Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Page 2 sur 38 Précédent  1, 2, 3 ... 20 ... 38  Suivant

Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par tango le Lun 14 Mai 2012 - 12:25

4mol a écrit:
cana a écrit: on avance libre et on s'apercoit que toutes les croyances proviennt de la meme source.
Ah! Et quelle est donc cette source commune à toutes les croyances?

Tu as déjà répondu toi-même, à cette question=
La notion du... rien... provient d'une phase introspective très intense.
Lorsque cette phase d'introspection arrive à son terme....quelque chose... alors peut apparaitre
Cette source est paradoxalement universelle et en même temps à l'intérieur de chacun, au fin fond de sa vacuité.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Ling le Lun 14 Mai 2012 - 13:07

4mol a écrit:
cana a écrit: on avance libre et on s'apercoit que toutes les croyances proviennt de la meme source.
Ah! Et quelle est donc cette source commune à toutes les croyances?

Les attentes, les peurs, les espoirs sont commun à toute l'humanité. Elles remontent au premier groupe sapiens-sapiens d 'il y a 200 000 ans.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par _4mol le Lun 14 Mai 2012 - 13:48

Stirica a écrit:

Les attentes, les peurs, les espoirs sont commun à toute l'humanité. Elles remontent au premier groupe sapiens-sapiens d 'il y a 200 000 ans.
Donc pour toi cela serait la source de toute spiritualité?.

_4mol
Exclu du forum

Masculin Nombre de messages : 894
Localisation : Menthe
Identité métaphysique : 4mol
Humeur : Jusque là ça va !
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par _4mol le Lun 14 Mai 2012 - 14:46

tango a écrit: Cette source est paradoxalement universelle et en même temps à l'intérieur de chacun, au fin fond de sa vacuité.
C'est toujours le même problème, comment et pourquoi vouloir définir ce qui est par essence au-delà des mots, des phrases et des raisonnements.
Je reviens juste sur la vacuité. Cette apparente vacuité lorsqu'elle est traversée amène à du plein (dans le sens d'absence de vide). Ce plein est indescriptible car non phénoménal.

_4mol
Exclu du forum

Masculin Nombre de messages : 894
Localisation : Menthe
Identité métaphysique : 4mol
Humeur : Jusque là ça va !
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Ling le Lun 14 Mai 2012 - 14:52

C'est toujours le même problème, comment et pourquoi vouloir définir ce qui est par essence au-delà des mots, des phrases et des raisonnements.

Vous devriez être silencieux,alors

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par _4mol le Lun 14 Mai 2012 - 14:54

Stirica a écrit:Vous devriez être silencieux,alors
C'est pas faux.
Le silence est d'or, la parole d'argent et.....le sommeil de plomb

_4mol
Exclu du forum

Masculin Nombre de messages : 894
Localisation : Menthe
Identité métaphysique : 4mol
Humeur : Jusque là ça va !
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Ling le Lun 14 Mai 2012 - 15:01

Mais quand on est verbueux comment se retenir

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par zizanie le Lun 14 Mai 2012 - 17:39

Stirica a écrit:
4mol a écrit:
cana a écrit: on avance libre et on s'apercoit que toutes les croyances proviennt de la meme source.
Ah! Et quelle est donc cette source commune à toutes les croyances?

Les attentes, les peurs, les espoirs sont commun à toute l'humanité. Elles remontent au premier groupe sapiens-sapiens d 'il y a 200 000 ans.
En effet, la sélection des espèces a privilégié l'homme comme super prédateur mais n'oublions pas qu'il était alors une proie et que seule sa capacité d'agilité cérébrale l'a amené à modifier ce destin. Si la sélection a conservé l'homme au détriment d'autres hominidés, celui-ci a conservé dans ses chairs et surtout dans son cortex, une trace indélébile des époques ou il fallait survivre ou se faire bouffer.
De là, les peurs, les attentes et les espoirs qui petit à petit se sont transcendés dans une croyance universelle partagée.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par _4mol le Lun 14 Mai 2012 - 18:00

zizanie a écrit:En effet, la sélection des espèces a privilégié l'homme comme super prédateur mais n'oublions pas qu'il était alors une proie et que seule sa capacité d'agilité cérébrale l'a amené à modifier ce destin. Si la sélection a conservé l'homme au détriment d'autres hominidés, celui-ci a conservé dans ses chairs et surtout dans son cortex, une trace indélébile des époques ou il fallait survivre ou se faire bouffer.
De là, les peurs, les attentes et les espoirs qui petit à petit se sont transcendés dans une croyance universelle partagée.
Bien sur, bien sur.
Je pense, sincérement, que tu t'es trompé de sujet.Il ne s'agit pas ici de parler de la théorie de l'évolution. Mais plus d'un échange hors des concepts habituels et sclèrosants pour sortir un peu du sentier des savoirs pré-machés. Merci de ne plus étaller ta confiture scientifique sur cette tartine teintées de lègéreté.

_4mol
Exclu du forum

Masculin Nombre de messages : 894
Localisation : Menthe
Identité métaphysique : 4mol
Humeur : Jusque là ça va !
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par maya le Lun 14 Mai 2012 - 19:03

4mol a écrit:
zizanie a écrit:En effet, la sélection des espèces a privilégié l'homme comme super prédateur mais n'oublions pas qu'il était alors une proie et que seule sa capacité d'agilité cérébrale l'a amené à modifier ce destin. Si la sélection a conservé l'homme au détriment d'autres hominidés, celui-ci a conservé dans ses chairs et surtout dans son cortex, une trace indélébile des époques ou il fallait survivre ou se faire bouffer.
De là, les peurs, les attentes et les espoirs qui petit à petit se sont transcendés dans une croyance universelle partagée.
Bien sur, bien sur.
Je pense, sincérement, que tu t'es trompé de sujet.Il ne s'agit pas ici de parler de la théorie de l'évolution. Mais plus d'un échange hors des concepts habituels et sclèrosants pour sortir un peu du sentier des savoirs pré-machés. Merci de ne plus étaller ta confiture scientifique sur cette tartine teintées de lègéreté.
câlinchat secret

avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par tango le Lun 14 Mai 2012 - 19:06

zizanie a écrit:En effet, la sélection des espèces a privilégié l'homme comme super prédateur mais n'oublions pas qu'il était alors une proie et que seule sa capacité d'agilité cérébrale l'a amené à modifier ce destin.
N'oublions pas que la vie se nourrit de la vie, et que l'homme est toujours la proie du requin, et que beaucoup d'hommes sont devenus des requins. sourire
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par manuramolo le Lun 14 Mai 2012 - 19:26

4mol a écrit:
zizanie a écrit:En effet, la sélection des espèces a privilégié l'homme comme super prédateur mais n'oublions pas qu'il était alors une proie et que seule sa capacité d'agilité cérébrale l'a amené à modifier ce destin. Si la sélection a conservé l'homme au détriment d'autres hominidés, celui-ci a conservé dans ses chairs et surtout dans son cortex, une trace indélébile des époques ou il fallait survivre ou se faire bouffer.
De là, les peurs, les attentes et les espoirs qui petit à petit se sont transcendés dans une croyance universelle partagée.
Bien sur, bien sur.
Je pense, sincérement, que tu t'es trompé de sujet.Il ne s'agit pas ici de parler de la théorie de l'évolution. Mais plus d'un échange hors des concepts habituels et sclèrosants pour sortir un peu du sentier des savoirs pré-machés. Merci de ne plus étaller ta confiture scientifique sur cette tartine teintées de lègéreté.

C'est vrai toi tu préfères l'Absolu, la Vérité à la réflexion rationnelle et scientifique. Tu es un être Eveillé sourire
avatar
manuramolo
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 888
Localisation : vaulx en velin
Identité métaphysique : Athée
Humeur : courageuse
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par _4mol le Lun 14 Mai 2012 - 20:10

manuramolo a écrit:C'est vrai toi tu préfères l'Absolu, la Vérité à la réflexion rationnelle et scientifique. Tu es un être Eveillé sourire
Qu'est-ce qu'un éveillé pour toi? Dis moi?

_4mol
Exclu du forum

Masculin Nombre de messages : 894
Localisation : Menthe
Identité métaphysique : 4mol
Humeur : Jusque là ça va !
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par manuramolo le Lun 14 Mai 2012 - 20:30

Quelqu'un qui croit qu'il ne dort plus sourire
avatar
manuramolo
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 888
Localisation : vaulx en velin
Identité métaphysique : Athée
Humeur : courageuse
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par _4mol le Lun 14 Mai 2012 - 21:46

manuramolo a écrit:Quelqu'un qui croit qu'il ne dort plus sourire
Dans ce cas il ne s'agit seulement que d'un état un peu spécial du monde des rêves.
Et donc ce que tu appels l'éveillé fait un joli dodo dans son lit douillet.

_4mol
Exclu du forum

Masculin Nombre de messages : 894
Localisation : Menthe
Identité métaphysique : 4mol
Humeur : Jusque là ça va !
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Leleu le Mar 15 Mai 2012 - 0:57

Stirica a écrit:"Rien" est-il simplement possible?

Si « quelque chose » n’est pas, « rien » ne peut-être non plus car « rien » est relatif à « quelque chose ». Donc s’il n’y a véritablement pas « quelque chose », il n’y a même pas rien.
Ce peut-il qu’il n’y est même pas « rien » ? Pas le vide, pas l’absence, pas l’inconnaissance qui sont tous quelque chose, non, le Rien dont le sens même n’a pas de nom possible ?

Il ne peut véritablement pas être car Être est la négation positive de rien. Être est : Il y a ! Rien n’a pas de Verbe puisqu’il n’est pas.

C’est çà Dieu : ce qui ne peut ne pas Être. diable au fouet
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par ronron le Mar 15 Mai 2012 - 3:30

Leleu a écrit:
Stirica a écrit:"Rien" est-il simplement possible?

Si « quelque chose » n’est pas, « rien » ne peut-être non plus car « rien » est relatif à « quelque chose ». Donc s’il n’y a véritablement pas « quelque chose », il n’y a même pas rien.
Ce peut-il qu’il n’y est même pas « rien » ? Pas le vide, pas l’absence, pas l’inconnaissance qui sont tous quelque chose, non, le Rien dont le sens même n’a pas de nom possible ?

Il ne peut véritablement pas être car Être est la négation positive de rien. Être est : Il y a ! Rien n’a pas de Verbe puisqu’il n’est pas.

C’est çà Dieu : ce qui ne peut ne pas Être. diable au fouet
Et ce qui est est doit être de cette nature pour être.

Et donc il faut que cela ait toujours été pour que quelque chose soit...
Et redonc, le monde ex-nihilo est une absurdité!
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par _4mol le Mar 15 Mai 2012 - 10:06

LeleuIl a écrit: Être est la négation positive de rien.
......Si pour toi être est la négation positive de rien, pourrais tu, s'il te plait, m'indiquer ce qu'est, à ton sens : la négation négative de rien....D'avance merci à toi.

_4mol
Exclu du forum

Masculin Nombre de messages : 894
Localisation : Menthe
Identité métaphysique : 4mol
Humeur : Jusque là ça va !
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Athéna le Jeu 17 Mai 2012 - 17:23

Ronron a écrit: Et redonc, le monde ex-nihilo est une absurdité!
C'est sans exemple dans la nature en tout cas, mais comme on ne connait pas tout de la nature...
Je vois trois possibilités
-Un monde ex-nihilo, ou une cause première, ce qui revient à peut près au même.
-Une régression à l'infini des causes et des effets.
-Une nature toujours là.


Athéna
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 869
Localisation : Hennuyère
Identité métaphysique : Libre penseuse
Humeur : Fouineuse
Date d'inscription : 20/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par _4mol le Mar 22 Mai 2012 - 18:19

Athéna a écrit:Je vois trois possibilités
-Un monde ex-nihilo, ou une cause première, ce qui revient à peut près au même.
Un monde ex-nihilo n'existe pas pour la simple et bonne raison que le vide (l'absence de toutes choses) n'est pas de ce monde.
Quand à la cause première d'ou serait-elle issue?(le vide n'étant pas une bonne réponse)
Athéna a écrit:-Une régression à l'infini des causes et des effets.
La chaine des causes et des effets étant limité et donc finie, tu n'auras jamais de régression infini
Athéna a écrit:-Une nature toujours là.
Qu'entends-tu par nature?


Essayes encore!!

_4mol
Exclu du forum

Masculin Nombre de messages : 894
Localisation : Menthe
Identité métaphysique : 4mol
Humeur : Jusque là ça va !
Date d'inscription : 27/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par ronron le Mar 22 Mai 2012 - 20:19

4mol a écrit:
Athéna a écrit:Je vois trois possibilités
-Un monde ex-nihilo, ou une cause première, ce qui revient à peut près au même.
Un monde ex-nihilo n'existe pas pour la simple et bonne raison que le vide (l'absence de toutes choses) n'est pas de ce monde.
Quand à la cause première d'ou serait-elle issue?(le vide n'étant pas une bonne réponse)
Tu dois donc en toute logique poser le non-né...

Athéna a écrit:-Une régression à l'infini des causes et des effets.
La chaine des causes et des effets étant limité et donc finie, tu n'auras jamais de régression infini
Tu dois donc avoir une cause sans cause...

Ici, le concept de régression est nulle et non avenue...

Je me demande même s'il ne faudrait pas parler d'enchaînements ou de liens plutôt que de causes...
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par _Spin le Ven 25 Mai 2012 - 8:31

Je reformulerai : pourrait-il n'y avoir ni cause ni effet ? dubitatif

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par tango le Ven 25 Mai 2012 - 10:37

Spin a écrit:Je reformulerai : pourrait-il n'y avoir ni cause ni effet ? dubitatif

à+
Bonjour Spin
ta question est intéressante... pour tout te dire j'aime bien quand le bouchon est envoyé au large. bravo

tu utilises le mot "avoir"... est-ce dans le sens du verbe "être", ou dans le sens de vouloir saisir ou s'approprier la réponse à ta question ?
Je dirais que la cause comme l'effet existent en parfaite communion dans l'absolu non-manifesté, et que dans le monde manifesté l'un précède l'autre dans l'écoulement du temps... mais il n'est pas prouvé que l'effet n'ait pas influencé la cause pour parvenir à se manifester.

Alors on peut dire que cause et effet ne sont que concepts idéalistes, nous permettant de faire une tentative de comprendre l'incompréhensible.

Ainsi pour répondre par un acquiescement à ta question on peut dire que causes et effets, n'existent que comme postulats qui restent à démontrer.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par cana le Ven 25 Mai 2012 - 11:19

Oui mais le postulat est un principe non démontré justement cassetête
Comme par exemple le fameux "je pense donc je suis"

La causalité est principe de la manifestation dans le temps.
On peut imaginer que le temps est relatif donc la causalité aussi.
bon on est pas plus avancé mais il faut reconnaitre qu'aujourd'hui est une trés belle journée ensoleillée ☼
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Age : 48
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par _Spin le Ven 25 Mai 2012 - 11:30

tango a écrit:tu utilises le mot "avoir"... est-ce dans le sens du verbe "être", ou dans le sens de vouloir saisir ou s'approprier la réponse à ta question ?
Là, c'est dans le sens de "être".

Après, pour tout compliquer, Jung considérait qu'il doit y avoir quelque chose en plus du principe de causalité, ce qu'il appelle principe de synchronicité...

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 38 Précédent  1, 2, 3 ... 20 ... 38  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum