Avec mes mots

4 participants

Aller en bas

Avec mes mots Empty Avec mes mots

Message par Danièle Mar 31 Oct 2017 - 10:50

Les personnages de la Bible sont pour moi de belles sources d’inspiration. Je me projette dans le temps, je les regarde vivre et écoute ce qui bouge en moi alors, et puis… je raconte : avec mes mots, à ma manière.

Et même s'il est possible que je prenne des libertés quant à la réalité émotionnelle de l'expérience vécue par les personnes dont parle le texte biblique, j'essaie de rester néanmoins fidèle à celui-ci dans son contexte.

Voici une "Nouvelle" qui relate comment la femme courbée de Luc 13 aurait pu vivre cet évènement un jour de Shabbat, alors qu’elle ne s’y attendait certainement pas.


COURBÉE

Année après année, sa vie s’était fanée.
Elle vivait courbée, les yeux sur la poussière que soulevaient les pieds de ceux qui allaient et venaient.
Lever et tourner la tête lui faisaient mal. Se redresser, même un tout petit peu, lui était impossible.

La plupart du temps, elle reconnaissait les gens à leurs voix, ne voyant que rarement et seulement le visage de celui qui se baissait. Peu s'y incitaient.

Il faisait chaud, c’était Shabbat, et s’appuyant sur son bâton, elle se hâtait autant qu’elle le pouvait, vers la Synagogue qui l’accueillerait dans la fraîcheur de sa pénombre et de ses pierres ancestrales.

Rien ni personne n’avait jamais pu la dissuader d’y monter. Pas même la douleur qui, sans cesse, lui taraudait le dos.

Elle entra et fût accueillie par la rumeur étouffée de la foule, et la voix du jeune Rabbi, calme, posée, ferme. Elle reconnut également celle, agitée, du chef de la synagogue.
Un moment elle fut tentée d’approcher, d’écouter, mais bien vite elle renonça. Ce n’était pas la première fois que ce jeune Rabbi s’achoppait à la hargne de ce pharisien, elle ne voulait pas lui donner l’occasion de s’en prendre à elle.

D’ailleurs, elle ce qu’elle voulait, c’était un peu de fraîcheur, un peu de repos, et une énième fois, se tenir là, devant l’Eternel, avec cette question : "pourquoi Dieu ne lui avait-Il jamais accordé ce que la prière de Salomon demandait une fois le Temple construit ?" …Si un homme, si même tout ton peuple fait entendre des prières et des supplications, et que chacun reconnaisse la plaie de son cœur, et étende les mains vers cette maison, exauce-le des cieux… pardonne… agis… rend à chacun selon ses voies car toi seul connais le cœur de tous les enfants des hommes.    

"Si Dieu connait le cœur de tous les enfants des hommes, à combien plus forte raison se doit-Il de répondre à cette question", se dit-elle encore !
"Il devait bien savoir ce qui en était du sien…
En connaître tous les recoins, le moindre de ses soupirs, de ses larmes, de ses attentes…"

"Dix-huit ans qu’elle vivait courbée…

En ce qui la concernait, elle avait eu le temps de prendre la mesure de ce que signifiait le mot poussière !
Ses yeux, constamment cloués au sol, en éprouvaient  l’irritation.
Et sa bouche : le goût ; son nez : l’odeur…

Elle ne comprenait pas pourquoi la poussière devait être son seul et unique horizon. Qu’avait-elle donc bien pu faire pour en être réduite à n’avoir sous les yeux que le rappel incessant de sa fin sans plus jamais vraiment jouir du jour de sa naissance ?"

Elle ne les avait pas entendu s’approcher, et elle en était là de ses pensées lorsqu’elle sentit qu’on la touchait… Alors que quelque chose cédait dans son dos, elle entendit le jeune Rabbi dire :
- femme tu es délivrée de ton infirmité.

Le soulagement fut immédiat, stupéfaite, elle sentit qu’elle pouvait se redresser.  
Elle inspira brutalement, eut un sanglot audible, et levant la tête et les yeux vers la voûte de la synagogue sans plus ressentir aucune douleur, balbutia d’une voix rauque et hésitante cette prière qui l'avait si souvent retenue en otage dans l'ironie de son cœur, mais qui soudain, trouvait un chemin pour se dire :
- Mon être s’inclinait dans la poussière… mon ventre collait à la terre, mais Toi IHVH/Adonaï Tu t’es levé… et debout pour moi, Tu n’as jamais voilé tes faces !... Tu n’as pas méprisé, ni oublié mon humiliation. Aujourd’hui je comprends que Tu ne m’as jamais négligée, et je Te célèbre D.ieu, Elohaï gardien et délivrance de mon âme…

Mais la voix indignée du chef de la synagogue couvrit la sienne :

- Il y a six jours pour travailler, venez  vous faire guérir ces jours-là,  et non pas le jour du  Shabbat !

Elle entendit ce reproche, baissa les yeux sur son visage, le regarda dans les yeux, mais ce qu’elle y vit lui fit peur et baisser les siens. Elle sut que ce reproche, plutôt qu’à elle et à la foule, s’adressait au jeune Rabbi. De manière détournée, il lui faisait savoir à quel point il était mécontent des libertés qu’Il prenait les jours de Shabbat.

- Hypocrites, lui répondit ce jeune Seigneur, est-ce que chacun de vous ne détache pas de l’écurie son bœuf ou son âne pour le mener boire, même ce jour-là ? Cette femme, fille d’Abraham que Satan tenait liée depuis dix-huit ans, ne fallait-il pas la délivrer de cette chaîne justement le jour du Shabbat ?

Cette réponse la fit à nouveau inspirer brutalement et trembler ! Elle et la foule comprirent alors que ce que leur cœur savait de tout temps mais craignait de croire, venait d’être confirmé : le Shabbat avait été donné à l’homme par amour, pour son repos et son recueillement, l’homme n’avait pas été créé pour le Shabbat.

Le Shabbat c’était la paix de l’être, la tranquillité de l’esprit, l’accueil du mystère incroyable de la présence de Dieu au cœur du monde… La joie paisible de se savoir aimé de Lui… quand bien même ce qui s’opposait à cet amour avait pu la tenir liée à la poussière pendant dix-huit ans !

Les chefs religieux de son peuple en avaient fait une loi de contrainte si incroyablement rigide qu’eux-mêmes étaient incapables de l’appliquer entièrement : en effet, il fallait bien donner à boire aux bêtes ! Même ce jour-là !

Pourquoi ne comprenaient-ils pas que ce qu’ils faisaient pour l’animal, Dieu ne le refusait pas à un homme, mais voulait le voir vivre entre eux, en eux et pour eux ?

Leur enseignement, d'autre part, ne portait-il pas aussi sur le fait que l’homme avait été créé à l’image de Dieu ?

"Par conséquent, pensa-t-elle, tout ce qu’un homme fait de bien dans le monde, même dans ses gestes les plus ordinaires, participe à ce miracle permanent qu’est Son amour pour la création toute entière."

Elle redescendit chez elle emplie de reconnaissance,  contemplant le ciel au soleil couchant, ayant oublié le visage haineux du chef de la synagogue et jusqu’à la plus petite contrariété comme aux plus grandes douleurs de ces dix-huit dernières années. Elle ne vit même plus la poussière que soulevaient les pieds de ceux qui redescendaient aussi.  

...En quittant la synagogue, elle avait machinalement repris son bâton , elle s’en avisa, le regarda, fût tentée de le laisser là, puis soudain éclatant de rire, elle l’éleva vers le ciel, y traça de belles arabesque, et chanta :…

Hava neranenah !
Hava neranenah !
Hava neranenah venis'mekha
!

...en esquissant quelques pas de danse.

Ceux qui la connaissait sourirent, les autres pressèrent le pas.

... --- ...

Un peu en deçà, assis sur son manteau, Barthimée fils de Timée, releva la tête...
Danièle
Danièle
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 14/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Avec mes mots Empty Re: Avec mes mots

Message par Bulle Mar 31 Oct 2017 - 15:22

Beau texte Danièle ! Qui occulte volontairement la parabole ?

« La Femme courbée est un miracle de Jésus qui se veut aussi parabole envers le pêcheur. C'est en fait l'image de l'humain qui doit éviter les penchants matériels, et, ainsi se redresser pour suivre le Christ » (WP)

_________________
Hello Invité !  Le Avec mes mots Quizzv10 du 01 juin 2022 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 52402
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Avec mes mots Empty Re: Avec mes mots

Message par Danièle Mar 31 Oct 2017 - 19:18

Bulle a écrit:Beau texte Danièle !

Merci !


Qui occulte volontairement la parabole ?

Je ne savais pas que ce miracle avait été interprété de cette manière... Je suis allée lire : quelle horreur !!!

Cette vision des choses me dérange profondément ! Lire l’Evangile de ce point de vue donne juste envie de fuir...
Danièle
Danièle
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 14/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Avec mes mots Empty Re: Avec mes mots

Message par Bulle Mer 1 Nov 2017 - 16:22

Ce passage n'existe que chez Luc. Mais ce passage est tout à fait du style lucanien (donc pas un ajout tardif).
Le but du texte me semble pour ma part plus une critique de l'enseignement des légistes pharisiens fait dans la synagogue et comparant la guérison de quelqu'un à un travail. Il y a d'ailleurs un passage qui suit chez Luc et que l'on retrouve cette fois tant chez Matthieu que chez Marc qui utilise le même argument, c'est la guérison d'un hydropique un jour de sabbat.
Tu sais on peut aussi rapprocher ce passage de Matthieu "« Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous payez la dîme de la menthe, de l'aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité: c'est là ce qu'il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses. » (Matthieu 23:23) ...
Et du coup ce n'est pas si "effrayant que ça" si ? sourire  C'est peut-être de ces orthodoxes là dont la petite dame est guérie/déliée !
C'est aussi l'occasion de voir monter la colère des pharisiens contre Jésus qui les dérange, critiquant les commandements (il y en avait plus de 600 si mes souvenirs sont bons) des "spécialistes de le loi) trop orthodoxes et contraignants.

_________________
Hello Invité !  Le Avec mes mots Quizzv10 du 01 juin 2022 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 52402
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Avec mes mots Empty Re: Avec mes mots

Message par Danièle Jeu 2 Nov 2017 - 8:55

bulle a écrit:Ce passage n'existe que chez Luc. Mais ce passage est tout à fait du style lucanien (donc pas un ajout tardif).

Merci pour ce renseignement Bulle. Quand à moi c’est typiquement le genre de questions que je ne creuse jamais. Je n’en ai pas le temps je crois... Ce qui me presse dans les textes c’est d’y trouver la vie et de quoi vivre... un écho susceptible de me renvoyer à moi-même : « Que ressens-tu ? Es-tu d’accord avec ce que tu lis ? Comment cela résonne-t-il en toi ? » Etc.

Tu sais on peut aussi rapprocher ce passage de Matthieu "« Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous payez la dîme de la menthe, de l'aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité: c'est là ce qu'il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses. » (Matthieu 23:23) ...

Oui. Absolument. Les évangélistes, d’une manière ou d’une autre, n’ont jamais cessés de relater l’opposition qu’il y avait entre les pharisiens et Jésus.


Et du coup ce n'est pas si "effrayant que ça" si ?


Ce que je trouve effrayant et extrêmement dommageable pour les gens qui croyaient en Dieu, c’est cet enseignement pernicieux que des religieux en mal de pouvoir ont brandis comme des vérités dernières, relaté  en quelques petits mots sur WP.

C'est peut-être de ces orthodoxes là dont la petite dame est guérie/déliée !

Également. Il faut l’espérer. Mais ça n’a pas dû être simple la vie pour ces gens guéris aux yeux de tous une fois le Christ parti... Il y a certainement eu pas mal d’excommunions

C'est aussi l'occasion de voir monter la colère des pharisiens contre Jésus qui les dérange, critiquant les commandements (il y en avait plus de 600 si mes souvenirs sont bons) des "spécialistes de le loi) trop orthodoxes et contraignants.

J’ai entendu dire quelque chose comme 613 ! Oubiant allègrement au final, le seul qui était vraiment important ! Marc 12,28-34
Danièle
Danièle
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 14/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Avec mes mots Empty Re: Avec mes mots

Message par Cochonfucius Jeu 2 Nov 2017 - 9:32

תרי"ג מצוות
613 commandements ;

https://fr.wikipedia.org/wiki/613_Commandements

Rabbi Simlaï a dit : 613 commandements furent donnés à Moïse, 365 "tu ne feras pas", égales au nombre de jours dans l'année solaire, et 248 "tu feras", correspondant aux membres du corps.

Vint David qui les réduisit à 11, ainsi qu'il est dit :
«Éternel, qui séjournera dans Ta tente ?
Qui demeurera sur Ta montagne sainte ?
— 1.Celui qui marche dans l'intégrité
2. qui pratique la justice et
3. qui dit la vérité selon son cœur
4. Il ne calomnie point avec sa langue,
5. il ne fait point de mal à son semblable, et
6. il ne jette point l'opprobre sur son prochain.
7. Il regarde avec dédain celui qui est méprisable, mais
8. il honore ceux qui craignent l'Éternel ;
9. il ne se rétracte point, s'il fait un serment à son préjudice
10. Il n'exige point d'intérêt de son argent, et
11. il n'accepte point de don contre l'innocent» (Psaumes 15:1-5)

Vint Isaïe qui les réduisit à six, ainsi qu'il est dit :
«[Qui de nous peut demeurer près d'un feu dévorant ? …]
1. Celui qui marche dans la justice, et
2. qui parle selon la droiture,
3. qui méprise un gain acquis par extorsion,
4. qui secoue les mains pour ne pas accepter un présent,
5. qui ferme l'oreille pour ne pas entendre des propos infamants, et
6. qui se bande les yeux pour ne pas voir le mal» (Isaïe 33:15)

Vint Michée qui les réduisit à trois, ainsi qu'il est dit :
«Et ce que l'Éternel demande de toi, ô mortel, c'est
1. que tu pratiques la justice,
2. que tu aimes la miséricorde, et
3. que tu marches humblement avec ton Dieu» (Michée 6:8)


Vint encore une fois Isaïe qui les réduisit à deux, ainsi qu'il est dit : «Ainsi parle l'Éternel : Observez ce qui est droit, et pratiquez ce qui est juste» (Isaïe 56:1)

Vint Amos qui les réduisit à un, ainsi qu'il est dit : «Car ainsi parle l'Éternel à la maison d'Israël : Cherchez-moi, et vous vivrez » (Amos 5:4)

Mais c'est Habacuc qui les a tous fondés sur un seul principe: «Le juste vivra par sa foi.» (Hab. 2:4) Talmud de Babylone, traité Makkot, 23b)

Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 33259
Age : 67
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Avec mes mots Empty Re: Avec mes mots

Message par Bulle Jeu 2 Nov 2017 - 16:26

Observez ce qui est droit, et pratiquez ce qui est juste (Isaïe 56:1)
... me semble un bon résumé.
Seulement voilà : ce qui est droit aujourd'hui ne le sera pas forcément demain... Et ça marche aussi avec hier/aujourd'hui...

_________________
Hello Invité !  Le Avec mes mots Quizzv10 du 01 juin 2022 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 52402
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Avec mes mots Empty Re: Avec mes mots

Message par Cochonfucius Ven 3 Nov 2017 - 9:29

Les 613, l'intégrale (en anglais facile) :

Spoiler:
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 33259
Age : 67
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Avec mes mots Empty Re: Avec mes mots

Message par Bulle Ven 3 Nov 2017 - 9:38

En français ça donne ça : (source)
Spoiler:

_________________
Hello Invité !  Le Avec mes mots Quizzv10 du 01 juin 2022 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 52402
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Avec mes mots Empty Re: Avec mes mots

Message par Cochonfucius Ven 3 Nov 2017 - 9:46

Bien vu, je n'avais pas repéré la partie francophone du site.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 33259
Age : 67
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Avec mes mots Empty Re: Avec mes mots

Message par Danièle Ven 3 Nov 2017 - 13:16

Avec mes mots F-0-0131 Bulle... Cochonfucius...

Vous êtes... fous !!!!! Avec mes mots F-0-073 Non, mais c'est dit gentiment, hein !! N'allez pas vous fâcher ! mdr
Danièle
Danièle
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 14/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Avec mes mots Empty Re: Avec mes mots

Message par Danièle Ven 3 Nov 2017 - 15:08

"Il sauta sur ses pieds, rejeta son manteau et alla vers Jésus..." Marc 10,50



LE MANTEAU

C'était un manteau
Couverture pour ses os
Oreiller de minuit
Pour sa tête un appui

C'était son manteau
Sa seconde peau
Tous les jours sur son dos
Même les jours de grand beau

Ce manteau
Qui tenait chaud
Au plus froid de l'hiver
Quand en secret, il appelait sa mère

Les jours où pleurait le malheur
Et qu'il neigeait dans son cœur

C'était sa maison
Son compagnon
Son identité
Lui tenant lieu de fierté

Il l'étalait au sol
Y récoltait ses oboles

Et quand le ciel devenait d'airain
Et pleurait son chagrin
Il le serrait autour de lui
Tenait tête à la pluie

Mais quand sur le chemin
Paru Celui qui venait de loin
D'un brusque mouvement d'épaule
Sans qu'aucun remord ne le frôle
Il rejeta son manteau
Comme on rejette un fardeau

Cet homme qui savait les naissances
Et de leurs noms connaissait la puissance

Cet aveugle mendiant

Homme bruyant
Se défendant

Barthimée
Fils de Timée
De ses pieds nus
Courut
Vers la Vie qui l'appelait
Vers la guérison qui l'attendait

Lorsqu'il revint sur ses pas
Et qu'il vit son manteau jeté là
Il le prit et le roula
Sur la pierre le posa
Longuement le regarda
Et, pour rejoindre ce fils de Roi
…Le laissa là !

Danièle
Danièle
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 14/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Avec mes mots Empty Re: Avec mes mots

Message par Mephisto Sam 4 Nov 2017 - 13:15

Bulle a écrit:Observez ce qui est droit, et pratiquez ce qui est juste (Isaïe 56:1)
... me semble un bon résumé.
Seulement voilà : ce qui est droit aujourd'hui ne le sera pas forcément demain... Et ça marche aussi avec hier/aujourd'hui...
C'est tout-à-fait vrai, les réveils passent et ce principe s'efface... clown

Mephisto
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1987
Localisation : SO
Identité métaphysique : post-métaphysique
Humeur : on s'en fout
Date d'inscription : 23/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum