L'esthétique de la souffrance

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'esthétique de la souffrance

Message par Cirtice le Sam 5 Jan 2013 - 2:41

Bonjour à tous,

Je pense avoir inventé un bon concept philosophique à propos de la souffrance. J’appelle ça « L’Esthétique de la souffrance ». Je veux dire par là que le meilleur moyen de transcender et d’exorciser la souffrance, c’est de l’exprimer par tous les moyens esthétiques qui sont à notre disposition.

Un des bons outils esthétiques qui s’offre, c’est entre autres l’art. En effet, lorsque nous exprimons à d’autres notre souffrance d’une façon très terre-à-terre, très ordinaire, les gens vont peut-être se donner la peine de nous écouter au début, mais si nous commençons à radoter sans arrêt, les gens vont se tanner à la longue parce que ça devient trop déprimant. Ils vont nous dire de penser plus positivement, de penser plus au présent et à l’avenir plutôt que de toujours être raccrochés au passé, etc.. Mais si nous l’exprimons d’une manière artistique, donc esthétique, le message devient beaucoup intéressant parce qu’il a été orchestré, travaillé, embelli, etc.. La souffrance ne demeure plus un sujet tabou à ce moment-là. Ça devient même carrément trippant. Par exemple, vous connaissez peut-être tous la chanson de Gilles Vigneault « Tout le monde est malheureux » chantée sur un air de gigue. Quand les gens écoutent ça, ils ont l’impression de taper du pied sur leur propre déprime. Mais même si la musique est très triste, voire même macabre, c’est de l’esthétique de la souffrance quand même. En tout cas, c’est moins pénible que de se contenter de lire dans un journal quotidien ce que l’on appelle « la chronique des chiens écrasés ». Mais bien sûr, ça ne veut pas dire pour autant que l’on doit devenir sourd et aveugle à toute la souffrance exprimée d’une manière terre-à-terre. L’esthétique de la souffrance n’annule pas la souffrance pour autant non plus. Elle ne fait que la transcender.

Le sport est aussi un moyen d’exprimer la souffrance d’une manière esthétique. Si l’on veut s’améliorer soi-même ou battre l’adversaire, il faut être prêt à souffrir soi-même et à faire souffrir l’autre. À partir d’un certain niveau, l’art et le sport se ressemblent beaucoup.

Si nous ne pouvons pas devenir athlète ou artiste, intéressons-nous au moins à l’art et au sport. Et si nous cherchons comme il le faut, nous allons probablement trouver aussi d’autres bons moyens de faire de l’esthétique de la souffrance.
lol! merci câlinchat
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 815
Age : 63
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esthétique de la souffrance

Message par gaston21 le Sam 5 Jan 2013 - 18:09

Cirtice, j'ai dans la gu...un vieux chicot qui vient de se réveiller. Comment puis-je exprimer l'esthétique de ma souffrance ? J'ai même été hier après-midi aux urgences de l'hôpital, section odontologie, ( pas très loin de chez moi ) pour qu'on me l'arrache . Refus ! On pouvait traiter la douleur, mais pas de traitement . Et trouver un dentiste en urgence, tintin ! J'ai donc dit aus deux dames de l'accueil que j'allais prendre ma pince universelle et le faire moi-même ! "Pensez à désinfecter !" , m'a dit l'une . - " Avec quoi ?" - " De l'alcool fort!" - " Eh bien d'accord, j'ai au moins trois litres de goutte dans ma cave, du 50- 55 ° !" - " Excellent, ça devrait suffire !" , qu'elle m'a répondu !
Et les deux charmantes dames ont éclaté de rire ! Voilà ma BA d'hier, et voilà comment on peut transcender ...Mais mon chicot, il est toujours là, et il me chatouille . Va falloir que je pense au "ratelier", JO !
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'esthétique de la souffrance

Message par Cirtice le Sam 5 Jan 2013 - 18:58

Bonjour Gaston 21, Bulle et tous les autres,

Une des choses qui fait beaucoup souffrir les gens, c'est lorsqu'ils sont aux prises avec plein de questions qui semblent pratiquement insolubles. Parfois, nous avons l'impression que lorsque nous pensons avoir trouvé une réponse,que ça fait naître plein de nouvelles questions. Je voudrais vous parler d'un artiste qui était très populaire dans les années '60 et '70 et qui a eu beaucoup de succès avec une chanson intitulée "Pourquoi Bon Dieu". Il s'agit de Gilles Dreu. Il pose des grosses questions existentielles très directes à Dieu sans jamais avoir de réponses. Il dit ceci : "Pourquoi ces gens si différents, les uns à la peau noire, les autres Blancs et qui ne se comprennent pas et qui ne s'aiment pas ?". Être aux prises avec de tels mystères cause beaucoup de souffrances. Il pose ses questions avec beaucoup de lucidité et d'humilité en se servant de sa voix très élégante et sur une belle mélodie.. Les gens se reconnaissent dans une telle chanson et par le fait même, ça les soulage beaucoup. Dans le monde ici-bas, il n'y a pas 2 êtres qui ont exactement les mêmes les mêmes mélanges de caractéristiques. C'est pourquoi c'est très difficile d'intérioriser ce que les autres ressentent. Si nous pourrions être parfaitement dans la peau des autres, nous pourrions mieux agir avec ceux-ci. Mais comme cette chose est impossible ici-bas, nous commettons gaffes par-dessus gaffes. Et nous faisons les mêmes erreurs générations après générations. La meilleure attitude, c'est d'essayer de composer du mieux que l'on peut avec les grands mystères de la vie, mystères qui seront probablement toujours insolubles dans le monde ici-bas. Voici l'adresse internet de la chanson de Gilles Dreu :

http://www.youtube.com/watch?v=0A1UL1pEugo

merci lol! câlinchat
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 815
Age : 63
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esthétique de la souffrance

Message par Africain2 le Sam 5 Jan 2013 - 19:41

Cirtice a écrit:Bonjour à tous,

Je pense avoir inventé un bon concept philosophique à propos de la souffrance. J’appelle ça « L’Esthétique de la souffrance ». Je veux dire par là que le meilleur moyen de transcender et d’exorciser la souffrance, c’est de l’exprimer par tous les moyens esthétiques qui sont à notre disposition.
Un des bons outils esthétiques qui s’offre, c’est entre autres l’art.
Je suis peut-être H.S mais je voulais avoir l'avis de ceux qui ont une passion pour l'art et leur demandé si l'on peut considérait les graffitis comme de l'art ?
Certains disent que les graffitis sont expression brutale que les jeunes ont trouver pour exprimer leur ras-le-bol(souffrance) et que cela réflète plutôt la colère et n'a aucune sens esthétique.
D'autres actuellement commencent à pensaient que les graffitis sont bel et bien des oeuvres d'arts et ils trouvent une certaine beauté dedans.
Quel est l'avis des amoureux de l'art de notre forum sur les graffitis ?
avatar
Africain2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 952
Localisation : Ici et Ailleurs
Identité métaphysique : Chaman/Gnostique/Totémiste
Humeur : Observateur-Observer
Date d'inscription : 03/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'esthétique de la souffrance

Message par Cirtice le Sam 5 Jan 2013 - 20:24

Cher Africain 2,

Je trouve que certains faiseurs de graffitis manquent d'originalité bien souvent. Ils ont tendance à toujours faire les mêmes genres de barbeaux. furieux stop
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 815
Age : 63
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esthétique de la souffrance

Message par zizanie le Sam 5 Jan 2013 - 21:04

Dans ce cas, il faudrait se tourner vers les graffitis agricoles. sourire
http://www.forum-metaphysique.com/t8919-la-saison-des-gogogrammes-a-commence
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esthétique de la souffrance

Message par gaston21 le Sam 5 Jan 2013 - 22:48

Africain2 a écrit:
Cirtice a écrit:Bonjour à tous,

Je pense avoir inventé un bon concept philosophique à propos de la souffrance. J’appelle ça « L’Esthétique de la souffrance ». Je veux dire par là que le meilleur moyen de transcender et d’exorciser la souffrance, c’est de l’exprimer par tous les moyens esthétiques qui sont à notre disposition.
Un des bons outils esthétiques qui s’offre, c’est entre autres l’art.
Je suis peut-être H.S mais je voulais avoir l'avis de ceux qui ont une passion pour l'art et leur demandé si l'on peut considérait les graffitis comme de l'art ?
Certains disent que les graffitis sont expression brutale que les jeunes ont trouver pour exprimer leur ras-le-bol(souffrance) et que cela réflète plutôt la colère et n'a aucune sens esthétique.
D'autres actuellement commencent à pensaient que les graffitis sont bel et bien des oeuvres d'arts et ils trouvent une certaine beauté dedans.
Quel est l'avis des amoureux de l'art de notre forum sur les graffitis ?

Africain, des graffitis sur un baobab, c'est pas gênant, mais quand c'est sur ta façade, tu ris moins ! Ca a été une maladie sur Dijon,comme dans beaucoup de villes . C'est maintenant terminé . C'était la chasse aux artistes, souvent des couillons de
l'école des Beaux-Arts qui se croyaient malins ! Ils méritaient qu'on leur colle la tête dans le seau de peinture ! En Italie, les trains sont dans un état repoussant en raison de cette manie de "peinturlurer" à tout va . En France, le responsable de ce
"bordel" ? Un des grands snobs de notre République, un certain Jack Lang . Ouf, on en est débarrassé!
Il y a de jolis tags, mais qu'on les fasse où c'est permis .

Mais on est HS !
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'esthétique de la souffrance

Message par Cirtice le Dim 6 Jan 2013 - 0:58

Chers Africain 2 et Gaston 21,

Je ne croirais pas que vous soyez HS dans votre discussion. Un bon débat sur les graffitis vaut la peine d'avoir lieu ici-même. merci
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 815
Age : 63
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esthétique de la souffrance

Message par _dede 95 le Dim 6 Jan 2013 - 10:29

Allons Gaston, sur ton mur tu te révolte et tu as bien raison, mais le mur lui il ne souffre pas, alors que là la pauvre, elle a du souffrir, en tout cas elle ne peut plus s'assoir, qu'en dis-tu?
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esthétique de la souffrance

Message par gaston21 le Dim 6 Jan 2013 - 14:38

dede, je compatis, je compatis ! J'enlèverais volontiers tous ces tags à mains nues Et qui sait, puisqu'on dirait une fraise...
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esthétique de la souffrance

Message par maya le Dim 6 Jan 2013 - 15:08

Je ne suis pas d'accord avec l'idée que ce serait seulement la souffrance qui ferait que l'on s'exprime dans l'art pictural en particulier. Il existe bien sur des artistes ayant exprimé la souffrance dans des oeuvres : Munch avec "le cri", les descentes de croix de plusieurs peintres...etc.
Ou L'art-thérapie utilisée dans le milieu psychiatrique pour aider les malades à s'exprimer. Mais je pense que c'est plus souvent un sentiment de plénitude, d'accord avec son environnement qui fait que l'envie nous vient de chercher à exprimer les sensations intimes de notre àme.

J'ai beaucoup de mal à apprécier les tags. Cependant, je reconnais une recherche intéressante de certaines peintures sur des murs gris et tristes....à la condition que l'autorisation des autorités du secteur soit acquise.

Je fais du pastel depuis longtemps, figuratif ou abstrait. Je ne peux rien faire lorsque le moral n'est pas bon. Pendant des moments de déprime sérieux, il y plusieurs années de cela, la nature m'aidait mais dessiner était impossible. Mais n'étant pas Van Gogh...je ne peux juger.
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'esthétique de la souffrance

Message par Cirtice le Dim 6 Jan 2013 - 16:13

Cher Dédé 95,

La femme que l'on voit sur la photo est-elle devenue comme ça en s'assoyant sur des graffitis ? Pour parler sérieusement, ceux qui passent leur temps à faire toutes de graffitis, le font-ils par anticonformisme ou par conformisme étant que c'est un phénomène si généralisé ? stop diable au fouet lol!
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 815
Age : 63
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esthétique de la souffrance

Message par _dede 95 le Dim 6 Jan 2013 - 16:48

Cher Cirtice
Non la femme ne s'est pas assise sur un mur sourire , mais j'ai essayé de montrer à travers cette photo que l'art peut faire souffrir! Du reste j'ai fait un très mauvais choix, j'aurais du montrer un tatouage où se faire piquer par des aiguilles pour avoir un beau dessin sur la peau relève pour certains d'une forme de masochisme, ce que je ne condamne pas à priori!
Et que dire du piercing extrème où là nous tombons dans une pathologie qui se soigne! sourire Je ne me permettrais pas de mettre une photo sur ce forum!
Ton corps est à toi à écrit Victor Margueritte! Jusqu'à un certain point je rajoute, car la liberté de chacun s'arrète ou commence celle du voisin!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'esthétique de la souffrance

Message par Cirtice le Dim 6 Jan 2013 - 17:06

Cher Maya et tous les autres,

Bien sûr qu'il n'y a pas que la souffrance qui peut inspirer les artistes, en autant que l'art ne soit pas quelque chose de strictement décoratif.

Regardez ce vidéo d'une chanson très amusante dans laquelle il est question de graffitis :

http://www.youtube.com/watch?v=m0zH4Z66ydA

lol! merci

avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 815
Age : 63
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'esthétique de la souffrance

Message par Cirtice le Dim 6 Jan 2013 - 18:21

Bonjour à tous,

Probablement que plusieurs d'entre vous ont déjà vu le magnifique film "Camille Claudel" avec Depardieu et Adjani. À un moment-donné, Rodin reproche à Camille, à tord évidemment, de s'enivrer de souffrance pour pouvoir créer ses oeuvres. Camille l'a très mal pris au point qu'ils ont dû se séparer l'un de l'autre. Ce qui a incité Camille à péter sa coche en la poussant à détruire une partie de ses plus belles oeuvres. Elle a dû être internée dans un hôpital psychiatrique par la suite. Quand on sait comment ça se passait dans ces endroits à l'époque, ça n'a certainement pas aidé à améliorer le sort de la pauvre Camille.

furieux muet stop
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 815
Age : 63
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esthétique de la souffrance

Message par Geveil le Dim 6 Jan 2013 - 18:51

maya a écrit:
Je fais du pastel depuis longtemps, figuratif ou abstrait. Je ne peux rien faire lorsque le moral n'est pas bon. Pendant des moments de déprime sérieux, il y plusieurs années de cela, la nature m'aidait mais dessiner était impossible. Mais n'étant pas Van Gogh...je ne peux juger.
Pourrions-nous en voir, dans la section " hobbies" ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'esthétique de la souffrance

Message par Cirtice le Dim 6 Jan 2013 - 20:01

Cher Geveil et tous les autres,

Très bonne suggestion, Geveil. J'aimerais bien voir ça moi-aussi.

Une des plus belles inventions de l'histoire de l'art tout azimuths a été la musique de blues. Et Dieu sait à quel point cette forme d'art est populaire. C'est la plus belle forme d'esthétique de la souffrance qui soit. Eric Clapton l'a dit lui-même qu'il faut avoir souffert pour composer du blues.
lol! merci câlinchat
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 815
Age : 63
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esthétique de la souffrance

Message par Ling le Dim 6 Jan 2013 - 20:31

Disons que l'art sans émotion, sans vécu, n'est pas réellement de l'art...

La souffrance étant très forte, elle crée une esthétique particulière en musique, en peinture, en poésie.

Voir : http://fr.scribd.com/doc/49673036/Malika-Amrane-Peindre-la-souffrance-Picasso-et-une-esthetique-de-la-violence

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esthétique de la souffrance

Message par JO le Lun 7 Jan 2013 - 9:07

Le Fado, c'est pas mal, dans le genre pré-suicide, aussi .
Il ne faut pas confondre souffrance psychique et souffrance physique . Seule, la première est source d'esthétique .
Accroche-toi à ton chicot, Gaston : la vue de mourants sans dentier s'oublie difficilement .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22376
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esthétique de la souffrance

Message par gaston21 le Lun 7 Jan 2013 - 17:48

JO a écrit:Le Fado, c'est pas mal, dans le genre pré-suicide, aussi .
Il ne faut pas confondre souffrance psychique et souffrance physique . Seule, la première est source d'esthétique .
Accroche-toi à ton chicot, Gaston : la vue de mourants sans dentier s'oublie difficilement .
Au moins, JO, tu ne risques pas de te faire mordre !
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esthétique de la souffrance

Message par maya le Lun 7 Jan 2013 - 18:16

Geveil a écrit:
maya a écrit:
Je fais du pastel depuis longtemps, figuratif ou abstrait. Je ne peux rien faire lorsque le moral n'est pas bon. Pendant des moments de déprime sérieux, il y plusieurs années de cela, la nature m'aidait mais dessiner était impossible. Mais n'étant pas Van Gogh...je ne peux juger.
Pourrions-nous en voir, dans la section " hobbies" ?

J'en photographie deux ou trois dès que j'ai du temps.
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'esthétique de la souffrance

Message par Cirtice le Ven 11 Jan 2013 - 22:21

Chers amis(es),

Ça me fait tout drôle de voir que mon concept de l'esthétique de la souffrance faisait déjà partie de l'univers de Picasso depuis très longtemps. D'un côté, ça me déçoit du fait que je m'aperçoive que mon concept n'était pas original. D'un autre côté, ça me flatte de savoir qu'un des plus grands artistes de l'histoire avait les mêmes idées que moi. L'expression "Esthétique de la souffrance" était donc parfaitement juste. Comme a déjà dit quelqu'un : "Pour pouvoir produire, il faut se faire violence".

C'est comme si j'étais un chercheur autodidacte possédant mon propre observatoire, mon propre laboratoire et ma propre façon de calculer et que je commence à dire à tout le monde que j'ai découvert que E = mc au carré et que j'apprenne par la suite que Einstein avait trouvé cette formule presque 100 ans avant moi. Ça montrerait que je suis un bon calculateur, mais pas plus. merci lol!
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 815
Age : 63
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esthétique de la souffrance

Message par Mangala le Ven 17 Jan 2014 - 15:50

Un peu d'esthétique de la souffrance à ma sortie de l'oeuf.

Mangala
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 2
Localisation : France
Identité métaphysique : Védantique
Humeur : + 1
Date d'inscription : 16/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esthétique de la souffrance

Message par Quantix le Mar 21 Jan 2014 - 12:46

Le spleen à aussi inspiré beaucoup d' ecrivains nottament Baudelaire of course

Et puis sans souffrance, le bonheur n' aurait pas de saveur ; )

Mais j' imagine que toute la gamme des émotions humaine peut nourrir la créativité d' un artiste.

Sinon d'une certaine manière Bouddha, gràce à la souffrance, à realiser son oeuvre ^^
avatar
Quantix
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 350
Localisation : Dans l' Instant
Identité métaphysique : Dieu, rien que ça : )
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 31/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esthétique de la souffrance

Message par Ladysan le Mar 21 Jan 2014 - 14:05

Mangala a écrit:Un peu d'esthétique de la souffrance à ma sortie de l'oeuf. : http://www.youtube.com/watch?v=NmAhN4RiHcM

Quelle drôle d'idée de peindre la souffrance !
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum