Cent ans et les poésies opportunes

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 2 Mai 2021 - 9:48

*
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4443
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Dim 2 Mai 2021 - 10:18

loofrg a écrit:Bah ! J'aime bien causer quoi sourire
Oui voilà !  Razz

Je fais ce rêve récurrent d'avoir dans la bouche un vieux chewing gum et que je n'arrive pas à enlever complètement. Je le comprends comme étant lié à la communication, qu'il y aurait un truc que je voudrais dire et que je n'arrive jamais à dire complètement.
Les vieux chewing gum, me font penser au trucs qui restent accrochés et dont on n'arrive à se débarrasser. Les chew gum qui sont vieux, normalement ont les crache/jette et on en prend un nouveau pour pas qu'il soit dur à mastiquer et que le goût soit frai. Une façon d'aller de l'avant.

loofrg a écrit:Et justement, je me suis réveillé ce matin avec l'impression (fausse peut-être) d'avoir dit ce que j'avais à dire.
D'avoir pu effectuer un acte accompli, avec sa teneur, du début jusqu'à la fin ?

Et il y a le koan du boeuf qui fait écho à tout ça :

Un bœuf franchit la fenêtre. Sa tête, ses cornes, ses quatre pattes passent. Seule sa queue ne passe pas.

Ca me fait furieusement penser à mon chewing gum.
Tu me diras, .... un boeuf ça passe par les fenêtres ..... ? Sans blague ? sourire
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9500
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 2 Mai 2021 - 10:43

Nuage a écrit:D'avoir pu effectuer un acte accompli, avec sa teneur, du début jusqu'à la fin ?

Oui, quelque chose que je devais faire, achever, accomplir.

Nuage a écrit:Tu me diras, .... un boeuf ça passe par les fenêtres ..... ? Sans blague ? sourire

Celui là oui apparemment. sourire
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4443
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 2 Mai 2021 - 10:43

Flic, floc…

Ce sont les nuages qui parlent,
Les arbres, les fleurs,
Les cailloux, les ombres.

Par mon âme qui se tait,
Ce langage silencieux
Percute mon oreille.

Le silence et le bruit
Se sont mélangés
Pour former des images.

J’y passe mes vacances,
Une seconde, parfois moins,
Contenant toute une vie ;

Celle du pic vert, de la fourmi,
D’une mouette planant sur la mer,
Du printemps, de l’hiver.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4443
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Dim 2 Mai 2021 - 11:05

loofrg a écrit:
Nuage a écrit:Tu me diras, .... un boeuf ça passe par les fenêtres ..... ? Sans blague ? sourire

Celui là oui apparemment. sourire
Il est peut-être là le truc du koan, c'est que le boeuf passe par la mauvaise porte ...
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9500
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 2 Mai 2021 - 11:09

Je pense qu'au final, c'est à chacun de voir selon la manière dont il résonne au sein de son intimité.

J'ai expliqué ce qu'il en était pour moi,

Pour toi, il est peut-être passé par la mauvaise porte.

Pour Cochonfucius :

(1) Métaphore de peintre : je vois entrer un boeuf, je vois ses cornes et tout le reste, mais sauf sa queue.

(2) Humour noir : quelqu'un lui a tranché la queue, elle ne peut donc pas aller où il va.

(3) et d'autres, c'est un koan.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4443
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 2 Mai 2021 - 11:14

D'ailleurs, en y réfléchissant, c'est peut-être pas pour rien que j'ai choisi le pseudo loofrg, lequel pourrait bien faire penser au bruit que ferait notre bouche au contact d'un chewing gum qu'on essaierait de retirer en vain.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4443
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Dim 2 Mai 2021 - 11:27

loofrg a écrit:Je pense qu'au final, c'est à chacun de voir selon la manière dont il résonne au sein de son intimité.
Oui tout à fait. Mais le boeuf koan se retrouve dans une situation absurde, énigmatique ou paradoxal, et le paradoxe est également de passer par la fenêtre. La situation l'est du début jusqu'à la fin et ne s'accomplit pas pour des raisons énigmatiques, paradoxales ou absurdes.
Alors je me dis, qu'effectivement si un morceau du truc ne veut pas passer par l'ouverture sur l'extérieur, c'est peut-être tout simplement que le boeuf est resté coincé par une situation qui ne correspond pas au passage vers l'extérieur pour lui.
"Porte" était une image, j'aurais pu dire "ouverture", mais "porte" en montrait l'absurdité de la situation et le pourquoi.

Mais si tu veux lester la queue pour qu'elle passe par la fenêtre, ou l'attacher sur le dos pour voir si l'ensemble fonctionne .... tu peux effectivement essayer. C'est également un autre moyen de passer.  sourire
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9500
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Dim 2 Mai 2021 - 11:46

loofrg a écrit:D'ailleurs, en y réfléchissant, c'est peut-être pas pour rien que j'ai choisi le pseudo loofrg, lequel pourrait bien faire penser au bruit que ferait notre bouche au contact d'un chewing gum qu'on essaierait de retirer en vain.
Ben sinon, quand tu as un vieux truc de collé, trop dur pour le décrocher, tu peux y rajouter dessus un truc frai, ça ravive l'élasticité du vieux et tu fais partir l'ensemble ensuite ...

Par exemple les écritures au feutre stabilo effaçable sur tableau blanc effaçable, quand cela fait trop longtemps que c'est écrit, tu n'arrives plus à l'effacer avec la brosse. Il se trouve que c'est l'alcool dans l'écriture qui s'est évaporé. Mais si tu repasses sur l'écriture avec le feutre, tu remets de l'alcool sur l'écriture et ensuite tu peux effacer complètement l'ensemble.
Oui alors, il y en a qui passe vraiment sur l'écriture en réécrivant, mais c'est se prendre la tête pour rien, ça marche beaucoup mieux en faisant un va et vient sur l'ensemble comme un gros pâté, ça met plus d'alcool, et c'est plus facile à faire et à effacer avec la brosse, surtout si c'est très vieux.

Pareil pour les pâtes à fixer les posters dans les angles sur un mur. Au bout d'un moment quand le truc tombe tout seul à force d'avoir glissé ou même quand tu enlèves l'affiche, il te reste la pâte jaune (maintenant il en existe des blanches) sur ton mur ou ton poster et tu n'arrives pas à tout enlever proprement. Mais si tu prends une nouvelle pâte jaune, que tu fais une bonne grosse boule avec que tu malaxes, tu l'appliques en appuyant sur les résidus de la vielle pâte sur ton mur en faisant pop pop pop de tamponnage, tu arrives à récupérer les résidus qui s'accrochaient figés sur le mur ou ta carte postale. Mais là c'est vrai que pour la pâte c'est carrément beaucoup plus galère que le feutre effaçable, car il ne s'agit pas de réactiver un truc mais de faire adhérer un truc trop dur sur le même élément tout frai qui lui adhère, de façon à englober un maximum le trop vieux.

C'est l'astuce du jour .... Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Icon_idea Razz
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9500
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 2 Mai 2021 - 11:51

Bon à savoir sourire


Nuage a écrit:Mais si tu veux lester la queue pour qu'elle passe par la fenêtre, ou l'attacher sur le dos pour voir si l'ensemble fonctionne .... tu peux effectivement essayer. C'est également un autre moyen de passer.  sourire

Là, je dois dire que la métaphore, s'il s'agit bien d'une métaphore, m'échappe...
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4443
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Dim 2 Mai 2021 - 12:06

Et bien, je me dis "pourquoi les cornes, la tête, les pattes de devant, le corps, les pattes arrière du boeuf passent par la fenêtre et pas la queue ?"
Pourquoi la queue ne veut pas passer ?
Est-ce parce qu'elle est au bout ? Est-ce parce qu'elle est plus légère que le reste du corps de la bête ? Dans la situation de passer par la fenêtre (situation absurde).
Donc je cherche un moyen pour que la queue passe.
Si je l'attache sur le dessus du corps qui lui passe, alors peut-être que l'ensemble passera ; si je leste la queue, peut-être qu'en étant plus lourde elle passera, .... je ne sais pas .... mais si vraiment la vache veut passer par la fenêtre, et ne pas rester coincé dedans, faudra bien qu'elle essaye des trucs ....
Enfin .... le but c'était quoi .... ? De passer ou de passer son temps à réfléchir dessus ? J'ai pas bien compris ... ? Razz Wink
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9500
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 2 Mai 2021 - 12:23

En fait, pour moi c'est une queue bavarde, qui parle de toutes les partis du corps qui sont sorties par la fenêtre, sans elle-même être sortie. sourire
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4443
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 2 Mai 2021 - 12:41

Et pour répondre à ta question...cette pipelette de Lao tseu a écrit ce magnifique ouvrage bien connu sous le nom de Tao tö king, dans lequel il dit : Celui qui ne parle pas sait, celui qui parle ne sait pas.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4443
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 2 Mai 2021 - 13:02

Mais attention, parce que parmi tous ceux qui ne parlent pas, en regardant bien, on peut parfois trouver une petite pancarte bien cachée avec écrit en tout petit : "Je suis en train de ne pas parler". C'est bien sûr de la triche.

lol!
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4443
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Dim 2 Mai 2021 - 14:11

loofrg a écrit:En fait, pour moi c'est une queue bavarde, qui parle de toutes les partis du corps qui sont sorties par la fenêtre, sans elle-même être sortie. sourire
Ouai en fait c'est elle qui les retient ... !   silent  Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 1f631   Razz
On dirait un mélange de la noiraude et d'un boeuf mutant .... heuuu, chewing gum, pardon ....  sourire

loofrg a écrit:Et pour répondre à ta question...cette pipelette de Lao tseu a écrit ce magnifique ouvrage bien connu sous le nom de Tao tö king, dans lequel il dit : Celui qui ne parle pas sait, celui qui parle ne sait pas.
"Tao tö king" .... ça me dit quelque chose de bien familier .... Attends je penche ma tête sur le côté droit .... Oui c'est ça !

Spoiler:

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Dsc06011

, complètement à gauche

Je vérifie à l'intérieur :

Spoiler:
Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Dsc06010

Tao Tö King - Le Livre de la voie et de la vertu
.... Quand je pense que ça fait 31 ans que j'ai ce livre et que je ne l'ai jamais lu ! Dès les première pages, ça m'avait gavé ..... albino

Je peux donc dire, que je n'ai pas pris la fenêtre .....
Y'a-t-il un phrase qui dit "Celui qui ne lit pas sait pourquoi il le fait, celui qui lit ne sait pas ...." ? croule de rire lol!
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9500
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 2 Mai 2021 - 16:02

Nuage a écrit:Y'a-t-il un phrase qui dit "Celui qui ne lit pas sait pourquoi il le fait, celui qui lit ne sait pas ...." ? croule de rire lol!

Oui, au chapitre 20... sourire
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4443
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Cochonfucius Dim 2 Mai 2021 - 16:35

Je confirme.

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Dlz

ici un poème de Bai Juyi qui a lu ce chapitre 20, et qui demande pourquoi Laozi distingue «ceux qui parlent» de ceux qui savent» pour ensuite en parler abondamment... alors qu'il sait ces choses-là.


Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 31342
Age : 66
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Dim 2 Mai 2021 - 16:54

loofrg a écrit:
Nuage a écrit:Y'a-t-il un phrase qui dit "Celui qui ne lit pas sait pourquoi il le fait, celui qui lit ne sait pas ...." ? croule de rire lol!

Oui, au chapitre 20... sourire
Non mais c'est une blague, tu déconnes là ?
Le chapitre 20, tu veux dire les deux premières phrases seulement ?
Parce que tout le reste c'est un mélange de différentes données qui n'ont rien à voir ensemble et qui ne seraient là que pour se perdre dans le rien et ce en boucle .... affraid Ho punaise .... j'ai compris pourquoi du tournes en boucle spiralique indéfiniment ... C'est comme un piège à kon pour moi. (bon j'ai bien dit pour moi ; mais quand même !).

Il y a une chose souvent dans tous les livres que je n'ai finalement pas lu, que je trouvais super intéressante, c'était les Introductions. Alors ça c'était génial, je les dévorais, très instructives et intéressantes ; et puis je commençais ensuite le livre en me disant que cela allait être super après cette sublime mise en bouche, .... mais que dal .... rien de rien dès les premières lignes, comme si cela n'avait rien à voir avec l'introduction.
Tout était contenu dans l'introduction. Et le reste, et bien ce n'était pas dans le livre, ... donc c'était ... dans la vie. Conclusion j'ai zappé le livre, forcément ... je n'allais pas m'embrumer le cerveau de données inutiles et parasitaires ....

Ca c'est de la philosophie ... ! rire sourire
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9500
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Dim 2 Mai 2021 - 17:28

Nuage a écrit:Non mais c'est une blague, tu déconnes là ?
Le chapitre 20, tu veux dire les deux premières phrases seulement ?

Si ce sont celles qui t'ont parlé, oui ce sont celles-là...puisqu'en fait c'est cela qu'on cherche dans un livre, qu'il nous parle. sourire
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4443
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Dim 2 Mai 2021 - 18:13

Tu sais ce livre, Tao Tö King, je l'ai vraiment trouvé bizarre.
Chaque paragraphe les uns après les autres sont comme des notions d'un autre domaine insérées en quinconce (je cherche le mot, parce que quinconce ne veut pas du tout dire ce que je pensais qu'il voulait dire) - quand tu insères quelque chose d'étranger au milieu d'un autre truc, un paragraphe sur deux ou une ligne sur deux , enfin tu as deux domaines (ou même plus) par exemple avec chacun leur écris et plutôt que de lire l'écrit de l'un en plein, puis l'écrit de l'autre en plein, tu mélanges les deux ensemble, un paraphe chacun etc ... ou même une phrase et puis l'autre ... ou même fin de phrase ...

Quand j'avais commencé les premières pages du livre à l'époque et que tout de suite ça clochait .... je suis allée voir plus loin dans le livre, j'ai feuilleté pour voir comment était le livre, le reste, essayer de tomber sur quelque chose qui tienne la route ... mais tout le livre était comme ça ... et puis cela répétait les mêmes choses, comme une litanie qui lobotomise ...
J'ai compris que ce n'était pas pour moi ... mais également que le truc buguait quand même ... On aurait dit des textes disparates avec leurs paragraphes, leurs phrases, leurs morceaux de phrases, qu'on auraient mis dans un cube, qu'on aurait secoué très fort et puis qu'ensuite tout était mélangé .... Le truc de dingue .... Si ça trouve, il manque même des morceaux ...
Les mecs ils ont fait quoi là .... ?
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9500
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Lun 3 Mai 2021 - 9:51

Et toi loofrg, qu'est-ce qui te parle dans ce livre du Tao Tö King ?
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9500
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Lun 3 Mai 2021 - 10:58

Eh bien par exemple, pour prendre ce chapitre 20, je trouve intéressant ce contre-pied que prend l'auteur sur cette tendance naturelle qui serait celle de tout un chacun quant au fait de préférer viser à être grand, fort, intelligent, drôle, vertueux, et j'en passe. Il se dépeint lui-même comme idiot, non éclairé, faible etc. Et la chose aurait d'autant plus tendance à questionner que son oeuvre a traversé les âges, ce qui paradoxalement en ferait une oeuvre disons, forte. Et donc on pourrait se demander s'il n'y-a pas finalement de l'intelligence dans l'idiotie, de la lumière dans l'obscurité, de la force dans la faiblesse.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4443
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Lun 3 Mai 2021 - 10:59

Oiseau…

Je te nomme oiseau,
Et je vol avec toi.

Je te nomme pain,
Sorti du four, encore chaud.

Je te nomme fleur,
Je te nomme abeille.

Je te nomme chat,
Et je joue avec toi.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4443
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par Nuage Lun 3 Mai 2021 - 11:50

Il y a une phrase qui dit : "Ne sois pas qui tu n'es pas, sois qui tu es".
Et une autre phrase qui dit : "Sois celui que tu veux être".

Comment comprends-tu ces phrases ?
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9500
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cent ans et les poésies opportunes - Page 8 Empty Re: Cent ans et les poésies opportunes

Message par loofrg Lun 3 Mai 2021 - 12:12

La première me ferait penser au fait malencontreux qui consisterait à essayer de caler son comportement sur ce que nous penserions que l'autre attend de nous.

En écho, la seconde semblerait nous dire d'éviter d'agir de la sorte, mais au contraire de se choisir tel que l'on voudrait être.

Et toi ?
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4443
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum