Étymologie d'Adam

Aller en bas

Étymologie d'Adam

Message par Hercule le Lun 29 Sep 2014 - 12:08

J’aimerai soumettre à la critique des membres du forum connaissant l’hébreu biblique le problème de l’étymologie du nom d’Adam.
L’hébreu biblique désigne l’argile, la glèbe et plus généralement le « sol » lorsqu'il n'est pas lié à l'idée de territoire, par le terme adamah. À première vue, cette appellation indiquerait que le nom de « l’homme » (he adam) et celui de la « terre », adamah, seraient liés de la même manière qu’en latin, où homo, « homme », est lié à humus, « sol ». Or dans les langues sémitiques, les mots, comme les notions, s’échafaudent du plus simple au plus complexe et non pas à l’inverse. Dans sa traduction très littérale, André Chouraqui, qui nomme l'homme « le glébeux » n'en a apparemment pas tenu compte. À moins qu’il ne s’agisse de la seule exception à cette règle, ce serait plutôt la désignation du sol qui devrait provenir de celle de l’humain primordial (adam aurait donné adamah). Mais si cette dernière étymologie obéit à la morphologie dérivationnelle, elle déroge à la logique puisque, dans la Genèse, le sol existait déjà avant l’homme. On a objecté à ce non-sens que ce n’est qu’après le projet divin de créer l’homme que le sol est nommé adamah, alors qu’auparavant, il est nommé erets ou yabbashah. Cet argument n’est pas très solide dans la mesure où aucun de ces deux termes ne désigne la glèbe : en Gn 1, 1, erets sert plutôt à différencier la « Terre » des cieux et, en Gn 1, 9, yabbashah désigne la « terre ferme » par opposition aux éléments liquides. On remarque cependant que « l'homme » (האדם) et « glèbe » sans l'article défini (אדמה) ne se différencient que par la métathèse du he (ה) qui passe du début à la fin du mot — la forme médiane du mem (מ) passant subséquemment à sa forme finale (ם).
La traduction du Pentateuque samaritain d'Aleksandr Sigalov lie adam au verbe adom, « être rouge », et l'appelle « l'ensanglanté », ce qui pourrait se justifier si אדם adam provenait de דם dam, « sang ». Certes le sang d'un dieu n'entre pas dans la composition de l'homme primordial biblique, comme dans les anthropogonies mésopotamiennes, puisque qu'en Gn 2, l’homme n'est animé (au sens latin du terme anima), c'est-à-dire « doté d'une âme », que par l'haleine de vie du démiurge, mais ce concept plus évolué aurait pu être introduit par la suite (Ve siècle ?), tout en laissant subsister une étymologie d'origine mésopotamienne devenue obsolète.

Hercule
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 137
Localisation : Berloz (Be)
Identité métaphysique : Agnostique
Humeur : Excellente aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain
Date d'inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par Ling le Lun 29 Sep 2014 - 13:12

Vous inversez la perspective. Ce qui est simple est la terre, ce qui est complexe est l'humain. L'un est "inerte", l'autre a reçu le "nephesh". Mais le passage par la racine disant rouge est juste aussi. L'argile est rouge. C'est ce genre de jeux de mots qui rend la compréhension, l'interprétation difficile.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par JO le Lun 29 Sep 2014 - 15:43

Dans le "symbolisme du corps humain", Annick de Souzenelle décrit les deux "adam", le rouge, terrestre et le vert, divin, le premier précurseur du second .
http://www.adhes.net/le-symbolysme-du-corps-humain.aspx
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par Hercule le Mar 30 Sep 2014 - 0:13

Je ne parlais pas ici d’étymologie au sens antique du terme (gr. etumos « vrai » et logos, « discours ») : recherche du vrai sens des mots, mais de l’étude scientifique de l'origine des unités du lexique fondée sur les lois phonétiques et sémantiques. Autrement dit, adam (deux phonèmes) peut-il provenir d’adamah (trois phonèmes). Ne serait-il pas plus logiquement issu de dam (un phonème) ?
Le sens métaphysique, symbolique ou ontologique de ces substantifs est à considérer sur un autre plan.

Hercule
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 137
Localisation : Berloz (Be)
Identité métaphysique : Agnostique
Humeur : Excellente aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain
Date d'inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par JO le Mar 30 Sep 2014 - 10:46

Au jour où le SEIGNEUR Dieu
fit la terre (èretz) et le ciel,
il n'y avait encore aucun arbuste
de la campagne sur la terre (èretz),
et aucune herbe de la campagne ne poussait encore
car le SEIGNEUR Dieu n'avait pas fait
pleuvoir sur la terre (èretz),
et il n'y avait pas d'humain (adam’)
pour cultiver le sol (adamah).
Mais un flot montait de la terre (èretz)
et en arrosait toute la surface du sol (adamah).
Le SEIGNEUR Dieu façonna l'humain (adam’)
de la poussière du sol (adamah)...
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par Hercule le Mar 30 Sep 2014 - 15:25

Oui, JO, mais là vous êtes dans le chapitre 2.
Soit dit en passant, le texte que vous utilisez me semble un peu approximatif  dans sa traduction.
« Le Seigneur Dieu », c’est la double appellation Yahweh Elohim, quasi exceptionnelle dans la Bible et qui pourrait marquer une relecture sacerdotale du chapitre dans le but de le relier au chapitre précédent, où la divinité est simplement nommée Elohim (il se serait agi de montrer au lecteur ingénu que Yahweh est aussi Elohim). On notera que la Septante, basée sur un modèle plus ancien du récit — modèle hélas perdu —, n’emploie qu’un seul théonyme : Theos, « Dieu ».
Ce dieu ne crée pas la terre « et le ciel » mais erets ve shamayim, « la terre et les hautes régions [du ciel] » ; c’est un pluriel, allusion probable à la fois au ciel visible dans lequel passent les nuages, et à l’éther où « tournent » les astres.
Ce texte traduit toujours sadeh par « campagne », ce qui n’est pas inexact mais il me semble plus logique de le traduire aussi par « champ » (autre de ses acceptions) dans sa deuxième mention où il paraît marquer la préoccupation majeure de la société de cultivateurs dans laquelle vivait le rédacteur — qui signale d’ailleurs dans le même verset qu’il n’y avait encore aucun homme pour « cultiver » (abad) le sol. Perso, je le lirai donc « aucun arbuste de la « steppe » n’était encore sur la terre et aucune herbe de « champ »  n’avait encore poussé »
Dans ce chapitre, adam vient effectivement avant adamah.

Mais si vous relisez bien mon premier post, vous constaterez que je parlais du chapitre 1, celui de la Création en six jours, où adamah est cité avant adam (respectivement en 1, 25 en 1,26).

Hercule
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 137
Localisation : Berloz (Be)
Identité métaphysique : Agnostique
Humeur : Excellente aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain
Date d'inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par libremax le Mar 30 Sep 2014 - 20:21

Mais si vous relisez bien mon premier post, vous constaterez que je parlais du chapitre 1, celui de la Création en six jours, où adamah est cité avant adam (respectivement en 1, 25 en 1,26).

Bonjour,
simple hypothèse : le récit du chapitre 1 évoquerait peut-être en creux l'Adam avant même qu'il entre en scène. Manière de dire que la Création est faite pour lui.
libremax
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par JO le Mar 30 Sep 2014 - 22:34

Je le pense aussi : logiquement, Adam est l'héritier de la Adamah, créée avant lui et pour lui .
Eretz étant le mot désignant la terre concrète et la adamah, le royaume du futur Adam . Mais je ne suis pas une spécialiste et ne lis pas l'hébreu .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par Hercule le Mer 1 Oct 2014 - 0:26

Bonsoir à vous deux, Libremax et JO.
Comme souvent, on s’éloigne de la question initialement posée mais passons…
Libremax a écrit:le récit du chapitre 1 évoquerait peut-être en creux l'Adam avant même qu'il entre en scène.
Personnellement, je ne le pense pas. D’abord parce que Gn 1 et Gn 2 n’ont aucun rapport entre eux : il s’agit de deux récits différents qu’au moins un siècle sépare (peut-être même deux). Il n’est pas possible que Gn 1 évoque l’adam avant qu’il entre en scène car Gn 1 a écrit après Gn 2 et lui a été antéposé. Peut-être l’anthropogonie de Gn 1 résume-t-elle celle de Gn 2 mais elle le fait de manière plus « moderne ». Alors qu’en Gn 2, la divinité avait créé manuellement un homme (un mâle de l’espèce humaine), puis les plantes, les animaux et enfin, cerise sur le gâteau, une femme, en Gn 1, c’est un couple qui est créé d’emblée par la magie du Verbe efficace, d’où l’emploi du pluriel : zakar u neqebah bara otam, « mâle et femelle il créa eux ». En Gn 1 he adam ne signifie pas « l’homme » (latin vir) mais « l’humain » (latin homo).
Mais, certes, comme tu le dis, la Création est faite pour lui car sans les hommes pour les adorer et leur offrir des sacrifices, les dieux seraient parfaitement inutiles.
JO a écrit:Eretz étant le mot désignant la terre concrète et la adamah, le royaume du futur Adam
Adamah est la glèbe, l’argile, le sol en tant que matériau. Un royaume dans le sens où je pense que tu l’entends devrait être transcrit, soit par erets (en tant que « territoire ») ou par un mot contenant la racine mlk, comme malkuth, qui se comprend au sens plus large comme une conception de l’esprit sur laquelle quelqu’un exerce une prépondérance.

Hercule
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 137
Localisation : Berloz (Be)
Identité métaphysique : Agnostique
Humeur : Excellente aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain
Date d'inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par Ling le Mer 1 Oct 2014 - 8:12

Hercule a écrit:Comme souvent, on s’éloigne de la question initialement posée mais passons…

Je vous ai répondu mais comme la réponse ne vous satisfait pas vous l'ignorez. L'anti-judaisme a des racines profondes.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par pierre_b le Mer 1 Oct 2014 - 9:17

Adam était Lapon, tout le monde sait ça, les primates les plus anciens toujours présents parlent encore, entre eux, de ce Lapon d'Adam.
pierre_b
pierre_b
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1214
Localisation : nord du lot
Identité métaphysique : c'est à dire?
Humeur : c'est suivant
Date d'inscription : 09/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par Hercule le Mer 1 Oct 2014 - 9:43

@Ling,
1) Je vous ai répondu, et poliment me semble-t-il :
Hercule a écrit:Je ne parlais pas ici d’étymologie au sens antique du terme (gr. etumos « vrai » et logos, « discours ») : recherche du vrai sens des mots, mais de l’étude scientifique de l'origine des unités du lexique fondée sur les lois phonétiques et sémantiques. Autrement dit, adam (deux phonèmes) peut-il provenir d’adamah (trois phonèmes). Ne serait-il pas plus logiquement issu de dam (un phonème) ?
Le sens métaphysique, symbolique ou ontologique de ces substantifs est à considérer sur un autre plan.
Je vous parle linguistique, vous me répondez métaphysique en évoquant la nephesh chaya, notion éminemment subjective.

2) Je ne suis pas "anti-judaïque" et je n'ai même pas envie de me justifier là-dessus. Je pèche peut-être par un excès de rationalité qui ne me porte pas à polémiquer avec des personnes dotées d'une sensibilité aussi "épidermique" que la vôtre, laquelle vous amène rapidement — j'ai pu le remarquer — à ce que, par un doux euphémisme, je nommerai des "excès de langage".

A part ça, fait beau à Hong Kong ? Ici, ça va : 20°. Je viens de me lever, bu deux tasses de café, fumé deux clopes et maintenant je vais aller faire pot-pot.

Hercule
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 137
Localisation : Berloz (Be)
Identité métaphysique : Agnostique
Humeur : Excellente aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain
Date d'inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par Hercule le Mer 1 Oct 2014 - 9:48

Oui Pierre, et il avait aussi une brosse. Et Ève lui disait : "Passe-moi la brosse, Adam."je sors

Hercule
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 137
Localisation : Berloz (Be)
Identité métaphysique : Agnostique
Humeur : Excellente aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain
Date d'inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par Ling le Mer 1 Oct 2014 - 10:16

Hercule a écrit:@Ling,
1) Je vous ai répondu, et poliment me semble-t-il :
Hercule a écrit:Je ne parlais pas ici d’étymologie au sens antique du terme (gr. etumos « vrai » et logos, « discours ») : recherche du vrai sens des mots, mais de l’étude scientifique de l'origine des unités du lexique fondée sur les lois phonétiques et sémantiques. Autrement dit, adam (deux phonèmes) peut-il provenir d’adamah (trois phonèmes). Ne serait-il pas plus logiquement issu de dam (un phonème) ?
Le sens métaphysique, symbolique ou ontologique de ces substantifs est à considérer sur un autre plan.
Je vous parle linguistique, vous me répondez métaphysique en évoquant la nephesh chaya, notion éminemment subjective.

La réponse est, je pense oui car il s'agit de créer un nom propre. Il y a un roi Adamu en Assyrie

Adam en hébreu: אָדָם
Adamah en hébreu: אדמה‬‎

Nous perdons une lettre. Je ne faisais référence au nephesh que pour illustrer simplicite et complexité que vous inversiez dans l'économie du texte et votre "rationalisme" ne peut extraire un mot, une expression du texte. Vous posez la question du "dam", je vous répond oui mais non pas comme origine du "mot" adam (humain) mais comme faisant partie du même champ avec "adom" (rouge), admony (rougeaud) et donc "dam". La racine semitique signifie "rouge" "juste" et "beau".
Votre interprétation par la Mésopotamie ne relève pas de la "rationnalité", mais de l'interprétation.

Hercule a écrit:2) Je ne suis pas "anti-judaïque" et je n'ai même pas envie de me justifier là-dessus. Je pèche peut-être par un excès de rationalité qui ne me porte pas à polémiquer avec des personnes dotées d'une sensibilité aussi "épidermique" que la vôtre, laquelle vous amène rapidement — j'ai pu le remarquer — à ce que, par un doux euphémisme, je nommerai des "excès de langage".

L'excès de rationnalité dirigée est toujours à interroger, non?

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par JO le Mer 1 Oct 2014 - 11:14

Comme tout excès: souvenons-nous de la pomme originelle et, plus tard , de Guillaume Tell, ce farfelu suicidaire .
Pour moi , l'homme a-"dam" est celui qui a le sang, rouge, avec tout le symbolisme hébreu derrière cette racine . Et Ha-dama, l'histoire terrestre à écrire par lui .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par pierre_b le Mer 1 Oct 2014 - 11:48

Hercule a écrit:Oui Pierre, et il avait aussi une brosse. Et Ève lui disait : "Passe-moi la brosse, Adam."

Nous serons toujours là pour rappeler quelques vérités.
pierre_b
pierre_b
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1214
Localisation : nord du lot
Identité métaphysique : c'est à dire?
Humeur : c'est suivant
Date d'inscription : 09/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par Hercule le Mer 1 Oct 2014 - 12:41

@Ling. Voilà enfin une réponse quelle est bonne, même si à mon sens la transformation d'adam de substantif en nom propre n'est intervenue que plus tard (à mon avis après Gn 3, 20 et l'attribution d'un nom propre à la femme, que l'on soit d'accord ou non avec le rapprochement au verbe chayah, "vivre" — mais l'hébreu ne possédant pas de majuscules, on n'est pas aidé).
Cela dit, quelle serait l'objection linguistique qui vous donnerait à penser que le mot le plus simple issu de la racine DM, quelque soit la voyelle que les massorètes y aient insérée, ne puisse être à l'origine d'aDaM ?
Pour ce qui est de "l'excès" de rationalité, je voulais parler de ce que vous voyez peut-être chez moi comme un excès. En fait on est rationnel ou on ne l'est pas. Et cette rationalité n'est nullement antijudaïque, ou alors je suis également anti-égyptien car j'examine les textes égyptiens exactement de la même manière. Comme un entomologiste dissèque un insecte et le rattache à l'arbre universel du vivant.
Il y a cinquante ans que j'ai commencé à fourrer mon nez dans les hiéroglyphes et dans la Bible (entre autres) et si je suis, en gros, d'accord avec les nombreux membres de ce forum qui pensent que cet ensemble de textes disparates n'est qu'un tissus de couillonnades, j'estime que ce n'est pas suffisant en soi et qu'il est sain de rechercher pourquoi il l'est. Je suis simplement antireligieux et Dieu n'est pour moi qu'une hypothèse actuellement inutile. Mais si on me prouvait son existence, je serais prêt à réviser mon point de vue. Tiens, il me faudrait un bon gros miracle, comme un cul-de-jatte qui rentre dans la piscine de Lourdes et en ressort avec deux jambes. (Ou même déjà rien qu'une.)

@JO. La pomme n'est qu'une vue de l'esprit des écrivains chrétiens. Dans la Bible, la nature du « fruit défendu » n’est jamais évoquée. Le texte massorétique emploie le terme hébreu générique peri, « fruit »), sans autre précision. Si la Septante a traduit de manière exacte peri par carpos, la Vulgate a embrouillé les choses en le traduisant par fructus. En latin, le fruit d’un végétal se dit pomum pour le distinguer du terme générique fructus qui signifie plutôt « produit ou avantage que l’on retire de quelque chose ». La représentation tradition­nelle de ce fruit sous la forme d’une « pomme » vient de la polysémie du terme latin malum qui désigne à la fois le « mal » et le fruit du pommier. On la retrouve dans le vocable latin malus, qui signifie à la fois « malin » (dans le sens de « avoir de la malignité, se plaire à faire le mal ») et « pommier ». Le mot pomum (« fruit », au sens générique) a fini par recevoir le sens spécifique de « fruit du pommier » parce que la mytho­logie romaine et le parler populaire désignèrent la pomme, fruit par excellence à Rome, par le terme poma, attribut de la nymphe des ver­gers Pomona. Ce fut ainsi que le fruit (pomum) du mal (malum) fut confondu avec poma ou malus.
Quant à son rapport à Guillaume Tell, là, tu m'épates.

Hercule
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 137
Localisation : Berloz (Be)
Identité métaphysique : Agnostique
Humeur : Excellente aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain
Date d'inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par Hercule le Mer 1 Oct 2014 - 12:43

@Pierre. J'en propose une (bien sentie) sur Caïn et son offrande (faire recherche "Caïn").

Hercule
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 137
Localisation : Berloz (Be)
Identité métaphysique : Agnostique
Humeur : Excellente aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain
Date d'inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par Ling le Mer 1 Oct 2014 - 13:14

Hercule a écrit:Cela dit, quelle serait l'objection linguistique qui vous donnerait à penser que le mot le plus simple issu de la racine DM, quelque soit la voyelle que les massorètes y aient insérée, ne puisse être à l'origine d'aDaM ?

L'Aleph n'est pas une voyelle massoretique. La graphie européenne donne cette impression.

Vous avez ADaM et non adam. Le second a est une voyelle. (je sais ce n'est pas simple).

Sur le reste, je suis globalement agnostique.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par Hercule le Mer 1 Oct 2014 - 17:52

D'accord mais si on commence à utiliser la graphie particulière aux langues sémitiques ou les signes diacritiques on risque de lasser les quelques lecteurs qui suivent ce fil. On écrit pour tout le monde, non ?

Hercule
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 137
Localisation : Berloz (Be)
Identité métaphysique : Agnostique
Humeur : Excellente aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain
Date d'inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par Hercule le Mer 1 Oct 2014 - 21:08

Je ne vais pratiquement jamais sur Wikipédia, que je n’aime pas pour son manque de rigueur, l’anonymat de ses contributeurs et son manque quasi général de références bibliographiques (encore que certains articles soient sans reproche et bien documentés).
Sur le plan de l’Égypte pharaonique, par exemple WP affiche toujours des hypothèses abandonnées depuis plus de 20 ans.
J’y ai cependant trouvé ceci en tapant ADAM : L'explication populaire, qui le fait venir d'Adama (ʾĀḏāma), ne tient pas compte du mode de formation des mots de la langue hébraïque : du plus court au plus long, parallèlement à l'élaboration des notions. C'est donc Adam qui donne Adama et pas le contraire. Dans le texte, la terre n'est nommée adama qu'après la formulation par Dieu du projet de faire Adam. Auparavant, elle s'appelle aretz. Comme souvent, aucune source n’est citée. Par ailleurs, la seconde assertion est fausse puisque adamah est citée (Gn 1, 25) avant (et non pas après) « la formulation par Dieu du projet de faire Adam » (Gn 1, 26)
Quelques lignes plus bas : Une autre hypothèse sur l'étymologie d'Adam provient des tablettes d'Ougarit. Ces tablettes révèlent qu'en langue ougaritique, l'humanité se dit « adm » qui aurait donné en hébreu « Adam », le premier homme. A nouveau, pas de référence mais ce n'est pas grave, je les possède in C. H. Gordon, Ugaritic Textbook, Rome, 1965 et  M. Dietrich, O. Loretz & J. Sanmartín, Die keil-alphabetische Texte aus Ugarit, Neukirchen 1976. Pour mémoire la civilisation palatiale d’Ugarit est antérieure d’environ 800 ans à l’émergence des ancêtres des Judéens et des Israélites dans les hautes terres de Canaan, et les écrits ugaritiques (env. 1400 av. notre ère), rédigés dans une langue proche du phénicien, donc de l’hébreu, sont antérieurs de près de 600 ans aux premiers écrits « prébibliques ».
Adam pourrait donc, comme vous le dites, "faire partie du même champ" commun aux langues sémitiques. Reste à savoir comment la glèbe s'écrivait en ugaritique afin de ne pas tourner en rond. Je cherche dans ma doc et mes dicos.
En attendant, bonsoir, je sors manger des moules.

Hercule
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 137
Localisation : Berloz (Be)
Identité métaphysique : Agnostique
Humeur : Excellente aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain
Date d'inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par Ling le Jeu 2 Oct 2014 - 8:24

ADM en hébreu moderne signifie humanité. Vous avez un roi assyrien qui se nomme Adamu (second roi des listes assyriennes.

Hercule a écrit:Pour mémoire la civilisation palatiale d’Ugarit est antérieure d’environ 800 ans à l’émergence des ancêtres des Judéens et des Israélites dans les hautes terres de Canaan, et les écrits ugaritiques (env. 1400 av. notre ère), rédigés dans une langue proche du phénicien, donc de l’hébreu, sont antérieurs de près de 600 ans aux premiers écrits « prébibliques ».

Ceci est discuté et est discutable. Nous parlons de peuples pasteurs donc il est difficile de dater.  Si comme certains le suggèrent, les Habirus sont les Hébreux alors vous pouvez remonter dans le temps.
Sur les écrits, il n'est pas aussi simple de dater. Les ostracons sont une chose mais ils ne sont pas les seuls supports. Le parchemin se garde mal.

Tout le problème de l'étude de ce sujet est entièrement biaisé par les biblistes qui cherchent à faire coller les chronologies et les ant-biblistes dont vous êtes qui cherchent à rajeunir le plus possible. Il n'y a aucune place pour ceux qui cherchent à comprendre, à étudier sans a priori idéologique. Cela rend ce genre de débat particulièrement ininteressant.

Je vous laisse manger vos moules, j'ai mieux à faire. Je vais faire un calin à ma fille.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par Egeen le Sam 11 Oct 2014 - 19:46

Dam
https://www.archive.org/stream/SanderTrenel_DictionnaireHebreuFrancais#page/n141/mode/2up

Adam
https://www.archive.org/stream/SanderTrenel_DictionnaireHebreuFrancais#page/n25/mode/2up

Adam a bien lien avec la couleur rouge,le sang et la violence.C'est La racine אדמ tout simplement faite des mêmes consonnes que ce nom qui veut dire humain et qui étymologiquement doit venir tout bêtement de la construction ha-dam.Le rouge, le sanguin, le rougissant.La terre a probablement été qualifié avec le féminin : ha-dom-ah.La rouge, la sanguine.

Egeen
Egeen
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 133
Localisation : En hiver
Identité métaphysique : Théophile
Humeur : Hivernal
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Étymologie d'Adam

Message par Hercule le Dim 12 Oct 2014 - 8:26

Merci Egeen. Telle était également mon opinion mais je voulais des avis à ce sujet.
Ce qui me trouble, c'est que Chouraqui et d'autres biblistes persistent à nier ce qui semble une évidence, liant toujours Adam à la glèbe.

Hercule
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 137
Localisation : Berloz (Be)
Identité métaphysique : Agnostique
Humeur : Excellente aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain
Date d'inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum