Cent ans et les poésies opportunes

Page 7 sur 18 Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 12 ... 18  Suivant

Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Jeu 28 Nov 2019 - 11:26

Eclipses géométriques…

-----

Deux aiguilles chipies
se sont figées au milieu de nul part…

Poésie blanche

Blanc,
Blanc comme les nuages blancs.
Blanc comme la neige immaculée.
Blanc comme un moine au repos.

Poésie grise

Noir,
Noir comme le contraire du jour.
Noire, la fourrure de la panthère.
Noir du dessous de la terre.

Chipi chipi cailloula…
Quelle est cette couleur ?
Chipi chipi cailloula…

Blanc,
Blanc comme le contraire de la nuit.
Blanc, la laine du mouton blanc.
Blanc du dessus de la terre à midi.

Poésie noire

Noir,
Noir comme un tissus noir,
Noir comme la lave refroidie,
Noir comme un moine éveillé.

Il n’est pas né
L’imbécile instant sis au milieu de nul part…
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Dim 1 Déc 2019 - 12:51

Tout prévu…

Un zoologiste étudiait le comportement d’une souris.
Il l’avait   pour   ce faire   placée   dans   un   couloir.
Des morceaux   de   fromage   jalonnaient   le chemin
au bout   duquel   se trouvait    l’inévitable punition.
L’homme   avait   tout prévu,    la souris ne pouvait
se soustraire à son destin,   ce qu’elle ne chercha pas
à faire d’ailleurs,    courant à   sa perte   sans l’ombre
d’une hésitation.
Le scientifique fit l’expérience plusieurs fois, mais le
comportement    de    l’animal    ne    changea   pas.
Donnant   parole    à  la souris,  de  cette expérience il
conclura :   « Cette    punition   est   peu   de chose, ce
fromage est exquis. »
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Lun 2 Déc 2019 - 12:02

Course au passé…

Cet exégète a pour ancêtre
Un être bien singulier.
On dit qu’à toute époque,
Nos héros bien aimés
En firent la rencontre
Et durent l’affronter.

De cet ancêtre, notre exégète
A hérité d’un masque rouge.
Pour passer le temps,
Chose aussi lui semble utile,
Il ne dédaigne pas parfois
L’agiter au nez des passants.

D’une précision toute scientifique,
Dans son grand livre doré,
Où se trouve barré
Ce qu’il ne reste plus à faire,
Se découvre l’inventaire
Des réactions des passants.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mar 3 Déc 2019 - 12:53

Ici et là…

Cette journée  est  bien  paisible.
Les   grands   arbres   sont silencieux,
Sur l’étang, on ne voit point de rides.

Une amie me dit pourtant
Qu’un peu plus loin dans le pays,
Eole a regroupé ses troupes.

Toujours est-il qu’ici,
De ce côté de la frontière,
Le Dieu s’est gentiment endormi.

L’oiseau écailleux le préfère vaillant.
Ne trouvant pas ici son bien aimé,
Il quittera son arbre et volera plus au Nord.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mer 4 Déc 2019 - 20:48

Les bonbons…

Le petit garçon vit trois bonbons.

Le bleu lui évoqua un ciel d’été,

Le vert avait la douceur d’un pré,

Le jaune n’irradiait pas moins que le soleil.

Comme il ne savait lequel choisir,

Que ses yeux étaient satisfaits,

Il enfourcha son grand vélo,

Et décolla pour Sidney.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Jeu 5 Déc 2019 - 12:55

C’est un vieux triptyque,
Il trône au Grand Palais.
De nombreux curieux affluent,
Qui désirent le contempler.

A gauche, on aperçoit une colline ;
Au centre, occupé à jouer, un enfant ;
A droite, c’est une danse,
Qui semble être celle de Lucifer.

Sur cette oeuvre anonyme,
L’oeil ne sait où s’arrêter,
Il la balayera d’un côté et de l’autre,
Sortant de là tout étourdit.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Ven 6 Déc 2019 - 14:53

L’autre moitié de mon âme…

Elle me parle d’un refuge
Qui se trouverait au milieu d’un désert
Peuplé de sympathiques spectres,
Dont l’histoire serait très ancienne.

Ces spectres bavards
Connaissent bien le principe du récit,
Ils disent que des files colorés
Dépassent toujours du tapis.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Sam 7 Déc 2019 - 13:21

L’obscurité est profonde,
Mais plus sombre est encore mon regard.
Voilà comment la nuit s'est mise à danser.
De cette danse, j’aperçois peu de choses ;
Un morceau de jupon, une main, un pied.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Dim 8 Déc 2019 - 12:04

Ce vieux fantôme traîne ses guêtres au bar.
Il n’a pas le sous pour s’offrir une bière. Le
barman est un brave garçon, il lui sert
de l'eau fraîche à boire.
Un client au comptoir raconte comment il a
fait fortune. Notre fantôme s’intéresse.
Sur le chemin du retour, Il se souviendra d’une
phrase, de celles prononcées par le généreux
client : « Ainsi se forme l’oeuf cosmique, brassé
par le tournoiement de la vibration sonore. »
« Etrange » dit le fantôme, « je dois y réfléchir. »
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Lun 9 Déc 2019 - 12:06

Sans titre…

Le lutin du bois dormant,
Se nourrit de cendres.
Il débusque les lieux
Délaissés par les flammes.

Son compagnon hérisson
Veut l’initier aux saveurs qu’il chérit :
« Araignées, petites baies, limaces,
Je vous en prie, faites le test ! »

Lutin regarde poliment son assiette :
« Tous ces aliments ont l’air délicieux.
 Hélas, je n’ai point de papilles,
Comment en comprendrais-je le goût ? »
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mar 10 Déc 2019 - 14:56

J’ai tant de chose à vous expliquer…

Il y-a d’abord cette barque pour traverser le fleuve,
Souvenez-vous, du côté Ouest de l’autre rive
Se trouve la jolie cabane en bois,
Maisonnette Ingénieusement bâtie par grand-père.

Les enfants vont y jouer chaque week-end.
Ils ont nommé le fleuve : « le passage perdu »
Quant à la cabane qui bientôt s’écroulera,
Elle a été baptisée : « Maison sans idées ».

Dans cette cabane se trouve un coffre,
Il est rempli de  quantité de jouets,
Oui, ce coffre a aussi un nom : « Néant »
Voilà comment les enfants ont appelé cet objet.

Pas très loin de là, se dresse une pierre tombale,
Les enfants s’y retrouvent pour des cérémonies.
Sur cette pierre, il n’y-a strictement rien d’écrit,
Mais chacun sait qui en est le propriétaire.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Ven 20 Déc 2019 - 11:02

Vache reconnaissante...

Cette vache ailée,
Mange à tous les râteliers,
Elle n’a pas essayé encore,
Ceux du père Fernand.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Dim 22 Déc 2019 - 15:22

Une bouteille à la cave…

En petites choses ici,
En petits rien là,
La vie se montre généreuse.
Une goûte, une goûte seulement,
Et voilà le sec devenu mouillé.

Ami, ce vin sera dégusté.
Pour le voir vieillir et se bonifier,
Et révéler tout son arôme,
Attendons demain,
Aujourd’hui,
Savourons notre impatience.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Lun 23 Déc 2019 - 12:02

Le crachoir…

A noël, papa m’a offert un crachoir.
Je suis comme Lucky luck,
Dedans, je crache toute ma salive.
J’ai bien peur pourtant
De ne pas en avoir assez,
Le récipient est grand,
Et je ne suis qu’un enfant.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Lun 23 Déc 2019 - 12:50

Je fais du bruit…

Je ne suis pas obligé
De faire tout ce bruit,
Mais dans ma tête,
Il y-a une voix.
Elle semble désirer
Que je m’essouffle.
Eh bien non !
Je continuerai à crier,
Quitte à dire des insanités.
Quant à elle,
Elle doit tenir sa promesse.
Elle doit se tenir muette,
Jusqu’à mon dernier souffle.

------
Le mot…

Ceci est un mot,
Il tient une place
Dans ce qui est mon contrat.
Avec papa,
Nous n’avons pas discuté de longueur.
Un mot suffit,
A évincer le silence.

------
Pluies éternelles…

Flic, flac
Une goûte,
Puis une autre.
Voilà le sujet.
Il me paraît convenir,
Pour agiter ma langue.

------
Je n’aime pas perdre…

S’il le faut,
Je peux être un idiot
Tiens parlons-en…
Idiot bleu,
Idiot mou,
Idiot de peu,
Idiot qui fait des claquettes.
etc.

-------
Tais-toi !…

Tais-toi, je cause.
Je parle d’une chose
Qui ressemble à une autre chose.
Cette ressemblance
Possède certains aspects.
Je ne les décrirai pas ici,
Mais dans ma prochaine poésie.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Lun 23 Déc 2019 - 13:00

Si tu venais à en douter...

« Qu’as-tu dit ? »
« Rien. »
« Ha bon. »



loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Lun 23 Déc 2019 - 16:14

Quelque part en Italie...

Combien y-a-t’il dans le monde de voitures ?
10, 100, 1000, des millions ?
Celle-ci me semble jolie
Avec sa carrosserie rouge.

Vous avez dit carrosserie rouge ?
Celle de tonton Francesco
N’était-elle pas de la même couleur ?
Si, je me rappelle à présent.

Tonton Francesco, quel farceur !
Et bon danseur avec ça.
Ha ! comme mon pays me manque.
C’est exact, je viens de Capri.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mar 24 Déc 2019 - 8:52

Pouvoir et s'abstenir...

J’aurais pu laisser cet enfant
Mourir à peine né.
Ce n’est pas ce que j’ai fait.
Je l’ai accompagné
Jusqu’à sa vie d’adulte.
Je lui ai donné le sein,
Je l’ai changé, je l’ai aimé.
Non, je ne cherche pas sa reconnaissance,
Cet enfant là fût mon aventure.

Je n’ai pas cherché la facilité,
Plutôt ai-je trouvé en lui ma chance,
Celle de pouvoir m’éprouver par le don,
Chose bien plus jouissive que ne l’aurait été
Un silence victorieux mais avare de pluie.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mar 24 Déc 2019 - 11:09

Le fantôme de chaque demain...

Le temps à présent m’appartient,
La pendule ronronne au salon,
Qui dit oui, qui dit non,
Mais qui pourrait dire
N’importe quoi d’autre.

Et que pourrait-elle dire ?
Elle pourrait dire
Que cet homme
S’est enterré tout seul,
Comme ce pauvre Martin
De la chanson de Brassens.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mer 25 Déc 2019 - 11:40

Eternelle agonie…

Le poète est devenu songeur,
Sa poésie reflète sa passion,
Qui est celle des démons
Avant qu’ils n’aient été crucifiés.

Le souffle court,
Il est cependant plein de courage.
Il décide de retarder sa mort
Pour en contempler le chemin.

Il trouve en celui-ci,
Des râlements et des larmes,
Ce sont ceux d’une bête,
Qu’on aurait pris au piège.

Avec sa plume d’or,
Il enlumine la scène,
Car cette bête accablée,
L’inspire par sa faiblesse.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mer 25 Déc 2019 - 13:16

Après…

Ce livre a l’air passionnant.
Il semble contenir
Quantité d’histoires.
Mythes et légendes
M’ont toujours passionné.
Je le lirai sans doute,
Après celui-ci.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mer 25 Déc 2019 - 16:38

Le dessin magique…

«Cet enfant est merveilleux» dit maman,
«Regardez comme son dessin est beau !»
Les invités sont polis : « Oh oui, comme il est joli ! »
« Savez-vous qu’un tel dessin
« possède un pouvoir hallucinant ?» reprend maman.
« Ha, et lequel ? » demande prudemment un invité.
« Il peut vous immobiliser ! »
Maman approche le dessin des yeux de l’homme.
qui mal à l’aise, se retient de bouger.
« Alors, vous voyez ? » fait maman, « je vous l’avais bien dit ! »
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mer 25 Déc 2019 - 18:39

Le feu rouge en papier mâché…

Les gens n’aiment pas les feux, surtout lorsqu’ils sont rouges.
Ils s’impatientent, ils trépignent, prêts à réprimander les distraits.
Vous allez être surpris, mais les feux dans ma ville ne sont pas
automatisés. Je suis celui qui derrière une console, une console
pleine de boutons, régule le trafic en toute situation. C’est un
pouvoir immense, mais aussi une responsabilité. Ce n’est donc
que la nuit, quand les rues sont presque désertes, que je
m’adonne parfois à ce jeu sadique. Voyez cette voiture, qui
depuis près de six minutes, attend que je lance le signal pour être
libérée. Je me demande : « jusqu’où ira sa patience, quand donc
se mettra-t-elle en infraction ? » Oui, je sais, c’est tout à fait
diabolique, vous le saurez maintenant, je ne suis qu’un salaud.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mer 25 Déc 2019 - 20:12

Le retour du roi…

Cela fait des mois que le roi est parti.
A ses ministres, il a laissé des consignes,
Qui ont été scrupuleusement suivies.

Des lois ont cependant été votées,
Pour renforcer la sécurité du royaume,
Et rendre plus difficile son entrée aux bandits.

Demain est un grand jour, c’est le retour du roi.
Pour préparer la fête qui lui fera honneur,
Tous les habitants se sont réunis.

Impatient d’entendre le discours du monarque,
Qui se tiendra sur la plus haute tour du château,
Chacun se prendra à rêver de la teneur de ses mots.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 7 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mer 25 Déc 2019 - 21:03

Le sens de la contradiction…

A un certain âge, l’enfant dit toujours non.
Cela exaspère ses parents
Qui devront prendre leur mal en patience.
C’est une période où le petit de cette façon se construit,
On ne peut passer outre :
Le père et la mère sont aussi nés de parents,
Ils ont pu jouir d’une patience semblable
A celle dont ils font preuve à présent.

L’enfant peut être cruel,
Cette cruauté, disent les spécialistes,
Est une mine d’or qu’il ne faut pas négliger.
Bien des choses qui seront belles peuvent en émerger.
A ce jour où l’adulte se reconnaît comme un mélange,
Un mariage de beauté et de laideur,
Son seul souci sera d’être lui-même,
Matière paradoxale s’il en est.
loofrg
loofrg
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1790
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 18 Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 12 ... 18  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum