La science nouvelle

Page 16 sur 19 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant

Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Ven 3 Avr 2015 - 20:55

Je veux bien que l'inertie soit la force nécessaire à l'accélération d'un corps possédant une masse, mais lors du mouvement inertiel d'un corps, il n'y a plus de force en jeux, et le corps avance quand même. Dire que c'est parce qu'il a une masse qu'il avance n'explique pas pourquoi il avance. Allez, trouve-moi un défaut suffisamment important pour que Bulle se sente obligée de te réprimander!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par dedale le Sam 4 Avr 2015 - 5:34

M'enfin a écrit:Je veux bien que l'inertie soit la force nécessaire à l'accélération d'un corps possédant une masse, mais lors du mouvement inertiel d'un corps, il n'y a plus de force en jeux...

Tant que le mouvement d'un corps est inertiel, il subit une poussée ou une contre-poussée, une attraction, un impact dont la force se répercutte, qui le font changer de trajectoire ou de vitesse.

et le corps avance quand même.

Si rien ne s'oppose  au mouvement d'un corps possédant une masse, pourquoi s'arrêterait-il?

Si tu fais par exemple rouler une boule sur terre, elle va finir par s'arrêter en raison de sa friction avec le sol (en admettant que le sol se présente plat et sans relief). Cette friction consomme de l'énergie cinétique, puisque la boule est une quantité de matière en contact (en "chute" pour parler physique) avec une autre quantité de matière (le sol) qui se présente comme une force d'inertie opposée à la boule.

Mais quand un corps physique (classique) est en mouvement dans l'espace, l'espace n'offre aucune force inertielle susceptible de s'opposer au mouvement du corps. Le corps conserve son énergie cinétique puisque rien ne vient la contrarier.

Dire que c'est parce qu'il a une masse qu'il avance n'explique pas pourquoi il avance.

Remarque : Je vois pas d'où tu sors cette ânerie. Ca c'est une énigme : D'où peux-tu sortir toutes tes âneries?
.
L'origine du mouvement des corps, dans l'univers, ne dépend pas de la masse.
L'univers est en expansion, tous les corps sont en mouvement. Y compris ceux dont la masse est nulle.
L'origine de tout mouvement est une impulsion d'énergie, et pour l'univers et tous les corps qui le composent : C'est le big-bang (ou un phénomène qui s'en rapproche).

Durant ce mouvement d'expansion, les forces se combinent, les corps s'agglutinent, formant progressivement des systèmes massiques/inertiels de plus en plus imposants, lesquels acquièrent un champ gravitationnel capturant d'autres systèmes, lesquels peuvent voir alors leur trajectoire, leur vitesse, être modifiés par ces forces, etc....

Ne viens pas me prendre la tête sur les détails, si tu veux en savoir plus, tu fais comme tout le monde, tu te renseignes.
Allez, trouve-moi un défaut suffisamment important pour que Bulle se sente obligée de te réprimander!

Ca serait plutôt à toi à faire le bilan de tes défectuosités.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4659
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Sam 4 Avr 2015 - 15:29

dedale a écrit:
M'enfin a écrit:Je veux bien que l'inertie soit la force nécessaire à l'accélération d'un corps possédant une masse, mais lors du mouvement inertiel d'un corps, il n'y a plus de force en jeux...
Tant que le mouvement d'un corps est inertiel, il subit une poussée ou une contre-poussée, une attraction, un impact dont la force se répercute, qui le font changer de trajectoire ou de vitesse.
Un corps en mouvement inertiel ne subit aucune poussée, et pourtant, il avance. Comment fait-il pour conserver sa direction, et comment fait-il pour conserver sa vitesse? Quel phénomène constant pourrait-il utiliser? Je te donne un indice: quel phénomène utilisons-nous pour mesurer la direction et la vitesse des étoiles par rapport à nous?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par Bean le Sam 4 Avr 2015 - 16:20

M'enfin a écrit:Quel phénomène constant pourrait-il utiliser?
L'inertie, par définition. Ou principe de moindre effort, il n'a aucune raison de dépenser de l'énergie pour se freiner, s'accélérer ou changer de direction. Théorème de Noether dit de conservation. Etc ...

M'enfin a écrit:quel phénomène utilisons-nous pour mesurer la direction et la vitesse des étoiles par rapport à nous?
L'analyse spectrale.
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6623
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Sam 4 Avr 2015 - 16:42

Bean a écrit:
M'enfin a écrit:Quel phénomène constant pourrait-il utiliser?
L'inertie, par définition. Ou principe de moindre effort, il n'a aucune raison de dépenser de l'énergie pour se freiner, s'accélérer ou changer de direction. Théorème de Noether dit de conservation. Etc ...
Le moindre effort serait de ne pas bouger du tout il me semble.

Bean a écrit:
M'enfin a écrit:quel phénomène utilisons-nous pour mesurer la direction et la vitesse des étoiles par rapport à nous?
L'analyse spectrale.
Oui, mais plus fondamentalement, il s'agit de la lumière, dont les propriétés, direction et vitesse, sont invariables dans tous les référentiels. Voilà un repère absolu sur lequel les corps peuvent se fier pour conserver leur direction et leur vitesse de manière absolue, ce qui est le cas quand ils sont en mouvement inertiel.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par Bean le Sam 4 Avr 2015 - 17:46

M'enfin a écrit:Le moindre effort serait de ne pas bouger du tout il me semble.
Ne pas bouger quand tout s'agite autour de vous, demande un effort considérable.
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6623
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Sam 4 Avr 2015 - 18:08

Pour nous, ne pas bouger quand on nous pousse signifie ne pas se déplacer volontairement, donc ne pas continuer de bouger dans la même direction et à la même vitesse que celle qui nous a été donnée. On ne peut pas ne pas bouger du tout si la force est plus grande que la friction, mais le mouvement s'arrête dès que cesse la force. Notre volonté mesure en quelque sorte s'il vaut la peine de continuer à bouger selon la force initiale, volonté que ne semblent pas avoir les atomes, mais qu'est-ce que la volonté sinon une propension à tenter de conserver ce que l'on possède déjà? Quand un corps en mouvement inertiel résiste à une accélération, ne tente-t-il pas de conserver sa direction et sa vitesse?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par animou le Sam 4 Avr 2015 - 22:50

merci M'enfin pour tes explications c'est intéressant le mouvement inertiel me fait penser au sommeil finalement

je me demandes ou je me dis qu'il y a eu un premier atome; comment le deuxième a pu arriver si l'atome a besoin d'interaction ou qu'il est indivisible; peut-il se dédoubler ou donner naissance? il peut transformer les choses si je comprends bien; dans son nuage électronique; ce nuage formerait un puits de potentiel; donc de possibilité; ça veut dire que pour faire tout ce qui est présent jusque là; soit il a tenté des expériences qui ont fonctionnaient ou pas; soit que tout ce qu'il fait ça fonctionne; peut-être cette particule a un don dans le sens d'innée; d'instinct ou d'intuition

je cherchais la définition d'insécable et j'ai trouvé ce paragraphe;

"le seul secret qui lui appartienne, et qu'il [Rubens] n'ait jamais livré, même aux plus sagaces, même aux mieux informés, (...) c'est ce point impondérable, insaisissable, cet atome irréductible, ce rien qui dans toutes les choses de ce monde, s'appelle l'inspiration, la grâce ou le don et qui est tout. E. Fromentin, Les Maîtres d'autrefois,1876, p. 55.

ça rejoint une citation que j'ai lu aujourd'hui qui rejoint un peu ce paragraphe ça dit en gros; ce qui est important ce n'est pas ce qui arrive à l'homme mais ce qu'il en fait"; autrement dit ce que ça l'inspire ou comment ça l'inspire et finalement l'inspiration c'est un mouvement voir même un pré-mouvement fin un mouvement intérieur; mouvement dans le corps je veux dire; le corps ne bouge pas mais à l'intérieur ça bouge; ça se transforme

pour moi la seule volonté de la vie; c'est de vivre oui donc l'atome pour moi puisqu'il est toute les choses à cette volonté; volonté de se surpasser même; puisqu'il a donné la vie; c'est pas rien quand même; mais on dirait que ça vous passe au dessus de la tête; genre il est pas intelligent ou alors comme ta cuisinière ou ton frigo; moi je trouve ça hallucinant en fait qu'un grain de poussière puisse faire ça; c'est peut-être bien de la magie au final; on voit rien; on voit pas le changement mais pourtant ça se transforme
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 37
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par animou le Sam 4 Avr 2015 - 23:28

et puis Bean a crée un sujet sur les annagrammes; ça n'en est pas vraiment un mais bon; atome; at home; à la maison ou chez soi en anglais; à l'intérieur autrement dit; c'est ma réponse M'enfin ça vaut ce que ça vaut!^^

l'atome serait donc en gestation; le changement et le mouvement seraient intérieurs; c' un peu l'immaculée conception oui^^ et je suis sérieuse!
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 37
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par dedale le Sam 4 Avr 2015 - 23:43

M'enfin a écrit:Un corps en mouvement inertiel ne subit aucune poussée, et pourtant, il avance.

Arrête - tu ne raconte que de conneries.
Si un corps possédant une masse est en mouvement, il y a fatalement des forces d'inertie qui s'exercent.
D'autant plus que l'expression "mouvement inertiel" est spécifique à la chute des corps (Newton) dans laquelle les forces d'inertie s'opposent.

Et je t'ai expliqué pourquoi tous les corps dans l'univers sont en mouvement.

Si tu piges pas c'est que tu as un pet au casque.
C'est la question que je me pose depuis un certain temps, surtout depuis tes histoires de corps inertes qui possèdent de l'initiative.


avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4659
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par dedale le Dim 5 Avr 2015 - 0:05

M'enfin a écrit:Pour nous, ne pas bouger quand on nous pousse signifie ne pas se déplacer volontairement, donc ne pas continuer de bouger dans la même direction et à la même vitesse que celle qui nous a été donnée. On ne peut pas ne pas bouger du tout si la force est plus grande que la friction, mais le mouvement s'arrête dès que cesse la force. Notre volonté mesure en quelque sorte s'il vaut la peine de continuer à bouger selon la force initiale, volonté que ne semblent pas avoir les atomes, mais qu'est-ce que la volonté sinon une propension à tenter de conserver ce que l'on possède déjà? Quand un corps en mouvement inertiel résiste à une accélération, ne tente-t-il pas de conserver sa direction et sa vitesse?

Non. Un corps de la, physique ne tente rien, il subit des contraintes tels que des poussées, de contre-poussées, de l'attraction, de la gravitation.
par exemple si tu prends l'orbite de la lune : Quand elle est en aphélie, sa vitesse diminue, et dans sa périhélie, sa vitesse augmente.
J'espère que tu crois pas que c'est de la propre initiative de ce corps céleste : C'est la gravitation qui cause cela et pour le coup, la force d'inertie et le mouvement inertiel (puisque le mouvement de la lune se définit comme une chute vers le centre d'inertie terrestre).

Nous, on peut bouger et changer de direction ou de vitesse quand on veut, dans la mesure de nos capacités bien sûr, il peut y avoir une raison mais pas forcément.

Ca n'a strictement aucun rapport M'enfin. Tu fais des relations dignes de croyances primitives.


Dernière édition par dedale le Dim 5 Avr 2015 - 0:12, édité 1 fois
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4659
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par animou le Dim 5 Avr 2015 - 0:09

le mouvement inertiel si je continue dans mon truc; ça pourrait être la vie dans la vie? un corps dans un corps dans un corps etc indéfiniment finalement comme quand on se met entre deux miroirs face à face; je sais plus comment ça s'appel y'a un terme pas trouvé mais je suis tombée sur la théorie du miroir gravitationnel?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 37
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par dedale le Dim 5 Avr 2015 - 0:35

animou a écrit:le mouvement inertiel si je continue dans mon truc; ça pourrait être la vie dans la vie?

Désolé, animou, ça n'a strictement aucun rapport.

Je vais te donner un exemple très simple :
- Tu es à vélo, sur une petite route tranquille et bien plate. ca roule tout seul et sans effort. tu ne forces pas parce que tu as acquis de l'élan.
Mais voilà qu'une côte se présente devant toi. Et en montant cette côte, tu t'aperçois que tu dois fournir plus d'effort, comme si tu étais plus lourde, que tu étais constitué d'une plus grande quantité de matière, alors que tu pèses toujours le même poids. Donc quelque chose est venu s'ajouter à ta masse : L'inertie.

Ca c'est un des aspects de la force inertielle : la gravité t'attire au sol, dans la théorie' physique, c'est comme si tu était un corps en chute libre tombant vers le centre d'inertie de la planète - simplement le sol t'arrête avant que tu n'atteignes ce point car il oppose une force d'inertie équivalente à la tienne. Si tu montes, que tu t'élèves, tu n'es plus un corps en chute libre, c'est à dire dans un mouvement inertiel, tu es un corps qui engendre une poussée pour te libérer de ce mouvement inertiel et aller à l'opposé, vers le haut.

Tu comprends?
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4659
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par Bean le Dim 5 Avr 2015 - 0:46

Je crois avoir trouvé ce que comprend M'enfin dans l'inertie:
Avant la Renaissance, la théorie la plus généralement acceptée du mouvement dans la philosophie occidentale est la physique aristotélicienne qui nie le principe d'inertie : selon la théorie du « mouvement naturel » d'Aristote, un mouvement uniforme rectiligne éternel (corps lourds ou « graves » vers le bas tels la terre et l'eau, corps légers vers le haut pour l'air et le feu) est impossible dans un cosmos fini, tandis que le « mouvement violent » s'arrête lorsque la force qui lui a donné l'impulsion cesse de s'exercer, l'objet, mû par une propriété interne de finalité, étant alors ramené vers son lieu naturel de repos.
C'est la conception aristotélicienne du mouvement.

Source Wikipédia

On pourra voir également la théorie de l'impetus
Selon Aristote, il existe deux types de mouvements, le mouvement naturel ramenant les objets vers leurs lieux d'origine, et le mouvement violent, impulsé par un objet à un autre. Ainsi, la pierre tombe car elle revient naturellement à son lieu d'origine, la Terre, alors que le feu s'élève car son lieu d'origine est l'air. D'autre part, tout objet pour être déplacé doit être mû par une action, l'arrêt de l'action entraînant l'arrêt de l'objet. Se pose alors la question d'expliquer pourquoi une pierre lancée en l'air continue son mouvement avant de retomber. Aristote explique cela par le fait que la pierre qui se déplace laisse un vide derrière elle, vide qui se remplit d'air et qui contribue à pousser la pierre en avant.

Tout ça, c'était avant Newton, M'enfin en est resté à des considérations moyenâgeuses. lol!
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6623
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Dim 5 Avr 2015 - 17:01

dedale a écrit:Nous, on peut bouger et changer de direction ou de vitesse quand on veut, dans la mesure de nos capacités bien sûr, il peut y avoir une raison mais pas forcément.
Et quand il n'y a pas de raison, comment choisit-on notre nouvelle direction et notre nouvelle vitesse?

Ça n'a strictement aucun rapport M'enfin. Tu fais des relations dignes de croyances primitives.
Moi je propose du nouveau, pas toi. Lequel des deux ne fait que répéter ce qu'il sait?

Hé Bean, la question est aussi pour toi!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Dim 5 Avr 2015 - 17:11

animou a écrit:le mouvement inertiel si je continue dans mon truc; ça pourrait être la vie dans la vie?
C'est un peu ça, avec des nuances. C'est l'imbrication des mouvements les uns dans les autres à toutes les échelles. Quand un atome se déplace, c'est parce que ses composants se sont déjà déplacés, et eux se déplacent parce que leurs propres composants se sont déjà déplacés. C'est pareil pour la vie, mais avec des déplacements particuliers. Les corps ne peuvent que se déplacer les uns par rapport aux autres, ce qui cause des décalages temporels, car il faut du temps pour que leurs déplacements influencent ceux des autres.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Dim 5 Avr 2015 - 17:20

dedale a écrit: Un corps de la, physique ne tente rien, il subit des contraintes tels que des poussées, de contre-poussées, de l'attraction, de la gravitation.
par exemple si tu prends l'orbite de la lune : Quand elle est en aphélie, sa vitesse diminue, et dans sa périhélie, sa vitesse augmente.
J'espère que tu crois pas que c'est de la propre initiative de ce corps céleste  : c'est la gravitation qui cause cela et pour le coup, la force d'inertie et le mouvement inertiel (puisque le mouvement de la lune se définit comme une chute vers le centre d'inertie terrestre).
Il faut du temps pour que la lune influence la terre dans sa course et vice-versa. Les deux astres se déplacent pendant que l'information sur leur vitesse et leur direction traverse d'un astre à l'autre. Quand cette information leur parvient une seconde plus tard, ils ne possèdent déjà plus la même vitesse et la même direction. S'ils n'avaient aucune initiative durant ce temps, comment feraient-ils pour conserver leur trajectoire orbitale?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par dedale le Dim 5 Avr 2015 - 18:32

M'enfin a écrit:Et quand il n'y a pas de raison, comment choisit-on notre nouvelle direction et notre nouvelle vitesse?

Parce qu'on en a envie. Parce qu'on a tout un système neurologique qui régit nos actions.
Tu t'en n'aies pas aperçu?

Tu vois pas la différence entre un caillou et un être humain?
Tu sais pas ce qu'est un organisme vivant, doté de faculté de locomotion, de perceptions qui lui donnent une certaine autonomie?
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4659
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Dim 5 Avr 2015 - 19:27

L'envie de bouger ne détermine pas la direction ou la vitesse du geste. Comment les humains déterminent-ils la direction ou la vitesse d'un geste si rien ne les guide? S'ils n'ont aucune raison de bouger?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par dedale le Dim 5 Avr 2015 - 22:44

M'enfin a écrit:Moi je propose du nouveau, pas toi.

C'est peut être du nouveau pour toi.
mais c'est en réalité une tambouille pour les attardés.

Lequel des deux ne fait que répéter ce qu'il sait?

Pour ce qui est de répéter les mêmes énormités, tu en connais un sacré rayon : Tu ne fais que ça.
Ca fait plus d'un an que je te vois seriner les mêmes gueilles au fond de ton impasse.

C'est un peu ça, avec des nuances. C'est l'imbrication des mouvements les uns dans les autres à toutes les échelles. Quand un atome se déplace, c'est parce que ses composants se sont déjà déplacés, et eux se déplacent parce que leurs propres composants se sont déjà déplacés. C'est pareil pour la vie, mais avec des déplacements particuliers. Les corps ne peuvent que se déplacer les uns par rapport aux autres, ce qui cause des décalages temporels, car il faut du temps pour que leurs déplacements influencent ceux des autres.

J'espère qu'animou comprend que tu es un halluciné, que tu t'inventes tout et n'importe quoi pourvu que ça mousse sans même te soucier 2 secondes si c'est réel ou pas.

Il faut du temps pour que la lune influence la terre dans sa course et vice-versa. Les deux astres se déplacent pendant que l'information sur leur vitesse et leur direction traverse d'un astre à l'autre. Quand cette information leur parvient une seconde plus tard, ils ne possèdent déjà plus la même vitesse et la même direction. S'ils n'avaient aucune initiative durant ce temps, comment feraient-ils pour conserver leur trajectoire orbitale?

Je ne vais certainement pas m'amuser à te le réexpliquer une énième fois pour rien.
Les corps telle que la lune, qui agissent par leur propre initiative, c'est une croyance d'un autre temps, d'époques où justement on ignorait tout des forces de la physique. Ce qui est ton cas.

L'envie de bouger ne détermine pas la direction ou la vitesse du geste.

Ben si. T'as jamais eu envie de danser la roumba?

Ce sont les faits qui font les théories - et tes théories ne reposent sur aucun fait

Comment les humains déterminent-ils la direction ou la vitesse d'un geste si rien ne les guide?

parce qu'ils peuvent danser la roumba, par plaisir, parce qu'ils ont envie de se trémousser.

S'ils n'ont aucune raison de bouger?

Danser la roumba est une raison propre à l'homme qui est largement satisfaisante.

Si un élément aussi futile que la roumba contredit tes "théories", imagine pour le reste. C'est la faiblesse de toutes les "théories" qui ne reposent sur rien : un rien les déboulonne.
Et je comprend donc pourquoi tu vas essayer de zapper ça en tortillant tout ce que tu peux, dans les paraphrases sans queue ni tête que tu affectionnes tant

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4659
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Dim 5 Avr 2015 - 23:00

Dedale a écrit:J'espère qu'Animou comprend que tu es un halluciné,
T'en fait pas, je crois qu'elle est encore plus hallucinée que moi.

Danser la rumba est une raison propre à l'homme qui est largement satisfaisante.
Comme tu le précises, danser est déjà une raison qui fait bouger d'une manière plutôt que de l'autre. La question était: comment fait-on pour bouger sans raison. Mais peut-être que tu ne peux pas imaginer ça!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par dedale le Lun 6 Avr 2015 - 7:23

M'enfin a écrit:La question était: comment fait-on pour bouger sans raison. Mais peut-être que tu ne peux pas imaginer ça!

Je répondais seulement à ce que tu appelles "une raison" : ->

Pour nous, ne pas bouger quand on nous pousse signifie ne pas se déplacer volontairement, donc ne pas continuer de bouger dans la même direction et à la même vitesse que celle qui nous a été donnée. On ne peut pas ne pas bouger du tout si la force est plus grande que la friction, mais le mouvement s'arrête dès que cesse la force. Notre volonté mesure en quelque sorte s'il vaut la peine de continuer à bouger selon la force initiale, volonté que ne semblent pas avoir les atomes, mais qu'est-ce que la volonté sinon une propension à tenter de conserver ce que l'on possède déjà? Quand un corps en mouvement inertiel résiste à une accélération, ne tente-t-il pas de conserver sa direction et sa vitesse?

Décomposons :

- Pour nous, , ne pas bouger quand on nous pousse signifie ne pas se déplacer volontairement

Ca n'a aucun sens mon pauvre. Si tu te déplaces volontairement, c'est que tu l'as décidé toi-même.

- donc ne pas continuer de bouger dans la même direction et à la même vitesse que celle qui nous a été donnée

Tu te prends pour un corps inerte?
Donc si j'ai bien compris : Admettons que tu sois en train de marcher, tu es obligé de t'arrêter contre un mur, sinon tu continues indéfiniment sur ta propre lancée.

On t'a jamais expliqué que la physique, ça ne s'appliquait pas n'importe comment à tout et à n'importe quoi?

- On ne peut pas ne pas bouger du tout si la force est plus grande que la friction, mais le mouvement s'arrête dès que cesse la force.

La friction te ralentit. la force c'est ce qui pousse ou attire. Donc si la force est plus grande que la friction : Tu accélères ou tu continues de chuter.

- Dans l'espace il n'y a pas de friction, ton accélération est due à une impulsion, ton mouvement ne s'arrête pas car ta force inertielle est conservée.
- Dans la chute, la force qui t'attire ne s'arrête jamais, la friction te ralentit. Tu cesses simplement de chuter quand tu arrives au sol. (je parle juste du mouvement).

Donc tu persistes à raconter des conneries totalement déphasées en rupture avec une quelconque réalité.

- Notre volonté mesure en quelque sorte s'il vaut la peine de continuer à bouger selon la force initiale,

Là, on ne sait plus ce que tu racontes : Si on est dans un mouvement inertiel ou volontaire. Dans un mouvement volontaire, que tu as décidé, c'est toi qui donne la force initiale que tu peux faire varier tout aussi volontairement au cours de ton déplacement (tu marches, tu trottes, tu galopes, tu bondis...) selon les impulsions données à tes muscles et tes organes par ton cerveau.
Dans un mouvement inertiel, tout est question de forces résultantes qui contraignent le corps inerte à adopter une vitesse et une trajectoire donnée.

Nous pouvons nous appliquer intégralement les lois de Newton seulement et seulement si nous n'avons aucun contrôle sur notre mouvement : Par exemple si nous tombons en chute libre.
Si nous pouvons décider d'arrêter de bouger, adieu Newton, il ne s'agit plus d'inertie mais d'une dynamique décidée de notre propre chef.

- volonté que ne semblent pas avoir les atome

Haaaaa! Tu a s mis une année à comprendre ce qu'un têtard de 10 ans comprend en 1/4 d'heure. Vaut mieux tard que jamais.
Mais il y a encore des doutes qui transparaissent.

Les atomes par eux-mêmes ne sont que de l'énergie : Des quantas, des protons, des neutrons, agglutinés, combinés par des propriétés de liaison. confinés dans un champ électronique.
Ce ne sont pas encore des corps physiques, ce sont des corps de la physique, des forces qui, elles, composent la matière (gazeuse, liquide, solide, ou l'état de plasma)
Les atomes se structurent ou dissipe leur structure selon des fréquences thermodynamiques./électromagnétiques, des échanges électroniques...

Et selon que l'on a de la matière gazeuse, liquide, solide, selon la thermodynamique/EM du milieu, leurs mouvements sont très différents, du chaos le plus complet à la structure géométrique dans laquelle ils peuvent se présenter immobiles relativement, formant des blocs comme l'atome de carbone dans le diamant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- mais qu'est-ce que la volonté sinon une propension à tenter de conserver ce que l'on possède déjà?

On dirait un vieux curé bien conservantiste qui croit que rien ne peut se faire sans le bon dieu.
Ce sont des clichés profondément médiocres. Tu voudrais que tout colle à tes théories.

En réalité c'est l'autodétermination nécessaire pour parvenir à nos fins, ce qui implique généralement un détachement par rapport à ce que l'on possède pour acquérir ce que l'on ne possède pas.
Conserver ce que l'on possède déjà, ce n'et pas de la volonté, c'est juste de la peur.

- Quand un corps en mouvement inertiel résiste à une accélération, ne tente-t-il pas de conserver sa direction et sa vitesse?

Il ne tente rien, il subit.

Si tu compares métaphoriquement comme tu le fais, avec la physique, la volonté c'est la force de libération.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4659
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par EtoileCantique le Lun 6 Avr 2015 - 12:07

M'enfin a écrit:mais qu'est-ce que la volonté sinon une propension à tenter de conserver ce que l'on possède déjà?
C'est quoi ce genre de remarques étranges. Depuis quand la volonté n'est la que pour conserver ce que l'on possède.
Genre, si j'ai la volonté de dépenser de l'argent (par exemple), c'est pour le conserver ?
C'est sur qu'avec ce genre de réflexion étranges, qui plus est appliqué a la physique, ça donne une conception du monde assez étrange. sourire

M'enfin a écrit:Quand un corps en mouvement inertiel résiste à une accélération, ne tente-t-il pas de conserver sa direction et sa vitesse?
Je ne vois pas en quoi il "tente". C'est juste mécanique. Et dans le vide (espace), sachant qu'il n'y a aucun frottement, et donc que le corps en mouvement ne présente aucune résistance et continue sa course indéfiniment sans perdre d'énergie tu conclues quoi ? Qu'il n'a plus de volonté et qu'il doit être dépressif ?:D
avatar
EtoileCantique
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 465
Localisation : Asie
Identité métaphysique : Questionnement
Humeur : Aqueuse
Date d'inscription : 06/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par M'enfin le Lun 6 Avr 2015 - 16:17

Un corps en mouvement inertiel n'a pas d'avantage besoin de volonté que quand nous n'avons pas d'obstacle à surmonter. Nous n'avons pas besoin de vouloir continuer si rien ne s'y oppose. Notre volonté a trait à la continuité, à la conservation des acquis, à la certitude d'avoir raison. On ne peut pas vouloir gagner à la loto, il y a trop d'incertitude, tout au plus, peut-on l'espérer.

Genre, si j'ai la volonté de dépenser de l'argent (par exemple), c'est pour le conserver ?
Tu ne peux pas vouloir dépenser, mais tu peux vouloir conserver ton argent. Par contre tu peux désirer un bien sans avoir d'argent à dépenser. Je fais la distinction entre nos automatismes et notre créativité: nous résistons à changer nos automatismes, donc nous avons l'impression de vouloir les conserver, mais nous ne pouvons pas vouloir créer du nouveau. L'inspiration, ça vient ou ça vient pas, mais ça vient tout seul.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La science nouvelle

Message par Jipé le Lun 6 Avr 2015 - 16:28

M'enfin a écrit:
Tu ne peux pas vouloir dépenser, mais tu peux vouloir conserver ton argent.
Pourquoi ne pourrait-on pas vouloir dépenser notre argent ? Moi j'aime le dépenser, faire plaisir et me faire plaisir et je trouve sain lorsqu'on a de l'argent suffisamment pour soi et les siens, de dépenser pour les autres, faire des cadeaux, offrir, aider, etc...L'argent est fait pour circuler quand il est en plus de ses propres besoins...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26375
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 19 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum