Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par mikael le Lun 6 Jan 2014 - 23:17

En matière de spiritualité et de religion, il en va comme de la cuisine : Ceux qui n'ont jamais fait un vrai repas gastronomique ne sauront même pas de quoi on parle. C'est une question de niveau de réflexion, d'expérience, de vécu : D'une certaine façon, on ne peut vraiment en parler qu'entre soi. Mais on peut toujours faire une tentative ?

Un paradigme est une façon d'aborder ce qui existe, de lire l'univers, de décoder la réalité, de lui appliquer une grille d'interprétation cohérente et homogène, de l'éclairer d'une autre lumière, à tort ou à raison.

Le paradigme ésotérique revient à aborder la religion et la spiritualité selon la grille de décodage selon laquelle le Réel a deux faces : une, que tout le monde voit et sur laquelle il peut s'appuyer, mais qui, par définition est incomplète, ce qui est exotérique ; l'autre, plus complexe, subtile, cachée/se cachant/ non destinée à être appréhendée par tout le monde car nécessitant un certain degré de compréhension de l'univers et d'évolution personnelle, voire, pour certains courants, une initiation secrète, c'est ce qui est à l'intérieur : l'ésotérique. Les ésotéristes chrétiens s'appuient sur cette parole de Jésus : "Ne jetez pas de perles aux pourceaux". Mais d'autres paroles du maître indiquent aussi une orientation de son enseignement de type clairement exotérique : Tous les beni brith, les fils de l'alliance, donc les juifs doivent entendre et comprendre sa parole.

Si nous poursuivons notre réflexion, nous pouvons dire : est ésotérique en christianisme : 1) ce qui ne peut être compris par l'adepte lambda ; 2) ce que l'on a sous les yeux mais que seuls quelques-uns peuvent décoder ; 3) l'enseignement qui est caché à la multitude, car l'expérience montre que peu nombreux ceux qui l'acceptent et le comprennent ; 4) ce qui relie en secret toutes les religions et en constitue le noyau, le feu sacré.

Les frontières ne sont pas si nettes qu'on le croit : La célébration eucharistique de la messe catholique est-elle exotérique car s'adressant à tous les baptisés ? ésotérique ? un mélange des deux domaines, certains participants comprenant mieux que d'autres ce qui se passe réellement et j'ajoute : et voient de leurs yeux spirituels ce que d'autres ne verront jamais ? Un ésotériste et un chrétien lambda, si je puis dire, vont-ils donner la même définition d'un symbole chrétien ? On peut penser que le terme même de symbole ne va pas de soi, quoi que l'on pense. Au sens fort, le symbole n'a de sens et d'ampleur que pour la personne qui le ressent, ce n'est pas une définition de dictionnaire.

Voilà donc quelques pistes amorcées. Pour ceux qui aiment lire, je renvoie à l'ouvrage magistral de Pierre Riffard : "L'ésotérisme", collection Bouquins. 1000 pages, incroyable et d'une profondeur inimaginable. Car l'ésotérisme, pour ceux qui n'auraient pas bien compris mon propos, ce n'est pas nommer d'une autre façon les "sciences occultes" ni les élucubrations ahurissantes que l'on peut lire ici ou là. Pour Jésus, l'ésotérisme ne signifie pas "avoir fait semblant de mourir" et "être ensuite parti aux Indes recueillir un enseignement secret" (sic)...

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par JO le Mar 7 Jan 2014 - 7:29

Livre très exhaustif , impossible à lire d'une traite mais qui fait le tour de l'universalité de l'esotérisme, ici et ailleurs . Il y a donc, des ésotérismes, des perceptions différentes du réel caché, forcément . Le christianisme a emprunté le sien à des religions antérieures pour faire de Jesus, l'humain venu incarner cette réalité cachée . En avoir fait une image de remplacement de la divinité me parait en être le défaut majeur . Les bouddhistes ne confondent pas Dieu et Bouddha .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par mikael le Mar 7 Jan 2014 - 9:25

En avoir fait une image de remplacement de la divinité me parait en être le défaut majeur
Cela est une vision née dans le christianisme, pas dans l'ésotérisme. On peut bien sûr l'accepter (et être pleinement catholique) ou la refuser. L'ésotérisme se situera à la fois en-deçà (moins que l'équivalence du Divin) et au-delà (plus qu'une personnalité hors du commun), grâce à des schémas de décodage qui rejoignent un des invariants de l'ésotérisme : Ses chemins ne peuvent être ni compris ni acceptés par tous, et ils sont tributaires de l'évolution spirituelle de l'intéressé — pour laquelle du reste les descriptions classiques comme celle de la sainteté en christianisme — ne sont pas toujours opérantes.
Il y aurait un parallèle à faire avec les grandes personnalités religieuses de l'Inde d'une part et le chamanisme d'autre part. Il ne s'agit ici ni de syncrétisme religieux ni de romans de gare, il est utile de le rappeler.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par komyo le Mar 7 Jan 2014 - 9:26

La tradition a laquelle je me relie s'appelle le bouddhisme ésotérique, on peut l'entendre de deux manières, dans l'une les initiations, mantras, rituels, etc sont enseignés de maitre a disciple sous le sceau du secret. Donc c'est ésotérique dans le sens non transmis de manière massive.
Dans la seconde, c'est qu'il est question de développer un accès direct a la connaissance, en dehors d'une transmission littérale.
Cela me rappelle un adage indien qui dit, la mère est le premier guru de l'enfant, le père le second, le maitre le troisième et dieu le dernier.
Les enseignements sont le radeau pour aller sur l'autre rive, une fois traversé plus besoin de le transporter sur son dos.
komyo
komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1584
Localisation : france
Identité métaphysique : cercle
Humeur : stable
Date d'inscription : 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par mikael le Mar 7 Jan 2014 - 9:45

Un autre des invariants de l'ésotérisme est précisément que le maître arrive quand le disciple est prêt : ce qui peut ressembler à une rencontre fortuite ne l'est pas. On est étonné de retrouver cela chez quelqu'un d'aussi peu ésotérique que Marcel Légaut ("l'homme à la recherche de son humanité", "Patience et passion d'un croyant"). Ce qui donne du poids à l'ésotérisme, même quand celui-ci n'est pas formulé comme tel.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par mikael le Mar 7 Jan 2014 - 12:40

Pour indiquer plus avant ce à quoi je fais allusion, je dirai que "Les yeux de ma chèvre" d'Eric de Rosny (initiation africaine), jésuite par ailleurs, est bien plus proche de l'ésotérisme que "la vie des maîtres" de Spalding.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par maya le Mer 8 Jan 2014 - 17:54

"La vie des maitres" de Spalding ne vaut pas grand chose (à mes yeux). C'est une vision new-age de l'ésotérisme qui m'a rappelé "le troisième oeil" qui a fait plané bien des chercheurs de Vérité...imaginée  blabla 

Des lectures comme "l'insondable silence " de Jean Klein ou "les Enneiades" de Plotin sont plus à mème de nous ouvrir à l'ésotérisme et à l'ouverture...
maya
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par mikael le Mer 8 Jan 2014 - 18:04

Je suis bien d'accord avec toi, maya. Je m'en vais voir ce qu'est "l'insondable silence" que je découvre.
L'ésotérisme a en fait à voir avec quelque chose de ressenti, une façon d'appréhender la nuit ou le désert, par exemple, de voir des liens inconnus, des correspondances, d'entrouvrir des portes. Ce n'est pas un corps de doctrines, ni de la science-fiction, ni de la schizophrénie vaguement littéraire. Ce sont à mon avis des expériences que l'on échange avec quelqu'un par le biais de livres, par exemple, ou d'échanges verbaux, parce qu'il y a un instant de vécu que l'on pressent commun aux deux. et il y a le regard des gens : Voyez celui de Charles de Foucauld, le mystique du désert : extraordinaire.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par JO le Jeu 9 Jan 2014 - 7:10

Je ne connaissais pas Jean Klein .Les grandes pensées confluent souvent, depuis des cours différents : David Bohm, Krishnamurti, le bouddhisme plus que le christianisme exotérique, effectivement .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par mikael le Jeu 9 Jan 2014 - 8:56

On voit bien là que le fond de l'ésotérisme n'est pas tant de transmettre des connaissances (comme la gnose, par ex.) que d'entraîner l'évolution de la personne — et par des moyens qui peuvent sembler très prosaïques ou banals au premier abord. On rejoint aussi les expériences et récits d'Alexandra David-Neel.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par mikael le Ven 10 Jan 2014 - 18:10

Je retrouve aujourd'hui le fil initié par Jipé en janvier 2012 sur l'ésotérisme. Son angle de vue et les inquiétudes qu'il y exprimait sont parfaitement légitimes à mon sens, il y avait et il y a toujours un réel danger de sectes en tous genres, de faux gourous et de prédateurs sous couvert de répandre des doctrines extraordinaires.

A cela il faut bien ajouter la fragilité souvent constatée de certains profils individuels qui perdent contact d'avec la réalité pour s'enfoncer dans des univers fantasmés qui frisent parfois le pathologique. J'en ai connu dans le passé, il était très difficile de les "ramener sur terre", le bon sens semblait avoir disparu.

L'ésotérisme dont je parle, ai-je vraiment besoin de le souligner, n'a rien, strictement rien à voir avec tout cela, même si les thèmes abordés peuvent sembler très proches. C'est au premier chef la démarche qui est différente : une recherche lucide, sensée et encadrée par le bon sens, d'une réalité spirituelle qui vient compléter la vision classique des faits religieux.

Par exemple, Jésus pourra être appréhendé différemment du Messie et thaumaturge : au-delà de sa personne, comme un flux spirituel qui canalise à travers lui la force spirituelle universelle qui peut être perçue de manière tout à fait individuelle par ceux qui, en recherche, ont aiguisé leurs sens spirituels.

Dès lors, par exemple, le sacrement catholique de l'eucharistie peut prendre, pour une personne donnée, l'aspect d'une mise en relation, d'une interconnexion du psychisme et de l'esprit de tous les fidèles réunis en un même lieu et bénéficiant ensemble de la présence d'un Souffle émané de la source divine et porteur de force spirituelle bienfaisante. Dans cette perspective, pour celui qui vit cela ainsi, il n'est plus nécessaire de se poser les questions théologiques de transubstantiation ou de Présence réelle.

Vous constatez la difficulté qui est la mienne, pour illustrer l'ésotérisme, à tenir un discours qui puisse être reçu et à trouver des paroles et des concepts pour tenter d'approcher une expérience singulière. Je ne le fais pas pour convaincre quiconque, ce serait prétentieux, bête et puéril, puisque l'appréhension de la profondeur de la vie est propre à chacun et que les voies personnelles doivent être respectées — à condition, certes, qu'aucun mal ne soit fait à autrui. je le fais pour montrer, à l'aide d'un seul exemple, ce qui peut différencier l'ésotérisme bien compris de doctrines fumeuses, voire dangereuses pour la santé mentale.

pour ce qui me concerne, seul l'ésotérisme chrétien m'a permis (en partie) de démêler, pour moi-même, l'écheveau embrouillé des problèmes posés par des "apparitions" de saints ou les guérisons de Lourdes, par exemple.. désolé d'avoir été si long.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par Jipé le Sam 11 Jan 2014 - 9:03

mikael a écrit:Je retrouve aujourd'hui le fil initié par Jipé en janvier 2012 sur l'ésotérisme.
La manière dont je décrivais cet ésotérisme ICI est vu par le côté psychologique de la cause, le "pourquoi", et pas de la manière "philosophique". Je comprends ta démarche Mikaël, mais il me semble que l'attrait pour l'ésotérisme a bien comme fondement une certaine fuite dans l'irrationnel, un besoin de se réfugier dans le "magique". C'est peut-être une motivation pour ces personnes à se regrouper dans ce qu'ils aimeraient être une élite, se détachant du reste par leurs connaissances initiatiques.
Il y a bien un but à cette démarche...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 28370
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2020 que ma volonté soit faite...
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par mikael le Sam 11 Jan 2014 - 9:31

Je suis d'accord avec toi, Jipé, mais ajouterais après "le magique" ..ou la tentative de dépasser un monde qu'ils jugent insuffisamment expliqué par la rationalité et la religion exotérique". Car ta phrase sous-entend une faille psychique, ce qui n'est pas le fait de tous les chercheurs.

A la réflexion, je remplacerais "se réfugier dans le magique" par " trouver des arrière-mondes". Car, à bien y regarder, le magique n'est sûrement pas la caractéristique de l'ésotérisme : j'ai tenté de l'expliquer. Le "magique" ne quitte pas le domaine des forces plus ou moins naturelles ou occultes, le magicien essaie d'avoir une action par certaines pratiques, il convoque des "puissances", l'ésotériste est très loin de tout cela, il tâche de s'élever spirituellement en comprenant mieux le Réel (avec majuscule).. et n'a que faire des initiations. Cela dit, bien des groupes qui se disent ésotériques font en fait une sorte de "magie" cérémonielle. Typique du faux ésotérisme est l'amour des titres ronflants : "le messie cosmo-planétaire" , "l'ordre universel du très puissant chevalier de Jérusalem"...

La messe catholique ne peut pas être assimilée à une démarche magique !!


mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par Jipé le Sam 11 Jan 2014 - 9:43

Il faut prendre le mot "magique" dans le sens d'"extra-ordinaire", et je te rejoins sur la recherche d' "arrière-mondes", monde idéel en somme, ce concept que Nietzsche dénonçait et qu'il aurait remplacé par le "rôle du monde sensible"...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 28370
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2020 que ma volonté soit faite...
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par mikael le Sam 11 Jan 2014 - 9:49

Oui, je pensais à Nietzsche en l'écrivant. il va de soi qu'à mon avis Nietzsche s'est totalement trompé... et n'a pu éviter de chercher un erstaz : la notion d'Eternel Retour", qui est quand même très tirée par ls cheveux ; Héraclite me semble plus convaincant : "on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve".

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par JO le Sam 11 Jan 2014 - 11:31

Il ne s'agit pas d'arrière-monde mais de monde intégrant la dimension "conscience", universelle, en chaque particule et individuelle, élaborée dans l'humanité en évolution . L'évolution comporte bien des boucles, non circulaires mais en forme de spirale , descendante dans la décadence, ascendante dans le progrès . Rien de nouveau sous le soleil, mais habillé selon l'air du temps .
Physiquement, l'espèce humaine n'évolue guère, intellectuellement non plus, depuis les débuts du sapiens, mais elle creuse des possibilités différentes pour ses capacités loin d'être épuisées . Elles ne sont pas que mécaniques : la pensée est son principal outil . Et pourtant, dans la nature, "ça" continue d'évoluer, et pourtant, les neuf dixiême de notre fonctionnement sont inconscients : pourquoi ? On ne peut se contenter de décrire le comment ...
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par mikael le Sam 11 Jan 2014 - 11:56

JO, il est évident que la formulation "d'arrière-monde" se voulait neutre. Ton approche est plus "positive".

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par Zarzou le Sam 11 Jan 2014 - 14:13

WIKI a écrit:L'imagination est tout à la fois la capacité innée et le processus d'inventer un champ personnel, partiel ou complet, à travers l'esprit à partir d'éléments dérivés de perceptions sensorielles de l'existence commune.
Elle sert également à ceux qui ont un besoin de se créer un monde à eux afin de s'y réfugier
ou tout simplement, pour ne plus être seul ou se désennuyer. Ce terme est techniquement utilisé en psychologie dans le processus « réanimatif » de la perception de l'esprit, tirée de l'expérience de la perception sensorielle.

PS: Nous sommes nombreux à vivre sous cette forme de paradigme et les divers courants ésotériques forment des exemples pertinents sur cette aptitude humaine. Comme Jo je pense que notre espèce n'a pas évolué de quelque façon que ce soit.

Mais nous trouvons de vrais et de faux paradigmes.
Zarzou
Zarzou
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1404
Localisation : France
Identité métaphysique : Sans
Humeur : ...
Date d'inscription : 22/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par mikael le Sam 11 Jan 2014 - 14:21

..si nous supposons, Zarzou, que l'ésotérisme n'est qu'invention, illusion... mais j'ai des raisons de croire le contraire.

Ce n'est pas parce que des religieux délirent, que la religion est un délire.
Ce n'est pas parce que de bons écrivains boivent, que l'alcool rend créatif.
Ce n'est pas parce que je viens d'ouvrir mon parapluie qu'il pleut...

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par Jipé le Sam 11 Jan 2014 - 14:22

Zarzou a écrit:Elle sert également à ceux qui ont un besoin de se créer un monde à eux afin de s'y réfugier ou tout simplement, pour ne plus être seul ou se désennuyer.
Tu vas dans le même sens que moi, c'est à dire dans le pourquoi psychologique du besoin ésotérique.
Je pense que c'est la base consciente ou pas de cette recherche. Après, on peut l'habiller comme on veut, ce n'est plus qu'une question d'apparence...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 28370
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2020 que ma volonté soit faite...
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par mikael le Sam 11 Jan 2014 - 14:30

c'est ton droit de le penser, Jipé, mais j'ai des raisons de croire que c'est plus compliqué.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par Jipé le Sam 11 Jan 2014 - 14:37

Je ne dis pas que ce n'est pas compliqué Mikaël, je pense même le contraire, mais je te parle de la fonction première, du "pourquoi" l'ésotérisme à la base.
Toi, tu ne me la pas expliqué le "pourquoi" fondamental, ce qui a été la motivation principale de ceux qui ont posé les bases...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 28370
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2020 que ma volonté soit faite...
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par mikael le Sam 11 Jan 2014 - 15:16

Il me semble peu pertinent de parler de "ceux qui ont posé les bases" ; il ne s'agit pas d'une doctrine, en dépit de quelques apparences, ni d'un mouvement.. je dirais plutôt que c'est une des réponses possibles au désir de décrypter la complexité du réel, qui se répète au fil du temps.

En disant cela, on parle de motivation, du but recherché, ce qui est différent de la cause psychologique, et dont tu as esquissé quelques aspects négatifs. On peut faire des sortes d'algorithmes (en fait ce n'est qu'une image, je n'y comprends pas grand-chose) : "if.. go to.." : les individus qui se tournent vers l'ésotérisme : 1) 1ère bifurcation : a) sont sains d'esprit ; b) sont fragiles ou dérangés ; 2) si sains d'esprit : a) ont une personnalité méditative, non tournée vers le concret ; b) se voient assignée cette recherche par les autres ; c) ont eu des expériences disons étranges ou de nature spirituelle... etc. Et on n'a pas parlé des causes psychiques inconscientes !

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par Jipé le Sam 11 Jan 2014 - 15:48

Je ne cataloguerais pas les personnes de cette manière, elle serait trop radicale.
Si on remonte l'histoire , qui étaient les premiers à se diriger vers une forme d'ésotérisme? Les Templiers, les Rose-Croix, les francs-maçons, etc...Chaque fois le souci était de ne pas vulgariser, mais au contraire de restreindre toute découverte et initiation à un groupe de personnes élues, sélectionnées et de les initier.
Quels étaient leurs buts ? En priorité à réunifier des connaissances philosophiques et religieuses afin de rechercher une seule et unique religion, celle qu'ils appelleront la "religion primordiale de l’humanité".

Vaste programme alchimique, non ?...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 28370
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2020 que ma volonté soit faite...
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme : le paradigme ésotérique ? Empty Re: Christianisme : le paradigme ésotérique ?

Message par mikael le Sam 11 Jan 2014 - 15:58

Les premiers ? les Egyptiens, Pythagore et la suite. Les mystères orphiques. Les Rose-Croix n'ont jamais existé en tant que groupe originel, il y a eu seulement des écrits au XVIIè siècle ; puis des groupes (ou des individus) ont voulu se dire plus tard rosicruciens. Je ne connais pas assez les Templiers pour faire la part du fantasme de leurs adversaires. La maçonnerie "moderne", dite spéculative n'existe qu'à la fin du XVIIè siècle, avant il y a des opératifs et leurs secrets de métier.
Je n'ai pas non plus d'opinion précise sur les alchimistes.

on a voulu s'appuyer sur deux ou trois passages des évangiles pour déclarer le christianisme ésotérique : Jésus déclare qu'il parle en paraboles pour que les gens ne comprennent pas; mais c'est surtout chez Jean, dans les synoptiques il dit le contraire. Avec Nicodème et la discussion sur l'aveugle-né on a voulu en faire un adepte de la réincarnation.. cela me semble assez mince.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum