nous avons prise sur les mammifères supérieurs provient de notre main et de nos facilités de langage qui ont permis l'apprentissage et la transmission orale, mais fondamentalement, rien ne nous distingue d'eux . Ca nous rend modeste...
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par lennonslegacy le Jeu 13 Déc 2012 - 22:05

De tout les primates, je crois que l'humain est celui qui angoisse le plus... des fois j'ai l'impression que c'est ce qui nous distinguent en grande partie. Mais que de manières d'angoisser différentes!

Tu as raison nous sommes des animaux et de plus je déteste quand l'humain parle de lui-même en s'excluant du reste de la biosphère...Je trouve que c'est Judéo-Chrétien de se placer au dessus de la "création"...

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par Nailsmith le Jeu 13 Déc 2012 - 22:43

lennonslegacy a écrit:
Tu as raison nous sommes des animaux et de plus je déteste quand l'humain parle de lui-même en s'excluant du reste de la biosphère...Je trouve que c'est Judéo-Chrétien de se placer au dessus de la "création"...
Je suis d'accord, nous faisons partie de la création, mais en tant que primate "intelligent" nous avons une responsabilité envers elle. Nous avons le pouvoir de la détruire, donc qui dit pouvoir dit responsabilité.
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1178
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par lennonslegacy le Jeu 13 Déc 2012 - 22:51

Nailsmith a écrit:

Je suis d'accord, nous faisons partie de la création, mais en tant que primate "intelligent" nous avons une responsabilité envers elle. Nous avons le pouvoir de la détruire, donc qui dit pouvoir dit responsabilité.

Entièrement d'accord. Dans le fond la seule chose que nous avons de vraiment supérieure réside dans cette responsabilité...

Et si on voient la Terre comme un organisme vivant et que chaque espèces possèdent sont utilité... Par exemple, les plantes pour les poumons, les marécages pour les reins etc... qu'en pensez-vous si j'affirme que nous en sommes le cerveau? que chaque humain est comme une neurone? Et si nous sommes le cerveau c'est évident que nous avons une responsabilité envers le "reste"...

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par Nailsmith le Ven 14 Déc 2012 - 2:52

lennonslegacy a écrit: Et si on voient la Terre comme un organisme vivant et que chaque espèces possèdent sont utilité... Par exemple, les plantes pour les poumons, les marécages pour les reins etc... qu'en pensez-vous si j'affirme que nous en sommes le cerveau? que chaque humain est comme une neurone? Et si nous sommes le cerveau c'est évident que nous avons une responsabilité envers le "reste"...
Ben, c'est une façon originale pour s'intégrer dans la création. C'est un point de vue qui ce défend.
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1178
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par orthon7 le Ven 14 Déc 2012 - 10:09

gaston21 a écrit:La réponse est: nous sommes des animaux, mais nous refusons de l'admettre ! Je pense que l'avance que nous avons prise sur les mammifères supérieurs provient de notre main et de nos facilités de langage qui ont permis l'apprentissage et la transmission orale, mais fondamentalement, rien ne nous distingue d'eux . Ca nous rend modeste...

Pour ma part, il n'y a aucun doute, aucune ambiguïté, je suis un animal conscient et donc responsable.



Et si on voient la Terre comme un organisme vivant et que chaque espèces possèdent sont utilité... Par exemple, les plantes pour les poumons, les marécages pour les reins etc... qu'en pensez-vous si j'affirme que nous en sommes le cerveau? que chaque humain est comme une neurone? Et si nous sommes le cerveau c'est évident que nous avons une responsabilité envers le "reste"...

j'aime cette façon de voir les choses, maintenant faire comprendre à l'ensemble des neurones de ce cerveau
qu'ils sont les responsables de la destruction de la terre reste une affaire bien compliqué, voir ... muet
avatar
orthon7
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4876
Localisation : L'île
Identité métaphysique : je cherche
Humeur : bonne question ...!
Date d'inscription : 09/04/2010

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par gaston21 le Ven 14 Déc 2012 - 10:13

Je crois pour ma part qu'au bout du bout nous sommes un élément infime et provisoire de cette Réalité suprême que chacun peut appeler comme il l'entend...
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par JO le Ven 14 Déc 2012 - 11:23

infime et provisoire, mais conscient de l'être
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22722
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par lennonslegacy le Sam 15 Déc 2012 - 21:14

gaston21 a écrit:Je crois pour ma part qu'au bout du bout nous sommes un élément infime et provisoire de cette Réalité suprême que chacun peut appeler comme il l'entend...

Quand vous dites Réalité Suprême, voulez dire une réalité qui échappe au fait que tout est en perpétuel changement? Bref, une Méta-Réalité?

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par gaston21 le Dim 16 Déc 2012 - 11:21

Je me mets peut-être le doigt dans l'oeil jusqu'au coude, d'autant plus que la Vérité ultime, nous ne la connaîtrons jamais, mais la Réalité, je la conçois comme un ensemble consubstantiel Energie-Conscience , hors toute notion d'espace et de temps . Pas de Création ni donc de Créateur; pas de Dieu jaloux ou fier de lui, mais une Réalité sans cesse en mouvement, en transformation; un maelström gigantesque pourvu d'une conscience, car on ne peut rejeter l'ordre merveilleux de notre monde d'un revers de main.
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par maya le Dim 16 Déc 2012 - 11:38

gaston21 a écrit:Je me mets peut-être le doigt dans l'oeil jusqu'au coude, d'autant plus que la Vérité ultime, nous ne la connaîtrons jamais, mais la Réalité, je la conçois comme un ensemble consubstantiel Energie-Conscience , hors toute notion d'espace et de temps . Pas de Création ni donc de Créateur; pas de Dieu jaloux ou fier de lui, mais une Réalité sans cesse en mouvement, en transformation; un maelström gigantesque pourvu d'une conscience, car on ne peut rejeter l'ordre merveilleux de notre monde d'un revers de main.

Gaston, serais-tu devenu hindou sans le savoir ? Encore un petit effort et tu arriveras à la vacuité proné par le Bouddha : la forme est le Vide, le Vide est la Forme. Le réaliser est une autre énigme interroge
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Élargir sa conscience en éliminant les questions ambiguës

Message par JO le Dim 16 Déc 2012 - 15:02

Si on envisage l'univers sur le modèle d'un grand magasin :
-l'espace commercial est réparti en zones -formes vides avant d'être attribuées, puis spécialisées en catégories/archétypes : alimentation, habillement... , et, dans l'univers: matière, sentiments, rationnel, spirituel . Les articles sont ainsi disponibles : le père réel a été puisé dans le rayon: "images de père, Dieu, autorité, force, protection, courage , etc...", la mère, dans le rayon nourricier, articles de'hygiène et doudous en tout genre, ( la mauvaise mère, dans les gadgets sado-maso !) etc ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22722
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum