Le conflit des consciences

Aller en bas

Le conflit des consciences Empty Le conflit des consciences

Message par _bradou Mar 10 Juin 2008 - 11:14

Quand la règle religieuse heurte de front la règle morale(les exemples ne manquent pas) que doit faire le croyant(pour les autres le problème ne se pose pas)? Que faire primer, la règle religieuse ou la règle morale? Grave cas de conscience quand en vous deux consciences s'affrontent, conscience religieuse et conscience morale. Douloureux déchirement, quand le choix doit se traduire par des actes concrets et des conséquences pour les autres.
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le conflit des consciences Empty Re: Le conflit des consciences

Message par Magnus Mar 10 Juin 2008 - 16:02

J'ai vécu ce conflit...
...Et j'ai fini par quitter ma religion.

Et quoique strictement aucun de mes "frères et soeurs" militants n'ait tenté de me retenir, ce fut douloureusement difficile.

Le gros problème c'est d'avoir alors l'impression que vous quittez Dieu ou que Dieu vous quitte, car Dieu est censé être du côté de la religion que vous venez de quitter et non du côté de votre conscience personnelle.

Impression de trahison. Dans les deux sens : vous l'avez trahi, puisque vous avez quitté son Eglise; il vous a trahi, puisque son Eglise non seulement ne reconnaît pas votre morale mais lutte contre elle.

Perte de ses amis, aussi. Non pas qu'ils ne veuillent plus vous voir, et vice-versa, mais vous entrez alors avec eux dans un vrai dialogue de sourds. Ou bien, comme chez certains vieux couples, vous vous contentez de parler de la pluie et du beau temps et vous n'avez plus rien d'essentiel à vous dire. Délibérément, les deux partenaires évitent de parler de quoi que ce soit d'important, afin éviter la dispute.

Certains restent dans leur religion en tentant de militer contre ce qui, dans cette religion, va à l'encontre de leurs convictions, mais tout le monde n'est pas le moine Luther ni Jésus d'ailleurs --- n'oublions pas que la religion de Jésus était la religion juive. Luther et Jésus sont aussi entrés en conflit de consciences.
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 28131
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le conflit des consciences Empty Re: Le conflit des consciences

Message par ElBilqîs Mar 10 Juin 2008 - 16:05

:compris: crois-tu qu'on peut avoir deux consciences?
ma conscience accepte ou n'accepte pas les "règles" ou les "dogmes" de ma religion d'origine, je suis ou non les règles morales de ma conscience
mais c'est la même!
et bien sûr, je lui dis oui si je veux être en paix avec elle
mais je lui dis non quand mon coeur, (ma passion, mon désir...) est plus fort que ma raison!
c'est tout le sens du libre arbitre!
ma conscience (morale, induite par ma conscience religieuse [ou le contraire]), me dit: "c'est bien" ou "c'est mal" et après je lui obéis ou non!

exemple: ma conscience (religieuse surtout, ici mais c'est quand même moral) me dit:
c'est pas bien de manger toute la tablette de chocolat (=péché de gourmandise! et en plus, pense à ceux qui n'ont rien...)
et je choisis librement de la dévorer jusqu'au dernier carré ou non!
et c'est valable même pour des actes beaucoup plus graves

on a toujours le choix, c'est se défiler que de dire "je n'avais pas le choix" même quand on est au pied du mur, même quand le choix est cornélien.
enfin, c'est comme ça que je vois les choses.
ElBilqîs
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le conflit des consciences Empty Re: Le conflit des consciences

Message par ElBilqîs Mar 10 Juin 2008 - 16:09

j'ai vécu ce conflit...
...Et j'ai fini par quitter ma religion.

ah! là je comprends mieux!
effectivement, je peux dire en ce sens que ça m'est arrivé aussi!
...mais j'y suis revenue en m'arrêtant aux points qui me paraissent essentiels et en faisant fi de ceux qui m'ont "excommuniée" (enfin, je suppose, je n'ai pas reçu d'avis!)
ElBilqîs
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le conflit des consciences Empty Re: Le conflit des consciences

Message par raphael-rodolphe Mar 10 Juin 2008 - 16:20

ElBilqîs a écrit::compris: crois-tu qu'on peut avoir deux consciences?
ma conscience accepte ou n'accepte pas les "règles" ou les "dogmes" de ma religion d'origine, je suis ou non les règles morales de ma conscience
mais c'est la même!
Je pense également que nous avons qu'une conscience, elle nous permet de choisir librement ce que l'on veut ou non; comme un athée.
Mais cette question posée me fait penser que parce que l'on est croyant, on ne pense pas, et l'on n'a qu'une morale: celle de notre religion; et en dehors point de salut.
Heureusement qu'il y a des religions, autrement, nous croyants, aurions nous une moral ou une conscience...?
raphael-rodolphe
raphael-rodolphe
Aka L'Arbre Qui A La Tête Dans Les Etoiles

Masculin Nombre de messages : 1824
Localisation : Aucune
Identité métaphysique : Christique
Humeur : Aucune.
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le conflit des consciences Empty Re: Le conflit des consciences

Message par Magnus Mar 10 Juin 2008 - 16:35

ElBilqîs a écrit:
j'ai vécu ce conflit...
...Et j'ai fini par quitter ma religion.

ah! là je comprends mieux!
effectivement, je peux dire en ce sens que ça m'est arrivé aussi!
...mais j'y suis revenue en m'arrêtant aux points qui me paraissent essentiels et en faisant fi de ceux qui m'ont "excommuniée" (enfin, je suppose, je n'ai pas reçu d'avis!)

Pour ma part, et quoiqu'il ne faille jamais dire "Fontaine je ne boirai pas de ton eau", je ne pense pas que j'y retournerai un jour. Un point de non-retour, sur lequel je ne désire pas m'attarder, a été franchi.
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 28131
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le conflit des consciences Empty Re: Le conflit des consciences

Message par Magnus Mar 10 Juin 2008 - 16:38

raphael-rodolphe a écrit:
Heureusement qu'il y a des religions, autrement, nous croyants, aurions nous une morale ou une conscience...?
S'il vous faut une religion pour avoir une morale et une conscience, rien à redire.
Mais tu en conviendras certainement (enfin : je suppose), l'athée a aussi une conscience et une morale.
Non ?
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 28131
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le conflit des consciences Empty Re: Le conflit des consciences

Message par raphael-rodolphe Mar 10 Juin 2008 - 16:53

Magnus a écrit:S'il vous faut une religion pour avoir une morale et une conscience, rien à redire.
Mais tu en conviendras certainement (enfin : je suppose), l'athée a aussi une conscience et une morale.
Non ?
raphael-rodolphe a écrit:
Je pense également que nous avons qu'une conscience, elle nous permet de choisir librement ce que l'on veut ou non; comme un athée.
raphael-rodolphe a écrit:Heureusement qu'il y a des religions, autrement, nous croyants, aurions nous une moral ou une conscience...?
C'est une boutade...rire mais il ne faut pas croire qu'un croyant n'a pas de cerveau...
raphael-rodolphe
raphael-rodolphe
Aka L'Arbre Qui A La Tête Dans Les Etoiles

Masculin Nombre de messages : 1824
Localisation : Aucune
Identité métaphysique : Christique
Humeur : Aucune.
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le conflit des consciences Empty Re: Le conflit des consciences

Message par Invité Mar 10 Juin 2008 - 18:40

Un croyant peut très bien suivre sa religion comme il l'entend, l'interpréter différemment que ce que dit la religion officielle. Mais il y a deux problèmes, et de taille:
-si on admet qu'une religion a pour base un texte sacré, l'interpréter pour le faire correspondre à notre morale est assez difficile.
-il y a l'influence que peut exercer la religion officielle sur les croyants, que cela vienne du pape pour les cathos, ou des imam pour les musulmans. On est tenté de se dire: c'est eux les spécialistes, alors j'interprète comme eux.
Le risque est donc de finir par baisser les bras, et de suivre la religion officielle, parce que c'est plus simple. Aussi ça doit pas être marrant de sortir des sentiers battus en faisant coïncider sa conscience avec sa foi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le conflit des consciences Empty Re: Le conflit des consciences

Message par Magnus Mer 11 Juin 2008 - 15:56

Pour répondre à Raphaël-Rodolphe, tout d'abord : je n'ai jamais pensé qu'un croyant n'avait pas de cerveau, bien au contraire.

Pour répondre à Tony :
il faut, de fait, que ta morale, si tu es croyant, corresponde à celle de ta religion.
Ou que la morale de ta religion corresponde à la tienne.

Dès lors où la morale de ta religion n'est plus la tienne, ---et je crois que c'est ce que Bradou voulait dire,--- ou que ta morale ne correspond plus, pour diverses raisons, à celle de ta religion, il y a tout un exercice d'équilibriste à faire pour qu'il n'y ait pas conflit.

Si, travaillant avec ou sans filet, tu rates l'exercice, avec qui vaut-il mieux que tu vives en paix ? Avec toi-même et ta propre morale ou avec celle de ta religion où ta morale personnelle n'est pas acceptée ?
Donc : où "tu" n'es pas accepté.
Pour ma part, comme je l'ai déjà dit, j'ai choisi.

Quant à interpréter un texte sacré pour le faire correspondre à ta morale, ça reste éventuellement possible, mais les "spécialistes" te diront bien entendu que tu as tout faux.

Un exemple : j'interprète le fameux passage biblique : "Tu délivreras les captifs de leurs chaînes", comme un passage favorable à la mort douce.
Le spécialiste me dira que ça n'a rien à voir et me renverra au non-moins fameux : "Tu ne tueras point."

Face à Rome, je ne fais pas le poids.
J'ai donc décidé de quitter Rome.
Je supporte à présent seulement mon propre poids.
Je me sens plus léger.
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 28131
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le conflit des consciences Empty Re: Le conflit des consciences

Message par raphael-rodolphe Mer 11 Juin 2008 - 17:15

Magnus a écrit:
il faut, de fait, que ta morale, si tu es croyant, correspond à celle de ta religion.
Ou que la morale de ta religion correspond à la tienne.
...Face à Rome, je ne fais pas le poids.
J'ai donc décidé de quitter Rome.
Tu réponds directement à Tony, mais si tu le permets, je reprends ta réflexion que tu as très bien développée.
Avant même que l'on découvre la morale d'une religion (ici Rome) , c'est avant tout une histoire de sentiments intérieurs, puis d'amour entre soi et Dieu.
Les questions qui nous envahissent, nous poussent à rencontrer d'autres croyants et à ouvrir les Livres, pour se pencher sur les dogmes, principes...
C'est seulement à ce moment là que nous découvrons des éléments que l'on accepte... ou non.
Je ne suis pas d'accord avec certaines affirmations de Rome, comme le port du préservatif, l'infaillibilité du Pape...; cependant; je ne quitterai pas cette religion car je pense que Rome n'a pas la Vérité Universel; par ce fait, bien des Messages ne sont pas révélés ou ont été masqués ou tronqués, car de tout temps l'orgueil et la vanité des Hommes ont utilisé la religion pour assouvir des intérêts, certaines bassesses morales et probablement aussi leurs ignorances.

Je pense que les sentiments sont plus fort que les dogmes, car l'amour libère l'esprit et ouvre l'âme.

L'esprit domine l'écrit, l'amour conduit à l'Amour.
raphael-rodolphe
raphael-rodolphe
Aka L'Arbre Qui A La Tête Dans Les Etoiles

Masculin Nombre de messages : 1824
Localisation : Aucune
Identité métaphysique : Christique
Humeur : Aucune.
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le conflit des consciences Empty Re: Le conflit des consciences

Message par Invité Mer 11 Juin 2008 - 21:05

C'est marrant vous avez pas pris un exemple ?

Je vais prendre le plus commun le débat autour de l'avortement !

Morale des penseurs libres contre obéïssance stupide à sa "religion" à la con ?

Le conflit des consciences Mission

J'ai trouvé ce site américain...

http://www.abortionno.org/index.html

Attention la vidéo à l'entrée est hard !

Il y a d'autres photos et des vidéos,et des textes pour anglicisants bien sûr !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le conflit des consciences Empty Re: Le conflit des consciences

Message par _bradou Jeu 12 Juin 2008 - 11:33

Magnus a écrit:
Dès lors où la morale de ta religion n'est plus la tienne, ---et je crois que c'est ce que Bradou voulait dire,--- ou que ta morale ne correspond plus, pour diverses raisons, à celle de ta religion, il y a tout un exercice d'équilibriste à faire pour qu'il n'y ait pas conflit.
.

C'est bien ce que je dis Magnus, merci de clarifier. On vit sa religion sans faire trop attention à certaines obligations, jusqu'au jour où au hasard de la vie elles se dressent devant vous avec tout ce qu'elles comportent d'injustice, de révoltant...... Pour l'équilibrisme....je ne vois pas ce que ça pourrait être. Un compromis? Je ne croit pas que dans le cas d'espèce ce soit possible
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le conflit des consciences Empty Re: Le conflit des consciences

Message par _bradou Jeu 12 Juin 2008 - 12:18

Evidemment si on s’autorise de prendre ses distances avec sa religion ou d’en faire sa propre lecture le problème ne se pose plus. Quelques exemples au hasard…peut-être pas très bons mais pas inutiles

1/ Vous êtes adepte d’une de ces religions indiennes(religion ou croyance ou tout autre mot peu importe) qui prescrit à la veuve de s’immoler par le feu après le décès de son mari. Evacuant la crainte du feu pour ne pas compliquer le problème ou plutôt disons que vous êtes attachée à votre religion au point de ne pas le craindre. Mais vous avez des enfants en bas âge et comprenez combien il serait dramatique pour eux de perdre la mère après le père. Que faire ?
2/ On juge un innocent qui risque gros ( vous en avez la certitude ou la preuve mais de celles qui ne sont pas recevables par un tribunal). Vous êtes appelé à témoigner sur un point précis. Ayant assisté au procès vous comprenez que tout va mal pour l’accusé et que si vous disiez la vérité, cela le desservirait et le ferait condamner à coup sûr. Evacuant l’histoire de faux témoignage pour simplifier. Qu’allez vous faire ? Laisser condamner un innocent ou mentir sous serment ? Quelle que soit votre décision vous serait toujours tourmenté par l’une ou l’autre conscience ?
3/ Un(e) ami(i)e veut en avoir le cœur net sur son conjoint adultère et vous interroge. Bon, on n’a pas à vous interroger mais vous savez, la jalousie…..Vous êtes au courant, qu’allez-vous faire ? Briser un foyer ou transgresser le commandement « tu ne mentiras point »(1°péché) et couvrir le pécheur(2°péché, peut-être, je ne sais pas) ?
4/ le partage de vos biens entre vos enfants tel que prescrit par votre religion et profondément injuste( vous n’y avait pas fait attention avant). Si vous le respectez vous allez léser gravement……….Encore un dilemme, un drame !
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le conflit des consciences Empty Re: Le conflit des consciences

Message par luzar Jeu 5 Fév 2009 - 18:46

je crois qu'il y a un seule dieu et raisonnablement une seule religion et elle appartienne a dieu.
elle doit être cohérente avec notre corps et âme si non ...
comme dans la création de dieu on doit trouver aussi dans ça religion ça sagesse.
il est difficile dans de nombreuse situation de faire son choit,de trouver la bonne voit, peut être même de trouve la bonne religion la vrais parole de dieu.
je pense que le conflit de se résume a ça en faite faire son chois sur ça religion

luzar
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 51
Localisation : paris
Identité métaphysique : croyant
Humeur : calm
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le conflit des consciences Empty Re: Le conflit des consciences

Message par Geveil Jeu 5 Fév 2009 - 23:15

C'est un débat qui touche à une question philo, mais qui devrait devenir scientifique: qu'est-ce qui l'emporte, l'inné ou l'acquis?

Je suis pour ma part encore très, très dubitatif à cet égard.
J'aurais tendance à penser que la structure de l'homme est telle que la conscience morale est quelque chose d'inné.
Argument: il semblerait qu'elle soit localisée dans le lobe frontal ( Histoire du type dont le lobe frontal avait été démoli dans un accident du travail, et qui, quoiqu'encore capable d'exercer son métier, de parler, de lire, était devenu complètement asocial ).

D'un autre côté, nous jugeons beaucoup plus à partir de nos acquis qu'en allant chercher au fond de nous ce qui paraît bien ou mal. De plus, on peut montrer en philo, que les concepts de bien et de mal sont dénués de fondement.
La nature se moque bien de savoir si c'est bien ou mal de provoquer un tremblement de terre, de bouffer une gazèle, d'introduire des œufs dans le corps d'une chenille pour la bouffer vivante de l'intérieur.

D'un autre côté, l'homme est un animal dénaturé ( Vercors).

Pour conclure ce message,( et non pas la discussion ), je dirais qu'en ce qui me concerne, je tente de me fier à ma conscience plus qu'à mes croyances. Ma conscience c'est ce qui m'aide à savoir ce que je ressens en profondeur.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum