Croyance et superstition

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Croyance et superstition - Page 5 Empty Re: Croyance et superstition

Message par Ronsard le Dim 6 Juil 2008 - 13:17

Cette position déterminée,...

C'est + mieux non ?

Rd.

Ronsard
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 430
Identité métaphysique : toutes
Humeur : toujours plus ou moins bonne
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Croyance et superstition - Page 5 Empty Re: Croyance et superstition

Message par Geveil le Lun 7 Juil 2008 - 13:14

Excellent, Ilibade.
Je crois avoir compris ce que tu veux dire. A condition de faire taire le mental, on peut atteindre au cœur de la réalité, et pour le faire taire, il doit accepter l'union des contraires.

Maintenant, le flou me pose problème non en soi, car c'est même un des mes procédés de raisonnement ( Voir, mes propos sur les particules vivantes ),
il me pose des problèmes pour le débat philosophique. Que le concept de "grand" soit relatif et donc totalement intraduisible en termes binaires, d'accord. Mais il peut être traduit en binaire par rapport à un référent, par exemple la taille moyenne de la population française. Si elle est de 1,76 m, tout ce qui fait plus de 1,76 est grand.
Par contre, c'est au voisinage de 1,76 que le concept pose problème, car 1,76 est un résultat statistique qui ne comporte qu'un nombre limité de décimales, variable d'un instant à l'autre.
Je ne connais rien à la logique floue, aucune définition, aucun théorème, mais j'ai comme dans l'idée que les logiciens utilisent la logique dure pour en parler :D
A mon avis, on peut faire des constructions très riches, très complexes et proches de la vie avec des concepts très précis et très bien ciselés, je dirais même plus, il faut que les concepts soient précis pour pouvoir dialoguer en philosophie.
Sinon, on peut aussi communiquer avec le regard, l'odeur, le toucher, etc..... Et là effectivement ça reste flou, et ma foi, tant mieux.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Croyance et superstition - Page 5 Empty Re: Croyance et superstition

Message par ElBilqîs le Lun 7 Juil 2008 - 15:28

gerève a écrit:Sinon, on peut aussi communiquer avec le regard, l'odeur, le toucher, etc..... Et là effectivement ça reste flou, et ma foi, tant mieux.
et c'est considéré comme de la superstition?

je n'ai pas tout bien compris de cette discussion croyance/superstition
même si c'est très intéressant.

est-ce que le fait de penser que gerève est grand est une superstition?
ou une croyance?
je peux dire "je crois que gerève est grand, ou qu'il est plus grand que moi (j'ai 99% de chances que ce soit vrai!), je crois qu'il existe "virtuellement" puisque je communique avec lui par ordinateur interposé.
mais je ne l'ai ni vu, ni entendu, ni touché!
et même si je le "voyais" grâce à la petite caméra posée sur mon bureau, je ne verrais qu'une image, représentant quelqu'un qui existe "probablement" puisque je le verrais bouger, et même parler, je pense.
mais croire qu'il existe, est-ce que c'est "croire en lui?"
croire dans le sens d'admettre, supposer etc..., c'est très loin de "croire" au sens religieux
enfin il me semble?
les superstitions concernent le plus souvent (mais pas toujours) des choses en rapport avec le sacré
enfin, c'est du moins ce que j'ai cru comprendre du sujet
et il est intéressant de voir comment les deux s'imbriquent parfois
ElBilqîs
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Croyance et superstition - Page 5 Empty Re: Croyance et superstition

Message par Ilibade le Lun 7 Juil 2008 - 16:15

Gereve a écrit:Mais il peut être traduit en binaire par rapport à un référent, par exemple la taille moyenne de la population française.
Absolument. Mais même dans ce cas-là, la logique est une stratégie plus précise mais encore orientée dans un résultat de séparation et de classement.

Maintenant, si les deux aspects contraires, ne sont plus en opposition, mais vus comme complémentaires, alors on obtient une distinction des contraires mais dans le sens d'une union. C'est cela qui est paradoxal. Réunir le masculin et le féminin en une seule chair, un seul corps, à la fois masculin et féminin. C'est là que réside le paradoxe de la logique du verbe, qui vise inéluctablement par son fonctionnement, la séparation, le classement, le tri, mais jamais l'union au même instant.

Prenons un exemple : Dieu sépare la lumière et les ténèbres obscures. La lumière est trop pure et rend aveugle et les ténèbres sont invisibles car obscures. L'humain est conçu pour être au milieu, pile à 50% de la distance entre les deux extrêmes. Ce niveau, qui est le Moyennement éclairé est la référence du paradoxe, lorsque lumière et ténèbres sont en union équilibrée. Tant que l'homme oscille à distinguer ce qui est plus lumineux du côté lumière (le bien) ou plus obscur du côté ténèbres (le mal), il pourra certes faire de la philosophie, mais ne sera jamais Humain, ce qui lui imposerait l'équilibre et l'union des contraires.

Le meilleur exemple est donné par le Messie, Fils de Dieu et Fils d'homme du côté masculin et uni à l'Epouse (côté féminin) en une seule chair, ce qui réunit deux dualités.

Résumé : le langage est bâti sur l'existence d'une dualité. Le mental fonctionne de façon verbale. (Je précise que nos sens fonctionnent selon des modalités dualistes, comme un langage rapporté à des fonctions biophysiques dont le fonctionnement est lié à l'existence de seuils de référence, comme le cas que tu as soulevé). Ce langage ne permet pas de traiter simultanément l'affirmation de deux contraires. La logique floue permet de rendre moins faux le langage. Mais seul l'équilibre 50%/50% réalise l'union des contraires.

C'est facile de le dire. Mais ensuite, il reste à l'appliquer à la principale dualité que nous devons réduire, qui est celle du conscient et de l'inconscient. Comment admettre que ce dont nous ne sommes pas conscients peut s'unir à ce dont nous sommes conscients ? Qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ? Déjà, ce que nous refoulons d'autrui, comment l'intégrer ? En fait c'est notre jugement qui est en cause. Le messianisme est un non-dualisme, non pas pour réfuter la dualité du verbe, mais pour le mener vers la reconnaissance du paradoxe, comme valeur de la réalité supérieure. L'image de Dieu ne sera ressemblante que si elle est capable d'exprimer dans une unité tous les contraires qui sont en Dieu.

Sinon, on peut aussi communiquer avec le regard, l'odeur, le toucher, etc..... Et là effectivement ça reste flou, et ma foi, tant mieux.
Une seule chair, cela ne signifie pas deux chairs accolées ! :rj:

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Croyance et superstition - Page 5 Empty Re: Croyance et superstition

Message par Ilibade le Lun 7 Juil 2008 - 16:20

Elqibis a écrit:les superstitions concernent le plus souvent (mais pas toujours) des choses en rapport avec le sacré
La définition de la superstition en fait une croyance en des principes occultes et surnaturels. Il y a donc un lien entre superstition et croyance. Mais l'inverse n'est pas vrai, car il existe des croyances en des principes parfaitement naturels.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Croyance et superstition - Page 5 Empty Re: Croyance et superstition

Message par JPG le Mar 8 Juil 2008 - 12:37

ElBilqîs a écrit:
est-ce que le fait de penser que gerève est grand est une superstition?
ou une croyance?

Il n'en faut pas plus, amie chère.

Le fait de le pensé est une invitation à poser la question. Ici il y a une autre question qui doit intervenir, d'où vient cet intérêt pour cette réponse? De votre âme ou de l'esprit? Mais seul votre niveau d'intérêt pour la réponse, fera que vous posiez la question à gerève. Alors là vous devrez croire, ou non, la réponse de gerève. Cette croyance sera influencé par le niveau de confiance que vous avez que celui-ci dit la vérité. Puisque non vérifiable par votre seul fait. Et croire que votre réflexion seul peut définir la grandeur de gerève, c'est vous confié en l'illusion.

Il y a croire et il y a se confier en sa croyance.

La superstition est de croire que s'il est plus grand c'est qu'il sait plus de chose que vous; soit en bien, soit en mal. La superstition, est de croire que si vous faites un rituel quelconque, vous vous asservirez quelque puissance invisible pour faire du bien ou du mal selon votre volonté.

La croyance, c'est inhérent au fait de vivre, tout être vivant croit, à défaut de croire, c'est la mort à tout coup. Car si quelqu'un ne croit pas qu'il puisse mourir, il devra nécessairement en faire la preuve...
La vérité n'est pas de savoir si nous croyons, mais bien de savoir; en quoi, ou, en qui.

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Croyance et superstition - Page 5 Empty Re: Croyance et superstition

Message par Geveil le Mar 8 Juil 2008 - 19:15

ElBilqîs a écrit:est-ce que le fait de penser que gerève est grand est une superstition?
ou une croyance?
je peux dire "je crois que gerève est grand, ou qu'il est plus grand que moi (j'ai 99% de chances que ce soit vrai!), je crois qu'il existe "virtuellement" puisque je communique avec lui par ordinateur interposé.
mais je ne l'ai ni vu, ni entendu, ni touché!
et même si je le "voyais" grâce à la petite caméra posée sur mon bureau, je ne verrais qu'une image, représentant quelqu'un qui existe "probablement" puisque je le verrais bouger, et même parler, je pense.
mais croire qu'il existe, est-ce que c'est "croire en lui?"
C'est la bonne question. Car "lui" c'est le vivant, et personne ne peut démontrer que je suis vivant, on ne peut que le supposer. C'est ce que je nomme la foi ( Voir mon post sur "croyance et foi ").

La seule chose, c'est que tu crois que je suis probablement vivant, mais cette croyance n'est pas source de contradictions à l'intérieur de toi, elle est cohérente avec l'ensemble des infos que tu peux récolter sur moi, et aucune info supplémentaire ne viendra la contredire, par exemple si tu m'entends dire "aïe quand on me pince, ou " mmmmmm" si tu m'embrasses. 💋

Par contre, en ce qui concerne la croyance en un dieu, comme le Christ, par exemple, rencontrera des infos contradictoires.

Il vaut donc mieux que tu me prennes comme dieu. :rj:
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Croyance et superstition - Page 5 Empty Re: Croyance et superstition

Message par Ilibade le Mer 9 Juil 2008 - 4:30

Il vaut donc mieux que tu me prennes comme dieu.
C'est exactement ce qu'enseigne la religion. Il faut toujours prendre l'autre pour Dieu. Excellent conseil, Gereve, totalement réversible !

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum