Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière

Aller en bas

Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière Empty Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière

Message par Invité le Mar 8 Juil 2008 - 18:59

Cochonfucius au restaurant jouait avec la salière sans autre but que de la déplacer ci et là sur la table.

Escape s'en formalisa.

« Tu n'as pas besoin de laisser cet util en un endroit fixe pour qu'il soit fonctionnel, d'accord, mais est-ce une raison pour faire mumuse avec comme ça ? »

Cochonfucius ne sut que répondre et pour cette raison l'objet resta en rade à l'un des coins de la table.

Quand on en fut au plat de résistance, il était du coup trop loin : y avait-il eu une erreur dans l'univers ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière Empty Re: Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière

Message par ElBilqîs le Mar 8 Juil 2008 - 19:20

Cochonfucius ne sut que répondre et pour cette raison l'objet resta en rade à l'un des coins de la table.
pour moi, ça ne prouve qu'une chose " celui que tu appelles Cochonfucius", n'a certes pas lu Confucius, qui lui aurait suggéré une réaction plus sage!
...et éventuellement, on peut ajouter, que l'Escape de la fable manque 1)d'attention et d'écoute car l'autre convive souffrait peut-être d'un toc ou d'un tic, ou d'un besoin d'occuper ses mains qui n'ont plus le droit de tenir une cigarette ou...
2) de savoir-vivre, car de quel droit se permet-il de faire des reproches à quelqu'un? est-il si "supérieur"?
3) c'était où ce restaurant? car pour que la salière se trouve trop éloignée il faut que la table soit d'une dimension imposante!
... et qu'en plus le serveur soit, lui aussi, bien inattentif au bien-être de ses clients!

conclusion: oui, il y a une erreur:
"Cochonfucius" n'aurait jamais dû accepter l'invitation d'Escape, ou à tout le moins, il aurait dû réagir à l'incivilité d'Escape,
sauf qu'il est sans doute beaucoup trop intelligent pour se laisser piéger par un mal poli et qu'il a eu la sagesse de garder son calme!

ps peux-tu éviter de donner des noms qui prêtent à la moquerie de personnages connus ou historiques? pour moi, c'est un manque de respect.
ElBilqîs
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière Empty Re: Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière

Message par Invité le Mar 8 Juil 2008 - 19:31

Cochonfucius est un personnage contemporain que je n'ai pas inventé.

Sa page est ici : http://membres.multimania.fr/cochonfucius/

Dans quelle mesure est-il sage, cela est une autre question.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière Empty Re: Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière

Message par Cochonfucius le Jeu 8 Jan 2009 - 11:57

C'est une question que je me pose de temps en temps, mais je ne vois aucun élément de réponse.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 29027
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière Empty Re: Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière

Message par Invité le Jeu 8 Jan 2009 - 14:13

De mon point de vue Escape a eu raison de demander s'arrêter à Cochonfucius de s'amuser avec cette salière.
2) de savoir-vivre, car de quel droit se permet-il de faire des reproches à quelqu'un? est-il si "supérieur"?
Pas besoin d'être supérieur à quelqu'un pour lui faire des reproches, et heureusement!
Si Cochonfucius gênais, à cause du bruit que faisait la salière quand elle rencontrait la table, ou bien la vue désagréable de quelqu'un qui fait danser un objet dans tous les sens au mépris de la tenue minimale exigée dans un restaurant public, pourquoi Escape n'aurait pas le droit de faire des reproches?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière Empty Re: Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière

Message par Cronos le Lun 30 Mar 2009 - 14:06

Il n'y a eu aucune erreur dans l'univers, car la salière est exactement là où elle devait être compte tenu de tous les déplacements que cochonfucius lui a fait subir, car cochonfucius est de nature à jouer avec des salières parce que c'est l'univers qui l'a fait ainsi, parce que Escape est de nature à faire des remarques à cochonfucius parce que l'univers l'a fait ainsi, et donc la salière est exactement là où elle devait être compte tenu des circonstances. Par ailleurs, si Escape avait tendu le bras et pris la salière plutôt que de philosopher, ce débat n'aurait pas eu lieu Wink

Cronos
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 9
Localisation : Alger
Identité métaphysique : Chercheur de Vérité // Chercheur de Beauté
Humeur : bof :/
Date d'inscription : 30/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière Empty Re: Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière

Message par Cochonfucius le Ven 13 Mar 2020 - 18:35

Voir aussi

http://images.google.com/images?q=%22Cochonfucius%22+%22Confucius%22

pour d'autres exemples.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 29027
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière Empty Re: Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière

Message par Nuage le Mer 27 Mai 2020 - 10:11

Pour accompagner ces magnifiques propos, je me permets de vous présenter à mon tour une situation :

En 3ème (après avoir redoublé deux fois et m'être fait virée du dernier collège pour insolence entre autres) je me trouvais donc dans un collège semi-privé catho parce-qu'ils étaient plus à l'écoute des élèves.
Pour le repas de midi nous mangions dans un réfectoire avec de grandes tables et où l'on nous apportait les plats que nous nous partagions. Chaque table était attribuée à un groupe de personnes qui tout au long de l'année n'en changeait pas de place. Donc chaque table représentait les élèves en demi-pension d'une classe.
Nous avions donc en plus des cours, l'opportunité de partager ensemble un autre moment de vie et d'apprendre ainsi à se connaître ...
Il nous restait le temps avant ou après le repas, ainsi que les récréations, où nous pouvions à notre grès vaquer à nos occupations et contacts désirées.

Donc revenons à notre repas partagé à table.
Régulièrement je voyais une fille qui par sa façon de parler, d'agir, par petites touches, rabaissait un garçon, et je n'en voyais pas la cause ...
Ce jour là, nous en étions à la salade (entrée) et cette fille faisait exprès en se servant juste avant le garçon en question de ne lui laisser presque rien. Après une remarque qui avait été formulée, celle-ci lui sort une réflexion du style "c'est moi qui décide ce que tu peux manger, si tu veux manger, ramasse et mange" et elle laisse tomber de la salade au sol à côté de lui. Et elle répète "ramasse et mange !". Le garçon interloqué, reste perturbé et elle insiste "Ramasse et mange ...". J'en croyais pas mes oreilles ; cela ne faisait pas longtemps que j'étais avec eux, et eux se connaissaient depuis de nombreuses années et personne ne disait rien. J'observe le garçon, je le regarde, je le vois vacillant, hésitant ... l'autre qui continue "ramasse et mange !".
J'étais observateur sur le qui-vive et je me/lui disais à l'intérieur de moi "ne te baisse pas, non ne te baisse pas". Il était toujours vacillant, l'autre qui continuait "aller, ramasse et mange ..." et j'observais ce qu'il allait faire, jusqu'à quel point cela pouvait aller. Quand je l'ai vu fléchir et amorcer un geste de rabaissement, c'est allé très vite : J'ai pris le pot à eau et je l'ai envoyé à la figure de la fille en question qui se trouvait juste en face de moi sur la gauche. Mais pas l'eau du pot à eau, le pot à eau avec l'eau ! La carafe est passée juste à côté de sa tête pour s'éclater au sol derrière et l'eau entièrement à son visage. Elle était sidérée ; les autres aussi d'ailleurs. Personne ne lui avait jamais fait ça.


Bon, ni une ni deux, alors même que je demandais un balai et une pelle, on s'est retrouvé toutes les deux assises à attendre dans le petit vestibule du bureau de la directrice. On était assise l'une à côté de l'autre et personne ne pipait mot, elle avait le regard fixe, éberluée, tête un peu baissée.
La directrice m'a reçu en premier, pour me demander ce qu'il s'était passé. J'ai expliqué. Ensuite elle m'a dit qu'on ne pouvait pas casser les choses comme cela (pot à eau), et me dit "tu fais comme cela chez toi, tu casses les choses quand quelque chose ne va pas ? !" Et je lui réponds : "chez moi ma mère dit que quand on n'en peut  vraiment plus, qu'on est bout, on peut se défouler en cassant de la vaisselle au sol, que cela permet d'évacuer, qu'on va mieux ensuite, que ce n'est pas grave, du moment que ce n'est pas de la belle vaisselle et que l'on nettoie ensuite" ; et je lui rajoute que je ne l'avais encore jamais fait mais que c'est ce qu'il fallait que je fasse aujourd'hui, et que j'avais voulu nettoyer ensuite mais que la femme de service avait dit que je le ferais après, donc je le ferais tout à l'heure.
Du coup la conversation s'est terminée, avec la Directrice qui me disait que j'avais beaucoup à apporter aux autres ... J'suis restée un peu con sur le coup ...

Ensuite cela a été le tour de la fille d'être reçue dans le bureau de la Directrice et moi j'attendais dans le petit vestibule assise. Je suppose qu'elle a dû lui poser la même question ou un même genre de question.
L'entretien n'a pas duré longtemps. Elle est ressortie toute penaude.
On nous a dit qu'on mangerait au deuxième service. (Punaise ils étaient sympa, moi je pensais qu'on ne mangerait pas du tout).
La fille a demandé à pouvoir aller au toilette se nettoyer, ouai parce-qu'elle était trempée, fallait qu'elle se recoiffe et fasse quelque chose avec son maquillage ..., et moi je suis allée au réfectoire pour demander mon balai et ma pelle, mais quand j'y suis allée, ils m'ont dit qu'ils avaient déjà nettoyé.
Et on s'est retrouvé toutes les deux avec la fille à attendre dans la cours le deuxième service avec les plus jeunes et ensuite à manger toutes les deux à la même table l'une en face de l'autre sans dire un mot.

Depuis ce jour là, elle n'a plus jamais rabaissé le garçon en question, ni personne d'autre. Elle avait changé son comportement et descendu de son piédestal ; Du coup elle était plus (+) elle-même.

De mon côté je ne savais pas quoi faire avec la phrase que la Directrice m'avait dite : "que j'avais beaucoup à apporter aux autres". Je ne comprenais pas cette phrase, je ne savais pas quoi faire avec cette phrase, je savais pas ce que je pouvais faire et ne pas faire pour apporter aux autres. j'aurais bien voulu que la Directrice me l'explique. Du coup je n'ai rien fait de particulier et je ne pense pas que j'ai pu ensuite apporter quoi que ce soit aux autres. Cette phrase inexpliquée, c'est un peu comme si cela m'avait freinée dans ce que je pouvais faire.

Quelques années plus tard, en ville place Victor Hugo, à l'étalage des artisans, un jeune homme au bras de sa copine, bien dans ses baskets, en me voyant me fait un magnifique sourire. Je l'ai reconnu, mais suis restée figée sur place, je ne savais pas comment réagir, pourtant j'aurais voulu sourire mais le temps que cela me remonte au cerveau .... C'est con hein ... ? Je ne sais toujours pas pourquoi je n'ai pas su réagir ...


Moralité de l'histoire : On est tous un peu couillon
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 5701
Localisation : Sud-Est de la France
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière Empty Re: Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière

Message par Cochonfucius le Mer 27 Mai 2020 - 10:37

Un très beau témoignage.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 29027
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière Empty Re: Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière

Message par Jipé le Mer 27 Mai 2020 - 10:41

Nuage a écrit:
De mon côté je ne savais pas quoi faire avec la phrase que la Directrice m'avait dite : "que j'avais beaucoup à apporter aux autres".

Je pense qu'elle voulait dire que tu pouvais apporter beaucoup de "fraîcheur" grâce à cette eau du pot... rire
Très bien ton récit !

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27770
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2020 que ma volonté soit faite...
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière Empty Re: Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière

Message par Nuage le Mer 27 Mai 2020 - 11:20

Merci ! sourire lol
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 5701
Localisation : Sud-Est de la France
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière Empty Re: Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière

Message par Bulle le Mer 27 Mai 2020 - 14:19

On dirait une explication de parabole rire
Avec dans le rôle
- du pêcheur : la copine,
- de l'apôtre : la directrice,
- de la victime sauvée : le jeune garçon,
- etc... (je laisse libre de compléter mais souvenez-vous de l'expression  "pas de bonheur sans nuage)  ref  sourire  !)

_________________
Hello Invité !  Le Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière Quizzv10 du 01 juin2020 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 46300
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière Empty Re: Pensée de Cochonfucius (1) - en jouant avec la salière

Message par Nuage le Mer 27 Mai 2020 - 17:16

 encore des mots à chercher la définition ... sourire
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 5701
Localisation : Sud-Est de la France
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum