Athéisme, définition

Page 26 sur 26 Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26

Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par ronron le Sam 6 Fév 2016 - 18:42

dedale a écrit:
ronron a écrit:Et si mon cerveau est fait de matière et que toute matière est perturbation (fluctuation) du vide, qu'en est-il de mon cerveau, de ma conscience, du vide?
Evite les questions qui obligent à résumer à chaque fois l'histoire de l'univers, des particules au neurones en passant par les échelles, les systèmes, leur spécificités et leur organisation.
Ce qui nous fait penser à projet, intention, qui nous amène à la question : pourquoi l'homme?

Et même si 'le miracle était résolu, ça resterait un miracle de toute façon', et ce, du seul fait que le fait en soi dépasse l'entendement...
Si tu veux dire que tu n'y comprends pas grand chose, la raison en est très simple : Tu analyses tout ça dans le bordel et sans discernement.
- Conscience, vide, fluctuation, matière, miracle... : C'est un inextricable foutoir, une nuit où tous les chats sont gris.
C'est vrai que quand ça dépasse un certain niveau... Désolé, je ne m'y fais pas...

Jusqu'à la prochaine hypothèse et au prochain prétendant... On pensait que... Mais les observations nouvelles... Et patati et patata...
Peut être. Pourvu que ce soient les faits qui fassent les théories, et non les croyances invérifiables et la miraculosité des curés.
Il y a des données de réalité qui dépassent les lorgnettes...

Tu devais pas être très fort en analyse de texte...
Donc pour toi, un récit et une expérience, c'est la même chose?
Tu n'opposes pas les bons termes... Il était question de récit et d'interprétation.

Un exemple simple : t'as le récit d'un rêve, suivi de son interprétation.

Les EMIstes décrivent une expérience censée avoir lieu pendant la NDE.
Or ce n'est pas le cas.
Si tu poses ce regard sur le récit d'un rêve que t'as déjà fait ici, tu en dis quoi?

Peu importe, tiens : ''Les souvenirs d'EMI sont fondamentalement différents des souvenirs habituels, même concernant des événements marquants : l'expérience est décrite comme toujours présente, le souvenir en est fixé et ne s'efface pas. Vanessa Charland-Verville, neuropsychologue au Coma Science Group a d'ores et déjà montré que les souvenirs d'EMI se différencient totalement de faux souvenirs, induits ou non.''
Ici

Peut être es-tu resté coincé dans ton nombril en train de te faire un film sur ton égo éternel.
Oui, oh oui, ô grangourou à l'ego si mortellement nombrilique toi-même!

Pour ce qui est de ton nombril éternel par contre
On dirait une fixation...

Pas ma faute si tu peux pas t'élever plus haut qu'à ras les pâquerettes....
Et il se croit transcendant, le pauvre!
La preuve qu'on ne peut pas forcer une fleur à s'épanouir en tirant sur ses pétales...

De toute façon, les débats avec les témoins de Jéovah et cie, on sait à quoi ça rime.
Surtout avec vis-à-vis un athée pontifiant...
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par dedale le Dim 7 Fév 2016 - 1:12

ronron a écrit:Je suis de ceux qui croient fermement à une extériorisation de la conscience sous certaines conditions la favorisant.

Toi comme ronron, va falloir que vous m'expliquiez ce que vous appelez "la conscience".
La conscience est la faculté pour un être vivant de (se) percevoir, (de s') d'appréhender, de (se) connaître, dans ses rapports avec le monde.
On a donc conscience de certaines choses, donc si on a conscience, c'est de quelque chose.

La conscience est nécessaire pour un être vivant, même à des niveaux très basique : Nous avons des besoins par exemples (nous avons faim, soif, besoin des autres admettons) et devons par conséquent avoir conscience des ressources du milieu pour répondre à ses besoins. D'un autre point de vue, il existe des choses au-delà de notre perception (des particules, des trous noir, etc) mais nous avons conscience qu'ils existent grâce à nos perceptions cognitives.
Avoir conscience, c'est avoir une perception, une reconnaissance des choses, qui ne se limite pas aux 5 sens et qui s'étend à tout ce que nous sommes en mesure de comprendre.

Une conscience "extérieure" ne sert à rien. Imagine le sens de la vue ou de l'ouie qui existe comme ça, tout seul dans la nature, et qui ne profite à aucun être vivant : C'et absurde.

Donc laissez tomber vos clichés métaphysiques, et revenez sur terre.

Ces conditions ne sont pas fortuites, elles correspondent à un état végétatif du corps qui, par une rythmique désaccélérée, donne à notre moi une liberté.

Tu prendras si tu le veux comme exemple celui des apnéistes qui devront maitriser cette rythmique par la force mentale.

Si un apéniste arrive à réduire son rythme cardiaque signifie bien que par la force mentale, nous pouvons agir sur le corps.

C'est un fait avéré, constaté.

Si une personne arrive par la force mentale arriver à réduire son rythme cardiaque, provoquer une situation dans son corps lui permettant de le mettre dans un état végétatif, c'est un fait avéré car qui peut le moins peut aussi le plus, pourquoi pas.

Je sais que ce je dis ne vaut ce que cela vaut du fait que je sois croyante.

Je sais que de te le dire est de dire que je suis encore dans une phase d'illumination.

Mais je sais qu'il ne me coute pas de te dire que cela je sais le faire et l'ai fait plusieurs fois.

Mais que je sache, la volonté n'est pas une faculté "extérieure". Non seulement, tu peux contrôler certaines aptitudes ton corps, comme le font certains gymnastes, et cela de leur propre volonté.
Mais on peut aussi contrôler des phases de raisonnement, les émotions, ton esprit est soumis au même titre que tes muscles.

C'est le propre du cerveau de régir l'organisme, et cela comprend l'appareil psychique.
Evidemment, je ne dis pas que - notre cerveau - nous contrôlons tout : Simplement, nous contrôlons ce dont nous avons conscience, ce que nous sommes en mesure de reconnaître, de comprendre, d'appréhender.
Si tu comprends pas que ton cerveau, c'est à dire toi-même, est le siège de ta pensée, alors tu t'imagines que ta pensée est un truc qui se balade comme ça, hop là boum!, dans la nature.
Désolé mais il n'y a aucun besoin de chercher midi à 14h pour expliquer les EMI.

Maintenant les gens dans le coma, dans un état végétatif, se sont trouvés face à une corrélation qui a permis à leur organisme de se mettre au service de leur conscience en la libérant.

La question fut posée mais personne n'y répond.

Je la réïtère : pourquoi les gens qui font des EMP ont tous le même parcours, et voient la même chose, à quelque chose près ?

Ils ne l'ont pas tous. Il y a un certain pourcentage qui a des visions mystiques.
De plus, aujourd'hui, tout le monde a entendu parler de ça. C'est du mimétisme.



dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4699
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par dedale le Dim 7 Fév 2016 - 2:57

ronron a écrit:Ce qui nous fait penser à projet, intention, qui nous amène à la question : pourquoi l'homme?

Ta question contient la réponse, puisque tu parles "d'intention" : Pourquoi l'homme? Réponse : Parce que Dieu l'a voulu.


C'est vrai que quand ça dépasse un certain niveau... Désolé, je ne m'y fais pas...

Si tu le dis....

Il y a des données de réalité qui dépassent les lorgnettes...

Dieu, l'intelligent design, sont des clichés à l'image de l'homme : Tes lorgnettes sont dans le mauvais sens.

Tu n'opposes pas les bons termes... Il était question de récit et d'interprétation.

Je n'oppose rien du tout : Un récit est une interprétation. Ca n'a rien de péjoratif.

Un exemple simple : t'as le récit d'un rêve, suivi de son interprétation.

Est-ce que tu fais le récit d'un rêve quand tu le rêves? Non. Donc c'est une interprétation, à laquelle il manquera peut être des parties, dont tu seras incapable de définir la durée puisque un rêve est très bref, tu ne saura pas dire quand tu l'as fait puisque tu dormais, etc... un récit et non pas le rêve : Juste le récit fidèle ou altéré des souvenirs de ce rêve.

Si tu poses ce regard sur le récit d'un rêve que t'as déjà fait ici, tu en dis quoi?

J'en dis que l'EMIste rapporte ce dont il se souvient. Cela signifie que certaines images mentales sont associées par la suite : Par exemple, l'emiste se voit au-dessus de la table d'opération puis dans une autre projection, il se voit en train de voler dans la lumière du soleil, il associe ces 2 séquences comme une seule en un montage qui pour lui est logique et honnête, en phase avec ses propres "aspirations". En gros.

Peu importe, tiens : ''Les souvenirs d'EMI sont fondamentalement différents des souvenirs habituels, même concernant des événements marquants : l'expérience est décrite comme toujours présente, le souvenir en est fixé et ne s'efface pas. Vanessa Charland-Verville, neuropsychologue au Coma Science Group a d'ores et déjà montré que les souvenirs d'EMI se différencient totalement de faux souvenirs, induits ou non.''

Faudra qu'ils nous expliquent précisément comment ils différencient les faux souvenirs des autres. Surtout quand le patient est profondément convaincu que le souvenir lui appartient proprement.
C'est le cas par exemple de ceux qui se voient au-dessus des tables d'opération : On a beau leur montrer que ça ne s'est pas passé comme ils le décrivent, enregistrement à l'appui, le patient n'en démord pas quand même.
- Pourtant quelque chose cloche : Soit c'est le souvenir, soit c'est la caméra qui délirait.

De toute façon, personne ne remet en cause le phénomène des EMI : C'est l'interprétation qui peut en être faite qui elle, est remise en cause. Les facultés cérébrales suffisent amplement, pas besoin de tachyons et revendications religieuses, d'espoir de vie éternelle, qui ne font que rendre ces expériences encore plus opaques.





dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4699
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par dedale le Dim 7 Fév 2016 - 5:06

ronron a écrit:
Peut être es-tu resté coincé dans ton nombril en train de te faire un film sur ton égo éternel.
Oui, oh oui, ô grangourou à l'ego si mortellement nombrilique toi-même!

La réalité suivie d'une rétorque de mioche.

On dirait une fixation...

L'éternité est une croyance fixiste. Et chez certains, elle est bel et bien fixée.

La preuve qu'on ne peut pas forcer une fleur à s'épanouir en tirant sur ses pétales...

C'est une fleur dont les pétales sont tombés il y a longtemps.

Surtout avec vis-à-vis un athée pontifiant...

Et tu peux m'en remercier. Je vois d'ici ce débat sans aucune critique : Un grand foutoir où tout se mélange, pourvu que ça mousse. Et alleliuah!
dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4699
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par Bean le Dim 7 Fév 2016 - 10:48

ronron a écrit:Surtout quand on sait que les trois premiers tomes sont offerts gratuitement sur Internet...
C'est comme les barils de lessive, les trois premiers échantillons sont gratuits, on se rattrapera sur le reste ... et puis les lecteurs se chargeront du service après vente en faisant du prosélytisme.  N'est-ce pas Ronron?  lol!
ronron a écrit:Pour le sens du commerce, faudrait pas oublier Hawking, Dawkins ou Onfray... Ou peu importe l'auteur ou la maison d'édition...
Parce qu'ils parlent au nom de dieu ces trois là? croule de rire

Sinon dans le genre, scientiste néo-déiste il y a les deux guignols:

mdr
Bean
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6965
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par ronron le Dim 7 Fév 2016 - 17:30

dedale a écrit:
ronron a écrit:
Peut être es-tu resté coincé dans ton nombril en train de te faire un film sur ton égo éternel.
Oui, oh oui, ô grangourou à l'ego si mortellement nombrilique toi-même!

La réalité suivie d'une rétorque de mioche.
Parlant de rétorque de mioche, t'es le champion, je te le concède...
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par ronron le Dim 7 Fév 2016 - 17:38

Bean a écrit:
ronron a écrit:Surtout quand on sait que les trois premiers tomes sont offerts gratuitement sur Internet...
C'est comme les barils de lessive, les trois premiers échantillons sont gratuits, on se rattrapera sur le reste ... et puis les lecteurs se chargeront du service après vente en faisant du prosélytisme.  N'est-ce pas Ronron?  lol!
Chacun son déterminisme...

Quant au prosélytisme, j'ai cité une petite phrase pour titiller - au sujet des sources autorisées -. J'invitais à voir jusqu'où ça va... Parce que ce n'est pas tous les jours que tu lis ce genre de remarques venant de dieu... Et il y a la remarque au sujet d'Hitler... Quel auteur le pense, oserait?

ronron a écrit:
Pour le sens du commerce, faudrait pas oublier Hawking, Dawkins ou Onfray... Ou peu importe l'auteur ou la maison d'édition...
Parce qu'ils parlent au nom de dieu ces trois là? croule de rire
Non. Parce qu'ils vendent des livres pour faire des sous... Ton argument dirigé vers toi...

Sinon dans le genre, scientiste néo-déiste il y a les deux guignols:
Explique-moi donc pourquoi je ne les cite pas...
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par Bean le Dim 7 Fév 2016 - 18:55

ronron a écrit:Non. Parce qu'ils vendent des livres pour faire des sous... Ton argument dirigé vers toi...
Bah oui quand on édite un livre c'est pour être lu et faire des sous, c'est une évidence ... alors quand certains disent que c'est dieu qui parle et qu'eux sont désintéressés, ...
L'hameçon est tellement Gros que:
c'est forcément de la pêche au gros ... couillon.  lol!
ronron a écrit:Explique-moi donc pourquoi je ne les cite pas...
Si tu ne le sais pas toi même qui veux-tu qui te l'explique? sourire
ronron a écrit:Parce que ce n'est pas tous les jours que tu lis ce genre de remarques venant de dieu...
Seulement si tu prends pour acquit que ça viendrait de dieu mais sinon, c'est une banalité commune à toutes les sectes et religions. sourire
Bean
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6965
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par _nawel le Dim 7 Fév 2016 - 19:05

@ronron

Ce monsieur Walsch crois tu à ce qu'il dit ?
_nawel
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par ronron le Dim 7 Fév 2016 - 19:12

dedale a écrit:
ronron a écrit:Ce qui nous fait penser à projet, intention, qui nous amène à la question : pourquoi l'homme?
Ta question contient la réponse, puisque tu parles "d'intention" :  Pourquoi l'homme? Réponse : Parce que Dieu l'a voulu.
Pas facile de se défaire d'une fixation, alors que t'as reconnu l'intention au cœur du projet... Patate chaude?

Dieu, l'intelligent design, sont des clichés à l'image de l'homme : Tes lorgnettes sont dans le mauvais sens.
Passe-les-moi...

Je vois que le paysage se clarifie dans les mots intention, projet, homme...

Est-ce que tu fais le récit d'un rêve quand tu le rêves? Non. Donc c'est une interprétation, à laquelle il manquera peut être des parties, dont tu seras incapable de définir la durée puisque un rêve est très bref, tu ne saura pas dire quand tu l'as fait puisque tu dormais, etc... un récit  et non pas le rêve :  Juste le récit fidèle ou altéré des souvenirs de ce rêve.
Tu fais le récit du rêve quand tu le fais... La tentative d'explication (interprétation), c'est autre chose...

Si t'es pas capable de voir la différence, laissons tomber...

J'en dis que l'EMIste rapporte ce dont il se souvient.
Cela fait partie du récit.

Faudra qu'ils nous expliquent précisément comment ils différencient les faux souvenirs des autres. Surtout quand le patient est profondément convaincu que le souvenir lui appartient proprement.
Ça doit se vérifier dans les faits... Et puis, ce n'est pas moi qui le dis...  sourire

C'est le cas par exemple de ceux qui se voient au-dessus des tables d'opération : On a beau leur montrer que ça ne s'est pas passé comme ils le décrivent, enregistrement à l'appui, le patient n'en démord pas quand même.
J'en conviens, mais je ne sais pas s'il n'en démord pas quand même. Peu importe... Mais dans d'autres cas d'EMI, il y a confirmation...

De toute façon, personne ne remet en cause le phénomène des EMI : C'est l'interprétation qui peut en être faite qui elle, est remise en cause. Les facultés cérébrales suffisent amplement, pas besoin de tachyons et  revendications religieuses, d'espoir de vie éternelle, qui ne font que rendre ces expériences encore plus opaques.
Tout en reconnaissant qu'une opacité qui éclaire une vie, ça a de quoi te rendre perplexe...

L'évolution aurait-elle si bien fait les choses qu'elle aurait prévu un mécanisme pour faciliter le passage de vie à trépas? Ou modifier le regard si on revient?

Ça tient vraiment du miracle!
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par ronron le Dim 7 Fév 2016 - 19:21

Bean a écrit:
ronron a écrit:Non. Parce qu'ils vendent des livres pour faire des sous... Ton argument dirigé vers toi...
Bah oui quand on édite un livre c'est pour être lu et faire des sous, c'est une évidence ... alors quand certains disent que c'est dieu qui parle et qu'eux sont désintéressés,
Tu leur enlèves vraiment les mots de la bouche...

Bean a écrit:
Explique-moi donc pourquoi je ne les cite pas...
Si tu ne le sais pas toi même qui veux-tu qui te l'explique? sourire
Alors ta vidéo avait quelque chose de tendancieux...

Bean a écrit:
Parce que ce n'est pas tous les jours que tu lis ce genre de remarques venant de dieu...
Seulement si tu prends pour acquit que ça viendrait de dieu mais sinon, c'est une banalité commune à toutes les sectes et religions. sourire
Une banalité commune à toutes les sectes et religions que tu as traduite par 'excellent remarque'... C'est plutôt drôle... Comme quoi faut bien que réduises ta propre remarque pour toi-même te retrouver dans l'incohérence...
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par ronron le Dim 7 Fév 2016 - 19:27

nawel a écrit:@ronron

Ce monsieur Walsch crois tu à ce qu'il dit ?
Je ne sais pas...

Je considère...
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par Bean le Dim 7 Fév 2016 - 19:41

ronron a écrit:Une banalité commune à toutes les sectes et religions que tu as traduite par 'excellent remarque'... C'est plutôt drôle... Comme quoi faut bien que réduises ta propre remarque pour toi-même te retrouver dans l'incohérence...
Tu n'as pas compris, ce qui est excellent ce n'est pas de dire ce que toutes les sectes ou religions disent, c'est de faire croire que c'est dieu lui-même qui le dit.
Si l'autorité suprême le dit.  vieux  alors?
C'est un excellent attrape gogo sourire

ronron a écrit:Alors ta vidéo avait quelque chose de tendancieux...
C'est à dire?
Bean
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6965
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par ronron le Dim 7 Fév 2016 - 22:26

Bean a écrit:
ronron a écrit:Une banalité commune à toutes les sectes et religions que tu as traduite par 'excellent remarque'... C'est plutôt drôle... Comme quoi faut bien que réduises ta propre remarque pour toi-même te retrouver dans l'incohérence...
Tu n'as pas compris, ce qui est excellent ce n'est pas de dire ce que toutes les sectes ou religions disent, c'est de faire croire que c'est dieu lui-même qui le dit.
Je ne crois pas...
- moi :  comme je l'ai écrit, prêtres, pasteurs, rabbins, Bible n'étaient pas de sources autorisées?
- toi : Cette remarque est excellente, je pense qu'il faut la prendre au second degré puisque lui-même semble se considérer comme une source autorisée. sourire

Bean a écrit:
Alors ta vidéo avait quelque chose de tendancieux...
C'est à dire?
Dans le sens que tu mets tout dans le même panier sans nuancer ou soupeser la valeur des propos (au-delà de qui a dit quoi)...
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par dedale le Lun 8 Fév 2016 - 2:50

ronron a écrit:Pas facile de se défaire d'une fixation, alors que t'as reconnu l'intention au cœur du projet... Patate chaude?

Tu veux dire que la nature aurait des intentions et des projets comme un être humain?
Mais mon pauvre, faut pas rester englué dans un tel obscurantisme, faut étudier autre chose que ton folklore religieux qui te tourneboule le peu de raisonnement qui te reste.
Tu m'inquiètes. On va arrêter ce débat idiot, et on va ouvrir des topiques sur les merveilles de la nature, faire des recherches, essayer de trouver de bonnes informations vérifiables et enrichissantes.

A moins que tu veuilles absolument resté prostré sur cette rhétorique minable que tu sers depuis le début de ce débat.

C'est le cas par exemple de ceux qui se voient au-dessus des tables d'opération : On a beau leur montrer que ça ne s'est pas passé comme ils le décrivent, enregistrement à l'appui, le patient n'en démord pas quand même.
J'en conviens, mais je ne sais pas s'il n'en démord pas quand même. Peu importe...

Non pas "peu importe". Ca démontre que les patients s'inventent des situations extraordinaires largement suggérées par la littérature new-age.

Mais dans d'autres cas d'EMI, il y a confirmation...

Il n'y a que les apôtres théoriciens de l'EMI qui affirment qu'il y a confirmation.

Faudra qu'ils nous expliquent précisément comment ils différencient les faux souvenirs des autres. Surtout quand le patient est profondément convaincu que le souvenir lui appartient proprement.
Ça doit se vérifier dans les faits... Et puis, ce n'est pas moi qui le dis...

Peu importe qui le dit.
Je soulève cette question parce qu'il y a le même problème dans le soucoupisme et les abductions.
Primo il y a 2 grandes sortes de souvenirs :
1 - Les souvenirs d'expériences passées, de l'enfance par exemple, de moments que l'on a vécu éveillés.
2 - Des souvenirs que l'on ramène d'états inconscients, pour résumer : De rêves, d'expériences hypnagogiques, de comas, d'états de conscience modifiés.

Dans le second cas donc, est considéré comme faux souvenir tout récit faisant référence à des situations extraordinaires qui ne se réfèrent à rien de réel.

Ces souvenirs, puisque pour le patient cela en est, peuvent se fixer pour toute la vie. Toute sa vie donc, une personne ayant vécu une abduction ou une expérience inédite de ce genre durant sa paralysie sommeil ou son attaque cardiaque, va être convaincue qu'elle a été le cobaye de manipulations génétiques d'E.T interdimensionnels, dont le chef ressemblait à Jésus par exemple. Certains vivent des abductions dites positives et ils en reviennent transformés, avec des messages mystiques pour l'humanité. D'autres par contre, restent toute leur vie à flipper. Il y a bien sûr des nuances entre ces 2 extrêmes.

Que cela soit pour les EMI ou les abductions, je le répète, le discours, les récits sont exactement les mêmes sur tout le fond, au mot près : Quand tu parles de la peur de la mort, je crois revenir 30 ans en arrière en pleine invasion de Greys. Tu as tout : le tunnel de lumière, le flottement, le patient dit s'être retrouvé dans un espace dont il ne percevait pas les limites, se voyant flottant au dessus de la scène des opérations qu'il subissait, effrayé mais en même temps rassuré par des voix intérieures, se sentant invulnérable, etc....

J'en conviens, mais je ne sais pas s'il n'en démord pas quand même. Peu importe... Mais dans d'autres cas d'EMI, il y a confirmation...

Il n'y a pas de confirmation de ces faits, sauf pour les apôtres théoriciens de l'EMI mystique : Pour eux, il n'y a pas besoin de confirmer quoi que ce soit.

Tout en reconnaissant qu'une opacité qui éclaire une vie, ça a de quoi te rendre perplexe...

Toute croyance éclaire la vie d'un croyant, pas de quoi être perplexe.
C'est le syndrome de la luciole que de tourner autour d'un lampadaire et de penser que cette lumière est son objectif.

L'évolution aurait-elle si bien fait les choses...

La nature est objective. Naître, vivre, disparaître, est naturel, donc objectif.

qu'elle aurait prévu un mécanisme pour faciliter le passage de vie à trépas?

Prévoir est une faculté humaine.
N'est-ce pas plutôt les EMIstes qui se prévoient une vie éternelle pour compenser leur peur de disparaître?

Ou modifier le regard si on revient?

Le regard que l'on porte sur les choses se modifie en fonction des expériences de vie ou de mort que l'on a.
Par exemple, il y a une vingtaine d'années, j'ai eu la rare opportunité de "visiter" la nécropole d'Alexandrie : Il m'a fallu 10 ans pour m'en remettre.
Je ne cherche pas à mettre quoi que ce soit en valeur, à faire de ma propre expérience le discrédit de celle des EMIstes, simplement pour moi c'est un peu fadasse tes arguments.

J'en connais un certain nombre qui ont eu des accidents pas possibles, des triples-pontages, une pauvre dame de Lyon très gentille qui s'est pris 14 coups de couteaux il y longtemps dans sa vie, une jeune femme seule rescapée d'un énorme incendie vers Bordeaux, trouvée pour morte sur le lieu du sinistre, des pilotes d'hélico ou de simples pécheurs récupérés de justesse.... : Personne ne m'a dit avoir eu des expériences mystiques, je ne pourrais pas dire s'ils sont croyants, pratiquant ou pas, ni même comment ils considèrent l'au-delà. Tous avaient un regard particulier sur les choses, un comportement différent.

J'ai aussi discuté avec nombres de gens, dans des pays où j'ai bossé, qui vivaient des situations inimaginables, une misère que j'arrivais à peine à supporter : Il fallait pour soutenir ça, que je fasse appel à ma hargne.
Enfin bref.

Tu dis qu'un mécanisme a été prévu pour passer de vie à trépas? Peut être dans la littérature.
Dans la réalité, je ne sais pas si quelque chose a été prévu, mais le fait est que pour un grand nombre d'êtres humains, l'existence est impitoyable et cruelle.
Pour certains donc, la mort peut être une libération avec un aller-simple. Pas d'aller-retour, ce n'est pas du tourisme.


dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4699
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par ronron le Lun 8 Fév 2016 - 4:29

dedale a écrit:
ronron a écrit:Pas facile de se défaire d'une fixation, alors que t'as reconnu l'intention au cœur du projet... Patate chaude?
Tu veux dire que la nature aurait des intentions et des projets comme un être humain?
Qu'est-ce qui précède quoi?

Tu m'inquiètes.On va arrêter ce débat idiot, et on va ouvrir des topiques sur les merveilles de la nature, faire des recherches, essayer de trouver de bonnes informations vérifiables et enrichissantes.
Personne ne te retient...

Non pas "peu importe". Ca démontre que les patients s'inventent des situations extraordinaires largement suggérées par la littérature new-age.
Tu interprètes...

Il n'y a que les apôtres théoriciens de l'EMI qui affirment qu'il y a confirmation.
C'est faux.

Je soulève cette question parce qu'il y a le même problème dans le soucoupisme et les abductions.
Primo il y a 2 grandes sortes de souvenirs :
1 - Les souvenirs d'expériences passées, de l'enfance par exemple, de moments que l'on a vécu éveillés.
2 - Des souvenirs que l'on ramène d'états inconscients, pour résumer : De rêves, d'expériences hypnagogiques, de comas, d'états de conscience modifiés.
Tu devrais étudier un peu plus la question...

Dans le second cas donc, est considéré comme faux souvenir tout récit faisant référence à des situations extraordinaires qui ne se réfèrent à rien de réel.
Encore faux.

Que cela soit pour les EMI ou les abductions, je le répète, le discours, les récits sont exactement les mêmes sur tout le fond, au mot près :
Donne-moi une référence que je le vérifie par moi-même...

Tout en reconnaissant qu'une opacité qui éclaire une vie, ça a de quoi te rendre perplexe...
Toute croyance éclaire la vie d'un croyant, pas de quoi être perplexe.
Tu parlais d'opacité... J'allumais le concept...  Merci de l'avoir confirmé...

C'est le syndrome de la luciole que de tourner autour d'un lampadaire et de penser que cette lumière est son objectif.
Je dirais que c'est une excellente analogie... D'ailleurs elle est confirmée dans les EMI dont on parle...

qu'elle aurait prévu un mécanisme pour faciliter le passage de vie à trépas?
Prévoir est une faculté humaine.
N'est-ce pas plutôt les EMIstes qui se prévoient une vie éternelle pour compenser leur peur de disparaître?
L'évolution ou la nature fait bien les choses...

J'en connais un certain nombre qui ont eu des accidents pas possibles, des triples-pontages, une pauvre dame de Lyon très gentille qui s'est pris 14 coups de couteaux il y longtemps dans sa vie, une jeune femme seule  rescapée d'un énorme  incendie vers Bordeaux, trouvée pour morte sur le lieu du sinistre, des pilotes d'hélico ou de simples pécheurs récupérés de justesse.... :
T'attends que je te relance pour voir qui a le plus gros nombril? Pauvre toi, chacun ici a son histoire...

J'en connais un certain nombre qui ont eu des accidents pas possibles, des triples-pontages, une pauvre dame de Lyon très gentille qui s'est pris 14 coups de couteaux il y longtemps dans sa vie, une jeune femme seule  rescapée d'un énorme  incendie vers Bordeaux, trouvée pour morte sur le lieu du sinistre, des pilotes d'hélico ou de simples pécheurs récupérés de justesse.... : : Personne ne m'a dit avoir eu des expériences mystiques, [...]
Ce doit être dû à ta hargne...

Tiens, ça me rappelle...  ''Voici une anecdote qui se passe lors d’une conférence sur les EMI. A la fin, un homme se lève et dit : « Je suis cardiologue depuis plus de 25 ans et je n’ai jamais entendu autant d’absurdités. Je n’en crois pas un mot. C’est complètement fou ! » Un autre homme se lève et prend la parole à son tour : « Je suis un de vos patients, j’ai vécu une expérience de mort imminente et vous êtes la dernière personne à qui j’en parlerais. ''
Ici

Tu dis qu'un mécanisme a été prévu pour passer de vie à trépas? Peut être dans la littérature.
Dans la réalité, je ne sais pas si quelque chose a été prévu
En tout cas, t'as l'EMI pour réfléchir en ce sens-là...

mais le fait est que pour un grand nombre d'êtres humains, l'existence est impitoyable et cruelle. Pour certains donc, la mort peut être une libération avec un aller-simple. Pas d'aller-retour, ce n'est pas du tourisme.
Penses-tu m'apprendre quelque chose?
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par dedale le Lun 8 Fév 2016 - 8:01

ronron a écrit:
dedale a écrit:
ronron a écrit:Pas facile de se défaire d'une fixation, alors que t'as reconnu l'intention au cœur du projet... Patate chaude?
Tu veux dire que la nature aurait des intentions et des projets comme un être humain?
Qu'est-ce qui précède quoi?

Tu m'inquiètes.On va arrêter ce débat idiot, et on va ouvrir des topiques sur les merveilles de la nature, faire des recherches, essayer de trouver de bonnes informations vérifiables et enrichissantes.
Personne ne te retient...

Non pas "peu importe". Ca démontre que les patients s'inventent des situations extraordinaires largement suggérées par la littérature new-age.
Tu interprètes...

Il n'y a que les apôtres théoriciens de l'EMI qui affirment qu'il y a confirmation.
C'est faux.

Je soulève cette question parce qu'il y a le même problème dans le soucoupisme et les abductions.
Primo il y a 2 grandes sortes de souvenirs :
1 - Les souvenirs d'expériences passées, de l'enfance par exemple, de moments que l'on a vécu éveillés.
2 - Des souvenirs que l'on ramène d'états inconscients, pour résumer : De rêves, d'expériences hypnagogiques, de comas, d'états de conscience modifiés.
Tu devrais étudier un peu plus la question...

Dans le second cas donc, est considéré comme faux souvenir tout récit faisant référence à des situations extraordinaires qui ne se réfèrent à rien de réel.
Encore faux.

Que cela soit pour les EMI ou les abductions, je le répète, le discours, les récits sont exactement les mêmes sur tout le fond, au mot près :
Donne-moi une référence que je le vérifie par moi-même...

Tout en reconnaissant qu'une opacité qui éclaire une vie, ça a de quoi te rendre perplexe...
Toute croyance éclaire la vie d'un croyant, pas de quoi être perplexe.
Tu parlais d'opacité... J'allumais le concept...  Merci de l'avoir confirmé...

C'est le syndrome de la luciole que de tourner autour d'un lampadaire et de penser que cette lumière est son objectif.
Je dirais que c'est une excellente analogie... D'ailleurs elle est confirmée dans les EMI dont on parle...

qu'elle aurait prévu un mécanisme pour faciliter le passage de vie à trépas?
Prévoir est une faculté humaine.
N'est-ce pas plutôt les EMIstes qui se prévoient une vie éternelle pour compenser leur peur de disparaître?
L'évolution ou la nature fait bien les choses...

J'en connais un certain nombre qui ont eu des accidents pas possibles, des triples-pontages, une pauvre dame de Lyon très gentille qui s'est pris 14 coups de couteaux il y longtemps dans sa vie, une jeune femme seule  rescapée d'un énorme  incendie vers Bordeaux, trouvée pour morte sur le lieu du sinistre, des pilotes d'hélico ou de simples pécheurs récupérés de justesse.... :
T'attends que je te relance pour voir qui a le plus gros nombril? Pauvre toi, chacun ici a son histoire...

J'en connais un certain nombre qui ont eu des accidents pas possibles, des triples-pontages, une pauvre dame de Lyon très gentille qui s'est pris 14 coups de couteaux il y longtemps dans sa vie, une jeune femme seule  rescapée d'un énorme  incendie vers Bordeaux, trouvée pour morte sur le lieu du sinistre, des pilotes d'hélico ou de simples pécheurs récupérés de justesse.... : : Personne ne m'a dit avoir eu des expériences mystiques, [...]
Ce doit être dû à ta hargne...

Tiens, ça me rappelle...  ''Voici une anecdote qui se passe lors d’une conférence sur les EMI. A la fin, un homme se lève et dit : « Je suis cardiologue depuis plus de 25 ans et je n’ai jamais entendu autant d’absurdités. Je n’en crois pas un mot. C’est complètement fou ! » Un autre homme se lève et prend la parole à son tour : « Je suis un de vos patients, j’ai vécu une expérience de mort imminente et vous êtes la dernière personne à qui j’en parlerais. ''
Ici

Tu dis qu'un mécanisme a été prévu pour passer de vie à trépas? Peut être dans la littérature.
Dans la réalité, je ne sais pas si quelque chose a été prévu
En tout cas, t'as l'EMI pour réfléchir en ce sens-là...

mais le fait est que pour un grand nombre d'êtres humains, l'existence est impitoyable et cruelle. Pour certains donc, la mort peut être une libération avec un aller-simple. Pas d'aller-retour, ce n'est pas du tourisme.
Penses-tu m'apprendre quelque chose?

Quand tu auras fini de faire ton gros neuneu, tu me préviendras. sourire
dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4699
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par ronron le Lun 8 Fév 2016 - 15:40

dedale a écrit:Quand tu auras fini de faire ton gros neuneu, tu me préviendras. sourire

Ce que tu ne sais pas, c'est que j'ai effacé le plus gros de mon message, sachant que tu souffres de surdité, que tu prends tes vessies pour des lanternes, qu'au fond ça ne sert à rien... En plus de ta forte propension à l'insulte, au dénigrement, au réductionnisme, au déni, au nombrilisme, etc.

Quant au gros neuneu, relis-toi et soupèse, si tu le peux, l'insignifiance, tu verras que tu es dans la catégorie des poids lourds...
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par Jipé le Lun 8 Fév 2016 - 17:13

On revient au sujet svp...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26991
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par Bean le Ven 12 Fév 2016 - 16:51

Quelques définition en vidéo:



sourire
Bean
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6965
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Athéisme, définition - Page 26 Empty Re: Athéisme, définition

Message par marie2013 le Mer 24 Fév 2016 - 21:50

bravo
marie2013
marie2013
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 234
Localisation : France
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 04/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 26 sur 26 Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum