Sans la musique

Aller en bas

Sans la musique Empty Sans la musique

Message par loofrg Ven 21 Mai 2021 - 17:28

« Sans la musique, la vie serait une erreur. » nous dit Nietzche. Cette phrase m’a longtemps interpelée une fois sorti de cette seule idée que la musique serait un joyau indispensable à la vie.

On pourrait considérer que l'intention du philosophe soit d'éveiller chez son lecteur cette oreille capable de considérer l’ensemble des drames qui surviennent, les tremblements de terre et plus généralement les catastrophes naturelles, les guerres, les cruautés, les maladies, toutes ces choses qui nous affectent, comme les éléments, comme les passages dramatiques et enflammés d'une immense symphonie.

Selon le sens de cette oreille capable d’entendre cette symphonie, la vie ne semblerait plus une erreur. En effet, dans la musique, tout a sa place, tout est en interrelation, les instruments, les mélodies, l’harmonie, rien ne peut être enlevé, rien ne peut être ajouté, ceci pour former l’œuvre que nous écoutons. Peut-être que cette oreille qui considèrerait la vie comme une grande symphonie serait tout bonnement objective, capable de considérer le monde dans son ensemble comme ce mélange d’émotions, d'événements  qui nous traversent et qui forment précisément cet ensemble qu’est notre vie. Que tout ait sa place, c’est bien peut-être, nous qui sommes immergés dans les détails de l’histoire, ce que nous refuserions d’admettre.

Aussi, quand Nietzsche parle de cette musique sans laquelle la vie serait une erreur, peut-être définit-il par là ce que serait le regard symbolique d’un dieu dont la création, constituée de milliers de couleurs, d’une multitude d’éléments tels que le feu, l’eau, l’air, le métal, le bois, la terre, auxquels correspondrait des émotions telles que la haine, la colère, la jalousie, mais aussi la joie, l’amour, la générosité etc…que seul un tel regard disais-je, une telle oreille, serait capable de considérer cette globalité, qu’une oreille humaine ne pourrait entendre, investie qu’elle serait dans ce qui lui arrive et qu’elle ne peut pas accepter. Sans la musique donc, sans cette oreille capable de considérer cette totalité comme une musique, joyeuse certes parfois, mais aussi dissonante, poignante, cacophonique même, la vie serait une erreur, à l’image de ce que nous considérons en tant qu’humains, plongés comme nous le sommes dans ses fragments.

Aussi, cet aphorisme nous invite-t-il peut-être à essayer de sortir la tête de l’eau et à écouter cette grande symphonie. Peut-être est-ce une leçon de stoïcisme, de détachement.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4793
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Sans la musique Empty Re: Sans la musique

Message par Nuage Ven 21 Mai 2021 - 19:24

Pourquoi stoïcisme ? La musique ne serait-elle perceptible que par ce biais ?
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9942
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Sans la musique Empty Re: Sans la musique

Message par loofrg Ven 21 Mai 2021 - 20:58

Disons que le stoïcisme est une école du détachement, détachement dont Nietzsche semblerait vouloir, par cet aphorisme, nous donner une des clefs.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4793
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Sans la musique Empty Re: Sans la musique

Message par Nuage Sam 22 Mai 2021 - 0:12

Oui j'avais bien saisie cette notion du stoïcisme, je veux dire par là que j'avais regardé un peu ce que c'était.
Mais ce n'est pas parce qu'une personne renferme certaines visions de faire, ni qu'une école de philosophie renferme différents concepts, que cela veut dire que c'est l'intégralité de ces concepts qui permettrait de pouvoir entendre la musique.

Il y a des personnes par exemple qui sont épicuriennes et qui entendent la musique, leur gamme de musique.

Tout le monde, quelque part pourrait entendre de la musique, des gammes de musiques.

loofrg a écrit:Disons que le stoïcisme est une école du détachement, détachement dont Nietzsche semblerait vouloir, par cet aphorisme, nous donner une des clefs.
« Sans la musique, la vie serait une erreur. »

Cet aphorisme par lui-même, ne dit nullement que ce serait grâce au détachement. En fait là tu te réfères surtout au mode de pensée de Nietzche que tu jumèles à la citation (l'aphorisme), puis que tu rapproches du stoïcisme.

Alors que je suis sûr qu'il y a certaines notions dans le stoïcisme, que tu pourras également retrouver dans un/d'autre(s) courant(s) de philosophie, donc, qui te dit que ce n'est pas plutôt une partie de ces éléments/notions qui pourrait en faire entendre la musique ?

Et qui te dit également qu'un épicurien, ne pourrait également pas partager certaines autres notions en parallèle, qui rejoindraient certaines notions comprises dans le stoïcisme ?

Et qui sait, peut-être même que ce serait juste de pouvoir vivre ce à quoi nous correspondons de manière la plus fidèle possible, et ce quelques soit les personnalités de chacun, qui en ferait entendre la musique ?

Nietzsche, par son aphorisme, ne fait que dire ou montrer quelque chose, et non en donner le mode d'emploi, il me semble.
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9942
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Sans la musique Empty Re: Sans la musique

Message par loofrg Sam 22 Mai 2021 - 11:21

Oui en effet, il ne donne pas le mode d’emploi…ce que j’entends essentiellement dans cet aphorisme, c’est l’idée que le monde tel qu’il est créé, a bien peu à faire avec notre manière de le juger en terme de juste ou d’injuste, de bon ou de mauvais, de parfait ou d’imparfait, jugements qui se situeraient au niveau où nous n’aurions pas l’aptitude de le considérer dans sa globalité, là où toutes ses contradictions s’annuleraient en se complémentant en somme, telles d’indispensables constituantes d’une gigantesque symphonie où tout aurait sa place, possédant une cohérence qui pourrait bien nous échapper de sorte à nous faire considérer que la vie puisse être pleine d’erreur.

C’est donc comme si Nietzsche nous disait qu’en la considérant comme une musique, c’est-à-dire comme un tout hétérogène, la vie retrouvait sous nos yeux sa perfection, non pas une perfection à l’image de ce que viserait le désir de l’homme, lequel refuse ceci pour préférer cela, mais la perfection de l’ainsité, de l’il y a, de ce qui est sans second.

C’est un peu cette dynamique que j’entends à l’écoute de cette anecdote impliquant le stoïcien Epictète :

« Comme son maître lui tordait la jambe, lui souriant, disait sans émotion : – Tu vas la casser ; et quand la jambe fut cassée, il ajouta : – Ne te disais-je pas que tu allais la casser.

Sans doute que quelqu’un d’ordinaire se serait lamenté auprès des dieux face à une telle injustice. Mais Epictète semble ici se hausser à un autre niveau de considération, à ce niveau impersonnel du monde peut-être, rejoignant, c’est du moins ce que j’entends, ce niveau de considération qui me semble être présent dans l’aphorisme dont nous parlons.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4793
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Sans la musique Empty Re: Sans la musique

Message par Nuage Sam 22 Mai 2021 - 12:08

ok ...

Aussi, cet aphorisme nous invite-t-il peut-être à essayer de sortir la tête de l’eau et à écouter cette grande symphonie. Peut-être est-ce une leçon de stoïcisme, de détachement.

Le détachement, à mon sens, n'implique pas d'en mettre la tête dans le seau justement. La tête dans le seau, peut être autant en bas qu'en haut.
Je veux dire par là qu'écouter la symphonie c'est bien, mais vivre et agir, réagir dans la symphonie, c'est tout de même mieux.



Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9942
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Sans la musique Empty Re: Sans la musique

Message par loofrg Sam 22 Mai 2021 - 12:12

Ha ! mais dans cette grande symphonie, nous sommes bien évidemment nous même des notes de musique, nous y prenons notre part. sourire
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4793
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Sans la musique Empty Re: Sans la musique

Message par loofrg Mar 25 Mai 2021 - 18:09

Une chose importante quand on fait de la musique, c’est d’avoir une vision/écoute d’ensemble. Quand on est jeune, on a souvent cette tendance à vouloir en faire trop, à essayer de démontrer ses capacités. Le silence peut faire peur aussi. On retrouve par là cet aphorisme consistant dans le fait de dire « qu’écrire, (jouer de la musique en l’occurrence), c’est apprendre à se servir d’une gomme ». Dans la musique, une seule note bien sentie peut tout changer. Inversement, une fausse note peut tout briser.
Jouer de la musique, c’est donc s’inscrire dans une harmonie d’ensemble. Alors quand Nietzsche nous parle de la vie qui, sans la musique serait une erreur, peut-être nous parle-il également de ce qu’offre cette écoute savante comme possibilité relative au fait de pouvoir apprendre à s’harmoniser avec les événements qui surgissent dans notre vie, que ce soit en relation avec nos semblables, comme avec tout ce qui relève de notre environnement.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4793
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Sans la musique Empty Re: Sans la musique

Message par Nuage Mar 25 Mai 2021 - 18:25

Dans la musique, une seule note bien sentie peut tout changer. Inversement, une fausse note peut tout briser.
Dans la musique, quand on fait une fausse note, il y a possibilité de récupérer cette fausse note que ce soit d'un moyen ou un autre.
La vie n'est pas faite d'harmonie, ça c'est de l'idéalisme, une vision utopique, qui ne mène qu'au contraire de l'harmonie, qu'au contraire de la musique.
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9942
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Sans la musique Empty Re: Sans la musique

Message par loofrg Mar 25 Mai 2021 - 18:39

Nuage a écrit:Dans la musique, quand on fait une fausse note, il y a possibilité de récupérer cette fausse note que ce soit d'un moyen ou un autre.

C’est vrai que j’avais mentionné ce prof de stage qui nous avait dit qu’une fausse note pouvait être ratrapée en la répétant, mais ce n’est pas toujours toujours possible malheureusement, j’en ai fait les frais.

Nuage a écrit:La vie n'est pas faite d'harmonie, ça c'est de l'idéalisme, une vision utopique, qui ne mène qu'au contraire de l'harmonie, qu'au contraire de la musique.

Ce qu’il me semble, c’est que l’homme peut faire des fausses notes, mais cela ne détruit pas l’ensemble qu’est le monde, voire son monde, comme une fausse note détruirait un morceau entier de musique. C’est donc peut-être qu’il existerait une harmonie située à un niveau plus haut que la vision qu'il a de cet ensemble.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4793
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Sans la musique Empty Re: Sans la musique

Message par Nuage Mar 25 Mai 2021 - 18:58

loofrg a écrit:C’est vrai que j’avais mentionné ce prof de stage qui nous avait dit qu’une fausse note pouvait être ratrapée en la répétant, mais ce n’est pas toujours toujours possible malheureusement, j’en ai fait les frais.
C'est à dire .... ?

loofrg a écrit:
Nuage a écrit:La vie n'est pas faite d'harmonie, ça c'est de l'idéalisme, une vision utopique, qui ne mène qu'au contraire de l'harmonie, qu'au contraire de la musique.

Ce qu’il me semble, c’est que l’homme peut faire des fausses notes, mais cela ne détruit pas l’ensemble qu’est le monde, voire son monde, comme une fausse note détruirait un morceau entier de musique. C’est donc peut-être qu’il existerait une harmonie située à un niveau plus haut que la vision qu'il a de cet ensemble.
Heuuu là je n'arrive pas à saisir ce que tu veux dire, et ce par rapport au sujet dont tu parlais, dont je parlais.
Pourquoi donc parler d'une vision d'une harmonie située à un niveau plus haut que la vision qu'un humain a de cet ensemble ?
Je sais pas mais, autant je te rejoints quand tu parles d'essayer d'harmoniser notre univers propre, autant je sais que les interactions avec ce qui nous entoure, n'en seront pas forcément harmonieux, et pas besoin de penser à une harmonie située à un niveau au-dessus, franchement pour ma part quel intérêt ? Il me semble qu'essayer de réagir au mieux, en fonction de, patauger, ou barboter, et déjà en soi une démarche sur la musique.
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9942
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Sans la musique Empty Re: Sans la musique

Message par loofrg Mar 25 Mai 2021 - 19:11

Nuage a écrit:C'est à dire .... ?

Et bien un jour, je faisais une improvisation au piano devant des gens. Et là j'ai sorti le couac de chez couac, le truc sorti de je ne sais où. C'était tellement laid que je me suis arrêté sur le champ de jouer. Une horreur ! 😱 lol!

Nuage a écrit:Pourquoi donc parler d'une vision d'une harmonie située à un niveau plus haut que la vision qu'un humain a de cet ensemble ?

Pour dire qu'une fausse note qui pourrait sembler être un drame à l'échelle de sa vision temporelle des choses, c'est à dire au moment du vécu, ne fera pas nécessairement s'écrouler toute sa vie, à la manière comme je le disais d'une fausse note au sein d'un morceau.

Nuage a écrit:Je sais pas mais, autant je te rejoints quand tu parles d'essayer d'harmoniser notre univers propre, autant je sais que les interactions avec ce qui nous entoure, n'en seront pas forcément harmonieux, et pas besoin de penser à une harmonie située à un niveau au-dessus, franchement pour ma part quel intérêt ? Il me semble qu'essayer de réagir au mieux, en fonction de, patauger, ou barboter, et déjà en soi une démarche sur la musique.

Oui, c'est vrai, faire ce qu'on peut, c'est déjà interagir avec l'ensemble.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4793
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Sans la musique Empty Re: Sans la musique

Message par loofrg Mar 25 Mai 2021 - 19:18

loofrg a écrit:Pour dire qu'une fausse note qui pourrait sembler être un drame à l'échelle de sa vision temporelle des choses, c'est à dire au moment du vécu, ne fera pas nécessairement s'écrouler toute sa vie, à la manière comme je le disais d'une fausse note au sein d'un morceau.

Quand j'ai fait mon couac, pour moi c'était très grave, mais il y avait une musique plus haute jouée par la bienveillance de mes auditeurs qui ne m'en ont pas tenu rigueur. sourire

...même si je leur ai arraché les oreilles mdr
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4793
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Sans la musique Empty Re: Sans la musique

Message par Nuage Mar 25 Mai 2021 - 19:40

Il y a quelque chose qui me dit que tu es une petite boule de poiles tombant un peu partout.  sourire  lol!
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9942
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Sans la musique Empty Re: Sans la musique

Message par loofrg Mar 1 Juin 2021 - 13:09

sourire


Une autre raison pour laquelle la vie serait une erreur si la musique n'existait pas, serait relative à cet espace privilégié de communication qu'elle nous offre, un espace privé de mots, de concepts. Il s'agirait donc d'un type de communication dans lequel il n'existerait ni opinion, ni vrai ni faux et donc aucune raison de faire valoir une chose sur une autre, offrant par là aux hommes une sorte de refuge où ils seraient exemptés de l'aspect coercitif du langage ordinaire. C'est pourquoi je crois qu'on ne commettrait pas d'erreur à désigner la musique comme symbole de pacifisme, ceci parce qu'elle n'est jamais sujet à dissension. Au pire, on peut ne pas apprécier une musique, mais comme le dicton le dit : Les goûts et les couleurs ne se discutent pas.

Après, il est vrai que cela concerne surtout la musique instrumentale, car évidemment avec le chant, en viennent à être posées des paroles, lesquelles peuvent faire éventuellement l'objet de dissensions.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4793
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Sans la musique Empty Re: Sans la musique

Message par loofrg Mar 8 Juin 2021 - 18:33

On pourrait dire que la musique est un langage, elle en a les mêmes caractéristiques concernant bien des aspects. Il y a des phrases musicales, lesquelles au sein d’un morceau ont un début et une fin et qui sont marquées sur la partition de manière précise, segmentées afin d’être prise en compte par l’interprète.

Toujours mélodiquement parlant et avec la dynamique harmonique sous-jacente à la mélodie, on peut avoir une phrase-question, à laquelle viendra succéder une phrase-réponse, avec des parenthèses, des développements intermédiaires etc. Localiser cet ensemble dynamique dans un morceau est essentiel pour l’interprète, ceci s’il veut rendre au mieux l’intention musicale du compositeur.

Enfin, toutes ces choses, les musiciens les connaissent.

Ceci pour dire principalement, que les humains ont semblerait-t-il cet indispensable besoin de communiquer, mais avec toutes les difficultés que cela représente, là où a contrario, la musique se trouve exempte de ces difficultés, possédant tous les attributs essentiels (dans le sens de susceptible d’assouvir ce besoin de partage) de la communication, sans en posséder les inconvénients.

« A-t-on remarqué à quel point la musique rend l’esprit libre ? Donne des ailes aux pensées ? Que, plus on devient musicien, plus on devient philosophe ? ». Nietzsche

Nietzsche semble ici faire le lien entre la communication ordinaire et la musique. Peut-être que son intention était de nous inviter à faire en sorte que nos échanges s’inspirent de ceux qui ont lieu entre musiciens.
loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4793
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Sans la musique Empty Re: Sans la musique

Message par Nuage Mar 8 Juin 2021 - 19:34

Sinon, on peut aussi tricoter, tu avais dit que cela vidait la tête.
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 9942
Age : 46
Localisation : Drôme du Nord (Rhône-Alpes-Auvergne - France)
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Sans la musique Empty Re: Sans la musique

Message par loofrg Mar 8 Juin 2021 - 22:34

Ce rapport que tu évoques avec le tricot me semble on ne peut plus opportun. Dans le tricot en effet, c'est pareil que dans la musique, il s'agit d'atteindre une harmonie d'ensemble. En fait, c'est vrai pour tout j'ai l'impression. Une maille n'a de sens que relativement aux autres mailles, une note n'a de sens que vis à vis des autres notes. Plus on devient musicien, symboliquement parlant, et c'est peut-être cette symbolique que nous invite à explorer Nietzsche, plus il me semble qu'on peut avoir la perception de cet ensemble, car être musicien, cela consiste finalement à s'inscrire dans une oeuvre où la moindre note, si elle est parfaitement à sa place sera au service de l'ensemble, comme dans un grand orchestre symphonique. D'où l'importance de chaque note et de toutes à la fois.

Toutefois, un musicien doit je pense prendre en compte ce qui précède ce qu'il va jouer. Cela exige parfois un sacrifice concernant l'idée qu'il se fait de l'oeuvre, car s'il reste sur cet idéal, la note qu'il jouera ne s'harmonisera pas avec la précédente, et là, non seulement l'oeuvre qu'il a dans son idéal ne sera pas atteinte, mais, en plus, l'oeuvre vivante qui est en train de se jouer n'aboutira pas, car brimée dans le mouvement spontané qui lui est imprimé. Comme dans le dessin, où comme dans toute autre expression artistique je pense, il arrive souvent que ce qui échappe à notre contrôle puisse s'avérer propre à donner à l'oeuvre un quelque chose d'inattendu qui lui donne un caractère particulier.

Tiens, par exemple, dans cette interprétation de "I will survive" que j'avais proposée. Le guitariste à 2'04" se plante sur un accord, il fait d'ailleurs un sourire complice à l'autre guitariste, et bien en fait, personnellement je trouve cet accord excellent. sourire

loofrg
loofrg
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4793
Localisation : Lot
Identité métaphysique : Abeille
Humeur : Emeraude
Date d'inscription : 04/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum