Catholicisme : une démocratie avortée ?

Aller en bas

Catholicisme : une démocratie avortée ? Empty Catholicisme : une démocratie avortée ?

Message par mikael le Mar 10 Fév 2015, 23:42

Quand on se penche sur l'Histoire, on ne peut que remarquer la concentration du pouvoir autour de l'évêque de Rome, alors qu'il est évident que les premières communautés élisaient leurs episcopoi. Le bouquet final fur le dogme de l'infaillibilité pontificale promulgué en 1870, reposant sur l'inspiration continue du Saint-Esprit. Le catholicisme est aujourd'hui une des dernières structures étatiques de forma pyramidale et incontestée parce qu'incontestable, sauf à s'exclure de la communauté et friser l'anathème.
Mais que de bévues, d'absurdités au fil d u temps ! je ne vais pas remonter jusqu'aux Borgia ni à l'Inquisition ; regardez seulement Jean-Paul II protégeant le pervers absolu que fut Maciel, et Ratzinger incapable de voir que sa banque blanchissait l'argent de la mafia ! et ne parlons pas des scandales pédophiles, nombreux, répétés, couverts par la hiérarchie.
Va-t-on ressortir l'action de l'Esprit-Saint  ? Le moment de la démocratie primitive n'est-il pas d'actualité ? rêvons un peu !

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Catholicisme : une démocratie avortée ? Empty Re: Catholicisme : une démocratie avortée ?

Message par _Jean Cérien le Mer 11 Fév 2015, 13:00

Catholicisme : une démocratie avortée ?
Non.. car les papes ont toujours été contre l'avortement. sourire
_Jean Cérien
_Jean Cérien
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1498
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Jean Cérien
Humeur : liquide
Date d'inscription : 06/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Catholicisme : une démocratie avortée ? Empty Re: Catholicisme : une démocratie avortée ?

Message par JO le Mer 11 Fév 2015, 15:46

Le fondateur du christianisme était un communiste pur et dur .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Catholicisme : une démocratie avortée ? Empty Re: Catholicisme : une démocratie avortée ?

Message par _Jean Cérien le Mer 11 Fév 2015, 18:08

....avec un soupçon d'anarchisme.
_Jean Cérien
_Jean Cérien
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1498
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Jean Cérien
Humeur : liquide
Date d'inscription : 06/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Catholicisme : une démocratie avortée ? Empty Re: Catholicisme : une démocratie avortée ?

Message par Lulu le Mer 11 Fév 2015, 19:07

JO a écrit:Le fondateur du christianisme était un communiste pur et dur .
Jean Cérien a écrit:....avec un soupçon d'anarchisme.
Oui, ça me paraît évident, c'est le révolutionnaire dans toute sa splendeur. C'est après que ça commence à merder, comme l'évoque Mikael, avec la constitution d'une organisation hiérarchique qui se trouve aux antipodes du message et du combat de Jésus.

Comment ils disaient les cathares ? L'église de Roma est le contraire de l'église d'Amor.

Lulu
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 577
Localisation : ---
Identité métaphysique : ----
Humeur : ----
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Catholicisme : une démocratie avortée ? Empty Re: Catholicisme : une démocratie avortée ?

Message par _Jean Cérien le Mer 11 Fév 2015, 19:20

Masse critique de la démocratie catholique : 13 convives + 1 bonne bouffe.... et après ça par en couille. explo
_Jean Cérien
_Jean Cérien
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1498
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Jean Cérien
Humeur : liquide
Date d'inscription : 06/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Catholicisme : une démocratie avortée ? Empty Re: Catholicisme : une démocratie avortée ?

Message par mikael le Mer 11 Fév 2015, 19:24

C'est peut-être excessif de traiter Jésus de communiste ou d'anarchiste..
Sans doute, au-delà de la masse critique, le problème de l'autorité devient difficile à résoudre ? Je penche pour un système nettement plus collectif que la catholicisme pour le choix des évêques, les protestants me semblent plus raisonnables.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum