Disparaitre totalement

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Disparaitre totalement

Message par _InfinimentGrand le Ven 7 Déc 2012 - 23:41

J'ai toujours voulu soulever cette question avec d'autres. Puis-je disparaitre totalement? Et méme après cette question, je me demande encore, mais où, quoi, comment?
Est-ce parce-que mon subconscient n'accepte pas la totale disparition de mon ètre?
Je vais ètre un peu plus clair. On meurt tous un jour. On a tous le ticket pour faire le grand saut un jour. Il y a une idée d'allé simple qui fait peur mine de rien, quand on y a pas réfléchit, bon. Mais il y a une tendance à laisser passer son tour: "Non, non, allez-y madame, j'attends quelqu'un!" ah ah ah!
Bref. Rien n'empèche d'anticiper la situation, de fermer les yeux, imaginer mourir, arréter de respirer, imaginer qu'un jour tout s'arrète comme pensent certains, imaginer disparaitre totalement, dans la mesure où on suppose qu'il n'y a plus rien après. S'imaginer comme rien. Je ne sais pas si cela vous ait déjà arrivé? Je pose la question. A moi, oui...
...Je n'affirme rien du tout de concrèt, je dis simplement que je n'arrive pas à disparaitre de la vie. Meme si j'imagine que mon corps est incinéré, repasser au sablier, volatiliser dans l'air, évaporer, ou que mon esprit soit encore plus fin que l'air, plus insignifiant qu'un atome, plus inexistant qu'une énergie noire, NON, je n'arrive pas à disparaitre, ma conscience n'arrive pas à disparaitre de la vie, je me sens toujours là.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par zizanie le Ven 7 Déc 2012 - 23:54

Tant que tu te sentiras en vie, tu ne peux disparaitre de ton esprit mais l'idée de la disparition totale de mon être ne m'est pas insupportable et je pense qu'il faut l'admettre, s'y habituer.
Et en attendant le grand saut, profiter de la vie.

Tu vois, si la fin du monde devait arriver, comme ce que raconte la rumeur, ça me serait bien égal de mourir puisque plus personne n'aura de peine après. Car quand on meurt, les plus à plaindre, ce sont nos proches qui restent à nous pleurer.

Alors, d'ici là, vit à pleines dents avant qu'il ne soit trop tard, le temps passe si vite.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par _InfinimentGrand le Sam 8 Déc 2012 - 0:05

Suite à cela, est-ce que cette hypothèse peut se raccrocher à la réincarnation?
Je suis donc j'existe, et je continue d'exister, moi, conscience-Ame, dans un nouvel esprit, pour naitre dans un nouveau corps, par le grand cycle cosmique de la réincarnation.


Dernière édition par InfinimentGrand le Sam 8 Déc 2012 - 0:17, édité 1 fois

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par _Coeur de Loi le Sam 8 Déc 2012 - 0:08

La question la plus extraordinnaire est plutôt :

Comment est t-on apparu ?

---

Si on était pas apparu, on ne serait pas obligé de disparaitre...

Les gens qui croient disparaitre pour toujours, devraient se demander comment ils sont apparus.
avatar
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par zizanie le Sam 8 Déc 2012 - 0:15

IG, as-tu le souvenir d'avoir déjà vécu?
Moi pas et de ce fait, je ne pense pas la réincarnation possible.

Mais nous sommes poussières d'étoiles et donc d'un certain point de vue, une réincarnation partielle d'un soleil disparu. Je préférerais plutôt l'idée de matière recyclée que celle de réincarnation et rien ne garanti que nos restes seront recyclés dans du vivant plutôt que dans du minéral.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par _InfinimentGrand le Sam 8 Déc 2012 - 0:16

Merci Ziza, tu es bien aimable. Cela dit:
Tant que tu te sentiras en vie, tu ne peux disparaitre de ton esprit mais l'idée de la disparition totale de mon être ne m'est pas insupportable et je pense qu'il faut l'admettre, s'y habituer.
Ok! Mais encore une fois, il ne t'est pas insupportable de disparaitre totalement, mais comment le sauras-tu? Et pour le savoir, il faudra encore que tu sois là pour le voir? Et où? Je ne sais pas si je me fais comprendre. Disparaitre d'un endroit, OK, mais est-ce que c'est apparaitre à un autre, aussi?


Dernière édition par InfinimentGrand le Sam 8 Déc 2012 - 0:25, édité 1 fois

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par _InfinimentGrand le Sam 8 Déc 2012 - 0:24

Coeur de Loi
Si on était pas apparu, on ne serait pas obligé de disparaitre...
Mais c'est biensur!!! Quelle question de fou, merci!!!

Ziza
nous sommes poussières d'étoiles
C'est du Hubert Reeves ca! Bien joué! Ce qui veut dire qu'on a pas cet age ingras terrestre de quelques poignées d'années de bidoche, mais des milliards d'années, c'était le sujet de Lennonlegacy avec ses questions ambigues supercontent

Bon j'espère que mon àme a encore tous les souvenirs de mes vies précédantes, que bloque mon corps de chair de douleurs. harpe

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par zizanie le Sam 8 Déc 2012 - 0:29

Coeur de Loi a écrit:La question la plus extraordinnaire est plutôt :

Comment est t-on apparu ?
On peut répondre à cette question en étudiant le génome et remonter nos ancêtres jusqu'à la cellule primordiale (eh, oui CdL, Ève était une cellule et Adam n'a jamais existé car à l'époque la reproduction sexuée n'était pas encore inventée. sourire ).
Maintenant, qui étaient les ancêtres (non-vivants ou pseudo-vivants) de cette première cellule? Probablement des virus.
A l'inverse, le mécanisme de fabrication des atomes à partir des particules élémentaires est également bien connu dans sa globalité. Reste qu'il existe encore certains éléments à éclaircir ... la science y travaille activement.
Donc, pour le comment, il existe des explications et de plus en plus précises mais ne me demande pas le pourquoi.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par _InfinimentGrand le Sam 8 Déc 2012 - 0:33

Oui, je comprends ce que vous dites... Bon alors moi je me sens vivre comme si j'avais rejoind les deux bouts de l'infiniment grand et petit, le tour du tour sans fin qui ne s'explique pas en deux mots. Donc comme dit Coeur de Loi, quand est-ce que je suis apparu? Ai-je toujours existé comme poussière d'étoile?
Si oui, alors, peut-ètre disparaitrais-je en tant que créature ou organisme vivant qui s'est développée sur la terre! L'étape finale de la poussière d'étoile. Si on regarde bien, on est une pourriture sur cette planète en fait. On est de la m........, on détruit tout, surement qu'on ne sera plus rien après. C'est une hypothèse. Mais merci !


Dernière édition par InfinimentGrand le Sam 8 Déc 2012 - 0:35, édité 1 fois

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par _InfinimentGrand le Sam 8 Déc 2012 - 0:34

n peut répondre à cette question en étudiant le génome et remonter nos ancêtres jusqu'à la cellule primordiale (eh, oui CdL, Ève était une cellule et Adam n'a jamais existé car à l'époque la reproduction sexuée n'était pas encore inventée. ).
Maintenant, qui étaient les ancêtres (non-vivants ou pseudo-vivants) de cette première cellule? Probablement des virus.
A l'inverse, le mécanisme de fabrication des atomes à partir des particules élémentaires est également bien connu dans sa globalité. Reste qu'il existe encore certains éléments à éclaircir ... la science y travaille activement.
Donc, pour le comment, il existe des explications et de plus en plus précises mais ne me demande pas le pourquoi.
C'est là que la science m'est utile.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par zizanie le Sam 8 Déc 2012 - 0:40

InfinimentGrand a écrit:
Ziza
nous sommes poussières d'étoiles
C'est du Hubert Reeves ca!
S'il a utilisé cette expression, et en a fait le titre d'un livre, il n'en est pas l'inventeur. On la doit à Geoffrey Burbidge:
En 1957, dans un article publié par The Review of Modern Physics, Geoffrey Burbidge et trois collègues, dont sa femme, détaillaient l’hypothèse qui est devenue une des bases de la cosmologie : les étoiles, en terminant leurs vies dans de gigantesques explosions, ont « ensemencé » d’atomes lourds un univers jusque-là composé essentiellement d’hydrogène.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par _Coeur de Loi le Sam 8 Déc 2012 - 0:42

Non, je voulais dire comment moi, coeur de loi, suis-je apparu ?

Comment de la matière aurait pu me faire conscient ? c'est impossible !
avatar
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par zizanie le Sam 8 Déc 2012 - 0:49

Coeur de Loi a écrit:Non, je voulais dire comment moi, coeur de loi, suis-je apparu ?

Comment de la matière aurait pu me faire conscient ? c'est impossible !
Pas impossible, inexpliqué dans l'état actuel des connaissances mais pas nécessairement inexplicable ... patience dans l'azur!
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par _InfinimentGrand le Sam 8 Déc 2012 - 0:53

Ziza, as-tu lu, Ciel d'Azur, de Reeves?

Coeur de loi, oui, c'est vrai, comment devenir conscient à la base de la matière?

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par JO le Sam 8 Déc 2012 - 7:38

...et "les lumières de l'invisible", de Charon, physicien .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par Ling le Sam 8 Déc 2012 - 8:07

InfinimentGrand a écrit:Ziza, as-tu lu, Ciel d'Azur, de Reeves?

Coeur de loi, oui, c'est vrai, comment devenir conscient à la base de la matière?

Vous me semblez décaler le problème vers un épiphénomène. La question la plus importante est comment l'inerte devient vivant. Lorsque nous aurons la réponse à cette question, nous serons en bonne voie pour comprendre la "conscience", à condition que nous ayons réussi à la définir.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par Jipé le Sam 8 Déc 2012 - 9:22

Peut-on croire que nous sommes si importants que nous refuserions de disparaître complètement ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26375
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par Ling le Sam 8 Déc 2012 - 9:26

Mais nous ne sommes pas programmés pour envisager notre "finitude". pette de rire


Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par Jipé le Sam 8 Déc 2012 - 11:05

Stirica a écrit:Mais nous ne sommes pas programmés pour envisager notre "finitude". pette de rire
Je suis bien d'accord, d'où chez certaines personnes les angoisses à l'idée de mourir...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26375
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par _Antinea le Sam 8 Déc 2012 - 18:02

Chaque jour qui passe est en lui même une vie entière, puisque le soir venu, nous nous alitons pour nous endormir. pas d'anxiété de ne pas se réveiller. Plutôt même un bonheur, issu de l'expérience, c'est vrai.
Disparaître un jour, c'est la même chose. Probablement la même glissade qu'après une anesthésie au bloc. Pas le temps de cogiter, Pas de quoi paniquer. ON-OFF...
mais j'ai déjà eu ce sentiment d'avoir déjà vécu d'autres vies, des moments "identiques".
Pour ma part, je dirais en Grèce antique, ensuite, probablement une période qu'on connait sous le nom de troisième république en France.

le mécanisme de fabrication des atomes à partir des particules élémentaires est également bien connu dans sa globalité.

J'aimerais bien entendre ça. sourire
en architecture, on sait faire différentes sortes de maisons avec des cailloux, mais il y a un architecte et des maçons. en physique, je serais curieuse de voir la comparaison.
avatar
_Antinea
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 711
Localisation : Grenoble
Identité métaphysique : Antinea
Humeur : joviale
Date d'inscription : 30/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par Alcibiade le Sam 8 Déc 2012 - 20:30

Personne ne peut croire en sa propre disparition, nous sommes tous persuadés inconsciemment de notre propre immortalité disait Freud dans "Considérations actuelles sur la guerre et la mort" et ceci même si notre raison nous certifie que tout n'est que néant au-delà ! Il n'est pas sûr que le prélassement dans les plaisirs du présent puisse nous suffire à nous aveugler suffisamment pour nous réconcilier avec cette pensée que nous disparaîtrons entièrement !

Si nous sondons notre intériorité avec froideur, nous savons parfaitement que la pensée de la mort est une pensée si ultime que la seule parade est de la fuir dans les distractions du présent ! À vrai dire, nous sommes condamnés à croire pour ne pas affronter l'inéluctable vérité (même la foi n'est qu'un substitut honteux pour nous détourner encore davantage de cette pensée) !

La pensée de la mort est une pensée décisive : elle nous fait sentir toute la fragiligité et la relativité de notre être, et par là même toutes les vanités de l'humanité ! Pour cela même que les pensées de métempsychose, de retour dans le Tout, d'enlacement dans les bras de Dieu, d'attente dans les limbes... sont des idées de fuite, des idées d'espoir dans lesquelles nous nous réfugions.
Albert Camus comprenait parfaitement dès le début du "Mythe de Sisyphe" que la mort volontaire c'est-à-dire le suicide posait le problème crucial : comment rendre compte du sens si nous sommes destinés à l'anéantissement entier, comment même justifier un acte qui voudrait précipiter l'inéluctable ? À croire qu'il n'y a même aucun sens dans le refus de l'inéluctable par l'accélération de l'inéluctable !
avatar
Alcibiade
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 412
Localisation : Saöne et Loire
Identité métaphysique : Rationaliste pascalien
Humeur : Serein
Date d'inscription : 09/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par Ling le Sam 8 Déc 2012 - 20:36

Etrange façon de penser. La mort est ce qui donne le prix à la vie. Ce n'est que lorsqu'il a été pleinement pris conscience que la vie a un terme, qu'il est possible de vivre pleinement, de réaliser ce qui est à réaliser sans le remettre au lendemain, sans attendre une autre vie, un nirvana ou un paradis quelconque.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par JO le Dim 9 Déc 2012 - 9:04

Et la mort est seulement la disparition d'une forme transitoire de l'énergie, qui , elle ne disparait pas, consciente ou non .L'acteur ne disparait peut-être pas , après le retour au vestiaire , la pièce finie .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par Jipé le Dim 9 Déc 2012 - 9:18

Dans certains cas, s'il y avait disparition totale et entière, cela n'en serait pas plus mal...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26375
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparaitre totalement

Message par noureddine2 le Dim 9 Déc 2012 - 18:17

InfinimentGrand a écrit:. Puis-je disparaitre totalement?
on fait partie du multivers , nous sommes des chats de schrodinger , si on meurt ici , on continuera notre vie dans un autre monde .
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 462
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum