Débats métaphysiques

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Aller en bas

Débats métaphysiques - Page 12 Empty Re: Débats métaphysiques

Message par ronron le Sam 25 Jan 2014 - 18:37

Gerard a écrit: sourire Moi aussi, je dirais que je ne sais pas, mais pas pour les mêmes raisons que toi. Le truc que tu oublies d'envisager, c'est qu'on parle d'un "ami de 10 ans" qui te dirait ça.
À mon avis, ça ne changerait rien à l'affaire, tu demeurerais avec un doute. Et resterais-tu ami?

Mais imagine que cela est réellement arrivé à quelqu'un qui a vu apparaître une entité se disant âgée de 35 000 ans (Ramtha, livre écrit en 1986 - par J.Z. Knight). On aura beau dire que l'organisation d'aujourd'hui a odeur de secte, n'en reste pas moins que l'enseignement originel concerne la spiritualité (qui je suis, le but de la vie, le sens du mal, ce genre de trucs)... Imagine que tu es le mari de cette dame et qu'elle te raconte son premier contact...

Et pour moi, la question la plus importante posée par ses amis était :
Pourquoi tu nous dit tout ça ?
C'est vraiment essentiel, tu ne trouves pas ? Que ce soit vrai ou faux, la question se pose : Veut-il fonder une secte ? Veut-il épater ses amis ? Veut-il se moquer d'eux ?
Bien sûr, sa réponse est tout à fait satisfaisante : il veut apparaître, juste une fois, sous son vrai visage. Mais c'est aussi un sujet de réflexion : Est-ce profitable de dire la vérité ?.. Au bout du compte, quelle que soit leur conviction, ses amis sont traumatisés par cette révélation.  En remettant en cause son identité, il remet en cause leur amitié.
Et justement, cela interroge aussi le sens du mot amitié. Jusqu'où?

D'ailleurs ce sont ses propres amis qui, au nom de l'amitié même, insiste à n'en plus fini pour avoir des réponses... Le fait que le gars ne présente pas de signes de vieillesse n'est-il pas interpellant? Les amis n'auraient-ils pas pu demander des adresses où leur ami avait auparavant travaillé?

(Mais du coup, ça explique qu'aucun immortel ne se fasse connaître. A part des emmerdements, que peut-il espérer comme résultat de sa sincérité ?)  
On a de multiples exemples d'expérienceurs qui ont rencontré des décédés. En ce sens, l'expérience de Mme Knight y ressemble sauf que son expérience dure beaucoup plus longtemps et même se renouvelle. On se rappellera que même si des expérienceurs reviennent en témoignant de la connaissance absolue - toute compréhension -, n'en reste pas moins que la connaissance acquise retourne à l'oubli dès qu'ils reviennent de leur expérience. S'ensuit tout de même un goût pour la connaissance, la spiritualité, comme si ayant donc goûté et cela goûtant bon, on ne pouvait que naturellement se mettre en route...

Je situerais donc les enseignements que reçoit Mme Knight à ce niveau fractal où les enseignements se déploient au fil des rencontres avec l'entité venue du fond des âges...
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6552
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Débats métaphysiques - Page 12 Empty Re: Débats métaphysiques

Message par Gerard le Dim 26 Jan 2014 - 15:16

ronron a écrit:
Gerard a écrit: Le truc que tu oublies d'envisager, c'est qu'on parle d'un "ami de 10 ans" qui te dirait ça.
À mon avis, ça ne changerait rien à l'affaire, tu demeurerais avec un doute.
 Neutral Un doute, oui, mais dans les deux sens. Comme la catho du film : même quand le héros lui dit que tout ce qu'il a dit était une blague, on sent bien qu'elle a toujours un doute.. mais dans l'autre sens !

Moi quand j'étais gamin, un copain est revenu de vacances en me racontant qu'il avait vu atterrir une soucoupe volante. C'était pourtant pas le genre affabulateur, je le connaissais depuis des années. Tout le monde s'est moqué de lui, alors pour arrêter ça, il a fini par nous dire que c'était une blague.

 yeux ecarquilles Du coup, j'ai eu un doute encore plus grand que son histoire soit vraie !

ronron a écrit:Et resterais-tu ami?
 dubitatif Beh c'est toute la question... Si je veux rester son ami, faut bien que j'essaye de le croire, ou du moins croire qu'il en est convaincu. De même, si mon ami tient à cette amitié, il va bien falloir qu'il renonce à affirmer sa vérité. Mais du coup, sa renonciation devient elle aussi "douteuse". Donc c'est bien "le niveau de proximité" qui va déterminer ma croyance. Si c'est un inconnu, y aurait pas de problème : je rejette et j'oublie.

ronron a écrit: Imagine que tu es le mari de cette dame et qu'elle te raconte son premier contact...
 Wink Beh je me poserais forcément plus de questions que si c'est une inconnue. Pas toi ?

ronron a écrit:
Gerard a écrit:En remettant en cause son identité, il remet en cause leur amitié.
Et justement, cela interroge aussi le sens du mot amitié. Jusqu'où?
 Neutral Pas très loin, en fait.
Sans évoquer des histoires paranormales, il suffit de découvrir un pan inconnu de la vie d'un de ses amis, pour changer l'identité qu'on en perçoit et à partir de là... remettre en cause l'amitié.

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9160
Age : 58
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Débats métaphysiques - Page 12 Empty Re: Débats métaphysiques

Message par ronron le Dim 26 Jan 2014 - 15:53

Gerard a écrit:
ronron a écrit: Imagine que tu es le mari de cette dame et qu'elle te raconte son premier contact...
 Wink Beh je me poserais forcément plus de questions que si c'est une inconnue. Pas toi ?
Même si le doute se lève par rapport à un proche, reste tout de même un point d'interrogation. Mais est-ce simplement un indicateur de la compréhension qui manque?

C'est mon cas par rapport à mon épouse qui avait la capacité de communiquer avec ses guides intérieurs et de leur poser des questions. Elle a pu les décrire et même donner leur nom. Elle a également reçu un jour le don des langues (glossolalie). De même pour une amie qui doutait du repos dans l'esprit (charisme). Cette dernière pouvait certes douter de la sincérité de certains disant l'avoir vécu, mais ça a été une autre histoire quand elle-même s'est retrouvée de tout son long sur le plancher...

Qui douterait du daimon de Socrate? Quant à comprendre avec certitude ce qui se passe... Est-ce une maladie, une capacité à mettre au compte du  développement du cerveau, de la conscience...?
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6552
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Débats métaphysiques - Page 12 Empty Débats métaphysiques

Message par db24 le Mar 22 Déc 2015 - 16:55

Nous constaterions que notre corps change. que dans la nature des choses changent, apparaissent et disparaissent ; Que c'est encore plus vrai pour les êtres vivants. Nous pourrions par association en déduire que cela s’applique à nous même aussi.

Note de la modération:
Tu es prié de ne pas changer les titres des sujets, stp !

db24
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 29
Localisation : St-Etienne
Identité métaphysique : db24
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 07/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum