Dissertation sur le suicide

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par Jipé le Mar 11 Déc 2012 - 17:17

Ben justement Gaston, peut-être que ce prof souhaite changer les mauvaises habitudes de l'enseignement, et a essayé de faire réfléchir des jeunes gens... Tu reproches que l'éducation de ne pas faire et lorsqu'un prof se démarque de cette torpeur éducative, tu reproches aussi d'avoir fait confiance à des jeunes de pouvoir penser avec leur cerveau...Tu sais ce que tu veux au juste ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par troubaadour le Mar 11 Déc 2012 - 17:23

Jipé tu trouves la démarche saugrenue moi maladroite. Excuse moi mais la différence est minime.
Surtout que je ne l'ai jamais déclarer coupable... tout comme toi.
Quant au soutien catégoriel des profs ou des parents-prof de la fcpe cela m'indiffère complètement. Surtout quand on sait que le lièvre a été soulevé par des parents...
Maintenant oui oil faut se méfier de l'emballement médiatique je te le concède.

Gaston le suicide concerne beaucoup les ados il est la deuxième cause de mortalité des jeunes. Sur qu'on en parle plus quand c'est un postier qu'un ado mais il y a hélas énormément d'ado qui se suicide. C'est la raison pour laquelle il faut en parler mais pour moi pas de cette manière. Après à chacun ses goûts.....
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Age : 53
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par Jipé le Mar 11 Déc 2012 - 17:29

Troubaadour,
j'ai dit: "L'idée peut paraître saugrenue, oui, et non, cela dépend", donc tout dépend de comment on aborde le sujet et je n'ai pas fait de jugement, je suis dans l'indécision en attendant d'en savoir plus.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par ronron le Mer 12 Déc 2012 - 3:24

Jipé a écrit:Dissertation sur le suicide : le professeur suspendu «à titre conservatoire»
À première vue, je suis d'accord avec au moins une réprimande et possiblement une sanction. Erreur de parcours, faute professionnelle, mauvais jugement, peu importe, il y avait risque... Donc principe de précaution...

On sait que l'imaginaire peut amplifier les problèmes, leur donner une proportion qu'ils n'ont pas. Et à ce jeune âge, la personnalité n'est peut-être pas tout à fait formée, solide. Un jeune du groupe avait-il l'intention de se suicider? Combien vivent des troubles psychologiques liés à l'image de soi? Cela aurait-il pu convaincre de passer à l'acte? Peu importe, dans le doute...

Même pour le jeune qui ne pense pas au suicide, le fait d'y penser, d'amplifier un problème (réel ou fictif) pour à tout le moins justifier le suicide constitue à mon sens un risque potentiel et inutile... Et puis, un chemin de réflexion est fait, il est tracé jusque-là...
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par Bulle le Mer 12 Déc 2012 - 11:13

troubaadour a écrit:
Bulle a écrit:
La question revient donc à dire : vous, qui avez 14 ans au 21ème siècle, qui allez bientôt démarrer dans la vie où placez vous vos valeurs, quelles sont pour vous les limites à ne pas dépasser...
Je trouve cela plutôt "cadrant" non ?
non Bulle ce n’était pas la question et si cela avait été abordé de cette manière cela aurait été beaucoup moins dérangeant, pour ne pas dire pas dérangeant du tout. Tu transformes son sujet en réflexion constructive. Mais son sujet n'a rien de constructif. C'est bien cela qui pose problème.
Mais encore une fois qu'est-ce que tu en sais des circonstances qui ont amené ce sujet ? Quels sujet, quels auteurs sont étudiés. Nous sommes en littérature je te rappelle ; et la littérature est la matière qui par excellence amène à disserter sur les "états d'âmes" de personnages à des époques différentes.
C'est toi qui déplace le débat, car le débat auquel les élèves sont invités c'est bien cela. Aujourd'hui vous avez 14 ans, si à 18 ans vous êtes amenés à vouloir mettre fin à vos jours parce que vous vous semblez à vous même monstrueux, quels sont les faits qui nourrissent cette pensée.
Avec le rappel qu'il est question de disserter et qu'à ce niveau scolaire la dissertation comporte toujours thèse/antithèse/synthèse à propos du bilan personnel du personnage dont il est question au moment où sa décision "semble" et le mot prend toute son importance, irrévocable.
Il me semble bien à la réflexion que ce sujet est une excellente ouverture aux différentes options philosophiques sourire
ronron a écrit:Même pour le jeune qui ne pense pas au suicide, le fait d'y penser, d'amplifier un problème (réel ou fictif) pour à tout le moins justifier le suicide constitue à mon sens un risque potentiel et inutile... Et puis, un chemin de réflexion est fait, il est tracé jusque-là...
pette de rire Il faut interdire la littérature à l'école alors, et surtout la période romantique !!! Exit aussi les philosophes non idéalistes...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40273
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par Geveil le Mer 12 Déc 2012 - 12:02

gaston21 a écrit:Vieux Lion, donne-nous ton avis de vieux sage !
Mais c'est toi le sage, tu prends la vie à la rigolade, et ça fait très plaisir à Dieu...... à moins que ce ne soit pour cacher une immense angoisse, mais ça , toi seul le sais.

En ce qui concerne la disserte, et si quelqu'un, un journaliste par exemple, interrogeait les enfants pour savoir ce qu'ils en pensent ? Malgré mon âge canonique, ça me met en rogne, les adultes parlent toujours de ce qu'il faudrait faire avec les enfants, ceci, cela, et personne ne se soucie de leur demander leur avis, on marche sur la tête, non ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par Magnus le Mer 12 Déc 2012 - 12:24

Magnus a écrit:Pour moi, c'est choquant dans la mesure où il demande à des élèves si jeunes d'écrire le dégoût qu'ils ont d'eux-mêmes... A-t-il pensé aux conséquences négatives possibles d'une introspection de ce genre chez des élèves de cet âge ?
Je reviens sur cette réponse un peu hâtive du début, après les nuances qui ont été apportés. Après tout, nous ne savons pas avec précision comment il a présenté cela : pas seulement les écrits, mais les mots, les intonations de voix, les gestes, le regard; nous ne connaissons pas non plus son plan de travail sur les dissertations des élèves. Dans sa démarche, cette introspection doit bien entendu déboucher sur du positif, je suppose qu'il a soigneusement étudié la façon d'en contrecarrer et déjouer le négatif, contrairement à ce prof allemand qui avait réalisé toute une mise en scène sur le fascisme, au point que, pris au jeu, ça avait très mal tourné.
Ce qui frappe, ce sont les mots "dégoût de soi-même" appliqué à de jeunes élèves; mais dans l'ensemble une étude du suicide originale, dont la méthode d'approche sort des sentiers battus, pourquoi pas, après tout ?

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par troubaadour le Mer 12 Déc 2012 - 15:50

Bulle a écrit:Mais encore une fois qu'est-ce que tu en sais des circonstances qui ont amené ce sujet ? Quels sujet, quels auteurs sont étudiés. Nous sommes en littérature je te rappelle ; et la littérature est la matière qui par excellence amène à disserter sur les "états d'âmes" de personnages à des époques différentes.
Tu n'en sais pas plus que moi. D'ailleurs on ne parle pas des thèmes étudiés en classe, des auteurs étudiés, mais de la manière dont le problème du suicide est abordé lors d'une dissert. Toi et moi n'avons que le sujet comme base de reflexion.
Aujourd'hui vous avez 14 ans, si à 18 ans vous êtes amenés à vouloir mettre fin à vos jours parce que vous vous semblez à vous même monstrueux, quels sont les faits qui nourrissent cette pensée.
Oui c'est bien la manière d'aborder le sujet qui me choque. Tu as le droit d'apprécier et de trouver cette approche convenable. Aucun problème.. Moi je trouve que ce n'est pas une manière d'aborder le sujet avec des ados car si dans ton groupe tu en as un dépressif et que l'idée lui trotte dans la tete tu le coules. Car il aura peut etre 20 à sa dissert et se tuera la lendemain.... "oui jeune homme vous avez bien argumenté, vos raisons sont serieuses, vous avez bien appréhender le problème malgré une certaine confusion et des problèmes de syntaxe récurent". Tu vas écrire cela dans ta correction de copie sans savoir si tu as à faire à un dépressif suicidaire ou non, sachant que le jeune dépressif sait très bien caché son état en société.

Il me semble bien à la réflexion que ce sujet est une excellente ouverture aux différentes options philosophiques sourire
Nous somme tout à fait d'accord. Il est indispensable de parler du suicide. Pour moi c'est la manière dont d'abordé le thème qui coince sérieusement.
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Age : 53
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par maya le Mer 12 Déc 2012 - 16:10

Je ne sais pas plus que ce qui a été dit dans les médias sur la préparation faite par le professeur avant qu'il ne donne ce devoir. Cependant, je trouve que les termes employés dans le texte, en particulier "dégoùt de soi-mème" singulièrement négatifs.
J'ai deux petits garçons de cet àge et nous parlons de tout ensemble mais parler du suicide à ce moment de l'adolescence où la construction mentale est fragilisée par leur transformation physique doit ètre encadrée par des adultes, parents, profs, éventuellement causeries avec des psychologues scolaires.
J'ai été écoutante à SOS Am... il y a de nombreuses années et les coups de fils difficiles d'ados me laissent encore des souvenirs très douloureux. Un rien peut faire dérapper un adolescent fragilisé.
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par Bulle le Mer 12 Déc 2012 - 20:57

Geveil a écrit:En ce qui concerne la disserte, et si quelqu'un, un journaliste par exemple, interrogeait les enfants pour savoir ce qu'ils en pensent ?
Professeur de qualité, sans aucun problème particulier et apprécié de la grande majorité des élèves et des parents d'après je ne sais plus quelle chaine de télé ...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40273
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par Geveil le Mer 12 Déc 2012 - 21:42

Je ne parlais pas d'un jugement sur la personne, mais d'une opinion sur le sujet de la dissert.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par ronron le Mer 12 Déc 2012 - 22:19

Geveil a écrit:En ce qui concerne la disserte, et si quelqu'un, un journaliste par exemple, interrogeait les enfants pour savoir ce qu'ils en pensent ? Malgré mon âge canonique, ça me met en rogne, les adultes parlent toujours de ce qu'il faudrait faire avec les enfants, ceci, cela, et personne ne se soucie de leur demander leur avis, on marche sur la tête, non ?
Paraîtrait qu'on avait posé la question au moment où le prof avait proposé le sujet. Et le prof aurait répondu : «C'est comme ça.»
Plus de détails.

Et quelques avis – courtes vidéos –, dont celui d'une psychanalyste...
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par ronron le Mer 12 Déc 2012 - 22:21

troubaadour a écrit:on ne parle pas des thèmes étudiés en classe, des auteurs étudiés, mais de la manière dont le problème du suicide est abordé lors d'une dissert.
Voilà, ça recadre très bien le sujet.

Oui c'est bien la manière d'aborder le sujet qui me choque. Tu as le droit d'apprécier et de trouver cette approche convenable. Aucun problème.. Moi je trouve que ce n'est pas une manière d'aborder le sujet avec des ados
[...]
Il est indispensable de parler du suicide. Pour moi c'est la manière dont d'abordé le thème qui coince sérieusement.
Tout à fait d'accord.
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par JO le Jeu 13 Déc 2012 - 8:03

Difficile de juger sans avoir tous les éléments . Mais il faudrait que le prof , à présent , donne un deuxième volet, incitant les élèves à formuler les raisons de devenir des adultes forts et non dépendants , en cherchant en eux-mêmes, les ressources positives nécessaires .
Tous les ados se trouvent nuls, moches et insuffisants . Une fois qu'ils auront dit pourquoi, un deuxième volet peut , lui, les aider à devenir constructifs , en faisant l'inventaire de leurs ressources .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par Bulle le Jeu 13 Déc 2012 - 14:20

ronron a écrit:Paraîtrait qu'on avait posé la question au moment où le prof avait proposé le sujet. Et le prof aurait répondu : «C'est comme ça.»
Plus de détails.
Je ne vois riens dans le lien qui confirme ce "c'est comme ça" j'aurais loupé quelque chose ?
Au contraire je lis :
" Son rayonnement dans la communauté scolaire et les bons résultats de ses élèves au brevet, l’an passé, ont conduit le chef d’établissement à demander son renouvellement, allant même jusqu’à formuler la demande en conseil d’administration de la création d’un poste spécifique pour espérer son maintien dans l’établissement.
(...)
Dans un communiqué transmis à l'AFP, "les associations de parents d'élèves réunies", FCPE et Amicale des parents d'élèves, qui ont tenu lundi soir une réunion exceptionnelle, disent "soutenir totalement le professeur de français incriminé", déplorent un déferlement médiatique "démesuré et inadapté", et soulignent qu'élèves comme parents "sont attachés (à) et apprécient les qualités de ce professeur".
"Nous souhaitons son retour immédiat à son poste pour le bien de nos enfants", pose le communiqué.
Dans leur communiqué, les associations de parents qui sont les deux présentes au collège de Montmoreau, soulignent mardi que "le collège a toujours été dynamique et pilote dans de nombreaux domaines" et que l'équipe "n'a de cesse de favoriser le dialogue avec les familles et l'ensemble des partenaires".
Un délégué FCPE du collège, Christophe Clément, a indiqué à l'AFP que la réunion de lundi soir entre parents d'élèves et délégués le soutien avait été "unanime" pour l'enseignant. Il a assuré que d'après le retour des enfants auprès de leurs familles, le sujet proposé en rédaction "ne les a pas choqués, car il a été bien amené par l'enseignant". "

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40273
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par ronron le Jeu 13 Déc 2012 - 15:24

Bulle a écrit:
ronron a écrit:Paraîtrait qu'on avait posé la question au moment où le prof avait proposé le sujet. Et le prof aurait répondu : «C'est comme ça.»
Plus de détails.
Je ne vois riens dans le lien qui confirme ce "c'est comme ça" j'aurais loupé quelque chose ?
Oui.

«Quand le prof nous a donné le sujet, ça nous a étonnés. On lui a posé des questions. Il n'a pas voulu répondre, et nous a dit: "C'est comme ça".»

Au contraire je lis :
" Son rayonnement dans la communauté scolaire et les bons résultats de ses élèves au brevet, l’an passé, ont conduit le chef d’établissement à demander son renouvellement, allant même jusqu’à formuler la demande en conseil d’administration de la création d’un poste spécifique pour espérer son maintien dans l’établissement.
T'as remarqué de qui vient le communiqué d'où est extrait ce passage? Du syndicat... Évidemment la bonne réputation du prof jouera en sa faveur, mais la polémique est sur le sujet d'une dissertation.

Dans un communiqué transmis à l'AFP, "les associations de parents d'élèves réunies", FCPE et Amicale des parents d'élèves, qui ont tenu lundi soir une réunion exceptionnelle, disent "soutenir totalement le professeur de français incriminé", déplorent un déferlement médiatique "démesuré et inadapté", et soulignent qu'élèves comme parents "sont attachés (à) et apprécient les qualités de ce professeur".
Aussi bien enrobé, on se demande de qui peut provenir la plainte...

Bizarrement contradictoire (?) avec ''Cet exercice est jugé «complètement dingue» par Jean-Jacques Hazan, président de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE).''
Source

Dans leur communiqué, les associations de parents qui sont les deux présentes au collège de Montmoreau, soulignent mardi que "le collège a toujours été dynamique et pilote dans de nombreaux domaines" et que l'équipe "n'a de cesse de favoriser le dialogue avec les familles et l'ensemble des partenaires".
Ce qui montre qu'une bourde peut arriver dans les meilleures institutions...

Un délégué FCPE du collège, Christophe Clément, a indiqué à l'AFP que la réunion de lundi soir entre parents d'élèves et délégués le soutien avait été "unanime" pour l'enseignant. Il a assuré que d'après le retour des enfants auprès de leurs familles, le sujet proposé en rédaction "ne les a pas choqués, car il a été bien amené par l'enseignant". "
Bien amené par un «C'est comme ça.»

La question n'est pas sur l'après-coup mais sur le sujet tel que présenté à ces enfants.

T'écoutes ce qu'on dit autour et tu vois bien que tout n'est pas blanc...

L'avis de la psychanalyste ne te dit rien?
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par Bulle le Jeu 13 Déc 2012 - 20:58

ronron a écrit:T'écoutes ce qu'on dit autour et tu vois bien que tout n'est pas blanc...
L'avis de la psychanalyste ne te dit rien?
En l'occurrence les enfants des corbeaux disent blanc et d'autres prétendent le contraire...
Franchement plus j'y pense et moins je trouve ce sujet choquant.
Et je ne partage absolument pas l'avis de la psychiatre puisqu'il n'est pas du tout question de se mettre à la place d'un suicidé, mais de se mettre à la place de quelqu'un qui fait un bilan de situation. Ce qui à mon sens peut être parfaitement positif par son effet cathartique, d'une part et par la mise au clair de ce qu'il vaut mieux ne pas faire pour arriver à une telle situation de dégoût de soi.
J'irais même jusqu'à dire que c'est beaucoup moins dangereux que l'idéalisation du héros romantique qui se trucide pour l'inaccessibilité d'une belle ou pour un combat manqué...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40273
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par ronron le Jeu 13 Déc 2012 - 21:16

Bulle a écrit:
ronron a écrit:T'écoutes ce qu'on dit autour et tu vois bien que tout n'est pas blanc...
L'avis de la psychanalyste ne te dit rien?
En l'occurrence les enfants des corbeaux disent blanc et d'autres prétendent le contraire...
T'as des références?

Franchement plus j'y pense et moins je trouve ce sujet choquant.
Heureusement que tu as ce temps...

Et je ne partage absolument pas l'avis de la psychiatre puisqu'il n'est pas du tout question de se mettre à la place d'un suicidé, mais de se mettre à la place de quelqu'un qui fait un bilan de situation.
Maintenant tu avances une version édulcorée du sujet de la dissertation... Les jeunes devaient se mettre dans la peau de quelqu'un au bord du suicide parce qu'il a le dégoût de lui-même...

Je reviens au risque et au principe de prudence... Comme on l'apprend par les réflexions ici et là, on peut aborder le suicide autrement que par une dissertation de ce genre-là...

Le prof n'est pas tout blanc ou tout noir. Ici, à mon sens, il y a lieu de s'interroger sur le sujet de la dissertation tel que formulé...
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par _Matoll le Ven 14 Déc 2012 - 2:13

Dans ce genre de circonstances, il est primordial de lier à un événement à son contexte, ce que d'ailleurs la presse ne fait que très rarement. C'est se demander à quoi sont formés les journalistes, sauf peut-être de jouer sur l'émotion des gens pour vendre. Et il semble que cette technique est bien ficelée.

Bien évidemment, je ne suis aucunement choqué et je suis agacé de lire ici et là des gens choqués pour pas grand chose. C'est se demander aussi si nous ne sommes pas devenus un pays de chochottes. Un choc, c'est un attentat à la bombe générant des victimes par exemple. Il serait à mon avis pertinent de remettre les pieds sur terre.

La responsabilité est tout ce politiquement correct et pire, les conséquences lorsqu'un enseignant est sanctionné de la sorte. Qui est le plus fautif dans ce fait ? Le rectorat ! Cette administration psycho-rigide semble contribuer pleinement au découragement des enseignants, si bien que la vocation d'enseignant n'est plus ce qu'elle était.

La démarche constructive aurait été de demander des explications à l'enseignant, et si le sujet pose souci, qu'une autorité hiérarchique fasse des recommandations pour qu'il soit plus prudent avant de mettre en place un tel sujet. Quant aux sanctions, c'est de la bêtise complète d'une hiérarchie incapable de traiter ce genre d'affaire, ou plutôt une micro-affaire.

La commande consiste à traiter un sujet qui est malheureusement d'actualité, et chaque élève le fera comme il le désire. De plus, avancer que le professeur pourrait avoir des liens avec le suicide, eh bien voyons, alors s'il avait lancé un sujet sur la drogue ou le sida par exemple, c'est parce qu'il serait concerné ?

Aucun sujet ne doit être tabou, à condition qu'il soit amené autour d'une thématique surtout si le sujet est sensible.

Combien d'élèves se sont suicidés après avoir rédigé ce devoir ? Aucun !

C'est donc une polémique de basse-cour. Il y a des sujets bien plus alarmants qu'une simple anedocte locale.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par ronron le Ven 14 Déc 2012 - 5:05

Matoll a écrit:La démarche constructive aurait été de demander des explications à l'enseignant, et si le sujet pose souci, qu'une autorité hiérarchique fasse des recommandations pour qu'il soit plus prudent avant de mettre en place un tel sujet.
Y a au moins ça à retenir...

La commande consiste à traiter un sujet qui est malheureusement d'actualité, et chaque élève le fera comme il le désire.
Ce n'est pas tant le sujet du suicide en soi qui pose problème même si c'est délicat, mais le traitement qui a été proposé. À cet égard, tu ne t'es pas vraiment mouillé. À moins qu'on ne devine ton opinion dans ta recommandation de prudence. On en comprend que tu es plutôt sceptique quant au traitement proposé?

De plus, avancer que le professeur pourrait avoir des liens avec le suicide, eh bien voyons, alors s'il avait lancé un sujet sur la drogue ou le sida par exemple, c'est parce qu'il serait concerné ?
Va savoir...

Aucun sujet ne doit être tabou, à condition qu'il soit amené autour d'une thématique surtout si le sujet est sensible.
Autour d'une thématique? Et pour le cas qui nous occupe?

Tu parles de sujet sensible... Il faut d'autant plus être prudent... Et c'est le type de traitement proposé qui est en discussion ici...

Combien d'élèves se sont suicidés après avoir rédigé ce devoir ? Aucun !
Quelle est l'échéance?

De toute façon, je ne me fierais pas là-dessus pour proposer le même traitement du sujet dans une autre institution...

Et dire qu'une infirmière s'est suicidée suite à un canular... Mais c'est une autre histoire... (Y a-t-il lien de cause ou...?)

C'est donc une polémique de basse-cour. Il y a des sujets bien plus alarmants qu'une simple anedocte locale.
Le sujet est délicat d'autant plus que le suicide chez les jeunes n'est justement pas qu'une anecdote locale...
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par gaston21 le Ven 14 Déc 2012 - 10:09

Je pense que Matoll pose le sujet tel qu'on devrait le voir. . On part au quart de tour sur une information de presse dont on ne connait pas grand-chose . On se fie trop à ce qu'écrit la presse. J'ai vécu des évènements qu'ont relaté des journalistes . Je puis vous assurer qu'ils étaient rarement exacts. J'ai écouté distraitement "C dans l'air", hier soir. Il me semble avoir entendu que deux tentatives de suicide avaient eu lieu dans un collège voisin . Le professeur a-t-il voulu sensibiliser ses élèves pour mieux sans doute les dissuader de ce geste, très courant chez les ados selon l'émission citée , et leur montrer ensuite que la vie
prime sur un désespoir passager ? Si ce professeur a le soutien des parents, c'est qu'il est digne de son métier ; et je donne tort au rectorat.
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par Jipé le Ven 14 Déc 2012 - 10:14

C'est ce que je dis depuis 3 jours...Attendons au moins la version du prof, avant de le jeter dans la fosse aux lions!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par Bulle le Ven 14 Déc 2012 - 11:59

ronron a écrit:Maintenant tu avances une version édulcorée du sujet de la dissertation... Les jeunes devaient se mettre dans la peau de quelqu'un au bord du suicide parce qu'il a le dégoût de lui-même...
Oui et alors, se mettre dans la peau d'un autre serait un exercice louable lorsqu'on joue un rôle de tragédie grecque seulement ? Personnellement j'ai beau me mettre dans la peau d'un autre, je ne suis pas l'autre ; et c'est encore plus vrai à la période de l'adolescence où l'on veut affirmer avant tout ses différences.
Je n'avance donc pas une version édulcorée de la dissertation et le sujet comprenait tout à fait une mise à distance de l'évènement d'une part, et l'opportunité d'un bilan d'autre part.

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40273
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par troubaadour le Ven 14 Déc 2012 - 13:30

Jipé a écrit:C'est ce que je dis depuis 3 jours...Attendons au moins la version du prof, avant de le jeter dans la fosse aux lions!
Mais ce n'est pas le prof qu'on jette das la fosse au lion mais le sujet.
On s'en fout que le prof soit bon ou mauvais, respectable ou non.
Ce n'est pas de lui que l'on parle.
La question de sa "sanction" est tout autre. Ce n'est pas le sujet. d'ailleurs je vais te dire si je trouve que le thème du sujet est déplorable dans son approche, je trouve la sanction contre le prof inappropriée.

D'ailleurs c'est sur le sujet que tu nous a demandé si il était choquant ou non. Pas sur le prof.

Restons dans le sujet ! On peut condamner le sujet sans condamner le prof.
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Age : 53
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dissertation sur le suicide

Message par Jipé le Ven 14 Déc 2012 - 13:36

Le sujet est très intéressant, je pense qu'il faut l'aborder avec des jeunes de cet âge-là, mais il faut l'aborder avec une personne, en l'occurrence le prof, de manière constructive, qui mène à la réflexion et bien entendu avec au final du positivisme.
On peut et doit parler de tout à l'école, en fonction de l'âge des élèves et avec du personnel compétent. Il ne doit y avoir aucun tabou et rien ne doit choquer comme sujet...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum