Sagesse du pluvian

Page 34 sur 36 Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35, 36  Suivant

Aller en bas

Astre hexaplanétaire

Message par Cochonfucius le Ven 28 Déc 2018 - 10:59



L’étoile a pour vassaux six planètes fugaces
Que l’on voit graviter dans le ciel obscurci,
Elles dont fréquemment l’atmosphère noircit ;
Et leurs trajets toujours suivent le temps qui passe.

Une comète au loin semble partir en chasse,
Mais nous, sages, savons qu’il n’en est pas ainsi :
Il ne rejoindra rien, ce bolide indécis,
Esclave du chemin que suit son corps de glace.

Or, le système entier s’en va vers le néant,
Les six planètes soeurs et leur astre géant :
Cela est programmé, que veux-tu qu’il advienne ?

Ah, mais pour le moment, est-il plus beau soleil
Que l’étoile bénie qui nous tient en éveil,
Qu’un poète parfois voudrait avoir pour sienne !
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Chêne impérial

Message par Cochonfucius le Sam 29 Déc 2018 - 10:27



L’invisible démon sur le chêne est perché ;
Il a dans sa musette une âme qu’il emporte
(Âme, en ce grand malheur, nul ne te réconforte)
Et qu’il prit au matin, dit-il, dans l’évêché.

Branche, sous un tel poids, tu ne peux que pencher
Et rudement fléchir, bien que tu sois très forte ;
S’il avait atterri sur une branche morte,
Sa lourdeur aurait pu du tronc la détacher.

Des lutins malfaisants vivent sous les racines
Qui sur de grands carnets de noirs signes dessinent
Et que dans l’inframonde on entend conspirer ;

Or, le diable est pensif, il se repose encore,
Sur cet arbre magique il attendra l’aurore
Pour saisir sa victime et pour la déchirer.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Pie d’azur

Message par Cochonfucius le Dim 30 Déc 2018 - 10:50



La pie d’azur est du monde maîtresse,
Du noble four ainsi que du moulin ;
Et de trésors son nid toujours est plein
Elle qu’on prie ainsi qu’une déesse.

— Barde rêveur, qui sa louange tresses,
Sais-tu que c’est un oiseau du Malin ?
Elle connaît les secrets de Merlin,
Elle survit si ta flèche la blesse.

— Bon ou mauvais, cet oiseau du matin
Peut ranimer un vieux soleil éteint,
Ne me dis pas que cela t’indispose.

Elle qu’on voit triompher au combat
Après lequel son grand corps se repose,
Est-il plus beau volatile ici-bas ?
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Anthropocène

Message par Cochonfucius le Lun 31 Déc 2018 - 10:03



La Lune voit l’humain progressant d’un bon pas,
Au hasard de la paix, au hasard de la guerre ;
Il invente la roue, ce primate vulgaire,
Il connaît le cosmos, il ne le comprend pas.

Il trinque avec la Lune aux heures des repas ;
Quand il a fait son temps, il dort avec la Terre ;
Il respecte la loi civile ou militaire,
Il écrit de beaux vers à propos du trépas.

La Lune monte au ciel quand la nuit d’hiver tombe,
Baignant de ses rayons les logis et les tombes
Ainsi que la clairière où dansent les corbeaux.

La Lune marche au ciel, l’homme fourbit ses armes ;
Chacun de ces deux-là trouve à l’autre du charme,
Nous les voyons prier au-dessus des tombeaux.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Chantecler du bout de l’an

Message par Cochonfucius le Mar 1 Jan 2019 - 10:20



C’est un an qui s’ajoute, un an qui se soustrait.
Maître Coq bat de l’aile et jamais ne s’envole ;
Les poules sont à lui, les sages et les folles,
Qu’il instruit sans tomber dans un discours abstrait.

Or, j’aime, au long du jour, écouter ses paroles,
Car tantôt ça m’instruit, tantôt ça me distrait ;
D’une poule ou de l’autre il brosse le portrait,
Ou nous fait découvrir le pouvoir des symboles.

Comme des oisillons au sortir de leur nid,
Les poussins, ses enfants, découvrent l’infini ;
Heureux gallinacés, il faut tenter de vivre !

Et j’admire ce coq, qui pour son devoir vit,
Qui chante le matin (nous en sommes ravis,
Puisque sa belle voix résonne comme un cuivre).
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du bouquetin

Message par Cochonfucius le Mer 2 Jan 2019 - 10:19



Je vais sur les sommets, ça ne me coûte guère.
La montagne me plaît, j’aime chaque saison,
Tu ne me verras pas construire une maison
Ni récolter du blé parmi les basses terres.

Je vois des edelweiss et non des fleurs de serre ;
Le décor est plus beau, c’est sans comparaison,
La montagne est un lieu de sagesse et raison
Dont je suis le seigneur, bouquetin solitaire.

Si tu es courageux, tu peux la fréquenter ;
Tu verras des trésors qu’on ne peut inventer,
De lumineux cristaux que ne connaît point l’homme.

Attention au dragon, gardien de ces trésors,
Vaillant cerbère auquel je ne donne pas tort,
Je trouve sa posture écologique, en somme.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

L’oie travaille

Message par Cochonfucius le Jeu 3 Jan 2019 - 10:52



Sa besogne en hiver est de briser la glace,
Or, c’est ce qu’elle fait d’un puissant mouvement,
Et sa soeur migratrice, en son éloignement,
A reçu pour mission de traverser l’espace.

Aucune des deux oies de son métier n’est lasse,
Qui de toute existence est le vrai fondement ;
Aucune ne voudrait vivre des changements :
Chaque chose en son temps, chaque chose à sa place.

Leur règle me rassure et ne me surprend point,
J’aime qu’un élément se situe en un point
Où l’investigateur le trouve avec constance.

Mais sur cette leçon, pourquoi nous attarder ?
Si vous n’y croyez pas, vous pouvez regarder
Combien d’inconvénients produit l’inconsistance.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Chaussures du gyrovague

Message par Cochonfucius le Ven 4 Jan 2019 - 10:40



J’ai suivi des chemins discrets, loin des clameurs
Des agglomérations qui de banlieues se frangent.
Mes pieds ne craignent pas de marcher dans la fange
Auprès d’un vif torrent dont j’entends la rumeur.

J’aimais les cabarets envahis de fumeurs,
Jadis, mais à présent je fuis ces lieux étranges ;
Ce n’est pas surprenant, avec l’âge, on se range,
Et puis on se repose, et pour finir, on meurt.

Les fruits de la forêt sont tendres à ma bouche,
Je deviens familier des animaux farouches
Qui ont un coeur paisible et ne font rien de vil.

Gyrovague je suis, vagabond sans entraves,
Avec le sanglier j’échange un regard grave :
Sa présence me plaît, c’est un monstre subtil.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Oiseleur novice

Message par Cochonfucius le Sam 5 Jan 2019 - 11:00



D’entendre un chant, ça le met en extase
Et ça le fixe en n’importe quel lieu ;
Il apprécie tous les oiseaux des cieux
Qui du Divin semblent des hypostases.

Il aime voir un merle du Caucase,
Il croit trouver des songes dans ses yeux ;
Les passereaux, ce sont pour lui des dieux,
Il est ravi de leurs petites phrases.

Il les observe, et c’est à bon escient ;
Un oiseleur se doit d’être patient.
D’un prédateur, il n’a pourtant pas l’âme,

Tous ces chanteurs par lui sont invités
À l’honorer de leur complicité :
L’homme et l’oiseau partageant une flamme.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Lampe à huile d’inframonde

Message par Cochonfucius le Dim 6 Jan 2019 - 11:01



N’allumez surtout pas cette lampe infernale,
Car c’est le lumignon des grands démolisseurs.
Elle qui fut forgée par les affaiblisseurs,
Ils en ont éclairé des horreurs peu banales.

Ici n’est point le lieu des actions triomphales ;
Ici, c’est un terrain pour les pervertisseurs
Sur qui toujours Satan sera l’enchérisseur,
C’est ainsi que le veut sa vocation fatale.

Les anges jusqu’ici n’osent jamais voler,
Car de cruels démons pourraient les immoler,
Ou bien les pervertir, ou bien des choses pires.

La lampe, cependant, n’est pas vendue bien cher,
Elle est loin de coûter une livre de chair
(Comme certains trésors de l’infernal empire).
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Instrument de mesure

Message par Cochonfucius le Lun 7 Jan 2019 - 10:20



De mes pupilles agrandies,
Je le lis, mais c’est inhumain ;
Son hyperprécision brandie
Pourrait brûler mes parchemins.

Il peut compter les lendemains,
Chiffrer le prix des maladies,
Dire la longueur du chemin,
Aider la mémoire étourdie.

Celui qui le fit, il est fort ;
Mais est-il vivant ? est-il mort ?
Voyage-t-il parmi les astres ?

Cet instrument ébouriffant
Amuse les petits enfants
Mais n’annonce pas les désastres.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Remembrance du pavot

Message par Cochonfucius le Mar 8 Jan 2019 - 10:18



Voir le pavot de mai, quel plaisir pour les yeux !
C’est lui qui bien souvent a fleuri ces parages ;
Aux légers papillons il donne du courage
En faisant resplendir la lumière des cieux.

Je m’attends chaque année à le voir en ces lieux ;
Mais sait-on si c’est lui, ou peut-être un mirage,
Un songe du matin, le reflet d’un ombrage,
Un clin d’oeil de Satan, une farce de Dieu ?

Le pavot, de cela, ne se tourmente guère,
Sans recours aux humains il trouve ses repères,
Très heureux d’être ici, comme un prince charmant.

Pour maître je te prends, coquelicot fragile
Ornant de ton éclat l’austère sol d’argile ;
Et dans le plein hiver, je te vois en dormant.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Chat de pourpre

Message par Cochonfucius le Mer 9 Jan 2019 - 11:09



Ce chat, quel animal discret !
Sa solitude, il la préfère,
Il aime surtout ne rien faire,
Jamais un jeu ne le distrait.

Est-il détenteur de secrets ?
Est-il le gardien d’un mystère ?
Comment ferai-je pour lui plaire,
Je l’ignore, à mon grand regret.

Mais sur lui je veux bien écrire,
Bien que ne sachant trop que dire ;
Il me réchauffe dans le froid.

Félin songeur, sa vie fut belle,
Autant que je me le rappelle,
J’aimerais être un chat, je crois.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Antitortue

Message par Cochonfucius le Jeu 10 Jan 2019 - 9:36



L’antitortue, un être lent
Mais qui survit sans assistance,
Se traîne dans le désert blanc
Tout en marmonnant des sentences.

Le désert n’est jamais brûlant ;
On y trouve un peu de pitance,
Il suffit d’avoir de bons plans
Et de franchir quelques distances.

Le désert est même un peu froid,
Ou tout au moins, il l’est pour moi ;
Si j’y vais, j’ai le corps qui tremble.

Or, cette antitortue s’en fout ;
Elle et ses copains se rassemblent
Pour bavarder, pour boire un coup.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

La nef et l’antinef

Message par Cochonfucius le Ven 11 Jan 2019 - 10:16



De nef et d’antinef les couleurs sont les mêmes ;
Et pour les propulser, faisant le même effort,
On peut voir manoeuvrer le corps et l’anticorps ;
Le monde et l’antimonde ont les mêmes problèmes.

Or, ces deux bateliers se gardent des extrêmes
Délaissant les trésors et les antitrésors ;
Aucun des deux ne craint la mort, ni l’antimort,
Aucun des deux ne vise un triomphe suprême.

Nous n’avons pas ici des frères criminels,
Pas besoin de police ou de juge éternel,
Ce cours d’eau n’est témoin, jamais, de leur souffrance.

Car le destin ressemble à son antidestin,
Et je ne trouve pas entre eux de différence,
Pas plus qu’entre le soir et le petit matin.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sainte Ambisirène

Message par Cochonfucius le Sam 12 Jan 2019 - 10:56



La blonde ambisirène, on l’a déclarée sainte
Et patronne de Brest, par la grâce de Dieu.
Par tous ceux qui sur elle ont pu poser les yeux
Fut en mots amoureux sa présence dépeinte;

Je sais que des marins rêvent de son étreinte,
Ainsi que les patrons de certains mauvais lieux ;
Je sais qu’elle l’ignore, et vraiment, c’est tant mieux,
Sa quotidienne joie n’en sera pas éteinte.

Quel temple abritera la sainte que voilà ?
Peut-être seulement la nef de l’Au-delà
En laquelle parfois les pauvres morts espèrent.

Si sur elle un démon braque son regard lourd,
Elle ne peut savoir que c’est signe d’amour,
Son coeur ne brûle point, sinon pour Dieu le Père.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Mouche ermite

Message par Cochonfucius le Dim 13 Jan 2019 - 10:37



Que de sagesse elle eut, la mouche solitaire !
Je la vois immobile et priant saintement
Par céleste vertu, car le Ciel justement
En a, dit-on, pourvu cette âme débonnaire.

Nul arôme gourmand ne la viendra distraire,
Sa timide oraison lui prend un long moment ;
Je ne vais pourtant pas vous en faire un roman,
Je sais d’autres sujets qui pourraient mieux vous plaire.

Je sais aussi parler de châteaux, de vaisseaux,
Du zèbre galopant, des poissons du ruisseau,
De Roncevaux où tant de preux se rassemblèrent…

Mais je veux te chanter, mouche sans cruauté
Qui du vaste Univers exaltes la beauté,
Et le pouvoir des dieux qui tes désirs comblèrent.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Pichets de gueules

Message par Cochonfucius le Lun 14 Jan 2019 - 10:21



Douze joyeux buveurs attablés dans la salle,
Savourant des boissons qui semblent à leur goût,
Admirant la serveuse et ses longs cheveux roux,
La douce tavernière, admirable vestale.

Les pichets semblent dire «Allons, buvons un coup,
Mais n’allons pas jusqu’à l’ivresse générale.»
Les beaux tire-bouchons présentent leur spirale,
L’après-midi s’avance et le vin se fait doux.

Des poèmes sans suite ont traversé nos lèvres,
Composés sans clameur, sans recherche et sans fièvre,
Ils demandent de l’encre, et non de la sueur.

Les pichets rafraîchis se vident en cadence,
Le soleil vespéral n’est plus qu’une lueur,
La fumée du tabac se fait un peu plus dense.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Marquis picrocholin

Message par Cochonfucius le Mar 15 Jan 2019 - 10:45



Il se dit grand seigneur, mais je crois qu’il se vante ;
C’est juste une apparence, un air qu’il se donna.
Ce titre de marquis qu’on lui abandonna
Est d’un pauvre terroir que le mistral évente.

Son coeur est timoré, son âme est peu savante ;
Son précepteur, dit-on, souvent le sermonna
Et d’un grand bonnet d’âne aussi le couronna,
Son attention toujours est un peu dérivante.

Ses vêtements non plus ne sont pas d’un grand prix,
De nombreux chroniqueurs ont sur la chose écrit
Qui connurent cet homme et qui nous informèrent.

Il est très éloigné de la faveur du roi,
Mais il en tire orgueil, grand seigneur qu’il se croit,
En dépit des leçons de son aimable mère.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Oiseau du Précurseur

Message par Cochonfucius le Mer 16 Jan 2019 - 10:18



« Dans le désert sont les mystères »
Se disait le diable ébahi ;
Il n’est pas maître en ce pays,
Ce magicien rudimentaire.

Compagne du prophète austère,
Colombe à l’esprit dégourdi,
Ouvriras-tu le paradis
Aux habitants de cette Terre ?

Celui qui te tient sur sa main
Peut nous en montrer le chemin,
L’ermite Jean, l’homme sans haine.

Avec ton ami le corbeau,
Tu nous délivres du tombeau,
Colombe à la voix de sirène.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Corvusromulus et Remuscorvus

Message par Cochonfucius le Jeu 17 Jan 2019 - 11:03



Chacun des deux voudrait gouverner l’étendue
Qui va depuis la mer jusqu’aux vastes plateaux ;
Les voici s’affrontant, par temps froid, par temps chaud,
En des imprécations par le peuple entendues ;

Chacun des deux voudrait des armes inconnues,
Afin de l’emporter, sur la terre ou sur l’eau ;
Les peintres en feraient de merveilleux tableaux
Avec leurs gros pinceaux et leurs brosses menues.

Aucun des deux, pourtant, n’est pour l’autre un danger,
Ne sachant point combattre, ils ne font que songer
Et la paix se maintient, sans gloire, sans surprise.

Leurs courageux soldats, on les trouve au comptoir,
Qui boivent lentement dans la fraîcheur du soir,
C’est la spécialité qu’ils ont vraiment apprise.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Monseigneur le Chat

Message par Cochonfucius le Ven 18 Jan 2019 - 10:55



Il ne s’agite point, je crois qu’il a raison ;
Jadis il s’amusait avec un fil de laine,
Il parcourait la rue, il explorait la plaine
Où paissent les brebis à la fine toison.

Mais ce fut autrefois, en sa jeune saison ;
Il ne pratique plus ces activités vaines,
Préférant cultiver sa réserve hautaine,
Dormir autant qu’il veut, régner sur ma maison.

Tant mieux pour vous, souris ! Heureuses d’être au monde,
Vous menez votre vie périlleuse et féconde
Sans craindre désormais le félin désarmé.

Au-dessus du jardin, j’entends gronder l’orage
Et les petits oiseaux ont quitté ces parages ;
Le chat fuit cet endroit qu’il avait tant aimé.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Lapinot de chez Trondheim

Message par Cochonfucius le Sam 19 Jan 2019 - 10:46



Quand il quitte ce monde, un tas de gens s’émeuvent ;
Il revient à la vie dans un album récent,
Ce qui rend son destin vraiment intéressant
Mais l’on ne nous dit pas ce que devient sa veuve.

D’un monde parallèle il semble être une preuve
Ou d’un embranchement dans le décours du temps ;
Un premier résultat, ses lecteurs sont contents
De lui voir étrenner une aventure neuve.

Messire Lapinot n’est point un mec banal,
Entre deux univers il découvre un canal ;
L’avant-dernier album n’est pas son chant du cygne.

De toutes les leçons que ce lapin m’apprit,
Laquelle m’a donc vu plus perplexe, et surpris ?
C’est de Patagonie les carottes insignes.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Ambicoq d’azur

Message par Cochonfucius le Dim 20 Jan 2019 - 10:42



C’est l’ambicoq d’azur, sa prose est enivrante,
La fine poule blanche en tire volupté ;
Il a bon caractère et robuste santé,
Puis il sait raconter des histoires marrantes.

Ce monde est, semble-t-il, conforme à ses attentes ;
Il a de la prestance et de l’autorité,
Le poulailler lui laisse un peu de liberté,
La faisane, elle-même, est assez peu distante.

Il mange du maïs, il mange quelques vers,
Il ne se force pas pour les légumes verts,
Il use de son charme auprès des nobles dames ;

Il apprend des sonnets, mais plutôt rarement,
Avant de s’endormir, il les dit, doucement,
Ainsi qu’un musicien qui révise ses gammes.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Arbre et vent se caressent

Message par Cochonfucius le Lun 21 Jan 2019 - 11:15



Qui sait où sont les racines du vent ?
D'où vient sa vie ? Du ciel ou de la terre ?
L'arbre cherchait la clef de ce mystère,
Aimant cet être invisible et vivant.

Mais lui, le vent, se demandait souvent
Comment peut vivre un arbre solitaire,
Presque toujours occupé à se taire...
Que contenait ce silence éprouvant ?

L'arbre et le vent, de leurs mots poétiques,
Ont tissé leur dialogue fantastique ;
Et mon sonnet ne sait pas l'imiter.

On dit qu'après le coucher du soleil
Ils ont goûté un plaisir sans pareil...
Mais dans un temps quelque peu limité.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26667
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 34 sur 36 Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35, 36  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum