Cent ans et les poésies opportunes

Page 22 sur 40 Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23 ... 31 ... 40  Suivant

Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Jipé Sam 8 Aoû 2020 - 18:12

hs:
S'ils ne te répondent pas, c'est qu'ils n'ont pas envie de le faire, n'insiste pas Nuage...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 28819
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2021 FUCK Covid sa race !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Sam 8 Aoû 2020 - 18:14

hs:
Je n'insiste pas ... je précise ...


De toute façon la réponse est dans les poèmes tombés dernièrement dans les rubriques correspondantes, qui tombent tous les jours ...
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9445
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 9 Aoû 2020 - 12:50

Anti été…

Le monde est une page blanche,
Blanche comme ces collines en été,
Le ciel miroite les pierres et les végétaux,
C’est ici tout ce qu’il y a de plus haut.

Les sentiers se poursuivent à l’infini,
On marche, mais pas pour avancer,
Vivre se perd dans l’effort,
L’être a été déshabillé.

A ce moment de la journée,
On se penche pour écrire,
Par quelques traits,
On dessine le vide de la saison.

On cisèle ses formes,
Qu’on oublie par ailleurs ;
On la resitue dans le temps
Et dans sa ponctuation.

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 20170914200757-77071d08-me
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4238
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 9 Aoû 2020 - 16:05

Solitude bavarde…

J’offre ce moment de solitude
A ce compère de mes pensées,
Qui leur donne consistance,
Ce narrateur de ma vie.

Je lui concède cet instant,
Que j’arrache au soleil,
Aussi à la rivière
Et au vin blanc bu en soirée.

Quand je regarde les collines,
Il me demande ce que je vois,
Grâce à lui je me souviens :
Exister n’est pas anodin.

Je pose par écrit
Cette brève conjoncture,
Cette rencontre fugace
Entre moi et la nature.

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 M
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4238
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 9 Aoû 2020 - 17:30

Qui parle et qui se tais…

L’été il n’y a que soleil,
Et ce au point que le dire est de trop.
Dire de trop fut craint par les sages,
Beaucoup se sont tus,
A l’image de cette saison.

Certains pourtant très habiles,
Ont vanté grandement leurs mérites,
Ils ont parlé d’eux, en ont fait un exemple,
Ils se sont empressés de ne pas le suivre,
Construisant en leur honneur des temples géants.

Temples trop petits néanmoins,
Pour contenir leur silence,
Et bien trop petits aussi,
Comparés à la Terre,
Où allait et retournait chacun de leurs pas.

Je suis moi-même trop bavard,
Pour ne pas en faire une histoire,
Dès que je me retrouve seul,
Les voilà qui m’accompagnent,
Qu’importe d’ailleurs si je mécontente un semblable.

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Forum_Romain_05_2017
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4238
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Lun 10 Aoû 2020 - 13:09

Proposer et disposer…

J’ai entendu ce matin comme un son.
La nécessité semble évidente,
Il s’agit bien de dire d’où il provenait,
Et bien aussi ce qui l’aurait produit.

Mais la chose, bien qu’importante,
Tant le sens exige précision,
Peut rester confortablement muette,
Dans un écrin de soie et d’argent.

Personne n’exige du poète
De se conformer à la raison.
On attendrait plutôt de lui,
De nous sortir de nos maisons.

Il peut aussi, si le cœur lui en dit,
En chanter quelques angles morts,
Exécutés sans bruit par nos routines
Qui ont éteint nos explorations.

Bref, tout lui sera permis,
Sa plume est un merveilleux outil,
Seule l’arrêtera son imagination,
Hélas, plus grande est la liberté, plus grande est la frustration.

Tant de promesses à portée d’esprit,
Tant de caresses à pouvoir se prodiguer,
Seul à une table, on cherche le miracle,
La volonté n’y est pour rien.

C’est comme pour se souvenir d’un rêve,
On se change en réceptacle,
Euréka ! tout ce qui fut de plus haut,
Est arrivé par ce chemin.

Un être passif entend des voix,
Puis il trie, il fait des choix,
A écrire nous sommes deux,
Une langue et une oreille.

A certains mots qui pourraient être précieux,
On interdit l’accès à la page,
Avons-nous tort, avons-nous raison,
Qui donc a formaté ce juge ?

J’admire s’il existe,
Ce poète et son monologue,
Qui parvient à nous charmer,
Sans revenir sur ce qu’il dit.

Ce doit être une colombe,
Difficile à rencontrer,
Je lui confierais bien mon âme,
Et ce, sans hésiter.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4238
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Mar 11 Aoû 2020 - 16:47

Faites vos jeux…

Je suis plutôt content du titre de ce texte, il résume bien la situation dans laquelle je me trouve. Voilà qu’aujourd’hui, j’ai fait un choix. A dire vrai, c’est de là que provient mon désir d’écrire, désir que j’assume parfaitement. Vous voudriez peut-être savoir en quoi ce choix a consisté ? Bien évidemment, je vais vous le dire, mais laissez-moi pour ce faire prendre mon temps.
Je voudrais d’abord vous parler d’un voyage, d’un voyage fait en esprit. A vrai dire il est difficile de le situer, car selon la manière, je peux le considérer comme un allé, ou bien comme un retour. Comme retour, il a habité la première moitié de ma vie. Comme allé, je conçois bien qu’il puisse remplir la seconde, celle-ci me restant à vivre. Revenir était ce que je cherchais, repartir a pris vraiment son sens aujourd’hui lorsque je me suis dit que, tout bien pesé, je préférais le voyage, quitte à chercher inlassablement et illusoirement un but.
Quai-je donc choisi ? Je vais vous le dire. En réalité je pense qu’il s’agit d’un refus. Refus de me fondre avec les arbres, les cailloux, les collines. Ce choix est un anti haïku. Il est ce moment où je dis à Pessoa et à son naturalisme d’aller se rhabiller, et ce, bien que je sois fan de ce poète. Pourquoi ? Parce que j’ai senti que lui et ses semblables, c’est-à-dire tous ceux qui seraient trop mûrs pour se raconter des histoires, j’emploie ici le terme « maturité » dans le sens le plus ironiquement péjoratif qui soit, ont participé à cette action qui fut de me couper la chique. Je pourrais grandement leur en vouloir si je ne l’avais pas retrouvée. Dieu soit loué, ce n’est pas le cas, mais avouons qu’il était moins une.

J’ai choisi ce titre, -Faites vos jeux- pour une simple et bonne raison. Bien sûr que la vie est un jeu, mais soyons plus précis. Jouer, c’est essayer de bien jouer. Dans jouer, il y a un enjeu, il y a la possibilité d’une victoire. Le jeu se situe sur un plan qui lui est propre, il justifie en lui-même nos actions. Aussi, dire que la vie est un jeu peut vouloir dire qu’on choisit l’un de ses plans, c’est-à-dire qu’on choisit en son sein le jeu auquel on veut jouer. Il est évident qu’une démarche telle que celle-ci semble exclure qu’il puisse y avoir un plan unique et inhérent à la vie, à moins évidemment de l’assimiler à cette liberté qui serait la nôtre quant au fait de pouvoir choisir celui qui nous conviendrait le mieux.

J’ai parlé de voyage. Laissez-moi là aussi vous apporter quelques précisions. J’aurais envie de le nommer, « Quête de vérité ». Quand je pense qu’il m’a fallu 47 ans et douze jours pour me débarrasser de cette notion…bref. Voilà mon avis sur la question : imaginez cette quête consistant à chercher la vérité. Elle nous échappe, elle se comporte comme une anguille, elle glisse entre nos doigts. A force on commence à être lassé, ça se comprend. Alors on commence à arrêter de réfléchir. On se fond dans le paysage qui lui-même devient muet. On brule tous ses livres, on disparaît, on s’unifie. Et là, que découvre-t-on ? que cette recherche était vaine. Comme le dise les maîtres zen : Lorsqu’on mange on mange, lorsqu’on dort, on dort. On regarde ces chercheurs de vérité dont on a fait partie avec un regard condescendant : « comme ils sont mignons, comme ils sont naïfs. » Certains nous agacent d’ailleurs un peu.
Sauf que…ce sage silence, cette fusion finissent par devenir intolérables. Passe encore lorsqu’un ami nous rend visite, mais lorsqu’on se retrouve seul, on l’est forcément quand on en est arrivé à cette extrémité, on se met à tourner en rond dans sa cage en quête de distraction. Admettons que ce grand vide soit la vérité, je dis personnellement qu’il n’y a rien à en attendre. Vive l’illusion, vive le rêve, vive cette quête absurde ! A bas les Bouddhas, les Krishnas, les Vishnous, ou bien qu’ils vivent eux aussi, mais au-dessus, en haut, dans le ciel. Qu’on aille toucher le sommet de leur crâne, que l’on retombe ensuite dans la poussière parmi les cloportes ! J’assume.
Voilà donc à quelle indigence m’a conduit la vérité. Merci, très peu pour moi. Je retourne maintenant parmi les divinités, à ma bien aimée schizophrénie, à interroger le ciel et la terre, à dresser ce miroir. Puisque la vérité n’est rien, j’exige de jouer à la mienne.
Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Croixmystique

CROIX - Mystique. Pierre gravée,
premier siècle après J.-C.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4238
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Mar 11 Aoû 2020 - 21:04

Du coton dans du métal…

Entre la naissance et la mort, il y a la vie.
Durant cet intervalle,
Quantité de choses seront faites,
Elles ne pourront plus être remises en question.
Héritier de ces actions,
Le monde que je veux m’appartient.
Je leurs dis non, je leurs dis oui,
Ou bien j’invente :
Par là, je libère mes ancêtres.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4238
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Mar 11 Aoû 2020 - 22:13

Altérité...

Mes propos sont subjectifs,
Avec ce désir qu'ils soient objectifs
Voilà mon erreur je crois,
De bien trop les expliciter.

Mais je ne suis pas dans ton oreille,
Peut-être as-tu des surprises,
J’explique beaucoup,
Mais nous restons étrangers.

Il est possible que je profite,
De cet état de chose,
Je donne, je propose,
Je jouis de mon altérité.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4238
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Mer 12 Aoû 2020 - 16:22

Prétextes à exister…

Que ne rêverais-je pas,
Pour écrire quelques bonnes lignes.
Je m’absente de mes humeurs,
Elles sont d’étranges artistes.

Je les habite de loin,
Comme le ferait un acteur,
Ceci n’est pas mon journal intime,
Je n’y suis que pour une part infime.

Chaque jour au théâtre,
Se joue une pièce différente.
En été elles se transportent
Sur la place de l’église.

Durant ces représentations,
Mon amie m’attend au bistrot,
Elle s’implique bien trop
N’aimant pas la comédie.

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Pers+3
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4238
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Mer 12 Aoû 2020 - 19:06

L’homme veut son déclin…

Ô mon frère, as-tu existé ?
La nature m’a enlevée,
Je me retrouve bon à rien,
Pour ce qui est de te sauver.

Ou est-ce donc toi mon sauveur ?
Ne connais-tu pas le bonheur
A chercher inlassablement,
Et à voir se remplir tes heures ?

Tu ne rencontres pas l’ennui,
Pour toi, au loin, le soleil luit,
A ta vie, cela donne un sens,
Je voudrais ne pas être instruit.

La tristesse est pour moi refuge,
Et mon cynisme est centrifuge,
Je t’en prie, n’atteins pas ton but,
Ris des adeptes du transfuge.

Aux leçons, ferme tes oreilles,
Celle-ci se trouve pareille
A ce qu’à ses maîtres l’on dit,
Ces méchants voleurs de merveilles.

Il n’y a rien à découvrir,
Chercher, il ne faut s’en guérir,
La mort se trouvera là-bas,
Ce que tu souhaites, c’est périr.

Je sais, mes mots ne servent à rien,
Il existe entre nous un lien,
Je voudrais bien pouvoir le rompre,
T’éviter ce froid sibérien.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4238
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Jeu 13 Aoû 2020 - 0:33

Tu sais que tes poèmes loofrg, me font flipper ...
J't'aime moins bien déjà ... quand t'es comme ça ...

Enfin ... tu sais que tu as un ciseaux au fond de l'eau, au cas où ....
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9445
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Jeu 13 Aoû 2020 - 11:14

Le dernier retournement…

Ce sont les collines,
Ce sont les oiseaux,
Ce sont le vent et la pluie,
Et puis le soleil.

« Et donc ? » demande Dōng gē.

Là-dessus, personne ne voulut lui répondre.


Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Charles-lucien-leandre-réflection-dun-sage-chinois-sur-les-événements-de-1914
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4238
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Magnus Jeu 13 Aoû 2020 - 11:21

hs:
Nuage a écrit:Tu sais que tes poèmes loofrg, me font flipper ...
J't'aime moins bien déjà ... quand t'es comme ça ...
Nuage, je crois que tu devrais perdre cette habitude de confondre un poème et son auteur.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 28099
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Jeu 13 Aoû 2020 - 12:00

hs:
Et c'est quoi alors un poème ?
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9445
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Magnus Jeu 13 Aoû 2020 - 18:07

hs:
Mettons que j'écrive un scénario  du style "l'homme à la tronçonneuse" .
Tu me prendras pour un sérial-killer pour la cause ?

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 28099
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Bulle Jeu 13 Aoû 2020 - 18:23

hs:
Je vous invite, pour respecter la poésie de ne faire, lorsque vous êtes sur l'espace poésie d'un auteur, désormais QUE DES COMMENTAIRES EN ALEXANDRINS
Je serais d'ailleurs reconnaissante à Magnus de bien vouloir inclure cette nouvelle contrainte dans la charte ! rire


Dernière édition par Bulle le Ven 14 Aoû 2020 - 17:22, édité 1 fois

_________________
Hello Invité !  Le Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Quizzj10du 01 avril 2021 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 49108
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Jeu 13 Aoû 2020 - 18:34

hs:
Un scénario d'un roman
Ou d'un film,
A l'inverse
D'une poésie,
En narre une histoire
Fictive ou autobiographique
Aux choix ... de compositions ...
Et pour les Alexandrins,
Vous repasserez ....
Ce n'est pas dans mes capacités sourire

Ho ! et je viens par ce poème,
de parler d'un truc vrai qui sort de moi ... sourire

N'empêche loofrg, que des fois tes poèmes
Me font flipper ....
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9445
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Jeu 13 Aoû 2020 - 19:49

hs:
Poème sans alexandrins

En gros pour résumer ...
Si je lis un scénario de type sérial-killer
Dans un roman ou en regardant un film,
Je vais flipper, mais je n'en prends pas
L'auteur pour un sérial-killer.
Je sais dès le départ que c'est un scénario.

Si je lis un poème du type sérial-killer,
Je flippe, et je m'en pose des questions ...
Du style, il parle de lui ? il parle de qui ?
Il parle de quoi ?

Un poème, ce n'est pas comme un roman.

De plus, des poèmes fait en directe,
Evolutifs, ...
Cela en prend une autre dimension,
Que celle d'ouvrir un livre.

Tango ...
Si vous  souhaitez continuer le débat , les hs seront transposés dans le sujet que vous aurez ouvert à cette fin.
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9445
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Ven 14 Aoû 2020 - 13:23

Pour l’ivresse…

Cette poésie est de toujours,
Elle chante de la Nature le sacré,
C’est tout ce qui reste d’un voyage,
Ce n’est pas rien, c’est déjà beaucoup.

Vivre par-là, nous apparait comme un don,
On s’applique à ne pas l’oublier,
On pourrait cependant faire cet ultime geste,
Mais avons-nous vraiment à y gagner ?

Il y a dans ce souvenir de quoi se saouler,
Pour qui aime l’ivresse, celle-ci préserve la santé,
Il n’y a pour cela qu’à faire un pas de biais,
C’est chose aisée, nous en connaissons la méthode.

Un sage a dit un jour :
« Je vous en prie, n’interdisez pas la drogue. »
Lorsqu’on le lui a reproché, il a répondu :
« Si vous êtes contre, venez alors chez moi méditer. »

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Hallucination
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4238
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Ven 14 Aoû 2020 - 20:08

Le Grand Aigle...

Ces mots en sont une plume,
Elle frémit tout en battant le tempo,
Avec lui, toutes les choses ensemble se meuvent,
Même les objets qui nous paraissent immobiles.

Voyez cet homme comme il est maintenant vieux,
Ses rides indiquent ses nombreuses heures de vol,
Absolument tout autour de lui a suivi son âge,
Lui et sa femme fêtent leurs cinquante ans de mariage.

Cette jolie bouilloire qu’il reçue pour dot,
N’a plus sa couleur et son éclat d’autrefois,
Quant aux draps, disons qu’ils ne sont pas neufs,
Et qu’ils n’atteindront pas leur noce de diamant.

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Causes-de-nos-maladies-2
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4238
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Sam 15 Aoû 2020 - 11:18

Le Grand Aigle II …

Les secondes, les heures, les années,
Sont le ciel invisible où vole cet oiseau.
Son bec est une montagne,
Ses ailes sont des roseaux.

Il se meut lentement,
Il peut sembler immobile,
Mais si l’on regarde bien,
Même les pierres planent dans les airs.

Il ne se pose jamais,
Lorsque je m’assois, tranquille,
Je sens la rotation de la Terre
Qui courtise le soleil.

Assis comme je le suis,
Je me déplace sur des mètres temporels,
En écrivant cette poésie,
Je fonce droit vers l’hivers.

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 GlLw61CAqy0omn8fU0jwjPiF_YxG-Lud5bN3Z4-muTJPzT2-niO1hNtiXTD9bxIQxxDZFBdu3zt8cOyk8AAGNPwg
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4238
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 16 Aoû 2020 - 12:17

Le Grand Aigle III …

Au même instant,
La pluie s’est mise à tomber,
Mars a achevé son grand tour,
Quant à moi, j’écris quatre lignes.

Dans un bar de Saint-Cirq Lapopie,
Un homme boit un café.
Plus loin, à Moscou,
Une femme se marie.

A Naples, dans un presbytère,
Une guêpe déguste le miel,
Qui a coulé sur la table
De Monsieur le curé.

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 61771427
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4238
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Dim 16 Aoû 2020 - 13:41

Roue d'engrenage
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9445
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 16 Aoû 2020 - 18:49

L’Etoile dans la nuit…

Cette roue dentée,
Est un principe invisible,
C’est elle qui meut
Toutes les choses qui sont.

Elle entraine avec elle,
Ce petit escargot,
Cette mouche rapide
Et leur interrelation.

Elle tourne sans s’arrêter,
Nous obligeant à danser,
Son rythme est diabolique,
Pour qui rêverait de s’arrêter.

L’adepte Héxié,
En a fait son affaire,
Sur le tempo de l’Univers,
Il aurait tenté de marcher.

Au bout de trente années,
De cette inlassable recherche,
L’Univers et Héxié
Se sont immobilisés.

Ils ne firent ensemble,
Qu’un seul grand corps,
Des ailes leur poussèrent,
Ils volèrent dans la nuit.

Cent ans et les poésies opportunes - Page 22 Maxresdefault
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4238
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 22 sur 40 Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23 ... 31 ... 40  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum