Culture et CULTURE

Aller en bas

Culture et CULTURE Empty Culture et CULTURE

Message par JPG le Mer 20 Aoû 2008 - 10:53

Bien jardiner, nécessite un peu de temps.

Bon! Je sais qu’une maison ne se transforme pas en bordel subitement. Avant de convertir une résidence pour ces activités de prostitutions, le résident doit fréquenter des prostituées voulant quitté la rue. L’honorabilité d’une maison n’est pas dans sa stature mais par la qualité de ces résidents. De là l’importance d’une gestion des idées qui rendent visite à nos pensées, elles cherchent une entrée vers notre cœur pour s’installer.
Notre âme étant un petit enfant en nous même, elle doit être protégé, supervisé, guidé, discipliné, éduqué à une saine conduite. Elle trouve la satisfaction dans ce qui la réjoui, le désagrément dans ce qui la peine, la trompe, la frustre. Si notre corps manque de substance essentiel à sa vitalité, par son âme, il le fait savoir à notre cœur et lui, en manifeste le désir à notre esprit en demandant de mangé tel ou tel nourriture. C’est sain et justifié pour la conservation du corps. En d’autre occasion, à cause de l’insatisfaction, pour éloigner la tristesse, la peine, la frustration, il nous poussera à déborder le cadre du besoin pour nous lancer sur une voie de consommation exagéré (toute insatisfaction cherche réconfort, et, notre incompréhension tend à nous pousser vers ce qui nous est dommageable). C’est pourquoi notre esprit doit être fort et solide, à la limite, rude. Il consulte l’intelligence et la sagesse de ses amis qui n’ont pas l’aveuglement de la proximité, pour l’aider à analyser ses demandes exagérées voir destructrices et répondre : pas besoin de ça, arrête de quêter; l'injustice n'est pas compensé par la mort de quelqu'un qui ne t'a rien fait. Bien sur il tentera de nous manipuler pour que nous agréions sa demande car bon ou mauvais il veut satisfaire son désir. Le devoir de notre esprit est de veiller à ce cœur d’enfant pour lui donner une discipline, lui apprendre à devenir propre et les entretient nécessaire pour le demeurer. Pour avoir une saine conduite lorsqu’il fait des visites ou lorsqu’il reçoit des visiteurs. En travaillant fort, en acceptant d’être boudé à l’occasion, notre cœur gagnera en discipline, en intelligence, en sagesse pour comprendre les avantages d’une bonne conduite, reconnaître que la prudence est utile pour prévenir les mauvaises fréquentations, accepter que bien qu’il soit contrariant, l’esprit a des qualités, dont il ne peut mesurer toute la grandeur.
Petit à petit, une brique à la fois, l’observateur comprendra la forme de la construction à laquelle le bâtisseur besogne. Pas à pas, un pied à la fois le marcheur franchit de grande distance et l’observateur se servira de point de repère connu pour affirmer la direction qu’a pris le marcheur. Une mauvaise idée à la fois et les idées corruptrices, banalisées par la mystification de nos sources, la paresse, la faiblesse, la corruption, se tracent un chemin vers le cœur de l’humain. Mais le cœur peut être nettoyé des mauvaise définitions, libéré du croûton de l’aveuglement, gardé contre la corruption.
L’homme est un semeur et la femme la matrice du développement de sa semence. Tel une graine de semence dans un jardin, les idées atteignent la matrice du cœur de l’humain, bonnes ou mauvaises, et parce qu’elles sont mal défini on les laisse croître toutes ensembles. Parce que les mauvaises idées croissent plus rapidement et qu’elles apportent des plaisirs immédiats, à première vue, elles empêcheront souvent les bonnes idées de prendre racine. L’esprit vigilant s’attarde par contre à en distingué l’apparence pour pouvoir interdire l’accès au porte de son cœur des mauvaises idées, permettant aux bonnes de croîtrent et de mûrir librement. Le jardinier ôte les mauvaises herbes de son jardin pour permettre à ces légumes ou fruits de croître librement disposant du plus d’énergie disponible. Si toute fois, pour quelques raisons que ce soit, les deux sortent de semences croissent ensemble dans un jardin, soit parce que le méchant y aura aussi semé ses plants; à leurs maturités il sera aisé pour le propriétaire de faire la différence entre les deux, les bonnes et les mauvaises, il arrachera donc les mauvaises en premiers pour dégager les bonnes qu’il cueillera ensuite facilement. Concitoyen, l’ennemie et l’ami se discerne à l’épreuve, rarement à première vue.

La culture n’est pas qu’une affaire de légume, la culture du cœur peut nous rendre honorable ou méprisable. Le langage est un outil d’expression et non une culture. On peut garnir un coffre, d’outils, mais on ne s’en nourrit pas.

Pour les difficultés de cohérence, je peu désherber un peu.
JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Culture et CULTURE Empty Re: Culture et CULTURE

Message par JPG le Ven 22 Aoû 2008 - 16:14

Asser étonnant que vous considériez la culture de l'âme humaine ou des territoire comme n'étant pas de la culture!

Et toutes frivolités que ce monde peut produire en quantité industrielle, cela est pour vous de la culture...? Est-ce par incompréhension ou par volonté de domination, que vous tentez d'imposer aux autres votre sens du culturel?

Je ne suis ni philosophe, ni n'ai une pensé philosophique, ce qui est décrit dans ce texte est strictement dans l'ordre de la culture de l'être humain. Rien dans ce texte, pour faire référence à de l'abstrait, c'est la description d'un territoire explorer que tous peuvent visité.

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum