Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par cana le Jeu 4 Avr 2013 - 15:30

Bulle a écrit:et du libre échange fondé, lorsque nécessaire, sur un principe de solidarité humaine (acte gratuit)...

croule de rire rire ? T'es t'il réellement possible de te relire et de croire ce que tu écris? Suspect ?
ce qui est nécessaire est rarement prudent et les commerciaux de l'Alimentation ont cette tendance à être prudents.


@sitricva
ouais la spiruline un truc de malade cette algue. Bon faut pas abuser comme le reste hein? mais ca fait son petit effet, 7 comprimés/j pendant 28 j ca te requinque windediou Wink
cana
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par mikomasr le Jeu 4 Avr 2013 - 15:35

Stirica a écrit:J'ai 42 ans et suis végétarienne depuis 22 ans et comme je l'ai dit plus haut je n'ai aucune carence et sans aucune supplémentation.
Ne pas avoir de carence ne veut pas dire que ton corps dispose des quantités optimales de nutriments pour fonctionner à plein régime. Le métabolisme du fer est très finement régulé par l'organisme, et c'est le cas d'un très grand nombre de nutriments.

C'est comme la thermogenèse adaptative : on peut parfaitement maintenir un poids stable en divisant son apport énergétique par deux grâce à la baisse du métabolisme de base, mais cette épargne énergétique a un coût plus ou moins insidieux. La sensation de "fatigue", l'efficacité du système immunitaire, etc., tout cela très relative, variable d'un sujet à l'autre, et difficilement mesurable. Ce qui ne veut pas dire que ces baisses n'existent pas, car elles sont bien là.

Par exemple: les lentilles sont très riche en fer..
Pas tant que ça d'après le CIQUAL :
http://www.afssa.fr/TableCIQUAL/index.htm

En plus c'est du Fe3+, c'est-à-dire du fer ferrique, qui ne peut pas être directement absorbé par l'organisme, contrairement au fer héminique. Il est presque certain que tu n'atteints pas les ANC en fer. Tant mieux pour toi si ça ne se traduit par par une déficience, mais ce n'est pas le cas pour tout le monde, malheureusement ! Et encore une fois, ça veut simplement dire que ton corps s'accomode de "moins de fer" MAIS avec un métabolisme ralenti.

Pour la vitamine B12, il y en a dans le miso.
C'est pour ça que j'ai bien précisé que je répondais à Kindy ! Le miso, on n'en trouve pas énormément sous les latitudes et à l'époque de l'Homme de Cro-Magnon.

Je ne veux pas dire qu'on ne peut pas s'alimenter en étant végétalien, je voulais faire remarquer qu'on ne peut pas justifier un régime végétalien en se basant sur l'évolution.

mikomasr
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 698
Localisation : France
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 27/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par M'enfin le Jeu 4 Avr 2013 - 15:42

Ce site affirme que la B12 est sous étudiée et qu'on ne peut pas affirmer que celle contenue dans la spiruline est suffisamment assimilable:
http://spirulinea.com/information/bienfaits/vitamines/spiruline-source-vitamine-B12
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par cana le Jeu 4 Avr 2013 - 15:43

Jipé a écrit:
cana a écrit:
25000 gamins meurent de faim chaque jour dans le monde !!
Un monde (aussi sophistiqué et moderne soit il) qui laisse à notre époque dans gens CREVER de faim n’est pas digne de survivre lui-même.
Pourquoi la faim n'a jamais été régle dans ce monde ?
Pour que les petits plaisirs personnels de certains perdurent. c'est l'Essence même du Capitalisme et libre échange actuel.
Oui bien sûr...mais que fais-tu toi pour ces enfants qui crèvent ?
Tu veux être dans le concret ? Commence par t'intéresser à ceci par exemple !
Tu es d'accord pour faire un don ? Ces gens-là ne parlent pas, ils agissent et leurs résultats sont vérifiables...

Jp

Tu penses encore que la cause de la faim dans le monde est l'argent?
c'est pas en faisant des dons en argent qu'on change quoi que ce soit
c'est en donnant de sa personne ! il y a un dicton qui dit que la charité doit se faire de main en main. Envoyer son petit don de 50 euros pour avoir une reduction d'impot ou soulager sa conscience... c'est vrai c'est la mode. Merci pour ce site, c'est trés noble ce qu'ils font
cana
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par Ling le Jeu 4 Avr 2013 - 15:43

Ne pas avoir de carence ne veut pas dire que ton corps dispose des quantités optimales de nutriments pour fonctionner à plein régime. Le métabolisme du fer est très finement régulé par l'organisme, et c'est le cas d'un très grand nombre de nutriments.

Mon corps tourne à plein régime, je vous rassure. Une alimentation variée est la clé que ce soit dans le cadre du végétarisme ou de l'alimentation traditionnelle. Définissez moi "plein régime" avec un bébé de 1 ans...c'est du 110%

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par Jipé le Jeu 4 Avr 2013 - 15:45

Stirica a écrit:Reste alors la spiruline.
Mais je vais laisser Kindy2 vous expliquer. sourire
C'est bien ce que je dis depuis des lustres, sans apports complémentaires, le végétalisme seul est source de carences! Ce qui n'est pas le cas pour le végétarisme... C'est bien qu'entre les deux formules il y en a une (végétalisme) qui n'est pas suffisante à elle seule. Sommes-nous d'accord ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27039
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par Ling le Jeu 4 Avr 2013 - 15:47

Je serai ok, sans apport extérieure il y a des risques de carences. Maintenant sont-ils plus importants que dans le cas d'une alimentation non variée, je ne sais répondre.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par Jipé le Jeu 4 Avr 2013 - 15:50

cana a écrit:Jp

Tu penses encore que la cause de la faim dans le monde est l'argent?
c'est pas en faisant des dons en argent qu'on change quoi que ce soit
c'est en donnant de sa personne ! il y a un dicton qui dit que la charité doit se faire de main en main. Envoyer son petit don de 50 euros pour avoir une reduction d'impot ou soulager sa conscience... c'est vrai c'est la mode. Merci pour ce site, c'est trés noble ce qu'ils font
Et oui, c'est avec de l'argent que l'on creuse des forages pour alimenter en eau des populations...
Tu crois qu'en mangeant tes salades tous les jours, un gamin du Sahel pourra boire ?
L'assos DEFI est sur place et travaille à l'amélioration de la vie des autochtones, mais il leur faut aussi de l'argent! Les leçons d'humanisme ne valent pas les actes humanistes...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27039
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par Jipé le Jeu 4 Avr 2013 - 15:55

Stirica a écrit:Je serai ok, sans apport extérieure il y a des risques de carences.
Merci!
Maintenant sont-ils plus importants que dans le cas d'une alimentation non variée, je ne sais répondre.
Mais il faut varier l'alimentation, l'idéal est de manger de tout dans des proportions raisonnables.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27039
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par mikomasr le Jeu 4 Avr 2013 - 16:03

Stirica a écrit:
Ne pas avoir de carence ne veut pas dire que ton corps dispose des quantités optimales de nutriments pour fonctionner à plein régime. Le métabolisme du fer est très finement régulé par l'organisme, et c'est le cas d'un très grand nombre de nutriments.

Mon corps tourne à plein régime, je vous rassure. Une alimentation variée est la clé que ce soit dans le cadre du végétarisme ou de l'alimentation traditionnelle. Définissez moi "plein régime" avec un bébé de 1 ans...c'est du 110%
Tu sais, la plupart des personnes anémiées ne savent même pas qu'elles le sont. Elles se disent simplement qu'elles manquent de sommeil, se surmènent, ont trop de pression au travail, etc. De même les déficiences en vitamines et minéraux ne sont pratiquement jamais constatées avant de déboucher sur de véritables carences avec pathologies associées.

Donc oui, on peut se fier à ses sensations si on est satisfait ainsi, mais il ne faut pas oublier que les ANC sont le résultat de milliers de mesures directes en conditions expérimentales. Le danger est de dire que "ce régime marche pour moi alors il est aussi adapté aux autres".

mikomasr
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 698
Localisation : France
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 27/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par Ling le Jeu 4 Avr 2013 - 16:07

Donc oui, on peut se fier à ses sensations si on est satisfait ainsi, mais il ne faut pas oublier que les ANC sont le résultat de milliers de mesures directes en conditions expérimentales

sourire ANC? qu'est-ce?

Le danger est de dire que "ce régime marche pour moi alors il est aussi adapté aux autres".

Chaque organisme est unique, donc ce qui est bon l'un ne l'est pas obligatoirement pour un autre.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par mikomasr le Jeu 4 Avr 2013 - 17:00

Stirica a écrit:

sourire ANC? qu'est-ce?
Je faisais référence aux apports nutritionnels conseillés : http://www.anses.fr/fr/content/les-apports-nutritionnels-conseill%C3%A9s

J'ai oublié de dire au passage que le végétalisme, même lorsqu'il ne permet pas une couverture optimale des besoins, reste à mon sens un choix tout à fait honorable quand il consiste refuser le sacrifice du bien-être des animaux pour s'assurer égoïstement le sien. Car au final, nous sommes bien la seule espèce animale à pouvoir se permettre un tel luxe nutritionnel !

mikomasr
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 698
Localisation : France
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 27/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par gaston21 le Jeu 4 Avr 2013 - 21:58

Je trouve le combat de Kindy très honorable et je lui apporte mon entier soutien.. Je sais très bien ce qu'on reproche au végétalisme, mais la santé de Kindy est-elle plus en danger que la nôtre qui buvons, fumons et commettons tant d'excès alimentaires ? Il nous faut manger du veau et de l'agneau, mais quels cris d'horreur si on nous servait une cuisse de braque ou de labrador ! Et pourtant, objectivement c'est du pareil au même . Nous, mammifères, ne serions-nous pas un peu cannibales ?... Moi qui ai mangé du chat de mon grand-père ! Mais je ne l'ai su qu'après, et c'était la guerre...
Pour la spiruline, un site intéressant : www.alaniesse.com
J'en prends un gramme tous les matins, et ma foi, je n'ai pas trop à me plaindre...
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par Kindy2 le Jeu 4 Avr 2013 - 23:23

Bonsoir
Coeur de Loi a écrit:Pourquoi manger des animaux alors qu'on a tout pour s'en passer ?

Vivre intelligemment c'est éviter des souffrances inutiles. On peut tout remplacer par des végétaux, et on économisera énormément en plus :

1 kg de céréale demande énormément moins de ressource qu'1 kg de viande.
C'est bien résumé.

Jipé a écrit:Et que fais-tu du plaisir et de la satisfaction personnelle ?
Nous y voilà, la vraie question est là.
Le plaisir est le seul véritable motif qui tienne la route, que ce soit pour les vêtements, les cosmétiques... ou (plus difficile à admettre) pour la nourriture.
A chacun(e) de voir comment il ou elle arrive à gérer les éventuelles contradictions entre ses valeurs et son mode de vie.

JO a écrit:Le bétail, alors, servirait à entretenir la nature , au lieu de la polluer .
Je suis assez d'accord avec cette vision des choses.
Lorsqu'on ne met pas notre grain de sel, la nature se régule d'elle même. Pourquoi croire qu'il va se passer quelque chose de terrible si l'on arrête de faire des usines à viande (aucune interaction positive avec la nature de toutes façons) ?

Jipé a écrit:On voit là où peut aller la connerie, quoi!
Pourquoi tant d'agressivité sérieusement. Je sors pas des théories farfelues, renseigne-toi. Et évite de me parler avec mépris. Ca vaut aussi pour d'autres. Je suis pas là pour qu'on me manque de respect quand même.

Pour répondre aux lignes précédentes Jipé, quel intérêt de faire naître des êtres juste pour les maltraiter et les tuer ? On peut conserver des espèces d'animaux dans des réserves ou sanctuaires en semi-liberté je suppose, et il y en a qui ne pourraient effectivement pas vivre à l'état sauvage et qui disparaitraient peut-être.
Mais des bovidés, des vaches, des lapins, des porcins existent à l'état naturel. Alors y aurait-il réadaptation, croisement, extinction. Franchement je ne sais pas donc je ne vais pas inventer, mais cela n'empêche pas que la vie qu'on a créé pour ces animaux "domestique" ce n'est pas une vie.
Mais enfin je ne vois personne se soucier du fait qu'on a modifié et affaiblit des espèces pour créer les espèces domestiques que nous avons maintenant. Personne non plus pour s'émouvoir des espèces qu'on fait disparaitre sans raison, à part le motif de l'appât du gain.
La pêche, parlons-en justement. Les poissons sont soit élevés -dans des conditions infectes-, soit pêchés. Sauf qu'outre la pollution dont nous sommes responsables encore une fois (mais c'est un autre sujet), les techniques de pêche les plus utilisées ont des conséquences désastreuses. On tend des filets énormes ou on racle le sol et tout est détruit, tout ça pour garder seulement quelques poissons. C'est comme si on envoyait un bulldozer dans la forêt pour tout raser et tuer, dans le seul but de ramener un lapin. C'est aberrant. C'est bien simple nos océans sont presque vides. De nombreuses espèces sont en train de disparaître !
Les pêcheurs comme les éleveurs et les chasseurs pourraient tout aussi bien changer d'activités. Passer d'éleveur à maraîcher c'est simplement changer la ligne de produit par exemple.

@Bulle
Je sais que je dois avoir mes propres arguments, pas de soucis. Le lien ne servirait qu'à appuyer mes dires, à montrer que je ne sors pas des trucs de mon chapeau.

Que ce soit pour les produits cosmétiques, les cigarettes ou les médicaments/traitements, je réponds : la vivisection n'est pas une solution. Au delà de l'aspect éthique qui me dérange en effet, il y a le fait que ces tests sont inutiles et même trompeurs, donc dangereux !
Pour résumer, un humain n'est pas un rat de 70kg. Des substances nocives pour les humains ne le sont pas pour les animaux (opium, arsenic...), des substances anodines pour l'humain sont nocives pour certains animaux (chocolat, pénicilline...), et les animaux n'ayant pas les mêmes réactions selon l'espèce on aura des résultats différents selon si on test sur un chien, un lapin, un chat, un singe, un rat.... Comment peut-on se baser sérieusement sur quelque chose d'aussi aléatoire ? On commercialise des médicaments dangereux et on écarte des substances qui pourraient nous être utiles parce qu'elles ont été nocives chez une autre espèce animale.
Et il y a d'autres points qui font que les tests sur animaux sont absurdes.
Il faut savoir qu'il existe d'autres méthodes de recherche, mais bien sûr c'est moins rentable pour les vendeurs d'animaux à tester.
- Etude de cellules humaines en culture
-Examens non invasifs (PET, IRM, écho...)
-Techniques modernes (informatiques, modélisation mathématique, logiciels, simulations, micropuces à ADN... par ex le séquençage du génome humain est une belle avancée faite grâce à ce genre de techniques)
-Epidémiologie
Sans parler des maladies qui pourraient être combattues bien plus efficacement par la préventien (par ex le cancer)

L'avis des associations de diététiciens sur le végétalisme.
En France, le végétalisme est discrédité en effet. L'INPES est l'institut à l'origine du PNNS (Programme National Nutrition Santé). Cet institut est au coeur d'un conflit d'intérêt par rapport aux lobbys de l'agroalimentaire.
Ils ne peuvent donc pas être considérés comme honnêtes et crédibles. Sorry.

Pour la B12 j'en ai déjà parlé sur un autre fil, donc je m'auto-cite sourire
Le seul point à noter est celui de la B12. C'est une vitamine synthétisée par des bactéries, mais grâce à notre merveilleuse agriculture moderne, les sols se meurent et on n'a plus de B12. Résultat : on conseille aux végé de se supplémenter en B12, et on supplémente les omnivores en B12 sans leur dire, par l'intermédiaire de la viande sur pattes qu'ils ingurgitent.

Tu cites des personnes connues dans le "milieu" qui en effet ont une position welfariste (ils souhaitent améliorer les conditions de vie des animaux mais continuer à en consommer).
La différence de positionnement entre welfaristes et abolitionnistes fait couler beaucoup d'encre.
Cela dit un avis personnel n'est pas une preuve de quoi que ce soit, et si tu cherches des noms de végétaliens ou d'abolitionniste, tu trouveras du beau monde aussi (Isaac Bashevis Singer, Theodor Adorno, Einstein, Gandhi, Carol Adams, Alice Walker, etc. On pourrait continuer longtemps). sourire

Tu tournes en dérision le fait que je dise qu'il n'est pas nécessaire de tuer pour vivre/se nourrir. Pourtant c'est un fait. Rien de drôle là dedans. Tu ne prends pas ce fait en compte dans ta façon de vivre, soit, mais ne fais pas baisser le niveau de la discussion s'il te plait.
Comparer l'humain avec un animal qui a réellement besoin de se nourrir de chair n'est pas un argument valable.
*****
Je pense avoir déjà répondu à certains arguments dans mes précédents posts donc je ne vais pas répéter sinon on avance pas (sans offense).
*****
Concernant la faim dans le monde il y a bien sûr également un manque de volonté politique (doux euphémisme), des problèmes de corruption, de répartition... Mais au rythme de croissance de la population humaine, j'ai bien l'impression que de gré ou de force certaines choses vont devoir changer. Nous verrons bien...
*****
@Cana
Depuis que j'ai changé d'alimentation... non je n'ai pas constaté de différence dans ma manière de penser.
Que voulais-tu dire exactement ?

@Mikomastr
Tu penses vraiment que même si notre corps est toutes les caractéristiques d'un corps végétalien, on doit le forcer à digérer des produits animaux ? Où est la logique ?
Ta comparaison avec le précepteur de Candide n'a ni queue ni tête.
Car rien ne pourra jamais escamoter le fait que les protéines animales sont bien mieux assimilées que les protéines végétales chez l'homme,
Faux. C'est l'inverse.
et que de nombreuses vitamines et minéraux ne sont pas présents ou absorbables en quantité suffisante dans un régime strictement végétalien.
Et faux. On trouve tout dans un régime végétalien.
Il est facile de vérifier par prise de sang qu'on ne manque de rien donc si un végétalien était carencé je pense qu'il arrêterait tout de suite, faut pas être maso non plus.
Et quid des sportifs végétaliens ? Carl Lewis, Mike Tyson pour ne citer que les plus célèbres. T'es sûr que t'es en meilleure santé qu'eux ? lol!

Le fer : il y a assez de fer assimilable dans les végétaux.
A noter que le niveaux de fer est souvent trop haut chez les omnivores en fait.
La B12 dans le miso ou la spiruline : apparemment pas de certitudes que cette B12 là soit efficace, donc dans le doute recommandations de se supplémenter en B12 en ampoules pharmaceutiques. Et là je vous renvoie à ce que j'ai écrit plus haut.
*****
Vous n'avez pas répondu effectivement sur le fait de manger par exemple du chien ? A part un peu Gaston.


EDIT : Attendez attendez, j'ai failli louper une perle :
Comment nourrit-on un bébé sans lait ?
C'est pas contre JO mais ca prouve la désinformation qu'on subit !
Alors un bébé doit boire le lait ....de sa mère ! TADA ! wistle
Il est absurde de donner du lait d'une autre espèce à un bébé humain, et encore pire à un adulte qui est censé être sevré depuis bien longtemps.
Un bébé doit boire le lait de sa mère jusqu'à environ 2 ans, ensuite il n'en a plus besoin. Il n'a pas du tout besoin de lait ou de produit laitier.
Encore beaucoup à dire sur le lait.

Kindy2
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 49
Localisation : 43
Identité métaphysique : Agnostique
Humeur : Végane
Date d'inscription : 30/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par mikomasr le Jeu 4 Avr 2013 - 23:43

Kindy2 a écrit:
Tu penses vraiment que même si notre corps est toutes les caractéristiques d'un corps végétalien, on doit le forcer à digérer des produits animaux ? Où est la logique ?
Premièrement je ne pense pas que ça soit le cas, et deuxièmement même si ça l'était, tu es en face du fait tout simplement indéniable que le corps humain absorbe mieux et plus efficacement un grand nombre de nutriments d'origine animale que végétale.

Car rien ne pourra jamais escamoter le fait que les protéines animales sont bien mieux assimilées que les protéines végétales chez l'homme,
Faux. C'est l'inverse.
Mais bien sûr. Donne-moi l'index DISCO, ou la VB, ou la digestibilité réelle d'une protéine végétale représentative, qui soit supérieure à celui d'une protéine animale... Une seule. J'attends... sourire Sachant que l'immense majorité des protéines végétales sont déficientes en acides aminés indispensables (avec le fameux couple lysine/méthionine par exemple), je vois mal comment une végétalienne avertie pourrait soutenir une telle affabulation interroge

et que de nombreuses vitamines et minéraux ne sont pas présents ou absorbables en quantité suffisante dans un régime strictement végétalien.
Et faux. On trouve tout dans un régime végétalien.
Il est facile de vérifier par prise de sang qu'on ne manque de rien donc si un végétalien était carencé je pense qu'il arrêterait tout de suite, faut pas être maso non plus.
J'ai déjà expliqué pourquoi c'était possible un peu plus haut. Tu confonds carence et déficience.
Une déficience n'est pas pathologique, alors qu'elle peut quand même entraîner un ralentissement des voies métaboliques concernées. Sur le long terme elle présente le risque bien réel de déboucher sur une carence en fonction de l'individu.

Et quid des sportifs végétaliens ? Carl Lewis, Mike Tyson pour ne citer que les plus célèbres. T'es sûr que t'es en meilleure santé qu'eux ? lol!
Argument sans aucune valeur. Non seulement on ne peut pas comparer d'un individu à l'autre, mais en plus Carl Lewis et Mike Tyson se supplémentent probablement à gogo (s'ils ne se dopent pas) donc effectivement je ne m'inquiète pas pour eux !

Le fer : il y a assez de fer assimilable dans les végétaux.
Facile à dire, c'est sûr que si on en mange 3 kilos par jour on va finir par atteindre un niveau suffisant ! Je serais curieux de voir comment tu fais pour atteindre 16mg de fer (mais vu qu'il s'agit presque uniquement de fer ferrique, l'apport devrait être encore supérieur) par jour uniquement avec des végétaux.
Si tu me donnes un petit exemple de menu du jour, je me ferai un plaisir d'aller vérifier les teneurs par moi-même.

A noter que le niveaux de fer est souvent trop haut chez les omnivores en fait.
Sachant que l'anémie persiste même dans les sociétés occidentales, c'est un peu une contre-vérité, ce que tu viens de dire... D'autant plus que le métabolisme du fer, comme je l'ai déjà dit, s'auto-régule très efficacement (plus les réserves en fer sont importante, moins l'absorption est importante, et vice-versa), ce qui explique d'ailleurs en partie l'absence de signes d'anémie chez les personnes qui n'en consomment pas assez, du moins au départ...



mikomasr
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 698
Localisation : France
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 27/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par mikomasr le Jeu 4 Avr 2013 - 23:46

Ton EDIT sur l'allaitement des nourrissons est bien le seul point sur lequel je te rejoins !

PS : Et pour être très clair avec toi Kindy2, je n'ai rien, je le répète, contre un régime végétalien supplémenté et bien contrôlé. Je réagis à tes propos surtout parce qu'ils sont bien trop idéalistes/irréalistes à mon goût, et pour dire aussi que le végétalisme n'est en rien un "retour à la nature". C'est un choix alimentaire comme un autre, mais qui n'a absolument aucune justification/ possible sur le plan purement biologique en comparaison avec un régime omnivore.

PS2 : Pour l'anecdote, je ne suis pas omnivore, mais pisci-ovo-lacto-végétarien. Donc quand je cherche à rétablir la vérité sur les viandes et leur fer héminique, ce n'est vraiment pas par amour du bifteak.


Dernière édition par mikomasr le Ven 5 Avr 2013 - 0:22, édité 1 fois

mikomasr
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 698
Localisation : France
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 27/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par troubaadour le Ven 5 Avr 2013 - 4:24

Je te rejoins mikomasr. C'est plus la raison invoquée que le fait en lui même qui me choque. dire que l'on devient végétalien,, que l'on ne mange pas d'oeuf, par souci du bien être des poules me fait rire.
Que l'on devienne végétarien ou végétalien parce que l'on ne peut pas manger du cadavre, ou que l'on est dégouté par manger de l'animal, ok cela peut se comprendre mais pour le confort de la poule pour moi c'est absurde.

Pour répondre à la question du chien qui a l'air de tracasser kindy : je pourrai en manger sans problème, à la condition que cela soit comestible et bien cuisiné. Manger du chien ou non, c'est comme manger du cheval, des escargots ou des sauterelles c'est simplement culturel.
troubaadour
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par Jipé le Ven 5 Avr 2013 - 8:12

Je partage les avis de Mikomasr et Troubaadour!
Si on doit, ne serait-ce que par prudence, prendre des compléments pour ne pas avoir de carence, c'est bien que le végétalisme à lui seul n'est pas un régime équilibré. D'ailleurs, Kindy ne le nie pas vraiment...

Quant au seul lait maternel pour les bébés, je suis pour le lait maternel, il est excellent pour les défenses immunitaires, mais malheureusement certaines mamans n'ont pas suffisamment de lait ou il n'est pas nourricier pour le bébé. On le remplace par quoi ? Du lait de soja ? On y revient fortement, de nombreux pédiatres le déconseillent...Et le lait maternisé vendu en pharmacie, je suppose que Kindy en serait outrée!! sourire




_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27039
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par JO le Ven 5 Avr 2013 - 8:42

Il me semble que le problême n'est pas dans ce qu'on ingère mais dans ce qu'on digère . Je bois beaucoup de lait de vache - dénaturé, hélas par les traitements subis- et m'en porte très bien, depuis toujours . D'autres ne le tolèrent pas .
Ce qui est contraire à la civilisation, ce sont nos méthodes d'élevage intensif . Je suis pour le retour à la chasse et à la pêche, juste pour se nourrir , soi et sa famille!
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par _dede 95 le Ven 5 Avr 2013 - 8:53

+ 1 pour Jo. bravo
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par Jipé le Ven 5 Avr 2013 - 9:15

Je ne vois pas trop les 4 ou 5 millions d'hommes, habitants Paris et sa banlieue, partir à la chasse le matin dans les forêts environnantes, ou à la pêche dans la Seine ou rivières du coin ! Le zoo de Vincennes serait vite dépeuplé, non ? pette de rire

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27039
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par troubaadour le Ven 5 Avr 2013 - 9:17

JO a écrit:Il me semble que le problême n'est pas dans ce qu'on ingère mais dans ce qu'on digère . Je bois beaucoup de lait de vache - dénaturé, hélas par les traitements subis- et m'en porte très bien, depuis toujours . D'autres ne le tolèrent pas .
Ce qui est contraire à la civilisation, ce sont nos méthodes d'élevage intensif . Je suis pour le retour à la chasse et à la pêche, juste pour se nourrir , soi et sa famille!

mdr

Ca va nous faire 20 millions de chasseurs tous les jours en foret.... T'es sur qu'il y aura assez de lapins pour tous. a mon avis en 1 semaine c'est l’extermination totale.

et pendant que je chasse je ne produit pas d’électricité, je ne tiens pas ma pharmacie ouverte, je ne t'ausculte pas.... On ne pas être à la chasse et au moulin n'est pas !

On a besoin d'élevage intensif et de culture intensive parce qu'on a plus de 60 millions de bouches à nourrir 3 fois par jour ! soit 180 millions de repas par jour et donc 66 milliards de repas par an !

troubaadour
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par Kindy2 le Ven 5 Avr 2013 - 9:54

mikomasr
Je me rends compte que je me suis très mal exprimée sur la comparaison protéines animales/végétales, mea culpa. Je voulais dire que le problème est inverse. Il n'y a pas de souci d'assimilation de protéines, au contraire on consomme trop de protéines.
Une trop grande consommation de protéines, et en particulier de protéines animales conduit à :
- troubles rénaux
- ostéoporose
- cancer

Je te donne une liste de descriptifs qui expliquent qu'on a une anatomie de végétalien

Dentition : Contrairement aux carnivores, dont la dentition (pointue, avec des canines longues et tranchantes) est faite pour déchirer la chair d'un animal... les êtres humains ont une dentition semblable à celle des herbivores (plate, large et peu tranchante), qui convient pour couper, écraser et réduire en pulpe des aliments relativement mous.
Mâchoire, bouche et muscles faciaux : Comme chez les herbivores, nos muscles faciaux sont bien développés pour la mastication, tandis qu'ils sont peu développés chez les carnivores et les omnivores (qui avalent leurs aliments entièrement, sans mastication préalable). De même, l'ouverture de la bouche (par rapport à la taille de la tête) est petite chez les humains comme chez les herbivores, tandis qu'elle est grande chez les carnivores et omnivores (qui arrachent et avalent de grandes quantités de nourriture peu ou pas mastiquée). Par ailleurs, la constitution de notre mâchoire est semblable à celle des herbivores, ce qui nous permet d'écraser et de broyer nos aliments (à l'inverse des carnivores dont le type de mâchoire ne permet pas de mastiquer, mais donne au contraire la possibilité de mouvements tranchants...)
Système digestif : Comme les herbivores, et contrairement aux carnivores, notre salive contient des enzymes permettant la digestion de l'amidon contenu dans les végétaux ; tandis que les sels acides de notre corps sont beaucoup moins puissants que ceux des carnivores (qui en ont besoin pour digérer des os et du muscle). Par ailleurs, comme chez les herbivores, notre intestin est très long (lieu d'une importante fermentation bactérienne afin de permettre la digestion et l'assimilation des végétaux), tandis qu'il est très court chez les carnivores et omnivores (pour que la viande passe très vite, sans risquer de massérer et de se putréfier...).
Ongles : Les prédateurs carnivores et omnivores ont des griffes acérées, tandis que les herbivores ont des des sabots émoussés ou des ongles plats... comme les humains !
Pour ne citer que les exemples les plus parlants.

Pas de problème d'absorption des nutriments d'origine végétale. Pas de carences ni de déficiences observées.

Les exemples de sportifs je les ai donnés pour info. On est pas avec eux pour voir s'ils se dopaient à côté, mais tu ne peux pas nier qu'il est très aisé de trouver des végé en très bonne santé et très sportifs !

Si tu me donnes un petit exemple de menu du jour, je me ferai un plaisir d'aller vérifier les teneurs par moi-même.
Le corps ne raisonne pas sur un repas ou sur une journée déjà.
Ensuite je peux te donner pleins de menus types, il y aura sans doute des repas plus équilibrés que d'autres, comme pour les omnivores. Je vois pas trop ce que tu vas en déduire en fait.
Veux-tu quand même un exemple de repas ? je préviens je pèse rien donc les quantités seront approximatives, moi je vis pas avec une balance. Je vis tranquillement et tout va très bien.
Bon ex :
- Des pâtes au lentilles, tomates, brocoli, huile d'olive poivre. (une sorte de minestrone en fait)
Cake vegan banane chocolat en dessert.
-Autre ex: nems végés avec donc pâte de riz, oignons, carottes, champignons forestiers, aubergines.
Salade verte.
Yaourt soja vanille.
Qu'en dis-tu ?

Le fer : oui bien sûr l'anémie existe toujours, mais il y a aussi l'excès de fer. Les deux situations existent. Les végés ne sont pas plus anémiés que les autres.

Je ne suis pas idéaliste, je me veux pragmatique et réaliste au contraire. J'ai toujours refusé d'être végé tant que je pensais que c'etait utopique, déséquilibré etc.
Excuse moi mais tu n'es pas végétarien du tout, juste parce que tu ne manges pas de viande rouge. Je sais pas d'où sors cette mode de se dire végé alors qu'on mange des animaux, c'est juste un non-sens. Tu n'es pas obligé d'être végé pour qu'on soit d'accord sur des faits de toutes façons.

troubaadour Au moins tu as la cohérence de ne pas faire de différence.
Que penses-tu du commerce de la fourrure ?

Jipé je suis désolée mais tu parles vraiment sans savoir des fois !
Déjà je nie carrément depuis le début le fait que le régime végétalien soit déséquilibrée.
Ensuite concernant l'allaitement, c'est tout à fait faux de dire que les femmes ont souvent un manque de lait. Il y a même pas 1% de femme qui ont un problème physique leur empêchant d'allaiter donc c'est super rare. Le lait infantile était à la base pour les problèmes médicaux pas pour tout et n'importe quoi. Des mauvais conseils sont à l'origine de presque tous les échecs d'allaitement. Ce qui est terrible car encore une fois la santé publique passe à la trappe, mais bon faut bien vendre du lait de vache. LE lait humain c'est gratuit alors personne le soutient.
Pour plus d'info tu peux aller voir le site de La Leche League si tu veux, c'est très complet.
AH et pour info le lait de soja (ou autre lait végétal) c'est exactement comme le lait de vache ou de chèvre : tel quel c'est pas du tout ok pour les nourrissons, par contre on peut en donner s'il a été adapté exprès ("maternisé" comme on disait avant).


Bon je pars en week end, bonne journée.

Kindy2
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 49
Localisation : 43
Identité métaphysique : Agnostique
Humeur : Végane
Date d'inscription : 30/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par Bulle le Ven 5 Avr 2013 - 10:27

Eurynome a écrit:Juste pour rebondir sur cette histoire d'enfants qui meurent de faim en Afrique:
Souvent, ce n'est pas un problème de quantité mais de conjoncture politique. Difficile de s'approvisionner en temps de guerre ou sous une dictature (car un peuple affamé est rarement en état de se soulever).
Excellente remarque !

_________________
Hello Invité !  Le Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Quizzv10 du 01 octobre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44857
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Empty Re: Véganisme - Notre rapport avec les animaux

Message par Bulle le Ven 5 Avr 2013 - 10:28

Kindy2 a écrit:mikomasr
Je me rends compte que je me suis très mal exprimée sur la comparaison protéines animales/végétales, mea culpa. Je voulais dire que le problème est inverse. Il n'y a pas de souci d'assimilation de protéines, au contraire on consomme trop de protéines.
Une trop grande consommation de protéines, et en particulier de protéines animales conduit à :
- troubles rénaux
- ostéoporose
- cancer
Pourquoi "en particulier de protéines animales" ?

_________________
Hello Invité !  Le Véganisme - Notre rapport avec les animaux - Page 4 Quizzv10 du 01 octobre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44857
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum