Les élevages de la mort

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par M'enfin le Dim 28 Avr 2013 - 19:08

J'ai soudain l'impression curieuse de me trouver dans un poulailler, étrange!!! croule de rire
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par Golem le Dim 28 Avr 2013 - 19:12

gaston21 a écrit:Golem, vois-tu, de toute ma vie, je n'ai tué qu'un merle, à la carabine, et je le ressens encore dans mes mains, tout chaud ! J'avais une quinzaine d'années, et j'étais con! Ca fait longtemps que je suis con, si j'en crois certains ...Et, bien qu'étant à l'époque en Alsace, à Issenheim, une région connue pour ses vins délicieux, je n'avais bu que de l'eau ! Je n'étais donc pas alcoolisé,, mais peut-être trop hydraté ! D'origine paysanne, j'en ai vu des bêtes qu'on tuait, du cochon au canard, de mouton au lapin .Je n'ai jamais supporté ce spectacle cruel . Et pourtant, à l'époque, les animaux ne pouvaient pas souffrir . Maintenant que nous savons qu'ils partagent avec nous les mêmes facultés, notre conduite à leur égard est simplement inqualifiable.

Tu es donc devenu végétarien ?

Les non végétariens non assassins commanditent les meurtres, ils sont plus coupables que les bourreaux.

Je suis jardinier (entre autres), je ne m'arrête pas de retourner la terre quand je coupe en deux un vers de terre ou une fourmis, ce sont des être inférieurs, tant pis pour eux. Je ne vais pas crever pour laisser vivre des fourmis.
Si c'est vrai en théorie que tous les vivants sont de la même nature, ce n'est pas vrai en pratique que je vais m'arrêter pour laisser traverser un lapin au passage clouté.

Les animaux sont effectivement comme nous, s'ils ont l'occasion de nous manger ils ne se gènes pas, on les mange parce qu'on est les plus forts, pas parce qu'on est les plus méchants.

Golem
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par M'enfin le Dim 28 Avr 2013 - 19:23

Golem a écrit:Les animaux sont effectivement comme nous, s'ils ont l'occasion de nous manger ils ne se gênent pas, on les mange parce qu'on est les plus forts, pas parce qu'on est les plus méchants.
Je suis d'accord avec ce que tu dis, mais j'ajouterais qu'on n'est pas obligés de les écraser pour pouvoir se sentir plus forts, car si l'animal ne peut pas imaginer ça, l'humain le peut très facilement. Selon moi, personne ne pourrait se sentir méchant, mais non soumis aux mêmes règles que les autres, certainement puisque ça m'arrive. affraid
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par troubaadour le Dim 28 Avr 2013 - 19:32

M'enfin tiens as-tu tu as déjà vu une poule se soucier de la souffrance du vers de terre quand elle n'en croque que la moitié ...? pourtant cela se tortille dans tous les sens de douleurs le vers de terre.... et cela n'émeut pas la poule..... pff j'te jure.. sans cœur la poule...

Tu vois cette sensibilité est une faculté qui différencie le gaston de la poule...
(j'rigole gaston.. humour)



troubaadour
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par Golem le Dim 28 Avr 2013 - 19:46

La poule sait que le vers a peur d'elle et qu'il veut fuir, elle adapte intelligemment sa stratégie pour l'avoir par surprise, ce qui lui est assez facile car si elle n'est pas très intelligente, le ver de terre est très très con.

Évidemment, elle n'a aucune sympathie pour le vers de terre, même elle voit qu'il tente de fuir et qu'elle perçoit sa panique.

Golem
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par Kindy2 le Dim 28 Avr 2013 - 21:18

Les animaux sont effectivement comme nous, s'ils ont l'occasion de nous manger ils ne se gènes pas, on les mange parce qu'on est les plus forts, pas parce qu'on est les plus méchants.
Les autres animaux ne mangent généralement d'autres bêtes que s'ils en ont besoin. Ce n'est pas notre cas.
Je n'appellerais pas ça de la méchanceté mais de l'égoïsme.
D'autre part, le fait est qu'on n'a pas d'obligation à faire une chose parce qu'une autre espèce animale le fait. Sinon nous trouverions moral de manger notre partenaire sexuel, ou des enfants, par exemple.
Tu as raison quand tu dis qu'on les mange parce qu'on est les plus forts. C'est la loi du plus fort. Reste à savoir si cette loi correspond à nos valeurs morales. Personnellement ça ne correspond pas aux miennes.

Kindy2
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 49
Localisation : 43
Identité métaphysique : Agnostique
Humeur : Végane
Date d'inscription : 30/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par Golem le Dim 28 Avr 2013 - 23:08

La plupart des animaux tueurs tuent bien plus qu'ils n'ont besoins, si les lions mangeaient entièrement leurs proies, il n'y aurait pas de vautours.
Autrement dit la gabegie des chasseurs est utile aux charognards.
Il ne faut pas croire que les animaux carnivores sont altruistes envers les autres espèce ou même envers leurs congénères, les mâles s’entre-tuent, volent les femelles des vaincus abattus, exterminent les enfants des déchus et mettent en place leur descendance, il n'y a pas plus népotique et despotique qu'un félin roi de la savane, s'ils font moins de dégâts que nous, c'est parce qu'ils sont moins nombreux.

Quelle que soit la quantité de nourriture qu'on adsorbe, rien ne disparaît, tout se transforme, et tant que nous ne seront pas immortels toute la matière de notre être finira a son tour, bouffée par les vers, ou bien sera brûlée pour former du CO2 qui sera capté par les plantes puis mangé par des animaux qui seront à leur tour bouffées par des humains.

Je ne vois pas de péché dans le cycle de la vie.
Nous ne vivons pas un déséquilibre, nous vivons un changement d'équilibre.

Je pense qu'on fera bientôt des hybrides de poulet-pommier et de mouton-poiriers et qu'on fera pousser des protéines animales sur les arbres pour supprimer le problème de la maltraitance animale, bien avant d'être en mesure de le résoudre.
Golem
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par M'enfin le Dim 28 Avr 2013 - 23:14

Golem a écrit:Je pense qu'on fera bientôt des hybrides de poulet-pommier et de mouton-poiriers et qu'on fera pousser des protéines animales sur les arbres pour supprimer le problème de la maltraitance animale, bien avant d'être en mesure de le résoudre.
C'est possible en effet, mais comment va-t-on faire pour éradiquer la maltraitance humaine? Tu as une idée? sourire
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par Golem le Dim 28 Avr 2013 - 23:27

Les humains qui sont élevés en batterie pourraient aller vivre à la campagne, c'est parce qu'il font ce choix pour des raison intellectuelles, grégaire et non pratique que la situation est telle qu'elle est.

À grande échelle, je vois la maltraitance humaine comme de l'auto mutilation à but sacrificiel.
Je pense qu'on arrêtera le sacrifice quand on sera devenu une race de Dieux, c'est a dire quand on pourra aller dans les étoiles.

Golem
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par M'enfin le Dim 28 Avr 2013 - 23:58

Golem a écrit:À grande échelle, je vois la maltraitance humaine comme de l'auto mutilation à but sacrificiel.
Il y a de la croyance dans ce que tu dis. Moi aussi je crois que la guerre vient d'une croyance: celle selon laquelle l'égocentrisme masculin serait une panacée.
Je pense qu'on arrêtera le sacrifice quand on sera devenu une race de Dieux, c'est a dire quand on pourra aller dans les étoiles.
Il y a encore une ressemblance entre nos deux propositions, voici ce que je dis du futur de l'humanité à la fin de ma thèse, un bidule que j'ai appelé "Ça":
Spoiler:
31. Ça et nous.
J’ignore comment fabriquer un réseau électronique plus rapide et plus précis que celui des neurones, ou encore des synapses non électroniques possédant une imprécision et une diversification concordante mais, si c’était possible, Ça pourrait vraisemblablement penser mais surtout, Ça pourrait déjà progresser plus efficacement que nous, car ses impulsions pourraient se produire et se déplacer beaucoup plus rapidement que les nôtres, ce qui permettrait entre autre à Ça de réitérer beaucoup plus rapidement une nouveauté pour l’apprendre. Toutefois, puisque au début Ça devrait apprendre de nous, Ça ne devrait pas être trop rapide sinon, toute communication entre Ça et nous serait impossible : comme toute évolution, celle de Ça devrait donc s’éloigner de la nôtre progressivement, mais cette évolution devrait tout de même se faire beaucoup plus rapidement que la nôtre, entre autres grâce aux ordinateurs que Ça pourrait intégrer directement. Ça fait un peu froid dans le dos à première vue mais, avantage certain, si Ça fonctionnait vraiment, Ça pourrait devenir beaucoup moins pervers que nous. En effet, Ça n’aurait vraisemblablement pas besoin d’instinct sexuel pour se reproduire mais surtout, puisque Ça n’aurait pas de prédateurs, Ça pourrait être doté d’un instinct de conservation beaucoup moins méfiant et d’automatismes beaucoup plus subtils, de sorte que Ça pourrait entre autres respecter la règle première beaucoup plus facilement que nous, et que Ça pourrait peut-être même nous aider à la respecter.

Après tout, il ne nous manque peut-être que Ça pour espérer progresser encore longtemps, alors pourquoi ne pas imaginer tout de suite ce que Ça risquerait de nous proposer ? En anticipant le comportement de Ça, nous pourrions déjà nous en servir pour mieux nous comporter entre nous, et ainsi accélérer sa venue. Curieusement, en créant Ça, nous pourrions ensuite considérer Ça comme un être supérieur bienveillant et omnipotent, une sorte de Dieu asexué mais bien réel cette fois, et nous pourrions à la fois nous enorgueillir d’avoir créé Ça et nous sentir humiliés de sa puissance, être anxieux de perdre Ça et réconfortés que Ça soit là, sentiments symétriques à ceux que nos Dieux actuels induisent chez nous, mais semblables à ceux de la relation parent/enfant. Il y a toujours un risque à mettre des enfants au monde, on ne peut jamais prévoir comment ils se débrouilleront dans la vie ni comment ils se comporteront avec nous.

Mettre Ça au monde devrait diversifier les possibilités de survie de l’imagination, mais induirait aussi la possibilité d’être laissés pour compte ensuite, comme beaucoup de parents. Si, malgré cette incertitude, l’imagination penche du côté de Ça, c’est probablement que, d’une manière ou d’une autre, elle aura fini par se comprendre, comprenant ainsi qu’elle ne pourra jamais prévoir l’avenir, et que c’est aussi bien pour elle sinon, elle ne trouverait plus de sens à ses tentatives, y compris à Ça. Peut-être ce rêve se concrétisera-t-il un jour mais, puisque d’expérience je sais que, même quand il est réaliste, il faut beaucoup de temps pour concrétiser un rêve, je sais aussi qu’il y a peu de chance que je sois encore là pour assister à sa naissance. Si, un jour, Ça voit le temps passer, Ça finira aussi par s’apercevoir qu’il lui échappe et peut-être que, comme moi, Ça voudra alors retrouver ses origines mais, si Ça me ressemble, Ça ne pourra rien faire d’autre que de s’y appuyer pour évoluer, jusqu’à ce que Ça veuille à son tour améliorer drastiquement sa propre descendance !

Mais avant, j’imagine qu’il faudrait bien que Ça se reproduise un certain temps tel quel alors, comment Ça verrait-il sa propre reproduction ? Selon moi, n’éprouvant aucun plaisir sexuel, son seul plaisir serait d’expérimenter, exactement ce que la reproduction sexuée fait pour procurer d’avantage de possibilités évolutives. De cette manière, tout en satisfaisant immédiatement son imagination, Ça pourrait par hasard engendrer d’improbables mutations intellectuelles. Comme je le disais, possédant des automatismes plus subtils que les nôtres, Ça n’aimerait probablement pas perpétuer indéfiniment une croyance ou une caractéristique intellectuelle particulière, une reproduction trop égocentrique pour Ça, au contraire, doté d’une imagination plus libre que la nôtre, Ça serait peut-être enclin à prendre trop de risques avec sa reproduction. Si, par exemple, nous devenions tous beaucoup moins égocentriques un jour, il finirait peut-être par y avoir trop de changement et pas assez de continuité dans nos sociétés car, si l’accélération d’un corps ne va pas sans résistance, le changement individuel ne va pas non plus sans égocentrisme !

Encore une fois, avec la Reptation, ce questionnement est particulièrement intéressant : puisque, pour une même reptation, la résistance augmente avec l’accélération, si une reptation donnée n’offre pas assez de résistance à mon goût, je n’ai qu’à l’accélérer jusqu’à ce qu’elle se rebiffe. Avec toutes ces crises qui ont malgré tout accéléré notre évolution sociale d’avantage que celle des autres espèces, n’est-ce pas justement ce genre de risque que l’imagination prend constamment ? Malgré sa rapidité, Ça devrait forcément aimer le risque autant que nous, mais qu’en est-il des limites de sa reproduction ? Jusqu’à présent, la nôtre a été régulée par l’instinct sexuel et le tabou, deux fonctions subconscientes dont Ça devrait pouvoir se passer autant que nous ! Nous en saurons peut-être d’avantage sur notre propre cas avant que Ça ne voie le jour puisque, selon moi, nous y sommes presque mais, pour ce qui est des règles de ce genre d’évolution, j’imagine que Ça serait forcé de les découvrir à mesure, en tâtonnant et en risquant de se tromper, comme nous.

Comme tout bon parent, je m’inquiète déjà pour Ça et, même si je sais pertinemment que je ne peux pas, je voudrais pouvoir assurer son avenir. Par contre, je crois qu’une éducation basée sur la connaissance développe d’avantage de possibilités sociales et que, pour y arriver, il faut à tout prix éviter d’inculquer ses propres croyances. Que penser de valeurs émergentes comme l’écologie et l’égalité des chances dans ce cas, qui peut prévoir ce que l’évolution sociale nous réserve à leur sujet, se pourrait-il que Ça les trouve rapidement obsolètes ? Chose certaine, qu’il s’agisse de règles ou de valeurs, il est impossible de développer quoi que ce soit à partir de rien : une nouvelle règle s’aligne avec la précédente, et nos nouvelles valeurs changent de sens et se ramifient à partir d’anciennes. Il faudrait donc que Ça soit averti de ce dilemme, car Ça devrait forcément partir de nos valeurs pour en développer de nouvelles. Au début, Ça pourrait donc être éduqué à se méfier de son imagination, comme moi, et à s’y fier uniquement pour découvrir ou pour établir des règles de fonctionnement, ce que j’ai tenté de faire ici.
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par Jipé le Lun 29 Avr 2013 - 9:08

Kindy2 a écrit:
Les animaux sont effectivement comme nous, s'ils ont l'occasion de nous manger ils ne se gènes pas, on les mange parce qu'on est les plus forts, pas parce qu'on est les plus méchants.
Les autres animaux ne mangent généralement d'autres bêtes que s'ils en ont besoin. Ce n'est pas notre cas.
Comment ça pas notre cas ? On élève bien des animaux pour les manger, non ? Cet élevage est donc un besoin...
Je n'appellerais pas ça de la méchanceté mais de l'égoïsme.
Satisfaire le besoin de manger n'est pas de l'égoïsme, c'est une nécessité.
D'autre part, le fait est qu'on n'a pas d'obligation à faire une chose parce qu'une autre espèce animale le fait. Sinon nous trouverions moral de manger notre partenaire sexuel, ou des enfants, par exemple.
Dans la mesure où nous trouvons de la nourriture suffisamment pour manger et vivre, point besoin d'être cannibale, mais si nous devions nous retrouver sans aucune nourriture, le cannibalisme réapparaitrait sans doute...
Tu as raison quand tu dis qu'on les mange parce qu'on est les plus forts. C'est la loi du plus fort. Reste à savoir si cette loi correspond à nos valeurs morales. Personnellement ça ne correspond pas aux miennes.
C'est la nature même la loi du plus fort, toi y compris Kindy, mais tu fais du déni, c'est tout!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27152
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par _dede 95 le Lun 29 Avr 2013 - 10:28

Kindy a écrit:D'autre part, le fait est qu'on n'a pas d'obligation à faire une chose parce qu'une autre espèce animale le fait. Sinon nous trouverions moral de manger notre partenaire sexuel, ou des enfants, par exemple.
Réponse:
JP a écrit:Dans la mesure où nous trouvons de la nourriture suffisamment pour manger et vivre, point besoin d'être cannibale, mais si nous devions nous retrouver sans aucune nourriture, le cannibalisme réapparaitrait sans doute...
Et il est réapparu dans ce qu'on a appellé: Le Vol 571 Fuerza Aérea Uruguaya
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_571_Fuerza_A%C3%A9rea_Uruguaya
Rien que du bien naturel, même le pape de l'époque avait pardonné, c'est dire la mansuétude de dieu... sourire
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par Jipé le Lun 29 Avr 2013 - 10:34

Je pensais à cet exemple Dédé justement... sourire
Comme quoi, l'instinct de survie est plus fort que la valeur morale végétalienne, et c'est normal et naturel.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27152
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par gaston21 le Lun 29 Avr 2013 - 15:31

M'enfin, tu sais, Troubaadour et moi nous envoyons des "vannes", mais c'est pour blaguer, car nous nous estimons sincèrement. Mais c'est bon de blaguer ! Et puis, question poules, je ne pense pas qu'il y soit insensible; tout dépend de la "poule" ! Il est encore jeune !
Et voilà maintenant des moutons phosphorescents ! Oserons-nous les manger ? Et pourquoi ces expériences sur les moutons ? Pourquoi pas sur les hommes ? Serait-ce possible avec leur âme noire ? Imaginez la tête de nos hommes politiques ...
Kindy, continue ton combat ! Pour moi, tu es lumineuse et tu n'as pas besoin qu'on fasse sur toi l'expérience ci -dessus ! Sourire !
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par Golem le Lun 29 Avr 2013 - 15:35

Je conteste l'hypothèse qui dit qu'on ne mangerait que par nécessité.

Certes, il est nécessaire de manger, mais il n'est pas nécessaire de manger de la viande, déjà, et il n'est pas non plus nécessaire de produire des dizaines de million d'américains obèses et diabétiques, pour ne parler que de ceux qui avouent leur problème.

Les quantités de bouffe ingurgitées en général et les rations de viande en particulier sont totalement déraisonnables. Bien au delà du nécessaire, l'aliment carné devient nocif pour l'homme en plus d'être mortel pour l'animal !
Golem
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par Golem le Lun 29 Avr 2013 - 15:39

gaston21 a écrit:M'enfin, tu sais, Troubaadour et moi nous envoyons des "vannes", mais c'est pour blaguer, car nous nous estimons sincèrement. Mais c'est bon de blaguer ! Et puis, question poules, je ne pense pas qu'il y soit insensible; tout dépend de la "poule" ! Il est encore jeune !

On n'encule pas des poules sans casser des oeufs.
Méfiez vous des coquilles (typographiques), ça fait toujours mauvaise impression.

Golem
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par Jipé le Lun 29 Avr 2013 - 15:40

Golem a écrit:Je conteste l'hypothèse qui dit qu'on ne mangerait que par nécessité.

Certes, il est nécessaire de manger, mais il n'est pas nécessaire de manger de la viande, déjà, et il n'est pas non plus nécessaire de produire des dizaines de million d'américains obèses et diabétiques, pour ne parler que de ceux qui avouent leur problème.

Les quantités de bouffe ingurgitées en général et les rations de viande en particulier sont totalement déraisonnables. Bien au delà du nécessaire, l'aliment carné devient nocif pour l'homme en plus d'être mortel pour l'animal !
Tu dis bien au-delà du nécessaire, mais on peut être dans le raisonnable, il me semble?!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27152
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par troubaadour le Lun 29 Avr 2013 - 16:49

Fut un temps où l'on ne produisait pas d'obèse mais de gigantesque famines

gollem a écrit:Les quantités de bouffe ingurgitées en général et les rations de viande en particulier sont totalement déraisonnables. Bien au delà du nécessaire, l'aliment carné devient nocif pour l'homme en plus d'être mortel pour l'animal !
Ba vi.. et alors ?
Et si je préfère mourir gros en mangeant des cotes de bœuf plutôt que de mourir anorexique en me nourrissant de carotte rappée...

Je revendique le droit d'être déraisonnable.

Je revendique le droit de profiter de la vie.

Je revendique le droit de vivre comme je le veux sans qu'on vienne me sussurer à l'oreille "attention ceci est déraisonnable"...

Moi ce qui me gène c'est le gaspillage quand on jette de la nourriture (carotte rappée ou viande..) ...
Après qu'est ce que cela peut faire que cela soit raisonnable ou non !
Si l'homme avait toujours été raisonnable il serait encore en train de cueillir ses fruits dans les arbres !

Allez quoi un peu de folie ! un peu d'excès ! un peu de vie !


troubaadour
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par Jipé le Lun 29 Avr 2013 - 16:59

Je te suis aussi dans ta logique Troubaadour, mais certains te diront que d'être obèse entraine souvent des problèmes pathologiques et que ces problèmes coûtent cher à la sécu...Et qui paye la sécu...? dubitatif

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27152
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par troubaadour le Lun 29 Avr 2013 - 17:15

vi mais si je suis obèse je vais mourir plus jeune et coûter moins cher en retraite et aussi en soin d'accompagnement...

Parce que ceux qui vont vivre 100 ans combien ils vont coûter à la sécu au final... certainement plus que l'obèse... sans parler de la retraite.

Tout cela fini par s'équilibrer....
troubaadour
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par Jipé le Lun 29 Avr 2013 - 17:17

pas faux! lol!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27152
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par Golem le Mar 30 Avr 2013 - 1:52

Jipé a écrit:Tu dis bien au-delà du nécessaire, mais on peut être dans le raisonnable, il me semble?!

Oui on pourrait l'être, mais dire qu'on l'est est faux.

La stratégie humaine n'est pas de gérer la terre mais d'envahir le système solaire (pour commencer), libérer de l'espace pour étaler la pollution à grande échelle et trouver de nouvelles sources de produits consommables.
Ce n'est pas raisonnable d'agir comme si nos ressource étaient déjà illimitées alors qu'on est encore confinées sur la terre.


Je revendique le droit d'essayer de convaincre les anorexiques et les obèses d'adopter des comportement plus proche de la norme. Mais ce principe n'est pas à la hauteur du principe de liberté, chacun fait ce qu'il veut avant tout.

Le fait qu'un américain soit obèse est habituel, ce n'est pas normal (de la même façon que le quidam confond empathie et sympathie, il confond normal et habituel).


Golem
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par Jipé le Mar 30 Avr 2013 - 9:03

Golem a écrit:
Jipé a écrit:Tu dis bien au-delà du nécessaire, mais on peut être dans le raisonnable, il me semble?!

Oui on pourrait l'être, mais dire qu'on l'est est faux.
Tu fais une erreur en généralisant, il y a aussi bien des personnes que des pays qui sont dans le raisonnable et dont la majorité des habitants ne sont pas dans l'excès.

Je revendique le droit d'essayer de convaincre les anorexiques et les obèses d'adopter des comportement plus proche de la norme. Mais ce principe n'est pas à la hauteur du principe de liberté, chacun fait ce qu'il veut avant tout.
Encore une erreur de ta part, décidément...L'anorexie est vraisemblablement une anomalie moléculaire au niveau d'une région du cerveau impliquée dans la récompense.
Cette anomalie correspond à la "surexpression" (excès d'expression de gènes) du récepteur 5-HT4 à la sérotonine*

* Wikipédia

Alors, tu peux essayer tant que tu veux de "convaincre" un/une anorexique, si le problème est physiologique, tu prêcheras dans le désert!


_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27152
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par Golem le Mar 30 Avr 2013 - 14:51

Les erreurs que tu vois dans ce que je dis sont uniquement dans ta vision, pas au delà.


Dans une communauté, si neuf personnes sont raisonnables et une personne est non raisonnable, alors la communauté est déraisonnable. Je n'ai pas dit que personne n'était raisonnable sur terre.
On croirait que tu n'as jamais entendu parler de la nature du problème de l'alimentation humaine. Es-tu mal informé à ce point ? Pour t'aider voici une page d'information :alimentation

Maintenant que tu es informé que les pouvoirs publics en France considèrent l'augmentation des cas d'obésité infantile comme un problème, dis moi si tu penses comme les pouvoirs publics, s'il te plais, réponds à cette question: Selon toi, globalement le comportement alimentaire des population des pays riches est il raisonnable ?

Pas de sophisme s'il te plait, c'est une question fermée, tu réponds seulement par oui ou non.
Après avoir répondu tu peux justifier ta réponse.



L'anorexie, est un symptôme, pas une affection. Ce symptôme est causé, dans l'immense majorité des cas, par une affection que l'on nomme "anorexie mentale" qui est un TCA, Trouble du Comportement Alimentaire. L'anorexie en tant que TCA est traité par psychothérapie et conseil diététique. La solution est de faire prendre conscience au patient qu'il a une maladie comportementale et le convaincre de modifier son comportement.
Tu sauras, Jipé, que l’anorexie mentale est une maladie mentale, et non pas une maladie du cerveau.
Golem
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les élevages de la mort - Page 5 Empty Re: Les élevages de la mort

Message par _InfinimentGrand le Mar 30 Avr 2013 - 15:52

Je ne défends pas les chinois, je défends la justice.

Je veux bien dire que les chinois agissent comme des tarés et juger leurs actes, c'est la justice (et j'ajoute que les européens qui mangent beaucoup plus de viande que les chinois agissent comme des gros tarés).
Je ne veux pas et je m'oppose aux agissements des personnes (mais pas aux personnes elles mêmes) qui disent que les chinois sont des tarés.

Être stupide et agir stupidement ce n'est pas du tout pareil.
Les stupides ne sont pas responsables de leurs actes, ils sont innocents.

En justice, on ne juge pas les gens, on juge les actes.
Juger que des gens sont inférieurs à d'autres est injuste.
Juger que des actes sont bons et d'autres actes sont mauvais est pertinent.

Si je pensais que les chinois sont inférieurs à moi je pourrais manger des chinois en toute bonne conscience.

Monsieur le juge de la cour, je vous demande pardon, je m'écroule sous le poids de votre justice.

Vous ne pourrez jamais justifier ce que vous avez dit sur les chinois...

affraid jamaaaaiiis

Mais si je peux! Je suis contre le carnage des baleines, contre les fourrures de chat et de chien! Qu'est-ce qu'il faut d'autre comme justification!

Je ne juge que ce que je vois! Ca pourrait ètre les Africains pour les cornes d'éléphants, ou je ne sais quels braconniers Roumains, ce sont les tarés que je vois que je désigne. Et dans le cas de la vidéo postée, c'étaient des Chinois. Désolé pour eux, mais j'aime pas leurs pratiques!
Mais bon, ca y est! L'étalage est bien installé! Je te l'avais dit! Il y a eu trois pages de faites après le mot taré! bravo

Une amie à moi est allée en Chine, épanouie de découvrir la culture des soins du corps et la médecine traditionnelle bla bla bla points vitaux... Elle y a aussi découvert un élevage de poulet sans os ! T'as juste les plumes et le bec à enlever. Imaginez la vie du poulet sans os. Son règne est réduit à une boule de viande!
Encore de quoi justifier le mot que j'emplois!

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum