Religions et Sexualité

Page 2 sur 11 Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par SEPTOUR le Jeu 28 Aoû 2008 - 18:36

SALUT GRAND ABSENT
justement ce n'est que pretentions et tentatives de controle des individus. a bannir disais je!!

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par _Le Grand Absent le Jeu 28 Aoû 2008 - 18:37

Les films de conception, les ados se les procurent eux-mêmes.
_Le Grand Absent
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par Calice le Jeu 28 Aoû 2008 - 19:21

La sexualité n'est pas réprimée dans les Livres Saints , bien au contraire elle fait partie intégrante de l'expérience humaine , mais seulement la sexualité qui spiritualise l'homme , pas celle qui le rabaisse.
Les religions sont des guides et leur rôle premier est de conseiller , c'est pourquoi elles prônent la maitrise de la sexualité qui va amener l'homme à une dimension spirituelle , plutôt que de le laisser aller à satisfaire ses bas instincts , à tout ce qui est animal en lui.
La religion est là pour amener les hommes à devenir des dieux , à s'accomplir .pour se faire il y a des actes qui vont dans le sens de l'harmonie et d'autres qui font régresser .

La libido est une énergie qui demande à être maitrisée.Tous les êtres possèdent une énergie sexuelle , même les moines , les soeurs .Chez eux cette énergie est utilisée à des fins supérieures , ils transcendent et spiritualisent leur libido . Chacun utilise cette énergie à son niveau .Les adolescents et les jeunes gens ont des besoins primaires physiques .
La maturité est la capacité à ne pas être esclave de ses pulsions et d'arriver à les canaliser (et pas de les refouler) .Chacun expérimente le plaisir à son niveau et la jouissance spirituelle est bien plus grande et rend bien plus heureux et comblé que la jouissance physique.C'est ce que décrivent tous les saints et les religieux qui ont atteint ce stade d'évolution.

Les religions donnent des conseils , c'est leur boulot d'amener les gens à essayer de se connaitre et de se dépasser.


Dernière édition par Calice le Jeu 28 Aoû 2008 - 21:21, édité 1 fois

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par _Le Grand Absent le Jeu 28 Aoû 2008 - 20:39

Calice a écrit:La sexualité n'est pas réprimée dans les Livres Saints , bien au contraire elle fait partie intégrante de l'expérience humaine , mais seulement la sexualité qui spiritualise l'homme , pas celle qui le rabaisse

Mt 19.10 Ses disciples lui dirent: Si telle est la condition de l'homme à l'égard de la femme, il n'est pas avantageux de se marier.
19.11 Il leur répondit: Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné.
19.12 Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère; il y en a qui le sont devenus par les hommes; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne.
_Le Grand Absent
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par Calice le Jeu 28 Aoû 2008 - 21:29

Il n'est pas avantageux de se marier seulement pour ceux qui sont capable de ne pas "bruler" mais de canaliser leur libido , ce qui est très très rare , pour la grande majorité il est préférable de se marier c'est à dire s'unir corps et âme avec une personne de l'autre sexe .C'est un chemin spirituel aussi et c'est pour cela que la sexualité dans le mariage hétérosexuel est encouragée .
Toute autre type de sexualité , déconnectée du coté psychique , c'est à dire seulement être dominé par ses pulsions , rend l'homme esclave et non libre .
L'union des corps pour être bénéfique doit se faire aussi avec l' âme .

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par _Le Grand Absent le Jeu 28 Aoû 2008 - 21:37

C'est pas ce que dit l'Evangile : se faire eunuque signifie qu'on ne doit pas même baiser entre époux.
_Le Grand Absent
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par Ilibade le Jeu 28 Aoû 2008 - 21:46

C'est pas ce que dit l'Evangile : se faire eunuque signifie qu'on ne doit pas même baiser entre époux.
Ce n'est pas donné comme un commandement, mais comme la marque rare d'un désir profond de Dieu qui amène à un détachement de la chair au-delà de la normale. L'évangile le cite à titre d'exemple et non de modèle imposé.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par Calice le Jeu 28 Aoû 2008 - 21:48

Non se faire eunuque c'est n'avoir pas besoin de se marier tout comme St Paul , c'est être capable de se passer de relations sexuelles .Se faire eunuque c'est être supérieur aux hommes mariés , car l'union alchimique intérieure peut être réalisée sans partenaire .
C'est le cas des religieux qui choisissent la chasteté .Ils devraient normalement en être capable , sinon il est préférable pour eux de convoler .Car il n'est pas bon de "bruler" c'est à dire être frustré.
Les hommes capables de se passer de relations sexuelles , comme St Paul sont très rares .Ils peuvent l'être déjà dans le ventre de leur mère c'est à dire que c'est une grâce qui leur est donnée , ils n'ont pas fait d'effort particulier .

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par _Le Grand Absent le Jeu 28 Aoû 2008 - 21:49

Le chrétien est censé vouloir accéder au royaume des cieux.

Donc il ne doit pas baiser.
_Le Grand Absent
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par Ilibade le Jeu 28 Aoû 2008 - 21:55

Le chrétien est censé vouloir accéder au royaume des cieux.
Il est écrit :
Gen 1,28 Elohîms les bénit. Elohîms leur dit: «Fructifiez, multipliez, emplissez la terre, conquérez–la. »


Est-ce que cela est incompatible avec le royaume des cieux ? Le chrétien n'a-t-il pas à coeur de vouloir accomplir la volonté de Dieu ? Au fait, vous êtes chrétien, certainement, car vous parlez souvent du chrétien !

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par Calice le Jeu 28 Aoû 2008 - 22:05

Le Grand Absent a écrit:Le chrétien est censé vouloir accéder au royaume des cieux.

Donc il ne doit pas baiser.

Rien de plus faux , justement la sexualité est un tremplin pour accéder au Royaume , vous n'avez rien compris aux Evangiles. Seulement bien sur la sexualité dans le mariage corps et âme d'ou l'exhortation des églises qui prêchent la fidélité.La sexualité est un moyen pour se réaliser .

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par Invité le Jeu 28 Aoû 2008 - 22:13

zelda a écrit:

Je ne sait pas si ça se fait toujours dans les collèges ou lycées mais on nous a fait voir un film d'accouchement.
je ne sais pas non plus, mes enfants ne vont pas encore au collège. et je doute que ce soit une bonne solution. non pas qu'il faille cacher cela aux ados mais on ne leur montre pas des film de conception ! des schémas suffisent. un peu de pudeur ne nuit pas forcemment à l'enseignement.
Attention j'ai bien dit un film sur l'accouchement et pas sur la coucherie.

:rj:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par Invité le Jeu 28 Aoû 2008 - 23:05

merci à calice de recentrer le débat. je suis d'accord avec elle à une petite nuance prés. le message des religions ne colle pas toujours avec l'enseignement des spiritualités. à tel point que la spiritualité rend libre alors que la religion avillit, pour carricaturer un peu. car "la lettre tue et l'esprit vivifie". les instances religieuses dictent des énormités qui se veulent identiques pour tous, alors que nous devrions vivre une spiritualité évolutive en accord avec notre être et notre niveau de conscience...
à l'exeption des saints bien évidemment, mais ce n'est pas de ceux-là que s'occupe monsieur la curé.

par ailleurs, je serais curieux d'en savoir un peu plus sur l'étrange rapprochement que fait le grand absent : "Le chrétien est censé vouloir accéder au royaume des cieux. Donc il ne doit pas baiser."

Qwatybaal, je me suis mal exprimé. je faisais un parallèle. je voulais signifier qu'on peut parler d'accouplement et de reproduction sans montrer des images de copulation tout comme on peut parler de naissance sans montrer des gros plans de sexe dilaté d'où l'on extirpe une petite créature violacée dans la m... et le sang.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par _Le Grand Absent le Ven 29 Aoû 2008 - 0:10

Calice a écrit:
Le Grand Absent a écrit:Le chrétien est censé vouloir accéder au royaume des cieux.

Donc il ne doit pas baiser.
Rien de plus faux , justement la sexualité est un tremplin pour accéder au Royaume , vous n'avez rien compris aux Evangiles. Seulement bien sur la sexualité dans le mariage corps et âme d'ou l'exhortation des églises qui prêchent la fidélité.La sexualité est un moyen pour se réaliser .
C'est vous qui n'avez rien compris aux Evangiles ; où Jésus y guérit-il une femme de sa stérilité ?
_Le Grand Absent
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par _Le Grand Absent le Ven 29 Aoû 2008 - 0:11

Ilibade a écrit:
Le chrétien est censé vouloir accéder au royaume des cieux.
Il est écrit :
Gen 1,28 Elohîms les bénit. Elohîms leur dit: «Fructifiez, multipliez, emplissez la terre, conquérez–la. »

Est-ce que cela est incompatible avec le royaume des cieux ? Le chrétien n'a-t-il pas à coeur de vouloir accomplir la volonté de Dieu ? Au fait, vous êtes chrétien, certainement, car vous parlez souvent du chrétien !
Le christianisme, c'est le NT et non l'AT.
Les deux sont incompatibles.
_Le Grand Absent
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par FramFrasson le Ven 29 Aoû 2008 - 0:29

Le christianisme, c'est le NT et non l'AT.
Arrêtez de vous ridiculiser à chaque post.
Tous les chrétiens (catholiques, protestants, orthodoxes) reconnaissent l'AT comme le NT.
FramFrasson
FramFrasson
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 472
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Variable
Date d'inscription : 10/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par _Le Grand Absent le Ven 29 Aoû 2008 - 0:32

Et donc vous suivez la loi de Moïse, mon cher ridicule ?
_Le Grand Absent
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par SEPTOUR le Ven 29 Aoû 2008 - 1:41

CROISSEZ ET MULTIPLIEZ veut dire en clair :''faites l'amour'', mais aussi ne bridez pas votre libido, jouez et jouissez.
C'est tout a fait le contraire d'arnacher, de deriver les pulsions sexuelles que nous conseille CALICE.
il serait etonnant que DIEU apres nous avoir doté d'une solide libido, nous dise de la refrener.
Maintenant juguler, maitriser sa sexualité PAR CHOIX afin de la diriger vers autre chose, la spiritualité par exemple, alors OUI. L'extase serait proche de l'orgasme! pq se priver se priver de ce mysticisme a bon marché :yahoo:


Dernière édition par SEPTOUR le Ven 29 Aoû 2008 - 13:21, édité 3 fois

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par Ilibade le Ven 29 Aoû 2008 - 2:08

LGAb a écrit:Le christianisme, c'est le NT et non l'AT. Les deux sont incompatibles.
Il y a effectivement beaucoup de gens qui pensent que "Nouveau testament" ou "Nouvelle Alliance" représente une cassure entre les deux alliances, celle de Moïse et celle de Jésus. Or c'est là une incompréhension assez forte de la Bible vue dans sa globalité. A force de raisonner détail par détail, on perd la vision générale du corpus.

Et donc vous suivez la loi de Moïse, mon cher ridicule ?
Oui, mais pas selon la formule de la loi, mais par l'accomplissement de l'alliance dans la foi, ce qui équivaut à éviter les inconvénients que la loi de Moïse cherchait à minimiser.

Explication :
1- L'homme doit cultiver le jardin universel.
2- Il se perd dans la dualité entre le bien et le mal, ce qui constitue la faute.
3- Il se sent coupable
4- Moïse reçoit la loi qui permet de minimiser la culpabilité de l'homme. En accomplissant les commandements, l'homme réalise le licite et donc est justifié par la loi.
5- Cela le conduit à discerner encore plus le bien et le mal, et par excès, à condamner le mal. La loi agit à la fois en minimisant la culpabilité de celui qui accomplit les commandements, mais elle augmente la dualité et la discrimination et par conséquence, la faute et le risque de culpabilité.
6- La nouvelle alliance vient accomplir la loi, en réalisant la substitution à la loi, de la foi en Jésus, et en détruisant la dualité, uniformisant l'innocent en coupable et le coupable en innocent. Les deux larrons, le bon et le mauvais, meurent en même temps que la distinction entre le bien et le mal. Par l'innocent jugé coupable, les coupables deviennent innocents. Cela accomplit la loi, puisque le résultat rend inutile la loi qui n'a d'intérêt que tant que le problème qu'elle veut régler persiste. Il y a donc bien adéquation entre les deux alliances, non pas comme deux alliances en opposition, mais bien comme deux étapes successives, complémentaires.

Vis-à-vis de l'homme, la loi rend coupable et la foi rend innocent. N'est-ce pas là un résultat harmonieux, digne de l'union de l'homme et de la femme ? Peut-on trouver quelque part meilleur équilibre ? D'ailleurs, le masculin et le féminin apparaissent aussi en deux étapes successives, d'abord le masculin, puis le féminin. Tout le problème vient du fait de les opposer, car c'est là la faute de principe. Le "Trop licite" ou le "Trop illicite" sont facteurs de troubles, alors que le "Moyennement licite" ou le "Moyennement illicite" maintiennent l'ordre et l'équilibre du monde. Dans la sexualité, c'est la même chose.

Dans le cas de l'eunuque, ce dernier rayant la sexualité de son univers, il ne peut plus y avoir de "Trop licite" ou de "Trop illicite". Il rend donc inutile la loi de Moïse en accomplissant la suppression de toute culpabilité ou de toute innocence. Cela règle le problème, par le détachement du monde de la dualité et par la foi en la non-dualité.

Dans le cas de la femme adultère, le problème vient du caractère fortement illicite que la femme reconnaît à l'acte qu'elle a accompli. Jésus ne lui dit pas "Ne fais plus l'adultère", mais il lui dit "Ne pêche plus". Cela signifie : "ne te place plus en situation de culpabilité" ou encore "ne fais que les actes pour lesquels ni toi, ni les autres ne te désigneront coupable". Evidemment, si elle choisit l'abstinence, elle règle à la façon de l'eunuque le problème, par un détachement du monde, qui ressemble étrangement au Non-Agir des taoïstes.

Dans la mesure où il existe une sexualité licite et autorisée, la sexualité n'est pas incompatible avec l'état religieux. Toutefois, il faut alors éviter de défendre des points de vue trop extrêmes sur la licité ou l'illicité, ou comme ceux des personnages accusateurs de l'épisode de la femme adultère, car ce n'est pas la sexualité en soi qui est un problème, mais la façon dont on la considère licite ou non, qui est le seul critère conditionnant la notion de péché et par là-même, le sentiment d'innocence ou de culpabilité qui peut interférer avec l'état religieux et perturber la voie. Or la considération du caractère licite ou illicite d'un acte n'est pas simplement un problème individuel, il peut concerner aussi le groupe, la famille, la société.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par BlingBlingTheGod le Ven 29 Aoû 2008 - 4:17

Ce que j'apprécie avec les croyants de ce forum c'est qu'ils nous expliquent comment leur religion est tellement progressiste en matière de sexualité.

Cela est bien entendu que du blabla

La religion a besoin de contrôler la sexualité car c'est un des fondements du comportement humain
Comment imaginer une seconde que les institutions religieuses pourraient passer à côté de ce formidable outil de contrôle ?

Mais regardons de plus près quelles sont les valeurs religieuses couramment rencontrée :

- La femme doit être soumise sexuellement à l'homme
En islam avec le déjà fameux "laboure ta femme comme un champ, et cela lorsque tu le désire" -ce qui s'appel un viol conjugal dans nos pay civilisés
Dans le christianisme "la femme doit obéir à l'homme et l'homme à dieu"

-La femme en tant que tel (et son plaisir) est niée constamment car la femme n'est pas respectable ; la mère est respectable pas la femme.
Autrement dit la femme est une putain jusqu'à ce qu'elle ait fait sortir des marmots de son ventre
"le paradis est sous les pieds des mères"

-L'eunanisme (la branlette) est interdit ; car il est source de plaisir sans intention de reproduction
On voit bien là que le plaisir personnel en matière de sexualité est nié
Je rapel que des études scientifiques ont montrée que pour un garçon ne pas se masturber entrainé plus de cancers des testicules...

-La sodomie et autre pratiques sont également interdite car non source de bébés, encore une fois le but est clairememnt affiché : le plaisir non, la reproduction oui

-L'homosexualité est interdite

--------

Bref est il nécessaire de continuer ?

Les croyants nous expliquent qu'un dieu créateur de l'univers leur enseigne les positions autorisées.

Je trouve cela comique "dieu a dit non à la masturbation et à l'enculation !"

BlingBlingTheGod
Aka The Cre8or

Masculin Nombre de messages : 2100
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : pas mal
Humeur : aucune
Date d'inscription : 22/03/2008

https://www.forum-metaphysique.com

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par FramFrasson le Ven 29 Aoû 2008 - 9:40

Le problème que vous avez Le GrandAbsent et BBtheG (mon seul et unique dieu), c'est que vous rédefinissez la doctrine des croyants pour la critiquer.
Cela n'a pas de sens, vous critiquez une fausse image que vous vous êtes fabriqués.

Quand le Grand Absent dit : "Le christianisme, c'est le NT et non l'AT.", c'est juste faux, intégralement, il n'y a même pas à débattre, il faut juste que tu te renseignes.
C'est comme si je disais que l'athéisme c'est suivre Marx. Et que je me lance dans une réfutation du communisme. Si le point de départ est faux, ça sert à rien.

Pareil pour les valeurs religieuses que tu énonces BlingBlingTheGod, et surtout les justifications que tu donnes, elles ne sont pas justes.
Si vous voulez être pertinent dans vos critiques, partez du réel (textes d'Eglise, ici), non de vos fantasmes. L'inconvénient de votre démarche c'est qu'on va passer 15posts à vous expliquer que vous vous êtes trompés au départ, au lieu de débattre de manière intéressante.
FramFrasson
FramFrasson
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 472
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Variable
Date d'inscription : 10/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par Calice le Ven 29 Aoû 2008 - 10:45

Le Grand Absent a écrit:
Calice a écrit:
Le Grand Absent a écrit:Le chrétien est censé vouloir accéder au royaume des cieux.

Donc il ne doit pas baiser.
Rien de plus faux , justement la sexualité est un tremplin pour accéder au Royaume , vous n'avez rien compris aux Evangiles. Seulement bien sur la sexualité dans le mariage corps et âme d'ou l'exhortation des églises qui prêchent la fidélité.La sexualité est un moyen pour se réaliser .
C'est vous qui n'avez rien compris aux Evangiles ; où Jésus y guérit-il une femme de sa stérilité ?

Jésus peut faire bien des miracles mais ce n'est pas le propos ici .Le propos est que la sexualité est un moyen d'accès à la spiritualité quand l'énergie sexuelle est canalisée à bon escient .Le mariage du féminin et du masculin en nous pour aboutir à l'unité , la complétude et c'est le but de notre passage sur terre.
Si l'énergie est utilisée à des basses oeuvres , dans une sexualité perverse l'unité ne se fait pas et c'est pour celà que les religions dont le rôle est de guider considèrent des pratiques sexuelles harmonieuses (qui vont dans le sens de l'évolution de l'homme) et des pratiques dysharmonieuses qui vont dans le sens de la régression.


Dernière édition par Calice le Ven 29 Aoû 2008 - 11:40, édité 1 fois

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par Ilibade le Ven 29 Aoû 2008 - 10:59

BBG a écrit:Ce que j'apprécie avec les croyants de ce forum c'est qu'ils nous expliquent comment leur religion est tellement progressiste en matière de sexualité.
A quoi servirait une religion si elle n'entraînait aucune progression ? D'ailleurs, cette progression ne peut-elle s'envisager que sur le plan de la sexualité ?

Cela est bien entendu que du blabla
En somme, cela fait Bling Bling ? Mais alors pourquoi The Gode ?

La religion a besoin de contrôler la sexualité car c'est un des fondements du comportement humain
Ce n'est pas un fondement du comportement humain, mais le moyen de réaliser l'objectif de la religion. Le but de la religion est l'union sacrée du masculin et du féminin, du spirituel et du corporel, de la lumière et de la ténèbre. Car cette réalisation à caractère androgyne est typiquement l'état rendu concret et manifeste d'un Dieu global, illimité et abstrait en totalité, qui est lui-même en toute chose l'union intemporelle de tous les contraires.

Comment imaginer une seconde que les institutions religieuses pourraient passer à côté de ce formidable outil de contrôle ?
Ici, vous confondez institution religieuse et religion. Pour ma part, aucune institution religieuse n'est venue contrôler ma sexualité, ni en faire un outil. D'autant plus que le but de la sexualité est l'union du masculin et du féminin dans un même corps. Or dans notre monde, cette union se fait fréquemment par deux corps, faute de mieux.

La femme doit être soumise sexuellement à l'homme
Pourquoi seulement "sexuellement" ?

En islam avec le déjà fameux "laboure ta femme comme un champ, et cela lorsque tu le désire"
Après avoir labouré, il faut semer et récolter. Dans la mesure où le Coran contient des préceptes aussi valables pour les femmes, comment vont-elle 'labourer leur femme comme un champ lorsqu'elles le désirent ?" Le texte ne s'adresse pas spécifiquement aux humains mâles, mais à tout humain.

ce qui s'appel un viol conjugal dans nos pay civilisés
Viol conjugal encouragé par nos institutions civiles, puisque pendant longtemps, le viol entre époux n'était pas reconnu. On parlait même du meilleur et du pire, dans une sorte de fusion du bien et du mal.

Dans le christianisme "la femme doit obéir à l'homme et l'homme à dieu"
Comment une femme peut-elle interpréter ce précepte dans sa propre religion ? Si la religion est un état individuel de l'âme, il faut donc que cette âme soit dotée de masculin, de féminin et de Dieu, pour qu'un tel verset soit interprétable religieusement.

En faisant de façon très réductionniste, la traduction de certains mots par ceux d'homme et de femme, on enlève toute une dimension interprétative. Souvent on traduit par homme ce qui désigne le masculin ou le mâle, et par femme, ce qui désigne la femelle ou le féminin. Le côté femelle de l'âme est celui qui va générer les formes du corps, les désirer et les matricier, et ainsi donner à l'âme un support formel et corporel dont les fonctions mentales doivent user, comme de l'un des aspects du co-naître. Le masculin dans cette affaire représente le côté principiel et abstrait de l'existence, manipulant les concepts qui sont germes de toute vie manifeste et qui sont aussi les explications des formes, et dont la fonction est d'éclairer les possibilités du corps et de contrôler son emploi. En quelque sorte, l'âme se donne un véhicule (femelle) et un mode d'emploi (mâle).

Ainsi certains hommes cultivent leurs féminité, c'est-à-dire leur apparence sensible (odeurs, look, vêtements, etc ....). Ils passent autant de temps dans leur salle de bain que les femmes. Ce comportement, bien que non directement sexuel, a cependant quelque chose qui vise une certaine forme d'union des sexes. Certains sont poussés même jusqu'à se travestir. Cette forme de plaisir est plus intellectuel que corporel. Mais le but reste l'union des contraires.

De même, les poêtes passent beaucoup de temps à formuler leur ressenti. Ils travaillent la formule, c'est-à-dire la terre, et dans les sociétés anciennes, ils étaient de la même caste que les paysans, car ils besognaient souvent leur "femme", l'aspect matériel de leur ressenti. Comme les femmes, ils sont sensibles à l'apparence des choses. Si le paysan vise la récolte de son labeur, le poête vise aussi inconsciemment une certaine récolte.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par Invité le Ven 29 Aoû 2008 - 11:38

FramFrasson a écrit: Le problème que vous avez Le GrandAbsent et BBtheG (mon seul et unique dieu), c'est que vous rédefinissez la doctrine des croyants pour la critiquer. (...)
L'inconvénient de votre démarche c'est qu'on va passer 15posts à vous expliquer que vous vous êtes trompés au départ, au lieu de débattre de manière intéressante.
c'est une technique pour noyer le poisson est c'est une forme d'intégrisme. pour certains le débat est clos avant même d'avoir commencé. ils mélangent tout à leur sauce fétide et nous servent un résultat improbable et indigeste. j'ose espérer qu'ils n'illusionnent qu'eux même.
mais continuons le débat il était intéressant
SEPTOUR a écrit:CROISSEZ ET MULTIPLIEZ veut dire en clair :''faites l'amour'', mais aussi ne bridez pas votre libido, jouez et jouissez.
C'est tout a fait le contraire d'arnacher, de deriver les pulsions sexuelles que nous conseille CALICE.
il serait etonnant que DIEU apres nous avoir doté d'une solide libido, nous dise de la refrener.
il y a quand même une nuance entre faire l'amour et céder à nos bas instinct ou être esclave de la chair.
de plus, comme elle le dit si bien, sublimer n'est pas bruler (ou frustrer) et, au risque de me répéter, ce n'est pas à la porté de tout le monde.
certains saints comme Jésus ou Mâ Ananda Moyi, pour ne citer qu'eux, pouvaient même se passer de nourriture (je n'ai pas de preuves scientifiques à fournir aux septiques de tous poils).
mais nous ne sommes pas de ceux-là et s'il est bon pour nous de jeûner ce ne peut être que sur de courtes durées.

Maintenant juguler, maitriser sa sexualité PAR CHOIX afin de la diriger vers autre chose, la spiritualité par exemple alors OUI. L'extase serait proche de l'orgasme!
je crois que c'est tout à fait différent. l'énergie serait canalisée autrement et dirigée vers autre chose. quoi ? je l'ignore. je n'ai jamais réussi à sublimer cela.
... si, peut-être une fois lors d'un jeûne. mais c'est tout un ensemble qui m'a porté vers une union plus profonde avec Dieu dans l'Esprit Saint. et je ne sais pas quelle est la part de l'énergis sexuelle là dedans.

pq se priver se priver de ce mysticisme a bon marché
j'ai pas compris

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Religions et Sexualité - Page 2 Empty Re: Religions et Sexualité

Message par _bradou le Ven 29 Aoû 2008 - 11:57

BlingBlingTheGod a écrit:Ce que j'apprécie avec les croyants de ce forum c'est qu'ils nous expliquent comment leur religion est tellement progressiste en matière de sexualité.

C’était inévitable. La question posée est tendancieuse et orientée. Il ne pouvait être question de dire tout simplement quelle est la sexualité considérée expressément comme licite ou illicite par les religions (trop simple) .Cela ne pouvait donc que déborder sur ce à quoi les invite le sujet, c'est-à-dire le terrain des interdits. Terrain qu’ils piétinent allègrement en tordant le cou aux interdits sous pretexte que le plaisir est autorisé. Mais ils ne sont même pas conséquents avec eux-mêmes car dans leur recherche du plaisir ils se fixent des limites à ne pas dépasser (pourquoi des limites ?), les limites tracées par la….société civile.
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 11 Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum