Cent ans et les poésies opportunes

Page 30 sur 31 Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31  Suivant

Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mar 29 Sep 2020 - 9:33

Rien que de plus normal…

C’est comme regarder
Et puis c’est comme entendre
Sans œil, sans oreille
C’est au milieu de la nuit

Tout est calme, silencieux
On se trouve entre deux mondes
Il y a entre eux une faille
C’est là que se passe l’action

C’est comme partir
Comme revenir
Avec un vieux grimoire
Patauger dans l’eau

Elle est agitée
Par un grand gyrophare
On peut deviner
Le pin-pon d’une vague

Ici tout est permis
On ouvre le ciel
On ferme la pluie
On part sur le coup de minuit

On donne rendez-vous
A Madame Balasko
On lui offre un bouquet de tables
On lui dit qu’elle devrait moins fumer
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mar 29 Sep 2020 - 14:51

Demi-sommeil…

Il y a dans cette couleur originelle
Toutes les possibilités du monde
D’un monde même qui nous serait inconnu
Celui des singes-sauterelles, des ours-éléphants

Ces animaux insolites ne nous servent seulement
Qu’a essayer d’évoquer de lointaines frontières
Au-delà il n’existe pas de mots, pas de grammaire
On les franchit parfois à l’orée du sommeil

Par un assemblage biscornu d’objets oniriques
Tantôt existants tantôt n’existant pas
Une cohérence déconcertante semble se reformer
Elle fait trembler mon intelligence

Entre jour et nuit ces entités se balancent
Elles peuvent sombrer pour toujours
Ou bien rejaillir, se cherchant un passage
Ouvrir notre esprit en retardant le repos

Il m’arrive de trouver dans ces vastes contrées
Des principes, des lois qui me font douter
Qui éveillent des soupçons sur ma raison
Mais qui à la fois me font comprendre qu’elle est une maison

Si ces invités crépusculaires veulent en élargir les murs
Je leur dis : « Soyez chez moi les bienvenus »
Mais je leur demande de ne pas les détruire
Car auprès de mes semblables je désire rester
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mer 30 Sep 2020 - 13:05

Adam et le serpent…

J’ai cherché dans cette profonde jungle où personne n’a dit-on jamais mis les pieds, cet homme qui a choisi de ne jamais parler. On raconte qu’il connait toutes les langues, qu’il sait l’avenir du monde et tout son passé, que les sciences n’ont aucun secret pour lui.
Je voulais qu’il m’instruise, qu’il sorte de son silence. Je l’ai longtemps cherché, autant dire comme une aiguille dans une botte de foin. J’ai arpenté patiemment cette forêt, durant des mois, durant des années, et par miracle, un jour je l’ai trouvé.
Il n’avait pas de logis, pas même un abri. Il se nourrissait de baies sauvages, le reste du jour il se reposait au pied d’un arbre. Sa prestance me disait que je ne m’étais pas trompé. Je l’assaillis de questions ; rien, muet comme une tombe.
Quelques semaines d’intenses interrogations ont dû avoir raison de son esprit têtu, car un beau jour ses lèvres se sont ouvertes. Je l’entends balbutier quelques mots. Je n’en comprends rien. Je ne peux retenir mon excitation, je lui demande instamment de me les répéter. Il semble faire un effort immense. D’une voix fluette il me dit tristement : « Malheureux ! je savais tout, maintenant par votre faute je ne sais plus rien. »
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Joha le Mer 30 Sep 2020 - 13:33

J'adore tes histoire, loofrg ...

Celle-ci est issue de :

"Celui qui sait, ne dit rien
Celui qui ne sait pas, parle"


A notre époque, je pourrais citer le dicton :

"Quand on n'a pas de tête, on a des jambes"


Mais je préfère mettre en mots (créer) celui-ci :

"Quand on a un déficit de d'attention,
On en pose, on en marque, les mots,
Pour que les mots se fassent présence"
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mer 30 Sep 2020 - 13:45

Nuage a écrit:

Celle-ci est issue de :

"Celui qui sait, ne dit rien
Celui qui ne sait pas, parle"



Tout à fait, c’est une variante. Elle exprime aussi je crois le fait que la moindre particule de savoir nous indique notre incommensurable ignorance.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Joha le Mer 30 Sep 2020 - 14:18

loofrg a écrit:
Tout à fait, c’est une variante. Elle exprime aussi je crois le fait que la moindre particule de savoir nous indique notre incommensurable ignorance.
Du coup, à quoi bon la chercher .... ?

D'ailleurs dans ton histoire, quand je l'ai lu, ce que j'en comprenais dans la première majeure partie,
C'est que plus on la cherche, moins on la trouve.

Tiens, d'ailleurs cela me rappelle des souvenirs ... Un déjà dit ...

D'ailleurs dans ton histoire, ce que je remarque, c'est que le Serpent, avait tellement vécu seul avec son savoir pendant longtemps, qu'une fois qu'il rencontre quelqu'un, ses mots ne sont tout d'abord pas compris, puis ensuite quant il s'en adapte à l'autre pour se faire comprendre (comme quoi, il connaissait pas toutes les langues), il en a oublié tout son savoir qui était dans un autre langage ...
De sorte qu'il ne peut rien apprendre à celui qui est venu pour s'instruire, et que lui-même en est à présent perdu dans l'ignorance. Ce qui rejoint ce que tu disais finalement.

Quelle leçon pourrait-ils en retenir tous les deux.
Peut-être que le Serpent est couillon, de rester seul sans partager ce qu'il est, avec les autres, et finalement ne sachant pas grand chose du langage ... puisqu'il ne peut même pas le retranscrire ... en actions et partages accessibles ...
Et celui qui cherchait à s'instruire, en aura du coup, peut-être instruit le Serpent, mais également s'il a enfin une tête, compris que ce n'est pas en cherchant coûte que coûte à s'instruire, qu'il en attrapera la queue du serpent .... Le temps a été long .....


Dernière édition par Nuage le Mer 30 Sep 2020 - 14:22, édité 1 fois
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mer 30 Sep 2020 - 14:21

J'aime bien ton interprétation sourire
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Joha le Mer 30 Sep 2020 - 14:23

Merci sourire

Comme quoi finalement, on fait une bonne équipe ...
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mer 30 Sep 2020 - 14:35

Et ce qui est chouette dans l'expression artistique, c'est que chacun peu s'approprier l'oeuvre. Du coup peu importe l'esprit dans lequel elle a été conçue. Ce qui est source de joie concernant le partage, c'est justement pour l'auteur de constater que son oeuvre le dépasse au travers des interprétations qui en sont faites.

Donc du coup, oui, nous formons une bonne équipe sourire
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Joha le Mer 30 Sep 2020 - 14:38


J'adore cette partie ....
..../...c'est justement pour l'auteur de constater que son oeuvre le dépasse au travers des interprétations qui en sont faites.

rire lol!
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mer 30 Sep 2020 - 15:01

Je crois comprendre ce qui te fait rire. Tu te dis peut-être que tu as vu des choses dans ce texte qui ne s’y trouvaient pas. Mais non, elles s’y trouvent bien, mais dans ton interprétation. C’est bien ce qui distingue l’art de la science, à savoir que l’art n’est pas sensé à mon avis véhiculer une vérité qui appartiendrait à son auteur et qu’il faudrait déchiffrer dans des termes exacts. L’œuvre appartient autant à l’auteur qu’à celui ou celle qui la reçoit. Si l’auteur souhaitait que sont idée soit parfaitement déchiffrée, il ferait de la philosophie et il ne s’emploierait pas à parler par images, lesquelles sont justement sensées s'adresser à l’imaginaire. En fait pour un poète en l'occurrence, il s'agirait peut être d’avantage de voiler plutôt que de clarifier...

PS ...Ceci précisément pour permettre la pénétration des interprétations dans son oeuvre et donc la possibilité pour chacun  de se l'approprier, de voir plus que ce qui fut le germe à l'origine de sa conception.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mer 30 Sep 2020 - 15:44

Tout ça pour te dire que ça me flatte que tu ais pu voir des choses dans mon texte que je ne voyais pas moi-même. sourire
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Joha le Mer 30 Sep 2020 - 15:53

C'est je crois, ma marque de fabrique ... j'en suis très flattée ... sourire
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Jeu 1 Oct 2020 - 13:19

Dans le ventre de la forêt…

J’ai ce matin emprunté ce chemin
Ignorant jusqu’où il allait me mener
Mon cœur brûlant d’une flamme blanche
Enivré d’une brume délicieuse

Je n’aurais pas cru ressentir tant de choses
Si complexes s’agissant de les dire
D’une telle simplicité quant à les éprouver
Cela fait il sens d’essayer de les décrire ?

Je crois que tout homme désire être envahi
Par une Nature qui lui imposerait de se taire
De voir toutes ses facultés dépassées
De sentir tout son être se fondre dans l’air

Ne plus exister, ne plus ressentir le besoin
Recevoir ni plus ni moins l’oxygène qu’il faut
Dans un équilibre silencieux, entièrement parfait
Jusqu’à en perdre la notion du beau

Etre un homme qui a découvert sa place
Parmi les arbres, les fleurs, les animaux
S’éprouver comme ils s’éprouvent eux-mêmes
Les avoir égalés dans un moment de grâce
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Ven 2 Oct 2020 - 12:31

L’accueil du vide…

J’ai fait un rêve cette nuit
Je sentais bien qu’il contenait un message qui m’était adressé
Mais impossible de l’amener au jour
Tous mes efforts par là semblaient vains

Devant les assauts de ma volonté
J’ai vu se retirer ce coquin
Tel sur le bout de la langue un mot
Qui s’échappe, qui fuit cette lumière trop intense

Je devais pénétrer dans cette obscurité
Ne pas éblouir ces discrètes entités
Découvrir un moyen qu’elles se rapprochent de moi
Susciter la confiance de ces animaux sauvages

Je décidai de m’assoir dans un coin
De ne pas faire de bruit, de ne pas bouger
De susciter leur curiosité en les ignorant
Par moment je leur lançai un furtifs coups d’œil

Cette stratégie a fonctionné mieux que je ne l’aurais espéré
En une minute seulement elle a produit son effet
Vers moi ils ont accouru, ha quels enfants !
Et j’ai pu les admirer d’aussi près que je le voulais
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Mer 7 Oct 2020 - 14:12

Le refuge du tyran...

Voici une gentille occupation, une saine distraction
Ici le tyran pourra sans tarder devenir chef d’une armée
Comme il serait hasardeux d’en dénombrer ses légions.
Qui sait quelle délicieuse tragédie pourrait se produire en ces lieux
Et sur cette scène vacante quel cirque cruel et ancien
Au hasard des nuits d’insomnies pourrait librement planter là son décor

Car ici, le tyran aura toute permission, rien ne lui sera interdit
Et si l’envie lui prenait d’envahir un pays, de s’arrimer à la lune  
De coloniser Mars, de planter son drapeau sur son sommet
Il n’aurait que trois choses à faire :
Effacer le tableau, se saisir de sa craie et commencer une histoire

Et si l’indispensable adversaire venait cependant à manquer
Que notre tyran se donne la peine d’interroger ses tournures
De vérifier aussi si dans cette bataille imaginaire
Il ne serait pas opportun d’ajouter ça et là
Une colline lointaine, une forêt de chênes
Ou bien encore de suggérer la présence du soleil
Miroité par le fracas argentés de dix-mille sabres

En somme, dans les menues singularités articulant son phrasé
Dans le souci du détail propre à vivifier l’image
Qu’advienne que dans le choix de ses termes, dans ses décors étudiés
Et sans besoin de personne sur qui ressentir son pouvoir
Il accède à la joie de trouver en lui-même l’ennemi
Qui sans lui faire défaut sera même quelque fois
Avec lui prêt à savourer joyeusement ses victoires.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Jeu 8 Oct 2020 - 16:14

Le pays des rêves…

J’ai marché longtemps, j’ai quitté ce pays
Mes souvenirs se sont ainsi peu à peu dispersés
Je repense à lui avec un brin de nostalgie
J’en viens à douter d’y avoir un jour habité

Des collines, du ciel, de l’ordinaire
S’élevaient jadis de subtiles sensations
Elles extrayaient de la primordiale couleur
Nombre d’histoires gouteuses et parfumées

Une multitude de symboles cherchaient une surface
Leur sens me semblait difficile à comprendre
Mais loin de regretter leur langage savant
J’étais heureux d’en voir mon esprit bousculé

Aussi légers que les nuages qui dessinent le ciel
Que la brise qui fait plier doucement les brins d’herbes
Ces rêves qui appuyaient mon sentiment d’exister
Je les recherche aujourd’hui, je reviens à cet amour

Je comprends que ce pays n’était pas si loin
Mon penchant à l’oisiveté en était la frontière
J’ai jeté quelques graines, de ma terrasse elles jonchent le sol
A loisir je fume, je m’amuse de la bagarreuse sittelle
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Ven 9 Oct 2020 - 14:23

Fleuve…

C’est une puissante résolution
Qui me conduit à cette lumière
Qui me fera changer d’avis
Qui transformera mon opinion

Je ne contemplerai plus les collines
C’est une importante décision
Sous l’infime poids du ciel
Elle redevient petite poussière

Convaincu, j’exposerai mon savoir
Je le graverai sur une pierre
Ces opiniâtres goûtes d’eau
La briseront en deux morceaux

Je t’ai dit : « Je ne t’aime plus »
Je l’ai juré tout en crachant
Mais mon cœur s’est mis à fondre
Et je t’écris ces mots d’amour
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Sam 10 Oct 2020 - 14:23

Beauté naturelle…

Toi la muse ventrue au pieds plats
Serai-je sensible à ta beauté ?
Bien qu’elle ne puisse s’offrir au premier regard
J’interroge ton jardin.
Dans l’épaisseur de l’herbe verte
S’entre-dévorent les bêtes sauvages.
Me voilà pensif face à la gueule d’un loup
Sa faim lui dicte de prendre ma chair
Comme le verre de terre gobé par le charmant oiseau
Il déchiquète innocemment mon cerveau.

Qui pourrait croire que cette gélatineuse matière
Soit pour le monde si décisive
Qu’elle puisse ainsi contenir son immensité.
Dans un vaste cimetière reposent une mosaïque de visages
Ce sont ceux de l’Univers.
Comme une fleur fanée qui chante son passé
Je reposerai sous la terre, j’emporterai ma mémoire
Charriant ces collines en face de ma maison
Mes tendres amis, mes rares amantes
Ma mère et mon père aussi qui trop tôt ont rejoint le silence

J’ai enterré par cette vie tous ces valeureux ancêtres
Je serai à mon tour bientôt enseveli
Remplacé je n’en doute pas par d’ambitieux descendants
De jolis arbrisseaux brûlant de désir
De grandir, de transmettre, de semer dans la terre une graine
D’assimiler le passé pour se tourner vers l’avenir
De glaner des leçons afin de mieux s’épanouir.
Et tout recommencera, le monde ne change pas
Chacun ses parents, chacun ses enfants
A ce petit qui jette son jouet, la généreuse tombe donne le sein
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Sam 10 Oct 2020 - 17:04

Dans ses yeux…

Ce n’est pas une difformité
C’est en tous points une chose parfaite
Pour pouvoir en saisir le sens
Je saute sur un nuage

Avec ce juste recul
J’apprécie mieux le spectacle
De la vie qui renait de ses cendres
De ces cendres qui conduisent la vie

Je quitte ce corps de douleurs
Je m’élève au-dessus de mon esprit
J’observe de là fasciné
Tourner sur elle-même cette sphère

Puissé-je maintenir ce regard
Au-delà des inévitables tourments
Que ma matière égocentrique
M’infligera certainement

Continuer de voir par ces yeux
Conscients de cette mécanique
Sa justesse nous échappe souvent
Quand à soi-même l’on s’agrippe

Ô comme je serais chanceux
Comme le plus sage des sages
Si je parvenais à entretenir ce feu
Jusqu’à l’heure de mon dernier adieu

Je demande beaucoup
Mais je veux croire en la chance
Me souvenir de ce refrain
Rire de mes doutes, me lancer ce défi

loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Dim 11 Oct 2020 - 12:37

Bouche…

Par cette porte passent les souffles
Souffles de nos âmes amantes du beau
Mais aussi de ce qui dégrade, de ce qui tue
Qui sème dans nos esprits souffrances et regrets

C’est l’entrée du monde, de tous les mondes
Il n’en existe pas qu’un seul
Ils sont séparés par de longues frontières
Où de grands murs d’épines se sont mis à pousser

Cet enfermement dure une éternité
La seconde n’a pas toujours même valeur
Que l’on soit consumé par les flammes
Où que l’on soit bercé par un divin chant d’amour

J’entends la sagesse de cette parole vagabonde
Du temps qu’il fait, elle conte l’histoire
Elle pose souvent de fades questions
Ce précieux goût jamais ne nous fâche

Les épices nous révèlent souvent
Notre goût prononcé pour l’existence
Qui cherche par le biais d’un événement
Un miroir pour découper une forme

Que les traqueurs de folie ne s’illusionnent pas
Quand dans l’ordinaire ils posent une bombe
Ce n’est pas que nous ne voulions pas y placer une sonde
C’est qu’après l’avoir fait notre choix fut de fondre
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Lun 12 Oct 2020 - 13:01

Nombril du monde…

Vers ce nombril du monde
Convergent des réalités
Là s’assemblent des pensées
Qui font tourner une spirale

Elles s’encastrent les unes aux autres
Elles évoquent une nécessité
De laquelle surgissent des paroles
Qui pénètrent l’actualité

C’est un lieu, c’est un temps
Elles s’inscrivent dans le mouvement
Elles le produisent également
Annonçant de possibles futurs

Le sage en prévoit les éventualités
Il sait ce qu’il donne
Il sait ce qu’il en peut recevoir
Le fou au contraire cherche la surprise

Sur de fortes ruptures le voilà qui mise
Il n'hésite pas à se mettre en danger
Il cherche des couleurs et des sons
Qui puissent surprendre son oreille

Sage, il doit l’être aussi par moment
Car ce travail est bien fatigant
Il doit savoir se reposer
Et ne pas toujours au courant s’opposer

Sa folie devra être contrôlée
On a vu souvent des gourdes se fêler
A vouloir en trop grande quantité
Absorber les bourrades de la mort
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Joha le Lun 12 Oct 2020 - 13:47

Quand je pense qu'à moi on me dit d'écouter la musique dans le silence .... pendant que ça piaillait de tous côtés ...
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg le Lun 12 Oct 2020 - 14:23

Que veux-tu dire exactement ? sourire
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2592
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 30 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Joha le Lun 12 Oct 2020 - 14:29

C'est quand j'ai lu cette partie de ton poème sourire :

.../...
Annonçant de possibles futurs

Le sage en prévoit les éventualités
Il sait ce qu’il donne
Il sait ce qu’il en peut recevoir
Le fou au contraire cherche la surprise

.../...
Et ne pas toujours au courant s’opposer
.../...
Que je me suis faite cette réflexion ...

Je me suis dit :"et ben non dieu ...!"
Du style : comment se prendre le choux ... et s'en saturer le cerveau et la raison.
Toi tu as une indication et moi j'en ai une autre ... Le total opposé.
Joha
Joha
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 8087
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 30 sur 31 Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum