enfin les tj lisent l'Evangile à leur manière

Aller en bas

enfin les tj lisent l'Evangile à leur manière  Empty enfin les tj lisent l'Evangile à leur manière

Message par simplequidam le Ven 29 Mar 2013 - 23:32

Les tj ayant enfin vraiment lu les Evangiles
sont heureux de vous apprendre
que le mémorial tenu tous les ans aura lieu ..............2 soirs de suite dorénavant.

Ce soir le 14 Nisan afin de respecter l'Evangile Selon Jean 19:14 et le 15 Nisan (c'est à dire demain soir) afin de respecter les Evangiles Synoptiques (Matthieu, Marc & Luc). Voir Marc 14:12 et 15:25;

Profitez-en pour leur demander comment l'on peut mourir 2 vendredi à la même date du même mois car Selon Marc 15,42 c'était un vendredi et Selon Jean (19,31) aussi.
Bref, c'était un vendredi 14 Nisan et un vendredi 15 Nisan.
Trop fort Jésus ou tentative de suicide ratée le 14 ?

Et s'il vous expliquent que de toute façon c'était en 33 de notre ère,
demandez-leur pourquoi (en plus de contredire les Synoptiques) selon Irénée, dans sa Démontration évangélique, Jésus serait mort sous Claude (41-54) ?
et selon Alexandre de Jérusalem (vers 210) Jésus serait mort sous Néron (en 58) ? Apparemment, les fondateurs du canon du Nouveau Testament ne lisaient pas la même chose dans nos Évangiles....

Bref, de quoi les faire réfléchir en cette soirée aussi particulière....

simplequidam
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 573
Localisation : france
Identité métaphysique : liberté d'expression
Humeur : latine
Date d'inscription : 19/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

enfin les tj lisent l'Evangile à leur manière  Empty Re: enfin les tj lisent l'Evangile à leur manière

Message par _Wolfen le Sam 20 Avr 2013 - 1:46

Pilate était préfet de 26 à 37, sous le règne de Tibère. Alors je ne sais pas sur quelles bases sont partis Irénée ou Alexandre de Jérusalem, mais de toute évidence ils n'ont aucune logique ni l'un ni l'autre.

Y'a quand même des choses plus évidentes pour contester le mythe que de partir dans un jeu d'interprétation jouant sur la différence entre la perception juive ou chrétienne de l'heure ou débute une journée (les uns changeant de jour à minuit, les autres à la tombée de la nuit). Par exemple l'agonie sur la croix qui aurait duré 6 heures, chose parfaitement impossible quand le supplicié à un clou planté en travers des chevilles.

_Wolfen
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 303
Localisation : St-Etienne
Identité métaphysique : Athée
Humeur : Marre des cons
Date d'inscription : 08/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum