Identité personnelle.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Identité personnelle. - Page 2 Empty Re: Identité personnelle.

Message par animou le Mar 5 Mai 2015 - 23:43

peut-être qu'on a ce sentiment d'être toujours la même personne parce qu'on s'aime pas?

tu veux dire Dédale qu'on est accroché au passé?
animou
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 38
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Identité personnelle. - Page 2 Empty Re: Identité personnelle.

Message par Jipé le Mer 6 Mai 2015 - 14:20

animou a écrit:peut-être qu'on a ce sentiment d'être toujours la même personne parce qu'on s'aime pas?

Je ne vois pas le rapport ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27038
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Identité personnelle. - Page 2 Empty Re: Identité personnelle.

Message par M'enfin le Mer 6 Mai 2015 - 14:33

Si on pouvait conserver un enregistrement de ce que l'on pense comme on peut conserver des photos, on se verrait vieillir mentalement. Avec youtube et les Iphones, les jeunes verront peut-être la différence.
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Identité personnelle. - Page 2 Empty Re: Identité personnelle.

Message par Bulle le Mer 6 Mai 2015 - 18:20

M'enfin a écrit:Dont la mémoire génétique, celle qui fait que notre caractère ne change pas.
Mémoire génétique cela ne veut rien dire à part dans la science fiction... Mais si c'est l'expression qui pour toi image une propriété de l'ADN, cela n'a rien à voir avec le souvenir.

_________________
Hello Invité !  Le Identité personnelle. - Page 2 Quizzv10 du 01 octobre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44855
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Identité personnelle. - Page 2 Empty Re: Identité personnelle.

Message par M'enfin le Mer 6 Mai 2015 - 19:37

Je parlais du fait que ce que nous appelons notre caractère, ou encore notre manière d'être, est vraisemblablement dû à nos caractéristiques génétiques, qui ne changent pas tout au long de notre existence, raison pour laquelle ce caractère ne change pas. Quant à définir ce dont sont constitués nos différents caractère de manière à pouvoir les classer, c'est une autre paire de manches.
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Identité personnelle. - Page 2 Empty Re: Identité personnelle.

Message par dedale le Mer 6 Mai 2015 - 22:56

animou a écrit:tu veux dire Dédale qu'on est accroché au passé?

Ca peut arriver.
Mais je voulais plutôt dire qu'on se rapporte aux événements significatifs, dont on a le souvenir, qui ont laissé une empreinte dans notre existence, et qui participent à la maturation de notre identité.
Ces souvenirs sont le lien, la continuité, que l'on conserve avec les différente périodes de notre existence, ex :
- Notre enfance et l'école, notre adolescence et la découverte du monde, l'âge préadulte et l'amour, l'indépendance, etc.
Ce n'est pas simplement "le passé", mais le passé de nous-mêmes, une partie, une phase, de notre propre existence : Disons un passé qui nous appartient, dont notre propre identité est le plexus.
(difficile à expliquer)
dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4699
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Identité personnelle. - Page 2 Empty Re: Identité personnelle.

Message par animou le Jeu 7 Mai 2015 - 11:15

le rapport c'est qu'on s'accroche à une personnalité; des caractéristiques qui fluctuent dans le temps donc la personnalité à mon sens évolue; mais peut-être qu'on ne voit pas que ça change parce qu'on reste arrêté sur l'idée qu'on a de soi-même

comme je peux aussi rester sur une vision qui ne bouge pas concernant telle personne; je la cloisonne ou la résume à ma vision; ça rejoint pour moi la critique ou le jugement; un caractère ou une personnalité se juge; de là il est difficile de voir l'évolution; les changements

et je me dis que c'est un manque d'amour; se juger ou juger les autres; c'est en quelquesorte être dur avec soi-même avant tout; on se ferme plus qu'on ne s'ouvre je veux dire; et quand on est ouvert; on est receptif donc pour moi on a quelquepart un regard neuf sur les situations et les personnes; on actualise? peut-être pas s'aimer le terme mais avoir confiance peut-être?

perso je ne me vois pas trop changer et en même temps j'ai l'impression de ne pas avoir réellement de personnalité; ce qui me caractérise au final ce sont ce que disent les gens de moi; je me reconnais plus ou moins dans leur regard mais c'est pas vraiment moi qui me caractérise.

Dédale tu parles du plexus solaire? les énergéticiens disent que c'est le siège des émotions; on dit aussi que ça rayonne; peut-être à comprendre que c'est ce qu'on renvoie au monde?
animou
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 38
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Identité personnelle. - Page 2 Empty Re: Identité personnelle.

Message par M'enfin le Jeu 7 Mai 2015 - 14:30

Notre intellect se développe selon ses propres affinités: dès le tout jeune âge, il acquiert des idées tenaces qui sont nécessairement imprégnées de ses caractéristiques propres. Nous ne sommes pas toujours satisfaits de ce que nous faisons, mais nous ne pouvons qu'être satisfaits de ce que nous pensons parce que nos idées n'évoluent pas très rapidement et qu'il faut bien se débrouiller avec celles qu'on a.
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Identité personnelle. - Page 2 Empty Re: Identité personnelle.

Message par dedale le Jeu 7 Mai 2015 - 15:09

animou a écrit:le rapport c'est qu'on s'accroche à une personnalité; des caractéristiques qui fluctuent dans le temps donc la personnalité à mon sens évolue; mais peut-être qu'on ne voit pas que ça change parce qu'on reste arrêté sur l'idée qu'on a de soi-même

Pour moi, l'identité ne change pas fondamentalement, mais le caractère, la personnalité, eux, évoluent ou changent durant la vie.
Dès l'instant où l'on parle de personnalité, cela se réfère en partie à ce que pensent ou ressentent les autres : la personnalité, c'est aussi bien l'apparence que les profondeurs psychiques, et c'est aussi en rapport avec les actes, le comportement et donc le rapport aux autres. De l'enfance à la maturité, ces rapports personnels évoluent, cela signifie donc qu'il y a des transformations intérieures.

Mais même si ça change, nous conservons une identité qui est la nôtre, nous nous reconnaissons comme étant nous-mêmes, à la fois très semblables et très différents des autres; et quoi que peuvent penser les  autre, ça ne sera jamais exactement ce que nous sommes car ils n'ont pas accès au coeur de ce qui fait notre identité - notre identité cognitive.

Cette identité ne nous donne pas une idée de ce que nous sommes, elle nous fait être ce qui, de la naissance à la mort, constitue le sentiment d'être, d'éprouver des sensations particulières, personnelles, intimes, dans l'existence - sensations qui sont différentes, parfois même contraires, d'un individu à l'autre, et qui donc nous permettent de nous reconnaître ou de reconnaître les autres.
dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4699
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Identité personnelle. - Page 2 Empty Re: Identité personnelle.

Message par AC* le Mar 21 Juil 2015 - 20:10

Jipé a écrit:“Les êtres humains sont des “work-in-progress” (travail en cours) qui pensent à tort qu’ils ont une identité donnée. La personne que vous êtes présentement est transitoire, aussi fugace et temporaire que toutes les personnes que vous avez été. La seule chose qui est constante dans nos vies est le changement. "*
Daniel Gilbert dans son ouvrage :"Stumbling on Happiness." (Trébuchant sur le bonheur) de 2006, défend l’idée que nous sommes tous constamment victimes d’une illusion, celle de “la fin de l’histoire” : à tout moment durant notre vie, nous avons tendance à croire que la personne que nous sommes à ce moment est l’aboutissement final de notre existence. Ce qui est évidemment absurde, mais néanmoins réel et nous pourrait nous rendre moins heureux, affirme le psychologue.

Qu'en penser ?
Salut Jipé,

Je n'ai pas vu le lien, tellement ce que tu expose me paraît cohérent. En fin de message, je ne puis m'empêcher de "glisser" vers des considérations sociales, qui me paraissent liées, voire déterminantes.

La question de l'identité m'a beaucoup pris lorsque j'avais 12-14 ans; j'y croyais dur comme fer, mais j'essayais de l'expliquer.
Ca s'inscrivait dans l'optique de l'Au-Delà en ce qui me concerne. Je me disais que si je me réincarnais, ou sinon simplement: où que j'aille, je me demandais comment - Ciel! - cela pouvait respecter tous les efforts que j'avais engagés dans ma vie pour me construire.

Car: Si l'on meurt, ou que l'on devient quelqu'un de totalement différent, à quoi bon ?

Je me suis dit que si jamais on avait des vies multiples, quelque chose restait nécessairement.

À mon sens le premier truc, c'est les principes inculqués par nos parents (l'éducation) - à ceci près qu'il m'est arrivé à 20 ans de mettre les coudes sur la table (ça suivait mon service militaire, et je n'accordait plus grande importance à ces détails qui ne me rendaient pas meilleur).

La culture devrait être identitaire (a fortiori).

D'autres ont invoqué les modèles (que j'appelle les stéréotypes), c'est à dire les personnes donnant exemple. J'en ai eu quelques uns de 6 à 20 ans, mais j'ai réalisé que le meilleur modèle dont je pouvais bénéficier, c'était devenir ce que je souhaitais, dans la vie.
Mais, coup de théâtre, j'ai aussi appris à savoir ce dont je ne voulais plus.

Je crois que - tout en prenant garde à éviter les illusions (toujours néfastes) - une certaine forme d'idéal peut être réalisé.

Dans notre société, on insiste beaucoup à mettre les gens dans un moule. Il faut que tous soient moyens partout, plutôt que bon en quelque chose.
Aussi curieux que cela puisse paraître, c'est séduisant, mais à y réfléchir un peu plus, c'est là où je crains que non seulement l'identité change, mais n'a même pas le temps d'apparaître, tuée dans l'oeuf.
Ce système du "suffisant partout" est peut-être une sécularisation d'un idéal (un idéal d'humain parfait, ramené au réel), ou d'un anti-idéal, allez savoir, (un système à casser un max de gens, pour être sûr de pouvoir promouvoir une élite (d'ailleurs, parler de "système au mérite" est très abusif - ça laisse entendre que tous ont les mêmes aptitudes, ce qui est faux).

J'ai beaucoup été conciliant; refusant la facilité, je me suis évertué à combler mes faiblesses.

Mais c'est peut-être une voie de ruine.

Je me mets à croire que ceux qui font la société de demain, devraient sinon renoncer à ce moule, au moins le moduler. On devrait beaucoup plus respecter les aptitudes chacun.
En admettant que le système actuel arrive à créer de la performance, ce qui n'est pas toujours le cas, il ne faut pas oublier qu'on créée beaucoup de gens malheureux.

Si l'on se fie aux coefficients (même s'il y a des orientations au collège), l'école est prévue pour former des mathématiciens, et des comptables!

Pourtant, c'est rarement eux qui créent.

Ma vision peut paraître extrême, mais je serai assez partisan des branches équi-pondérées. À la poubelle les coefficients par difficulté (de toute façon, à combler une branche difficile ou lacunaire, on n'en perd qu'un temps exponentiel, et gagne rarement la rentabilité en retour, dans ce domaine).

Alors, oui, au vu du système actuel, ça ne m'étonne pas qu'on n'ait pas d'identité.
AC*
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Identité personnelle. - Page 2 Empty Re: Identité personnelle.

Message par M'enfin le Mar 21 Juil 2015 - 20:44

Du grand art ça aussi, plus éclectique et plus fluide que le mien! okey
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Identité personnelle. - Page 2 Empty Re: Identité personnelle.

Message par AC* le Jeu 23 Juil 2015 - 15:05


Merci M'enfin.

Pour reprendre ce que je mentionnais dans le thème de la "réussite",

je comprends mieux ce que disait Jipé à propos de l'identité. Oui c'est un sentiment passager, appelé à évoluer.

Mais je suis certain qu'il y a une base, une racine. Concrètement, certains ont des aptitudes ici ou là, mais pas ailleurs; c'est distinct de la compétence, qui elle, peut être travaillée.

Pour moi, c'est une manifestation de l'identité.

Après, je pense que l'identité peut être, pas nécessairement développée, mais aussi remise en question, sur une base plus "volontaire" ou au contraire plus inconsciente.

Ca m'est arrivé. Jeune, j'étais braqué sur les bonnes conduites que mes parents (en particulier mon père) m'avaient apprises, même si je faisais des exceptions (certainement plus parce qu'il était absent, j'avais un manque, et dérogeais dans une manière d'alerter) - par contre, je n'écoutais pas même mes bons camarades.

Ce n'était pas du mépris; je rêvassais, simplement.

De nos jours, je ne suis plus braqué sur ce genre de choses, et j'écoute de manière beaucoup plus attentive mes proches en vue de comprendre le message dans sa globalité.

Donc, oui: l'identité d'hier peut être très différente de celle d'aujourd'hui, mais je crois qu'on n'efface jamais la première.


N. B.:
Par contre, sur l'idée découverte par le psychologue, consistant à croire qu'on est l'aboutissement de notre vie même si cela peut paraître absurde, et que cela rend malheureux, je crois effectivement que ce genre d'idée maladive existe. Pour ma part, je ne crois pas être concerné.


Dernière édition par ACourvoisier le Jeu 23 Juil 2015 - 15:08, édité 1 fois (Raison : nota bene)
AC*
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum