La confession...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

La confession... - Page 2 Empty Re: La confession...

Message par Jipé le Lun 13 Fév 2017 - 9:43

Il y a des cas ou une confession peut apporter un éclaircissement, comme celui de la disparition d'une victime. L'accusé avoue avoir tué et s'être débarrassé de sa victime à tel endroit, il enlève le doute aux familles qui peuvent alors faire leur deuil...Ce n'est qu'un exemple.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26939
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

La confession... - Page 2 Empty Re: La confession...

Message par Danièle le Mar 17 Oct 2017 - 15:37

Bulle a écrit:Pour quelles raisons selon vous la confession (ou l'aveu des fautes) est-elle utile


Je crois qu'elle l'est (utile) surtout pour soi. Le fait de verbaliser sa faute, devant un prêtre, ou simplement devant une personne en qui l'on a confiance, va permettre de la voir pour ce qu'elle est : ni amplifiée, ni minimisée, et ainsi de sortir du tourment qui est celui de tourner en rond dans une culpabilité qui a (souvent) une fâcheuse tendance à s'intensifier avec le temps... Je crois également que le fait de verbaliser sa faute permet d'apprendre quelque chose sur soi : - vais-je réussir à la regarder en face, et surtout vais-je réussir à me pardonner ? A sortir de l'auto-accusation, ou l'auto-condamnation ?




et comment se fait-il qu'elle soit passée de publique chez les premiers chrétiens à auriculaire par la suite.


Sais pas qvt .
Danièle
Danièle
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 14/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

La confession... - Page 2 Empty Re: La confession...

Message par Bulle le Mar 17 Oct 2017 - 18:26

C'est vrai qu'au départ confessio = aveu... C'est seulement ensuite que la notion de aveu = rémission des fautes est intervenu.
Mais je ne sais pas si tu seras de mon avis, Danièle, je crois que cela (l'aveu donc) ne permet pas de "se pardonner"...

_________________
Hello Invité !  Le La confession... - Page 2 Quizzv10 du 01 juillet 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44534
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La confession... - Page 2 Empty Re: La confession...

Message par Danièle le Mar 17 Oct 2017 - 18:55

Ah ? Pourquoi ?

Je réfléchis tout haut :
Finalement, pourquoi avouerai-je une faute si je ne savais pas pouvoir trouver le pardon, ou l'excuse, ou la compréhension, ou même un simple acquiescement, genre : - OK ! Tu as fait ça, maintenant inutile d'en rester là, passe à autre chose ! ?
Danièle
Danièle
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 14/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

La confession... - Page 2 Empty Re: La confession...

Message par Bulle le Mer 18 Oct 2017 - 9:49

Effectivement Danièle mais là tu réfléchis pour toi... Tu peux aussi comprendre les autres dans ta réflexion ; te dire par exemple « je leur ai fait du mal, je vais avouer et présenter mes regrets ».
Les victimes se sentent souvent coupables quelque part. La démarche de confession/aveu permet d’alléger cela, sans nécessité de pardon d’ailleurs.

_________________
Hello Invité !  Le La confession... - Page 2 Quizzv10 du 01 juillet 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44534
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La confession... - Page 2 Empty Re: La confession...

Message par Danièle le Mer 18 Oct 2017 - 10:32

Bulle a écrit:sans nécessité de pardon d’ailleurs.

Oui, je suis d'accord avec ceci.

Mais pourquoi dis-tu plus haut :
je crois que cela (l'aveu donc) ne permet pas de "se pardonner"...

Personnellement, je crois qu'une fois la faute avouée, et quand bien même le pardon de la personne lésée n'aurait pas été accordé, il est malgré tout possible, pour le coupable, de cheminer vers le pardon envers lui-même.  

Un coupable qui avoue sincèrement sa faute démontre qu'il est en marche vers un état de conscience plus profond, et qu'il a ainsi de bonne chance d'accepter ses ombres, comme ses lumières... et ceci d'autant plus si une de ses motivations devait être les sentiments de culpabilités de sa victime.
S'il en est conscient, il sait aussi que cette culpabilité n'est que de son fait, et qu'il est seul à devoir et à pouvoir la porter.
Danièle
Danièle
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 14/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

La confession... - Page 2 Empty Re: La confession...

Message par JO le Mer 18 Oct 2017 - 11:53

Ce qui est fait est fait. Réparer, si je peux, autrement passer à autre chose en évitant de recommencer ...
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

La confession... - Page 2 Empty Re: La confession...

Message par Danièle le Mer 18 Oct 2017 - 14:59

Réparer ? Je ne crois pas que l'on puisse vraiment réparer quoi que ce soit en dehors d'objets que l'on aurait cassés, ou volés... On peut montrer un profond regret, un vrai remord envers le tort qu'on a causé, mais je ne crois pas qu'on puisse vraiment réparer ce tord... On peut "rectifier" certaines choses : si on a mentit, dire la vérité par exemple... malgré tout on n'empêchera pas un doute, ou une méfiance de subsister. Il faudra bien, si l'on veut pouvoir passer à autre chose, se pardonner, vivre et faire avec cette nouvelle donne dans la réalité de son quotidien.
Oui : ce qui est fait est fait.


Dernière édition par Danièle le Mer 18 Oct 2017 - 15:00, édité 1 fois (Raison : ajout)
Danièle
Danièle
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 14/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

La confession... - Page 2 Empty Re: La confession...

Message par Bulle le Mer 18 Oct 2017 - 17:01

Danièle a écrit:Mais pourquoi dis-tu plus haut :
je crois que cela (l'aveu donc) ne permet pas de "se pardonner"...
En fait je fais une différence entre s’accepter (soi et ses erreurs) et « vivre avec » et « se pardonner ». Si je suis coupable de quelque chose de grave et d’irréparable (comme par exemple tuer quelqu’un en voiture parce que je fais des sms ou des mails en conduisant), je ne pourrais jamais vraiment réparer et donc me pardonner. Et ce même si les autres me pardonnent.
La profondeur de l’état de conscience change quoi au bout du compte ? J’ai commis quelque chose qui pour moi serait tout simplement impardonnable.

_________________
Hello Invité !  Le La confession... - Page 2 Quizzv10 du 01 juillet 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44534
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La confession... - Page 2 Empty Re: La confession...

Message par Danièle le Mer 18 Oct 2017 - 18:01

Bulle a écrit:En fait je fais une différence entre s’accepter (soi et ses erreurs) et « vivre avec » et « se pardonner ». Si je suis coupable de quelque chose de grave et d’irréparable (comme par exemple tuer quelqu’un en voiture parce que je fais des sms ou des mails en conduisant), je ne pourrais jamais vraiment réparer et donc me pardonner. Et ce même si les autres me pardonnent.

Je comprends. Pourtant, il faut bien pouvoir continuer à vivre, et si possible sans sombrer dans la dépression, l'alcoolisme... ni se suicider... Il s'agira de trouver un chemin qui permette de continuer à vivre.
 
La profondeur de l’état de conscience change quoi au bout du compte ?


Je crois qu'elle permet de se pacifier, de ne pas ajouter du malheur au malheur. Je crois qu'elle permet de sortir du déni, de la peur, de la négation de soi, ou de la surcompensation... et pour le croyant, je crois qu'elle permet de se croire aimé malgré tout. 

J’ai commis quelque chose qui pour moi serait tout simplement impardonnable.

Oui, et je le répète : il faudra bien trouver un chemin qui permette de continuer à vivre le mieux possible.
Danièle
Danièle
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 14/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

La confession... - Page 2 Empty Re: La confession...

Message par Bulle le Mer 18 Oct 2017 - 18:42

Tout à fait.
Mais la confession, aveu de ses fautes et ses péchés est étroitement liée à la notion d'absolution ; c'est-à-dire d'effacement de la faute...

_________________
Hello Invité !  Le La confession... - Page 2 Quizzv10 du 01 juillet 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44534
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La confession... - Page 2 Empty Re: La confession...

Message par Danièle le Mer 18 Oct 2017 - 19:27

Bulle a écrit:Tout à fait.
Mais la confession, aveu de ses fautes et ses péchés est étroitement liée à la notion d'absolution ; c'est-à-dire d'effacement de la faute...

Ah oui ! L'effacement de la faute, je n'y avais pas pensé. ...Vais y réfléchir plus profondément.
Danièle
Danièle
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 14/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

La confession... - Page 2 Empty Re: La confession...

Message par Danièle le Jeu 19 Oct 2017 - 9:32

Je ne suis pas théologienne, et je n'ai que faire des dogmes et autres doctrines des différentes dénominations religieuses. Mes convictions prennent racines dans une écoute intérieure et patiente de textes tant bibliques, que d'auteurs modernes divers. Auteurs que je rejoints, et qui me rejoignent par ce chemin particulier qui les fait aimer Dieu, et les maintient en quête de Lui.  

L’effacement de la faute, donc…

Je crois que c’est une doctrine qui a été bâtie par ceux qui ne croyaient pas à la dignité humaine, mais au contraire, qui croyaient au péché originel, et à l’enfer ; qui voyaient Dieu  essentiellement en dehors d’eux-mêmes, ne concevant pas qu’IL puisse être Celui qui EST et qui Se donne en tout ce qui vit, -et au mieux : comme un Gendarme tout-puissant résidant "au ciel", au pire : comme un grand Marionnettiste.  
Je pense que l’effacement de la faute, au su de ce que croyaient les gens qui sont à la base de cette construction religieuse, visait plus ou moins à mettre à l’abri de la peur, permettait peu ou prou, de mourir sans la terreur qui attendait le pécheur impénitent.

Me concernant je ne crois pas au péché originel, à l’enfer, et au Dieu Tout-Puissant.

Je crois au Dieu créateur, Origine et Fondement.
Je crois que l’être humain est, parmi les vivants de la terre, celui qui en témoigne le mieux, Jésus-Christ étant Celui qui L’incarne de manière parfaite et absolue.  
Et je crois que nous sommes tous des Christs potentiels.

Dès lors que je crois tout ceci, je ne crois pas à l’effacement de la faute comme quelque chose survenant de l’extérieur de nous-même, ordonné par un prêtre, ou ses officiants, formule à l'appui.

Je crois qu’il ne peut y avoir absolution, effacement de la faute que dans l’intimité de son cœur profond, et dans la mesure où l’on se sait aimé inconditionnellement par plus Grand que soi, de sorte à être capable de regarder la vérité en face, de regarder en face ce qui "nous tue", TOUT ce qui nous tue ...capable de ne plus avoir peur de ce qui nous fait peur.

Au final, je crois qu’on ne guérit,  (est absout) que de ce que l’on a réussi à accepter et à assumer.
Danièle
Danièle
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 14/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

La confession... - Page 2 Empty Re: La confession...

Message par mirage le Jeu 19 Oct 2017 - 14:34

On peut comparer avec la question: "à quoi ça sert de prier ?"
mirage
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4788
Age : 37
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

La confession... - Page 2 Empty Re: La confession...

Message par JO le Ven 20 Oct 2017 - 9:47

le point de vue de la discussion est toujours centré sur l'ego du "pécheur", qui vise l'effacement de la faute . Bien commode! Ce que j'ai manqué l'est, sans effacement possible, même si l'effacement du casier judiciaire est légal: il ne rend pas la vie à la victime . Mes fautes me suivent : erreurs de parcours qui apprennent la route . Repentir : ni trop ni trop peu . C'est la récidive qui est coupable ...et encore ...
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

La confession... - Page 2 Empty Re: La confession...

Message par Bean le Ven 20 Oct 2017 - 11:28

C'est la récidive qui est coupable ...et encore ...
Si la faute est lourde, la récidive aggrave la culpabilité. Un meurtre suffit pour faire de l'assassin un coupable. Un seul mensonge dépend des circonstances mais l’habitude de mentir est disqualifiante.
Après il faut ménager une certaine gradualité, tout dépend de quoi on est coupable ou même si on ressent une certaine culpabilité sans fondement réel.

sourire
Bean
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6965
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum