Itinéraire en direction de nulle part

Aller en bas

Itinéraire en direction de nulle part Empty Itinéraire en direction de nulle part

Message par lennonslegacy le Mar 12 Fév 2013 - 0:32

Itinéraire en direction de nulle par
par Écrits sur l'Univers et plus, 11 février 2013, à 18:08

Je m'amuse beaucoup avec mon cerveau. J’explore toute sorte de manières de jouer avec, et ce, depuis toujours. J'ai trouvé un moyen qui fonctionne sur moi pour se rendre nulle part. Voici mon itinéraire.

Avec le temps, j'en suis arrivé avec une définition de la conscience qui est la suivante : La conscience consiste aux informations qui nous parviennent en continu touchant notre localisation spatiale et temporelle et aussi sur notre environnement social. Bref, t'es où, t'es quand et t'es avec qui. En gros, il peut s'ajouter des paramètres, mais ce sont les principaux, soit, localisation spatiale et temporelle et environnement social.

je m'amusais déjà à jouer avec les paramètres, comme la localisation spatiale par exemple, on peut l’interchangé par notre chambre, notre ville, notre pays, notre planète. Bref, on peut jouer avec.... La nouveauté, ici c'est qu'au lieu de modifier un des 3 paramètres, j'ai tenté de le taire ou de le désactiver si on veut. Je ne me rappelle plus trop comment, mais j'ai compris que ce qui informait notre cerveau sur notre localisation spatiale était la même chose qui rend toute description d'une localisation ou d'un mouvement dans l'espace nécessaire, c'est à dire, un référentiel.

en gros terme ça donne quelque chose comme ca :

En physique classique, un référentiel est un système de coordonnées de l'espace de dimension 3 dont l'origine est un corps ponctuel réel ou imaginaire. Il permet à un observateur de quantifier les positions et déplacements. Souvent, on utilise un repère cartésien et on privilégie les référentiels inertiels.En relativité restreinte, et générale, un référentiel est un système de coordonnées de l'espace-temps, toujours avec un corps ponctuel réel ou imaginaire comme origine, où l'observateur considère les événements. La relativité restreinte se limite à l'utilisation de référentiels inertiels (d'où son nom restreint). Wikipedia.org plus détaillé en bas du texte...

Bref, un référentiel est un point de repère par lequel on compare ensuite notre position, pour ensuite pouvoir se trouver en meure de la située grâce à trois coordonnées spatiales X, Y, Z et une temporelle. Ça peut avoir l'air compliqué, mais ça ne l'est pas du tout. En gros, pour te situer dans l'espace, ça prend un référentiel, un point de référence quelque chose de fixe d’où l'on peut ensuite utiliser pour se situer dans l'espace et le temps. Encore plus simple... Pour que la personne sache où elle est, son cerveau à besoin d'un référentiel, et ce, inconsciemment ou consciemment.

Alors, partant du fait que la conscience nous situe dans l'espace et le temps grâce à des référentiels. Par exemple en ce moment, mon référentiel c'est la maison, ce que je vois devant moi est mon point de repère. C’est le dessus que je me fis pour me situer. Et de plus, je peux dire que je suis en 2013 âpres Jésus christ et il est 16 h 58, donc, j'ai tous les référentiels nécessaires (séparation du jour en 24 h, date précise servant de base à la datation), pour me situer dans le temps. Alors partant de ce fait, si je retire le référentiel je rends ignorant de sa position ma conscience.Pour en revenir à comment en jouer avec son cerveau...

Avant je m'amusais à changer de lieu si on veut (chambre, ville, pays, planète, système solaire, etc.), mais j'ai découvert un moyen de désactiver la fonction de localisation spatiale en lui retirant sa source : son référentiel. Parce qu’en fait, un référentiel est un point imaginaire. En réalité, à une certaine échelle, on ne s'en rend pas compte, mais il n'existe aucun référentiel absolu. En plaçant notre regard sur ces échelles démesurément grandes, ce fait devient évident.Sans référentiel, impossible de localiser quoi que ce soit avec un système de coordonnés.

Et c'est la que la magie se produit, immédiatement après l'instauration d'une ignorance spatiale, il s'en suis une relaxation profonde accompagnée d'un bien-être presque instantané. La conscience indique que nous ne sommes nulle part en quelque sorte (en l'absence de référentiel). On a l'impression de flotter et étant donné l'impossibilité de définir notre vitesse et position on a l'impression que notre mouvement ne se fait que dans le temps. Ayant comme conséquences une sensation accrue des sensations. Le plus drôle, c'est qu'en phtisique relativiste, un corps stationnaire se déplace presque à la vitesse de la lumière dans le temps. Si le mouvement s'effectue dans l'espace ou en d'autres termes le corps prend de la vitesse, sa vitesse temporelle disparaitra en proportion de sa proximité avec la vitesse de la lumière.

Pour faire simple, en se concentrant sur l'inexistence de référentiel absolu pouvant nous situer dans le temps et l'espace, on prive notre cerveau d'une des données principales : sa localisation. S'en suivent alors des effets... particuliers.Le fait d'être à l'aise avec la modification du lieu qu'on occupe en se concentrant sur l'énormité et la configuration de l'espace de l'absence de référentiel. Donc, la découverte c'est que pour vraiment être nulle part ce n'est pas en tentant de s'y rendre qu'on atteint notre but, mais en retirant ce qui nous permet d'être quelque part, un référentiel.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Définition


En physique, un référentiel est un système de coordonnées de l'espace-temps lié à un observateur (réel ou imaginaire), c'est-à-dire immobile par rapport à lui, composé de trois coordonnées d'espace et d'une coordonnée de temps, utilisé pour définir les notions de position, de vitesse et d'accélération. Une définition semblable est : c'est un système de coordonnées de l'espace de dimension 3 dont l'origine est un corps ponctuel réel ou imaginaire (en y ajoutant une mesure du temps, considéré comme universel en physique classique)1,2,3.


Habituellement on ne considère que les référentiels pouvant être donnés naturellement par des systèmes physiques, en particulier, en mécanique classique, les référentiels galiléens. Ce cas particulier de référentiel peut se donner sous forme d'une base orthogonale (au sens de la géométrie de l'espace-temps) de trois vecteurs orthonormés d'espace (repère cartésien, repère orthonormé), et d'un vecteur temps. Ainsi, les données physiques du mouvement d'un objet sont données en fonction de ce référentiel.


En physique, l'espace existe dans la mesure où des corps y sont présents : une dimension vide de toute présence est inutile en physique, et on peut considérer — sans dommage — qu'elle n'existe pas. Ainsi, un référentiel réel doit être matérialisé : une origine identifiable, des axes ou systèmes de coordonnées définis par des corps ou du moins par des notions expérimentables. Une hypothèse, jamais encore démentie, est que l'espace peut être considéré comme euclidien, au moins localement (sur de courtes distances)3. stipendia.org



Scopo 10/02/13

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Itinéraire en direction de nulle part Empty Re: Itinéraire en direction de nulle part

Message par MamaKilla le Mar 12 Fév 2013 - 1:57

J'aime bien! ...mais pourquoi tu choisis d'aller nulle part dubitatif

MamaKilla
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 260
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 28/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Itinéraire en direction de nulle part Empty Re: Itinéraire en direction de nulle part

Message par lennonslegacy le Mar 12 Fév 2013 - 2:33

MamaKilla a écrit:J'aime bien! ...mais pourquoi tu choisis d'aller nulle part dubitatif

Parce que toute ma vie je l'ai passé à quelque part... J'avais envie de faire changement Razz

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Itinéraire en direction de nulle part Empty Re: Itinéraire en direction de nulle part

Message par JO le Mar 12 Fév 2013 - 7:37

On expérimente ça en méditation, ou dans un caisson d'isolation sensorielle . La mort doit ressembler à ça, si la conscience persiste ...
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum