Le détachement est-il un renoncement ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le détachement est-il un renoncement ?

Message par maya le Mer 6 Fév 2013 - 15:49

Depuis notre enfance, nous nous sommes habitués à de multiples détachements. Tout petit, les parents nous ont forcé à laisser nos doudous...ados puis adultes nous avons renoncé à etre, peut-ètre, médecin ou pompier, rève de notre enfance...Mais bon gré, mal gré, nous nous sommes adaptés et avons avancé en nous adaptant à la réalité et en faisant d'autres rèves pour l'avenir. On arrivait à en vivre certains et l'espoir restait ouvert puisque l'avenir apporterait peut-ètre d'autres découvertes excitantes...
Mais lorsque les années s'accumulent et que la vieillesse arrive, comment vivre encore alors que les projets s'en vont et que l'on décide de se détacher de ce à quoi l'on tenait : voyages, amis lointains, plaisirs, pour des problèmes de mobilité ou d'argent.

La sagesse est-elle vraiment tristesse ou indifférence ?
ou autre chose ?
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par Cochonfucius le Mer 6 Fév 2013 - 16:00

Comme disait je ne sais quel poète :

"Ce n'est pas triste en soi de devenir trop vieux,
Et de se souvenir d'autres temps, d'autres lieux ;
Car les prés en hiver n'ont regret de l'herbage".

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 25342
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par maya le Mer 6 Fév 2013 - 16:12

Merci pour ta réponse très jolie, Cochonfucius.
Mais la nostalgie est-elle suffisante pour rendre le temps qui reste supportable ? vieux
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par Cochonfucius le Mer 6 Fév 2013 - 16:17

Je suis justement en train de tester ça au quotidien.

Ça va encore à peu près.

Hier soir à table je me trouvais en compagnie de trois autres versificateurs avec lesquels j'étais dans des salles de classe il y a quarante ans. Pour préparer cet anniversaire, nous avons échangé quelques souvenirs, et même les histoires qui, sur le moment, nous avaient paru d'horribles galères, là ça nous faisait rire.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 25342
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par gaston21 le Mer 6 Fév 2013 - 18:47

Je pense qu'avec l'âge le détachement vient tout seul; la nature est bien faite. Tristesse, indifférence ? Non, je ne le pense pas . J'ai beaucoup aimé les voyages, le ski... Maintenant, je n'en éprouve plus l'attrait . Et ce n'est pas une privation . Par contre, il faut faire l'effort de s'imposer une certaine règle de vie, qui apporte d'ailleurs une égale satisfaction;
exercices physiques adaptés, maintien d'une activité intellectuelle etc...Si on se laisse aller, on coule vite . La vieillesse n'est pas toujours un naufrage, à condition de ne pas la vivre à l'excès ! Quand le bateau commence à chavirer, il faut le saborder !

.Comment mieux l'exprimer que dans ce magnifique poème de Baudelaire ?


Morne esprit, autrefois amoureux de la lutte,
L'Espoir, dont l'éperon attisait ton ardeur,
Ne veut plus t'enfourcher! Couche-toi sans pudeur,
Vieux cheval dont le pied à chaque obstacle butte.
Résigne-toi, mon coeur; dors ton sommeil de brute.
Esprit vaincu, fourbu! Pour toi, vieux maraudeur,
L'amour n'a plus de goût, non plus que la dispute;
Adieu donc, chants du cuivre et soupirs de la flûte!
Plaisirs, ne tentez plus un coeur sombre et boudeur!
Le Printemps adorable a perdu son odeur!
Et le Temps m'engloutit minute par minute,
Comme la neige immense un corps pris de roideur;
— Je contemple d'en haut le globe en sa rondeur
Et je n'y cherche plus l'abri d'une cahute.
Avalanche, veux-tu m'emporter dans ta chute?
— Charles Baudelaire

avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par JO le Jeu 7 Fév 2013 - 7:25

Si on a appris très tôt à ne pas prendre toute la place, le renoncement est spontané. Par ailleurs, les intérêts changent: j'ai adoré sortir, danser, flirter et n'en ai plus la moindre envie . Marcher longuement, dans la campagne est un renoncement plus tardif : restent les souvenirs . Tant de gens vous quittent en cours de route, mais sont toujours là, présents dans un souvenir resté chaud . Et les descendants sont source d'intérêt et d'amour à donner , on devient écoute, compréhension, refuge désintéressé .
Bizarrement, la spiritualité devient accessoire, intégrée, dépouillée .
Le temps raccourcit et s'accélère .
Je garde un intérêt vif pour la politique, la lecture, la télévision, internet . Les échanges "en live", deviennent impossibles avec les contemporains qui furent amis et compagnons: vieux aussi et morts, ou pire ... ça, ça manque vraiment : un ou une contemporaine, amical, fraternel .
L'amour est vital, mais l'amitié bien plus encore, laisse un trou nostalgique .
Les copains, le partage fraternel, des joies et des peines, ça, oui, ça manque ... On n'est plus premier rôle, on devient spectateur, mais ça a son charme .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22722
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par gaston21 le Jeu 7 Fév 2013 - 11:16

JO, je plussoie . Les centres d'intérêt changent...Par contre, oui, il faut un certain effort pour rester dans la course; sinon, on va à vau-l'eau et la chute s'accélère. J'ai toujours peine à voir des pépés et mémés couchés ou plus souvent assis comme des potiches dans les services de gériatrie, à attendre leur disparition pendant des mois ou des années ! La piqûre, JO...Quand c'est l'heure, c'est l'heure...
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par JO le Jeu 7 Fév 2013 - 11:26

Mais oui, Gaston : de toute façon, je n'ai pas le droit d'en parler, ici . Tuons-les tous, ces vieux . Tu places la limite décente de survie à quel âge ?
Le compagnon de ma fille vient d'aller voir son frère, qui commence une maladie d'Alzheimer . Il en est dévasté . C'est ce combat-là qu'il faudrait mener . Les tuer, on a le temps : pour le moment, c'est le temps de l'amour et des larmes . Ces deux costauds qui pleurent en s'étreignant font moins penser à l'euthanasie qu'à la lutte contre le fléau ....
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22722
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par Jipé le Jeu 7 Fév 2013 - 11:32

JO a écrit:Mais oui, Gaston : de toute façon, je n'ai pas le droit d'en parler, ici .
Désinformation scandaleuse !! Magnus te l'a expliqué, ce sont tes hors-sujets qui sont retirés et uniquement tes hors-sujets.
Jo arrête de mentir comme cela, tu n' en sortiras pas grandie !

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26224
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par JO le Jeu 7 Fév 2013 - 11:36

Je dis ce qui est et je ne vois pas ce qui t'autorise à en juger , toi .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22722
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par maya le Jeu 7 Fév 2013 - 11:40

Merci pour vos réponses. Vous m'aidez à avancer.
Pour de multiples raisons, familiales et autres, je fais un "travail" mental de détachement à pas mal de plaisirs qui occupaient ma vie et ce n'est pas tous les jours facile de renoncer. J'ai des enfants et des petits-enfants très proches de mon coeur, quelques bons amis et une amie confidente, un solitude choisie( que j'aime) donc rien de dramatique, je décide juste de me recentrer...d'abandonner mes longs voyages lointains, entre autres..donc ne plus jamais revoir certaines personnes, certains lieux.
Le détachement c'est fermer des portes définitivement, douloureusement mais d'autres restent ouvertes.

merci J'apprécie vos réponses, mais restons zen, please
avatar
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par JO le Jeu 7 Fév 2013 - 11:42

Dur! Courage, Maya . Je vois bien, pour le vivre, de quel travail sur soi tu veux parler .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22722
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par Bulle le Jeu 7 Fév 2013 - 12:10

JO a écrit:Mais oui, Gaston : de toute façon, je n'ai pas le droit d'en parler, ici . Tuons-les tous, ces vieux . Tu places la limite décente de survie à quel âge ?
Le compagnon de ma fille vient d'aller voir son frère, qui commence une maladie d'Alzheimer . Il en est dévasté . C'est ce combat-là qu'il faudrait mener . Les tuer, on a le temps : pour le moment, c'est le temps de l'amour et des larmes . Ces deux costauds qui pleurent en s'étreignant font moins penser à l'euthanasie qu'à la lutte contre le fléau ....
Et allons y pour l'épisode de JO, la pauvre martyre, avec un zeste de "faites gaffes ils veulent tuer les vieux", deux doigts de "moi je sais quel est le bon combat", avec comme cerise sur le gâteau, "accepter la liberté de l'un entrave la liberté de l'autre", mais jouée à l'envers, bien entendu, et par ceux là même qui refusent la liberté de choix bravo
Et si on ne croit pas celle là JO, tu nous en racontes une autre ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01 juillet 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42087
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par Bulle le Jeu 7 Fév 2013 - 12:16

maya a écrit:La sagesse est-elle vraiment tristesse ou indifférence ?
ou autre chose ?
Etre sage c'est accepter et faire son deuil en quelque sorte ; même s'il y a la tristesse bien normale lorsqu'on doit faire des choix de renoncements et/ou de séparation.
Difficile, mais le temps aide ...

_________________
Hello Invité !  Le du 01 juillet 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42087
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par JO le Jeu 7 Fév 2013 - 13:51

Ni tristesse ni indifférence, maya : vivre ce qui est à vivre, maintenant, comme on a vécu la dépendance enfantine, l'adolescence, l'âge adulte .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22722
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par gaston21 le Jeu 7 Fév 2013 - 16:07

Je pense que la nature a un énorme pouvoir d'adaptation. On regrette sa jeunesse, sa résistance physique, sa rapidité intellectuelle ( eh oui, mais c'est difficile de l'admettre, l'attention se fait moins concentrée et on ne comprend pas toujours du premier coup !), mais la résignation vient en même temps . Et puis, sauf cas tragiques, les soucis se font plus rares, carrière, enfants à éduquer etc...On a davantage de temps à consacrer à soi-même et à ses hobbys . Bien sûr, pour certains des ennuis de santé ...La vieillesse est un naufrage, mais on peut s'accrocher longtemps au pont, dans sa couchette ! De nos jours, je me demande qui a la vie la plus heureuse; à voir les jeunes se démener pour un avenir incertain, on vit peut-être un monde à l'envers !
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par petit chaperon rouge le Jeu 7 Fév 2013 - 16:32

Le détachement est-il un renoncement ?
Ca dépend quel sens on donne à ce mot.

On peut se détacher de quelque chose sans forcement y renoncer, mais plutôt pour mieux comprendre ou s'imaginer ce theatrum mundi...
"La vie est pièce de théâtre : ce qui compte, ce n'est pas qu'elle dure longtemps, mais qu'elle soit bien jouée." (Sénèque)

On peut voir le détachement aussi comme une séparation et alors, cela n'est pas forcement un renoncement puisqu'une séparation peut survenir contre la volonté...

On peut considérer le détachement envers quelque chose comme une indifférence, alors, ce sont peut-être les centres d'intérêts qui ont changé.

maya a écrit:La sagesse est-elle vraiment tristesse ou indifférence ?
ou autre chose ?

Je pense que ni l'une ni l'autre. Cette image de la sagesse élégiaque, contemplative du vanitas vanitatum me semble très romantique. Je préfère la sagesse hédoniste, objective, de ceux qui aiment la vie telle quelle...
avatar
petit chaperon rouge
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 451
Localisation : Forêt
Identité métaphysique : a-solipsiste...
Humeur : c'est quoi ?
Date d'inscription : 16/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par Bulle le Jeu 7 Fév 2013 - 17:28

petit chaperon rouge a écrit:Je pense que ni l'une ni l'autre. Cette image de la sagesse élégiaque, contemplative du vanitas vanitatum me semble très romantique. Je préfère la sagesse hédoniste, objective, de ceux qui aiment la vie telle quelle...
Quelle sagesse sourire

_________________
Hello Invité !  Le du 01 juillet 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42087
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par ronron le Jeu 7 Fév 2013 - 19:08

petit chaperon rouge a écrit:Le détachement est-il un renoncement ?
Ca dépend quel sens on donne à ce mot.
Ça me rappelle : «Laisser aller ce qui va, laisser venir ce qui vient.» [?]

Et cette parole de sagesse devant l'inéluctable: «Cela aussi passera.» [?]
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par JO le Jeu 7 Fév 2013 - 22:14

Pour renoncer, et se détacher, il faut que l'un précède l'autre: s'attacher d'abord,pour pouvoir se détacher, ensuite . Mais si on reste juste ouvert à ce qui vient, comme ça vient, le détachement est juste le non attachement .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22722
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par souffle le Jeu 7 Fév 2013 - 22:45

JO a écrit:Pour renoncer, et se détacher, il faut que l'un précède l'autre: s'attacher d'abord,pour pouvoir se détacher, ensuite . Mais si on reste juste ouvert à ce qui vient, comme ça vient, le détachement est juste le non attachement .

Le bouddhisme préconise le non-attachement . Nos souffrances proviendraient de nos attachements ,de nos désirs d'appropriation .La suppression de la souffrance passerait par le non -attachement .
Si le non-attachement a été pratiqué dès le départ ,les détachements et renoncements n'ont plus de raison d'être .Pour le bouddhisme ,le non -attachement n'est pas une indifférence .
Ce qui me préoccupe ,c'est l'attachement à notre "mémoire" dans ce qu'elle a de négatif : les regrets ,remords ,aigreurs ,illusions,nostalgies ,rancunes etc. Je suggérerais donc un non -attachement à ce qu'a enregistré et classé notre cerveau au profit du "vivre l'instant présent ".La mémoire peut empoisonner le présent .

souffle
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 207
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : chercheur d'Absolu
Humeur : normale
Date d'inscription : 10/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par JO le Ven 8 Fév 2013 - 6:07

C'est vrai . Dans le Sahaj Marg - un des bras innombrables de Shiva- comme dans le christianisme, la pratique de la méditation du soir , sur la journée écoulée, permet le "cleaning", comme le commerçant fait sa caisse , en fermant boutique . C'est l'instant de se détacher des attachements du jour, Ce "cleaning", sans analyse fouillée mentale, envoie dans le passé ce qui est passé et prépare le renouveau du lendemain . Ainsi on vit les mains ouvertes, sans retenir ni les fautes d'autrui ni les siennes .
C'est le principe , hein ?
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22722
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par petit chaperon rouge le Ven 8 Fév 2013 - 16:33

Bulle a écrit:
Quelle sagesse sourire
Spoiler:
N'est-ce pax ?
Mon personnage de conte est devenu sage ! Gare au loup ! albino
avatar
petit chaperon rouge
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 451
Localisation : Forêt
Identité métaphysique : a-solipsiste...
Humeur : c'est quoi ?
Date d'inscription : 16/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par Bulle le Ven 8 Fév 2013 - 18:25

Héhé tu ne crois pas si bien dire petit chaperon rouge !!! rire

Avec “Le Petit Chaperon Rouge”, nous avons un conte qui nous permet de jeter un vaste regard­ sur le développement de la conscience de l’humanité. Regardons les deux figures principales  : d’un côté la grand-mère, vieille, malade et affaiblie, de l’autre, le Petit Chaperon Rouge, jeune et vive. Avec une grande simplicité, le conte nous présente deux stades d’évolution de l’humanité. La grand-mère représente la disposition d’âme de l’humanité d’autrefois, qui s’affai­blit constamment. Le Petit Chaperon Rouge, à l’inverse, incarne une toute nouvelle sorte d’âmes. Qu’indique le chaperon  ? Le rouge est la couleur de la force concentrée, et le chaperon, en mettant l’accent sur la tête, désigne la faculté de penser. D’un point de vue extérieur, un bonnet protège du soleil, de la pluie et du vent. Mais du point de vue spirituel, la calotte protège l’être humain des influences spirituelles cosmiques qui pourraient l’affecter. Chez le ­Petit Chaperon Rouge, la pensée se transforme en pensée personnelle qui isole (et libère) l’être ­humain de la perception du monde suprasensible. La pensée devient individuelle. C’est en cela que consiste le cadeau de la grand-mère à la fillette.
Celle-ci habite dans une forêt. Dans les contes, quand on pénètre dans la forêt, on se trouve le plus souvent dans l’obscurité. Ce n’est pas le cas ici  : le Petit Chaperon Rouge entre dans la forêt le matin de bonne heure…

Source : La sagesse cachée des Contes de Grimm

_________________
Hello Invité !  Le du 01 juillet 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42087
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le détachement est-il un renoncement ?

Message par petit chaperon rouge le Ven 8 Fév 2013 - 18:31

Bulle a écrit:Héhé tu ne crois pas si bien dire petit chaperon rouge !!! rire

(...) le Petit Chaperon Rouge, jeune et vive. Avec une grande simplicité, le conte nous présente deux stades d’évolution de l’humanité. (...) Le Petit Chaperon Rouge, à l’inverse, incarne une toute nouvelle sorte d’âmes. Qu’indique le chaperon  ? Le rouge est la couleur de la force concentrée, et le chaperon, en mettant l’accent sur la tête, désigne la faculté de penser. (...) Mais du point de vue spirituel, la calotte protège l’être humain des influences spirituelles cosmiques qui pourraient l’affecter. Chez le ­Petit Chaperon Rouge, la pensée se transforme en pensée personnelle qui isole (et libère) l’être ­humain de la perception du monde suprasensible. La pensée devient individuelle. (...) le Petit Chaperon Rouge entre dans la forêt le matin de bonne heure…

Source : La sagesse cachée des Contes de Grimm

merci Bulle !
I am the best ! lol! Blanche-Neige est une salope !

avatar
petit chaperon rouge
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 451
Localisation : Forêt
Identité métaphysique : a-solipsiste...
Humeur : c'est quoi ?
Date d'inscription : 16/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum